Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Demain ne meurt jamais. [William & Elena]

AuteurMessage
Môka
Môkalciné
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 18
Localisation : Bah la base secrète du Dr James Nef-... Non rien.

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Ven 29 Juin - 16:55

"Le Projet Môka-Kliklac peut désormais commencer son test sur le terrain. Nous le téléportons à New Lakit."

C'était les dernières paroles qu'avait entendu Môka avant de se réveiller dans l'ancienne cité troglodyte, allongé sur le toit d'une des bâtisses. Prenant son I-Phione, il remarqua assez vite qu'il avait dormi prêt de deux jours entiers, chose qui le surpris. Il vérifia ensuite s'il avait toujours son Pokémon avec lui, c'était le cas. Il commença alors à se questionner sur le "test" dont avait parlé le Majordome. Neffy avait encore apporté des modifications à son corps robotique ? Ou peut-être voulait-il tester autre chose ? Toujours est-il que le jeune cyborg se leva rapidement et descendit du toit où il était perché depuis cinq bonnes minutes maintenant. Suite à cela, il commença à avancer tout en se remémorant ce qu'il s'était passé lors de l'émergence des ruines, le combat avec les Régis, puis Regigigas lui-même, un monstre terrible, sa rencontre avec Violeta aussi, limite aussi terrible que Regigigas, voir plus, car le Regigigas l'avait pas frappé directement, lui.

Et s'il y retournait ? Pour voir comment les choses ont évolués depuis la dernière fois. Avant, il était jeune et inexpérimenté, maintenant il est… jeune, toujours inexpérimenté, mais un peu plus tout de même ! Un retour aux sources, revoir ses débuts pour s'améliorer. Il était conforté dans cette idée et, cette même idée le convainquit d'aller observer ces ruines de plus près. Pas en tant que touriste cette fois, non, en tant qu'éclaireur. Il fallait en quelques sortes qu'il fasse état des lieux, pas vrai ? Et puis, avec de la chance, peut-être allait-il trouver quelque chose qui intéresserait le Doc. C'est quand même des Légendaires qui étaient fais de matériaux inhabituels et quasi indestructible, réussir à trouver la source de ces matériaux pourrait se révéler utile voir indispensable à la conquête du monde. Après, il est fort probable que le jeune homme modifié ne trouve rien de spécial, mais si tout le monde restait sûr qu'il n'y aurait plus rien à découvrir, l'espèce humaine n'aurait jamais évolué. C'est en voulant découvrir des choses qu'on les découvre, des fois c'est dû au hasard, des fois non. Et même s'il ne trouvait rien, l'exploration de ces ruines lui laisserait une chance unique d'agrandir son équipe.

Il se mit alors en route, prenant son temps -parce qu'il a que ça de toute façon- en essayant de deviner ce qu'avait modifié le Scientifique Fou chez lui. Sa vitesse de déplacement ? Une capacité à voler ? Des nouveaux systèmes de défenses ? Une voix robotique le tira de ses pensées et lui résonna fortement à l'intérieur du crâne, au point de donner une migraine passagère au tas de ferraille. La voix s'introduisit alors avec une phrase simple : "Salutations Projet Môka-Kliklac, permettez-moi de m'introduire, Akinom. Je serai votre IA personnalisée pour répondre à la demande du Docteur James Neffy. Vous devez certainement vous poser des questions, mais malheureusement pour vous, je ne suis pas conçu pour y répondre. Vous feriez mieux d'essayer de les poser au Créateur, du moins, s'il prend la peine de vous écouter.".

Môka était agacé, Neffy ne lui faisait pas confiance à ce point ? Il est vrai qu'un robot peut se retourner contre son créateur, n'importe quel idiot qui a déjà regardé un film de science-fiction le sait, c'est un cliché. Mais là, on est dans la vraie vie, les avantages que prodiguent le Docteur à Môka sont trop importants pour que le jeune homme n'ait qu'une once d'envie de s'enfuir. La compagnie du Docteur n'est d'ailleurs pas des plus déplaisantes pour le moment, mais bon. Il faut toujours s'attendre au pire pas vrai ? Toujours est-il que Môka était finalement arrivé devant les ruines. Mais il allait devoir régler quelque chose avant d'entrer. Premièrement, il sortis son Pokémon de sa Poké Ball, puis, il s'éclaircit la voix avant de prendre la parole.

"Akinom, quelles sont tes fonctions exactement ? A quel point peux-tu-..."
"Quelqu'un approche, Projet Môka Kliklac, nous reprendrons cette discussion plus tard pour parler de mes capacités."
"...Appelles-moi Môka."

Le jeune cyborg se tut alors. Il avait effectivement entendu des pas, quelqu'un arrivait, mais aucune idée de s'il était seul ou pas. Au pire moment ! Note à lui même : acheter une oreillette pour ne pas attirer l'attention des passants.
Revenir en haut Aller en bas
William & Elena
I love it when a plan comes together
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/03/2017

MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Dim 1 Juil - 22:08


Voilà plusieurs mois qu'ils étaient en mission lui et Elena sur cette île, bien que leur objectif était de surveiller les activités des Némésis ceux-ci semblaient faire profil bas en ce moment. La dernière clé de Lakit avait été trouvé par un champion de New Lakit, un certain Yob Stran qui semblait être un personnage assez atypique. Will était venu fouiner un peu dans le coin, il était sûr que les terroristes surveillaient le champion dans l'espoir de mettre la main sur la clé, et avec un peu de chance lui-même pourrait mettre la main sur eux.

Will parcourait tranquillement New Lakit en dégustant une crème glacée. Le déguisement de touriste ne le dérangeait absolument pas, et il interprétait son rôle avec la plus grande minutie. Ainsi s'acclimatant au température chaude il avait troqué sa tenue habituelle contre une autre plus confortable. Il était vêtu d'un short noir et d'une chemise hawaïenne orange avec des fleurs blanches, lunette de soleil sur le nez et converse basse aux pieds. Elena, elle qui était cantonnée à la chambre qu'ils avaient prise, mangeait elle aussi un pot de crème glacé. Comme elle était seule pour un moment Elena s'était mise à l'aise dans son fauteuil, en débardeur et caleçon qu'elle avait piqué à son frère. Le pot de glace à la main est son casque-micro sur la tête, elle suivait William sur les différents écrans devant-elle.

* T'debais fai'eun tou'o 'uines. *

Will installa son oreillette bluetooth avant de répondre " sans la cuillère dans la bouche ça donne quoi ? "

* Tu devrais faire un tour aux ruines. *

William prit un tel instant de réflexion avant de lui répondre " hum. Je vois mal ce qu'on pourrait trouver là-bas, toutes les informations utiles ont déjà étaient prélevé de ce tas de pierres. "

* Bah... C'pas comme si t'avait mieux à faire vieux crouton. *

William soupira d'exaspération, il ne prit même pas la peine de lui répondre qu'elle était aussi vieille que lui. " Okay, j'y vais. "

Il se dirigea donc vers les ruines, depuis l'affrontement contré régigigas plusieurs mois auparavant, les lieux avaient été sécurisés et ouverts au public. Un petit chemin touristique avait été aménager, un petit panneau indiquait le début du parcours et un escalier en pente douce se perdait dans la végétation à la périphérie de la ville. Will s'engagea sur le chemin, devant lui, une tignasse blonde le devançait, sûrement un autre visiteur, même si en pleine semaine les lieux n'étaient pas vraiment fréquentés.

Le jeune homme marchait à la même vitesse que Will, celui-ci se retrouvait quelque pas derrière le blondinet, il se demandait s'il devait le dépasser ou non, mais vu l'étroitesse de l'escalier il risquait de le bousculer. Et puis non, il n'était pas spécialement pressé, il suivrait donc patiemment le jeune homme en profitant de sa crème glacé et du beau temps.








* Fiouu joli p'tit cul le jeunot. *

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Môka
Môkalciné
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 18
Localisation : Bah la base secrète du Dr James Nef-... Non rien.

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Dim 22 Juil - 21:38

Le chemin pour arriver jusqu'aux ruines était plus long que ce que le jeune cyborg espérait. Non pas que ça lui pose un quelconque problème au final. Marcher n'était pas dérangeant et le paysage le divertissait suffisamment, en plus, quasiment personne n'était là pour lui gâcher la vue ou lui briser les tympans avec des musiques foireuses. Sérieusement, qui c'est le créateur du Fakset ? Des femmes qui hurlent avec une voix stridente, parfait comme musique dites donc. Enfin, probablement que Môka n'était pas de la bonne époque pour aimer ça. Le Mascaïman se trouvant à ses côtés zieutait de temps à autres le quarantenaire qui se trouvait derrière le jeune cyborg. Le blondinet l'avait remarqué auparavant. C'était un homme un peu plus grand que lui, pas grand chose, environ cinq-six centimètres, il arborait des cheveux bruns un peu bordélique associés avec une barbe coupée court ayant a peu près la même couleur (si on oublie les cheveux et poils de barbe gris du vieux crouton). Ah, et ses yeux sont mauves. En gros c'était ça la description rapide que gardait Môka dans sa base de donnée ou pour faire simple, mémoire. Waw, comment il se donne un air trop cool et condescendant, mettez lui des vioslap svp.

Akinom avait bien l'air afk, tant mieux, Môka risquait moins d'attirer l'attention comme ça. Le jeune cyborg se demandait d'ailleurs comment l'IA avait-elle trouvée ce nom ? C'était pas dans le genre de Neffy de les appeler comme ça ses robots. Enfin bon, le jeune homme ne connaissait quasiment pas le Docteur donc c'était fort possible qu'il l'ait appelé comme ça. Une IA avec une volonté propre, manquerait plus que ça. On se demande où pourrait bien aller le monde, y'aura quoi après ? Des androïdes déviants de leur fonction initiale qui amèneraient à la fin de l'espèce humaine via une révolte orchestrée par un "messie" ? Pfft ! N'importe quoi.

Toujours est-il que le jeune homme était arrivé devant les ruines. Enfin. Les fameuses ruines de GREI. Faites à 100% en bloc MeinKraft. Même si le chemin jusqu'aux ruines avait été aménagé de sorte à faire de cet endroit un lieu touristique, les ruines en elle-même étaient bloquées… Par un fucking tas de pierre. Genre, y'a eu un éboulement et maintenant les rochers bloquent le passage. En tout cas ça a pas du coûter cher à la ligue. Dommage que les rubalises ne stoppent pas les gens qui sont capable de juste, passer en dessous ou au dessus. Le jeune cyborg n'avait aucune idée de pourquoi les ruines étaient interdites d'accès, probablement était-ce parce que c'était dangereux et/ou parce que le gouvernement n'avait pas encore assez de fonds pour sécuriser/rénover cet endroit, qui est une merveille archéologique. Les pierres avaient l'air assez lourde, le jeune homme se demandait même si elles pouvaient être transportées sans aide, genre une pelleteuse ou un autre humain. En tout cas, c'était pas ça qui allait l'arrêter, il regarda son Mascaïman en attirant son attention avec un claquement de doigts.

"Tu te sens capable de dégager les rochers avec un Tourbi-Sable ? J'ai vraiment besoin de ton aide là."

Le Pokémon Croco Sable acquiesça d'un signe de tête avant de générer une violente tempête de sable qui éparpilla les rochers de tous les côtés avec une puissance plutôt énorme pour un Pokémon de cette taille, le jeune cyborg était limite terrifié. Une fois la tempête finie, le blondinet entra dans les ruines par l'entrée qui venait d'apparaître. On pouvait presque entendre un tatata taaaaaa suite à cette énigme résolue, vraiment, c'était tellement… simple. Enfin, la violence de l'expédition des rochers les avait quand même envoyés plus ou moins loin, espérons qu'ils ne fassent aucun dommage collatéral.

Suite à cet effort qui mérite franchement un petit repos, le jeune cyborg renvois le Mascaïman dans sa Poké Ball accompagné d'un "Merci !" avant de se poser un petit peu en vérifiant si il capte toujours la 7G sur son IPhione.

Malheur, ce n'est pas le cas, débile.

Souffrant à cause de cette tristesse infinie, il observe désormais quelque chose d'autre que son IPhione, le quarantenaire du début. Il le dévisage avant de prendre la parole pour dire quelque chose ayant beaucoup de sens après tout ce qu'il s'est passé.

"Yo."
Revenir en haut Aller en bas
William & Elena
I love it when a plan comes together
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/03/2017

MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Lun 10 Sep - 18:11




Le gamin était arrivé avant Will à l'entrée des ruines, entrée qui se retrouvait obstruée par un tas de pierres. Will s'arrêta à une dizaine de mètres, tandis que le blondinet faisait face aux cailloux. Cela avait beau être une sorte d'éboulis, ça n'avait pourtant absolument pas l'air naturel, on avait mis ces rochers ici. Pourquoi quelqu'un s'embêterait à faire cela ?

*hum, ça a l'air fermé. Et suspect. *

Elena avait suivi le même raisonnement que son frère, mais à peine avaient-ils eux le temps de se questionner que le pokemon du gamin avait envoyé valdinguer les rochers un peu partout dans la végétation environnante. William siffla en enlevant ses lunettes de soleil.

wow.:
 

Des sillons se tracèrent dans la verdure alors que les rochers déboulaient la pente, heureusement que la végétation était dense, et les rolling stones s'arrêtèrent au bout de quelques mètres, stoppés par les arbres. William poussa un petit soupir de soulagement, la jeunesse avait beaucoup trop d'entrain. Le jeune homme sembla alors s'apercevoir de sa présence et après un moment lança un "Yo." sans grande conviction.

Will hésita un moment, rangea ses lunettes, Regarda une dernière fois en arrière les pierres affalés dans les bois, avant de revenir sur le visage du jeunot. Il souleva sa main et répondit un " salut! " William se tourna ensuite vers l'entrée fraîchement dégagée et annonça :

"je suppose que l'on peut entrer maintenant."

*quoi, c'est tout ? Tu ne dis rien ?!*

Will fit un shrug mental que sa sœur sembla comprendre. Elle poussa un soupir mais ne fit aucun autre commentaire, cela n'aurait servi à rien avec sa tête de mule de frère. Celui-ci partit d'ailleurs en direction de l'ouverture, passa le nuage de poussière qui flottait à l'entrée et se retrouva à l'intérieur des ruines. Il plissa les yeux, tentant d’accommoder sa vision à cette pénombre alors qu'il faisait plein soleil à l'extérieur.

*Je vois riiieeeeen !*

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Môka
Môkalciné
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 18
Localisation : Bah la base secrète du Dr James Nef-... Non rien.

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Mar 2 Oct - 18:41

"Salut !" -prononça William-le-vieux-crouton en réponse au "Yo" balancé par le blondinet.

Bien, bonne nouvelle pour le pseudo cyborg, le quarantenaire semblait amical… Du moins, disons qu'il avait pas l'air hostile. Le barbu reprit la parole après s'être tourné face à l'entrée des ruines, bien décidé à dégager le petit blanc qui s'était incrusté, le salow.

"Je suppose que l'on peut entrer maintenant." -annonça-t-il avant de rester silencieux de nouveau. Le dresseur du Mascaïman se mit à avoir un petit sourire en coin, il veut également entrer ? Eh bien, il n'a toujours pas l'air hostile aux yeux du jeune homme, alors avoir un potentiel allié ne peut certainement pas faire de mal. Regardant rapidement les pierres qui n'avaient, par chance, blessées personne, il approuva les paroles du beau monsieur aux yeux violets-roses avec un "Effectivement, allons-y !" avant de pénétrer dans les ruines à son tour.

Les ruines sont… Anciennes. Et poussiéreuses. Ou alors c'était peut-être à cause du déblayement extrême du jeune crocodile de sable ? C'est possible aussi. Toujours est-il que c'était pas tout. Les ruines restent en bon état malgré la parade des Golems qui a eu lieu y'a déjà pas mal de temps quand même, le jeune homme en avait des bons et des… Mauvais souvenirs. Les bons, c'est à dire la beauté des lieux ou la rencontre avec les créatures légendaires. Les mauvais comme… La claque de la conseillère, son inutilité totale, la colère de la conseillère, le direct toxic du Coatox, la fureur de la conseillère et… Vous avez compris. En tout cas, Môka se rappelait du chemin qu'il avait pris pour arriver à Regice, le golem de glace. *Un escalier frais et humide, de la mousse semblait pousser dans les creux des roches. Une odeur de moisi s'en échappait.* -pensa-t-il.

Mais il n'était pas pressé, l'entrée des ruines était déjà magnifique et même si il ne pouvait voir devant lui qu'en grande partie grâce à l'option "Lanturne de poche" de son IPhione, ça lui suffisait amplement pour admirer les gravures anciennes ou les puissants piliers soutenant le plafond des ruines. En parlant des gravures, avaient-elles un sens ? Le plus étonnant avec ces ruines, c'est qu'après l'accident avec les Régis, plus personne n'en avait reparlé, pourtant des tas de choses étaient inédites à l'intérieur, des végétaux inconnus, des gravures n'ayant aucun sens… Et… Un peu plus loin contre un côté lisse d'une des parois, une étrange créature était dessinée sur un papier ancien, le plus étrange, c'est qu'elle ne ressemblait à rien de ce que le jeune homme avait connu.

La Créature:
 

Le jeune homme réfléchissait, il est vrai que plus loin, dans les ruines, se trouvait les vestiges d'une ancienne civilisation. Se pourrait-il que ce soit eux qui aient découvert cette créature et que l'un de leurs dessinateurs l'ait représentée sur ce bout de papier ? Môka attrapa le "papyrus" et décida de le garder dans son sac, qui sait ? Peut-être que le Docteur James Neffy était capable de mettre un nom sur ce… Truc ? Le blondinet se tourna vers Will et commença à ré-engager une conversation.

"Ces ruines, c'est la première fois que vous y pénétrer euh… Monsieur… ?"
-dit-il, laissant planer un silence sous-entendant qu'il avait VRAIMENT besoin d'une assistance et d'un coup de main du quarantenaire. "Je suis Môka, comme je pense que vous allez pas juste vous barrer maintenant en ayant vu que l'entrée des ruines, autant vous demander votre prénom. J'vous donne le miens du coup par la même occasion, vu que pénétrer tous les deux dans ces ruines fait un peu de nous des compagnons de voyages spécialistes investigateurs des ruines archéologistes… Oui, nan, pas du tout en fait. Mais j'ai quand même envie de connaître votre nom."

Débile de Môka.
Revenir en haut Aller en bas
William & Elena
I love it when a plan comes together
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/03/2017

MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Mer 10 Oct - 19:45


Sa vision redevint claire alors que le blondinet sortait son smartphone afin de l'utiliser comme lampe torche, Will décida de faire de même afin de ne pas être dépendant de la lumière du garçon. Lequel garçon avait trouvé semble-t-il un « trésor », un papier accroché au mur captivait son attention, après quelques instants il escamota le document et le rangea dans son sac. Will eut un petit sourire pour lui-même, le papier devait avoir peu de valeur pour qu'il soit ainsi affiché sur un mur de l'entrée, il fit donc celui qui n'avait rien vu et rattrapa le garçon avant qu'il n'aille plus loin.

Elena profita de ce cours moment pour intervenir, avec un air que Will devina faussement sérieux

* hey bien, on accompagne un pilleur de tombes semble-til... *

Will effaça son sourire quand l'adolescent se retourna vers lui l'air de rien et lui adressa la parole

"Ces ruines, c'est la première fois que vous y pénétrer euh… Monsieur… ?"

" Oui, je suis en vacances, donc c'est ma première fois sur cette île. " ce qui était vrai à quelques détails prêts, mais il n'avait pas besoin de le savoir.

"Je suis Môka, comme je pense que vous allez pas juste vous barrer maintenant en ayant vu que l'entrée des ruines, autant vous demander votre prénom. J'vous donne le miens du coup par la même occasion, vu que pénétrer tous les deux dans ces ruines fait un peu de nous des compagnons de voyages spécialistes investigateurs des ruines archéologistes… Oui, nan, pas du tout en fait. Mais j'ai quand même envie de connaître votre nom."

* Wow. Il a la tchatche le jeunot. *

Will sourit et tendit sa main à l'adolescent, " William, enchanté Moka. " après la poignée de main il continua " et bien, je te laisse mener l'aventure dans ce cas, je te suis cher compagnon archéologue. "








* T'es vraiment un gamin. *

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Môka
Môkalciné
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 18
Localisation : Bah la base secrète du Dr James Nef-... Non rien.

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Mar 23 Oct - 19:54

"Hm..."

Réflexion intense... Ah non, c'est juste réfléchir, my bad. C'était la deuxième fois que Môka se baladait dans ces ruines, mais c'est la première fois qu'il remarquait le croisement à l'intérieur d'elles, menant à différents escaliers. Lors de l'attaque des Golems, il s'était contenté de suivre la conseillère comme un stagiaire de 3ème, plus préoccupé pour sa vie ou les Pokémons aux alentours que les ruines en elles-mêmes. Maintenant, tout avait changé, il menait la marche, accompagné par William.

Mais le truc, c'est qu'il ne se souvient pas de quel escalier il avait pris auparavant. Mais genre vraiment pas, la seule chose qu'il sait, c'est que l'escalier menait à une sorte de jardin suspendu couvert par de la glace ou de la neige. Ses souvenirs sont vagues cela dit. Et voilà donc le choix cornélien à faire : L'escalier semblant descendre profondément dans les entrailles de la terre, l'escalier frais et humide étant habité par de la mousse ou l'escalier qui ressemble à un toboggan. Enfin, choix cornélien c'est un peu exagéré, car le cyborg sait déjà quel chemin il va prendre. Et non, ce n'est pas forcément le même que celui qu'il a pris jadis, tout va dépendre de son instinct, en lequel il a pleinement confiance.

*Plouf plouf, ce sera toi... Entrailles !* dit-il en s'avançant vers l'escalier en question.

Un pas après l'autre, il commence à descendre et observe les nombreuses gravures sur les murs. Il y en a vraiment plus qu'au début. Mais le langage ne semble pas pouvoir être décrypté, du moins pas par le jeune homme. De temps à autres, il jette un coup d'oeil en arrière pour voir si William y comprend plus quelque chose que lui. Ce serait certainement plus utile si le Môka savait lire sur les traits du visage, malheureusement pour lui c'est pas le cas. Plus le duo avance, plus les murs deviennent de moins en moins stylisés et de plus en plus tranchants, comme si des milliers de Lame de Roc avaient percé l'architecture... ou en façonnaient une nouvelle, plus antique. Merci le cc.

Mais tout touche à sa fin devant l'entrée de ce qui semble être... Un temple ? L'entrée est cependant bloquée une fois de plus par des roches de toutes sortes encore plus grandes qu'a l'entrée des ruines. Môka lève un sourcil. C'est un sketch ? Comment est-ce possible, quelqu'un aurait délibérément créé des éboulements pour empêcher les gens d'approcher plus ? Vraiment étrange.

Par réflexe, le blondinet fait encore sortir son Mascaïman de sa Poké Balle, pour si jamais il pourrait aider. Mais le cyborg doute que son petit crocodile des sables ait la force de dégager les rochers par lui même et puis ce serait trop dangereux si ça marchait, on est dans des ruines quand même. Il se tourne vers William, histoire de voir si il a pas quelque chose à proposer pendant qu'il effectue un shrug.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
William & Elena
I love it when a plan comes together
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/03/2017

MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Jeu 1 Nov - 18:31



La descente se faisait en toute tranquillité, et pour cause, cela faisait un petit moment que Will n'avait pas entendu Elena.
*Bah. C'était à prévoir. * la communication avait été interrompu dès qu'il avait commencé à s'enfoncer sous terre, à partir de maintenant, plus d'assistance possible. Un petit sourire naquit sur le visage de Will, au moins il pourrait faire quelques bêtises sans se faire réprimander.

Les murs étaient couverts de hiéroglyphes, vestige d'une civilisation perdue, d'après ses souvenirs c'était un certain Jean-François Chapignon qui avait été le premier à déchiffrer cette écriture. Maintenant une simple appli sur smartphone pouvait sûrement le faire. Les temps changent se dit William. Les gravures se faisaient de plus en plus primitives au fur et à mesure de leurs descentes, ce qui était assez étrange, comme si le peuple qui vivait là était sorti du centre de la terre pour creuser jusqu'à l'extérieur, racontant leurs histoires au gré de leur remontée. Will était perdu dans ses pensées et il faillit rentrer dans le blondinet qui s'était arrêté devant lui.

Une immense grotte leur faisait face, la voûte n'était q'un gouffre noir et les stalagmites ancestrales s'y perdaient sans en apercevoir le sommet. Au milieu de cette immensité trônait un temple, une pyramide d'un style étrange, semblant mélanger toutes les cultures connues.

Encore une fois, l'entrée avait subi un éboulement, la coïncidence était trop grande. Môka avait déjà sorti son mascaïman. William haussa un sourcil d’appréhension, et avant que Moka n'agisse il prit les devants.

" Avant de tout casser, allons observer de plus près. " pendant que le petit groupe s'avançait, Will commença son explication sur un ton professoral.

" Une des choses communes à tous bâtiments accueillants des personnes importantes, ce sont les apparences. " il s'arrêta devant l'entrée un moment et commença à observer les alentours." Il serait inconcevable que le bas peuple et les hautes castes soient vue ensemble, surtout dans de tels lieux. " Le dallage de pierre à droite de l'entrée attira son attention, il pointa du doigt le sol avant de reprendre.

"  Là ! Regarde, les nobles ne fréquentaient pas les serviteurs, en tout cas, pas plus que nécessaire, néanmoins ces gens devaient pouvoir faire leurs travaux et pouvoir se déplacer dans les bâtiments sans être vue. Tu vois comme ces dalles sont usées en leurs centres ? L'on passait beaucoup par ici. Suis-moi ! "

Il arpenta le chemin, celui-ci bifurquait derrière le temple, presque invisible tant que l'on ne s'y trouvait pas. Il arriva à une petite ouverture, bien qu'il éclairât celle-ci, on n'en voyait pas la fin. Il se retourna vers Môka et lui dit " Voilà notre entrée ! Prêts à continuer ? " William sentait monter l'excitation en lui, cela pouvait s’avérer amusant finalement cette petite sortie.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Môka
Môkalciné
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 18
Localisation : Bah la base secrète du Dr James Nef-... Non rien.

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Sam 24 Nov - 20:38

Alors que Môka s'apprêtait à donner à son Mascaïman l'ordre de bouger les rochers par défaut d'avoir plus de choix, William s'avança, prenant les devants.

"Avant de tout casser, allons observer de plus près."

"Ouais, pourquoi pas. C'est probablement une meilleure idée." dit-il, suivant l'avancement du quarantenaire.

"Une des choses communes à tous bâtiments accueillants des personnes importantes, ce sont les apparences. Il serait inconcevable que le bas peuple et les hautes castes soient vue ensemble, surtout dans de tels lieux."

Môka pigeait rien à ce que disait son compagnon archéologique de fortune (qui semblait plus être historien là, tout de suite). Le blondinet espérait juste qu'il ne lui faisait pas rattraper les quelques années d'études qu'il avait perdu pendant qu'il faisait la chasse aux créatures extraordinaires. Si il y avait bien quelque chose qui ne manquait pas au cyborg, c'était le collège et lycée, surtout les cours de Kalosien, dieu que ce jeune homme était mauvais dans cette pratique de langue. Mais il n'avait pas à penser à ça, même si ça sonnait barbant, c'était pour le plus grand bien qu'il devait écouter les histoires du Père Castorno.

"Euh… Ouais, et du coup ?"

"Là ! Regarde, les nobles ne fréquentaient pas les serviteurs, en tout cas, pas plus que nécessaire, néanmoins ces gens devaient pouvoir faire leurs travaux et pouvoir se déplacer dans les bâtiments sans être vue. Tu vois comme ces dalles sont usées en leurs centres ? L'on passait beaucoup par ici. Suis-moi !"

Il pointait du doigt les dalles au sol. Môka comprenait à moitié, c'est vrai qu'elles étaient usées si on y faisait vraiment beaucoup attention, mais quel rapport avec cette histoire de nobles et de serviteurs ? Il était un peu perdu, aussi décida-t-il de suivre aveuglément William en espérant que le quarantenaire ne se trompe pas. Tout cela l'amena devant une ouverture qui semblait passer sous le temple, une entrée secrète ? Comment le vieux pouvait savoir tout ça ? Le cyborg était au summum de la non-connaissance mais tout de même. En tout cas le blondinet était exalté.

"Voilà notre entrée ! Prêts à continuer ?"

"Comme si rebrousser chemin après en avoir tant baver était une option ! Plus que jamais !"

Le jeune homme s'engouffra dans l'ouverture, fonçant tête baissée comme à son habitude (pas la tête la première, hein, il est pas si con). S'engouffrer est un bien grand mot, disons plutôt qu'il est tombé sur un mètre verticalement en se blessant au derrière avant de commencer à avancer dans ce qui semblait être un couloir légèrement éclairé par des gemmes précieuses. Ouais, des gemmes précieuses qui montrent le chemin. SI C'EST PAS UN SIGNE QUE JE DEVRAIS PLUTÔT ÊTRE EN TRAIN DE JOUER TARIC EN RANKED, JE SAIS PAS CE QU'IL TE FAUT MAZE. Oh, et évidemment Môka a prévenu William de faire attention, histoire qu'il fasse pas la même erreur que lui.

Continuant d'avancer, il tombe sur un trou dans le plafond. C'est étrange, on dirait vraiment que quelqu'un est passé par là y'a pas longtemps, la dalle est retirée et placée sur le côté contre le mur. Le jeune cyborg n'a pas de mal à escalader et se trouve désormais dans une salle circulaire à l'intérieur du temple. Attendant William, il ne peut s'empêcher de remarquer à son tour que ça fait beaucoup de coïncidences quand même.

*crac*

"AH !" dit-il (c'est un cri de terreur et de surprise).

Le blondinet sursaute avant de découvrir sur quoi il marche : des os. Humains ou Pokémon il n'en a aucune idée, mais il n'a pas le temps de s'attarder là dessus, car quelque chose d'autre attire son attention en plus des fameuses gemmes toujours présentes dans des pilonnes. Et ce autre chose, c'est un autre bout de papier ancien, mais cette fois-ci brûlé par le réactif oxyacétylénique. Aucun doutes possible, il ne sont pas seuls. Et si ils ne sont pas seuls…

Non. C'est impossible que ça arrive de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
William & Elena
I love it when a plan comes together
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/03/2017

MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Dim 25 Nov - 17:55


Will se faufila derrière Moka, prenant garde à la descente abrupte, pourquoi diable une aussi haute marche ? Certains mystères ne devaient jamais être résolu. Le blondinet se faufila dans une trappe au plafond, pendant que Will se hissait tant bien que mal un cri viril se fit entendre.

"AH !"

Will finit de traverser la trappe et se remit d'aplomb sur ses pieds avant de demander :
"  Qui a-t-il mon jeune ami ? Tu as vu un fantô-..." Il suspendit ses paroles en apercevant le sol jonché d'ossement. "  Ah. Oui. Ça devait être une ancienne salle mortuaire ou quelque chose du genre. " Avec un sourire il tapa sur l'épaule de Môka. "  Pas besoin de pousser des cris de vierges effarouchées pour si peu ! "

À peine avait-il lancé sa boutade qu'un battement d'ailes se fit entendre au-dessus d'eux. Will leva la tête mais n’aperçut rien, les lueurs des gemmes n'étaient pas suffisantes pour apercevoir le plafond. Un autre battement d'ailes, accompagné cette fois d'un hululement, obombra la pièce d'une aura étrange.

*Coucouuuu*


" Mais c'est quoi ce truc ? ... " fit un Will interrogatif mais pas vraiment craintif, à son âge il en avait vu d'autres. Nouveau bruissement d'aile.

*Coucouuuuuuuuu*

Quelque chose se préparait, Will le sentait, l'atmosphère était en train de changer, la lumière des gemmes gagna en intensité, révélant une corniche à une dizaine de mètres au-dessus d'eux, une barrière de pierre avait était taillé dans le roc, créant ainsi un balcon. Un bruit de pas se rapprochaient et en même temps la personne à qui appartenait ces pas frappait dans ses mains lentement,

* clap, clap, clap*

Un homme apparut sur la corniche et s'adressa à eux.

" Ainsi vous m'avez trouvé ! "

L'homme prit le temps de prendre une pose théâtrale, écarta les mains, leva la tête et inspira profondément. Quand il reporta son attention sur Will et Moka, il débita un flot de paroles en pointant un doigt sur eux !

" Saaaaalut à vous mes amis, Je suis Régis Lafarge dresseur pokemon ! J'espère que vouuuuuuuuuus allez bien, car c'est votre dernier jour sur terre ! "


Les bruissements d'ailes se firent à nouveau entendre, et deux pokemon se posèrent sur la balustrade de pierre aux côtés de Régis.

" HAHAHAHA !  MISS ET JIRACHI ! À l'ATTAQUE ! " les deux pokemon réagirent à l'ordre de leur maître et s'élancèrent vers Will et Moka en poussant leurs cris simultanément.

"COUACOUA !"
"COOPSCOOPS !"



HRP:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Môka
Môkalciné
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 18
Localisation : Bah la base secrète du Dr James Nef-... Non rien.

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Dim 9 Déc - 0:56

*Coucouuuu*

Môka tremblait comme une feuille, ça plus les os plus le souvenir des régi, ça faisait un peu beaucoup pour le jeune homme sur le moment. Il essayait quand même de se réconforter mentalement et William aidait bien aussi, au moins sa présence avait quelque chose d'apaisant. Le blondinet se calma un peu et se concentra, les bruits venaient d'au dessus et n'étaient pas humains, plutôt Pokémons. La vraie question était maintenant si ils étaient sauvages ou dirigés par un dresseurs. C'est vrai que les éboulements n'avaient pas vraiment l'air "naturel", mais de la à soupçonner quelqu'un… Et puis zut ! Pas le temps de se faire des films, la réalité attend.

"Mais c'est quoi ce truc ? ... "

"Au-aucune idée… Il fait trop sombre !"

*Coucouuuuuuuuu*

*Tu n'as pas peur. Tu n'as pas peur ! TU N'AS PAS PEUR !*

Des applaudissements réveillèrent Môka de son état de stase, il y avait donc bel et bien un humain ici. Le cyborg leva son regard vers la personne qui lui parlait. Cette personne avait l'air d'avoir aménagée le lieu, nan parce qu'une corniche naturelle, une barrière de pierre taillée dans la roche, mes couilles sur ton front ça fait un balcon (oui, non je suis pas sûr de celle-la, juge pas.). Les applaudissements étaient lents, d'après Akinom, 98% de chance que ce soit sarcastique. Merci Sherlock. En tout cas, le dramaturge qui sait faire ses entrées prit la parole.

"Ainsi vous m'avez trouvé ! Saaaaalut à vous mes amis, Je suis Régis Lafarge dresseur pokemon ! J'espère que vouuuuuuuuuus allez bien, car c'est votre dernier jour sur terre !" dit-il, pointant du doigt les deux protagonistes pendant qu'il se faisait rejoindre par ses deux volatiles qui se révélèrent être un Couaneton et un Roucoups.

"Pa-pardon ? Ce…  C'est pas un peu viol-..."
"HAHAHAHA !  MISS ET JIRACHI ! À l'ATTAQUE !"

Le Roucoups s'élança vers Will avec fureur tandis que le Couaneton volait vers Môka à toute vitesse. Heureusement, par un incroyable concours de circonstances et de deus ex machina, Môka n'avait pas renvoyé son Mascaïman dans sa Poké Ball. Ainsi, même si la peur le domine, il se ressaisit et se concentre pour réfléchir à une stratégie contre les volatiles.

"To-tourbi-sable devant moi et William ! Ils vont devoir ralentir la cadence..."

"NE SAIS-TU DONC PAS QUE LE TYPE SOL NE FONCTIONNE PAS CONTRE LES TYPES VOL ?" hurla l'homme, fier de lui.

Sauf qu'il avait pas l'air de comprendre que le but n'était pas de faire des dégâts, mais d'entraver leur progression histoire de laisser le temps à Will et au blondinet de réfléchir. Certes ils sont immunisés, mais ils ne peuvent tout de même pas foncer en ligne droite dans une mini tempête de sable sans prendre le risque de se faire balayer vu leur poids. Et puis, de toute façon, le Tourbi-sable avait un autre effet sur ce sol…

Elle projetait des ossements dans toutes les directions.

L'adolescent espérait juste que William n'avait pas été touché. Les deux volatiles avaient été repoussés mais n'étaient pas hors d'état de nuire, Régis prit un air énervé (probablement car il s'était reçu un os à moelle) et gueula de toutes ses forces les prochains ordres :

"MISS, UTILISES CYCLONE ET TOI JIRACHI UTILISES BULLES D'O ! MONTREZ MOI QUE CES PARTIES SUR LE TCG VOUS ONT SUFFIT COMME ENTRAÎNEMENT !"

Le Roucoups commença à battre fort des ailes pour créer un cyclone tandis que le Couaneton projetait ses bulles dans ledit cyclone. C'était très joli y'a pas à dire et puis ça faisait peur, les bulles étaient envoyées dans toutes les directions. Elles ont même touchées le Mascaïman du cyborg, le cyborg en lui même et leur dresseur, et ptet William je sais pas. Bref, shame on birds.

"Mi-mince, il est fort.. ! Tu penses avoir une stratégie Will- ? Groz-Yeux, Masky !"
Pour commencer, affaiblir leurs défenses, ce serait déjà pas mal, mais le Mascaïman allait pas pouvoir se débrouiller seul. Oublie pas que t'as un Toudoudou, il va peut-être retourner le cours de la partie avec un outplay.

Oh, et attention, peut-être que les hurlements de Régis vont attirer des Pokémons sauvages venant des ruines. Au passage, vu la gueule des ossements, je préférerais pas voir ceux qui ont survécus.
Revenir en haut Aller en bas
William & Elena
I love it when a plan comes together
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 04/03/2017

MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Dim 9 Déc - 19:19




Will haussa un sourcil interrogateur en voyant arriver l’énergumène, mais il n'eut guerre le temps de se questionner sur le pourquoi du comment, à peine se fut-il présenter qu'il passa à l'attaque sans crier gare.

Le gros volatile fonça sur Will et Moka, suivit de près par le non moins gracieux anatidé. Môka réussi à réagir avant Will, une chance que son mascaïman fut-ce déjà déployé.

"To-tourbi-sable devant moi et William ! Ils vont devoir ralentir la cadence..."

Bien. Cela leur donnait un peu de temps pour réfléchir. Enfin, il en aurait eu, du temps, si ce dadais de Régis n'avait pas enchaîné deux tours de suite.

"MISS, UTILISES CYCLONE ET TOI JIRACHI UTILISES BULLES D'O ! MONTREZ MOI QUE CES PARTIES SUR LE TCG VOUS ONT SUFFIT COMME ENTRAÎNEMENT !"

Will fronça les sourcils à peine avait-il prononcé cela où la tempête du mascaiman prenait fin et l'attaque combinée des piafs fonçait sur eux. Pas le choix, à découvert comme il était, il allait falloir encaisser. Will se protégea comme il put, heureusement la distance était un peu trop grande pour que l'attaque fût réellement efficace. Bigre, il avait un bon timing le maraud.

"Mi-mince, il est fort.. ! Tu penses avoir une stratégie Will- ? Groz-Yeux, Masky !"

Les zozios eurent un instant d'hésitation, l'attaque du blondinet semblait les avoir affectés. c'était déjà ça de pris. Will eut un sourire, il était réactif ce gamin, cela s'avérerait utile.

"Bien gamin, déjà on va se mettre à couvert, rester planté là en plein milieu de leurs lignes de tir ce n'est pas très malin. "Il joignit le geste à la parole et poussa Moka derrière une colonne en ruine et se mettant lui-même à l'abri.

" ensuite... " il sortit sa pokeball de la poche de son short et la tendit à Môka " Tu te sens capable de balancer ça à la figure de l'autre ? Je le ferais bien mais c'est un coup à me chopper une luxation à l'épaule " C'est qu'il n'était plus tout jeune le Willy, il fallait se ménager. Il ajouta à l'attention de Môka "  Vise juste sa tête, Chamallow fera le reste. "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Môka
Môkalciné
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 18
Localisation : Bah la base secrète du Dr James Nef-... Non rien.

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   Dim 9 Déc - 20:04

"Bien gamin, déjà on va se mettre à couvert, rester planté là en plein milieu de leurs lignes de tir ce n'est pas très malin. "

"J'admets qu-! Ouf ! Okay, on est à l'abri pour le moment, ensuite ?"dit-il, après s'être fait pousser derrière la colonne de pierre.

" Ensuite...  Tu te sens capable de balancer ça à la figure de l'autre ? Je le ferais bien mais c'est un coup à me chopper une luxation à l'épaule. Vise juste sa tête, Chamallow fera le reste."

William lui tendit une Poké Ball, à l'intérieur se trouvait donc… Chamallow ? Quel Pokémon cela pouvait être ? Certainement un type fée vu le nom ultra niais, mais après tout, ça pouvait être n'importe quoi au final. Les surnoms sont à l'appréciation des dresseurs, qui appellerait honnêtement un Mascaïman "Masky" ? C'est pas comme si ça sonnait bien. Dans tous les cas, Môka regarda tour à tour la Poké Ball puis Will, il finit par la prendre, plein de doutes sur si il allait y parvenir ou pas. Certes il avait la force robotique, mais il était même pas sur de si elle existait vraiment de un ou de si il allait réussir à s'en servir. Tant pis, le cyborg allait devoir faire comme il faisait depuis toujours, essayer de bien viser en tirant le plus fort possible. Like a normal living being.

"SORTEZ DE LA, FROUSSARDS ! PEUREUX ! VENEZ EN DECOUDRE BANDE DE COMMUNES SANS VALEUR !"

"O-okay. Je vais essayer, prépare-toi, les oiseaux vont arriver… Et je compte sur toi, Marshmallow ! AAAAAAAAA-YEET !"

First you yeet the Régis, THEN YOU BEAT THE REGIS. Môka lança la Poké Ball le plus fort qu'il pu en essayant de bien viser. Par chance ou par talent, selon le degré de mauvaise foi et de mindfuck dans ce rp où les protagonistes sont toujours supposés gagner, la Poké Ball arriva devant Régis, un peu au dessus de sa tête pour être plus précis, et de cette Poké Ball SORTIT LE FABULEUX POKEMON….

Ptiravi !

MERDE, MÔKA S'EST TROMPE DE BOULE ! L'IDIOT !

"Quesque… VOUS COMPTEZ M'ACHETER AVEC DES POKEMONS MIGNONS, C'EST CA ? ET BIEN CA NE MARCHERA PAS CAR MISSY JIRASHY M'A QUITTEE, AHAHAH. Ahahah…. AAAAAAH !" hurla Régis avant de se mettre à pleurer.

"… Euh…"

Régis reprit son souffle et entre deux reniflements, il reprit la parole.

"Mais ce n'est pas grave *snif*, car je suis sûr qu'elle reviendra à moi si je RAMENE VOTRE TETE DANS UNE BOITE EDITION COLLECTOR MEGA RAIKAZA. AGENOUILLEZ-VOUS DEVANT MA TOUTE PUISS- Oh, une notification de ma chaine YouPoké ! 23 abonnés, wahou ! Ah, et Miss, Jirachi, crevez les."

C'était de moins en moins logique, mais au moins il était distrait. Parfait pour laisser Will tenter de prendre par surprise Régis. De son côté, Môka observait les deux volatiles foncer vers son Mascaïman, lui et Will, c'était du 2vs3 techniquement, enfin ça l'était avant que les deux oiseaux lancent respectivement Charge et Aéropique sur le croco des sables du jeune homme, quel irrespect. Masky, à bout de force, s'effondra au sol avant de se relever 5 secondes plus tard le regard plein de haine. Il ouvrit ensuite sa gueule et couru en poussant des cris vers le Roucoups, le faisant prendre la fuite tandis qu'il le traçait. C'était en effet une attaque Frénésie qui dévoilait toute la colère des coups qu'il avait pris depuis le début du combat. De quoi faire peur aux pigeons. Un véritable petit crocodile assoiffé de sang.

"… Masky ! REVIENS ! TUER C'EST MAL ! ON EST PAS SENSE ALLER AUSSI LOIN DANS UN COMBAAAT ! Oh, et avant que j'oublie… HIYAAAAA !" hurla le jeune homme viril en lançant la Ball du quarantenaire.

Boum, cette fois ci c'était la bonne Poké Ball normalement. Je suppose que c'est foiré pour la cachette cependant ? Au moins William devrait pouvoir gérer de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Demain ne meurt jamais. [William & Elena]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Demain ne meurt jamais. [William & Elena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre, la guerre ne meurt jamais ... [En cours]
» ANTANASYA ❦ demain ne meurt jamais ▬ terminée
» La liberté ne meurt jamais [RP solo]
» La russie ne meurt jamais.
» Un cœur vaillant ne meurt jamais!~

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: