Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON

AuteurMessage
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Ambre
Sadique sans Sentiments
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 03/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Dim 4 Déc - 16:11

J'étais tranquillement en train de me reposer, mais je me sentais vide, très vide... J'en avais marre de ne rien faire et je voulais éprouver une sensation, que faire ? Plus de meurtres ? Donner de l'amour ? Impossible, je ne sais pas ce qu'est l'amour... Je voulais vraiment qu'il y est quelque chose d'intéressant, qui puisse m'amuser. Cela faisait si longtemps que je ne m'étais pas amuser... En tout cela faisait à peu près 8 ans... J'entendis quelque paroles de la parts de vulgaires sbires...

"Dépêche toi ! Des rebelles veulent remplacer Eon ! On doit les en empêcher !"

"T'inquiètes, je prépare juste mes Pokemon ! Je suis sûr que l'on va devoir combattre !"

Hmm ? Une révolte ? Très bien, si j'allais voir ça, ça n'allait proposer de problèmes à personne. Je me dirigea donc vers l'attroupement et, c'était bizarre. Des personnes qui défendaient un bureau... Elles avaient certainement une bonne raison de se défendre. Une femme demanda à son Camérupt de poser des Pièges de Rocs. Cela allait empêcher mon approche, j'allais aider les rebelles, car il faut du cran pour pouvoir se rebeller contre son maître. Je sortis alors Itami de sa Poké Ball pour qu'il puisse faire en sorte que ces courageux sbires ou commandants puissent reprendre le contrôle avec un coup d'état bien préparé. Pourquoi je participais ? Parce que les gens qui ont du courages se font rare et, ceux qui en ont méritent de survivre. Je tiens donc à faire en sorte qu'ils ne soient pas stoppés dans leurs élan. Même si entre nous, je n'ais pas encore deviné si c'est de la stupidité ou du courage.

"Très bien, Itami, utilise Piétisol pour déstabiliser les sbires voulant stopper la révolte ! Shai, Merī je vais vous sortir de vos balls, nous devons aider ces sbires."

Cela devait suffire pour le moment, pendants qu'ils subiraient cette attaque, je foncerais en direction des rebelles. Shai et Merī devaient être près eux aussi dans leurs Poké balls. Je les sortirais également le moment venu. En attendant, j'avais ajouté mon grain de sel à cette histoire, et je sens que ça allait se retourner contre moi. Itami était un peu étonné que j'emploi le mot "aider" alors que je tue des gens, mais il m'obéit quand même, tant mieux pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux
avatar

Messages : 489
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Sam 10 Déc - 17:22


Nocturne commençait à énoncer tous les systèmes de la Némésis qui étaient cachés de la vue des simples sbires. Ca en faisait un sacré paquet. Le barbu se doutait que la tête de l'organisation devait bien avoir ses propres locaux, mais il n'imaginait pas que c'était aussi complexe. Il haussa les sourcils en écoutant le commandant rebelle. Quand ce dernier eut fini, Hugues se frotta le front avec sa main couverte d'une mitaine de cuir. Les yeux fermés et expirant doucement, il cherchait la réponse adéquate. Peu après, il fit glisser sa main de son front vers son menton.

"Ok ok. Honnêtement, savoir s'il a pris du fric je m'en fiche un peu. C'est sa position qui est importante la. Donc si t'as le plan de toutes ses petites planques, je prends. Si tu les as pas, trouve un moyen de les récupérer. J'compte sur toi !"
Le trentenaire n'était que moyennement satisfait par les réponses de Nocturne. Il aurait espéré qu'il aurait pu se montrer plus directif et sortir la réponse d'un chapeau magique... Mais c'était sans doute trop demander. Après tout, vu la complexité du dispositif de sécurité d'Eon, ça aurait été un miracle de le retrouver aussi facilement. Toutefois, en tant que chef du renseignement, le commandant aurait du en savoir plus. Etait-il aussi compétent qu'il ne prétendait l'être ? Pour l'instant, le barbu garda ses réserves pour lui. Peut être que le mystérieux garçon saurait le faire changer d'avis par la suite. Hugues se tourna ensuite vers les sbires qui défendaient la porte d'entrée. Les renforts pro Eon étaient déjà arrivés et commençaient à canarder le groupe de rebelles. Courtney utilisa un Piège de roc pour ralentir leur avancée. S'ils voulaient avancer, ce serait au travers d'un rideau de roches acérées qui avaient la fâcheuse manie de toujours toucher leur cible.

"Putain, ils sont déjà la ! Mettez leurs Pokemons KO ! Assommez les sbires s'il le faut, mais je tolèrerais AUCUNE blessure permanente ou coup fatal ! J'me chargerais personnellement de quiconque désobéira à cet ordre !... Nyssa, ralentis les encore plus avec Vent Glace."
En même temps que le malfrat donnait ses directives, il avait convoqué sa Wailmer afin d'assister à la défense du précieux bureau. Son nom ridicule ferait sans doute rire plus d'un sbire. C'était bon pour le moral des troupes le rire. Il fallait qu'Hugues garde ses troupes motivées s'il ne voulait pas qu'ils finissent vaincus par les pro Eon. Le courant d'air frais expulsé par la baleine n'était pas extrêmement puissant et fit à peine bouger les Pièges de Roc. En revanche, il baissa la température du couloir de quelques degrés et couvrit les roches de quelques éclats de givre. Quiconque serait touché par le souffle se verrait ralenti. Cela rendrait les adversaires plus sensibles aux attaques des autres sbires.

Parmi les rangs adverses, une gamine sembla émerger pour... prendre la défense des rebelles. Hugues se demandait bien qui elle pouvait être et à quel jeu elle pouvait bien jouer. Il la gardait dans le coin de son oeil. Après tout, une attaque de zone n'était pas un serment de fidélité à leur cause. Toutefois, si elle continuait à agir pour la rébellion, il faudrait rapidement lui venir en aide. En effet, de la où elle était, la jeune blonde risquait de prendre très cher rapidement. Finalement, le chef des rebelles se tourna vers le bureau abandonné. Il disposait d'un micro. Hugues eut soudain une idée. En un instant, il s'assit à la chaise devant le bureau blanc et alluma l'appareil.

"Ici une troupe de rebelles. La plupart d'entre vous ont sans doute déjà entendu parler de notre action. Nous avons pris le contrôle du bureau d'Eon. Ce dernier est un couard et a abandonné le sort de sa Team en fuyant sans même nous confronter. Par la présente, nous prenons le contrôle de la Team étant donné qu'il est trop faible pour défendre son propre poste. Si vous avez encore un restant de loyauté pour ce vieux papi, vous pouvez toujours tenter de nous arrêter. Vous savez où on est... Si au contraire, vous voulez nous aider, sachez que nous nous en souviendrons si nous réussissons."
Hugues coupa ensuite la retransmission micro. Il regarda ses troupes avec un air grave. La déclaration de guerre officielle venait d'être donnée. Tous les locaux de la Team Némésis avaient été baignés par le message du chef des rebelles. Ce serait bientot le bordel monstrueux dans ce bureau.
HRP:
 

_________________

:cmeg:
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Raporow
Commandant Silencieux
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Mer 14 Déc - 22:04

"Ok ok. Honnêtement, savoir s'il a pris du fric je m'en fiche un peu. C'est sa position qui est importante la. Donc si t'as le plan de toutes ses petites planques, je prends. Si tu les as pas, trouve un moyen de les récupérer. J'compte sur toi !"

Les paroles semblaient encourageantes. A première vue seulement. Le Ninja n'était pas dupe. Un léger tintement de reproche dans le discours du chef des rebelles. Le brun aurait bien voulu lui répondre que même le plus grand espion de cette terre n'aurait pas pu lui répondre du premier coup où il pourrait trouver le vieil handicapé. Surtout sans avoir jeter un seul coup d'oeil aux dossiers. Enfin, le temps n'était pas aux disputes stériles. Nocturne allait juste lui montrer ses talents, plutôt que de faire la tête dans son coin. Nonchalant malgré le tumulte qui régnait dans la pièce et le couloir, le brun se dirigea vers le fond de la pièce. Voyons, c'était quelque part ici... Là. Un léger clic se fit entendre lorsque Nocturne pressa un bouton dont l'emplacement était secret aux simples sbires.

Un présentoir apparu, tout droit sorti d'une fausse-trappe dissimulée. Un des nombreux ordinateurs portables réservés à la tête de la Team. Après que l'écran se fut allumé, projetant sa lumière bleuté sur le visage du brun, il rentra la suite des lettres qui pourraient lui permettre de se connecter. Un rouge vif lui interdit l'accès, bien entendu. Eon avait voulu assurer sa retraite. Le brun sourit. Le vieillard était bien mignon, mais ça faisait bien longtemps que Nocturne avait trouvé une faille à ce système. Il l'avait apprise à force de devoir titiller les machines les plus chatouilleuses qui refusaient de livrer leurs secrets. Il ne lui fallu que quelques minutes. Des précieuses minutes qui furent meublées par Hugues :

"Ici une troupe de rebelles. La plupart d'entre vous ont sans doute déjà entendu parler de notre action. Nous avons pris le contrôle du bureau d'Eon. Ce dernier est un couard et a abandonné le sort de sa Team en fuyant sans même nous confronter. Par la présente, nous prenons le contrôle de la Team étant donné qu'il est trop faible pour défendre son propre poste. Si vous avez encore un restant de loyauté pour ce vieux papi, vous pouvez toujours tenter de nous arrêter. Vous savez où on est... Si au contraire, vous voulez nous aider, sachez que nous nous en souviendrons si nous réussissons."


Hugues semblait vraiment être un homme qui respectait ses responsabilités. Il plaisait de plus en plus au brun, malgré les menaces envers les sbires, de pauvres paumés qui n'avaient rien demandé à personne, demandant juste leur salaires à la fin du mois. Hm... Leur salaire à la fin du mois... Cela donna une idée à Nocturne. Il sourit lui-même à sa propre initiative. Alors qu'il pianotait le clavier, les différentes ressources de la Nemesis apparurent. Le natif de Voilaroc les siphonna tous les uns après les autres. Au revoir, les comptes d'Eon obtenus et conservés au black. C'est alors que Nocturne sifflota gaiement, un détail attira son attention. C'était ce qu'il cherchait. Excellent, il ne restait plus qu'à annoncer la nouvelle à Hugues.

Mais alors qu'il se levait pour annoncer tout cela, il remarqua vraiment à quel point le bureau était sans dessus-dessous. Même Hugues semblait cripsé. Il y avait de quoi, il risquait sa tête. Le brun aussi d'ailleurs. Le chef de la rébellion avait envoyé un wailmer pour lutter vaillamment. Comme Nocturne l'avait imaginé, il ne reculait pas devant l'adversité. Ha... Non, décidément, Nocturne ne pouvait juste pas rester à pirater les comptes PC d'un vieil handicapé... Voir le barbu luttait pour réaliser son rêve fit naître... Quelque chose de chaud au fond des tripes du brun. Un nouvel élan qui se propagea jusqu'au cerveau de Nocturne. Avant qu'il ait pu réfléchir, la pokéball de Scipion volait déjà, atterrissant dans le couloir, derrière les barrières de Courtney. Ils purent tous bientôt admirer son Scalproie, aiguisant ses lames les unes sur les autres.
« Tu as entendu le monsieur, Scipion »
, le « monsieur » étant le barbu, « Ceux qui s'approchent trop près de manière menaçante, met les K.O » Le Scalproie leva son légendaire pouce d'approbation, avec son air détaché.  

Le brun regarda à présent Hugues. Il espéra qu'il ne lui en voudrait pas d'avoir lâcher son pokémon, il avait voulu juste lui aussi mettre du cœur au baume des hommes en rappelant à l'ennemi qu'ils avaient un Commandant en face d'eux.


« J'ai de très bonnes nouvelles ! Tout d'abord, Eon n'a pas relevé tous les comptes en banque. J'ai pu récupérer l'intégralité des fonds sur mon propre compte. Nous avons une ressource économique maintenant ! C'est un poids important pour rallier la Nemesis, ne serait-ce que pour les salaires ! »
, le brun dut reprendre son souffle. « Et enfin, il y avait un compte qui avait déjà été vidé. Celui de la base de Port Lieucca. Et là-bas, Eon a un refuge. »
Revenir en haut Aller en bas
Courtney
Dresseuse en Chaleur ♪
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 20/07/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Mer 14 Déc - 22:54

Courtney n'écoutait plus ce qu'il se passait dans son dos. Ca ne la concernait pas et elle était trop occupée à réfléchir à quelques façons pour juguler la progression des troupes ennemies. Normalement elle aurait envoyé sa Camerupt attaquer directement les dresseurs se cachant derrières leurs pokémons et les menacer d'un Ebullilave, mais là le chef de la rébellion semblait ne pas vouloir de pertes. Il était vrai qu'ils pouvaient toujours se rallier par la suite à eux. Et il avait peut-être un peu de cœur. Tant mieux, le temps ou elle faisait le travail salement est révolu. Mettre les pokémons K.O. Assomer les dresseurs si nécessaire. C'était noté et Courtney comptait bien suivre ces ordres. D'ailleurs, le fait que le barbu demande à sa pokémon baleine au nom fort amusant de souffler son air glacée donna une petite idée à l'ex-Magma.

« Chloris : Para-spores dans le vent. ♪ »


Dans le sens littéral. Le but était d'utiliser le souffle de la Wailmer pour transporter aisément la volée de spores paralysants vers les pokémons qui arrivaient. Si ceux-ci étaient déjà ralentis par le gel provoqué par le Vent-glacé, ils risquaient également de subir une paralysie des plus gênantes. Il ne resterait alors plus qu'à les cueillir comme il se doit. Ca plaisait assez à Courtney de combattre ainsi mais le discours du barbu annonçait d'autres ennemis à venir. Elle espérait bien que les renforts arrivent également comme prévu pour faire un bordel monstre dans le couloir. Mais elle se demandait s'il y allait avoir plus de personnes à adhérer aux idées de la rébellion ou plus de personnes pour défendre Fawkes. La réponse viendra certainement dans peu de temps. En attendant, elle allait encore faire des trous dans la ligne d'attaque ennemie.

« Flammèches et Feuilles Magiks. »


Le plan était de réduire un maximum les forces des troupes adverses pour permettre aux sbires de la rébellion d'avoir un avantage face aux autres. Mais voilà : elle n'avait pas le droit de blesser les dresseurs et les capacités comme Éboulement ou Ébullilave étaient trop aléatoires dans leur ciblage pour être utilisées dans une telle masse. Ainsi la Camerupt allait simplement viser quelques pokémons dans la masse pour leur lancer des Flammèches alors que la Fragilady, bien plus précise, déployait des Feuilles Magiks ciblant automatiquement les pokémons sans soucis.

Alors que les pokémons de Courtney se démenaient à ralentir la progression ennemie, voilà qu'un Scalproie fut invoqué directement dans les lignes ennemies... Huh. C'était autant une bonne qu'une mauvaise idée : il allait certainement prendre cher malgré son niveau mais au moins il ferait une petite diversion pour que les sbires dans le bureau et l'ex-Magma fassent un maximum de dégâts. Néanmoins, une information de passage fit hausser un sourcil à Courtney. Port Lieucca ? Il était déjà à Port Lieucca ? Merde. Le port était drastiquement à l'autre côté de Maïlys. Il devait avoir utilisé une téléportation pour dégager si rapidement. Ou alors il avait prévu le coup des jours auparavant sans que personne ne s'en doute. En tous cas ça ne plaisait pas à la femme en rouge mais elle n'allait pas donner son avis sur la question. Une mission lui avait été donnée et elle s'y tiendrait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Ambre
Sadique sans Sentiments
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 03/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Sam 17 Déc - 11:04

Les dresseurs commençaient à être nombreux, et le vieux barbu ordonna d'assommer les sbires plutôt que de les tuer... Je soupira à cette demande, il était trop gentil ce "Chef de révolte". Enfin, les ordres sont les ordres. Et comme j'ai mis ma force à leur disposition, autant suivre les règles... Problème numéro 1, le vent glace qui arrive... Itami n'aime pas la glace et il n'est pas le seul dans mon équipe. Problème numéro 2, l'admin magma déchue qui profite du vent glace pour diffuser les para-spores. J'étais en première ligne, et même si Itami est insensible aux attaques électrique, les para-spores peuvent le paralyser. Je dois donc le rentrer dans sa Poke Ball, et mettre la partie inférieur de ma tête dans mon écharpe pour ne pas respirer les spores. Je rentre donc Itami le temps que le vent glace et le para-spores passe avant de constater qu'un Scalproie à été envoyer par un commandant... J'envoie donc mon Kraknoix, ma Nidoran et ma Rototaupe pour une petite stratégie.

"Shai, monte sur le dos de Itami pour ne pas sentir les dégâts d'un éventuel autre Piétisol. Merī, fait en sorte de baisser la défense de tout nos assaillants avec un gros Grincement ! Pour finir Shai, toi tu dois observer les sbires aux alentours et le premier qui s'approche tu lui décoche un puissant double pied dans sa gueule, ok ? Très bien on fait ça donc !"

Et les sbires s'approchaient, bon dans le pire des cas je m'enfuirais en balançant des boules fumées si jamais les choses se gâtent. Mais en attendant je suis l'alliée de ses imbéciles ou courageux personnages voulant faire une révolte. Et bah, pour le moment je ne regrette pas de bosser pour la némésis. Mais, malgré cette révolte, je me sens toujours aussi vide... Je voudrais ressentir l'excitation du combat, mais je ne sens rien, rien de chez rien ! Le frisson de la mort, rien ! Et c'est chiant de ne rien sentir. Mais peut-être que je ressentirais quelque chose après avoir passer un peu plus de temps su le champ de bataille...

Qui ne tente rien n'a rien...
Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux
avatar

Messages : 489
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Mar 20 Déc - 10:38

Tout ce petit monde continuait à défendre le bureau de la chef de la Némésis. C'était toutefois une mission ardue à cause des consignes données par Hugues. En effet, les sbires étaient habitués à avoir carte blanche et à mettre le dawa pour se protéger. S'ils devaient modérer leurs coups, ils quittaient soudain leur zone de confort. Faire attention à autrui les empêchait d'utiliser leurs techniques les plus dévastatrices. En revanche, les adversaires ne se gênaient pas pour les utiliser eux. Apparement, il fallait qu'ils écrasent la rébellion à n'importe quel prix. Malgré le support d'un commandant, Hugues ne pouvait pas s'empêcher d'être on ne peut plus stressé. Il avait déjà sorti une cigarette pour se détendre. Il tirait dessus avec vigueur, expirant au passage d'énormes panaches de fumée. La main qui tenait le batonnet de tabac tremblottait sous l'effet de la pression.

Nocturne revint rapidement avec des nouvelles informations. Il avait pu s'emparer de ressources économiques d'Eon... Hugues releva un sourcil. Le chef de la Némésis avait-il été stupide au point de révéler tous ses comptes à ses sous fifres ? Tant pis pour lui. Il avait mérité ce larcin. Ne pas cacher ses comptes aux yeux de tous était une erreur assez grossière.

"C'est une bonne nouvelle ça. Bon boulot... On va se garder de le révéler pour le moment. J'voudrais pas que les informaticiens à la solde du papi s'en mêlent pour le récupérer. De toutes façons, il va falloir ventiler ça sur de nombreux comptes une fois qu'on aura fini. Tout avoir sur un seul c'est beaucoup trop risqué... Et puis il faudra créer des réserves liquides tout en blanchissant la majorité de ce qui reste. La Ligue adore surveiller les mouvements de grosses sommes, on va devoir faire ça bien."
Cependant, toute l'histoire d'Eon à Lieucca lui plaisait moins. C'était la preuve que le pépé avait tout prévu pour se prémunir contre cette tentative de coup... Ce qui était étrange. Hugues n'avait rien planifié à l'avance et tout s'était déroulé de manière spontanée. Le vieux craignait-il pour sa place depuis un moment ? Avait-il un autre plan en tête ?

"Soit il est à Lieucca, soit c'est un de ses fidèles commandants. Dans tous les cas, je ne prendrais pas le risque d'envoyer quelqu'un au Port pour vérifier la véracité de tes infos. On doit tenir ce bureau coute que coute. De toutes façons, même si on y allait, il aurait sans doute déjà décampé. C'est peine perdue. Il nous a glissé entre les doigts !... Putain. "
A la fin de sa locution, il tira une nouvelle fois sur sa cigarette et constata avec dépit qu'il l'avait déjà terminée. Il soupira avant d'en chercher une nouvelle dans sa poche. Une fois la clope au bec, il la ralluma avant de jeter un nouveau coup d'oeil à la troupe de défenseurs. Il décida de les rejoindre pour constater de plus prêt l'étendue des dégâts. Un gros troupeau de loyalistes s'était rassemblé et commençait à canarder sérieusement le bureau.

"Vous vous en sortez la ?"
A peine eut-il demandé ça qu'il fit un léger saut en arrière pour éviter un Jet Pierres.
"Ils font pas semblant eh... Nettoyez moi ça le plus vite possible. Ils vont nous avoir à l'endurance sinon. Ils ont accès à l'infirmerie et aux machines de soin. Il faudrait qu'on la reprenne..."
Il se tourna alors vers son groupe, se demandant si quelqu'un avait bien une idée pour priver les soldats d'Eon de l'accès à leur hopital. Peut être que quelques talents se révèleraient à cette occasion.

_________________

:cmeg:
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Raporow
Commandant Silencieux
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Mer 11 Jan - 21:43

Nocturne frotta énergiquement son auriculaire contre les parois de son oreille. Les cris des hommes, les ordres des suppérieus, les hurlements des pokémons, les souffles des attaques ; toute cette cacophonie striait les tympans du brun. Il venait de remporter une courte victoire sur son ancien "bienfaiteur", en piratant ses comptes. Bah, le vieux avait sous estimait le Ninja, tant pis pour lui. Il avait sûrement pensé que le natif de Voilaroc le suivrait toujours aveuglément et ne se pencherait jamais sur les systèmes de sécurité de son suppérieur. Grossière erreur. Ou alors, il fallait prendre la chose dans le sens inverse. Peut être qu'Eon ne laissait voir que la surface de l'iceberg. C'était probable que ces sommes, bien que colossales, n'étaient que des miettes dont l'handicapé pouvait se passer. Tout était possible avec un homme qui parcourait la distance du QG jusqu'à Port Lieucca en si peu de temps. Mais cela n'avait plus d'importance. Nocturne avait tout mis en lieu sûr pour le compte de Hugues, en corrigeant l'erreur d'Eon.

Bien. C'était chose faite, pour de bon. La priorité était maintenant de mettre fin aux combats. A un moment donné, il vit le couloir se teinté légèrement d'un orange vif, tandis qu'une légère odeur de roussi arriva jusqu'à ses narrines. L'ex-Magma avait déjà lâché son feu contre les ennemis. Pas assez puissant pour tuer, mais suffisamment pour mettre hors d'état de nuire, jugea le brun. Alors que l'atmosphère abandonna ce ton vif et ardent pour reprendre la monotone couleur unie du couleur, Scipion choisit ce moment pour revenir vers lui. Il ne semblait pas du tout perturbé par la déflagration qui venait de passer.

"Et bien, il y en a qui ont la vie facile", ironisa Nocturne. Comme à son habitude, que même la situation actuelle mouvementée ne saurait changer, le Scalproie haussa simplement ses épaules. Il alla simpliement s'appuyer sur un mur, attendant les futures instrutcions. Ha, il semblait tellement détaché ainsi. Il fallait l'avoir vu et élevé Scalpion comme Nocturne l'avait fait pour comprendre. Enfin bref, l'heure n'était pas à la nostalgie.

"Ils font pas semblant eh... Nettoyez moi ça le plus vite possible. Ils vont nous avoir à l'endurance sinon. Ils ont accès à l'infirmerie et aux machines de soin. Il faudrait qu'on la reprenne..."

Nocturne réfléchit. S'ils s'éternisaient ici, Eon pouvait aisément se volatiliser pour de bon. Après tout, Nocturn n'avait aucune idée de quand remontait le retrait. Cela pouvait datait de deux heures, tout comme trois semaines. Mais aussi fragile qu'elle était, c'était leur seule piste. L'heure était à l'action. Il fallait montrer qu'il méritait son titre de commandant.

"Hugues", il espérait ne pas être trop autoritaire. "Le combat ici ne mènera nulle part. Je veux dire, le fait que nous combattions tous ici. Chaque minute passée à mettre les fidèles d'Eon hors d'état de nuire permet à cet enfoiré de s'éloigner plus de nous. Je vais ouvrir une brèche. Profites en pour partir avec un groupe de sbires. Va à Lieucca et vois ce que tu peux faire. Ou reste ici, si tu tiens à pacifier la base, même si je pense que c'est l'option qui profitera le plus à Eon. Prends qui tu veux avec toi si tu pars. Je vais avoir juste besoin d'un petit bataillon. Maintenant, il faut mettre leur service de soin hors d'usage."

Il partit sans attendre la réponse de Hugues. Son rôle maintenant serait de couper la retraite des opposants vers l'infirmerie. Que le chef des rebelles parte ou reste jusqu'au bout, c'était maintenant à lui de prendre cette décision. Il vit l'ex-Magma, toujours sur le seuil de la porte. Il posa délicatement sa main sur l'épaule de la femme, dans le seul but de faire remarquer sa présence au milieu de tous les bruits du combat. Pensant avoir capté son attention, il retira sa main et il dit : " J'ai remarqué que tes sens sont assez affutés. J'imagine que tu as tout entendu ? Je vois bien que tu es une combattante hors pair, que tu accompagnes le groupe à Port Lieucca ou que tu m'aides à stabiliser la base, je pense qu'on est gagnants dans les deux cas. Fais comme bon te semble. Mais pourrais-tu cesser d'attaquer pendant quelques instants pour que je puisse créer une brèche, s'il te plait ?"

Il était sûr qu'il pouvait compter sur elle pour doser ses attaques. La rumeur commença à se propager dans les rangs alliés. Un gars que personne n'avait jamais vu, mais qui se vantait d'avoir le niveau d'un commandant, allait porter un coup décisif. Ils s'écartèrent alors du passage vers le couloir, pour éviter les dommages collatéraux. Bien. Nocturne souffla. Il détestait devoir en arriver là. Mais il était pressé par les événements et par le temps. Quand il fallait y aller...

"Charly", chuchota-t-il comme une prière pour se protéger lui-même. La pokéball s'ouvrit, mais c'est un éclat sombre qui en sortit. La lumière du couloir elle-même semblait être aspirée en cette fraction de secondes que nécessita la sortie du renard hors de sa sombre ball. Des yeux étrangement violets pour son espèce, un regard carnassier, une aura malsaine se dégageant de lui. Le Zoroark faisait toujours aussi froid dans le dos. Son sourire s'élargit encore plus lorsqu'il vit qu'il devait se battre. Son dresseur était dans une situation désespéré et était obligé de faire appel à lui. Le renard devait savourer la situation, il aimait plus que tout au monde avoir le dessus et être le maître sur l'humain. Nocturne soupira d'impatience. "Ne les tue pas, c'est tout." Zoroark et dresseur s'élancèrent, tels des ombres, traçant un sillon de confusion parmi les rangs ennemis, qui étaient projettés contre les murs, blessés. Le bun se dirigeait vers l'infirmerie, créant une brèche dans les rangs ennemis. C'était maintenant à ses alliés d'utiliser cela comme bon leur semblait. Lui, il se dirigeait vers l'infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Courtney
Dresseuse en Chaleur ♪
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 20/07/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Mer 11 Jan - 23:50

Courtney poursuivait ses assauts minutieux au sein de lignes ennemis, cherchant un maximum à affaiblir la masse adversaire, laissant aux sbires le soin de terminer le travail. Elle se sentait un peu plus importante du fait de sa position mais n'en prenait pas pour autant la grosse tête : il s'agissait d'une action de groupe et des personnes isolées ne pouvaient que échouer ou être un poids. Comme cette fille de l'autre côté des ennemis... Elle tentait d'agir mais se retrouvait bien vite gênée par les attaques de ses propres alliés en plus des adversaires qu'elle se coltinait. Au mieux, elle pouvait faire office de punching ball et de détournement d'attention pour l'adversité, mais la femme en rouge ne pensait pas que c'était suivre les ordres que de laisser une alliée se faire bouffer.

Pendant ce temps, elle écoutait également d'une oreille distraite la conversation un peu plus loin, recevant des bribes d'informations dans le brouhaha de la bataille. Eon s'était échappé vers le Port Lieucca ? Alors il avait déjà prévu sa fuite. Il avait prévu de les lâcher. De la lâcher. Certes, ils ne s'étaient pas officiellement rencontrés, mais Courtney se sentait profondément trahie. Pour de bon, sa décision était prise : elle allait stopper les suivants d'Eon. Et par la suite elle aviserait sur ce qu'elle ferait, par rapport aux agissements des nouveaux dirigeants de cette team rebelle.

Lorsque Hugues s'approcha pour prendre des nouvelles du front de défense, elle laissa Nocturne prendre la parole, restant à sa concentration sur les actions. Etna Rugissait et continuait d'envoyer des flammes dans les rangs ennemis là où Chloris volait la vitalité des adversaires et leur infligeait des statuts pour rester un maximum de temps face à eux. Lancer des Vampi-graines sur des cibles multiples avait de profonds avantages... Par contre, quelque chose qui était aussi profondément idiot, cette fois, était l'espoir de Nocturne de rattraper Eon. Et lorsque celui-ci posa sa main sur Courtney, elle eut un frisson et serra des dents, mécontente de ce contact inopportun. Elle prit une rapide respiration pour se retenir de dégager de force l'homme et l'écouta, niant de la tête, parlant autant pour le ninja que pour sa propre réflexion. Donc elle s'en fichait s'il tardait pour l'écoutait ou non.


« Il n'y aura pas de groupe à Lieucca. Même si on parvient à s'y téléporter... On ne le trouvera pas... Il faut... Unifier cette base. »

Elle stoppa ses assauts un petit instant, lorsque le ninja eu invoquer son Zoroark, les laissant pénétrer dans la foule voulant s'emparer du bureau. Néanmoins, jugeant rapidement que, même puissant, le renard sombre ne pouvait pas s'occuper de tous ses obstacles, elle se permit d'ordonner une nouvelle salve de Feuilles Magiks à sa Fragilady, alors que sa Camerupt profitait de l'ouverture laissée par le Commandant pour partir au beau milieu des sbires ennemis. Si en temps normal l'assaut choisi par Courtney serait des plus puissants que pouvait offrir sa camélidé, là elle devait se retenir de blesser de trop les humains...

« Ampleur. »


C'était ce qu'elle avait de mieux pour mettre le trouble dans les rangs ennemis. Etna gronda de nouveau, levant en l'air ses deux pattes avants pour les abattre violemment sur le sol du couloir, l'onde de choc se propageant pour déstabiliser tous les pokémons et humains à terre. Si les pokémons prirent des dégâts corrects du fait du niveau de la Camerupt, ils purent également chuter, à l'instar de leurs dresseurs. Temps que le trouble et la surprise dominaient le camp adverse, il fallait frapper un grand coup.


« Sbires... feu à volonté ! Supprimez cette menace ! ♫ »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Ambre
Sadique sans Sentiments
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 03/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Ven 13 Jan - 22:08

Bon, il était plus que temps de se bouger, c'était bien beau de faire genre que j'attaque mais quand t'as des Pokemon level 10, c'est comme attaquer un tank avec une fourchette... Enfin bref, le barbu avait parlé avec la femme et l'autre type qui se disait commandant. Il devait certainement être récent dans ce cas, car je ne l'avais pas trouvé dans les archives la dernière fois. Une chose est sûre, il ne manque pas de force... Son Zoroark a bien dégagé le passage. Il partait d'ailleurs avec un petit groupe. Je me suis dit que j'allais le rejoindre, de là ou j'étais je ne pouvais que me prendre des coups sans vraiment aider en retour. Si il savait ce qu'il faisait, tant mieux. Je crois qu'ils avaient parler d'un truc genre "prendre l'infirmerie" ou je ne sais quoi... Donc, je l'ais suivi. De toute façon, ils sont bien assez fort pour lutter contre les sbires le barbu et la quarantenaire.

"Hey, on bouge les gars. Alors ramenez-vous, même si vous avez du mal avec vos blessures. Dîtes vous que je prends aussi cher que vous et que en plus je ne me plains pas. Notre priorité est de survivre. Si vous ne pouvez pas résister à de pauvres attaques de Pokemon appartenant à des sbires, vous n'êtes que des moins que rien et ne méritez pas de vous tenir à mes côtés..."

Froide, comme à mon habitude. Ne jamais montrer de compassion à qui que ce soit. Même pas à mes Pokemon. Même si... Je pense pouvoir faire un effort. Au moins pour cette jeune fille. Je me mis à sourire, pas un sourire montrant que j'étais heureuse, car ce serait mentir. Non, un sourire montrant que j'étais déterminée à survivre et à tout donner. Même si je restais une petite salope en parlant comme ça à mes Pokemon, ceux qui doivent être le plus proche de moi et feront tout pour me protéger. Mais... C'est eux qui ont choisis de m'accompagner, je n'ais jamais rien demander, moi. Avec ou sans eux, je serais devenue une criminelle. Même si c'est vrai que leur aide m'a été précieuse, mais je ne vais pas montrer, ils croiraient que je m'adoucirais... Ou peut-être que je ne peux me le permettre juste un peu...

"Ah, et merci de me donner un coup d'main les petits gars, vous m'êtes d'une grande aide."

Je suivais l'humain qui était accompagné du Zoroark, ce Pokemon était sans pitié... Il appartenait vraiment à ce type ? Parce que le commandant n'avait pas du tout l'air méchant. Enfin bref, peut-être ne montrait-il juste pas sa cruauté pour que les jeunes sbires aient confiance en lui. Les couloirs étaient long avant de finalement atteindre l'infirmerie. Mais nous y étions arriver... Et des sbires nous y attendais apparemment. Ils étaient plus nombreux à soutenir le vieux que ce que je pensais... Mais soit. Si on doit se battre, autant se donner à fond. Faut juste savoir ce que compte faire le commandant avant de foncer dans la bataille. Peut-être allait-il négocier...

"Et maintenant, "chef" on fait quoi ?"

Je n'attendais pas de réponse en particulier, une démonstration de force ou le geste d'un cessé le feu suffirait largement.
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Raporow
Commandant Silencieux
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Dim 19 Fév - 21:42

Note HRP:
 

« Va te faire foutre, connard ! »

Voici la réponse mielleuse que Nocturne reçu à sa proposition pacifique. Les sbires toujours fidèles à Eon lui interdissaient l'accès à l'infirmerie. Le brun allait devoir passer à la manière forte. Il ne put s'empêcher de se demander ce qui pouvait les animer ainsi. Cet élan de fidélité aveugle, se battre jusqu'au bout pour une cause désespérée. Car la Nemesis était pour l'instant une cause désespérée, réunion de gangs plutôt qu'organisation. Mais qui était vraiment dans le tort, le Ninja aux bords dépressifs et cœur d'artichaut, ou un groupe de paumé qui manquait de lucidité ? L'heure était venue d'avoir les réponses à toutes ces questions. Si la Nemesis pouvait être sauvée, si Nocturne pouvait enfin ressentir et agir normalement dans un vrai groupe. Si les rebelles gagnaient, le Ninja deviendrait plus actif et participerait activement à créer une vraie cohésion dans la Team. Dans le cas contraire, hé bien, il lui serait aisé de disparaître sans laisser une seule trace.

Le natif de Voilaroc avait encore baissé sa garde. Et comme d'habitude, Charly avait senti la faiblesse émotionnelle de son dresseur et en avait profité pour surgir de l'ombre. Le Zoroark... Nocturne ne voulait plus repenser à sa capture... Mais il était là maintenant. Et Nocturne pouvait utiliser sa puissance. A condition de rester pleinement le maître. S'il défaillait, Charly laissait libre cours à ses pulsions et à sa soif de sang. Nocturne ferma les yeux et expira. Il tentait tant bien que de mal de contrôler les battements de son cœur, la première étape du contrôle de soi nécessaire pour garder la maîtrise sur le renard ténébreux. Il fallait y aller en douceur, limiter les dégâts parmi les opposants. Charly allait devoir se contentait de briser quelques membres, des blessures assez douloureuses, mais qui n'étaient pas profondes et empêchaient la poursuite des combats et détruire les machines de soin.

« Charly, utilise explonuit sur leur générateur », le renard grogna de frustration de ne pouvoir infliger plus de dégâts, mais devant l'air déterminé du dresseur, il obéit simplement. Les yeux et les griffes du renard se tintèrent de pourpre, tandis qu'entre ses griffes écarlates une lumière violet sombre se forma en forme sphérique. La sphère d'énergie partit alors mourir contre les moniteurs placé au fond de la salle, explosant dans une sinistre déflagration. Une série de crépitements sonores accompagna le dernier souffle des machines. Les sbires proches des machines s'écartèrent en hurlant, fuyant une pluie d'étincelles brûlantes. Dans un tumulte chaotique, les sbires abandonnèrent la salle, évitant les coups du Zoroark du mieux qu'ils le pouvaient, bien que le renard abattait nombre d'entre eux. Bien, le brun avait rempli sa mission, tout dépendait maintenant de l'équipe restée dans la salle de contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Courtney
Dresseuse en Chaleur ♪
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 20/07/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Mar 21 Fév - 20:27

La situation se débloquait lentement mais sûrement et Courtney commençait à ne pas regretter d'avoir changé de camp : l'avantage des rebelles se faisait de plus en plus appuyé et la défense d'Eon semblait faiblir de plus en plus, moralement et physiquement. Leur chef ne donnait plus de nouvelles et ils se faisaient écraser par le groupe dirigé par le barbu, le Commandant renégat et la femme en rouge. Celle-ci était satisfaite et observait les sbires de son côté profiter de la brèche ouverte par Nocturne et sa Camerupt pour attaquer leurs adversaires.

D'ailleurs, le grand barbu devait avoir senti la fin approcher également car il quittait le champ de bataille pour se diriger vers les toilettes de luxe d'Eon Fawkes. Une dernière attaque à sa personne ou une simple envie pressante ? Au fond elle s'en fichait : la bataille était gagnée. Il ne restait plus qu'à ordonner l'avancée des troupes pour ramasser les derniers morceaux du groupe adverse. Souriant doucement derrière ses sbires, la femme en rouge leva le doigt en direction du couloir.


« Avançons et mettons un terme... A tout cela : à l'attaque ! ♪ »

Et sur ce, les troupes se murent comme une seule grande créature, pokémons en avant et les sbires les commandant suivants, alors que l'ex Admin Magma observait cette masse tranquillement, laissant sa Camerupt et sa Fragilady vaquer tranquillement. Rien ne pouvait troubler cette victoire écrasante. Rien sauf... Courtney leva un œil vers une des caméras tout en avançant vers le bureau. Angstorm Tapis. Il devait voir et comprendre la situation, s'il était derrière les écrans comme il l'avait dit. Et ça étonnerait la dame en rouge qu'il n'agisse pas.

Ainsi, elle restait sur ses gardes, malgré la victoire déjà proclamée par les sbires devant elle. Elle, elle s'en fichait au fond : elle souhaitait voir comme tout cela allait finir. Comment les gens allaient gérer l'absence d'un Chef à leur tête. Elle doutait fort que le barbu puisse prendre la relève. Il était charismatique, certes, mais il était encore trop faible... Ses pokémons étaient trop faibles. Quant au Ninja, elle en doutait également. Elle n'y voyait pas l'étoffe d'un chef. Elle continuait sa méditation sur ce point crucial avant d'atteindre le micro et l'interphone sur le bureau d'Eon Fawkes.


« A tous les suivants de Fawkes... Ici la « Rébellion ». Vous avez échoué. Votre chef vous a abandonné. Vous êtes trop faibles pour faire face. Alors... Laissez vous faire bien gentiment et il n'y aura pas plus de dégâts, okay ? ♥ ♫ »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Commandant Linceul
avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Ven 24 Fév - 20:05

Bien, j’en avais assez vu. Ils étaient déterminés, avaient fait passer l’annonce dans les quartiers réveillant l’esprit rebelle de ceux qui pensaient comme eux, et plusieurs combats allaient avoir lieu. Et dans tout cela, personne n’avait attaqué mon Froussardine. J’avais pu voir ce que je voulais voir avec la présence du monstre marin. Ils avaient le bon choix, que ce soit un camp ou l’autre, de ne pas énerver le banc. Désormais, il était temps de reprendre les choses un peu en main. J’aurai aimé que Nocturne le fasse de lui-même au lieu de simplement suivre le mouvement. Je ne dis pas qu’il devait être contre eux – être pour ou contre importait peu en réalité. Mais qu’il agisse plus en tant que commandant que simplement comme quelqu’un qui suivait, ni plus ni moins. Il était surtout question de maintenir l’ordre et de ne pas réprimer la rébellion inutilement ou les défenseurs. Puisque le problème avait été soulevé, et qu’il se révélait que de nombreuses personnes pensaient en réalité la même chose que Hugues concernant Eon – je pouvais le constater grâce aux vidéos surveillances –, nous nous devions de régler ça intelligemment, en tant que commandants.

Je ne demandais pas à mon Alakazam de me téléporter à nouveau. Il ne fallait pas qu’il se fatigue inutilement. Alors je fis mon chemin à pied jusqu’aux locaux d’Eon, là où était posté la tête de la rébellion. Sur mon passage, je faisais en sorte de calmer les combats. Il n’était pas question de blesser des sbires, mais simplement de leur faire comprendre que je serai sans pitié s’ils ne se calmaient pas de suite. Ou bien fallait-il passer à la méthode consistant à les assommer. Ne nous attardons pas sur ce point, ce n’était pas le plus important.

J’arrivais dans le couloir où le plus gros des combats avaient eu lieu. Retrouvant Lévias, je décidais d’attirer l’attention en demandant à mon Pokémon de rugir suffisamment fort pour mener les regards vers moi.


« C’est bon ? Vous avez fini ? » Clamais-je. Tous ne s'arrêtèrent pas directement, et c'était à prévoir vu comment la situation avait tourné. La rébellion pouvait toujours me considérer contre eux. C'est pour cela qu'une fois arrivé au niveau de la porte menant aux bureaux du chef, je me retournais vers le couloir, pris mon revolver, et tira un coup en l'air pour exiger le silence. Mon banc de Froussardine les menaçait aussi de provoquer un puissant Séisme. « J'exige votre attention. » Je regardais derrière moi, voyant Courtney au niveau du micro de Fawkes. Je me contentais de prendre sa place, afin de parler dans le micro.

« Ici le commandant Linceul ! Les combats se terminent ici et maintenant. En l’absence d’Eon, ce sont les commandants qui prennent le contrôle. Désormais, tout affrontement et toute blessure humaine interne à l’organisation sera sévèrement réprimandée. Et je n’hésiterai pas à m’en occuper personnellement ou à demander de l’aide aux autres commandants. Quant à vous, défenseurs d’Eon, il n’est pas question de réprimer un mouvement suffisamment important par la force. »

J’espérais qu’avec cela, Nocturne prenne un peu plus de poil de la bête et rejoigne ma position plutôt que de suivre simplement la rébellion sans mieux exploiter les pouvoirs qui lui sont conférés.

« Il est de notre devoir de garantir l’efficacité de cette team. Si suffisamment de membres, dont même un commandant, considèrent qu’Eon nous pose problème, alors il est inutile d’ignorer cela et d’essayer de les faire taire. Vous ne ferez que reporter le problème à plus tard... Non, ce qu’il faut, c’est retrouver Eon et s’expliquer avec lui. S’il disparaît sans même nous prévenir, nous, commandants, c’est qu’effectivement, il y a quelque chose qui cloche. Ce que je vous demande désormais... Que dis-je, ce que je vous ordonne, c’est qu’au lieu de vous affronter, vous vous magnez pour reprendre vos activités et réparer les dégâts, et ce sur le champ ! Ce n’est qu’une fois qu’on aura retrouvé Eon que nous mettrons les choses au clair avec lui, et nous en jugerons les conséquences. En attendant, nous autres commandants, allons faire avancer les choses comme elles auraient déjà dû avancer. »

En fait, la volonté de Hugues et de ceux qui ont continué de le suivre malgré la peur qu’ils auraient pu ressentir face à, par exemple, mon intervention avait été ce que je désirais. Je voulais simplement juger leurs convictions, voir si cet état d’esprit était répandu ou non. Nous n’avions pas affaire à des dégonflés, au contraire. Et personnellement, je m’en réjouissais.

« Une dernière chose. En attendant que ce problème avec Eon se règle, sachez compter sur moi pour organiser les opérations. Ce sera tout pour l'instant. »

Enfin, les autres commandants et moi. Evidemment je m'entretiendrais avec eux pour expliquer ce que j'ai en tête en disant cela, afin qu'il n'y ait pas de malentendus. Mais il fallait au moins une tête qui ressorte du lot, alors autant que ça soit la mienne. Assumant pleinement toutes mes fonctions en public, ayant déjà de nombreux succès et connaissant bien certaines personnalités de la ligue, c’était sûrement le choix le plus judicieux pour tenir tête à nos adversaires. J’ai déjà agi ‘seul contre tous’ après tout. Et deux possibilités s'ouvraient à nous : soit ne rien laisser savoir à propos de Fawkes aux adversaires et les surprendre face à la manière dont nous devions nous organiser, ou bien leur faire croire que j'ai pris le contrôle de la team. Les deux cas avaient ses avantages. Bien que le deuxième point ne serait pas tout à fait faux...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Oliver Raporow
Commandant Silencieux
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON   Dim 26 Fév - 10:20

Nocturne rejoignait la salle de commande, lorsqu'il sentit sa présence. Un frisson lui parcourut l'échine d'une extrémité jusqu'à l'autre. A la fois calme et glaciale, avec la régularité mortelle d'un métronome qui pouvait sauter une mesure lorsqu'un sourire narquois s'étirait sur son visage. Le brun ne l'avait pas encore rencontré en personne, mais il en avait suffisamment entendu parler par Eon et lu sur les rapports pour imaginer tout cela. Une telle présence, ça ne pouvait être que...

"C'est qui ce mec ?, demanda un des nombreux sbires aux côtés de Nocturne.

-Tss, on voit que t'es un bleu ! C'est Angstorm Tapis, l'un des commandants de la Team.

-C'est lui qui exécute les ordres directs d'Eon, avec Adweyrin. Ce sont eux les deux commandants Nemesis", ajouta un autre.

Nocturne ne broncha pas. Après tout, c'était lui qui avait choisi l'anonymat, il n'allait pas s'en plaindre maintenant.

"Ils sont balèzes les commandants, d'ailleurs t'es pas mal non plus", rajouta le premier en désignant Nocturne, "T'as déjà pensé à postuler Commandant ?"

Nocturne soupira. Très bien, le message était passé cette fois. En prétextant de n'être que chef des renseignements et de mener ses raids de nuit solitaires, il avait fui ses responsabilités et le contact envers les sbires. Et même dans ce mouvement de révolution, il avait encore fui derrière un rôle mineur, se cachant derrière l'excuse qu'il n'aurait jamais l'autorité nécessaire de toute façon. Il était temps d'arrêter de se cacher, pas vrai ? Si Eon l'avait formé à l'écart pour le nommer Commandant, c'est qu'il le méritait. Mais il était temps maintenant d'endosser la charge qu’incombait son rôle dans l'organisation. Cela impliquerait aussi de parler à Angstorm dans un cadre plus privé que les couloirs en ruine. Enfin, chaque chose en son temps.

"Je n'ai pas besoin de passer le "test de recrutement". Je suis Nocturne, l'Ombre pas... ", il se retint de finir sa phrase. Non, ce titre ne s'appliquait qu'à ce voleur qui s'infiltrait la nuit dans les bâtiments à la recherche d'un butin. Il se retourna pleinement vers les sbires dans le couloir. "Je suis Nocturne, le Commandant Silencieux." Voilà un titre qui seyait bien mieux à un Commandant de la Team Nemesis, comme Angstorme lui même se présentait en tant que commandant Linceul.

Vagues de murmures incrédules. Ce n'était pas surprenant. "Heu... Tu sais mon gars, je crois que t'auras des problèmes si tu t'autoproclames commandant comme ça...".

Un bruit sourd de claquement de métal le fit s'interrompre, faisant même reculer certains sous l'effet de la surprise. Scipion venait d'exiger le silence en enfonçant son poing dans le mur. Puis, il croisa les bras sur la poitrine, laissant aux sbire le soin de contempler le trous béant qui défigurait maintenant l'épais mur en béton. Le châtiment pour celui qui oserait interrompre son dresseur s'annonçait bien pire. Nocturne adressa à son pokémon un petit sourire en coin timide, il le remerciait pour avoir fait cesser les protestations, mais le brun n'étais pas sûr que la violence aurait été la meilleure solution. Enfin, peu importait, Scipion lui avait accordé toute l'attention dont il avait besoin, à lui d'en profiter.

"Je ne suis pas autoproclamé. Je ne peux pas, et je ne veux pas, vous dévoiler mon vrai nom. Mon nom de code est Nocturne, et comme je vous l'ai dis, je suis le commandant Silencieux", Nocturne marqua une courte pause pour que tous intègrent ce nouveau patronyme, lui compris. "Je suis à la tête du service des renseignements, ce qui signifie que j'ai accès à tous vos dossiers, toutes vos informations personnelles depuis que vous avez rejoint la Team", nouvelle césure pour que les sbires se rendent bien compte de qui était leur interlocuteur. Certains eurent des frissons en se représentant le natif de Voilaroc parcourant leur dossier personnel, apprenant d'où ils venaient et qui étaient leurs proches. "Vous ne me connaissez pas car j'ai étais formé à l'écart par notre cher chef Eon, et poussé entre autre par lui à rester dans l'ombre. Ce n'était pas complètement idiot de sa part, d'avoir un chef des renseignements qui lui même était inconnu des autres. L'espion que personne ne peut espionner, si vous préférez. Mais en le suivant dans cette voie, j'ai commis une erreur. Je sais que beaucoup d'entre vous sont là pour réclamer justice contre la Ligue. Hé bien, je ne partage pas cet objectif, j'en suis désolé. J'ai rejoins la Nemesis uniquement pour suivre Eon en qui je voyais un guide. Et voilà le résultat de ces deux facteurs aujourd'hui, je n'ai pas participé aux vrais objectifs qui requéraient la présence des Commandants. Finalement, j'aurais pu juste être un sbire spécial. Et plus le temps passait, plus Eon s'éloignait et plus je perdais l'image du guide que j'avais de lui.

-Donc, t'es juste en train de nous dire que t'as aucune raison d'être dans la Nemesis ?, osa l'interrompre celui qui avait parlé de passer Commandant.

C'est une conclusion à laquelle j'étais parvenu récemment, avoua le brun en toute franchise. Mais, même si je pourrais partir pour faire une carrière solitaire, j'ai déjà volé pour la Nemesis. J'ai tué des officiers de la Ligue pour la Nemesis. Pour vous. Au fond, je pense que je suis plus attaché à la Team qu'à ses objectifs, c'est qui m'a poussé à ne partir. Alors je vous prie, non, je vous ordonne d'écouter Angstorm et de cesser pour de bon cette guerre intestine.

Il y eu bien entendu divers réactions face à cette tirade. Les plus dévoués à la Team avait les lèvres qui tremblaient devant l'homme qui déclarait vouloir les aider à se venger de la Ligue. Mais il y avait également des regards blasés, des yeux plissés, venant de jeunes frappes peut être, qui refusaient ce Commandant de la providence. Mais peut importe ce qu'ils pensaient de Nocturne, tous devaient lui reconnaitre une chose : il avait des pokémons puissants, légitime ou pas à leurs yeux, le brun pouvait facilement écraser un mouvement contestataire. Angstorm avait défriché une bonne partie des esprits rebelles par son discours, celui de Nocturne acheva les rares survivants qui baissèrent leurs pokéballs. Face à deux commandants, c'était peine perdue. Nocturne eu un soupir de soulagement interne. Bien, maintenant que cela était fini, il lui fallait assurer l'avenir de l'organisation. C'était non sans crainte qu'il entra dans la salle où l'attendait Angstorm.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre]CASSE TOI EON JAI LES MEMES A LA MAISON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: