Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez

 Walty sans Famille [Sans amis aussi vu que c’est un solo]

AuteurMessage
Walter Blake
Gentleman mais pas trop.
Walter Blake

Messages : 137
Date d'inscription : 19/05/2017

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Walty sans Famille [Sans amis aussi vu que c’est un solo] Empty
MessageSujet: Walty sans Famille [Sans amis aussi vu que c’est un solo]   Walty sans Famille [Sans amis aussi vu que c’est un solo] EmptyLun 23 Juil - 22:21

Retour à la case départ, Doublonville, cette ville qui m’aura vu grandir (pas de beaucoup mais ça compte quand même !), je faisais un petit tour de la ville me remémorant la plupart des conneries que j’avais faites à l’époque. Chrom était de sortie avec moi, c’était aussi sa ville d’enfance après tout, il semblait heureux tout comme moi à la vue du fameux magasin CT/CS dans lequel j’aimais tant tourmenter ce pauvre vendeur ainsi que Shannon, la si belle policière qui me passait toujours les menottes quand je le lui demandais (ou pas d’ailleurs). Je me demande ce qu’elle fait d’ailleurs, j’irais sûrement la voir au poste après ce que j’ai à faire.

Parlons-en d’ailleurs de ce que j’ai à faire, rencontrer un notaire à la noix puisqu’apparemment cela ferait près de 8 mois que mes parents se seraient mis en l’air dans un accident de voiture à cause de leur chauffeur qui conduisait ivre, il est mort lui aussi d’ailleurs. Il semblerait qu’il n’ait rien trouvé de mieux que de faire rentrer dedans par un camion-citerne et je vous laisse deviner qu’est-ce qui gagne entre une berline et un douze tonnes. Enfin bref, tout ça pour dire que j’avais du papier à gratter et du papier vert à toucher. Ma réaction par rapport à mes parents peut vous paraître froide mais ce n’est pas comme si je les appréciais pour les nombreuses années de séquestration dans cet hôtel.

Je m’annonçais à l’accueil une fois arrivé à l’agence notariale où l’on m’indiqua le bureau où je devais me rendre. La porte que j’ouvrais me laissait donc apercevoir que j’étais le dernier arrivé et que l’on attendait plus que moi pour commencer car mis à part le notaire était assis sur un fauteuil Xavier, directeur du Royal Blake’s Hotel et meilleur ami du père Blake, qui se leva immédiatement pour me serrer la main.

Bonjour Walter, mes condoléances pour tes parents, c’étaient des gens bien… Sans vraiment prendre le temps de réfléchir, je rétorquais immédiatement : Si tu le dis, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de les connaître, moi. J’avais un peu haussé le ton malgré moi à la fin de ma phrase.

Désolé, je m’emporte un peu mais tu es pourtant bien au courant de leur relation avec moi. Il acquiesça et s’excusa brièvement. Bon, si je suis là c’est pour signer des papiers, non ?

Le notaire sortit alors de son bureau, un dossier qu’il commençait à lire à haute voix, décrivant le lègue de mes parents : la collection de véhicule de mon père (soit une trentaine de voitures, une vingtaine de motos, un hors-bord et un avion de parachutage), sa chevalière, divers objets de ma mère, la modique somme de 253 583 479, 24 Pokédollars. Et bien sûr le Blake’s… Xavier et moi avions croisé notre regard à ce moment, nous savions tout les deux que je ne voulais pas de cet hôtel et de tout façon, je le mènerais sûrement à sa perte quoi qu’il arrive.

C’est étrange que ce soit à moi qu’ils laissent le Blake’s, je m’explique : Je suis parti il y a de ça quoi ? Six ans ? Le tout en était très clair de mon ressenti vis-à-vis de cet hôtel. Il n’y a pas moyens de le léguer à Xavier ?

Xavier se leva tout de suite, offusqué en me hurlant dessus : Walter ! Tes parents te laissent le Blake’s, ce n’est pas pour rien ! C’était leur rêve cet hôtel, te le transmettre tout autant ! Tu es un Blake, le dernier qui plus est ! Alors tu vas me faire le plaisir de l’accepter !

Soupirant un grand coup tout en me frottant les yeux, je lui répliquai : Bien, bien… Puisque que vous avez tous l’air de vouloir me gaver avec ça, je le prends… Mais je ne veux pas m’en occuper, j’ai déjà de quoi faire à Maïlys, c’est de la folie là-bas. Donc, gère le pendant mon absence, t’as les pleins pouvoirs et si un jour l’idée te prend de me virer, fais-le.

Sans plus attendre, j’arrachais les documents des mains du notaire afin de signer à tous les endroits où cela était demander sans vraiment lire cette masse blanche. Balançant le dossier complété, je m’empressais de partir de cet endroit. Je ne voulais pas y passer toute la journée surtout que j’avais envie de faire un petit coucou à Shannon et il serait impoli de venir les mains vide après tout ce temps. Allons faire un tour au centre commercial !

Alors, voyons voire ce qu’il nous faut ? Des fleurs, ça c’est évident ! Du chocolat, rudimentaire ! Une énorme peluche, la base ! Un bijou ? Non, peut-être pas jusque-là… Quoique… Bon, va pour un pendentif et une robe pendant qu’on y est ! Ouais avec tout ça, elle ne pourra pas me repousser cette fois-ci ! Je suis un génie ! Et en moins de temps qu’il ne m’en a fallu pour le dire, j’avais les bras chargés de cadeaux. Maintenant direction le poste de police.

Arrivant à rentrer tant bien que mal à l’intérieur sous la charge de cadeaux, le policier à l’accueil me balança : Voilà, un p’tit con que j’étais persuadé de jamais plus revoir dans le coin ! Répondant amicalement bien que crument je ricanais à nos piques : Et j’en profite pour voir que les beignets n’ont pas encore eu ta peau, mon gros !

Walter ! Abruti-va ! Tu traînes longtemps ton cul en ville ? Histoire de savoir si je dois te coller en garde à vue ou direct à la chaise pour me faire gagner du temps. Rigolant de plus belle avec l’agent je rétorquai : Pour ça faudrait déjà que t’arrive à dévisser ton cul de cette chaise, Bob. Enchainant les conneries deux-trois minutes, je finis par le stopper pour lui demander : Blague à part, Shannon est dans le secteur ?

Il perdit tout de suite son sourire moqueur, laissant un silence s’installer péniblement dans ce bureau pourtant si animé. Son visage devint grave, voir au bord de l’explosion.

Elle a été transférée à Maïlys il y a deux mois de ça, probablement pour essayer de te mettre la main dessus et te rapatrier. Sauf que des salopards de terroristes qui sévissent là-bas l’ont eue. Bob cassa son stylo en deux en exprimant sa colère. Ces connards ont fait cramer une ville entière tout ça parce que ça les amusait de voir des gens crever comme des chiens !Elle essayait de sauver des gens des flammes quand elle a été prise dans un effondrement.

Je tombais alors à la renverse, assommé par la nouvelle, Shannon serait morte pendant l’attentat de Bordeciel ?! Ce serait donc ma faute ? J’aurais donc tué Shannon, la seule personne qui n’ai jamais compté à mes yeux ? Ça veut dire qu’il ne me reste personne ? Je suis seul ? Il ne me reste donc rien, rien du tout ? Je me relevais en m’appuyant sur le mur tandis que Bob me demandait si je voulais de l’aide que je refusais, préférant repartir laissant les cadeaux sur place.

Je déambulais dans les rues tel un zombie en direction de l’hôtel, me remémorant tout endroits dans lesquels on se donnait rendez-vous, où plutôt que l’on jouait au gendarme et au voleur. Je fini par arrivé au Blake’s et sans même m’arrêter à la réception où même m’annoncer à Xavier, je montais dans mon ancienne chambre laissée tel que je l’avais quitté à l’époque. Une fois dans la chambre, je craquais et laissais libre cours à ma rage et ma souffrance, ravageant toute la pièce dans de violents fracas. Epuiser par ce que je venais d’apprendre et mon élan destructeur je me recroquevillais dans un coin pleurant toutes les larmes de mon corps.

Alors que je continuais de pleurer, l’œuf de Pokemon que je transportais et qui, par miracle, avait échappé au massacre se mit à éclore laissant apparaitre un petit pokemon bleu, pas comme ceux que j’avais affronter, il leur ressemblait mais ce n’était pas la même créature. Sûrement le Manaphy dont m’avait parlé Angstorm. Voyant ma détresse alors que je le regardais toujours les larmes aux yeux, il s’approcha de moi afin de se tenir entre mes bras et m’enlacer.

On dirait que t’as choisi ton moment, hein ?

Sa présence semblait pourtant me réconforter un peu même si elle n’avait rien changé au fait que maintenant je suis Walty sans Famille.

_________________

Walty sans Famille [Sans amis aussi vu que c’est un solo] Walty_10
Revenir en haut Aller en bas
 
Walty sans Famille [Sans amis aussi vu que c’est un solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Présentation de Okuo, Un gorille sans famille [Fini]
» Petit Harfang recherche une famille ! Et des amis aussi !
» J'vais me noyer sous un déluge, sans PC, sans mon cheval. Suicide en vue!
» Une famille des amis pour Myu

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: