Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 [Terminé]Le dragon s'approche de l'océan [Nyssa]

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Terminé]Le dragon s'approche de l'océan [Nyssa]   Mar 5 Avr - 23:17


Cameron ne s'était pas attendu à ce que devenir champion soit aussi difficile. Il venait d'arriver à Mégapagopolis et pourtant, il avait l'impression d'avoir passé une éternité enfermé entre les quatre murs de son arène - ou plutôt ce qu'il commençait à surnommer avec ironie « cet enfer paradisiaque ». En effet, avant même qu'il s'installe, notre jeune homme avait dû se trouver un bâtiment assez grand pour le transformer en stade. Et quoi de mieux qu'une vieille piscine délabrée pour servir de nouvelle maison à notre spécialiste du type Eau ? Cameron l'avait métamorphosé de fond en comble : il avait demandé la construction de plusieurs autres piscines, pour attirer une grande clientèle et donc de l'argent, mais aussi un aquarium pour les touristes et bien sûr, au dernier étage du bâtiment, l'arène. Cet endroit était idéal, il offrait des possibilités inimaginables. Cependant, maintenant qu'il s'était installé et qu'il avait pris ses marques, les besognes qu'il devait accomplir en tant que nouveau champion de la capitale lui revenaient en pleine face. Fini les baignades jusqu'à pas d'heure, bonjour les tâches fastidieuses !

« Suzie.. Quel est le programme pour aujourd'hui ? »

Suzanne était sa nouvelle assistante. De cet énorme complexe touristique et aquatique qu'était devenue l'arène, elle était certainement la seule qui ne portait pas un maillot ; elle ne se séparait jamais de son tailleur noir et de sa tablette. Si elle se séparait de ses lunettes et qu'elle détachait ses cheveux blonds, Cameron avait aucun doute sur l'effet qu'elle pourrait dégager.  Pourtant, il se refusait catégoriquement de la séduire. Il avait trop besoin d'elle.

« Il ne doit pas être aussi chargé que les autres jours.. » Elle tapota frénétiquement sur son appareil. « Ah.. Vous avez un rendez-vous avec mademoiselle Germanni. »
« Qui est-ce ? »
« Votre nouvelle collègue. La spécialiste du type Dragon. Je vous ai transmis son dossier il y a une semaine, monsieur.. »

Effectivement, il se souvenait avoir lu ce que son assistante avait pu récolter sur elle. Il n'avait d'ailleurs presque rien appris : la championne semblait être discrète et engager un détective, avant même qu'ils ne se rencontrent officiellement, n'était certainement pas la meilleure chose à faire. Que pouvait bien cacher la propriétaire d'un casino qui y restait cachée comme un dragon dans son antre ?

« Je peux pas annuler ? »

Il aurait préféré dépenser ces quelques heures à faire plusieurs brasses dans sa nouvelle piscine olympique.

« C'est un rendez-vous important, monsieur.. De toute façon, elle sera là dans dix minutes. »
« Si je n'ai pas le choix.. » Il grogna. « N'oubliez pas les maillots de bain. »

En effet, à l'intérieur de l'arène, où les deux protagonistes avaient rendez-vous, le port du maillot était obligatoire. Cameron commençait un jeu risqué, mais il s'ennuyait tellement ces derniers temps qu'il avait besoin d'un peu d'amusement. La mère des dragons allait-elle opter pour un deux-pièces ou allait-elle faire marche arrière ? De ce que le nageur savait, les champions n'étaient pas du genre à abandonner.
Revenir en haut Aller en bas
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
La flamme de Glace / Championne type Dragon


Messages : 67
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: Re: [Terminé]Le dragon s'approche de l'océan [Nyssa]   Mer 6 Avr - 1:49


Depuis son arrivée dans la capitale tout semblait réussir au casino qui venait d’ouvrir ses portes et pourtant je ne parvenait pas à effacer cette amertume sordide qui prenait plaisir à me hanter jour après jour. Quelques mois de guérison m’avaient permis de recouvrer un total usage de mon bras mais sous la manche ballon de ma chemise se trouvait dissimulée une petite cicatrice, constant rappel de l’humiliation que j’avais subie et du pécher d’orgueil qui l’avait engendré en premier lieu. Je pouvais m’estimer chanceuse d’un certain coté, peu de médias s’étaient emparés de l’affaire et mon séjour à l’hôpital était resté relativement secret cependant cela ne m’était pas suffisant pour effacer ce qui s’était produit. La mort du responsable de cette débâcle avait été une moindre consolation et encore, si seulement j’avais pu lui faire personnellement payer pour ce qu’il avait fait, tout ce qu’il avait détruit, tout ce qu’elle avait gâché…

Dans une grande inspiration, je tentais d’encrer de nouveau mes pensées et ma conscience à la réalité rouvrant les yeux sur mon bureau, reconstruit quasiment à l’identique dans le bâtiment flambant neuf de la capitale. Il possédait autant de charme que le casino de l’Imaginarium, si ce n’est plus pour son coté hors du commun dans cette ville pleine de grattes-ciels et autres bâtiments de cette trempe, mais il lui manquait quelque chose. Il n’était plus celui que j’avais choisi, que j’avais chéri et porté à bout de bras après être arrivée sur cette île… Ce n’était sans doute qu’une impression, le vertige du neuf.

La situation géopolitique de la région n’était pas non plus à son comble et je commençais presque à me demander si cette mutation soudaine dans la plus grande ville du croissant n’était pas plus un cadeau empoisonné qu’une pleine reconnaissance de mes talents. Je pouvais bien me vanter d’être une des championnes les plus sévères de l’île autant sur le plan de l’arène que sur le plan de la vie quotidienne cependant, la population de la ville ne semblait pas aussi rassurée que prévue par la proximité de mes dragons et de ma personne. Tout cela à cause du message de Fawkes et de ses pathétiques mesures d’intimidations menées par ses pions. S’il pensait vraiment venir à bout de la ligue par ce biais, il pouvait se mettre le doigt dans l’oeil je peux lui assurer.

Pour parfaire ce cadre idyllique, j’étais maintenant forcée de cohabiter avec un collègue au sein de la cité et je n’avais pas encore bien déterminé si c’était par mesure protocolaire, par manque de confiance en mes capacités ou les deux simplement. Certaines solutions étaient bien plus vexantes que le reste. Toujours était il qu’en parlant de protocole, il était de mon devoir de rencontrer officiellement le champion fraichement nommé et de situer son niveau d’aptitude par la même occasion. J’avais au préalable lu l’intégralité de son dossier officiel et ne pouvais m’empêcher d’anticiper tant bien que mal cette entrevue. S’il s’agissait là encore d’un rigolo voulant se payer ma tête, il allait m’entendre. Jetant un coup d’oeil à l’horloge adossée au mur qui me faisait face je déduisais rapidement qu’il était temps pour moi de m’en aller et baissais les yeux vers Apophis, enroulé sur lui même et me surveillant d’un oeil attentionné.

- Tu m’accompagnes je présume ? Un gymnase plein d’eau je suppose que tu devrais t’y sentir à l’aise.

Mon dragon glissa alors vers moi, avançant en angle droit le haut du corps toujours dressé vers le haut dans un port noble, attendant que je le rappelle dans sa sphère le temps du trajet ce que je fis après l’avoir gratifié d’une tendre caresse sur le haut du crâne. Qui sais ce que je serais devenue sans lui. Donnant mes ordres aux employés de salle que je croisais sur mon passage, je quittais le bâtiment pour retrouver l’air extérieur et ainsi libérer un autre de mes pokémons. Je n’avais pas honte de son nom malgré la situation actuelle et comptais bien remettre les choses à leur place afin qu’elle ne reste la seule Némésis de l’île.

- Tu connais le chemin n'est ce pas ?

Une question purement réthorique puisque je savais très bien qu’elle survolait régulièrement la ville sans mon autorisation et qu’elle en connaissait maintenant le moindre recoin. Ma bruyverne avait tout d’une parfaite tête brûlée mais n’en était pas moins une de mes plus précieuses alliées. Prenant place sur son dos, les sensations grisantes du vol me permirent d’oublier mes quelques tracas pendant quelques minutes. Mais c’était sans compter ce que j’allais avoir à affronter après m’être présentée à l’homme installé à la réception de l’arène, mon draco de nouveau à mes cotés.  

- Bienvenue Mlle Germanni, si vous voulez bien me suivre je vais vous indiquer le chemin des vestiaires et…
- Je vous demande pardon ?

Mon ton s’était soudainement fait sec et aussi tranchant que la lame d’un scalpel, ma main saisissant instinctivement le fouet accroché à ma ceinture alors que l’employé décontenancé reprenait la parole.

- Le port du maillot est obligatoire… Dans l’arène. Nous avons à votre dispositions, des maillots mais… Et un casier aussi mais…
- Ecoutez moi bien parce que je ne le répèterais pas. Je ne suis pas ici pour me donner en spectacle mais pour honorer un rendez-vous professionnel. Alors appelez tous vos supérieurs si ça vous chante, faites les pieds au mur ou apprenez à danser la gigue mais il est hors de question que je quitte ma tenue. Est ce que c’est clair ?
- Mais... C’est le règlement !…

J’avais cru découvrir avec Négligé le summum de l’entêtement mais là, on atteignait de nouveaux records. Mon regard ne quittait pas celui maintenant fuyant de l’employé et mon fouet maintenant déroulé trainant en partie sur le sol de la réception. Haussant un sourcil méprisant, je choisis d’opter pour une nouvelle tactique. J’ôtais mes bottines et uniquement cela pour les poser sur le comptoir espérant au passage de ne pas démailler mes bas, et expliquais au type dans un rictus contrarié.

- Considérez maintenant cette tenue comme mon maillot de bain dans ce cas. Alliant le geste à la parole je pinçais mes vêtement à travers mes gants en précisant. Haut. Bas. Auriez vous maintenant l’amabilité de me guider jusqu’au bureau du champion si tant est qu’il en ai un. Et prenez gardes à ces chaussures, j’y tient.

Les nerfs à vifs, j’observais le réceptionniste qui continuait à hésiter pendant une poignée de seconde avant de laisser mon fouet claquer dans le vide, le tendant ensuite entre mes mains histoire de lui faire expressément comprendre que je n’étais plus vraiment d’humeur à marchander. Si toute ma visite s’avérait aussi contrariante, ma présence allait être de plus courte durée que prévu initialement.

_________________


Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé]Le dragon s'approche de l'océan [Nyssa]   Dim 10 Avr - 10:40


Cameron commençait à trouver le temps long. Les couloirs qui reliaient l'entrée du bâtiment n'étaient pourtant pas si longs ! Il soupira. Peut-être que leur invitée avait fini par décommander à la dernière minute ? Il s'en souciait peu en fait, il était juste impatient ; chaque seconde perdue était un gâchis pour quelqu'un d'aussi fougueux et bouillant que lui. Il fit donc ce qu'il faisait à chaque fois qu'il s'ennuyait : il sauta dans l'eau.

La natation était plus qu'un passe-temps pour notre champion, c'était une véritable passion. Avoir la tête sous l'eau lui permettait d'oublier une partie de ses problèmes, de se relaxer. Un luxe qu'il avait depuis quelques jours oublié ; son nouveau rôle était bien plus dur qu'il ne l'avait imaginé. Cela lui permettait aussi de réfléchir, là où ne pouvait pas le déranger. Il méditait ainsi sur sa nouvelle collègues, mais aussi sur les membres de la Ligue en général (qui était donc ce nouveau Maître qu'il n'avait pas eu l'occasion de rencontrer ?) et sur Fawkes, bien entendu, et sa bande de sbires. Ces derniers commençaient d'ailleurs à devenir problématiques. Ils  terrifiaient les citoyens de l'île et même au sein de la capitale, on ne se sentait plus en sécurité. Cameron allait devoir trouver un plan - certainement avec sa collègue, même si ça ne le réjouissait pas - pour terrasser cette bande de guignols.

Notre champion n'entendit pas son assistante revenir avec leur convive. Il était bien trop absorbé dans ses brasses.


« Comme vous pouvez le voir, mademoiselle, l'arène vient d'être rénovée. Cameron a fait en sorte que tous les types puissent être avantagés - même le type Vol. »
Elle pointa du doigt le grand plafond en verre. Un appareillage qui était relié au sol permettait de l'ouvrir en deux. Une merveille architecture qui n'était pas commune. « Je suis sûr que vous l'apprécierez, notre champion je veux dire.. Il est spécial, mais il est fantastique. Ce n'est pas une célébrité pour rien. »

Il faut dire que Suzanne était en effet fière de travailler pour le nageur. Il avait beau parfois être un grand enfant, on ne pouvait pas trouver - à ses yeux - un meilleur patron. Elle le chercha d'ailleurs. Où était-il donc passé ?
Neptune, le Roigada de Cameron qui se trouvait de l'autre côté du bassin, pointa l'eau.


« Monsieur.. ! » Elle avait une voix fébrile qui trahissait son exaspération. Ne pouvait-il pas attendre une demi-heure avant de sauter dans la piscine ? « Monsieur ! Notre invitée est arrivée ! »

Cameron sortit enfin la tête de l'eau. La récréation était donc terminée.. Il regagna le bord à la nage. Lorsqu'il quitta la piscine pour les rejoindre, il était encore torse-nu et le corps trempé. Mais il faisait assez chaud pour que ça ne lui pose pas un problème.


« Suzie, peux-tu aller me chercher une serviette et quelques rafraichissements ? Je m'occupe de la demoiselle. »

Il prit la main de la championne et l'embrassa délicatement.

« Je pense qu'on n'a pas besoin de se présenter. » Il sourit, puis baissa ses yeux vers la tenue qu'elle portait. « Joli maillot.. Où est-ce que je pourrai trouver le même ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
La flamme de Glace / Championne type Dragon


Messages : 67
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: Re: [Terminé]Le dragon s'approche de l'océan [Nyssa]   Lun 11 Avr - 13:02


Je n’eu pas plus longtemps à subir les affront du responsable de l’entrée puisqu’une jeune femme vint m’accueillir et me montrer le chemin à suivre. Chignon serré, tailleur impeccable, tablette au creux du bras, il s’agissait là du type de personnes avec qui je n’ai aucun mal à tenir une conversation courtoise. Cependant je commençais à me demander tout de même combien de subordonnés j’allais encore avoir à rencontrer avant de pouvoir m’entretenir avec le propriétaire des lieux. Gardant ma lanière de cuir enroulée dans ma main droite, je suivais la jeune femme en écoutant ce qu’elle m’expliquait, Apophis à mes cotés. Mes sens étaient saturés par cette odeur de chlore propre aux piscines municipales, et j’attendais patiemment que mes papilles nasales soient assez habituées pour ne plus être incommodés par cette senteur inhabituelle.

Je fus forcée de constater en arrivant dans la salle de combat que l’architecture moderne et ergonomique de l’arène était assez impressionnante. Moins que la mienne cela va de soit, mais pas mal pour un pied tendre. Mon draco jetait maintenant des regards intéressés vers la piscine où un nageur semblait s’entrainer sans que je n’y porte plus d’attention que cela. Occupée à observer le dôme, je fus forcée de recentrer mon regard sur l’assistante lors de ces premières déclarations concernant son employeur. Me rappelant en effet qu’aucune trace du champion n’avait été trouvée pour le moment j’affichais néanmoins un air relativement neutre en répondant à la blonde.


- Encore faudrait il qu’il se présente un jour…

Cette remarque l’avait elle déstabilisée ou était-ce la gène induite par le manque de politesse de son patron que je pouvais entendre poindre dans les intonations de sa voix ? Peu m’importait, les erreurs se doivent d’être pointées et corrigées, surtout dans un cas pareil. Le nageur dont le bruit de brasse avaient tantôt envahi le lieu sortit bientôt de la piscine, dégoulinant et provoquant chez moi un vague mouvement de recul. Je n’avais aucune envie d’être mouillée. La main retenant mon fouet se resserra sur ce dernier alors que la main trempée du champion venait saisir le cuir de mon gant pour y poser un baise main. Sans les sentir à proprement parler, je voyais précisément chaque goutte d’eau qui auréolait la peau colorée et qui aurait le plus grand mal du monde à sécher. Retrouvant la propriété de ma main il se présenta… Autant pour moi, il sauta l’étape de la présentation et préféra se lancer dans une tentative d’humour de mauvais goût. Raccrochant mon fouet quelques instant, je sortit de ma poche un mouchoir de tissus blanc afin de tenter d’éponger quelque peu l’eau qui ne manquerait pas d’imbiber mon cuir tout en reprenant la parole.

- Sans doute non loin d’une courtoise digne de ce nom.  

Je ne me suis jamais gênée pour exprimer mon mécontentement par le passé et cela n’allait pas commencer aujourd’hui, surtout dans un contexte pareil. Nous avions énormément de choses à voir dans un temps on ne pouvait plus limité, si ce n’est parce que je n’avais aucune envie de m’attarder plus que nécessaire j’en avais l’intime conviction. Tâchant tout de même de me détendre un peu sous le regard de mon pokémon, je pris une légère et discrète inspiration afin d’en finir avec les présentations.

- S’il est inutile de nous présenter, laisser moi tu de même le faire pour Apophis.

Joignant le geste à la parole, je laissais mon pokémon venir plus en avant alors qu’il saluait poliment le second représentant de la ville d’un signe de tête descendant. Il était dur à croire qu’un pokémon avec un tel tempérament puisse supporter le mien depuis si longtemps et pourtant, il n’avait jamais faillit lui. Enfin bref, une fois n’est pas coutume, mon accessoire de dressage avait retrouvé sa place habituelle. Une moitié enroulée dans une main, la seconde tenant son extrémité opposée mon visage affichait de nouveau un semblant de calme alors que mon regard balayait la salle avec plus ou moins d’intérêt. Après avoir laissé s’écouler une poignée de seconde d’un silence sans doute plus gênant pour l’hôte qu’il ne l’était pour l’invité je plantais mes iris dans les siens avant de demander, fermement mais poliment.

- N’y aurait il pas un endroit plus… Commode pour que nous puissions discuter ? Ne serait-ce que pour les rafraichissement que vous avez demandé, il y a forcément un meilleur endroit pour en profiter plutôt que debout sur le rebord de votre piscine, n’est ce pas ?

Ou du moins c’était ce que j’espérais. Je sentais l’humidité du carrelage filtrer et remonter par capillarité le long de mes bas et toute personne ayant déjà vécu cette situation saurait qu’il ne s’agit pas d’un manque de bonne volonté de ma part. Apophis quant à lui, écoutait d’une oreille distraite nos discours et ne lâchait plus le bassin des yeux. Il avait le même de disponible à l’arène mais là, ce n’était pas la même chose bien entendu. Je n’allais pas l’en blâmer, il y avait au moins une personne supplémentaire ici appréciant la nage. Suivant machinalement son regard, je notais au coin de mon esprit qu’il y aurait plusieurs questions pratiques que j’aurais à poser concernant le bassin lorsque l’occasion s’en présenterait. Pour le moment, une chose à la fois, c’était largement suffisant.

_________________


Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé]Le dragon s'approche de l'océan [Nyssa]   Dim 17 Avr - 9:46


Cameron les aimait froides. Il n'y avait rien de mieux que de séduire une femme au tempérament glacial : la satisfaction qu'on retirait du premier baiser dérobé était profonde. Même si ces êtres semblaient aux premiers abords distants, lorsqu'on apprenait à mieux les connaître, on découvrait des demoiselles à la personnalité flamboyante mais chaleureuse. Il fallait juste gagner leur sympathie. Il n'eut d'ailleurs pas besoin d'échanger plus de deux mots avec la championne pour savoir qu'elle était de cette trempe là. Cela se voyait au physique. Qui, même dans la capitale de la région, avait assez de mauvais goût pour se pavaner dans les rues avec un fouet à la main ? Une femme qui sans aucun doute voulait montrer à quel point elle était forte.

« Quelle belle créature.. » dit-il en approchant sa main du Draco. « Je vois que vous avez aussi un goût prononcé pour les noms mythologiques. »

En effet, le champion avait lui même choisi les noms de deux divinités pour deux de ses compagnons : Neptune et Bacchus. Tout en représentant plutôt bien la personnalité de son Roigada et de son Ludicolo, il s'était dit que ces noms pouvaient être un symbole de leur puissance. C'était certainement pour la même raison que Nyssa avait choisi Apophis. Ce dernier, dans les vieux mythes, était la personnification du chaos. Cela devait certainement bien représenter la puissance du Draco.

« Si Apopohis le souhaite, il peut aller s'amuser avec Neptune. » Il pointa du doigt le Roigada qui se trouvait de l'autre côté du bassin. Ce dernier les salua d'un geste amical de la main. « Mon bassin est à leur entière disposition. »

Ce n'était pas là une stratégie pour se débarrasser du gardien de la championne, mais Cameron ne voulait pas qu'ils soient dérangés dans leur entretien. Un si grand pokémon pouvait rapidement s'ennuyer dans un bureau, surtout si il savait qu'une grande étendue d'eau était présente à seulement quelques mètres.

Cameron, sans attendre plus longtemps la décision de sa collègue, prit la direction de son bureau. La porte qui y menait se trouvait au fond de l'arène. La pièce était plutôt grande mais les décorations qui s'y trouvaient donnaient l'impression aux visiteurs qu'elle était beaucoup plus petite. Sur les murs, une centaine de médailles et de trophées était exhibée : ces récompenses étaient les vestiges de son ancienne carrière de sportif. On trouvait aussi des photos prises avec plusieurs célébrités connues de la région, des bouquins dédicacés et entassés dans une bibliothèque flambant neuve, et une énorme télévision qui affichait une chaîne d'informations en continue. Pourtant, malgré toutes ces babioles à la valeur inestimable, ce qui devait devait le plus impressionné les hôtes était certainement le mur du fond : une énorme vitre derrière laquelle se trouvait assez d'eau pour que sa Millobelus puisse nager paisiblement. Elle observa d'ailleurs les deux champions prendre place autour du bureau.


« Je vous prie de m'excuser pour ma tenue inadéquate à la situation.. » Enfoui dans son fauteuil, il était toujours torse nu. « Je m'impatientais de votre venue et j'ai donc décidé de faire quelques brasses. »
Revenir en haut Aller en bas
Nyssa Germanni
La flamme de Glace / Championne type Dragon
La flamme de Glace / Championne type Dragon


Messages : 67
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: Re: [Terminé]Le dragon s'approche de l'océan [Nyssa]   Dim 10 Juil - 21:18


Je n’avais pas quitté mon homologue des yeux lorsqu’il s’était approché lentement et respectueusement de mon pokémon. Etait ce grâce à son affinité avec le milieu aquatique ou simplement pour les égards qui lui étaient dût que l’homme se comportait ainsi, peu m’importait et je ne pouvais pas au moins lui retirer le mérite de savoir se comporter. Quelques fois. Alors que mon pokemon avançait gracieusement la tête afin d’autoriser le contact que recherchait mon interlocuteur, j’esquissait un vague sourire satisfait à sa remarque.

- Et vous n’avez encore rien vu…

Encore une fois, je ne pouvais lui retirer le mérite d’avoir saisi ici la référence mythologique. Même si c’était à contre coeur que je devais le reconnaitre d’ailleurs. Peu de gens faisaient le rapprochement entre les noms de mes coéquipiers et la référence mythologique à laquelle ils étaient rattachés la plupart du temps. Au vue de la direction sérieuse que retrouvait peu à peu cette entrevue je sentais ma mauvaise humeur retomber et passa même outre le regard déplacé qui m’avait détaillé un peu plus tôt. A l’entente du nom du roigada placé au bord de la piscine, je tournais la tête par réflexe jusqu’à ce que mes yeux ne croisent ceux du monarque marin et lui envoyais un rapide signe de tête en guise de salutation. Me retournant de nouveau vers son propriétaire, je lui adressais quelques politesses de mesure avant de pouvoir entamer les choses plus sérieuses.

- C’est très aimables à vous. Je suis certaine qu’il n’attendait que votre autorisation avant de pouvoir s’y lancer Par ailleurs j’aimerais pouvoir avoir votre avis sur les mécanismes de purifications des eaux de votre lors des combats et autres détails techniques à ce sujet…

Continuant à parler tout en suivant le champion, je fus forcée de m’arrêter en remarquant que mon draco ne bougeait pas de l’endroit où il s’était arrêté tiraillé par une hésitation profonde. J’avais presque oublié. C’était visible dans son regard pourtant, il ne voulait pas me laisser seule en compagnie d’un inconnu qui plus est et ce, peu importait son rang, sa profession ou quoi que ce soit d’autre à ses yeux. Plus depuis l’incident pour lequel il se sentait terriblement coupable, malgré le fait que je sois la seule à blâmer dans l’histoire ou du moins la seule si on ne comptait pas les instigateurs de cette mascarade. Hochant doucement la tête en fermant les yeux, je lui fit discrètement signe qu’il n’avait pas à s’inquiéter et lorsqu’il s’avança pour me suivre quand même, je me contentais de tapoter doucement la poche dans laquelle étaient rangées les pokéballs de ses équipiers. Cela suffit à le détendre, aussi il changea de direction afin de se glisser dans l’eau, fendant le liquide en un subtil bruit de remous. Une fois ce point réglé, je pénétrais dans la salle où m’attendait le maitre des lieux.

Ostentatoire. C’est la seule chose qui me vint à l’esprit en découvrant la décoration du bureau de notre hôte. Comment parvenait il à travailler dans un décor si oppressant et à la limite du mégalomaniaque à mon goût ? Le peu de sérieux que je lui avais attribué s’évaporait comme par magie au milieu de cette ode à lui même, mais pris mon mal en patience et m’installais dans un des fauteuils disposés en face de lui, devant son bureau. Il restait une chance cependant pour que malgré le fait que chaque élément de la pièce hurle et vante les exploits du blond en face de moi, nous arrivions à tenir un discours sérieux et constructif du début jusqu’à la fin et que ce détail arrive à passer outre mon défaut de patience. Puis il parla de sa tenue. Et je sus que ça n’allait pas fonctionner exactement comme prévu. Prenant un air faussement compatissant je répondais à sa remarque.


- Ne vous inquiétez pas je comprend tout à fait. C’est ce qu’aurait fait n’importe quelle starlette capricieuse. Retrouvant mon sérieux en un claquement de doigt je rajoutais. Pouvons nous nous concentrer sur des points un peu plus important à présent ?

Même si cette remarque s’était vue formulée comme une question elle ne laissait pas vraiment place à une quelconque réponse, ce que j’avais prit gare à clairement formuler dans le ton que j’avais emprunté. J’avais d’ailleurs eu la bienséance de placer sous silence le fait que mon retard s’était retrouvé causé par l’excès de zèle d’un de ses employé et des règles qui régissaient cette arène et qui allaient à l’encontre la lus totale de la pudeur. Maintenant installée, je réenroulais mon fouet pour l’accrocher à ma ceinture avant de croiser les bras, posant ma main gauche sur mon bras droit avant d’en serrer la manche et de la relâcher à intervalle régulier. J’étais tendue. Ca se voyait. Et je n’avais aucune envie de continuer dans le domaine du batifolage ou je ne sais quoi. Je n’avais plus qu’à espérer que le message ai bien été reçu.

Puis alors que l'attention du champion ne se trouvait somme toute toujours pas à ses tâches et à la conversation sérieuse que je tentais de tenir, mon regard se détourna vers l'un des trophées les plus élevés en terme de hauteur d'étagère. Il y avait quelque chose qui dépassait de son sommet, et en y faisant un peu plus attention, il s'agissait de plusieurs objets dont je n'arrivais pas vraiment à déterminer l'identité depuis mon point de vue. Me relevant, je me plaçais juste sous l'étagère pour constater sans avoir à crapahuter que je n'arriverais en aucun cas à atteindre une telle hauteur sans aide. Et il était hors de question que je ne monte sur une chaise.


- Pourriez vous descendre cette coupe s'il vous plait ? Je suis curieuse de savoir ce qui se cache à l'intérieur...

Le blond pâlit et secoua la tête en quête de mots ouvrant et fermant la bouche sans qu'aucun son n'en sorte. De la part d'un représentant du type eau, il fallait s'attendre à ce qu'il finisse par imiter le magicarpe tôt ou tard. En tout cas, il ne bougerait pas c'était certain aussi ce fut dans un soupir las que je déroulais mon fouet, le faisant claquer deux fois dans le vide avant de patienter quelques instants. Apophis ne tarda pas à pénétrer dans le bureau, dégoulinant d'avoir visité la piscine de notre hôte et me cherchant du regard. Sans perdre plus de temps je lui indiquais l'objet de ma requête et ce fut sans la moindre difficulté qu'il saisit la coupe dans sa gueule pour me la remettre en main propre. Le champion retrouvant un minimum de moyen se rapprocha précipitamment de moi mais fut bloqué par mon draco qui s'interposa le regard sévère. On pouvait remarquer de légères sueurs froides perler sur son front et je comprenais pourquoi. Les mâchoires serrées, les sourcils froncés et le regard dur, je n'en croyais pas mes yeux. Des flacons et seringues pour injections, des gélules, des cachets... Toutes les gammes de produits étaient représentées et ce pour une unique fonction.

- Des substances dopantes ? C'est une plaisanterie ?

J'avais bien peur que non. Aucune explication n'émana du fautif et c'était de toute manière inutile, la vérité parlait d'elle même. Aucun de ces trophées ou titre n'était légitime c'était maintenant logique et de telles pratiques anti-sportives étaient par dessus tout totalement illégales. Inacceptable de la part d'un champion.

- Je comprend mieux la présence d'autant de coupes chez vous... Je ne vous ferais pas part de ma manière de penser j'aurais trop peur de heurter vos petites oreilles de divas. Ces produits seront conservés comme pièces à conviction jusqu'à nouvel ordre et si vous voulez un conseil... Profitez bien de votre titre de champion. Vous n'allez pas le conserver bien longtemps.

Sans plus de cérémonies je repartais vers l'accueil, Apophis sur les talons et la coupe serrée contre moi. Le comité de la ligue allait entendre parler de cette affaire, s'en était beaucoup trop pour que je laisse passer une chose pareille. Et il le méritait de toute manière, il n'était pas fait pour tenir un tel rôle. Je récupérais mes chaussures à l'accueil et repartais chez moi lancer la procédure aussi sec. Je risquais de laisser à cet homme un mauvais souvenir, j'en étais persuadée.

_________________


Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé]Le dragon s'approche de l'océan [Nyssa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anika Katzev, dragon? amnésique (Terminé!)
» Kilgharrah, le premier dragon [terminée] {by Albar}
» Shaynar (dragon) [terminé] VALIDE
» Gajeel Redfox, Dragon Slayer de l'Acier ! [Terminée !]
» Gajeel alias le dragon (terminé attente de validation)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: