Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Last Waltz [Anacho]

AuteurMessage
Ethan Runefield
The Beast
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 07/10/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Last Waltz [Anacho]   Sam 17 Déc - 13:54


Vous semblez si frissonnants et maladifs. La pâleur d'un être est sans doute synonyme de son état, mais parfois, c'est bien au-delà de cela. Je ne sens plus la chaleur qui m'est nécessaire, et je suis incapable d'en comprendre la cause. Je ne peux que contempler vos corps fragiles, comme rongés par une gangrène qui ne cesse de s'étendre. Je ne suis plus que la victime de l'impuissance face au spectacle qui m'est présenté. Vous tentez de vous mouvoir entre les murs d'un palais d'argent, sur lesquels les tableaux des souvenirs et des idéaux sont érodés par le temps et la lassitude. Pourtant, malgré votre état, vous paraissez si minutieux et attentifs. Rien ne chancelle. Rien ne vacille. Le chant muet du ciel est lui-même si réconfortant, que je crois être saisi d'une douceur abstraite. Ce travail et cette ardeur semblent être éternels, et je ne peux qu'admirer les pièces se recomposer dans la désolation. Vous voulez me murmurer quelques mots, mais le silence m'a rendu sourd.

Est-ce cela la destruction par l'angoisse et la rage ?

Je ne peux comprendre cet effet. Je me sens comme un enfant inquiet, recroquevillé dans l'obscurité de sa chambre, dans l'attente du temps qui passe. Vos bras enlaçant mon corps n'y changeront rien. Vos doigts gelés parcourant ma chevelure m'effraient plus encore. L'absence de contrôle saccade mon souffle. Je me sens mourant, et pourtant, je n'ai jamais senti autant de sentiments asséner mon corps. Ce n'est que de la déraison.

J'ouvre les yeux. Le grand escalier mène à une porte démesurée. Est-ce cela, la frontière vers le dernier obstacle d'un dresseur ? Le seuil vers le dernier argument ? Je ne crois pas être capable de saisir toutes les émotions qui s'en dégagent. L'inquiétude qui pénètre mes muscles n'est pas provoquée par les proportions de ce domaine. Pourtant, si l'accès à ce palier semble si fragile et aisé, il ne laisse paraître aucun encouragement.

Derrière, le spectacle est plus pesant encore. Je perçois à nouveau la mélodie des cieux. Les piliers de pierre rendent le tout si funeste, comme si la scène n'était qu'un temple inviolable et éternel. J'ignore quelle gloire y est prônée, mais la fraîcheur inexpliquée qui ronge mes entrailles dévore la placidité perfide. Vos bras semblent à présent si loin.

« Vous vouliez me voir, n'est-ce pas ? »

La lumière affecte mes sens. Mais je perçois la tête brune de l'homme qui était considéré comme le Maître. Rien ne me semblait familier dans ce visage mutilé et cette stature volontaire. J'ignorais le parcours de cet homme, pour parvenir à une telle finalité. Néanmoins, quelque chose s'en dégageait qui semblait plus complexe que d'ordinaire. Et je ne pouvais que ressentir les vibrations de vos murmures désolés comme seul guide.
Revenir en haut Aller en bas
Anacho
Maître de la Ligue – L'Épée de Glace
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 14/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Last Waltz [Anacho]   Jeu 22 Déc - 20:38


"Maître Lezteik, vous avez reçu une alerte."

Anacho Lezteik leva la tête vers la jeune secrétaire qui se tenait à côté de lui. Quand est-ce qu'elle était entrée dans la pièce ? Le jeune Maître n'en avait aucune idée, tout comme il n'avait aucune idée de l'heure qu'il était. Bon sang, il avait encore une fois succombé à la fatigue. S'il le pouvait, il passerait la majeure partie de son temps dans son bureau à lire les dossiers qu'il recevait, mais il lui avait été reproché ce manque de présence dans la salle du Maître.

Quel était l'intérêt de se tenir seul dans cette salle, à ne rien faire, sans que personne ne puisse le voir ? La logique lui échappait et pendant un temps, il s'était soustrait à cette obligation jusqu'à ce que la pression devienne trop importante et qu'il accepte pour finalement avoir un semblant de paix.

La conclusion de toute cette affaire était sa dépendance aux secrétaires pour l'avertir lorsqu'il recevait des messages urgents. Sans un mot, il se leva et laissa la jeune femme derrière lui, allant directement à son bureau, là où il pourrait tranquillement consulter le message.

La pièce était sombre et uniquement éclairée par la lumière blafarde de l'écran d'ordinateur. Le Maître fit le tour du bureau pour aller s'installer tranquillement dans le fauteuil. A peine installé, il sentit la fatigue et l'envie de dormir l'accabler de nouveau. Il aurait été tellement facile de se laisser aller une fois de plus, mais il ne pouvait pas se le permettre, un message l'attendait.

Il soupira en déverrouillant sa session. Finalement, son attention fut retenue par l'expéditeur du-dit message. D'un geste, le Maître ouvrit le courrier électronique.


Email a écrit:
Anacho,

Comme convenu, j'ai terminé l'entraînement de Lumimäyrä. Elle a atteint son maximum de puissance mais ne connait que ses capacités natives, j'ai jugé qu'il était préférable de te laisser le choix du reste.
Elle a un caractère assez doux mais n'a pas peur de se battre pour autant. Je dirai qu'elle a l'enthousiasme pour le combat d'Aurora et la gentillesse de Maulkin. Ca ne sera peut-être pas de refus pour tenter de calmer Jäämiekka.
As-tu fait des progrès avec lui depuis la dernière fois, où a-t-il toujours tendance à exécuter ton ordre de la façon la plus violente possible ? Il me rappelle Le Géant, pour tout t'avouer. Si ça se passe de la même façon, il risque de se comporter de la sorte jusqu'à ce que sa suprématie soit établie et reconnue auprès de tout le monde.
Bon courage.

J'ai également été surpris parce ce que tu m'as dit sur les deux jumeaux, je dois avouer ne pas avoir estimé que l'impact serait aussi important sur leur vie. Comme demandé, je te joins également le Scalpion pour la prochaine fois que tu croiseras la fille.

J'ai également eu des nouvelles de Hel - même si tu as du mal à l'accepter, c'est comme ça qu'elle se fait appeler maintenant -, elle et son compagnon étaient à Hoenn. L'enquête n'avance pas très bien, soit les Pokémons ne savent rien sur Deoxys, soit ils refusent de parler, par peur ou par idéologie. Ils ont l'impression de s'approcher du but, étant donné que de plus en plus de personnes refusent de parler.

Pour ma part, je continue d'investiguer sur le Sphinx mais je n'arrive à rien. Il a très bien couvert ses traces et n'a pas refait d'apparition depuis un moment. Néanmoins, revenir est bien trop risqué : ça pourrait te retomber dessus s'il est encore là et s'il met sa menace à exécution.

N'hésite pas si tu as besoin de quelque chose.

Ton Mentor.

Anacho se laissa aller dans son fauteuil, un léger sourire sur les lèvres. Les messages de son mentor avait l'avantage de lui remonter le moral, preuve qu'il n'était pas tout seul, loin de là. Après une petite minute, il tapa quelques commandes et un voyant affiché au niveau du mur derrière lui passa vert. Sans même se lever, il fit pivoter son siège et entra un code qui déverrouilla le coffre sécurisé. A l'intérieur, une Pokéball s'y trouvait. Il l'attrapa et l'accrocha à sa ceinture, à côté des sept autres. C'était un des avantages à être Maître : il disposait de son propre PC et n'avait pas besoin d'aller dans un endroit public pour récupérer les Pokémons qu'il désirait.

Finalement, il se leva et quitta son bureau, aussitôt rejoint par la secrétaire qui l'attendait.


"Des bonnes nouvelles, Monsieur ?"
"Plutôt." répondit-il laconiquement en regardant droit devant lui, manquant de ce fait le regard chagriné de la jolie demoiselle.

Sans prendre conscience de ce qu'il se passait à ses côtés, il se dirigea vers la salle du Maître, une idée derrière la tête. Arrivant devant les grandes portes, il se tourna vers la jeune brune :


"Faites venir le Conseiller Aaron, s'il vous plait."
"Oui, tout de suite, Monsieur." répondit-elle avant de disparaître dans l'instant.

Aaron Volkov, nouveau venu dans le Conseil des Quatre et spécialiste du type Feu, également ancien Champion de l'Imaginarium. Anacho se souvenait très bien de lui - son excellente mémoire aidait -, ils s'étaient croisés dans des ruines près de Lakit, juste après la naissance de Maulkin. C'était également à cette occasion qu'il avait mis la main sur le fossile d'Aurora. Plus tard, il avait voulu aller l'affronter à son arène mais il était absent. L'occasion de le défier ne s'était plus représentée avant la Guerre de l'Etoile où il avait tout bonnement disparu alors qu'il était en charge d'Artikodin.

Dans tous les cas, Anacho ne souhaitait pas le voir pour lui demander de quelconques explications ou quoi que ce soit : ça ne le regardait tout simplement pas. En revanche, le présent le concernait et comme presque tous les Champions, il voulait en savoir un peu plus sur la personne qui était censée se battre à ses côtés.


Le Maître fut incapable de dire combien de temps s'écoula mais un bruit de porte s'ouvrant et de pas le tira de ses pensées. Il observa l'homme en silence alors que celui-ci s'approchait.


« Vous vouliez me voir, n'est-ce pas ? »
"Tout à fait. Venez, marchons un peu."

Anacho se leva et sortit de la pièce sans vérifier qu'il était suivi. La porte au fond de la salle, opposée à celle qu'empruntait le Challenger et ceux qui venaient en visite officielle, menait non seulement à la salle du Registre, là où les Maîtres étaient immortalisés dans les archives, mais également au reste du complexe. De là, on pouvait atteindre l'entrée ou n'importe quel point de la Ligue.

Le Maître s'arrêta un instant lorsque ses yeux retrouvèrent l'obscurité relative des couloirs avant de reprendre sa route, en direction d'un balcon qui n'était pas encore complètement illuminé par la lumière du soleil. De là, on pouvait voir une partie des montagnes et des plaines en contrebas. Un bon aperçu de Maïlys, de l'île qu'il tentait de défendre de toutes ses forces.


"Qu'est-ce qui vous a poussé à revenir au sein de la Ligue ? Quels sont vos objectifs et vos aspirations ?" demanda-t-il sans préambule, sans gêne quelconque, en allant droit au but.
Le Maître n'avait pas envie de perdre du temps en cérémonie et en flatteries, non, il voulait aller droit au but. Néanmoins, si cela s'avérait nécessaire, il était capable de changer de registre pour amadouer la personne et finalement obtenir les informations voulues, mais c'était un stratagème qu'il n'avait pas employer.
Revenir en haut Aller en bas
 
Last Waltz [Anacho]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Domestiques [5/6]
» Dernière Danse ● |Just take me in your arms and let me waltz over our eternal Universe||
» 05 - [Barnetts'] - Toxic Waltz at the Barnett's
» Lilly Rachel Callaghan

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: