Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Anacho Lezteik - l'Épée de Glace ~ Artikodin - le Maître de la Toundra [Validé]

AuteurMessage
Anacho
Maître de la Ligue – L'Épée de Glace


Messages : 63
Date d'inscription : 14/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Anacho Lezteik - l'Épée de Glace ~ Artikodin - le Maître de la Toundra [Validé]   Sam 9 Avr - 2:39


Nom / Prénom : Lezteik Anacho
Surnom : Maître
Rang désiré : Maître de la Ligue – L'Épée de Glace
Age : 20 ans
Sexe : Homme
Origine : Mont Argenté (Naissance à Carmin-sur-Mer)
Groupe Principal : Champion

Histoire :

Naissance
Anacho Lezteik est né à Kanto, à Carmin-sur-Mer, d'une mère dépressive, et d'un père inconnu. L'accouchement s'étant mal passé, la santé de sa mère était déclinante, et sans la joie de vivre qu'il l'aurait poussée à s'accrocher, elle mourut peu de temps après.
Anacho avait donc 2 semaines quand il fut pris en charge par son grand-père, Xivi, ancien Dresseur émérite, qui s'était retiré de sa vie d'aventurier après la naissance de sa fille, pour finir par s'exiler au pied du Mont Argenté après que sa fille ait chuté dans la drogue et la prostitution.
Bien entendu, Xivi était triste, et était en proie à d'immenses regrets. Il aurait voulu faire d'avantage pour sa fille, tenter de l'aider malgré ses refus systématiques, et la sortir de la spirale infernale dans laquelle elle s'était installée.
De ce fait, Xivi remettait en doute l'éducation qu'il avait prodiguée à sa fille. Avait-il été trop gentil ? Trop indulgent ? Aurait-il du aborder les sujets sensibles pour la mettre en garde, au lieu de garder le silence pour espérer la laisser dans l'ignorance ?
Bref, c'était sur ces pensées là qu'il recueillit Anacho, et qu'il l'emporta dans sa maison, au pied du Mt. Argenté. Il décida finalement de ne jamais lui mentir, afin de le mettre en garde, et d'éviter qu'il ne suive le même chemin que sa mère.

Enfance
C'est ainsi qu'à l'age de 5 ans, Anacho, en interrogeant son grand-père sur l'identité de son père, qu'il apprit que sa mère était une droguée qui se prostituait, et que, de ce fait, personne ne savait qui était son père.
Coup duuuuuur pour un enfant de 5 ans. Il était certes un peu jeune pour comprendre réellement ce que ça signifiait, mais il en comprenait déjà assez pour que ça influe sur son caractère.
De ce fait, il devint rapidement un enfant taciturne, et renfermé (l'absence d'autre personne que son grand-père n'aidant pas).
Lorsque son grand-père allait faire des courses à Jadielle, Anacho était confié à la garde d'un vieux Mackogneur, vestige de la fameuse équipe de son grand-père.
A l'age de 10 ans, son grand-père décida de l'emmener avec lui jusqu'à Jadielle, afin qu'il découvre le monde extérieur, rencontre des gens, et - Xivi l'espérait de tout cœur - s'ouvre un petit peu.
Et en effet, il fit une rencontre, la rencontre la plus importante de sa vie : un Farfuret sauvage, à une heure de marche de leur maison.

La rencontre
Leurs yeux se rencontrèrent, et une liaison se créa instantanément. Anacho vit dans les yeux du Farfuret son propre reflet, une extension de lui-même. Et il en allait de même pour le Farfuret.
Alors que ce dernier se rapprochait, le Mackogneur de Xivi - qui les accompagnait pour l'occasion - se dressa devant le Farfuret afin de lui barrer le passage. Xivi tenta de rassurer Anacho en lui disant :
« Ne t'inquiète pas, il ne peut pas te faire du mal, Mackogneur ne le laissera pas passer, quitte à devoir le mettre K.O.»
Le regard qui lui retourna Anacho aurait glacé le sang de n'importe qui. Xivi, qui commençait à comprendre, demanda à son Pokémon de reculer aussitôt. Le Farfuret se rapprocha d'Anacho d'une démarche assurée. Celui-ci s'accroupit afin de pouvoir être au même niveau que le Pokémon. Ils se fixèrent pendant une bonne minute. Durant ce temps, une sorte d'accord fut décidé : ils resteraient ensemble, jusqu'à ce que chacun n'ait plus besoin de l'autre, ou jusqu'à ce que la mort les sépare. Pour sceller cet accord, Anacho renomma le Farfuret en Sneaffle.
Le reste du voyage se déroula sans aucun événement notoire. Anacho passait tout son temps avec son nouvel ami, et ne prêtait attention à rien d'autre. Pendant ce temps, Xivi se mordait les doigts devant son idiotie ; il aurait du y penser avant ! Si Anacho avait eu un ami Pokémon dès son plus jeune age, son caractère aurait pu être totalement différent.

L'épreuve
Anacho avait 14 ans lorsque son grand-père tomba malade. Le moment est vraiment mal tombé ; l'hiver faisait rage, et ils étaient à court de provisions. Et pire encore, avec ce temps, aucun médecin ne viendrait leur rendre visite en utilisant Vol. Et c'était même pas la peine d’espérer qu'ils viennent à pieds.
De ce fait, Xivi fut contraint d'envoyer Anacho à Jadielle, avec de l'argent, une liste de courses avec qui aller voir pour tel ou tel produit, et enfin, une liste de remèdes qui Xivi jugeait suffisant pour le remettre sur pied.
Néanmoins, le temps comptait, si Anacho ne faisait pas très rapidement... Il valait mieux ne pas imaginer ce qui pourrait l'attendre à son retour.
C'est donc en courant, ou de moins, en essayant (et oui, pas facile de courir quand on a de la neige jusqu'au dessus des chevilles), qu'Anacho et Sneaffle se mirent en route.
La nuit les surpris en plein milieu du chemin, sans aucun abri apparent. « Qu'importe ! » se dit-il, « Je n'ai pas de temps à perdre à dormir. », et ils continuèrent leur chemin.
Enfin, essayèrent. L'hiver n'est pas clément près du Mt. Argenté. Mais la nuit, c'est encore pire. Vous voyez la « neige des chaînes non captées » ? Bah c'est un bon aperçu de ce que voyait Anacho à ce moment là.
Il tint jusqu'à l'aube. Pour un adolescent de 14 ans, c'est un exploit qu'il avait accompli. Mais cet exploit l'avait vidé de toutes ses forces, et il était encore loin de l'arrivée. Anacho s'effondra dans la neige, incapable de faire le moindre pas de plus, et perdit connaissance.
Il ouvrit les yeux quelques heures plus tard, dans une caverne éclairée par un grand feu, bien à l'abri de la tempête qui faisait rage dehors. Sneaffle était allongé contre lui, et semblait également mal en point. Un homme assez grand, avec des cheveux carmins, et une grande cape dans le dos, se tenait à coté du feu et se réchauffait les mains. Comme il lui tournait le dos, il ne s'était pas encore rendu compte de son réveil, mais il sentit rapidement un regard posé sur lui, se retourna, et l'interrogea : qui était-il, que faisait-il dehors par un temps pareil, se rendait-il au moins compte des risques qu'il avait pris, et fait courir à son Pokémon ?
« Je m'appelle Anacho Lezteik... Je suis sorti pour... AH MERDE ! Merci pour l'aide, mais j'ai pas le temps de rester ici à discuter, désolé ! »
Sur ces mots, Anacho se leva, fit un pas, puis s’effondra. Devant un tel spectacle, l'homme eu un petit sourire, puis fronça les sourcils et se tournant vers le Farfuret de l'adolescent. Anacho, en suivant le regarde de l'homme, fut pris d'une bouffée de honte. Avait-il vraiment songé à partir en laissant Sneaffle ici, à la merci de cet inconnu ?
Pendant qu'il ressassait ses erreurs, l'inconnu s'était rapproché en lui tendant une choppe. Anacho s'adossa à la paroi de la caverne, et goûta le breuvage. Il ne savait pas ce que c'était, mais c'était chaud, et c'était largement suffisant, Après avoir vidé la choppe, il se résigna à expliquer sa situation.
« Bon, bah, vu que je suis bloqué ici, je vais vous expliquer. Mon grand-père et moi habitons au Mt. Argenté, et il est tombé malade. Malheureusement, il n'avait pas de médicaments à la maison, et nous étions bientôt à court de provisions, du coup, Sneaffle et moi, on est sortis pour aller acheter le nécessaire en ville. Mais on s'est fait surprendre par la nuit sans abri, et vu l'urgence de la situation, j'ai préféré continuer plutôt que de chercher un abri... J'ai eu tord... J'ai fait prendre des risques inconsidérés à mon Pokémon, et sans votre intervention, nous serions morts... Alors, merci.
- Je vais t'aider. »

Et c'est sur ces mots que l'inconnu sorti une Pokéball et en libéra un immense Dracaufeu. Il lança une Pokéball vide à Anacho, qui y fit rentrer Sneaffle. D'un signe, l'homme fit signe à Anacho de monter sur le dos du Pokémon, et de se tenir à lui.
La tempête s'était un peu calmée, mais il neigeait toujours. Ils prirent rapidement de l'altitude, et puis se dirigèrent à toute vitesse vers Jadielle.
Bon, c'est sur, c'était plus rapide comme ça. Une fois arrivés en ville, l'homme laissa Anacho s'occuper de son business, et ils repartirent aussitôt.
Le début du chemin du retour se fit rapidement, et en silence, mais plus ils s'approchaient de leur destination, plus le Dracaufeu avait du mal à avancer. Ils finirent par arriver à la maison d'Anacho et de Xivi, et rentrèrent rapidement pour se mettre à l'abri.
« Peter ? Que fais-tu ici ? »
Visiblement, le vieil homme était réveillé et surveillait la porte. Anacho pu lire de la surprise, mais aussi du plaisir sur le visage de son grand-père. Sur ces mots, Xivi se leva péniblement, et tomba dans les bras de son ancien apprenti.
« Quel plaisir de te revoir, depuis le temps ! Ça doit faire au moins depuis...
- Désolé de te couper, Papy, mais, c'est qui ?
- Quoi ? Vous n'avez pas été présentés ? Bon, Anacho, je te présente Peter, membre du Conseil des Champion, et représentant de la Ligue Pokémon de Kanto, et aussi mon ancien disciple, si l'on peut utiliser ce mot... Peter, je te présente Anacho, mon seul et unique petit-fils... Par contre, j'espère que vous ramenez des provisions et des médicaments... »

Sur ces mots, Anacho entreprit de ranger ses emplettes, et de donner les médicaments à son grand-père. Pendant ce temps, Peter avait détaillé les circonstances de leur rencontre.
Peter resta quelques jours chez eux, le temps que Xivi se remette de la maladie. Pendant ce temps, Anacho essayait de s'excuser auprès de Sneaffle pour avoir pris des risques pareils au péril de leurs deux vies. Sneaffle avait perdu une partie de sa confiance envers son dresseur, et avait du mal à la retrouver. Un beau jour, le jeune homme déclara à son Pokémon :
« Un jour, je dompterai la neige, le froid et la glace, et nous n'aurons plus à nous inquiéter de sortir dehors en pleine tempête de neige. Je te le promets ! »
A partir de ce jour, Anacho se soumit à une épreuve de résistance au froid. Il sortait dès l'aube, torse nu, et méditait sur un trou jusqu'au crépuscule, tandis que Sneaffle s’entraînait contre tout ce qui passait entre ses griffes. A l'intérieur de la maison, les deux hommes pariaient sur combien de temps l'adolescent tiendrait avant de laisser tomber cet entraînement absurde.
Quatre jours. C'est le temps qu'il fallut à Anacho pour tomber malade. Après quelques jours de convalescence, il reprit aussitôt l’entraînement, à la grande surprise de son grand-père et de Peter. Rapidement, Anacho rajouta des exercices de musculation en plus de la méditation, et sa carrure se développa rapidement.
Le jour du départ de Peter arriva. Il commença par donner l'accolade à son vieux mentor, en lui promettant de repasser bientôt, puis il se tourna vers le jeune homme.
« Si tu souhaites dompter la glace, tu dois t'en faire un ami, un amant, tu dois la connaître sur le bout des doigts. Lui résister ne suffira pas. Tu dois être la glace. Tiens, c'est mon cadeau pour toi, prends-en soin, et bon courage dans ta quête. »
Sur ces mots, il lui tendit une Pokéball, et sorti. Le Pokémon qu'il avait reçu en cadeau était un petit Stalgamin femelle, qu'il surnomma BadGirl.

Entraînement
Anacho et ses Pokémons s’entraînèrent corps et âme pour dompter la glace. Ils y étaient devenus presque insensibles, mais quelque chose manquait, un ils-ne-savaient quoi qui les dérangeaient.
Anacho eut 17 ans, et Xivi tomba malade le jour de ses 71 ans, en plein milieu de l'hiver. De même que 3 ans plus tôt, le jeune homme et ses Pokémons se mirent en route vers Jadielle, en étant sereins. Ils savaient qu'ils ne seraient pas à nouveau piégés, et que même dans cette situation, ils pourraient se débrouiller. Sauf que cette fois-ci, Xivi était seul, Mackogneur étant décédé quelques mois plus tôt.
Une fois revenus, ils durent affronter la réalité en face. Cette fois-ci, personne n'aurait pu sauver le vieil homme. L'hiver et l'age avaient eu raison de lui.
Anacho ne pleura pas, ne cria pas. Il se senti juste vide, et seul. Même s'il ne s'en était jamais vraiment rendu compte, son grand-père avait toujours été là pour lui, et avait tout fait pour lui.
Pour lui rendre hommage, Anacho brûla la maison avec le corps de son oncle : l'hiver et le froid avaient eu raison de lui, il allait le laisser partir dans une chaleur réconfortante. Et puis, il n'avait plus besoin de maison.

Anacho se décida à trouver Peter, afin d'obtenir ses conseils sur comment dompter la glace. Il alla d'abord à la porte de la Route Victoire, où on lui dit que Peter est parti à Johto.
De là, Anacho traqua Peter jusqu'à la Route de Glace, où il rencontra Marcafear, un Marcacrin de taille imposante, mais extrêmement peureux. C'est une fois sorti de la Route de Glace, et arrivé à Ebènelle qu'il retrouva Peter. Il mit ce dernier au courant de la mort de son ancien mentor, et lui demanda conseil.
« Va à Maïlys. Là-bas, tu trouveras peut-être des informations sur Artikodin, l'Oiseau Légendaire de Glace. De plus, profitez-en pour vous entraîner, vous et vos Pokémons. Suis la voie de ton grand-père, et affronte la Ligue Pokémon. Tu auras besoin de cette force si tu veux attraper Artikodin. Va maintenant, ne perds pas de temps, d'autres en sont aussi après Artikodin, tu dois le trouver avant eux. »

Et Anacho se mit immédiatement en route pour Maïlys.

Maïlys
Aussitôt arrivé, le dresseur se mit en quête d'information. Rapidement, il fut confronté à la Team Zodiac, une organisation criminelle locale. Celle-ci souhaitait réunir les six Pokémons Légendaires Climatiques afin de ramener l'Etoile de Sydarta sur terre – la légende disant qu'elle contiendrait un Pokémon capable d'exaucer tous les voeux.
En parallèle de ses recherches sur Artikodin, il s'entraîna avec ses Pokémons, devenant de plus en plus puissants. Mais, il devait également affronter autre chose : les relations sociales. Lui qui avait toujours vécu en marge de la société se retrouvait alors plongé dans un environnement qu'il ne connaissait que très peu. Aussi, il tomba amoureux d'un seul coup d'oeil et il se fit des ennemis.

Et quel ennemi ! Angstorm Tapis, un membre de la Team Zodiac. Ils s'affrontèrent dans un combat dans pitié dans les rues de Megapagopolis, jusqu'à ce que BG, la Stalgamin d'Anacho, finisse par vaincre le Grindur du criminel. Mais celui-ci, dans une dernière attaque, blessa toutes les personnes présentes, y compris Anacho. Le chaos engendré par cette action permit à Angstorm de s'enfuir, laissant le dresseur se vider de son sang.

Il fut sauvé, mais sa rate avait éclaté, le laissant affaibli, aussi bien physiquement que mentalement. A partir de ce moment là, il ne chercha plus que la vengeance, jusqu'à l'annonce de Lyndia Dukos, la Championne Ténèbres de la région, révélant qu'elle était soutenue par Artikodin.

Le dresseur se mit alors en route pour intercepter la Championne et avoir une chance de voir le Légendaire qu'il avait passé tant de temps à chercher. Il se trouva que Lyndia était bien plus humaine que ce à quoi il s'attendait, et elle l'aida à reprendre le droit chemin : ne plus chercher la vengeance à tout prix. A la suite d'un affrontement afin d'évaluer sa détermination, Anacho fut autorisé à rencontrer Artikodin, ce qui finit de l’apaiser.

Mais si tout allait mieux pour lui, ce n'était pas le cas pour BG, évoluée en Momartik. La haine et la rage bouillonnait en elle. Et finalement, Anacho retrouva Angstorm, par pur hasard, et ce fut l'heure des révélations. Ils étaient demi-frères. Le Protecteur d'Artikodin, qui n'avait jamais eu de famille, à part son grand-père, se retrouvait soudain avec deux demi-frères, dont un supposé mort, et un père. Cette découverte sembla également affecter le Zodiac, et ils s'affrontèrent dans un match presque amical. En tout cas, ce fut le cas jusqu'au moment où BG alla combattre. Elle tenta de tuer Angstorm mais fut stoppée par toutes les personnes présentes.

Du temps passa, et la Zodiac passa finalement à l'attaque. L'organisation criminelle n'avait pas besoin de posséder tous les Légendaires, ceux-ci devaient juste être présents sur l'île afin que l'invocation se fasse. Une nouvelle fois, Anacho affronta Angstorm, chacun étant aidé par des alliés. Mais le combat se termina comme il avait commencé : frère contre frère. Et une fois de plus, BG tenta d'assassiner Angstorm. Mais cette fois-ci, son échec fut uniquement du à l'avertissement d'Anacho. Alerté par son cri, un autre Zodiac intervint et protégea Angstorm, avant de lui apprendre que la Team était vaincue et en débandade. L'affrontement prit fin à cet instant.

Sans perdre de temps, il fonça vers Lakit, où l'Étoile de Sydarta allait se poser. Et il fut aux premières loges pour découvrir le contenu de la prison millénaire : des cendres. Cette révélation marqua la fin de la guerre. Et si le dresseur aux quatre badges rit bien, ce ne fut pas le cas de la Momartik.

Celle-ci, se sentant trahie par tout le monde, reprit sa liberté, non sans blesser Anacho et Sneaffle.

Ce fut un choc terrible pour le dresseur. Après ça, il passa trois mois à chercher sa Momartik, dans une vaine tentative de renouer le dialogue. Mais il ne la retrouva pas, malgré ses recherches.

Aurore et Deoxys

Après la Guerre de l’Étoile, l’île prit un moment pour se remettre de ses blessures. Déjà, un mouvement social se mettait en route pour pointer du doigt les faiblesses et les tords de la Ligue. Anacho avait beau être du côté de cette dernière, les faits étaient là, et il était pour une réforme interne de la Ligue.

Alors qu’il participait à un tournoi de charité organisé par l’Aurore et la Zénith Corp., Deoxys attaqua et tua Isis, la dirigeante de la société. Rapidement, cela tourna à l’enfer. Anacho se retrouva encerclé de Pokémons Feu et parvint à s’échapper in extremis, sans vraiment savoir comment.

Il passa un peu de temps à revisiter les lieux importants de l’île avant de se présenter aux Portes de la Ligue. Là, trois chemins s’offraient à lui : les Ténèbres, les Sommets de Glace, les Profondeurs Infernales.

Afin de tester sa force et son courage, il s’aventura dans les profondeurs, vers les flammes.

A la fin du chemin, la force lui manqua alors qu’il paniquait, revoyant l’arène enflammée. Au dernier moment, il fut évacué d’une Téléportation.

Son sauveur se présenta : Mamoru Yamazakura, ancien Commandant Scorpio de la Team Zodiac, et renégat de cette même organisation. Bien entendu, le nom était familier pour le topdresseur : il ne s’agissait ni plus ni moins que du frère de Sakuranbo.

Après plusieurs mois d’entraînement et de préparation, les deux hommes repartirent sur l’île de Maïlys, prêts à combattre le Pokémon Virus.

A peine arrivé, Anacho gravit la Route Victoire, passant cette fois-ci par un chemin qu’il pouvait maitriser. Son entraînement lui avait permis d’apprendre à accepter et à gérer ses faiblesses : il était inutile de passer par les Profondeurs qui lui étaient bien trop défavorables, aussi il décida d’affronter les Sommets qui furent un véritable jeu d’enfant.

Une fois arrivé à la Ligue, il dut affronter la bureaucratie afin d’attester que non, il n’était pas mort durant la traversée de la Route Victoire, plusieurs mois plus tôt.

Une fois cette première épreuve passée, le véritable test commença. Il affronta tout d’abord Violeta, dans un combat météorologique intense, avant d’affronter Beladona, maitresse du type Feu. Après avoir obtenu ses deux approbations, il peut accéder à la salle du Maître où une dernière épreuve l’attendait… Artikodin, l’oiseau légendaire du Blizzard, l’attendait. Après une discussion franche, sans mensonges ni vérités cachées, ils s’allièrent.

En une journée, Anacho avait accompli deux de ses rêves de jeunesse. Mais l’heure n’était pas à la célébration : le conflit était toujours en cours, l’identité de Mamoru venait d’être compromise, le forçant à quitter l’île une nouvelle fois avant que cette révélation n’impacte la légitimité de son apprenti.

Quelques mois passèrent, pendant lesquels il se focalisa sur la guerre contre Deoxys.

Enfin, l’heure vint de l’attaque finale.

A peine vaincu, le Virus s’enfuit, jurant de se venger. Et avant même d’avoir eu le temps de souffler un coup, les alarmes s’agitèrent brutalement, annonçant une activité sismique et volcanique de grande ampleur.

Non préparés pour cet événements et encore en formation pour la bataille, Anacho peine à diriger les troupes de la Ligue. Les troupes tentent d’évacuer ou de sécuriser les villes mais ils sont incapables d’être partout à la fois.

Dans l’espoir de protéger des civils piégés dans la forêt, Anacho s’y rendit avec Artikodin. Le Maître eut juste le temps de plonger pour pousser un adolescent se trouvant sur la trajectoire d’un tronc d’arbre enflammé.

L’immense bout de bois brûlant s’abattit sur le Maître, le projetant au sol et lui brulant la partie gauche du corps. Rapidement évacué par ses Pokémons et les forces de la Ligue, il fut transféré en soins intensifs.

Après un mois, il était remis sur pieds, marqué pour le restant de ses jours, mais vivant.

L’annonce d’Eon Fawkes le démoralisa et le poussa à quitter l’île, sans rien dire à personne.

Après six mois, il est de retour, transformé et prêt à affronter cette menace.

Caractère :

Anacho est socialement handicapé. Après avoir vécu quasiment seul pendant toute sa vie, sans contact avec d'autres humains que son grand-père, il n'était clairement pas à l'aise avec les autres, aussi bien Humains que Pokémons. Avec le temps, ça s'est estompé, mais il lui arrive encore d'avoir des réactions totalement décalées avec ce qui est attendu, comme rire et applaudir en découvrant le contenu de l'Étoile de Sydarta.

Il a passé de nombreuses années à vivre avec la glace, et cette austérité a aussi bien forgé son esprit que son corps : même dans des situations extrêmes, il sera capable de rester calme et d'analyser minutieusement les choses.

Il possède également une excellente mémoire, chose très utile dans sa quête. De ce fait, il connait quasiment toutes les espèces Pokémons et une bonne partie de leurs talents.

Après l'incident avec BG, Anacho s'est encore plus rapproché de ses Pokémons et est très proches d'eux. Alors qu'il lui arrivait de fuir les discussions difficiles, il se force à les tenir afin d'éviter que la même chose ne se reproduise.

Sa recherche de sa Momartik ne donnant aucun résultat, il perd peu à peu espoir de la retrouver, tout en étant rassuré : il n'avait aucune preuve que la rencontre se passerait bien. Plus le temps passe, plus il se prépare à reprendre son entraînement et sa double quête : devenir le premier Maître de Maïlys et retrouver Artikodin.

Après la défaite de Deoxys, Anacho s’était juré de rétablir l’ordre sur l’île et trouver un compromis entre l’état actuel de la Ligue et les idéaux de l’Aurore. Malheureusement l’éruption et les événements qui ont suivi ont réduit ses plans à néant, le propulsant à nouveau au-devant d’un nouveau conflit majeur, dont il se serait volontiers passé.
Il en veut personnellement à Eon Fawkes et a juré de se débarrasser de lui personnellement.


Apparence physique :

Anacho a de longs cheveux noirs ébène qui lui arrivent jusqu'au milieu du dos. Ses yeux sont d'un bleu extrêmement pâle, qui rappelle la glace, mais l'on peut y voir une certaine lassitude, preuve de toutes les épreuves qu'il a traversées. Toute la fatigue accumulée semble avoir eu un mauvais effet sur ses yeux, ceux-ci se fatigant très rapidement. En conséquence, il lui arrive régulièrement de les fermer tout en se pinçant l'arête du nez. Il peut également s'agir d'un signe de réflexion intensive.

Il mesure 1m85, et a une carrure “moyenne”. Autrefois, il avait été bien plus musclé, mais la perte de sa rate et les complications que cela entraîne ont eu un effet sur son physique. Néanmoins, il est également capable de pousser son corps au-delà des limites de la fatigue, sans rien ressentir, mais avec le risque qu'il s'effondre sans raison apparente. Avec le temps, il a appris à retrouver les limites implicites de son corps et il continue à travailler son physique afin de les repousser.

Sa tenue de voyage/de tous les jours consiste en un long pantalon noir, assorti avec une veste de la même couleur. En dessous de ça, il porte une chemise bleue claire qui fait ressortir la couleur de ses yeux. Et quand il fait suffisamment froid, il porte un gros manteau gris/noir, et tacheté de fourrure blanche.

En revanche, lors de ses combats officiels, il porte une espèce de kimono bleu clair présentant des symboles de glace, symbole de sa fonction auto-attribuée de Protecteur d'Artikodin.

Depuis son retour sur le devant de la scène, il porte en permanence une tenue en cuir noire, adaptée pour les déplacements et les conditions météorologiques. Il est également marqué sur tout le côté gauche du corps, même si seule la brûlure au visage est visible. Ses cheveux sont également beaucoup plus courts qu’avant, une partie ayant brûlé dans l’incident.

Pokémons :

Équipe principale :

Sneaffle : Dimoret ♂ niv. MAX
Capacité spéciale : Pression (Le Pokémon adverse se fatigue plus rapidement)
Histoire : Sneaffle n'a jamais connu ses parents. Orphelin, ou abandonné, il n'en sait rien. Toujours est-il qu'à sa sortie de l'oeuf, il était seul. Hors, solitude et Mont Argenté ne font pas bon ménage, surtout pour les nouveaux-nés. Il passa plusieurs semaines seul, survivant en mangeant les restes laissés par les prédateurs et en se cachant le reste de la journée.

Sa vie a changé lorsqu'il est tombé sur Anacho et Xivi, et depuis il suit son dresseur et le soutient dans toutes les situations. Chacun avait besoin de l'autre et rapidement, ils sont devenus inséparables. Malgré l'incident de la tempête, Sneaffle n'en a jamais vraiment voulu à son dresseur, il avait surtout perdu confiance en lui-même et en la vie. Alors qu'il pensait que tout allait parfaitement bien, il avait eu une preuve que ce n'était pas le cas, et c'était ça qui l'avait ébranlé.
Depuis, Sneaffle n'a jamais quitté son dresseur et le soutient dans toutes les situations, même contre BG.

Santon : Blizzaroi ♂ niv. MAX
Capacité spéciale : Alerte Neige (Déclenche une tempête de neige)
Histoire : Le clan des Blizzarois de la forêt des Hauts Monts est organisé d'une manière très particulière. Le Roi donne à son fils aîné une Blizzarite lorsque celui-ci approche de l'évolution. Une fois évolué, il choisit une femme, et alors commence le test. La Reine donne une gemme sésame à sa future belle-fille, et celle-ci tente de déclancher la Méga-Evolution. Si c'est un succès, alors le mariage est validé et le Prince devient le Roi de la Forêt Gelée.

C'était le destin de Santon, jusqu'à ce qu'il se fasse capturer par Anacho, lui retirant le titre qui lui revenait de droit. Il a fallu beaucoup de temps avant que le Blizzi accepte de faire confiance au dresseur, mais le temps passa et Santon réalisa qu'il préférait cette vie là que celle qui l'aurait attendu en devenant Roi. Il est plutôt calme mais assez rancunier.

Onthakan : Kaimorse ♂ niv. MAX
Capacité spéciale : Isograisse (Résiste plus facilement aux attaques Feu et Glace)
Histoire : Loin au nord vivait une tribu de Kaimorse. Ceux-ci vivaient paisiblement, en harmonie, jusqu'à ce que des chasseurs viennent. Les Brise-Glace furent exterminés, les uns après les autres, pour que les humains vendent leur chair, leurs défenses et leur fourrure sur les marchés. Onthakan fut le seul à s'en sortir, parvenant à se glisser dans un courant marin après avoir été touché par plusieurs attaques. Il dériva jusqu'à Maïlys où il s'écrasa sur les plages. Il s'attendait à trouver le repos à cet endroit, le temps de guérir, avant de repartir, à la recherche d'une nouvelle tribu, prête à l'adopter. Mais ce qu'il trouva sur les plages furent une bande de gamins sadiques qui commencèrent à le torturer. Anacho intervint, repoussant les assaillants et sauvant le Kaimorse.
Depuis, Onthakan suit Anacho, le protégeant des dangers. Il ne s'énerve que contre ceux qui mettent la vie de son dresseur en péril ; le reste du temps, c'est un vrai bisounours.

Maulkin : Givrali chromatique ♂ niv. MAX
Capacité spéciale : Corps Gel (Regagne de la santé durant les tempêtes de neige/grêle)
Histoire : Il est le fils de Koori, la Givrali chromatique de Sugil, l'ancien champion glace de Mégapagopolis. L'oeuf fut offert à Anacho en récompense de l'obtention de son deuxième badge. L'oeuf a éclot pendant que le dresseur récupérait son troisième badge.

Dès le début, Maulkin a été confronté à des épreuves difficiles, le faisant rapidement gagner en maturité. Cette maturité précoce lui donna le titre de Prince dans l'équipe. C'est lui qui gère les conflits entre les Pokémons, et c'est lui qui a permis de retarder autant que possible la rébellion de la Momartik.
Il est apprécié de tous et préconise le dialogue avant tout.

Aurora : Dragmara ♀ niv. MAX
Capacité spéciale : Alerte Neige (Déclenche une tempête de neige)
Histoire : Anacho a récupéré un fossile d'Amagara dans une salle des ruines de Lakit envahie par des spectres. Il s'agissait d'une sorte de sanctuaire en l'honneur de Dragmara et Rexilius, mais personne n'a pu en savoir plus : cette partie des ruines fut entièrement détruite afin de se débarrasser de la menace des spectres.

Sa résurrection a totalement effacé sa mémoire : elle ne se souvient pas de qui elle était, ni de rien d'autre. C'est un Pokémon lunatique et farceur. Il lui arrive régulièrement de s’énerver durant un combat, au point d'en devenir pratiquement incontrôlable.

Jäämiekka : Polagriffe ♂ niv. MAX
Capacité spéciale : Rideau Neige (Meilleure esquive durant une tempête de neige)
Histoire : Le dernier venu dans l’équipe d’Anacho. Il l’a rencontré durant ses six mois de convalescence, alors qu’il arpentait le monde.
Ce Polagriffe, originaire d’Unys, semait la terreur sur son territoire. Il sentit son autorité être remise en question lorsque le Maître de Maïlys débarqua. Suite à leur affrontement, il le rejoignit dans le simple but de devenir encore plus puissant qu’il ne l’était déjà et de pouvoir trouver des adversaires à sa mesure. Avec le conflit en cours, il risque de ne pas être déçu.
C'est un Pokémon impatient, sadique et de nature violente.


Équipe secondaire :

Sonia : Lippoutou ♀ niv. MAX
Capacité spéciale : Benêt (Insensible aux provocations et aux tentatives de séduction)
Histoire : Ce Pokémon au passé douteux a longtemps collaboré avec les humains dans une optique de travail « plaisant ». Son style de vie est très (trop ?) proche de celui des humains, dont certains de ses travers, comme le tabac.
Elle a rejoint l’équipe dans le but de ramener la paix entre Humains et Pokémon pour pouvoir reprendre ses activités sans être rejetée par sa nature.
Depuis la fin de la guerre contre Deoxys, elle est beaucoup moins motivée et semble avoir envie de quitter le groupe.

Fharwon : Mammochon ♂ niv. 50
Capacité spéciale : Isograisse (Résiste plus facilement aux attaques Feu et Glace)
Histoire : Fharwon était appelé Marcafear, du fait de sa toute petite taille en tant que Marcacrin et de sa peur de... tout, en fait.
Il fut confié à Sugil pendant un moment, et lorsqu'Anacho le récupéra, il était bien plus confiant, à tel point que son nom était plus une insulte qu'autre chose. Il fut renommé Fharwon, pour son plus grand plaisir.
Il a une relation amoureuse avec Killujoï et il s'est désintéressé des combats pour se concentrer sur sa vie privée. Anacho respecte sa décision, et leur laisse le plus d'intimité possible.

Killujoï : Lamantine ♀ niv. 50
Capacité spéciale : Corps Gel (Regagne de la santé durant les tempêtes de neige)
Histoire : Il s'agit d'un ancien Pokémon de Sugil qu'il entraînait pour son arène. Il l'a confiée à Anacho avant que celui-ci n'aille affronter le premier champion. Très rapidement, le caractère calin de l'Otaria l'a fait se lier avec le dresseur et Sugil lui a permis de la garder.

C'est maintenant une Lamantine très douce qui, tout comme son amant, s'est retirée des combats.


~~~

Surnom/Espèce : Artikodin
Rang désiré : Maître de la Toundra
Age : 5 ans
Sexe : Asexué
Capacité spéciale : Rideau Neige (Meilleure esquive durant une tempête de neige)
Origine : Kanto (Îles Écume)
Groupe Principal : Pokémon
Histoire :
Cet Artikodin est né après la disparition de son prédécesseur. On raconte qu’à chaque fois qu’un Artikodin n’est plus libre de ses mouvements et ne peut plus remplir sa tâche de Pokémon Glaciaire, un autre apparaît dans les îles Écume où il va passer plusieurs années à se développer afin d’être prêt à arpenter le monde.

Ce fut après son premier voyage, lorsqu’il rentra aux Îles Écume qu’il tomba nez à nez avec Lyndia Dukos et Olga. Afin de défendre son foyer, il les affronta, mais elles étaient trop expérimentées et lui trop jeune pour gagner. Il fut capturé.

Du temps passa, temps durant lequel il se mura dans sa captivité. Lentement, il finit par s’ouvrir un peu et comprit pourquoi il avait été visé. Étant encore jeune et naïf, ne voyant que le bien et le mal, il accepta de prêter sa force à la Ligue de Maïlys.

Aux côtés de Lyndia, il fit la rencontre d’un jeune dresseur, Anacho, qui le vénérait. Ne comprenant pas vraiment pourquoi, le Légendaire était intrigué par cet humain en qui il voyait des similitudes avec lui-même.

Durant la Guerre de l’Étoile, il combattit la Team Zodiac aux côtés d’Ethan Runefield avant d’être à nouveau confié à la Ligue, où il resta inactif pendant de nombreux mois, s’interrogeant sur le « bien » et le « mal » qui lui semblaient de plus en plus abstraits.

Il revit le jour lorsqu’un combattant atteint la salle du Maître de la Ligue de Maïlys. Il connaissait ce dresseur qui n’était autre qu’Anacho. La différence était qu’il n’avait plus rien du jeune homme naïf et perdu qu’il était avant.

Ils échangèrent : Anacho lui offrit son passé et ses pensées, sans rien masquer, rien demander. Lentement, Artikodin commença à le comprendre. Ce dresseur avait toujours été guidé par ce qu’il pensait être le mieux pour lui et pour ses proches. Il était conscient de ses erreurs, qu’il était loin d’être parfait, mais il s’acharnait à vouloir essayer d’aider et arranger les choses.
Il lui demanda de lui prêter sa force et sa confiance, afin de prouver qu’Humains et Pokémons pouvaient travailler ensemble pour une grande œuvre.

N’ayant que mépris pour Deoxys qui ne souhaitait qu’assoir son pouvoir et sa supériorité, Artikodin accepta sans hésiter et s’ouvrit au jeune dresseur à son tour.

Ensemble, ils combattirent les forces de la Team Boréale, puis le Pokémon Virus en personne. Malgré leur puissance, ils ne parvinrent – ou bien, ne le souhaitaient-ils pas ? – pas à le mettre définitivement hors d’état de nuire, mais seulement à le mettre en déroute.
L’enfer se déchaîna ensuite. Le Légendaire sentait la détresse et la panique du Maître. Malgré sa phobie du feu, il brava les flammes pour tenter d’aider ceux qui étaient dans le besoin.

Au final, ils finirent tous les deux blessés et frustrés de ne pas avoir pu faire plus.

Artikodin découvrit la haine lors de l’annonce d’Eon Fawkes. A cause de cet homme, des centaines d’innocents avaient perdu la vie, sans leur laisser une seule chance de s’en sortir. Tout ça pour prouver que la Ligue n’était pas parfaite. Artikodin sentait la rage du Maître et la partageait. Ils étaient bien conscients que le système devait être changé, mais ils n’en avaient tout simplement pas eu l’occasion, et maintenant, il était trop tard pour essayer de discuter, Eon Fawkes avait fait bien trop de mal.

Ensemble, ils partirent s’entraîner et affirmer leur résolution de mettre fin à cette menace ET de changer la politique de la Ligue, dès que la paix serait revenue.
Artikodin décida d’offrir un symbole de leur promesse : une lame de glace éternelle avec laquelle ils mettraient fin au conflit.

Caractère :
Autrefois jeune et naïf, Artikodin a appris que le monde n’était pas si simple au contact des humains. Son esprit vierge étant assez malléable, il a facilement absorbé les convictions d’Anacho pour les faire siennes.

La rage et la frustration se sont emparé de lui suite aux révélations d’Eon Fawkes et la haine a pris le dessus : il décréta que cet homme était diabolique, que le dialogue serait une perte de temps et que l’éliminer était l’unique solution pour ramener la paix sur Maïlys.

Globalement, Artikodin croit en la bonté des gens : il aura confiance jusqu’à ce qu’on lui prouve qu’il avait tort. En revanche, une fois que son avis a été fixé sur une personne, il lui sera quasiment impossible d’en changer. Malgré tout, il reste assez distant avec les humains, ayant vu qu’ils étaient capables du pire au nom du meilleur.

Artikodin ne se mêle pas aux Pokémon sauvages : ceux-ci sont bien trop intimidés par la présence du Légendaire pour qu’une conversation soit possible : la plupart du temps, ils se contenteront d’acquiescer à tout ce que leur dira l’oiseau, juste pour éviter de le contrarier.
Les choses sont néanmoins différentes avec l’équipe d’Anacho : chacun étant habitué au contact des humains et ayant leur propre histoire. La situation en est presque inversée : le Légendaire écoute et profite de l’expérience de ceux-ci pour se faire son propre avis (en général assez proche de celui de Maulkin, le plus diplomate et posé de tous).

Distinctions physiques :
La couleur du pelage d’Artikodin est un peu plus claire que ce que l’on peut voir sur certaines de ses représentations.
Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 467
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Anacho Lezteik - l'Épée de Glace ~ Artikodin - le Maître de la Toundra [Validé]   Dim 10 Avr - 22:46

Validé, fric, coupon toussa
Revenir en haut Aller en bas
 
Anacho Lezteik - l'Épée de Glace ~ Artikodin - le Maître de la Toundra [Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» MOIS DE GLACE
» Sayuki [ Elfe de glace éternelle ~ Modo ]
» Une nouvelle amitiée [.Nuage de Glace -Feuille de miel]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: