Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Premiers pas à Mailys [WalterBlake]

AuteurMessage
Rev Vanitas
Fondu du Duo
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/10/2018

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Premiers pas à Mailys [WalterBlake]   Ven 26 Oct - 22:18

Le sifflet du navire retentit, bien vite suivi par le cri perçant des Goélise et des Bekipan. Je relève la tête. Je suis assis contre la rambarde du pont supérieur. Les jambes repliées contre mon ventre, encadrées par mes bras. Le bateau venait d'arriver à bon port. Il était temps de filer. En tant que passager clandestin qui s'était faufilé depuis Kalos sur un bateau de marchandise, je n'ai pas envie de traîner. Encore heureux que la nuit était tombée, ça me facilitera les choses. Je me relève d'un bond, me retourne pour voir le monde extérieur. Le Port Lieucca est vraiment paisible à cette heure. Personne sur le quai, l'équipe du déchargement et à l'autre bout du port. Le bateau est amarré avec de lourds câbles en métal. C'est sur un de ces câbles que je pose mon harnais. C'est assez long de boucler tout mon matos, et peu pratique. Comme une combinaison d'escalade, ou d'accrobranche, des mousquetons qui vont me permettre de rester accroché à la poulie et de glisser le long du câble.

Une fois que tout est en place, je tire un grand coup. Tout tient à merveille. Je passe la rambarde, j'inspire un grand coup, et je lâche prise. Enfin, ma prise terrestre, de mes pieds sur le pont du bateau, pas la poulie. Je me laisse glisser, les jambes tendues en avant. Quelques secondes plus tard, mes pieds heurtent le sol, un peu violemment. Je retiens un juron, ça fait mal. Je retire mon matériel en suivant le processus inverse, et je fourre le tout dans mon sac à dos, rapidement, mais pas non plus à l'arrache. Cela fait, je dois me mettre à l'abri avant que l'équipe du dock n'arrive. Je marche d'un pas énergique, presque sur au pas de course, boitant légèrement à cause de mon atterrissage.

Je peux reprendre mon souffle une fois caché derrière un conteneur. Ma pause ne dure pas longtemps, je dois ensuite escalader le grillage qui sépare le dock de la promenade du port. Une fois celle-ci atteinte, je serai un civil comme un autre se baladant la nuit sur les quais. L'ascension se passe sans accro, ça aurait pu aller plus vite si mes jambes n'étaient pas aussi douloureuses. Je décide, une fois que ma première jambe passe le sommet, de redescendre en escaladant plutôt qu'en sautant, pour ne pas finir par me fracturer une jambe pour de bon. Une fois du côté de la liberté, je souffle un bon coup. Il me semble entendre des voix, un peu plus loin, de là d'où je viens. Je décide de ne pas rester dans le coin. En plus, mon lieu de rendez-vous est plus loin.

Je traîne ma carcasse sur la balade du port. Je repère après quelques minutes le lieu de la rencontre. Un petit banc entre un restaurant et un stand. C'est là que je dois rencontrer mon contact. Argent, faux papiers, il doit me donner tout ce dont j'ai besoin pour m'implanter à Mailys. Je m'écroule sur le banc. Hum, la lune est pleine ce soir. Je n'ai plus qu'à attendre.

Après un temps indéterminé, je suis lassé de regarder la lune. Je sors alors deux Poké Ball d'une poche de ma ceinture. Sun-Day et Mu-Len, mes fidèles Mistigrix, me regardent à travers les dômes de verre. Qu'aurais-je fait sans eux pour me soutenir toutes ces années ? Sun-Day réagit. Elle agite ses oreilles, avant de regarder à gauche, vers le bout de la promenade. Je suis son regard. J'entends des pas, quelqu'un arrive.

Qui est-ce ? Mon contact ? Si c'est le cas, il devra répondre au code que je lui adresserai. Mais ça pouvait être n'importe qui. Un civil, un policier, un badaud, mon contact. Alors, qui cela allait-il être ?
Revenir en haut Aller en bas
Walter Blake
Gentleman mais pas trop.
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 19/05/2017

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Mailys [WalterBlake]   Mar 13 Nov - 15:35

Le rire rauque de Chrom résonnait dans les rues du quais, il se moquait de moi ou plutôt du déguisement que je portais car oui, ce soir j'étais sorti déguisé en Wendy, costume blanc et chapka assorti et à vrai dire je ne trouvais pas cela si contraignant que je ne l'aurait pensé en début, ça commençais même à me plaire. Mais rabattons d'abord le caquet de fieffé moqueur de Galegon.

Arrête un peu sinon je sort un ruban et je te l'accroche sur la tête.


Les rires cessèrent immédiatement, on dirait que le ruban n'est pas l'accessoire préféré de Chrom, tant pis pour lui, il aurait pu être mignon, ahah. Enfin bref, si je me trimbalais à Lieucca, ce n'était pas pour rien, j'avais demandé une tripoté de faux papiers pour Wendy car même si j'avais déjà la carte d'identité, je voulais tout avoir afin qu'elle existe vraiment pour qui voudrait fouiner un peu de ce côté.

On avait convenu d'un rendez-vous à côté d'un restaurant qui profitait de sa proximité avec la mer pour utiliser ses produits avec une rare fraîcheur, comment je sais ça ? Et bien, en fait c'était toujours ici qu'il donnait ses rendez-vous, une habitude qui simplifie les choses pour tout le monde surtout que la Ligue à autre chose à faire que de s'occuper d'un petit faussaire de papiers d'identité. Il semblait déjà y avoir quelqu'un sur les lieux, hmm... Ça n'avait l'air de mon pourvoyeur, était-ce un policier ? On verra bien, allons le saluer.

Bonsoir monsieur, ils sont mignons vos Mistigrix, je peux les caresser ?

Ma voix était plus fluette que d'habitude grâce à un dispositif cacher à l'intérieur du ruban attaché contre ma gorge ainsi j'avais la voix attachante bien que parfois énervante d'une jeune fille de bonne famille.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rev Vanitas
Fondu du Duo
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 19/10/2018

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Mailys [WalterBlake]   Ven 16 Nov - 14:38

Un... Rire ? Ou plutôt est-ce une sorte de son rocailleux qui m'évoque un rire, qui se répercute sur les quais. Qui que soit la personne qui s'approche, elle n'est pas seule, et ne semble pas être accompagnée par des humains. Je garde les mains dans mes poches. J'ai l'air détendu comme ça, mais je me suis en réalité entraîné des centaines de fois à dégainer ainsi mes Poké Balls, prenant un adversaire au dépourvu. Je ne sais toujours pas si cette personne est mon indique, et même si c'est le cas, un indique se baladant avec, ce qui semble être, un Pokémon, ce n'est pas non plus bon signe. Qui sait ce qui peut arriver. Je plisse les yeux pour tenter de discerner la silhouette qui s'approche.

Il s'agit d'une jeune fille. Elle est habillée principalement en blanc. Un Galegon marche à ses côtés, le Pokémon semble craintif, il regarde avec peur un objet que tient ce qui semble être sa dresseuse... Un ruban ? Je dois avouer... Ces deux là forment un duo bien singulier. Je ne peux m'empêcher d'avoir un sourire un coin en pensant à l'utilisation du terme "duo" que je viens de faire. Blague de tordu attaché à la notion de dualité. Bref. La jeune fille semble m'avoir repéré. Elle s'avance vers moi. Je reste sur le qui vive, tant que je ne sais pas à qui j'ai à faire, je ne me détendrai pas.

Bonsoir monsieur, ils sont mignons vos Mistigrix, je peux les caresser ?

Elle regarde vers mes jambes. En suivant son regard, je me rends compte que j'ai oublié de ranger mes Poké Ball. L'inconnue peut donc voir Mu-Len et Sun-Day à travers la coquille en verre des appareils. Je ne dois pas faire de conclusion hâtive basée sur sa demande. J'ai travaillé avec pas mal de personnes impliquées dans le monde souterrain du crime, certaines avaient leur petite personnalité et n'étaient pas toujours... Professionnel. Il était donc possible que, quand bien même cette jeune fille était faussaire, elle n'en restait pas moins une gamine qui trouvait ses Pokémon mignons. Ou bien cette fille jouait sacrément bien la comédie et tentait de s'emparer de mon équipe. Deux possibilités qui s'offre à moi. Ou plutôt, trois, en fait, si on considère qu'elle est une simple passante. Que faire, alors ? Je décide de faire confiance à mes Pokémon. Les types Psy ressentent plus facilement les émotions et les humeurs des gens. Mu-Len et Sun-Day sauraient faire face à un danger s'ils en ressentaient un.

Je souris. Bien sûr, mademoiselle. Avant d'enclencher le mécanisme des Poké Ball en appuyant sur le bouton central. Mes deux Mistigrix sortent dans un flash blanc. Sun-Day regarde notre interlocutrice, droit dans les yeux, sans détourner le regard. Mu-Len lui se contente de secouer sa tête, laissant ses oreilles se balancer de droite à gauche.

Votre Galegon est... Pas mal non plus. Je désigne le monstre de fer d'un mouvement de la tête.

Il est temps de me dépêtrer de cette situation. Cette fille est-elle oui ou non mon contact ? Il n'y a qu'un seul moyen de le savoir.

La nuit, tous les Chacripan sont gris. Je lâche machinalement. Je regarde alors la jeune fille, attendant une réaction. Si elle est bien mon contact, alors elle me donnera la fin de la phrase. Dans le cas contraire, je passerai simplement pour un marginal qui traine sur les quais. A une heure avancée dans la nuit. Avec mon sac à dos contenant tout mon matériel avec moi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premiers pas à Mailys [WalterBlake]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premiers pas à Mailys [WalterBlake]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !
» Premiers pas.. Première mousse...
» Le chronomètre des 100 premiers jours a démarré

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: