Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON

AuteurMessage
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 466
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Lun 28 Nov - 21:09


Depuis quelques semaines, Hugues commençait sérieusement à douter de la Team Némésis. Après des débuts fracassants, il semblait que l'organisation était en train de s'enliser dans une routine ennuyante. Il n'y avait plus de coups explosifs contre la Ligue, rien pour tenter d'enrichir à fond l'organisation. Tout n'était qu'enchainement de petits boulots insignifiants. Que pouvait bien faire le grand chef ? Son plan n'avait plus aucun sens aux yeux du trentenaire. Même des vieux cinquantenaires idiots arrivaient à plus faire chier le sommet du volcan que la Team Némésis. L'incident de Lakit en était la preuve. Bien que la ville ait été ruinée par l'attaque, l'organisation n'avait pas saisi l'occasion pour la soumettre en s'en emparer alors qu'elle avait investi chacune de ses rues...

"Baaarf ! Ca fait aucun sens !" s'écria-t-il, lançant un poing vers le plafond.
Il était en ce moment même allongé sur son lit, regardant le spot lumineux au plafond. Bien vite son bras retomba sur ses yeux afin de les protéger de l'éclat de l'ampoule. Les pensées s'entrechoquaient dans sa tête. Qu'est ce qu'il pouvait bien faire pour mettre un peu de piment dans sa vie tout en emmerdant la Ligue ? Il avait peur qu'en prenant trop d'initiatives personnelles, il se prenne la hiérarchie sur le dos. En voyant des psychopathes comme Adweyrin ou Tapis dans l'entourage de Fawkes, il valait mieux se tenir à carreaux si on ne voulait pas mal finir...

"Remarque. Ptet que eux aussi se font royalement chier sous ce crétin d'Eon."
Petit à petit, une idée vint à germer dans son esprit. Et si le plus simple n'était tout simplement pas de se débarrasser d'Eon ? Au final, plus on cherchait, plus la racine de tous les maux était trouvée. Il s'agissait de ce vieil handicapé qui est même pas capable de chier sans aide. Comment pouvait-il espérer mener la Némésis s'il n'était pas capable de faire deux pas devant ses hommes ? Il fallait quelqu'un de dynamique aux commandes de l'organisation. La planification minutieuse du vieux schnock n'avait eu pour l'instant aucun effet. Un changement de politique s'imposait... Et un vrai. Jeter le vieux à la poubelle était un bon début. Cette mission serait plus ou moins ardue en fonction du nombre de commandants qui iraient le défendre. Les sbires ce n'était pas un souci. Un coup de poing dans la tronche et c'était réglé. Leurs Pokemons étaient assez minables pour que la même tactique fonctionne sur eux aussi. Mais les commandants... Leur puissance de feu était inégalée. Même si leurs corps étaient incroyablement frêles, leurs Pokemons ne laisseraient jamais le trentenaire approcher d'eux. Il fallait donc soit les éviter, soit les zerger, soit les rallier à cette cause.

"Va m'falloir des gens."
Et il se leva. Il irait chercher ses potes avec qui il buvait toujours un coup après les missions... et tout ceux qui voudraient bien se joindre à lui. Avec un peu de chance, d'autres de ses connaissances Némésis comme Axelle viendraient l'aider dans sa rébellion contre le chef de l'échiquier Némésis. Après avoir rassemblé une dizaine de personnes, le barbu se rendit devant la porte des quartiers dirigeants de l'organisation. Là où tout le gratin se réunissait. Là où Eon jouait à la dinette avec sa Gardevoir gonflable. Il ferma les yeux et soupira. Un pas de plus et il franchirait le Rubicon. C'était le point de non retour.

"Allez les gars, on va rendre à la Némésis ses lettres de noblesse. C'est l'heure de virer Eon."
Après avoir rallié ses troupes, il passa la porte en courant. L'opération venait de débuter. Qui donc se dresserait sur son chemin ? Des amis ou des ennemis ? Il en avait la boule au ventre rien que d'y penser.



HRP:
 

_________________

:cmeg:
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
Ombre passante


Messages : 49
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Lun 28 Nov - 22:24

Nocturne méditait, en silence. Le Ninja profitait d'un bref instant de repos à la base pour contempler le plafond, calé dans son lit. En fait, il réflechissait à son parcours, à tout ce qu'il avait accompli depuis son départ de Célestia. Nostalgique, il repensa aux sbires Nemesis qui l'avaient contacté, puis à sa rencontre directe avec Eon. Il avait été impressionné par le charisme du vieillard, et il avait alors pensé qu'il pourrait lui apprendre des choses sur lui-même, sur la vie. Mais les choses ne s'étaient pas passées ainsi. Cela s'était passé il y a des années maintenant. Depuis, Nocturne avait grimpé les échellons dans la Nemesis, jusqu'à devenir le Commandant le plus récemment nommé. Finalement, il n'avait pas vraiment vu beaucoup Eon durant cette période. Pas plus qu'après son passage au rang de Commandant.

Le brun avait donc passé ses années à exercer son art du vol, seul. Il avait bien entendu utiliser certaines fois des sbires anonymes pour l'accompagner. Mais il avait été distant avec le reste de la "tête" de la Nemesis. Cela incluait bien entendu Eon. "Maître" Eon, pensa ironiquement le Ninja. La vie, c'était tout seul que Nocturne l'avait apprise. La Nemesis lui avait uniquement permit de s'entrainer en combat pokémon et au vol. Personne ne l'avait vraiment aidé à franchir le pas qui le séparait de ses "alliés". Qui sait combien de personnes savaient que Nocturne était Commandant. Voir même connaissaient simplement son existence. Le Ninja passa son bras au-dessus de son visage, fixant la mécanique de ses doigts. Avait-il réellement accomplit ses objectifs ? Est-ce qu'il avait réellement trouvé ce qu'il cherchait dans la Nemesis ?

Nocturne vit le visage d'Eon. Ou du moins il crut le voir. Cela lui paraissait flou, maintenant. Il commençait à perdre les traits du vieillard dans son esprit. Comment cela était-il possible ? Comment pouvait-il aller jusqu'à oublier le visage de celui qu'il considéra jadis comme son bienfaiteur ? Perdre jusqu'à son essence ? Nocturne eu un rictus sur le coin de la lèvre. Son bienfaiteur ? Non, il ne le pensait pas. Il devait arrêter de se bercer d'illusions. Il le savait, au fond de lui. Cela faisait bien longtemps qu'Eon ne représentait plus rien pour lui. Un temps où la Nemesis n'avait servit qu'à assouvir ses pulsions de larcin, et rien d'autre.

A présent que cela était déterminé, qu'est-ce que Nocturne allait faire ? Il n'avait pas spécifiquement besoin de Nemesis pour commettre ses méfaits. Les oeuvres et autres renseignements qu'il volait, il pouvait les revendre à son seul compte. Il serait alors pleinement indépendant. Ce qui ne changeait pas vraiment de sa solitude habituelle au sein de la Nemesis. Oui, il fallait croire que cette organisation n'avait plus d'avenir à lui apporter. Il replia sa main et testa sa résistance musculaire au vide. Il aurait bien le temps de penser à cela plus tard. Maintenant, il pouvait... Qu'est-ce que c'était que ça ?

Le Ninja se redressa pleinement. Un tumulte résonna dans les couloirs. Que ce passait-il encore ? Un intrus dans la base ? Impossible, elle était sécurisée et bien cachée... A moins qu'un crétin de sbire ne se soit fait pister ? On ne pouvait donc pas leur faire confiance, même pas pour une tache simple ? Le Ninja soupira, et tous ses rêves de fuite s'envolèrent par son souffle de lassitude. Machinalement, il sortit de sa chambre. Il traversa un labyrinthe de couloirs qu'il savait qui le conduirait à la source du bruit. Il mit sa main sur la pokéball de Scipion, au cas où les choses tourneraient mal. Sans une hésitation, il ouvrit une porte. Ce qu'il vit le consterna. Il n'y avait pas l'ombre d'un intrus, juste des membres de la Nemesis. A leur tête, une personnalité qu'il avait rarement cotoyée mais qu'il savait parfaitement être son homologue.

"...Hugues ? Mais qu'est-ce qu'il se passe ici ?" Le Ninja resta figé sur le seuil de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Courtney
Dresseuse en Chaleur ♪


Messages : 58
Date d'inscription : 20/07/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Lun 28 Nov - 22:59

En apparence rien ne changeait au sein du Q.G de la Team Némésis. En effet, une douce monotonie avait été instauré depuis peu et ceux qui avaient participés à l'assaut contre les Ruines de Grei pouvaient s'offrir un repos bien mérité. La quarantenaire en avait bien profité pour s'occuper de ses pokémons et remettre à niveau sa Camerupt, ayant descellé chez elle quelques... Échecs inacceptables lors des combats contre les Regi's. Normalement, là tout devrait bien se passer et elle continuait de vivre des jours qui se ressemblaient tous un peu. Elle ne s'en plaignait pas, en réalité : elle faisait confiance en leur maître à tous et était persuadée que celui-ci préparait des stratégies capillotractées pour parvenir à ses fins. Rien que d'y penser elle était toute émoustillée et souriait tranquillement en caressant ses petits pokémons, accroupie au dessus de ceux-ci.

Elle avait toujours fait confiance à ses maîtres, à ces personnes qui pouvaient la bercer d'idéaux, qui pouvaient lui donner une raison d'agir. Sans cela, elle se sentait vide. Elle errait. Elle avait déjà trop erré ces dernières années et elle ne pouvait que vouer une confiance inégalable envers son nouveau supérieur. Soupirant profondément, elle repensa à l'abandon, la trahison qu'avait été la destitution de Max. Il n'avait pas voulu poursuivre son but et lui avait volé son but. Elle avait même été jusqu'à vouloir en finir une bonne fois pour toutes en faisant exploser la fusée du centre spatial d'Algatia, dans l'espoir de provoquer une catastrophe digne de l'Arme Ultime de Kalos. Mais elle avait été stoppée, arrêtée. Et pour seul pardon elle avait reçu un pokémon. Tch.

En réalité, était-ce le but qu'elle poursuivait ou le besoin d'avoir une figure forte pour la guider qui lui était cher ? Peut-être un peu des deux, en fait. Elle tenait vraiment à créer cette nouvelle terre prospère pour les pokémons et les humains. Mais elle se savait incapable de faire cela par ses seuls moyens. Elle avait pas le charisme d'une dirigeante ou l'avantage d'un tacticienne. C'était une bras droit, quelqu'un sur qui on pouvait compter dans une relation étrange de maître à soldat. Voilà, elle était une brave soldat.

Soudain, un boucan dans les couloirs la fit frémir. Que se passait-il ? Elle eut à peine le temps de quitter sa chambre qu'un message envoyé par un impudent expliquait la situation. Le but. La cible. Ca ne lui plaisait pas. Vraiment pas. Prenant les devants de la foule d'éléphants qui se dirigeaient vers la porte des quartiers dirigeants, paniquée, elle eut à peine le temps de l'atteindre que voilà la foule qui apparu dans son dos. Serrant les dents en fermant les yeux et avant de prendre une profonde inspiration, elle se retourna, brandissant devant elle les balls de Etna et Chloris, les invoquant devant. Elle avait la tension, la peur de se faire écraser, mais si elle avait réussi à survivre à Regirock et à Regigigas, pourquoi pas à une foule enragée ?

« … Stoppez dès maintenant cette folie. Comment comptez-vous rendre sa gloire à la Team Némésis si vous en retiré la tête pensante... La figure d'autorité ? Ca... N'a pas de sens. »

Observant la foule devant elle, le regard emplis d'un mélange de détermination et de peur, elle était prête à faire face, ainsi que ses deux créatures. Peut-être ne suffirait-elle pas pour les repousser, certainement pas, mais elle pourrait les ralentir suffisamment pour permettre au maître Eon de trouver un moyen d'en finir efficacement avec cette mutinerie insensée. Du regard, elle cherchait la personne qui était supposément à la tête de ce petit bataillon de rebelles. D'ailleurs, ses pokémons se préparaient déjà à la défense, la Camérupt se gonflant d'une Croissance alors que la Fragilady effectuait quelques pas de Papillodanse sur place.

You shall not pass.




Or maybe.



I don't know.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 466
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Mer 30 Nov - 15:46

Bien vite, la route fut barrée par une vieille peau bien moche qui parlait comme dans une pièce de théâtre. Hugues s'arrêta pour écouter ce qu'elle avait à dire... Mais honnêtement il en avait rien à cirer. C'était d'une banalité et d'une naïveté affligeante. La tête de la Némésis était justement en train de la pourir de l'intérieur. La meilleure solution était de s'en débarasser. En plus de ça, l'opposante appela deux Pokemons à ses côtés pour la défendre. Son attitude passive agressive était révoltante. Malgré tout, le barbu ne pouvait se résoudre à lui faire la tête au carré. Elle était une Némésis après tout. Si jamais son coup contre Eon fonctionnait, il valait mieux garder le plus de personnes possibles dans l'organisation... Faute de quoi l'attaque aurait été inutile. Il soupira d'énervement. Après quelques brèves secondes, il se décida enfin à prendre la parole.

"Les nouvelles vont vite à c'que j'vois !... Eon ne nous emmène nulle part. Y'en a ras le bol. Il est temps qu'on prenne nous même les rênes en main afin de faire chier la Ligue pendant qu'on ouvre cette porte ! C'est que tu veux toi aussi non ?"
En réalité, le trentenaire n'avait pas la moindre idée de ce que la vieille pouvait vouloir. Il utilisait juste une rhétorique plus ou moins passe partout dans l'organisation pour tenter de la motiver. Son regard se porta fermement sur son visage. Il le porta ensuite vers le côté d'une manière assez impérative pour lui faire comprendre qu'il attendait qu'elle le laisse passer lui et ses troupes. Dans son dos, certains sbires commencaient d'ailleurs à s'énerver à cause de ce léger barrage. Certains voulaient attaquer Courtney et ses Pokemons. Hugues leva la main gauche pour leur faire comprendre de stopper leurs velleités belliqueuses pour le moment. Il tourna ensuite sa tête en direction de ses sbires pour les intimider légèrement avec un regard assassin.

"Alors, tu vas m'laisser passer ma jolie ?" lâcha-t-il ensuite.
En moins de temps qu'il ne fallait pour répondre à cette question, une porte s'ouvrit. La personne qui en sortait était totalement inconnue au bataillon... Mais elle semblait connaître Hugues. Cette apostrophe lui fit relever un sourcil avec curiosité.

"Mais t'es qui en fait ? On s'connait ?" demanda-t-il.
Il se tourna ensuite vers Courtney tout en continuant à parler.
"On allait rendre une petite visite de... courtoisie au patron. Mais on dirait bien que certaines personnes sont pas d'accord la devant... Bref. Si t'as pas envie de venir, jte conseille de retourner te coucher. "
Il continuait de fixer l'ancienne Magma du regard, n'attendant que sa réponse pour continuer ou non les négociations. Si elle refusait encore de bouger, il restait une dernière arme à Hugues avant de lui rentrer dans le lard. Il espérait juste ne pas avoir à la sortir aussi tôt.

_________________

:cmeg:
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
Ombre passante


Messages : 49
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Mer 30 Nov - 16:12

Nocturne débarquait en plein champs de bataille. D'un côté, Hugues à la tête de son escadron. De l'autre, une femme... Oh. Le brun ne la connaissait pas personnellement, mais il avait entendu parler d'une ancienne agente de la Team Magma recrutée par la Nemesis. Son costume atypique semblait confirmer son identité. Lorsque Hugues lui demanda son identité, Nocturne avait failli glisser sur le sol à cause de la surprise. Mais une fois l'interrogation de son homologue digérée, il avait presque envie de rire. Lui qui avait pensé il y a quelques minutes à peine que le reste des Commandants ne le connaissait que trop peu.

"Je suis Nocturne. J'ai le rang de Commandant, mais je suis... à la tête du service des renseignements", ironisa le brun, "On m'affecte à des missions d'espionnage et de vols en tout genre. Ravi qu'on se rencontre malgré... Le bordel actuel ?"

Le visage du natif de Sinnoh passa rapidement de l'ex-Magma à Hugues. Il jugeait la situation. D'un côté, un groupe de rebelles mené par un Commandant, de l'autre, une femme qui avait montré toute sa dévotion dans une seule phrase. Elle semblait cependant ne pas faire le poids contre Hugues. A moins qu'elle était une nouvelle Commandante dont Nocturne n'avait entendu parler ? Maintenant, sur les propos des deux partis... La femme voulait clairement suivre Eon, d'une manière aveugle, et sans se poser de questions. Les autres... Hugues semblait lucide sur ce qu'il faisait. S'il était prêt à remplacer Eon, peut être qu'il avait une vision des choses plus larges que cette femme. Hugues semblait... Intéressant, -Nocturne contrôla son visage à temps, s'empêchant un rictus.

"Je crois qu'Eon n'est plus utile à la Nemesis...", lâcha-t-il simplement, "Désolé, ajouta-t-il à l'intention de l'ex Magma, sans vraiment y croire.
Revenir en haut Aller en bas
Courtney
Dresseuse en Chaleur ♪


Messages : 58
Date d'inscription : 20/07/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Jeu 1 Déc - 0:58

Ca ne lui plaisait pas. Le petit bataillon qui lui faisait face semblait dirigé par un individu aussi barbu que charismatique et nul doute que son troupeau allait lui rouler dessus dès que le pseudo-chef allait en donner la permission. Elle serrait un peu des dents en écoutant le barbu parler, celui-ci rappelant le point mort où en était la team. Mais Courtney restait persuadée que Eon préparait un coup des plus magistraux contre la Ligue. Simplement... Il préférait garder ses plans pour lui ? Elle eut un léger doute et jeta un coup d'oeil à la porte dans son dos, se demandant ce que faisait actuellement le dirigeant. Il était certainement déjà au courant de la troupe qui approchait son bureau ainsi que de ses intentions... Alors pourquoi était-elle seule à tenter de le défendre ? Ca n'avait pas de sens à ses yeux. Normalement il aurait dû être capable d'étouffer les doutes avant que ceux-ci ne deviennent une rébellion. Ca n'avait pas de sens.

Pour ce qui était de ses objectifs, évidemment qu'elle voulait que cette porte soit ouverte. Et si elle n'essayait pas, elle ne pourrait plus se regarder dans un miroir. Elle voulait créer ce monde idyllique pour les pokémons et les humains. Et cette manière... Cette porte de Rodin pouvait peut-être lui éviter d'utiliser un moyen aussi extrême et instable que Groudon. Un nouveau regard empli de doute en direction de la porte menant au bureau et voilà qu'un individu faisait son apparition sans qu'elle puisse répondre un mot au barbu. Celui-ci se présentait comme un commandant et, malgré ses allures légères, elle espérait du fond du cœur qu'il venait pour écraser cette mutinerie. Mais après un court instant de silence, voilà qu'il brisait ses espoirs en rejoignant les rangs de la rébellion. Au fond, elle commençait à paniquer, se sentant oppressée par la masse à laquelle elle faisait pitoyablement face.

Remarquant que sa maitresse commençait doucement à perdre ses moyens, la Fragilady se rapprocha de celle-ci, pour essayer de la rassurer et surtout d'utiliser une légère Aromathérapie pour l'apaiser. Ca marchait généralement et après une profonde inspiration, la femme en rouge soupira profondément, le ménage fait dans son esprit. Au fond, elle voulait aussi savoir pourquoi la team avait eu ce temps mort des plus infâmes. Même si Eon avait un plan magistral, ça n'était pas la meilleure des choses de laisser les pions comme ça douter et se soulever. Croisant de nouveau le regard du chef de toute cette mascarade ainsi que celui du commandant, elle reprit la parole, ayant compris son inutilité face à cette bande.


« … Bien. Mais je propose de le laisser s'expliquer. Vous pouvez pas débarquer de manière si... Barbare. Vous êtes le 'chef' de cette bande, non ? Alors venez, exposez votre point de vue à monsieur Fawkes. Vous aussi, Commandant Nocturne. Vous voulez tirer ces choses au clair, non ? » Elle soupira profondément en jetant un regard vers la foule. « Mais s'il vous plaît, tenez-les. »

Pourquoi le laisser passer comme ça ? Car elle était persuadée que Eon avait quelque chose de préparé. Ne serait-ce qu'une bonne explication, un plan, ou simplement quelque chose pour les remettre dans le droit chemin. Bientôt, toute cette mascarade aura été inutile et tout reviendra en ordre. Elle en était persuadée.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Commandant Linceul


Messages : 52
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Jeu 1 Déc - 18:38

HRP:
 

Je fus rapidement alerté d’agitation au niveau des quartiers supérieurs de la team. Il semblerait qu’un groupe de Némésis ait voulu se rebeller contre leur propre chef. Pour redonner de la vigueur à la Némésis ? Et comment pensaient-ils réussir à cela en s’en prenant à la tête qui avait organisé cette team, beaucoup contribué au démantèlement de la précédente et à la chute de Deoxys, ainsi que la découverte de la porte de Rodin ? Il y avait-il parmi eux des gens ayant des compétences pour prendre ainsi les rennes d’une telle team ?

Cependant, il fallait bien avouer qu’Eon n’était pas le plus présent sur le terrain. C’est quelque chose qui avait été pas mal reproché à Ophiuchus durant le temps de la Zodiac. Et ce n’était peut-être pas faux. La Zodiac aurait pu aller plus loin avec une présence écrasante d’un chef sur le terrain... Peut-être était-ce donc la chance de briller, aujourd’hui ? La chance de ne pas réitérer cette même erreur ?

Quoiqu’il en soit, je devais intervenir. Etre pour ou contre eux, peu importait vraiment. Tout ce qu’il me fallait, c’est de pouvoir bénéficier d’un côté ou d’un autre. J’envoyais un sbire qui m’était suffisamment fidèle au poste de contrôle de caméras de surveillance pour bien enregistrer la scène tandis que je me dirigeais sur place, accompagné de mon Alakazam. Les caméras aideraient mon psychiste et moi-même à capter un maximum de détails. Passant par un couloir discret, je contournais la zone où le groupe de rebelles se trouvait afin de pouvoir arriver dans leur dos. Je pris un peu de temps, le temps ne pressait pas selon moi. Mais au final, j’arrivais à destination, alors que tout le monde semblait se concentrer sur Courtney qui faisait barrage. Et Nocturne, dont j’ignorais encore véritablement la position vu que je n’avais pas entendu ce qu’ils disaient. Néanmoins, je pensais qu’il serait plus du côté de Eon en tant que commandant. A ce moment, j’ignorais que je me trompais, mais cela ne me changeait rien.

Je fis appel à mon Froussardine pendant que les autres ne me remarquaient pas encore. Je chuchotais quelques mots à mon Pokémon afin qu’il laisse son talent agir. De multitudes de petites flaques d’eau se constituèrent alors qu’il émit un signal d’alarme. De celles-ci sortirent d’innombrables Froussardines, complètement hypnotisée par celui qui en serait le chef et qui contrôlerait intégralement la masse, comme si elles devenaient des parties de lui-même. Je profitais du mouvement exercé pour me laisser transporter jusque sur la tête du désormais monstre d’un peu moins d’une dizaine de mètres. Et je regardais le groupe de rebelles avec un sourire carnassier, les menaçant d’un bon Hydrocanon s’ils tentaient de s’attaquer à moi.


« On m’a dit que certains pions en avaient marre de protéger le frêle roi, au point de vouloir eux-mêmes le mettre en échec et mat. Je vois que ce n’est pas qu’un ‘on m’a dit’, apparemment. C’est courageux, vous avez de la volonté. Mais avez-vous idée de tout ce qu’il peut faire dans son coin ? J’imagine que non. Avez-vous pensé à qui pourrait prendre les rênes d’une organisation aussi grosse ? J’imagine que non, aussi. Il ne suffit pas de savoir taper pour pouvoir prendre d’aussi sérieuses décisions... »

Et il ne suffisait pas de savoir penser pour être un chef efficace, certes. En fait, il fallait savoir mêler charisme, intelligence, puissance et présence, je pense. Était-ce le cas du chef de la Boréale en son temps pour avoir dupé ainsi tant d’Hommes ? Quoiqu’il en soit, cela s’était apparemment vérifié chez des chefs tel que Lysandre ou Ghetis et N, par exemple... Enfin, je suppose.

Était-ce nécessaire de vouloir s’en prendre directement à Eon ? Je veux dire, allez l’éliminer ou le virer de l’organisation par la force ? On pourrait être plus malin que ça, en fait. Déclarer une nouvelle tête et manipuler Eon afin que la ligue ignore le véritable chef de la Némésis. Cela pourrait aider à avoir un avantage considérable. Même si la logique voudrait que je défende Eon, je dois dire que la situation prêtait à obtenir des choses énormes... Héhé, cette rébellion était mon occasion de briller, quelque pouvait être le résultat.

Je caressais la tête de ma bête, montrant que si je pouvais avoir contrôle aussi facilement d’une telle créature, alors ce n’était pas eux qui me feraient peur.


« Si vous désirez vous rebeller, alors je vous invite à y réfléchir à deux fois. Si votre trahison envers Eon pour la team n’est que du vent, soyez surs que je serais là. Je possède vos dossiers, vos identités. Je peux connaitre vos biens, vos familles et vos proches. Je peux vous briser un par un. Je peux livrer toutes vos informations à la ligue – et croyez-moi, j’ai de bons contacts – afin de retirer toute protection d’identité à l’état civil et vous faire activement rechercher. Je peux détruire vos proches ou ce que vous tenez le plus. Je pourrais vous retrouver, chacun de vous, afin de vous éliminez un par un – et j’aurai tout mon temps. »

J’exagérais peut-être ? Peu importe. Le tout était qu’ils le croient. J’avais une réputation qui me suivait et qui aiderait dans ce sens. Ce qui était parfaitement vrai par contre, c’était que j’étais totalement libre de livrer l’identité de ceux qui se cachent aux yeux du monde à la ligue. Je possède un demi-frère Maître après tout. Ou bien je pouvais toujours contacter Violeta qui entretenait ses relations avec la ligue. Même s’ils étaient foncièrement contre moi, je pense qu’ils sauraient reconnaitre lorsque je dis la vérité. Quant à moi, je ne craignais pas à ce qu’on fasse de même contre moi. J’agissais à visage découvert, et je n’avais personnellement rien à cacher. Au contraire, même ! Je me mettais en scène. Et je pouvais être n’importe où n’importe quand tant la puissance de mon Alakazam s’était développée, en plus de ce que m’offrait mes autres Pokémons ou bien Palut, bien qu’il ne soit pas à Maîlys ces temps-ci. Je pouvais également très bien disparaître du jour au lendemain.

« Néanmoins, si cela vous mène quelque part... Vous n’aurez qu’à faire appel à moi. Et je pourrais vous aider à ne pas regretter vos actes. A vous aider à faire briller la team comme elle se doit. »

L’appel était lancé. Qu’ils assument leurs actes jusqu’au bout, et je serais prêt à faire le nécessaire pour aider à faire fonctionner cette team. C’était quitte ou double pour eux, s’ils se lançaient vraiment. Soit ils réussissaient et gagneraient mon soutien, soit ils échouaient face à Eon et à ceux qui le défendaient et je serais là pour les sanctionner comme il se doit. Quant à moi, si la défense d’Eon l’emportait, je n’aurai rien à me reprocher étant donné ce que je ferais dans ce cas.
Kedavra me téléporta dans la salle des caméras, laissant Lévias dans le couloir en question. Il n’attaquerait que si on l’attaquait. Et il ferait partit de la « défense intelligente » si les choses jouaient en la faveur d’Eon. Dans le sens où il ne suffisait pas de les réprimander en se battant contre eux, mais en les mettant face à la réalité et à leurs torts.

Je prenais contrôle de la salle avec les caméras, vérifiant que le sbire que j’avais placé ici n’avait rien récupéré qui pourrait jouer contre nos intérêts. Avoir le contrôle de cette salle m’aiderait aussi à affirmer que j’aurai agi en faveur de la défense si le côté Eon l’emportait. Car je pouvais très bien surveiller l’agitation et envoyer des sbires remettre les choses en ordre d’où j’étais, tout en empêchant un quelconque rebelle suffisamment intelligent de prendre lui-même contrôle des caméras, ce qui leur serait un avantage considérable, pour sur. Avec un moyen de communication adéquat, évidemment.


Dans tous les cas, je ressortirais vainqueur.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 466
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Jeu 1 Déc - 21:41

L'inconnu se présenta. Apparemment c'était un commandant. Hugues leva une nouvelle fois un sourcil. Au vu des ses fonctions, il était normal que l'autre le reconnaisse... Il était également normal que personne d'autre ne semble savoir de qui il s'agissait. Un espion était toujours plus efficace quand personne ne savait sa réelle identité.

"Ok. J'suppose que si on te connait pas c'est que tu fais bien ton job. C'est pas plus mal ?" lâcha-t-il simplement à l'attention du commandant.
Ce dernier semblait d'ailleurs sympathiser avec l'objectif d'Hugues. Cet homme était décidément plein de surprise. Alors que le jeune garçon était en train de faire comprendre à Courtney qu'il était d'accord avec les idées de la rébellion, Hugues lui fit un léger signe de tête afin de le remercier de sa prise de position plus que judicieuse. L'ancienne Magma était d'ailleurs en train d'essayer de gagner du temps. Le barbu n'était pas dupe, il voyait clair au travers de son jeu car il s'agissait d'une tactique vieille comme le monde. Le trentenaire soupira d'exaspération quand il entendit cette proposition.

"Bien sûr. On lui apporte le thé aussi au papi ? Qu'il ait le temps de nous cueillir après avec ses potes ? Non merci. On va jouer le jeu selon MES règles."
Alors qu'il s'apprêtait à lâcher ses troupes sur Courtney, Hugues fut alors interrompu une nouvelle fois. Il fallait croire que c'était la journée de l'impolitesse aujourd'hui. Cette fois, un gros poisson se faisait menaçant alors qu'une voix familière se faisait entendre dans les couloirs. Hugues grinça des dents. La dernière personne qu'il avait envie de voir maintenant c'était ce Commandant en particulier. C'était sans doute le plus dangereux de tous : le Tapis. Ce dernier commençait déjà à le provoquer et à lui parler d'un air condescendant. A en croire ses insinuations, le barbu et ses troupes ne seraient qu'une bande d'incompétents qu'il cherchait à briser. Toutes ces menaces avaient de quoi faire froid dans le dos... Surtout venant de lui. Tout le monde savait qu'il était capable de les mettre à exécution avec une cruauté et un sadisme assez caractéristique de sa personne. Et cela eut son petit effet parmi les troupes rebelles. Certains commençaient déjà à se pisser dessus. Hugues, quant à lui, n'avait que faire des menaces du tapis. Il n'avait pas de proches extérieurs à l'organisation... Et il n'avait que faire de sa famille. Ils n'avaient jamais bougé leurs fesses pour lui rendre visite quand il était en taule. A ses yeux, ses parents étaient morts.

"Tout ce que je sais, c'est qu'Eon passe plus de temps à traînasser dans son bureau qu'à faire avancer la Némésis. Je fais pas tout ça pour le fun, c'est pour le bien de la Team. Tes menaces me font pas peur Tapis... Et pour tous ceux qui commencent à se faire dessus et envisagent de faire demi tour, je peux très bien vous buter ici et maintenant aussi ! La Team n'a pas besoin de pleurnicheuses qui changent d'avis à la moindre menace !"
En même temps qu'il lachait ses dernières phrases, le trentenaire sortit son arme à feu de son fourreau. Il la pointa vers le ciel, avant bras à l'horizontal et son coude formant un angle droit. Quelques secondes plus tard, il la rebaissa, constatant que ses sbires semblaient contenir leur frousse... pour le moment. Il fallait dire que le banc de poisson avait de quoi les mouiller mille fois plus que toute l'urine qu'ils pourraient déverser dans leur froc. L'instant plus tard, le commandant était parti. C'était très malpoli de se téléporter plus loin pendant qu'on vous parlait... Bref. Il ne restait plus que son banc de Froussardine et Courtney devant eux.

"Bref ma jolie, tu t'es décidée à bouger ? Si tu dis non, on te fonce dessus... Allez. Vu que t'es pas idiote, je vais te prouver une nouvelle fois que je le fais pour le bien de la Némésis. Regarde."
L'homme fouilla alors sa poche avant d'en sortir une étrange amulette qui était accrochée à une fine cordelette en cuir. L'artéfact était fait d'or et d'émeraudes et représentait une personne dans un style plutôt amérindien. Quiconque était assez intelligent saurait reconnaître la rareté de l'objet.

"Tu vois ça ? C'est une clé de Lakit. Dès que j'en aurais fini avec Eon j'irais l'encastrer dans la Porte au nom de notre organisation. Je peux te rapprocher de tes rêves encore plus vite que ce vieux papi ne pourrait le faire ! Alors ?"
Il jeta ensuite un nouveau regard à Nocturne, le ninja maître du renseignement. Hugues se demandait ce qui le motivait à penser comme lui. Dans tous les cas, avoir un commandant dans ses rangs était un avantage dont il comptait bien tirer parti.

"Nocturne, si t'es vraiment des notres, occupe toi du cas de la donzelle si elle continue à se montrer insistante.""

_________________

:cmeg:
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
Ombre passante


Messages : 49
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Ven 2 Déc - 11:28

Nocturne garda le silence quand l'image du nouveau venu apparue, déployant sa cape. Il écouta sans broncher. Toutefois, la tirade de l'homme qu'il savait s'appeler Angstorm -décidement, il n'avait vu que très rarement ses collègues, le faisait légèrement ricarner intérieurement. Sa famille ? Nocturne avait grandit dans la banlieue de Voilaroc, son père était un parfait inconnu, petite frappe locale du quartier. Quant à sa mère, elle avait déjà rendu l'âme, fort heureusement bien avant d'apprendre comment son fils avait tourné. Voir le même schéma de son "mari" se reproduire avec sa progéniture l'aurait certainement fait succomber au chagrin. C'était un avantage aux yeux de Nocturne, n'avoir personne à qui laisser des regrets. Angstorm pouvait bien s'amuser à courir après des chimères. Puis, il disparut simplement.

Puis, HUgues s'adressa à lui. Il semblait surpris, quoi de plus normal. Mais Nocturne sembla alors vraiment réaliser pour la première fois les vrais enjeux de la situation. Un groupe armé, prêt à faire tomber Eon. La question qui lui traversa l'esprit ne fut pas : et si ils échouaient, mais : que ce passera-t-il quand ils gagneraient ? Il réalisa vraiment. Eon... allait disparaître ? Et que se passerait-il ? Qui allait diriger la Nemesis ? La Nemesis, elle... elle allait changer. Quelle direction allait-elle prendre ? Est-ce qu'au fond... le natif de Voilaroc ne se demandait-il pas s'il pourrait avoir une place dans cette Néo Nemesis ? Que lui arrivait-il ? Quelques instants encore, il prévoyait de quitter la Team, sans laisser aucune trace. Ce qui n'aurait pas été difficile, vu la manière dont ses collègues apprenaient son existence. Alors, pourquoi maintenant ?

Le bruit de l'arme de Hugues sortie de son fourreau lui remit les pieds sur Terre. Son regard s'attarda sur le groupe. Le Commandant venait de ré affirmer son autorité, en montrant qu'il pourrait affirmer sa puissance. Ses paroles, bien que brutales, se fracassèrent dans la tête des sbires, résonnant dans leur crâne. Le doute était mort. Ils étaient redevenus un groupe compact derrière leur leader. Malgré leur doute éphémère, ils semblaient prêts à tout pour aider Hugues à accomplir ces objectifs, et lui en retour leur rendrait leur gloire d'antan. Le regard de Nocturne sur la troupe devint élégiaque. Elle était là alors, sa réponse... Comme autrefois, quand il avait cru aux paroles d'Eon...


"Nocturne, si t'es vraiment des notres, occupe toi du cas de la donzelle si elle continue à se montrer insistante."

Était-ce parce qu'il était à la tête de la rebellion qu'il avait l'assurance de lui donner des ordres ? Ou parce qu'il avait un flingue planqué dans son veston, au choix. Le brun considéra le barbu. Il avait déjà fait une erreur une première fois en agissant pour une autre personne. Et en face de lui, se tenait l'exemple même de la fidélité aveugle et amère. Il aurait du retenir la leçon, non ? Alors pourquoi... Pourquoi est-ce qu'il vit en Hugues un nouveau leader, auréolé des morceaux de ses illusions brisées, transformées en un nouvel espoir ?

"D'a... Oui !" Il se tourna vers la femme pour cacher son trouble.

Peu importait comment serait la nouvelle Nemesis. Eon avait fait son temps. C'était maintenant à eux tous de reconstruire la Nemesis telle qu'elle aurait du être, dès le début. La Nemesis où Nocturne n'aurait pas été seul, à ruminer du noir dans son coin, pensant que sa seule satisfaction serait d'exercer son art du vol, en compagnie de ses compagnons pokémons. L'heure était venue pour le changement.

"Je sais que tu dois probablement bien te moquer de ce que je pense. Mais moi aussi j'ai cru en Eon, jadis. Mais il nous a lâché." Il mit la main sur ses pokéballs, au cas où. "Cependant, je ne vaudrais pas mieux que lui si je t'éliminais simplement. Tu as le droit de ne pas être d'accord avec nous. Mais Eon doit tomber. Toutefois, tu n'as pas à le suivre dans sa chutte. Je ne t'attaquerais que si tu te montres hostile." Puis, à l'attention de Hugues. "Mais je ne la tuerai pas, je l'assomerais si nécessaire. Je n'ai plus l'intention de réprimer mes idéaux et de laver mes main du sang que j'ai fais couler pour un autre." Nocturne tremblait presque de nervosité en ayant dit cela, de peur que le Commandant prenne cela pour un défis. Mais si Hugues ne comprenait pas cela, ils risquaient fort de ne pas s'entendre à l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Courtney
Dresseuse en Chaleur ♪


Messages : 58
Date d'inscription : 20/07/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Ven 2 Déc - 18:17

Comment un commandant pouvait avoir aussi rapidement retourné sa veste ? A croire que les commandants de cette team n'étaient pas mieux que ceux de la Zodiac. Ca ne plaisait clairement pas à Courtney et voir cette masse être renforcée par un type aussi puissant qu'un commandant ne présageait que du mal... Alors autant dissocier la tête pour pouvoir faire tomber la rébellion. Eon trouverait un moyen de vaincre ces types. Ou de les convaincre d'abandonner cet objectif futile. Néanmoins, le barbu ne se laissa pas faire et insistait, allant même jusqu'à être prêt à envoyer tout son petit bataillon sur la femme en rouge et ses deux gardiennes. Fort heureusement, quelque chose les bloqua dans leur élan et un puissant pokémon Aquatique et son cavalier apparurent pour donner leur avis sur la question. Facilement reconnaissable comparé à Nocturne, le Tapis faisait incroyablement face au groupe de rebelles et Courtney eut l'espoir qu'il les fauche d'un seul coup.

Est-ce que quelqu'un serait fidèle à Eon dans ce couloir ? Il soulignait le manque de préparation des rebelles et menaçaient ceux-ci s'ils échouaient. L'Ex-magma pensa brièvement à sa famille. Elle les avait abandonné pour se consacrer à ses objectifs. Elle se fichait un peu de leurs sorts. Et puis, elle ne comptait pas trahir Eon. Par contre, la dernière phrase de Tapis la fit soupirer. Lui aussi avait quelque chose à gagner dans cette rébellion ? Il partit peu après cette révélation pour Courtney, laissant son Froussardine pour garder un œil sur cette altercation.

Ainsi, le barbu continua à reprocher ses fautes à Fawkes et à tenir tête à Tapis. Il menaça à son tour ses suivants pour les remettre sur les rails à l'aide d'une arme à feu. Sur le coup, même la femme en rouge frémit. Elle aimait pas ce genre de truc, surtout tenu par un type comme ça. Fort heureusement il la rabaissa après que Angstorm soit partit, se retournant de nouveau vers Courtney, la menaçant de nouveau de forcer le passage. Néanmoins, avant cela, il semblait vouloir lui montrer quelque chose. Haussant un sourcil en le voyant fouiller dans sa poche, elle écarquilla les yeux en voyant l'artefact qu'il sortait. Les reflets de l'or et des émeraudes étaient pleins de promesses et elle resta muette un court moment. Il comptait vraiment l'encastrer au nom de la team ? Il pouvait vraiment la rapprocher de ses rêves ? Elle eut un moment d'hésitation avant de le voir donner des instructions au commandant-traitre. Celui-ci vint lui parler mais elle s'en fichait. Elle réfléchissait de son côté, jetant des regards vers la clé. C'était une occasion. Elle était tendue et ne sachant pas quoi faire dans cette situation. Comptait-elle plus sur son objectif que sur sa fidélité ? Elle soupira profondément, abaissant les épaules soudainement.


« … Soit. » Dit-elle, simplement, avant de faire signe de la tête à sa Camérupt de s'écarter du chemin, alors que elle-même quittant la voie, accompagnée de sa Fragilady. Ca lui faisait mal, elle se sentait bizarre de lâcher ainsi monsieur Fawkes et c'était peut-être bien la seule à se sentir mal. Mais au moins, elle pourrait atteindre son objectif ainsi... Et elle aurait plus à trahir d'autres gens. Tout serait bien. Et ça finira bien. Elle regarda une dernière fois le barbu, cherchant à voir sa réaction malgré ses difficultés. S'il décidait de rentrer tout de suite, elle le suivrait certainement, pour voir comment la situation se déroulerait. Si elle avait décidé de lâcher Eon, elle ne voulait pas que du mal lui soit fait. Il ne méritait pas cela. Qu'ils prennent le pouvoir. De toutes façons elle avait perdu.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 466
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Dim 4 Déc - 14:56


Nocturne s'exécuta aussitôt suite aux injonctions d'Hugues. Ce dernier était d'ailleurs plutôt satisfait par l'action de ce commandant qui venait de rejoindre implicitement les rangs de sa rébellion. Il se disait prêt à assommer Courtney... mais pas à la tuer. Cela convenait parfaitement au trentenaire. De quoi aurait-il l'air s'il prenait le pouvoir en butant ses frères et soeurs d'armes ? Il devait le faire proprement, sans victimes, afin de gagner le respect des autres sbires. Il hocha la tête aux affirmations du jeune homme commandant.

"Bien sûr que oui, on fait pas de mal aux camarades. Faut juste qu'elle nous fiche la paix."
Bien entendu, si Courtney avait été une championne, elle aurait été sur la liste des condamnés à mort. Là où Hugues savait se montrer fraternel avec ses alliés de la Némésis, il se montrait terrifiant avec ses ennemis de la Ligue. Sa revanche contre eux ne serait complète que lorsqu'il les aurait tous mis à terre... voire éliminés purement et simplement. Cela lui faisait penser qu'il avait encore un peu de travail pour dégager la championne dragon.

Finalement, l'ancienne Team Magma se décida à se retirer. Usant du langage corporel pour apaiser les envies belliqueuses de ses Pokemons, elle se rangea du côté de la rébellion. Hugues sourit avec satisfaction. Cette clé avait vraiment une influence monstrueuse. Il avait bien fait de la garder sur lui avant de l'offrir à la Porte. Cette relique avait le même pouvoir wololoesque qu'un moine d'Age of Empires. Après tout, la loyauté pouvait plus facilement être achetée si on offrait aux gens une motivation nécessaire... comme la promesse d'un rêve concrétisé plus rapidement.

"C'est bien. Je savais que tu saurais te montrer raisonnable." lâcha-t-il.
"En avant les amis, on va aller se faire le papi !"
A peine eut-il fini sa phrase qu'il rangea à nouveau la clé dans ses poches. Il courut ensuite en direction du bureau d'Eon. Cette diversion offerte par l'ancienne Magma avait du lui gagner assez de temps pour qu'il ait le temps de réagir. Serrant les dents et se mordant les lèvres, le barbu osait espérer qu'il n'avait pas encore eu trop le temps d'établir un plan. Une fois devant la porte, il s'arrêta deux secondes pour pondérer la portée de son acte. Un piège l'attendrait-il de l'autre côté ? Il se retourna vers ses troupes, l'air inquiet. Il ne pouvait cependant pas se permettre plus d'hésitation. Il était le leader de ces quelques personnes et le doute n'était pas une option viable. Il se décida donc à tourner la poignée de la porte...

... Qui s'ouvrit avec une facilité déconcertante. C'était bien trop facile. Quelque chose clochait. L'homme sortit son arme à feu et entra dans le bureau qui n'était illuminé que par une faible loupiotte de chevet.

"Il y a quelqu'un ? Eon. C'est fini pour toi !"
En même temps qu'il parlait, l'homme cherchait l'interrupteur afin d'illuminer la salle. La lumière ne révéla rien d'autre qu'un bureau vide. Il n'y avait absolument plus rien dans la pièce. Comment Eon avait-il pu la vider entièrement à l'exception de la table centrale ? C'était un véritable... miracle.

"Il s'est passé quoi ici ? Putain ! Trouvez le ! Vite !... Nocturne, si tu connais un moyen de tracer les caméras ou de repérer le papi, je compte sur toi. T'es bien chef des renseignements non ? Tu devrais savoir ?... Toi la, qui nous a barré la route avant. C'est en partie ta faute si le bureau est vide. Je compte sur toi pour rattraper ton erreur. Soit tu retrouves Eon, soit tu nous aides à défendre cette pièce. Dans tous les cas, je ne tolèrerais pas ton inaction !..."
Il avait lâché cette dernière phrase à l'attention de Courtney. Maintenant que la pièce était bien vide, Hugues était sur de quelque chose, la contre attaque ne devrait pas tarder à venir les déloger de la salle du trône d'Eon. Il devait sans doute disposer, lui aussi, de troupes fidèles. Il n'y aurait plus qu'à les... désolidariser de sa cause en mettant leurs Pokemons KO.

_________________

:cmeg:
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
Ombre passante


Messages : 49
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Dim 4 Déc - 15:35

Le coeur de Nocturne battait à la chamade quand ils entrèrent dans la pièce. Eon, son "bienfaiteur". Que dirait-il en les voyant ainsi ? En voyant le Ninja ainsi. Il lui repprocherait sûrement qu'il lui devait tout, qu'il l'avait extirpé des gangs de Celestia. Il le raillerait, c'était quasiment sûr. Mais le brun était prêt. Eon ne signifiait rien pour lui. Il... il surmonterait ses piques acerbes. Il le fallait. Pour le nouvel idéal qui était en train de remonter son sang jusqu'à son cerveau, l'abreuvant tellement qu'il semblait que la tête lui tournait. Allez, l'heure était venue.

Ils restèrent tous bouche bée devant le spectacle. La pièce, entièrement vide, execptée le bureau central. Hgues poussa de multiples jurons, se dépassant sans cesse pour trouver plus original au suivant. Quelque chose fit "tic" dans le cerveau du Ninja. Mais... Bon sang ! Qu'il était bête, pourquoi n'y avait-il pas penser avant ! Eon avait toujours un coup d'avance, toujours. Alors bien entendu, il avait des dispositifs en cas d'urgence, des planques secondaires, des passages secrets dans le bureau... Mais malgré tout ça, Nocturne n'expliquait pas la disparition du contenu de la salle. Comment l'handicapé avait-il pu transporter tout ça aussi vite ? Au moins avec l'aide d'un pokémon. Ou plusieurs.

Nocturne se sentait... vide. Bête. Inutile. Alors qu'il avait caresser l'espoir d'un nouveau rêve, Eon venait encore une fois de le réduire en cendres. Eon pouvait-il vraiment être vaincu au final ? Il lui semblait que le vieillard se moquait de lui en ce moment, bien à l'abri. Merde... Enfoiré de vieillard !

Hugues le ramena à la réalité : "Nocturne, si tu connais un moyen de tracer les caméras ou de repérer le papi, je compte sur toi. T'es bien chef des renseignements non ? Tu devrais savoir ?"

Nocturne fronça les sourcils, pensif. "Les caméras... Oui, oui. Eon n'était pas stupide, il a du séparer le module de la boîte noire de son bureau de celles de la base... Le boîtier... Il doit être caché parmis ceux de toutes les caméras de la base, ou alors dans une salle secrète. Je connais beaucoup de cachettes dans la base, vu que j'ai du le seconder pour ça... Mais je doute qu'une d'entre elles ait pu être utilisée pour ça... Quand à le pister... Eon avait des planques secondaires, et des comptes en banque... Si je pouvais y avoir accès, je pourrais peut être savoir s'il en a vidé un..."
Revenir en haut Aller en bas
Courtney
Dresseuse en Chaleur ♪


Messages : 58
Date d'inscription : 20/07/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Dim 4 Déc - 15:42

Le barbu semblait étonnamment conciliant et sympathique avec ses sous fifres... Même avec le Commandant qui venait de changer de camp, d'ailleurs. Courtney ne lui aurait pas fait confiance simplement à cause de sa trahison, doutant fortement de sa fidélité, mais si tel était la décision du chef de la rébellion. Néanmoins, il y avait aucune raison pour le ninja de en venir aux mains car elle acceptait finalement le passage de la troupe, non sans se sentir mal pour sa propre trahison. Et même si le barbu la jugeait raisonnable, elle continuait à avoir des doutes sur son acte. Mais elle ne pouvait pas faire autrement : elle était trop faible pour repousser ces troupes qui s'approchaient donc de la porte du grand bureau. Porte qui provoqua une hésitation chez le chef de groupe, visiblement. Avait-il peur d'un quelconque piège ? C'était vrai que le maître des échecs avait eu du temps... Déjà la rébellion et le troupeau avaient fait grand bruit, mais en plus de cela Courtney les avait retenu un court instant.

Finalement, l'homme passa la porte avec une facilité déconcertante. Ca sentait le piège sur le moment, mais une fois rentré arme au poing, la scène semblait étrangement calme. Pas de coup de feu ou d'attaques lancées dans les ténèbres, le barbu pu allumer la lumière de la pièce pour que chacun puisse voir dans celle-ci. Et Courtney eut un instant d'incompréhension... Elle était entièrement vide à l'exception d'une table. Fronçant les sourcils en tentant de comprendre cet acte divin avant que le chef de la rébellion ne commence à beugler ses ordres à l'attention du Commandant Nocturne et à la sienne. Le commandant aller être placé à la recherche tandis qu'à elle s'exposait un choix : chercher ou combattre les renforts de Eon. Ou plutôt les personnes qui serviraient à disperser les troupes et à gagner du temps pour l'handicapé. Mais quand même, toute une piège... Qu'était donc cette magie ?

Pour ce qui était du choix, elle n'eut pas longtemps à réfléchir : elle avait toujours été plus une combattante qu'une tête dans son ancienne team. La personne que l'on laisse pour vaincre les ennemis ou les retarder pendant que le grand chef s'enfuit avec son sous-marin pimpé... Alors quitte à devoir se montrer utile, autant qu'elle se prépare à la défense. Elle fit quelques pas vers la sortie du bureau et lui répondit donc sans prendre la peine de le regarder, préférant vérifier si rien n'arrivait pour le moment.


« … Je vais m'occuper de la... Défense. » Dit-elle, en fixant le couloir par lequel quelques sbires encore fidèles commençaient à affluer. Huh. Ca ne lui plaisait pas de se rebeller ainsi mais au moins un bon combat pouvait peut-être l'aider à se vider de toute cette tension qu'elle avait accumulé. Jugeant la situation rapidement, elle décida de commencer par quelque chose de simple, pour prévenir les apparitions de pokémons adversaires ou simplement rendre plus difficile la traversée du couloir.

« Pièges de Roc, Etna... »


Si elle n'avait pas eu le temps de bloquer la route des rebelles avec cette capacité, nul doute que cette fois-ci ça fonctionnerait. Ainsi, l'imposante camélidé déchargea une bonne quantité de pierres flottantes par ses volcans, les parsemant dans le couloir unique. Aucun moyen pour les adversaires de les atteindre donc sans à avoir à se blesser sur les rocs flottants. Pour le moment, ce serait tout... Elle allait aviser selon la situation. Néanmoins, la Fragilady en ligne arrière savait que faire : elle débuta une nouvelle Papillodanse, se préparait au futur combat.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: