Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez

 Egywandasatu [Nyssa & Ang]

AuteurMessage
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Onyinyosoyacysgod

Onyinyosoyacysgod

Messages : 64
Date d'inscription : 01/07/2019

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptyMar 2 Juil - 20:40

Oblaide. Même la ville-mirage était atteinte par les brumes ténébreuses. Peu après l'annonce régionale les habitants de l'oasis eurent l'occasion de voir les ténèbres s'étendre dans le désert, obscurcissant le ciel. La température chuta drastiquement, atteignait un niveau presque hivernal. Les habitants retrouvèrent leurs maisons comme les annonces leurs ordonnaient tandis que les derniers marchands remballaient leurs étals. L'heure n'était plus au commerce mais à la survie face à cette brume et aux créatures qui l'habitaient.

Les ombres commencèrent à marcher sur le village, convergeant vers un seul point. Une lumière avait traversé le ciel ombragé telle une minuscule comète pour atterrir au milieu du village, perdue entre les maisons. Perdue ? Pas vraiment. Elle émettait une douce lueur perçant la brume alors que les ombres funestes s'en approchaient. Puis la lumière sembla descendre lentement, comme un caillou qui coule.

Ce qui était le cas, à vrai dire. Le fragment qui avait quitté la porte pour rejoindre Oblaide avait subit le plus vilain des hasards : il était tombé dans l'un des puits de la ville. Si quelqu'un souhaite le récupérer pour survivre ou pour rejoindre la Porte de Rodin, il devra aller le chercher. Mais garde à cette personne : les ombres s'approchent elles aussi. Des pokémon et des âmes humaines diverses... Mais faibles. Quoi que... Il semblerait qu'une seule âme vivante soit parmi le groupe damné. Une Gardevoir dont émane une puissance Dominante. Une puissance telle que celle offerte par Deoxys lors de ses grands jours.
Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Commandant Linceul
Angstorm

Messages : 133
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptyJeu 4 Juil - 0:13

Les sentinelles Némésis furent au taquet lorsque la Porte de Rodin fut ouverte. Ce crétin de Yob venait de réaliser exactement ce que nous voulions. Némésis ou ligue, l’important était d’ouvrir cette porte, et il venait lui-même de provoquer la catastrophe attendue. La ligue, allant utiliser ses clés, avait mis les deux pieds dans le plat, comme au temps de la Zodiac ! Cependant, nous ne savions pas ce que ça allait donner, bien que le nom pouvait donner une idée du genre « d’apocalypse » que cette porte nous réservait. Nos sbires n’eurent d’autre choix que de rapidement se replier pour cause de brumes très toxiques – plus que les émanations du cratère, en fait. D’autant plus que les clés furent détruites et éparpillées sur l’île, comme le confirmait notre nouveau présentateur, Nelson Coconfort – combien de temps resterait-il là avant de subir un sort à la Claire ?

Evidemment, le but n’était pas de fuir cette menace, mais bien dans un premier temps de l’affronter. Les commandants s’étaient afférés à organiser les troupes de façon à aller repousser les ombres, et pour qui le pouvait s’approprier des morceaux de clés. L’important était de faire le nécessaire pour avoir de quoi approcher le mal de la Porte. Ce qui était très amusant dans cette situation, c’était que tout le monde devait coopérer. La Némésis avec la ligue, etc. Ironique, n’est-ce pas ?

Je ne pus m’empêcher d’envoyer un message à Violeta, étant donné notre différent sur cette question. Qu’elle le voulait ou non, j’avais toujours moyen de la contacter et de la narguer. Mais elle fit preuve de sang-froid, simplement expliquant qu’elle était trop occupée à soigner les intoxiqués et les blessés plutôt qu’à s’occuper de mon cas. En un sens, avait-elle tort ? Plus vite les blessés étaient soignés, plus vite ils pourraient reprendre la bataille. Et cela était plus efficace que d’avoir à la place une championne de plus combattant. Cependant, serait-ce la stratégie gagnante pour la ligue sur le long terme ?

Evidemment, je comptais bien m’occuper de m’approprier une de ces clés. Imaginez si je me retrouvais à la Porte, affrontant ce mal. Et qui sait, peut-être le maîtriser ? Ou bien surpasser une force surnaturelle. Ça, j’improviserais le moment voulu. Pour l’instant, ma cible fut Oblaide, une ville suffisamment proche du QG pour y être en un rien de temps, sans avoir à épuiser Kedavra avec ses téléportations. C’est une fois arrivé sur place, en me protégeant des vapeurs toxiques – et donc en gardant mes Pokémons encore dans leur Pokéball respective, que je pouvais constater l’ampleur de la situation. Cette ville habituellement si chaude s’était retrouvée drapée d’un froid glacial. Je suis sûr que la ville serait heureuse d’apercevoir qui serait leur héros du jour : ce n’était pas les champions du coin, mais bien moi, le Commandant Linceul.

J’ai pu atteindre le dôme de lumière sans trop d’encombre, m’assurant d’être protégé du poison. Je n’avais qu’à retrouver le centre de ce dôme et m’approprier le morceau de clé. Dans la théorie, ça ne devrait pas être très difficile. Mais ça, c'était la théorie car le dôme semblait petit à petit s'amenuiser, comme s'il tombait ou s'il était petit à petit recouvert par quelque chose. Avec moi se trouvait Kedavra, maître psychiste. Mais il se trouvait que les créatures semblaient être attirées par cette lumière également. J’avais pu jusqu’ici me faufiler, mais cette fois-ci, je n’aurais le choix que d’en affronter une poignée pour dégager le passage. Cela ne me faisait absolument pas peur. Cette situation était à mon sens bien moins pire qu’une Terre Finale, si vous voyez ce que je voulais dire. Dans notre cas, tout le monde peut combattre. Dans le cas de la fin du monde par Sécheresse, tous les espoirs avait reposé sur un unique gamin et son équipe face à l’une des forces les plus titanesques n’ayant jamais existé.

Je fis sortir mes deux Pokémons m’accompagnant, le reste étant réservé pour une fuite d’urgence si nécessaire. Kedavra et Ephéméris, respectivement mon Alakazam et mon Méga-Jungko. Rapidement, mon psychiste analysa la situation et fut formel sur ce qui nous attendait. Ce n’étaient pas n’importe quelles ombres qui trainaient ici. Il s’agissait d’âmes de défunts. Ou en tout cas, quelque chose qui s'en rapprochait. Il n'en était pas certain, mais il reconnaissait quelque chose. Combien d’entre eux se seraient donc retrouvés là par ma faute ? Cette pensée me fit rire. Mais ce qui me fit tiquer, c’était que mon Alakazam me prévint que parmi elles se trouvaient une Gardevoir bien vivante, en tout cas différente des ombres. Elle était de leur côté ? Elle les guidait, peut-être ? Une servante de ce mal ? Une sorcière fille d’un Dieu maléfique peut-être ! Toutes les folies étaient possibles à imaginer dans un tel contexte. Elle dégageait cependant une certaine aura de puissance. Était-ce les ombres qui lui offraient cela ? Ce n’était pas sans rappeler la folie créée par Deoxys.

Mais il en faudrait bien plus pour m’arrêter.


« On dirait que l’enfer est venu faire la fête aujourd’hui. Tâchons, en tant qu’acteurs principaux de l’ouverture de la porte, de les accueillir chaleureusement. Kedavra, fais-moi le plaisir de placer un Mur Lumière et de faire une Onde de Choc sur Ephéméris. Quant à toi, mon cher ami, Hâte et Danse-Lames. »

Les ordres furent donner pendant que nous nous rapprochions petit à petit de ces macabres adversaires, qui s’occuper d’avancer inlassablement vers la clé. Autant profiter de ce moment pour rapidement mettre en place des bases. En un instant, mon Jungko se verrait booster sur quasiment tous les plans.

Cependant, quelque chose avait attiré mon regard. Le détournant, je ne pouvais que constater la cerise sur le gâteau de cet événement. J’eu alors un éclat de rire.


« Ha ha ha ! Quelle coïncidence, ma parole ! Avec qui de mieux passer la fin du monde qu’avec ma championne favorite ? Bien que j’aurai adoré vous accordez une chance de revanche, j’ose supposer que notre intérêt ici est le même : le morceau de clé. Je ne pouvais pas espérer meilleure compagnie pour coopérer afin de se frayer un chemin parmi les ombres. »

HRP:
 

_________________

Equipe:
 

Mad Tricks  ~ Tapis Rouge
Revenir en haut Aller en bas
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
La flamme de Glace / Championne type Dragon
Nyssa Germanni

Messages : 138
Date d'inscription : 02/04/2016

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptyMer 10 Juil - 22:44


Impensable. La situation dans laquelle était plongée l’île était tout bonnement impensable, intolérable et impossible. D’autant plus que la personne qui avait finalement posé le pied sur la mine qui menaçait à présent de causer notre perte faisait partie des nôtres. Il était un champion, un représentant de l’ordre, du sens moral et de la justice et voilà l’exemple qui avait été donné. Si encore il avait pu s’agir d’une traitrise en bonne et due forme mais non, même cela ne nous serait pas épargné. J’avais rejoint les autres champions disponibles au quartier général de la ligue afin d’y ternir une réunion d’urgence. Certains voulaient aider les populations et les blessés, d’autres voulaient se battre et endiguer la némésis en profitant du chaos… Les solutions proposées furent nombreuses mais peu envisagèrent de faire face à la menace qui planait plutôt qu’à ceux qui l’avaient invoquée. Jetant un oeil dehors je pouvais voir la brume toxique qui flottait en brouillard nauséabond autour du décor fantomatique de la ville que nous surplombions. Voilà où nous menait la folie des hommes une fois encore, n’y en aurait il jamais aucun pour comprendre que ces vaines entreprises étaient voués à l’échec par la souffrance ?

J’avais évidemment décidé d’agir de front cela ne faisait aucun doute mais pour cela il fallait trouver un des éclats de clefs qui permettraient de percer au travers des nuages empoisonnés. Seulement, l’île était grande et les chercher à l’aveuglette pouvait s’avérer dangereux. Il n’était pas possible non plus d’aller en confisquer aux personnes ayant mis la main dessus, nous en avions convenu lors de la réunion. Les seuls éclats en possession de la ligue avaient été confiés à Violeta qui devait prodiguer des soins aux nombreux blessés et à Rok, qui était parti chercher Yob avant qu’il ne soit trop tard. Même si sa décision était contestable, il n’en restait pas moins un membre de la ligue. Perdue dans mes pensées, je mis un moment avant de réaliser que mon téléphone était en train de sonner et décrochais dans la méfiance la plus totale. Avant même avoir pu demander comment ce numéro avait pu être connu de qui que ce soit, une voix de femme me pressa de sortir de la ligue pour une affaire urgente à Oblaide. Commençant à répliquer sèchement, la voix m’indiqua que dans la situation actuelle, je n’étais pas en mesure de mordre une main tendue, qu’elle serait devant le bâtiment dans quelques minutes et raccrocha. Comment osait elle ? Tordant instinctivement mon fouet entre mes mains, je regardais le moniteur de surveillance qui offrait des images des différentes villes en temps réel et vit comme un morceau de bulle épargnée de toute désolation, camouflée entre deux bâtiments traditionnels. Un éclat de clef se trouvait donc sur place. Sous le regard hagard de mes autres collègues, j’étais allée dans la salle où était entreposées les affaires de rechanges des champions et y attrapais un long manteau de peau noir dont les manches et le col avait été rehaussé de fourrure d’un bleu grisé. Cela suffirait à me protéger du froid qui s’était abattu sur place sans doute.

Une voiture de sport bleue indigo s’était à ce moment engouffrée dans l’allée menant au bâtiment principal dans un crissement de pneus. Et ci ce n’était qu’un piège ? Attrapant mon épaule anciennement meurtrie, je m’avançais à pas vif vers la sortie. Je préférais disparaitre dans un éclat de témérité plutôt que de survivre dans la honte. La femme à qui appartenait la voix que j’avais entendu dans le combiné m’attendait au volant de la voiture de sport et n’attendit pas que ma porte soit refermée pour partir dans un vrombissement sourd. La jeune femme brune semblait préoccupée et d’un séreux sans faille. Ses longs cheveux noués à la hâte lui revenaient en mèche folle dans le visage et malgré son air à présent fermé me donnait un vague relent de déjà-vu. Alors que le bolide piquait des pointes de vitesses pas inintéressantes, je conservais néanmoins mon calme et ma sévérité, analysant froidement la personne qui me servait de chauffeur en attendant des explications.


- Je vous amène à Oblaide, dit enfin la femme alors qu’elle s’engageait dans une ligne droite qui me parut plus courte que ce qu’elle ne l’était en réalité. Je sais de source sûre qu’un fragment s’y trouve et je sais aussi que vous êtes la plus à même de gérer cette situation. Si les bonnes personnes ne prennent pas les choses en main, cette guerre fantôme deviendra votre Waterloo.
- Je ne ferais rien de ces informations tant que je ne saurais pas de qui elles proviennent et pour quelle raison elles me parviennent,répondis-je de manière autoritaire et indignée.

Dérapant dans un virage, la jeune femme s’élança de plus belle dans sa course, ne vacillant pas sous mon regard dur qui intimidait pourtant la plupart de ceux sur qui il se posait. Une nouvelle ligne droite offrit à ma conductrice le luxe de tourner son visage vers moi. Là où aurait dû se trouver un sourire narquois s’affichait une mine sérieuse, presque lugubre. Elle me détailla avant de reporter son attention sur la route et glissa un sobre.


- Amélia.
- Sachez qu’au nom de la ligue, je vous remercie et m’as…
- Economisez votre énergie pour plus tard. Je me fiche de la gratitude de qui que ce soit. Elle laissa planer un silence. Je pense juste que toutes les âmes ne méritent pas d’être damnées. Vous en avez vu suffisamment pour être d’accord avec moi.

La fin du trajet se fit en silence. Qui qu’était cette femme, elle ne semblait pas dans son assiette et paraissait en connaitre bien trop sur moi pour que je sente à l’aise ou détendue. Vu l’allure à laquelle elle roulait, il ne nous fallut pas longtemps pour arriver dans le mirage vivant. Elle se rapprocha le plus possible de l’endroit où était dissimulée la demi-sphère protectrice, se gara à l’orée des ruelles piétonnières qui donnaient sur la grande place dans un crissement de pneus et me tendit un chiffon humide au travers duquel je pourrais respirer selon elle. Me confiant ce qui me semblait être une rune protect, elle me souhaita bonne chance en me fixant droit dans les yeux et repartit sur les chapeaux de roue. Je n’avais plus une minute à perdre à présent.

Avançant d’un pas rapide, je ne sortais pas encore mes pokémons de peur que l’air ne les empoisonne pour le moment. Je commençais à voir mon objectif lorsqu’un détail attira mon attention. Cette silhouette, ce Méga-Jungko… Il n’y avait aucun doute quant à l’identité de la personne dans le dos de qui je me trouvais. Cela faisait longtemps. Bien qu’il travaillait ouvertement pour la Némésis, je conservais un certain respect et une attitude moins froide aux abord de ce dresseur de talent. Mais à quoi fallait il s’attendre ici alors qu’un morceau de clef était en jeu ? Les ombres commençaient à affluer en cette zone, comme attirées par l’éclat de bijou et apparement je n’étais pas la seule à me trouver dans l’angle mort du tapis et de ses pokémons. Bien que ne sachant pas quelle serait sa réaction en me voyant seule, je ne pouvais me résoudre à le laisser se faire poignarder dans le dos. L’ombre qui prenait une forme humanoïde se rapprochait de lui furtivement et ne semblait pas s’intéresser à moi. Grand mal lui en fut puisqu’un coup de fouet bien placé eut raison de son existence. Le bruit eut cependant pour effet de trahir ma position et je dois dire que la réaction qu’il eut fut meilleure que ce à quoi je m’étais attendue et je ne pus réprimer moi même un petit sourire.


- Le plaisir est tout partagé. Moi qui pensais arriver seule à ce bal macabre, vous serez le cavalier parfait. Qui plus est, cette promesse de revanche nous donne à tous les deux une excellente raison de renvoyer ces ombres idiotes de là où elles viennent.

Sur ces mots je laissais apparaitre Apophis et Thérion. C’était avec eux que tout avait commencé et si tout devait se finir il en serait de même, d’autant que mon méga-dracaufeu en avait vu d’autre. En témoigne la balafre qui lui barrait l’oeil. Jetant un coup d’oeil mauvais à son homologue de type plante, Thérion rapporta bientôt son attention sur moi alors que je leur demandais.

- Apophis, utilise Hâte et Danse Draco. Thérion, deux danses-lames. Restez sur vos garde et conservez bien à l’esprit que nous ne pouvons refuser toute l’aide qui nous est offerte. Me tournant vers le tapis je rajoutais d’un air confiant. De plus à nous deux, je pense que cette petite sauterie ne saurait s’éterniser. Avec le froid qu’il fait, je ne serais pas contre une bonne tasse de thé.

HRP:
 

_________________

Egywandasatu [Nyssa & Ang] 349sMCM

Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gwenhwyfar

Gwenhwyfar

Messages : 1
Date d'inscription : 05/11/2018

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptyJeu 11 Juil - 16:21

La gardevoir continuait sa marche funèste, suivie des ombres sous ses ordres. Un véritable bataillon qui avait pour but de récupérer le morceau de clé tombé à Oblaide... Puis de s'amuser avec les habitants. Déjà quelques ombres avaient décidées d'aller frapper aux fenêtres des maisons. Comment ces humains pouvaient penser que leurs petites habitations les protégèraient ? Peut-être de la toxicité de la brume, oui. Mais pas des ombres. Quoi qu'il en était, la gardevoir ne s'en souciait pas : elle avait une simple mission et quelqu'un à rencontrer.

D'ailleurs elle s'approchait du duo nouvellement formé et de leur petit cortège de pokémons sans animosité ni craintes. Elle venait en paix, après tout. Elle avait des objectifs simples et esquissa un sourire en forçant l'esprit de la champion et du commandant pour leur parler. Oh, peut-être que l'Alakazam voudrait faire barrière mais il verra rapidement que la sorcière blanche ne souhaitait que discuter avec son dresseur et son amie.


« Bonjour, Angstorm. Bonjour mademoiselle Germanni. Belle journée, n'est-ce pas ? » Commença la psychiste, un sourire en coin aux lèvres. « Passons les formalités, je tiens à vous féliciter, Commandant. Vous et vos larbins ont été les plus prolifiques pour l'ouverture de la porte. Et de ce fait, l'ombre à une proposition à vous faire : laissez faire et ce qu'il restera vous appartiendra. L'île, les survivants et le pouvoir de les soumettre. C'est si simple que cela. »

Elle sourit de nouveau après sa proposition, les bras croisés et se permis un petit claquement de doigts en regardant l'Alakazam de ses yeux rougeoyants : elle avait posé un Possessif sur celui-ci, consciente qu'il s'agissait d'un des meilleurs éléments du Commandant. Elle se préparait à un simple refus et à une attaque en bonne et due forme. Ou peut-être qu'ils seront ouverts à la discussion ?

« Simple précaution, vous comprendrez. »
Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Commandant Linceul
Angstorm

Messages : 133
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptyJeu 11 Juil - 18:13

Je me serais douté qu’elle aurait apporté son Méga-Dracaufeu ici. Pourrait-on le considérait comme un rival pour mon Méga-Jungko ? Si le dragon de feu le regardait d’un mauvais œil, mon reptile, lui, lui répondait d’un regard moqueur. Accompagné, il y avait aussi son Draco. Un choix d’élégance qui avait démontré toutes ses forces lors de notre match.

« Une bonne tasse de thé, avec plaisir. Ça réchauffe les âmes. Il y en a par ici qui en aurait bien besoin. »

Ça aurait été avec plaisir si cette Gardevoir n’était pas intervenue, s’étant approchée pour visiblement discuter. Alors, la popularité de la championne et moi s’étendait jusqu’aux Pokémons et aux ombres ? Que c’était flatteur. Cela dit, si elle voulait discuter un peu, pourquoi pas avant d’entamer les hostilités. Et elle alla droit au but en plus, désirant me faire une proposition que quiconque ayant soif de pouvoir se serait empressé d’accepter. Sauf que… Il était question de moi. Il faudrait être un simplet pour accepter ainsi.

« Vos compliments me réchauffent le cœur, sachez-le. Mais je dois dire que le mérite doit également revenir à certains membres de la ligue. Je pense à Yob, par exemple. Ou encore, attendez voir… Le nouveau conseiller, peut-être ? J’ai ouïe dire d’agents l’ayant réceptionné qu’il clamait pouvoir réaliser de grandes choses, contrairement à ses homologues. Il n’a rien fait pour empêcher l’ouverture, nous pouvons donc le remercier aussi, pour avoir été parfaitement inutile à leur défense. » Je m’amusais à balancer des piques ici et là aux membres de la ligue sous les yeux de Nyssa. Mais autant caresser le dragon dans le sens des écailles, n’est-ce pas ? Après tout, le temps de cette bataille, nous étions du même côté. « Si vous voulez mon avis, ce sont des personnes comme notre chère maîtresse des dragons que la ligue a besoin. C’est en tout cas ce qu’elle a pu me démontrer par le passé. »

En même temps, elle était selon moi l’une de ces personnes ayant les meilleures compétences afin de m’arrêter, si cela devait se produire un jour. Derrière ses airs sévères se cachait une stratège qui avait démontré ses talents en la présence de Palut et moi, du temps de la Boréale. Elle avait su s’immiscer dans notre jeu et discuter tranquillement, sans nous craindre, contrairement aux autres champions. Plus qu’une confiance en elle, elle avait confiance en mon jeu et était potentiellement capable d’y voir à travers. Etait-ce vraiment étonnant venant d’une championne célèbre pour son attrait au casino et en même temps dans le domaine de la justice ? Trêve d’éloges néanmoins, elle avait clairement ses faiblesses, et si un jour je devais en venir là, je savais, probablement en tout cas, où je pourrais frapper.

« Mais je digresse. Encore une fois, n’est-ce pas Kedavra ? »

Subtilement, mais sûrement, j’en étais venu au point que je désirais, tout en claquant des doigts à mon tour. Caché dans cette phrase se trouvait l’ordre d’un Encore. Un petit tour de passe-passe que j'avais l'habitude de faire avec mon psychiste. Une telle intelligence n'avait pas de mal à comprendre le message. Elle serait bloquée sur Possessif pendant quelques temps, ce qui allait être plus qu’avantageux. Mais avant d’entamer quelconque hostilité, je devais quand même répondre à la question, bien que cet Encore était déjà un indice. En même temps, mon Alakazam fit à son tour briller ses yeux en fixant la Gardevoir tendant une de ses cuillères et l’encourageant à recommencer.

« Je crains vous décevoir. Il se pourrait peut-être que l’ombre ne me connaisse mal. Toute la saveur de cette île réside dans le fait que tout cela ne m’appartient pas et que je ne possède pas un pouvoir capable de les soumettre d’un simple coup de baguette. Être le maître d’une île en ruines avec quelques survivants ? Où en serait l’amusement ? Je n’ai pas envie non plus d’être spectateur. Je suis ici pour être un acteur ! Et quel gâchis ce serait si cette scène ne se jouerait en coopération avec mademoiselle Germanni ! La solution de nous monter l’un contre l’autre n’est pas celle à laquelle j’ai envie d’adhérer. Quoiqu’il en soit, si l’ombre désire me proposer quoique ce soit, qu’elle vienne le faire en personne plutôt que d’envoyer ses marionnettes. Ce que j’en doute, alors j’irais à elle. Cela implique de nous laisser récupérer le fragment, vous en conviendrez. »

Je monopolisais la parole, mais au moins mes intentions étaient claires sur ce plan-là. Je ne ferais aujourd’hui pas défaut à un membre de la ligue, cette fois-ci, en lui mettant un coup de couteau dans le dos. Cette situation chaotique était plaisante car tout le monde pouvait y participer et travailler ensemble, les pires avec les meilleurs, et ce peu importe le camp. La scène du non-manichéisme ! Là où les méchants peuvent devenir des héros ou se racheter de leurs fautes ! De plus, ne rien faire serait trahir tous ces sbires qui se battent dans l’espoir de survivre et en tirer quelque chose de tout cela. Les laisserais-je mourir alors que la Némésis a déjà transformé la face de l’île, tout au long de leurs actions, à en provoquer la création d’Abyss et en ouvrant la Porte ? Les choses seraient définitivement chamboulées, rien que par ce qui est en train de se produire. Et puis, ça n’empêcherait pas d’autres personnes de stopper l’Ombre et de mettre fin à sa fameuse proposition. D’autant plus qu’il y avait un risque d’être la marionnette d’on ne sait quelle force, ce qui ne serait pas à mon aise. Ma liberté d’agir avant tout.

« Ephéméris, place un Vampigraine. Kedavra, nouvelle Onde-de-Choc sur Ephéméris. Simple précaution, vous comprendrez. »

Un sourire moqueur ponctuait cette phrase.

Booster encore l’attaque spéciale de mon guerrier forestier, et placer une condamnation sur une Gardevoir qui ne pourrait pas faire grand-chose pour espérer y échapper sous Encore. Ou peut-être espérait-elle avoir le temps d’envoyer des ombres ? Ha ! Il faudrait pouvoir surpasser la vitesse d’un Méga-Jungko sous Hâte, et ce peu importe les caractéristiques augmentées de cette psychiste. Ensuite, aviser selon Nyssa et les ombres.


« Mmm. Vous avez repéré un coin où prendre ce thé, sinon ? A moins que vous n’ayez déjà ce qu’il faut sur vous. »

_________________

Equipe:
 

Mad Tricks  ~ Tapis Rouge
Revenir en haut Aller en bas
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
La flamme de Glace / Championne type Dragon
Nyssa Germanni

Messages : 138
Date d'inscription : 02/04/2016

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptyVen 12 Juil - 1:23


La réponse du commandant à mon offre me fit sourire une nouvelle fois. Depuis le temps que nous nous promettions cette fameuse tasse de thé, s’en était à croire que nous allions vraiment finir par en avoir une un de ces jours. Ce ne serait pas pour me déplaire ceci étant, il y avait bien peu de personnes dont les conversations avaient le mérite d’aiguiser ma curiosité et j’appréciais la manière dont le dresseur raisonnait. Nul doute qu’il le savait d’ailleurs. Je n’avais pas eut l’occasion de mener de combat aussi excitant depuis celui des ruines de lakit il y a quelques années de cela. Il restait un criminel, dangereux qui plus était, j’en avais tout à fait conscience. Ceci étant, ni lui ni son demi frère ne faisait partie de l’espèce de raclure que l’on rencontre à chaque coin de rue mal famée. Ils disposaient chacun de la dangerosité mêlée à un intellect vif, des principes et un sens du spectacle qui n’était pas sans rappeler les anciens mafieux, ceux ci qui fonctionnaient aux codes d’honneurs et ne tranchaient pas des gorges pour le plaisir de faire des tâches. Je n'oubliais pas que de tous les badges que j'avais remis jusqu'ici, la plupart du temps à contre coeur, il était un des rares à l'avoir dûment mérité et pour lequel je ne regrettais pas ma décision de lui avoir offert.

Ceci étant, je n’eut pas vraiment l’occasion de poursuivre mes éloges mentales que nous étions interrompus par un nouvel arrivant. Ou plutôt une en l’espèce. Réprimant un rictus de dégout en voyant la fée s’avancer, je fis tout de même glisser la longue lanière de cuir de mon fouet sur le sol, la replaçant comme il se devait. La psychiste avait donc opté pour la stratégie du “diviser pour mieux régner”… Un plan ingénieux somme toute, il lui suffisait d’attendre que nous nous entretuions avec le tapis pour pouvoir achever tranquillement ce pour quoi elle était venue. Ceci étant, ce serait bien trop facile comme solution et de ce que je connaissais du dresseur qui se tenait à mes cotés, il n’était pas du genre à jouer les charognards et à se contenter des miettes. Je l’avais dit, il aimait le spectacle mais aussi et surtout en en étant le clou. Péché d’orgueil ou d’ambition, je ne serais pas celle qui lui jetterais la pierre. Même si je restais consciente que tout pouvait arriver, je conservais mon calme pour le moment et attendais la réaction du principal intéressé. Le rappel des échecs qu’avait essuyé la ligue fut certes douloureux pour mon amour propre, je manquais d’ailleurs déglutir de travers à l’entente des parole rapportées du nouveau conseiller. Il me faudrait définitivement sauver le monde si je voulais pouvoir lui exprimer le fond de ma pensée à celui là. Cependant, le commandant ne manqua pas d’appliquer une généreuse couche de pommade sur mon égo éraflé, ce qui eut pour effet de faire redescendre ma tension et de dissiper les quelques doutes qui pouvaient me rester. Le petit manège qui lui permit de mettre en place son encore me fit lever un sourcil et la tête vaguement de profil je rajoutais à son attention, l'air amusée.


- Vous connaissant, cela ne risque pas d’être la dernière digression de cette entrevue.

Je fus ravie d’entendre la réponse qu’il donna à l’émissaire de l’ombre et d’un certain coté, je pouvais le comprendre. Où reposait l’intérêt d’un royaume de désolation et de néant ? C’était à la portée du premier fou passant de se déclarer roi d’une île déserte après tout et ne dit on pas que la grandeur d’un roi se mesure au nombre de ses sujets ? Même si cela ne se disait pas, je voyais bien vers où cette conversation se dirigeais et en fut satisfaite. Ceci étant dit, si la créature féérique souhaitait parlementer, j’étais à sa disposition pour en rajouter une couche supplémentaire.

- Je serais curieuse de savoir si vous tenez vos talents d’oratrice et de marchandage de votre maitre. Il n’existe que deux types de personnes en ce monde, ceux qui observent et ceux qui créent l’évènement, qui alimentent le spectacle si j’ose dire. Je parle en mon âme et conscience en affirmant que nous faisons partie de cette dernière catégorie. Vous, vous ne pouvez vous vanter que d’être une vermine féérique ainsi qu’une piètre manipulatrice. Mais que dire de plus, il suffit de voir ce qui vous entoure pour se rappeler qu’au pays des aveugles, les borgnes sont rois. Je me demande seulement ce qu’un lamentable reliquat de psychiste aurait à gagner dans un tel environnement. Quoi que non, vous avez dit vouloir vous passer des formalités donc épargnons nous les discussions polie, en réalité peu m’importe.

Mon camarade de fortune finit d’ailleurs par allier l’insulte à la blessure en entamant plus honnêtement les hostilités mais ce, tout en finesse. Son sourire narquois devait agir comme une poignée de sel sur une plaie en core fraiche ceci étant, je devais avouer que me trouver dans le même camp que lui cette fois ci promettait de s’avérer amusant.

- La prudence est mère de sureté c’est bien connu. Apophis, Rune protect puis Brume je te prie. Thérion, tiens toi prêt.

Ce cher Angstorm se donnait tant de mal pour augmenter les statistiques de ses pokémons, il aurait été fort dommage qu’il en perde les bénéfices. Et bien que la fée dut être coincée en possessif pour le moment, je n’avais aucune envie de tenter le diable plus que nécessaire. Les statuts de tous les membres de notre quatuor allaient être préservés jusqu’à nouvel ordre ce qui pouvait s’avérer être assez utile si les chose se mettaient à dégénérer. La perle située au niveau de la gorge de mon draco se mit à luire alors qu’un voile recouvrait tous ses alliés puis, ce fut au tour de ses sphères caudales de se teinter alors qu’une brume légère enveloppait le dôme de ses volutes blanchâtres. Quant à moi, je continuais à avancer sur le fil du rasoir avec aise et amusement alors que je répondais comme si de rien était au commandant, posant ma main libre sur ma hanche.

- Je suis malheureusement partie au dépoté si bien que je n’ai pas pu nous prévoir de pique-nique. Mais cette ville n’est elle pas connu pour son formidable thé à la menthe ? Il doit bien y avoir un salon d’ouvert à cette heure ci. Les rues sont bondées mais ces ombres ne semble pas être amatrices de bon goût. C’était prévisible quand on voit ce qui les guide cela dit.

_________________

Egywandasatu [Nyssa & Ang] 349sMCM

Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Onyinyosoyacysgod

Onyinyosoyacysgod

Messages : 64
Date d'inscription : 01/07/2019

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptyVen 12 Juil - 17:38

Bien sûr que la Ligue avait également fait sa part. Mais ceux-ci étaient trop naïfs quant à ce qu'il se trouvait derrière la porte de Rodin. Et maintenant ils en payaient les frais : leurs villes et leurs citoyens étaient assaillis de toutes parts par les ombres qui avaient été libérées par Yob. Et bien évidemment que le commandant refusait la proposition. La Gardevoir le connaissait depuis un moment et avait suivi son ascension avec attention. Probablement un peu de jalousie. Elle qui avait eu accès aux pouvoirs offerts par Deoxys, elle était toujours dépassée par d'autres personnes ou pokémons.
Et évidemment, le Tapis décidait d'utiliser de ruses mesquines pour l'atteindre. Elle sourit légèrement et hocha de la tête en sentait la malédiction de l'Alakazam puis les graines du Jungko méga-évolué venir se planter dans sa chair. C'était douloureux mais à vrai dire elle s'en fichait. Comme des piques vaines de la championne.


« A vrai dire, j'ai mieux à faire que de rester ici. » Répondit la Gardevoir en haussant un sourcil en voyant tous les efforts faits par les dresseurs et leurs pokémons. De son côté, elle croisa simplement les bras en les voyant faire les pokémons en face d'elle. Elle ne bougeait pas et se contentait d'attendre. Quoi de plus à faire lorsqu'elle était sous une capacité aussi embêtante que Encore, après tout ?

Du Brouillard commença à se lever partout autour de la zone, se mélangeant astucieusement avec la Brume invoquée par le pokémon de la Champion. Oh, bien évidemment il n'allait pas faire autant d'effet que voulu mais c'était tout de même un nuage de fumée supplémentaire. Puis ce fut le tour d'une tempête de sable de se lever subitement sur la zone où se trouvait les dresseurs et leurs pokémons. Puis encore, une Purédpois. Puis une Buée noire. Tout ça en quelques secondes, comme si un ordre avait été donné par télépathie. Derrière ces différents voiles, il était difficile de distinguer la forme aviaire apparaître auprès de la Gardevoir et... Disparaître avec.

Mais ça n'était pas tout : si les pokémons et les humains prenaient de la hauteur ou parvenait à dissiper une partie des voiles de brume, buée, brouillard et de sable, ils verront... Qu'ils sont maintenant pris au piège dans une zone déterminée par un dome doré couvert de symboles de chaînes et de cadenas : un Verrou Enchanté qui semble pourtant massif, même pour ce pokémon. Et le puits où la clé est tombée est hors de cette zone. Même le salon de thé !




HRP-Explication:
 
Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Commandant Linceul
Angstorm

Messages : 133
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptyVen 12 Juil - 19:26

Rien de plus à ajouter de la part de la Gardevoir. La réponse était claire et n’avait rien pour parlementer la décision, si ce n’est un épais brouillard en tout genre qui se répandait sur le terrain. Oh nous n’allions pas être aveugles pour autant, et nous allions rapidement découvrir à quel genre de jeu cette psychiste nous proposait. J’avais pris un duo idéal pour faire face à cette situation après tout. En tout cas, il était à noter qu’une tempête de sable s’était levée. Ce n’était pas sans rappeler quelques souvenirs. Heureusement pour moi j’avais toujours mes lunettes sable sur moi, que je mis calmement. Et si on pouvait sentir que l’air était devenu malsain, la Rune Protect nous protégeait pour l’instant. Et Lorsqu’elle tomberait, si Nyssa ne la remettait, j’aurai toujours mon tapis.

« Aah, qu’il est plaisant d’avoir à improviser dans une situation pareille. Kedavra, ton avis sur la situation ? Avec un Œil Miracle, bien sur. »

Une petite capacité magique qui permettait de percevoir à travers les ténèbres et donc d’analyser la situation, même dans cette obscurité brumeuse. Evidemment, il ne verrait pas tout en détail mais pourrait nous éclairer sur la situation. De plus, en cas d’attaque de Pokémon ténèbres, il n’aurait pas de mal à s’en défendre. Sa voix résonna alors dans nos têtes.

« La Gardevoir a disparu. La brume est composée de différentes attaques, dont une en particulier empoisonnant l’air. Autour de nous se trouve un dôme de chaînes cadenassées. Une sorte de Verrou Enchanté bloquant la zone. »
« Mmm. Nyssa, j’ose supposer que vos Pokémons possèdent des capacités pouvant nous débarrasser de ce brouillard, n’est-ce pas ? Un Ouragan ou autre, afin de nous dégager la vision et respirer un air un peu plus sain. »


Si des Pokémons étaient à l’origine de tout cela, ce qui était certainement le cas étant donné la présence quasi-certaine d’un Trousselin vu ce que me décrivait mon Alakazam, alors il était fort à parier qu’ils ne pourraient utiliser continuellement leurs attaques pour maintenir cette brume. Sinon, ils risquaient bien de se retrouver démunis face à nous. Néanmoins, je n’allais pas laisser la championne travailler toute seule. J’avais ma part de boulot à réaliser.

« Gardons les pieds sur terre néanmoins. Ephéméris, un Champ Herbu s’il-te-plait. »

Afin de contrer les effets de la tempête de sable, un doux et fin gazon qui profiterait à tous, même au Dracaufeu. Une fois le terrain prêt, il n’y avait qu’à fouiller la zone méthodiquement afin de rapidement trouver le trousseau de clés, s’il s’agissait bien de ce que je supposais.

« Bon, un Verrou Enchanté n’a tendance à habituellement bloquer que les Pokémons. Nous pourrions donc, en théorie, sortir de là, mais nos chers compagnons seraient bloqués ici. Je crains que nous n’ayons le temps d’attendre que ce Verrou Enchanté disparaisse. Habituellement, ça disparaît rapidement, mais je ne serais pas étonné que le responsable n’abuse de cette capacité dès qu’il disparaîtra… »

Evidemment, à ce moment, je ne pouvais pas me douter de la nature de ce Verrou Enchanté qui ne disparaîtrait en fait pas du tout et qui nous bloquait complètement. Dans tous les cas, je ne perdais pas mon sang-froid, appréciant réfléchir méthodiquement à comment procéder. C’était tellement amusant de jouer dans des pièges, et de pour une fois ne pas en être à l’origine. A croire que la maison des pièges d’Hoenn me manquerait presque. En tout cas, pour optimiser notre temps, nous allions devoir nous séparer afin de fouiller la zone méthodiquement. Mais il fallait quand même pouvoir maintenir la communication entre nous, et Kedavra ne suffirait pas à faire cela.

Je n’étais pas un Commandant Némésis pour rien. Je possédais des dispositifs afin de pouvoir rester en contact avec d’autres commandants ou agents. Bon, dans une telle situation, le réseau risquait d’être coupé mais ça, ce n’était pas important. Non, en fait, j’avais toujours sur moi des oreillettes fonctionnant lorsque nous sommes à proximité, un peu comme des talkie-walkie, récupérées du temps de ma collaboration avec Violeta, notamment lors de la Zodiac, afin d’assurer la communication. Habituellement, j’utilisais cela avec Palut, mais étant donné son absence, je devais me trouver un autre partenaire. Toujours avoir du matériel sur soi. Dont une arme à feu, pour ma part.


« Bon, je crains que nous n’ayons beaucoup de temps à perdre coincés ici si nous désirons prendre notre thé. Voici ce que je propose : nous diviser pour mieux régner. Il nous faudrait nous séparer non pas en deux groupes, mais en trois ou quatre groupes. C’est pourquoi je vous propose de prendre cette oreillette afin que nous puissions continuer de communiquer tout en cherchant de notre côté le responsable du verrou. Nous avons tant de choses à nous raconter, il serait dommage de ne pouvoir le faire sous prétexte de recherches. Si tout cela vous convient, je partirais à l’ouest avec Ephéméris, tandis que Kedavra ira fouiller au sud. N'oublions pas d'économiser nos forces : la Gardevoir pourrait toujours revenir une fois son Encore dissipé. »


HRP:
 

_________________

Equipe:
 

Mad Tricks  ~ Tapis Rouge
Revenir en haut Aller en bas
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
La flamme de Glace / Championne type Dragon
Nyssa Germanni

Messages : 138
Date d'inscription : 02/04/2016

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptySam 13 Juil - 14:46

Alors comme ça, la psychiste préférait opter pour la fuite plutôt que de faire face à la résistance que nous nous proposions d’opposer. C’était bien là un nouvel exemple que ces pokémons n’étaient rien de plus que lamentables et pathétiques. Que l’on ne vienne pas me redemander pourquoi j’ai horreur de ces atrocités à l’avenir. Comble du désarroi, nous n’avions pas eut le temps de faire claquer un fouet que l’atmosphère devint aussi détraquée que l’esprit de Yob Strans. D’un coup s’élevèrent divers brouillards, dont l’un me semblait plus nauséabond que les autres, ainsi qu’une violente tempête de sable. S’en devenait presque risible à ce stade, de penser que nous soulevions les vents à chaque rencontre avec le tapis. Heureusement pour moi, depuis cette soirée de débâcle météorologique, j’avais aussi appris à sortir avec un équipement de secours, au cas où une éventualité de ce type viendrait à se réaliser.

On y voyait pas grand chose dans cette purée de pois aussi j’appréciais l’idée du commandant consistant à analyser la zone par le biais de son alakazam. Je ne connaissais d’ailleurs pas ce pokémon de notre dernière entrevue. Aucun doute qu’il serait du niveau des autres coéquipiers du dresseur ceci étant mais je n’en était pas moins curieuse pour autant. Son rapport nous parvint télépathiquement et il fut plaisant de constater que les informations n’étaient pas uniquement transmises au propriétaire du fakir. C’était dommage, j’adorais user moi même de cette technique en combat, camouflant mes attaquants derrière un brouillard épais mais sans Némésis pour me servir de guide, la partie devenait bien moins ludique sous cette configuration. Aussi, le fait de ne pas distinguer mes interlocuteurs commençait à me taper sur le système. Seules brillaient dans la pénombre glacée et venteuses les flammes bleutées et indistinctes jaillissant de la gueule de Thérion. J’étais en train d’envisager un moyen de remédier à ce problème lorsque mon camarade m’invita à agir pour dissiper le brouillard. Bien que je n’aimais pas particulièrement recevoir des ordres ou consignes quels qu’ils furent et qu’importe de qui ils provenaient, je faisais une exception bon gré, mal gré, en l’espèce. Fin du monde oblige.


- Effectivement, je ne serais pas contre un changement d’air. Apophis Ouragan.

J’avais hésité quelques instants à demander un vent mauvais à Thérion à la place mais tout compte fait, le siphon atmosphérique qu’allait générer mon draco aurait raison plus efficacement des masses gazeuses qui nous entouraient. Qui plus était, la puissance de mon partenaire lui laisserait le champ libre pour contrôler ses vents et ainsi nous épargner toute bourrasque intempestive supplémentaire. Il ne fallut pas longtemps pour que quelques tornades se forment, guidées par la volonté de leur créateur, et dissipent les nuages bloquant notre vision. Il restait encore la tempête certes mais c’était le tapis et son propre dragon qui géraient ce désagrément.

J’avais baissé la tête et fermé les yeux quelques instants, écoutant attentivement l’analyse du commandant quant à notre situation. Je connaissais aussi le principe du verrou enchanté mais de ce que nous pouvions distinguer depuis que le brouillard s’était quelque peu levé, le périmètre couvert par les chaines pailletées était énorme. Encore l’oeuvre de l’une de ces atrocités de la nature qu’étaient les fées. Laisser nos pokémons seuls et dans le dôme me semblait aussi être particulièrement insensé, surtout en pareille situation et je ne doutais pas non plus sur le fait que le verrou serait répété à tort ou à raison dans le seul but de nous désorienter. Il n’y avait pas grand chose autour de nous qui puisse être atteignable malgré le blocage, seules quelques habitations situées à quatre points opposés les uns aux autres. La tempête de sable, bien que plus vraiment insupportable m’obligeait à pousser un peu plus sur ma voix pour me faire entendre.


- La solution la plus efficace reviendrait sans doute à trouver la saleté responsable de ce piège et de s’en débarrasser. Ce qui ne serait pas pour me déplaire soit dit en passant. Ceci étant, la zone est devenue beaucoup trop calme par rapport à ce qu’elle était et vous serez d’accord avec moi pour dire qu’un seul trousselin n’aurait pas pu lancer tant d’attaques en même temps. Je pense que faute d’avoir la puissance de nous attaquer de front, il est en train de se préparer une vaine et maladroite tentative d’embuscade.

C’était évident, il ne fallait pas sortir d’une grande école pour s’en rendre compte. Seul bémol à tout cela, malgré tout nos efforts et nos intellects combinés, le temps ne jouait pas en notre faveur. Il nous fallait retrouver le fragment de clé rapidement si l’on ne souhaitait pas finir empoisonnés par l’air asphyxiant qui planait toujours autour de nous. C’était décidément une grande chance qu’Apophis ait eut le temps de placer sa rune protect avant que les festivités ne commencent réellement. J’eut un moment d’hésitation une fois encore en entendant le plan du commandant. L’oreillette serait parfaite pour maintenir la communication entre nous, nous étions tout à fait d’accord, de même, le fait de fouiller chacune de ces maisons en même temps nous ferait gagner un temps précieux. Mais cela me semblait trop facile, trop évident pour être honnête. J’attrapais mon épaule une nouvelle fois alors que des souvenirs douloureux refaisaient surface tout en réalisant que nous n’avions pas vraiment de choix à notre disposition. Acceptant l’appareil tendu par le tapis, je le mettais en en place tout en lui répondant.

- Je vais être honnête avec vous, tout cela ne m’inspire pas vraiment confiance. Entre la tentative de marchandage de la gardevoir, maintenant ces quatre maisons à fouiller… J’ai comme l’impression que tout est fait pour nous diviser à court terme. Cela dit, nos adversaires ne m’ont pas l’air suffisamment fins pour mener à bien une entreprise de cette envergure face à des personnes telles que vous et moi. D’autant que si notre thé en dépend…

Mon regard croisa celui de mes dragons avant que je ne révèle quelle maison j’allais fouiller. J’avais le choix entre la maison nord et celle de l’est. Toutes semblaient assez éloignées les unes des autres, d’autant qu’aucun de mes compagnons n’avait le mérite d’être télépathe en l’espèce. Néanmoins la puissance sonore de mon dracaufeu pouvait s’avérer redoutable et largement audible sur une zone aussi étendue que celle ou nous nous apprécions à explorer. Celle d’un draco de l’autre coté, était loin d’être aussi impressionnante. De plus je vis à son regard que lui non plus n’avait pas oublié l’épisode du Gala d’il y a quelques années de cela et peu importait ma décision, il refuserait de me laisser seule. Non pas qu’il ne fasse pas confiance en Thérion, bien au contraire mais je craignais fort que la culpabilité qui le rongeait ne se dissipe jamais.


- Très bien, j’irais explorer la zone au nord avec Apophis ainsi, en cas de problème, nous ne seront pas trop éloignés pour nous rejoindre. Thérion prendra maison de l’est ce qui devrait le maintenir quant à lui à une distance raisonnable de votre Alakazam afin de communiquer en cas d'urgence. Je m’adressais à mon méga-pokémon, en cas de problème un rugissement long, en cas d’indice ou de bonne nouvelle trois rugissements courts. Sur ce, nous pourrons reprendre nos intéressantes conversations pendant nos explorations respectives, j’adorerais entendre vos nouvelles.

Sur ces mots, je mis en route le dispositif radio, entendit le son de mise en marche me confirmant qu’il fonctionnait convenablement et sans plus attendre, nous nous dirigeâmes chacun vers nos objectifs respectifs. Mon fouet se trouvait entre mes mains, partiellement déroulé et prêt à l’abattre sur la moindre menace qui surgirait dans mon champ de vision. Il ne restait plus à espérer que j’ai eut tort et que tout ceci se déroulerait sans encombre.

HRP:
 

_________________

Egywandasatu [Nyssa & Ang] 349sMCM

Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Onyinyosoyacysgod

Onyinyosoyacysgod

Messages : 64
Date d'inscription : 01/07/2019

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptySam 13 Juil - 21:29

Évidemment, dégager la vision à l'aide d'un vent et utiliser les pouvoirs du pokémon Psy étaient de bon moyens de passer outre la tempête de brume, brouillard et autre purée de pois qui avait envahi l'espace scellé par le Verrou Magique. Et bien sûr les gaz furent repoussés loin des humains et des pokémons, leur laissant un temps de répit. La Tempête de Sable faisait toujours rage quant à elle, l'Ouragan l'ayant agité mais pas annulée. Mais eh, le Champs-Herbu était là pour ça, non ?

L'espace à présent vierge de ses fumées, le duo de dresseurs purent voir la lumière de la clé lentement continuer à descendre dans les profondeurs du puits, réduisant peu à peu l'influence de la lumière sacrée sur eux et leurs pokémons. L'Ombre était toujours tenue à l'écart mais déjà l'espace vivable se réduisait comme dans un mauvais jeu de survie contre plusieurs. Mais se diviser en groupes étaient peut-être le meilleur moyen d'en finir rapidement.

A l'Ouest, il semblait que les gaz toxiques avaient continués à s'étendre, prenant racines dans une maison et s'échappant autant des fenêtres et des portes de la petite bâtisse. Son habitant ne faisait aucun doute et même si la protection offerte par le pokémon de Nyssa faisait toujours effet, il prenait un malin plaisir à continuer à empoisonner l'air avec ses gaz. Pour entrer dans la maison, il y avait donc deux fenêtres de chaque côté et une porte d'entrée.

L'Est quant à lui était peut-être la partie la plus froide qui était encore visitable et la laison semblait émaner une profonde mélancolie. Rien n'était particulier néanmoins et la maison avait exactement la même apparence que sa jumelle d'en face.

Le Sud, lui, était ce qui se rapprochait le plus du décor que l'on imaginait pour le désert où se trouvait Oblaide : le sable était omniprésent et une ombre s'amusait à courir dans le jardin pour plonger dans la maison et refaire des tours aléatoires en profitant du couvert que lui offrait cette tempête de sable. D'ailleurs, il s'amusa également à tenter de piéger le psychiste dans un Tourbillon de Sable.

Lorsque Nyssa arrivera vers la partie la plus au nord, elle découvrira une merveilleuse surprise : le sol était couvert de picots plus pointus les uns que les autres. Attention à ne pas abîmer ses chaussures ! Ou pire. La maison du Nord était la plus grande et se composait du rez-de-chaussée avec une cuisine, un salon, les deux sur la gauche et une salle d'eau sur la droite. En entrant à l'intérieur de la maison il y avait des escaliers qui pouvaient soit permettre d'atteindre l'étage, soit descendre à la cave.
Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Commandant Linceul
Angstorm

Messages : 133
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptyDim 14 Juil - 1:19

Nyssa avait raison. Ca sentait le piège. Il devait y avoir autre chose qui se cachait dans la zone. De toute façon, nous n’avions pas le temps d’attendre. En effet, je remarquais bel et bien la lumière s’amenuiser petit à petit, alors autant aller affronter les pièges tout de suite. Si je ne m’en faisais pas pour mon Alakazam avec sa Garde Magik, il était hors de question de laisser Ephéméris en proie à une brume toxique. Bon, évidemment, KO il serait libéré de l’influence d’un Verrou Enchanté, mais je n’avais pas envie de laisser un tel talent et un tel allié subir un tel sort.

Par où commencer ? Ce qu’a réalisé Kedavra ou moi ? Mmm. Commençons plutôt par moi. Me dirigeant vers la maison à l’ouest, je pouvais constater que le gaz toxique que nous respirions juste avant d’être dissipé par l’Ouragan était de retour ici. Un Pokémon devait très certainement en être à l’origine. Un genre de Pokémon feu ou poison, je supposais. Je me devais de prévenir Nyssa.


« Welcome on board ladies & gentlemen, your commandant speaking... Bienvenue à bord, ici votre commandant – Linceul ! – qui vous parle. » Oh je ne pouvais m’empêcher de faire preuve d’un ton léger dans une situation sensée être dramatique. Pour dire à quel point j’étais en panique. En vrai, si ma fin devait arriver là, soit. Peu importe quand elle arriverait en vrai, car j’avais déjà réussi à avoir un impact suffisamment important sur l’histoire de notre île… Et peut-être même plus. D’ailleurs, imaginez de finir sa vie en étant considéré comme celui qui, en l’absence d’Eon, était responsable de la fin de toute une civilisation ! Hm, je ne m’emporterais pas plus dessus. Mais plutôt sur autre chose. « Je pense avoir localisé la source du poison. Si on ne trouve pas la source du Verrou Magique, je me concentrerai sur notre empoisonneur. Parlant de poison, avez-vous entendu parler d’Abyss ? A ce qu’il parait, c’est à cause de la ligue qu’ils en sont arrivés là. Soi-disant parce qu’ils ne feraient pas leur boulot comme il se devrait. Mais qui pourrait bien empoisonner la ligue de l’intérieur pour mettre en rogne une poignée d’habitants, selon vous ? D’ailleurs, que pensez-vous de cette organisation émergeante ? »

Puisque nous avions quand même le temps de discuter, j’en profitais pour la questionner au sujet d’Abyss. Elle avait certainement suivi un minimum l’affaire et se doutait certainement qu’après cet épisode, si nous nous en sortions, la ligue devrait s’occuper de cette nouvelle organisation. Après tout, Claire Chaglam n’était toujours pas libre. Ils considéraient que la ligue ne faisait pas leur boulot. Moi, je trouvais qu’ils se débrouillaient bien. Plus de fois qu’on ne l’imaginait, champions et forces de l’ordre se bougeaient afin de tenter d’enrayer nos assauts. Le truc, cette fois-ci, contrairement au temps de la Zodiac, c’était qu’ils devaient réparer les dégâts causés par le volcan et gérer la crise induite par les changements et le climat. En travaillant sur tous ces points, il était très difficile de nous faire réellement face. Pour autant, ils ont été les premiers à se bouger lors, par exemple, de la menace des Régi. Ce n’était pas dans les autres régions qu’on voyait la ligue déployer leurs efforts ainsi pour lutter face aux dangers qui menacent régions et mondes, ne comptant habituellement que sur des gamins. Jusqu’à même laisser s’infiltrer les pires parmi eux, à en croire l’histoire de la Rocket…

Mais l’hypocrisie des gens étaient telle qu’ironiquement, j’étais l’un de ceux qui, bien qu’étant leur ennemi, avait tendance à défendre les actions de la ligue. Comme quoi, tout n’était pas de noir ou de blanc. Comme je l’ai toujours dit, et comme d’habitude, je prenais plaisir à le remettre à la face des gens. J’ai envie de dire, même des membres temporaires de la ligue, comme cette championne eau ou ce conseiller psy avaient osé me faire face et tenter des stratagèmes pour m’arrêter ! Sans pour autant savoir aussi bien jouer mon jeu que Nyssa, cela dit.

Du coup, je souhaitais avoir son avis. Qui, parmi eux, selon elle, les tirerait vers le bas ? Oserait-elle pointer du doigt certains membres de la ligue ? Ou donnerait-elle une autre version des faits ? J’avais hâte de savoir ce qu’elle en pensait, ce qu’elle pensait d’Abyss, et de discuter de tout cela. En même temps, je me permettais de faire quelques pas dans la maison empoisonnée, profitant de la Rune Protect. Ephéméris était entré en premier afin d’assurer ma sécurité. Selon les indications de Nyssa ou de Kedavra, j’aviserais si je me permettrais de fouiller ou non.

Parlant de Kedavra, il avait fait son rapport de son côté, faisant entendre sa voix dans nos têtes. Lui n’était pas allé de main morte. Il m’avait indiqué s’être fait piéger par un Tourbi-Sable. Des dégâts infimes et sans dégâts accumulés grâce à son talent. Il avait tenté d’utiliser une Lévikinésie, tendant sa cuillère vers là où il avait perçu du mouvement afin d’essayer de piéger le petit fourbe et le bloquer dans la maison. Et il n’alla pas de main morte avec celle-ci. Connaissez-vous toute l’étendue de la puissance psychique d’un Alakazam à ce niveau ? Un exemple serait bien ce qu’il fit de la maison. Tendant son autre cuillère, il avait fait surgir une multitude de particules psychiques autour des fondations de la maison. De multiples particules qui allèrent se fracasser avec violence afin de les écraser et faire s’effondrer la maison. Sur le plaisantin qui apparemment maîtrisait les sables. Généralement, quand on se prend ça dessus, avec un Choc Psy d’un Alakazam à très haut niveau, boosté par son type et une Orbe Vie, il n’y avait que peu de chances de survie…


HRP:
 

_________________

Equipe:
 

Mad Tricks  ~ Tapis Rouge
Revenir en haut Aller en bas
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
La flamme de Glace / Championne type Dragon
Nyssa Germanni

Messages : 138
Date d'inscription : 02/04/2016

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptyDim 14 Juil - 17:57


Mes pas crissaient sur le sable gelé alors qu’Apophis et moi nous avancions vers la maison la plus au nord pendant que Thérion quant à lui, avait décollé de quelques centimètres et volait en rase motte vers l’habitation qui lui avait été désignée. Concentrée vers mon objectif, je fus tout de même quelque peu désarçonnée alors que j’entendais l’annonce du commandant, au sens aussi bien littéral que figuré. Soufflant une petite expiration amusée, je profitais de la légère pause qu’il marquait avant de faire son rapport sur la situation pour rajouter.

- Après cette annonce plus vraie que nature, je dirais bien que vous avez raté votre véritable vocation. Mais j’ai quand même quelques doutes sur le fait que vous confier un appareil rempli de civils soit vraiment une bonne idée.

Après cette remarque, j’écoutais son rapport en imaginant du mieux que je pouvais ce qu’il était en train de visualiser. Bien, nous avions au moins une solution à l’un de nos problèmes à portée de main mais il fallait tout de même rester vigilants. Il y avait de nombreux pokémons qui pouvaient être aptes à créer de telles vapeurs toxiques et sachant qu’il était parti accompagné de son type plante, la situation ne serait pas forcément en sa faveur. Puis vint la première interrogation plus poussée de notre coopération. Je devais dire que le fait de pouvoir tenir un discours construit et intellectuel ce, en n’importe quelles circonstances m’avait manqué ceci dit, sa question me fit tout de même grimacer légèrement. Le tabou de la ligue, cette organisation terroriste maintenait chacun de ses membres en alertes et en tension mais personne n’avait apparemment envisagé de s’intéresser au problème plus à sa source. Je ne doutais pas que ma mine sérieuse devait être audible alors que de réactivais la transmission de mon oreillette.

- Qui ne les connais pas aujourd’hui ? Pour être entièrement honnête avec vous, je me trouvais en déplacement lorsque toutes ces péripéties ont commencé si bien que j’ai dû me contenter de rapports et de visionnages d’enregistrements. Selon moi, cette organisation n’a d’Abyss que le nom. Leurs revendications, justifications et méthodes sont superficielles et aussi banales que toutes celles des autres l’ayant précédée. C’est bien connu, si ce n’est toi c’est donc ton frère, c’est donc quelqu’un des tiens. Je suis lasse d’entendre que la ligue est responsable de tous les maux de ce monde, tout ça pour finalement en venir aux mêmes méthodes que celles qu’ils dénoncent. Après, je ne donnerai pas à la ligue un blanc seing non pl…

Ma phrase fut interrompue alors qu’Apophis me barrait le passage, se dressant devant moi en m’invitant à observer le sol. Plongée dans mon analyse, je m’étais mise à avancer machinalement et n’avais pas remarqué les picots qui se dressaient au sol et sur lesquels je m’apprêtais à marcher. Sans doute que mon dragon avait été blessé par l’un d’eux, ce qui l’avait invité à s’assurer que je ne fasse pas de même. Je devais avouer que le sujet sur lequel je venais d’être lancé était vaste et pouvait être argumenté de diverses manières mais dans un premier temps, une chose me chiffonnais plus que les autres.

- Dites moi, je ne suis pas une spécialiste en matière de fées, mais un trousselin peut bien utiliser Picots, non ?

Je ne connaissais qu’en diagonale les attaques des types de pokémons dans lesquels je n’étais pas spécialisée mais ma question était réthorique et j’étais prête à parier qu’ici, j’avais vu juste. D’autant qu’avec la chance que j’avais, me retrouver face à une fée en étant uniquement accompagnée d’Apophis correspondait très bien à ce à quoi je pouvais m’attendre. N’ayant rien entendu du coté de Thérion, je décidais de m’aventurer plus en avant dans la bicoque spacieuse. Par mégarde pour mes pieds, mon draco m’invita à m’e positionner debout sur son corps serpentin, l’un de mes bras passé autour de son cou alors qu’il se mit à léviter un peu au dessus du sol. En poussant la porte nous découvrions deux escaliers, l’un montant, l’autre descendant ainsi que deux ouvertures donnant sur les différentes ailes de la maison. Considérant la cave avec méfiance, je décidais de fouiller tout d’abord le rez de chaussée, en commençant par la cuisine et le salon.

- Pour le moment, RAS de mon coté les picots mis à part. Je commence à explorer la zone. Maintenant pour en revenir à ce que je disais, je ne dédouanais pas la ligue de ses torts. Je peux comprendre vu les membres qui la compose que nous ne fassions pas l’unanimité. Les plus compétentes sont sans doute, Violeta Virideïla et moi même mais malheureusement nous souffrons d’un retour médiatique assez… Mitigé. Quoi que, la popularité de Violeta est sans doute meilleure que la mienne malgré son passé tourmenté. Quant aux autres, que dire… Yob Strans est trop imprévisible pour être digne de confiance et ne remplit ses fonctions que lorsque ça l’intéresse. Rok Tesla est trop jeune et immature pour se soucier des problèmes politiques qu’induisent ses fonctions. Méliodas Ater quant à lui semble trop vouloir ménager le chevroum et le choux pour prendre des décisions efficaces sur le long terme, trop variable, tenté par les idéaux des uns, les techniques des autres… Et enfin Gorz Morgoth est plus guidé par son égo que par sa raison. L’orgueil est aussi bien un catalyseur qu’un défaut, ce qu’il ne semble pas avoir compris pour le moment. Aussi je peux comprendre que les foules ne se sentent pas pleinement représentés par un gouvernement composé de la sorte, mais ils n’envisagent pas une seconde que d’autres ne feraient pas mieux que ce que nous réalisons. Certes il serait aisé de former des milices, d’arrêter sur suspicions, d’enfermer par précaution… Le résultat serait fulgurant contre les team, mais je doute que la population loue la ligue pour une pareille politique. Et je suis sûre que vous serez d’accord avec moi, cette possibilité serait beaucoup moins ludique pour tout le monde.

Le sourire amusé que j’avais adopté en prononçant cette phrase avait sans doute dû être audible. J’avais monopolisé la conversation pendant un certain temps mais il fallait s’y attendre après tout, la dernière fois, le résultat n’avait pas été différent. J’avais beaucoup de choses à dire mais si peu de temps pour les exposer. Je trouvais particulièrement hypocrite de la part d’une organisation qui se lançait dans un putsch de nous reprocher de ne pas agir contre la Némésis en clamant avoir la solution ultime. Pour les citoyens neutres, c’était choisir entre mourrir de la peste ou du choléra.

De son coté, Thérion s’était posé dans la maison glaciale, son souffle brulant provoquant de la buée à chaque expiration et ses flammes bleues dessinant des formes macabres dans le salon lugubre. Prêt à agir, il observa les environs. La température n’était pas naturelle, même malgré la brume qui bloquait la chaleur des rayons du soleil. Ne perdant pas de vue l’objectif de la mission et entendant au loin le bruit des attaques lancées au Sud, il fit monter la température de l’atmosphère, intensifiant la lumière de ses flammes turquoises. Rien de mieux qu’une canicule pour toucher tout ce qui pouvait se camoufler dans l’ombre de cette maison vide. La gardevoir l’avait prouvé elle même, le temps des parlementaires était fini depuis longtemps.


HRP :
 

_________________

Egywandasatu [Nyssa & Ang] 349sMCM

Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Onyinyosoyacysgod

Onyinyosoyacysgod

Messages : 64
Date d'inscription : 01/07/2019

Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] EmptyLun 15 Juil - 17:16

Il n'y avait rien à signaler du côté de la maison fumant de poison. Apparemment le pokémon qui se cachait à l'intérieur attendait soit un ordre, soit de pouvoir de nouveau lancer ses gaz sur les invités indésirables. Ou peut-être attendait-il simplement que la Rune Protect retombe ?

Pour ce qui était de la maison ensablée, la créature taquine qui courrait de partout fut surprise de se faire stopper dans sa course. Enfin, pas totalement mais à vrai dire ça n'était pas très facile de courir normalement en lévitant. Et il fut d'autant plus surpris en voyant la maison se faire bombarder et s'écrouler sur lui. Si le Tourbi-sable vacillait, la tempête elle restait en place. Est-ce qu'il avait juste été déconcentré ou avait-il était mis K.O ? Est-ce qu'une ombre ça se mettait K.O ?

Du côté de la maison glacée, les yeux rouges qui avaient observés le dragon débouler ne perdirent pas de temps pour lancer un Abri afin d'éviter de finir automatiquement calciné. La mission de l'ombre ici était de faire perdre du temps aux dresseurs et à leurs pokémons et elle comptait bien faire son travail. Depuis la maison qui commençait à s’effondrer sous la chaleur et les flammes, l'ombre lança une malédiction sous la forme d'une Entrave au Dracaufeu.

Enfin, la plus grand maison était investie par le Draco et la championne. Le rez-de-chaussée était vide de vie. Néanmoins il était aisé de voir qu'il y en avait eu auparavant : sur les meubles il y avait des photographies de famille, un bol qui portait crayon et clés, des statuettes propres aux artisans de Oblaides et même un téléphone portable verrouillé. Les meubles comme les tables et les chaises étaient renversés, signe de la précipitation avec laquelle les habitants avaient quitté leur habitation. Les annonces n'avaient donc pas dit de se cloîtrer ? Ou alors avaient-ils été attaqués alors qu'ils étaient chez eux par une force quelconque ? En passant devant les escaliers, la championne pu remarquer une lourde porte fermée en bas des escaliers menant à la cave tandis qu'à l'étage une légère mélodie se faisait entendre... Une boîte à musique ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Egywandasatu [Nyssa & Ang]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: