Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez

 Un parfum de souvenir [solo]

AuteurMessage
Valder
Poison qui dort, futur Darth Va(l)der ?
Valder

Messages : 306
Date d'inscription : 09/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Un parfum de souvenir [solo] Empty
MessageSujet: Un parfum de souvenir [solo]   Un parfum de souvenir [solo] EmptyMar 1 Mai - 13:52

La prochaine étape de Valder était particulière. Elle le menait droit vers l’une des attractions de New Lakit. Attraction tout à fait en thème avec la ville, n’étant nul autre qu’un immense jardin. Mais une attraction un peu particulière, car contenant une arène. Oui, là où Valder décidait d’aller n’était nul autre que l’arène de Violeta. Mais pas pour un combat. Pour plus important encore. A peine entrée, il vint s’adresser à l’accueil.

- Euh, bonjour... Je souhaiterais rencontrer Violeta Virideïla, s’il-vous-plait.
- Ah, elle est actuellement en combat d’arène. Veuillez patienter un peu, en attendant.
- Pourquoi ne pas aller visiter un peu le jardin en attendant ? Tenez, je vous passe cette oreillette. On vous contactera lorsque cela sera possible ! Et prenez ce parapluie, on ne sait jamais quand il va pleuvoir...
- D’accord, merci.


Le jeune homme s’enfonça dans le jardin. Superbement entretenu. On voyait tous ces jardiniers passionnés prendre soin de la moindre branche. Des sculptures végétales l’accueillaient dans un premier temps. Elles étaient plus grandes que les Pokémons qu’elles représentaient pour certaines, d’autres étaient grandeur nature. Ca donnait un côté vivant, en plus de Pokémons  plantes ou insectes se promenant dans le coin. C’était agréable, cela va sans dire.

Le soleil se mit d’un coup à briller plus fortement. Un Zénith provenant tout droit de l’arène. Il n’alla pas directement observer le combat. Il prenait le temps de visiter les lieux. Un spectacle visuel et odorant, réconfortant, apaisant. Les tensions pouvaient-elles avoir lieues dans un tel cadre ? Difficile à le croire. Même lui, dans son état, moralement parlant, eut un sourire décroché. D’autant plus que la douceur des lieux semblait légèrement apaiser son corps fatigué. Son cou méchamment blessé avait un impact sur tout son être, il faut dire. C’était encore trop frais, en un sens. Mais cet endroit... Etait-ce ce qu’on pouvait appeler l’Aromathérapie ? Il avait subit une forme d’empoisonnement, et l’acte correspondant à cette attaque était capable d’apaiser les empoisonnements.

Autant dire que Violeta avait réussi son coup en construisant une telle arène. Elle mêlait savamment la spécialité de son type et ses connaissances végétales pour apaiser les maux et les mœurs. C’en était presque paradoxal, quand on connaissait le caractère de celle-ci. Quoique, d’un autre côté, cela correspondait à la bienveillance de Shaymin. Peut-être que ce jardin exprimait le bon côté de la championne, enfoui.

Il arrivait au niveau de fleurs colorées regroupées par thèmes et couleurs. Autant dire que, côtoyant le mauve à longueur de journée, il s’agit de cette couleur qui l’attira le plus. Il fut surpris de toute cette  variété. Et au final, il atteint l’arène, la regardant de derrière la barrière. Un combat de haut niveau s’y exerçait. C’était impressionnant à regarder. Il se sentait même faible face aux deux opposants. Les ordres claquaient, fermement, mais justement, maîtrisant avec aisance des Pokémons, comme s’ils faisaient corps avec. Ce qui était d’autant plus captivant, c’est d’observer d’où tirer les plantes leur force. Ce n’était pas tant du type en lui-même, faible face à plusieurs autres types. Mais de comment il pouvait se construire. En climat, terrain, synergie et autres atouts tels que des soins, il était l’exemple même de la profondeur des arts du combat.

Doopliss se sortit à nouveau de sa Pokéball. Mollement. Il n’avait pas trop la forme, en regardant ce combat. Mais c’était surtout... Parce qu’une sorte de mélancolie, de nostalgie qui se lisait dans son regard. Ses mains pendaient vers le sol. Il était vidé de sa folie naturelle. Juste... Captivé par ce qu’il se passait. Etait-ce une larme qu’on pouvait voir dans son œil ?

_________________

Un parfum de souvenir [solo] Crobat Un parfum de souvenir [solo] Drapion Un parfum de souvenir [solo] 10081 Un parfum de souvenir [solo] 748 Un parfum de souvenir [solo] Weezing Un parfum de souvenir [solo] 758
Un parfum de souvenir [solo] Dragalge Un parfum de souvenir [solo] Haunter
:bsol: :bten: :beau: :bspec: :bdra: :belec:
Revenir en haut Aller en bas
Violeta
Championne plante / Mère Nature
Violeta

Messages : 116
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Un parfum de souvenir [solo] Empty
MessageSujet: Re: Un parfum de souvenir [solo]   Un parfum de souvenir [solo] EmptyMer 2 Mai - 0:45

HRP:
 

« Vous vous êtes bien battus, c’est une chose. Mais ce n’est pas assez. Vous n’avez pas réussi à me battre alors que je n’y mettais pas toute ma force. Et vous savez pourquoi ? Parce que vous vous reposez sur vos acquis ! Vous vous reposez sur les avantages et faiblesses des types ! » S’écria Violeta, le ton montant. Le combat avait finit par terminer, et malgré la ténacité apparente du challenger, ce n’était toujours pas assez. Il restait sans voix. « Ce n’est pas ce que j’attends de quelqu’un de votre calibre. Pas pour un ultime badge. J’ai besoin de voir des dresseurs qui savent prendre des risques. Qui savent s’affranchir de ce qu’ils connaissent depuis toujours afin de repousser leurs limites ! Croyez-vous que je tremble face aux flammes ? Qu’un poison m’empêche de sortir un Lampignon ? »

Valder fut extirpé de ses pensées. Non seulement ils avaient droit à une séance conseils-remontrances publique par la championne, mais en plus ça parlait de Pokémons poisons. D’autant plus qu’elle disait s’être retenue, et ce malgré match en apparence intense. Quelle était sa véritable force ? Le jeune homme ne l’avait jamais vu en action.

« Non, bien sur que non. Parce que je connais les atouts de mes Pokémons. J’ai des stratégies pré-établies capables de s’adapter selon le déroulé d’un combat. Je sais comment handicaper mon adversaire et me booster. Je sais comment déjouer les tours et comment subir de sérieux désavantages. Mais surtout, si je réussis à aller au-delà de ce que la raison dicterait, c’est parce que je prends des risques. Je tente, je tâte le terrain, j’adapte si je fais des erreurs. Le secret est de ne pas avoir peur et de garder son sang-froid. »

La dernière phrase touchait Valder de plein fouet. Dans les difficultés, il avait peur. Dans les combats difficiles, il stressait. Face à des personnes qui écrasent de part leur charisme, il se sent petit. Il perd son sang-froid. Il est faible. Cela lui faisait réfléchir. Mais cela lui faisait encore plus appréhender sa rencontre avec la maîtresse des plantes. Surtout pour ce qu’il avait à dire. Peut-être même aurait-il préféré faire un combat contre elle plutôt qu’autre chose. Mais il fallait venir la voir. Elle semblait être la plus qualifiée pour lui venir en aide. Non seulement de part son expertise des plantes, mais surtout parce qu’elle avait désormais l’habitude de côtoyer un fabuleux Pokémon.

Au final, après plusieurs longues minutes encore, on finit par le prévenir que c’était bon. Que la terrible Violeta était prête à le recevoir... Car oui, être championne ne se limitait pas qu’à juger un adversaire au terme d’un combat. C’était aussi écouter autrui pour répondre à leurs problèmes.

Elle fit avant tout un tour sur le terrain d’arène, laissant Eden revivifier les fleurs et plantes secouées par le combat. Son pouvoir exaltant offrait ce luxe, garantissant un maintien de la verdure du coin. Elle souffla un coup, laissant son regard se perdre dans son immense jardin. Et enfin, elle vint au niveau du portail séparant l’arène du jardin, entre les deux sculptures végétales à l’image de Shaymin.


« Bonjour. A qui ai-je l’honneur ? »
« Euh, bonjour... Je suis Valder et... »
« Plus de tonus, jeune homme ! N’ayez pas peur de me faire face ! »


Il fit légèrement la moue, mais se redressa, épaules un peu plus en arrière afin de s’agrandir et de montrer une apparence un peu plus confiante. Son foulard s’abaissa un peu cependant, laissant Violeta entre-apercevoir, sans un mot, quelques bribes de la nécrose qu’il avait subit.

« Et nous nous sommes déjà rencontrés. Aux terres désolées. »
« Ah ? Mmm... Là de suite, ça ne me dit rien. »
« Vous m’aviez forcé à m’occuper d’une Smogo. La voici aujourd’hui, une Smogogo. »


Valder fit sortir Styx de sa Pokéball. Et sur le coup, Violeta eut comme un flash, écarquillant les yeux. Ca lui revenait.

« Vous ? Ça y est, je m’en souviens. Je vois que vous avez fini par vous entendre. C’est également vous qui avez remporté l’immense honneur de vous lier d’amitié avec Celebi, n’est-ce pas ? »
« En effet... »
« Du tonus, j’ai dit ! »


Maintenant qu’elle se rappelait de lui, elle n’hésitait pas à en rajouter une couche. Pour quelqu’un qui avait montré un certain talent et qui avait parcouru autant de chemin, elle désirait voir quelqu’un qui ne serait plus intimidé par elle. Elle voulait voir quelqu’un de changer depuis leur première rencontre.

« Que désirez-vous ? »
« Pas un combat. Je souhaiterai simplement... M’entretenir avec vous. Un sujet sérieux. Très sérieux. J’ai besoin de vous. »
« Ah ? Vous piquez ma curiosité. Je vous écoute, nous avons tout notre temps. »
« Et bien... C’est que... C-c’est que... »


Rien qu’à y repenser, quelque chose lui pris la gorge. Elle se serra fortement, essayant d’étouffer un sanglot. Cette fois-ci, la championne ne le reprit pas, comprenant qu’il y avait un problème. Et pas qu’un petit, s’il se mettait dans cet état en mentionnant un sujet sérieux. Valder sortit alors sa Masterball, la tendant à Violeta.

« Elle est vide... ! »
« Comment ?! »
Une pulsion d’adrénaline monta d’un coup en elle. Elle se retint d’exploser face à une telle annonce, comprenant qu’il avait perdu Celebi. Elle se retourna, prenant sa tête entre ses mains, soufflant un grand coup. Elle fit quelques pas, fermant les yeux fortement et tendant ses bras vers le bas, avant de se reprendre et de revenir vers lui. « Vous vous l’êtes faites voler, c’est ça ?! Par la Némésis ?! »
« N-non... ! E-enfin, voler, o-oui... Mais... Mais... »
« Mais quoi ?! C’est très grave ce que vous me dites ! Il n’y a pas le temps de pleurnicher ! Reprenez-vous en main ! Montrez-vous digne de votre titre ! De Celebi ! Montrez-vous digne face à moi ! »


Le jeune homme se figeait au fur et à mesure qu’elle s’emportait. Violeta n’était clairement pas celle qui avait le plus de tact. Autant dire qu’on avait l’impression qu’on allait se prendre un ouragan en pleine face. Cependant, Shaymin, remarquant la tristesse et le malaise du jeune homme, vint se blottir contre sa jambe, dégageant un léger parfum. Suffisant pour le débloquer un peu, et le faire parler au lieu de se tétaniser.

« Mais je n’ai pas été digne... » Dit-il à voix basse.
« Plus fort ! »
« Je n’ai pas été digne ! Je... Je n’ai pas su le protéger... Je ne le méritais pas... Je suis faible ! »
« Non vous ne l’êtes pas ! Vous êtes un dresseur qui a eu le cran de se spécialiser dans le poison ! De faire face à des Pokémons particulièrement dangereux ! Vous avez maîtrisez une Smogo aux apparences instables pour en faire une fière Smogogo ! Alors non vous n’êtes pas faible ! Reprenez-vous bon sang ! Faites face à vos erreurs et expliquez-moi la situation ! Qui vous l’a pris ? »


Il fut un peu décontenancé face à une telle réaction. Il ne savait pas trop comment réagir. Mais après quelques secondes de silences, sous le regard pesant de la championne, il se mit à parler.

« Le Dr James Neffy... »
« C’est qui ce guignol ?! »
« Un malade, un taré, un fou de technologie qui veut abuser des pouvoirs de Celebi ! »
« Vous voulez dire... »
« Des voyages temporels ! »
« Ça n’arrivera pas. Celebi ne se laissera pas faire. Il ne le laissera pas abuser de ses pouvoirs. Il est plus fort que ça. »
« Je... Il a d’étranges machines... Il serait capable de le forcer d’une manière ou d’une autre. »


Mais avant de pouvoir formuler plus précisément la requête qu’avait Valder, Doopliss passa mollement entre les deux, laissant ses mains ballantes, l’expression vide, tel un légume qui semblait marmonner des choses. Autant dire que cela attisa la curiosité de Violeta sur celui-ci.

« Qu’est-ce qui lui arrive à celui-là ? »
« Je... Ne sais pas trop. Depuis que Celebi a été enlevé, il est totalement perturbé... Je veux dire, il est taré de base, mais là ce n’est pas normal... »
« Mmm. Il a peut-être quelque chose à dire. Avant de revenir à cette histoire, j’aimerai que nous parlions avec lui. »
Elle attrapa son vokit, s’adressant au couple de l’accueil. « Bloquez les rendez-vous avec moi, pendant un moment, je ne suis pas disponible pour le moment. »

Suite à cela, elle fit appel à son Noadkoko. Il servirait d’intermédiaire entre eux et le Spectrum. Violeta fit alors signe au jeune homme, qui s’était calmé, de s’adresser à son Pokémon.

« Doopliss, s’il-te-plait, dis-nous ce que tu as. »

Aucune réponse. Juste cet étrange état de légume.

« Doopliss... Aversan ? »

Le nom le tilta. Il le regarda d’un coup avec de grands yeux fous, comme s’il fut sortit de sa bulle. Il s’approcha de son dresseur, posant ses mains d’un coup sur ses épaules.

« J’ai connu Celebi ! Oui ! Je l’ai connu ! Connu par le passé ! La boucle... La boucle... ! »
« ... Hein ? S’il-te-plait, tu dois tout me dire. Tu connais Celebi ? Mais enfin... Qui es-tu ? Je me rends compte que je ne connais rien de toi ! »
« Pas ton grand-oncle. »
« Quoi... ? »
« J'espérais qu'un jour tu me demandes ça. Qu'un jour, tu ais véritablement besoin de savoir. C’est une bien longue histoire. Je vais devoir te résumer ça dans les grandes lignes. Afin de comprendre le danger qui nous guette. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Valder
Poison qui dort, futur Darth Va(l)der ?
Valder

Messages : 306
Date d'inscription : 09/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Un parfum de souvenir [solo] Empty
MessageSujet: Re: Un parfum de souvenir [solo]   Un parfum de souvenir [solo] EmptyMer 2 Mai - 14:39

HRP:
 

Vous n’êtes pas sans savoir que nous ne sommes pas la seule réalité, n’est-ce pas ? Je le vois à ta petite bouille, mon cher Valder, tu t’attendais pas à ce que je te parle de ça. Vous approuvez, miss Virideïla ? Evidemment. Le coup de la Rainbow Rocket n’est inconnu de personne. Ca a fait le tour des jts, récemment. Vous doutez-vous cependant qu’il y a d’autres réalités similaires à celles-ci, avec certaines règles différentes ? Avec un certain décalage spatio-temporel ? Peut-être pas. Dans ce cas, je vous propose un voyage vers un autre Kalos. A l’histoire à peu près similaire, à savoir la course contre l’Arme Ultime qui aurait pu défigurer tout un monde...

Moi. Petit fils d’un champion de cette réalité. Amaro, un vieux jardinier spécialisé dans le type plante. Il existe ici aussi, hein ? Pas forcément le même, cela dit. J’ai été entraîné dans une histoire qui me dépassait. Maudit par un duo de légendaire représentant la vie. L’un condamnait mes Pokémons à la mort, l’autre liait mon principal Pokémon à mon être. Une blessure par celui-ci et je la ressentais. Pourquoi une telle violence ? Pourquoi de telles malédictions ? Je n’avais rien fais pour subir cela ! Rien, rien... Rien fait... Ce n’était pas moi... Ce duo de légendaire, totalement séparé de celui de cette réalité... Ils ne voulaient en réalité que protéger leur monde. Et sauver autrui. Endormis comme ils étaient cependant, ils ne pouvaient faire grand-chose, si ce n’est faire résonner leur aura. Une aura féérique de vie, et une aura ténébreuse de mort.

Mon périple avait commencé sans que je n’ai de mémoire de mon passé à cette époque. Je me retrouvais avec des connaissances de certaines villes et des Pokémons, notamment des plantes, sans savoir pourquoi. Comme si cette mémoire liée à l’inconscient avait été conservée. La femme qui m’avait gentiment recueillie m’avait conseillé de voyager, et le professeur du coin, s’intéressant à mon étrange cas, m’avait offert un Marisson. Le croyez-vous ? Cet événement marqua le début d’une quête de badges qui n’était qu’un fil directeur pour tenter de retracer mon passé. Un fil directeur afin de m’assurer de voyager à travers toute la région, à la recherche du moindre indice.

Non, non non non non Valder... Je t’arrête de suite. Je ne suis pas un « héros ». Je ne suis pas l’une de ces figures emblématiques. Je n’ai fais que subir des événements sur le même parcours qu’un des véritables héros. Tu me laisses continuer, oui ?! Ces jeunes, je vous jure...

J’avais ton âge à peu près lorsque tout cela est arrivé. Je te ressemblais, à vrai dire. Autant physiquement que de caractère. J’avais un côté un peu renfermé. Je ne me considérais pas comme un bon dresseur. Je me sentais faible, et j’avais peur. Peur pour moi et pour autrui. Mais tout comme toi, je mettais tous mes efforts pour réussir ce que j’entreprenais. Bien qu’ici, il était question de survie. Et moi aussi, je m’étais spécialisé dans un type. Le type plante. Oui, tout comme vous, miss Virideïla...

Pourquoi est-ce que je vous dit tout ça ? Le rapport avec notre situation actuelle ? Patience, voulez-vous ? Je dois tout vous raconter afin que vous mesuriez l’ampleur des dégâts qu’on peut faire avec un tel pouvoir !!

A cette époque, Lysandre avait eu vent de cette histoire, et m’avait, en silence, recueilli parmi les siens. Parmi la team Flare. Et donc oui, j’ai appartenu à une team Flare. Lysandre voulait faire de moi son héros. Il voulait que je sois le « héros » de la région afin d’éviter d’avoir à faire à un véritable héros tout comme dans les autres régions. Je n’ai fais donc que suivre ses instructions, tout le long. Un pion ! Un pion qui, tout au long de son trajet, a été poursuivi par une force me manipulant afin de réaliser le cours du destin...

Mais connaissez-vous l’ironie derrière tout ça ? J’avais un collègue dans cette team avec qui je travaillais tout particulièrement. Nous restions en contact. Il me transmettait des instructions de supérieurs, me détaillait des plans, mais aussi m’aidait à comprendre ce que Lysandre tramait. Et ce collègue me connaissait. Il connaissait mon passé. Mais il me le cachait. Il me le cachait ! J’ai dû attendre de rencontrer Amaro pour comprendre qui j’étais et ce qu’il s’était passé. Victime d’une tempête en bateau, tuant mes parents. Et ce collègue... Alex, de son prénom... Il ne fut autre que la personne avec qui j’ai partagé ma vie. En réalité, lui aussi, avait été un pion, manipulé, tout comme moi.

Toute une manipulation pour nous mener jusqu’à ce qui devait être un dénouement : faire face au légendaire de la vie. Et le capturer. Et tout cela, pour le plaisir de satisfaire une force qui nous dépassait tous. Du coup, j’ai passé le reste de mon parcours à continuer de voyager afin de comprendre ce qu’il se passait réellement. Quelle était cette force qui se servait de nous ? Je ne l’ai pas su de suite. Mais elle a finit par prendre le contrôle de mon corps. C’est elle qui a affronté la ligue de cette réalité. Pas moi. Je réalisais que c’était elle qui jouait avec mes souvenirs et mes connaissances.

Le destin a été cependant déjoué. Comme si cette force avait été mise sous tutelle grâce à la Dianthéa de cette réalité. Grâce à sa Gardevoir, et son type fée, ayant sonné de profonds ténèbres... A la suite, le géant et roi de Kalos, semblant comprendre le mal qui me rongeait, m’a mené vers la voie de la guérison. Retrouver un Pokémon sommeillant dans un village Pokémon. Un puissant être dont les pouvoirs psychiques étaient immenses. Un être créé de toute pièce... Voyez-vous ? Et de son Œil Miracle, tout s’éclaircissait.

Tout cela n’était nul autre que l’œuvre d’un ténébreux Pokémon. Un puissant et ténébreux, cruel, malfaisant. Du nom de Hoopa. Hoopa Déchaîné. Qui se cachait dans mon corps depuis le départ. Utilisant ses anneaux et ses pouvoirs pour se déplacer et manipuler son monde. Nous étions tous les pions de Hoopa, cherchant à capturer les forces les plus puissantes. Comme une sorte de vengeance pour avoir eu son pouvoir scellé. Rassurez-vous cependant, ce Hoopa est un Hoopa d’une autre réalité... Il n’a rien à voir avec celui d’ici.

Les légendaires de la vie m’avaient maudits dans leur sommeil afin de tenter de stopper cet être malfaisant, s’abritant justement de leurs malédictions en utilisant mon corps. Il contrôlait les moindres facettes de cette histoire, connaissant ces malédictions. Au détail près. Et vous savez pourquoi ?!

Parce qu’il avait emprisonné dans ses ténèbres Celebi.

Oui, il avait su capturer Celebi à travers ses anneaux, l’empêchant de fuir dans le temps grâce à son type ténèbres, annulant tout pouvoir psychique – sauf Œil Miracle. Et donc, il le forçait à remonter le temps. Indéfiniment. Afin de parfaire son scénario, cette histoire, recommençant à chaque fois qu’une erreur avait été commise. Oui, moi, Alex, Lysandre, la team Flare... Tout le monde avait été manipulé par Hoopa ! C’est lui qui avait tué mes parents ! Lui qui... Lui... Lui...

Comprenez-vous donc le danger d’abuser des pouvoirs de Celebi ? Le pouvoir de recommencer autant de fois qu’on le désire. D’obtenir ce qu’on veut. De contrôler l’histoire...

Pour en finir avec mon passé, à l’aide des légendaires, nous avons réussi à sceller le déchaînement de Hoopa et à sauver Celebi, qui put repartir de son côté, dans sa réalité. Et je crois que... Je crois que c’est à cause de Hoopa, de son pouvoir trop longtemps ancré en moi, ainsi que sa possession de Celebi qui ont déteint sur moi. Je... J’ai toujours senti depuis la fin de cette histoire que je finirais par perdre la raison. Qui m’ont permis d’avoir ces visions du futur... Plus ou moins justes. Devenu vieux, Hoopa, non-déchaîné, cherchant à se racheter, voulait faire quelque chose pour moi. Et tu sais ce que j’ai demandé, Valder ?

J’ai demandé à ce qu’il m’amène ici. Dans une autre réalité. Où je pourrais voir dans l’ombre ce que je serais devenu s’il n’y avait pas eu toute cette histoire avant de perdre totalement la raison. Je ne « me » suis pas trouvé. Mais je t’ai trouvé toi. Tu me faisais tellement penser à moi... La spécialisation d’un type, ton caractère, ton physique, tes doutes, jusqu’à même ton orientation... ! C’est pour ça que je me suis fait passer pour ton grand oncle. Je... Je pouvais te suivre. Et je me disais que j’aurai pu emprunter une voie similaire à la tienne. Mais... Mais j’avais vu ça. J’avais vu Celebi se faire enlever par le Dr James Neffy. Mes visions se sont arrêtées là. C’est pour ça. C’est pour ça que j’avais fini par m’associer à la Zodiac lors du grand final, espérant avoir un vœu pour éviter ça. C’est aussi pour ça que je m’étais allié à la Boréale et à Deoxys. Afin de nuire à cet homme. Et c’est pour ça que je voulais que tu rejoignes la Némésis...

Mais j’ai échoué... Et tout ce que je crains, c’est qu’un scénario, une boucle, que j’ai bien trop connu ne se reproduise à nouveau. Aaaaah... Ah... La... La boucle... Boucle... !

_________________

Un parfum de souvenir [solo] Crobat Un parfum de souvenir [solo] Drapion Un parfum de souvenir [solo] 10081 Un parfum de souvenir [solo] 748 Un parfum de souvenir [solo] Weezing Un parfum de souvenir [solo] 758
Un parfum de souvenir [solo] Dragalge Un parfum de souvenir [solo] Haunter
:bsol: :bten: :beau: :bspec: :bdra: :belec:
Revenir en haut Aller en bas
Violeta
Championne plante / Mère Nature
Violeta

Messages : 116
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Un parfum de souvenir [solo] Empty
MessageSujet: Re: Un parfum de souvenir [solo]   Un parfum de souvenir [solo] EmptyJeu 3 Mai - 23:22

Ça faisait beaucoup à digérer. Beaucoup d’informations. Etait-ce vrai ce qu’il disait ? Il était étrangement lucide. Et étrangement sérieux. Triste, mélancolique. Repensant à un passé. A son passé. Quelque chose au fond de Valder lui criait qu’il ne mentait pas. Que tout cela était vrai. De toute façon, Celebi pourrait confirmer ses dires quand ils l’auraient récupéré. Mais pour cela, il fallait le récupérer. Et vite, s’il ce qu’il disait était vrai. Un tel pouvoir aux mains de Neffy... Valder ne savait pas trop quoi répondre cependant. Il avait avec lui quelqu’un qui s’est fait passer pour son grand oncle. Et qu’il ne l’était pas. Et qui apparemment lui avait ressemblé. Et il lui avait tout déballé. Là comme ça. Pas avant. Ni plus tard. Sans hésitation.

Le jeune homme fit quelques pas, un peu décontenancé. Violeta le regarda, et finalement pris la parole.


« Allez, jeune homme. Reprenez-vous. Vous avez entendu ce qu’il a dit ? Il me semble qu’il vous suit depuis longtemps. Vous êtes le mieux placé pour savoir ce qu’il dit est juste. Il est question d’un gros problème avec Celebi. Vous êtes son dresseur, et vous possédez encore la masterball. Et je vais vous prouver que vous n’êtes pas faibles en vous confiant cette tâche. »
« Moi... ? De toute façon, j’étais venu vous demander de l’aide. Si vous pouviez savoir quoique ce soit à propos des plantes pour essayer de le localiser ou je sais pas... Je pars de rien, je ne sais par où commencer... »
« Ah ? Je ne sais pas si je vous serai d’une grande aide dans ce cas, malheureusement. Laissez-moi réfléchir... »


Elle fit quelques pas, réfléchissant à quelques choses pour tenter de l’aider. Après quelques cents pas, elle finit par revenir face à lui.

« Si. Je sais. J’ai peut-être une idée. Les plantes ont tendance à dégager un parfum qui leur est propre. Les fleurs, la verdure... Vous avez déjà senti cette odeur vivifiante lorsque le printemps revient, par exemple ? A chaque espèce il y a un parfum différent. C’est pareil pour les Pokémons plantes, partageant des points communs avec les végétaux après tout. La plupart possède une partie végétale. Celebi est un être unique, et donc possède un parfum unique. »
« Donc on pourrait le localiser ? Comment ? Avec un Flair de Mastouffe ? »
« Pas assez puissant. Mais heureusement, il existe toujours un Pokémon suffisamment puissant à ce niveau pour ça. »
« Ah oui ? »
« Oui, Cupcanaille. Vous n’aurez qu’à faire comme pour un Mastouffe, lui faire sentir le parfum se dégageant de la Masterball et lui demander de retrouver ça. Tenez, on peut faire ça dès maintenant ! On va engager plusieurs personnes enquêter. Si quelqu’un repère ça, il me préviendra, et je vous contacterai. Ce sera à vous de jouer. »
« Vraiment ? Ça me donne bon espoir. En espérant que ce taré n’a pas d’espions pour deviner ce plan... »
« Personne ne nous entend ici. Regarde, tout le monde s’occupe du jardin, plus de nous. Nous vérifierons chaque employé avant de le mettre dans la confidence. »
« D’accord. »
« Si vous localisez Celebi, que vous êtes assez proche, vous n’aurez qu’à le rappeler dans la Masterball. C’est bien compris ? »
« Oui... Mais comment faire pour fuir ? »
« Celebi a des pouvoirs temporels, non ? A moins que... Ce soit trop demandé. Un voyage dans le temps... Ce n’est pas donné à tout le monde. »
« S’il n’est plus aux mains du Dr James Neffy, alors il pourra utiliser ses pouvoirs, je pense. Je dois vous avouer que j’ai déjà fais un voyage dans le temps... Tant que le cours des événements n’est pas modifié, ça devrait le faire. »
« Vous êtes mieux placés que moi pour le savoir. C’est votre Pokémon. Bien, je vais aller m’occuper d’engager les personnes aux Cupcanailles. En attendant, prenez le temps d’aller continuer vos arènes, afin de vous renforcer. Vous en aurez besoin. Et ne vous brusquez pas trop. Je le vois à votre cou. Je suis certaine que vous êtes capables de venir à bout de cette tâche. »
« Comment pouvez-vous en être aussi sur... ? »
« N’importe quel dresseur de votre niveau le pourrait. Croyez-en mon expérience, j’ai assez juger de personnes. Certains sont devenus les dresseurs les plus puissants de l’île. Comment juger si vous êtes dignes si vous ne faites pas tout pour sauver votre propre Pokémon ? »
« Si vous le dites... Merci, en tout cas. »


C’est un peu revigoré que Valder pouvait repartir. Il fit un bout de chemin, traversant le jardin, avec Violeta. Il la salua, se préparant pour partir vers une prochaine arène, attendant impatiemment des nouvelles pour retrouver Celebi. Enfin, il aurait espéré que quelqu’un de plus haut placé, genre elle, vienne l’aider en personne face au terrible docteur, mais elle avait surement déjà assez à faire entre ses responsabilités de championnes, en plus de devoir lutter contre la Némésis. Il la soupçonnait même de lui mettre la responsabilité de cette affaire sur le dos en affirmant qu’il en était capable pour ne pas en avoir trop sur le dos. Et il avait certainement raison !

Après tout, elle ne connaissait pas le Dr James Neffy.


HRP:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un parfum de souvenir [solo] Empty
MessageSujet: Re: Un parfum de souvenir [solo]   Un parfum de souvenir [solo] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un parfum de souvenir [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soupir vient souvent d'un souvenir ... [solo, terminé]
» Le parfum des roses d'hiver
» Scénario Premier : " Le Parfum de la Veuve Amoureuse "
» présentation Bob Solo [Validée]
» A la recherche du souvenir perdu, ou quand ce n'est plus un trou de mémoire, mais carrément le grand canyon ! [Adélaïde... et autres ?]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: