Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 L'innocente, le gentilhomme et le pégreleux [Andræ, Ambre, Walter, Paul, Maze]

AuteurMessage
Aller à la page : Précédent  1, 2
Paul Daruko
Manieur professionnel du tableau en liège
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 06/05/2017
Localisation : Morio

MessageSujet: Re: L'innocente, le gentilhomme et le pégreleux [Andræ, Ambre, Walter, Paul, Maze]   Lun 23 Oct - 23:03

« BONJOUR Grésillements BORDECIEL~ ! Ahahahah~ Nous sommes Grésillements Trio des Ombres, de la Némésis, et nous Grésillement tout détruire pour redorer Grésillements de notre team... Wala... Et donc, merci Grésillements essayez de rester en vie les Grésillements michtos, saluez Piou Piou de ma part~ ! »

Mais qu’est ce qu’ils essayent de faire, ces cons ?

Malgré la qualité sonore inexistante des haut-parleurs du centre de contrôle doublé à celle des fréquences téléphoniques inter-régionales, l’inspecteur avait réussi à comprendre le message. La supposition de Lahad se confirmait : l’attentat était bien orchestré par la team Némésis – par une espèce d’escouade d’élites, qui plus est…

Tout va être plus facile, maintenant
"Tout va être plus facile, maintenant."

Le duo était encore une fois sur la même longueur d’onde : il serait plus facile de mobiliser les autres et, peu importe leur force, les trois terroristes ne feraient pas face à vingt hommes surenatrînés. Et puis, leur comportement ne laissait pas vraiment penser qu’ils étaient extrêmement puissants. Sur les conseils de son ami, Paul relança un message aux mêmes villes pour clarifier la situation.

"Nous avons confirmation qu’il s’agit de membres de la team Némésis. Ils sont actuellement dans la zone des télésièges et, s’ils venaient se déplacer, le feront sûrement vers le centre-ville. Notre accord de leur disponibilité s’il y a arrestation est toujours valide.

Il se retint de rajouter "Bougez-vous un peu avant qu’ils se barrent." ; ça n’aurait pas été très professionnel. Quelques secondes plus tard, le seul écran – sûrement cathodique, vu la résolution moisie – du bureau afficha une réponse du centre de l’Imaginarium. Eux avaient l’air d’avoir plus de moyens niveau infrastuctures.

"Nous avons reçu votre demande et essayons de la satisfaire en ce moment même. Trois de nos drônes de combats sont déployés, ainsi que notre première section anti-terroriste. Les drônes arriveront à Bordeciel dans environ vingt minutes, tandis que nos hommes y seront dans une demi-heure."

L’inspecteur avait entendu parlé de nouveaux drones spécialement développés pour combattre les potentiels Pokemons destucteurs comme Tyranocif ou… Tyranocif. En fait, il n’y avait que Tyranocif comme Pokemons destructeurs connus, les autres étant trop occupés à survivre dans la nature. Les drones étaient capable de reproduire quelques capacités Pokemons, si ceux là étaient bien des prototypes. Les deux compères commençaient à se détendre ; il ne restait plus qu’à limiter les dégâts le temps que les renforts arrivent. Mais le sergent Billy leur rappela vite pourquoi il ne fallait pas se reposer.

"Monsieur Daruko, la bouchère a dit via les haut…"

Entre les GROS retard du sergent, ses surnoms débiles qui changent toutes les cinq minutes…

"Oui, j’ai entendu… Pourquoi vous avez pris autant de temps pour me le dire ?"

"Je me suis permis de changer de position entre temps, le boxeur semblait suspecter ma présence. Je suis actuellement en route vers le télésiège pour rejoindre Robert."

Et le fait qu’il n'écoutait jamais ce qu’on lui disait, ils ne pouvaient pas se permettre de rester les bras croisés. Pendant que Lahad revoyait sa stratégie avec les facteurs "unité dissidente" et "policier Robert", Paul cherchait les mots pour exprimer son très peu léger mécontentement envers le premier. Mais ils n’eurent malheureusement pas le temps de formuler leurs idées.

"Monsieur, les civils se sont rassemblés autour de la poignardeuse… Elle essaye actuellement de fuir par les toits ! Et… je crois que Robert m’a rejoint plus vite que prévu."

Un silence suivit les paroles de Billy, interrompu de temps à autre par des éclats de voix. Le duo, après mûre et très rapide réflexion, préféra attendre en silence et se concentrer sur les quelques paroles discernables. Ils réussirent à déchiffrer "brouette", "Robert", "fille" et quelques jurons campagnards. Après une bonne minute de ce qui semblait être une engueulade, le sergent leur souffla :

"Bon, j’ai enfin retrouvé Robert comme vous me l’avez demandé. Il peut suivre la fille sur les toits avec son Heledelle si vous le voulez."

"Qu’il le fasse s’il a de quoi la toucher à distance, vu qu’ils ont possiblement tous des armes à feu. Mais il faut que Billy reste pour faire dégager la population ; elle est plus gênant qu’autre chose."

L’inspecteur, habitué aux éveils brutaux de son ami, fit passer l'ordre mot par mot. Avec un peu de chance, on le respectera enfin...

"Vous avez totalement raison, il faut que la population comprenne la significations des alarmes. Quant à Robert, il est déjà parti à sa poursuite. Mais son Dynavolt peut attaquer de loin, donc il devrait se débrouiller."

"Bien.

Paul et Lahad s’enfoncèrent simultanément dans leur fauteuils respectifs. Les choses semblaient enfin se dérouler comme ils le voulaient. Pour être plus précis :

"Les choses vont enfin devenir intéressantes…"
Les choses vont enfin devenir intéressantes…
Revenir en haut Aller en bas
Maze Aliwo
Vagabonde des Terres Sauvages
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 11/06/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'innocente, le gentilhomme et le pégreleux [Andræ, Ambre, Walter, Paul, Maze]   Mer 25 Oct - 19:52



"Allez jeune fille ! C'est par là les télésièges !"

Maze accéléra encore le pas, ces méchants allez goûter de sa Bonkeuse ! Traversant les allées et avenues elle débarqua sur ce qui semblait être un attroupement de personne... armée ! Que se passait-il ? Robert lui demanda de ralentir le temps pour lui de passer un appel radio. Maze posa la brouette et regarda la monture le temps que Robert était à la radio. Elle plissa les yeux, semblant réfléchir :

*hum, faudrait lui donner un nom... Je vais t'appeler.. Dullahan !*

Une lumière rouge éclata au-dessus d'elle, attirant son attention, Maze leva la tête vers la source de lumière. Une jeune femme se baladait sur les toits, centre de l'attention de la foule enragée au bas de l'immeuble. C'était donc elle la méchante? Maze fronca les sourcils, elle ne pouvait pas vraiment l'atteindre d'ici... À moins que ? L'amnésique commença à rassembler de la neige en une petite boule, quand la taille lui convint elle prit son élan et balança la boule de neige sur la némésis ! Elle n'eut pas le temps de voir le résultat que Robert l'interpella :

" Allez on va voir mon chef ! "

Il commença à grimper dans la brouette sans grande finesse, Maze essaya de lui expliquer ce qu'elle venait de voir :

" Mais Elle est- "
" Tu tut-tut tut-, on n'a pas le temps ! Allez go go-go ! "

Maze haussa les épaules et se saisit à nouveau de Dullahan avant de repartir en courant. Robert la guida à nouveau dans les rues, son chef lui avait donné un point de rendez-vous à l'abri :

" C'est là, à gauche ! Va-s'y doucement il y a une-... "La jeune femme arriva en trombe et bifurqua à toute vitesse  " -PEEEEEEEEEEEEEEEEENTE ! "

Dullahan, Robert et Maze dévalèrent la rue à toute vitesse en hurlant tout du long, le poids entraînait la jeune femme qui se retrouva à skier en tenant la brouette. Le duo atterrit dans un amas de neige, provoquant une gerbe glacée qui recouvrit Billy. Après une engueulade mémorable où Billy soulignait l'incompétence de son adjoint et « que ce n'était pas le moment de s'amuser avec une brouette », le chef Billy renvoya Robert d'où il venait pour poursuivre la fille qu'il n'avait pas vue. L'adjoint partit en courant sans demander son reste. Maze surprise, le héla :

" YAH ! ATTENDS-MOI ! "

se saisissant de Dullahan qui était à moitié rempli de neige, elle repartit en courant à la poursuite de Robert, n'entendant pas Billy crier son exaspération derrière elle. Ils arrivèrent la ou la foule s'était rassemblée, mais il ne restait pas grand monde, des cris de colère un peu plus loin signalèrent la présence de la nemesis. Maze devait abandonner la brouette pour le moment, elle la laissa dans un coin, appuyé contre un mur.

Ensuite, sous les yeux abasourdie de l'adjoint, elle commença à escalader une des maisons pour se retrouver sur le toit, et encouragea Robert à la rejoindre. Baissant la tête pour regarder sa bedaine, le policier s'excusa:

"J'arriverait jamais à grimper là, continue sans moi, je vais trouver un autre chemin !"

Il partit en en direction d'un bâtiment et disparut de la vision de Maze. La jeune femme voyait sa cible sur la maison voisine, sans ménagement elle arracha une tuile du toit, et telle une lanceuse de disque pivota sur elle même et balança la tuile sur la méchante. Sans même voir le résultat, elle se penchait déjà pour en ramasser une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Andræ
L'Aimable escroc
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 07/10/2017
Localisation : Où bon lui semble

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'innocente, le gentilhomme et le pégreleux [Andræ, Ambre, Walter, Paul, Maze]   Mer 25 Oct - 21:29

Alors que sa douce conversation avec l'ancêtre venait de prendre fin, le sbire aux lunettes avait cru reconnaître un bruit de véhicule au loin. Son analyse s'avéra vite fondée, car un petit instant plus tard débarqua le fameux Walter au volant d'une camionnette délabrée.

« Yo, c'est le père noël et j'ai beaucoup de cadeau dans ma hotte ! Oh et salut Papi ! »

Andræ sourit en le reconnaissant derrière la vitre et attrapa son breuvage, ravi d'enfin pouvoir le déguster.

« Salut et merci pour le jus ! Quelle entrée... Monsieur, je vous présente mon comparse Walter Blake, un jeune homme très aimable ! »

Comme les deux sbires avaient remarqué qu'un boucan inhabituel se faisait entendre vers le cœur de la ville, le gentilhomme, Twinkie à la bouche, ne put s'empêcher d'accuser leur troisième collègue.

« Chais pô ch'qui ch'passe mais cha doit être Ambre qui s'éclate sans nous ! »

Même si le mafieux pouvait facilement croire qu'elle était la cause d'une telle agitation, il était légèrement déboussolé par sa rapidité à avoir résolu le problème des télésièges ; car il imaginait, si elle était déjà à l'opposé, qu'elle s'en était occupée depuis bien longtemps. Et lorsqu'il se retourna, il put effectivement constater que les touristes étaient coincés dans les sièges en altitude, commençant à être inquiets ; chose qu'il n'avait pas remarqué auparavant, distrait par ses envies de discuter.
Là, il aurait aimé mettre son plan en place. Il l'aurait même fortement voulu. Mais il se trouvait que la psychopathe était possiblement en grand péril et qu'il ne pouvait se permettre de renoncer à l'avantage évident qu'elle avait au sein du trio et qui lui permettait, en partie, d'assurer sa propre défense. Après avoir bu plusieurs gorgées de son délicieux jus, il corrigea le serveur.

« Ou Ambre qui s'est mise dans une situation délicate ? Vu le bruit, ils ont l'air d'être plusieurs sur elle. Je propose qu'on y aille immédiatement. Si tu permets... »

A ces mots, le pégreleux monta sur la camionnette par un petit effort d'escalade et s'accroupit dessus. Oui, il s'était bel et bien installé sur le toit de l'engin à moteur, et non à l'intérieur de celui-ci ; car il aimait la sensation  de sentir la vitesse sur son visage, ainsi que la vue que cette position lui procurait sur tout ce qui pouvait potentiellement se dérouler à l'extérieur. Il s'adressa cependant une dernière fois au vieil homme.

« Bonne journée monsieur, j'ai eu avec vous une discussion des plus agréables. Par ailleurs, j'avais rarement eu une conversation aussi intéressante. Avant de vous laisser, pardonnez-moi d'insister sur ça mais il vaut mieux pour vous que vous mourriez le plus rapidement possible. Avant que l'on la sauve et qu'elle vous tue, j'entends. Je l'ai vue faire quelque chose avec des organes que vous ne voudriez même pas connaître, vous savez. »

Le véhicule démarra. Il était à première vue déjà assez clair que l'engin était louche, à en juger sur les tâches noires sur la carrosserie et sur les deux rétroviseurs brisés ; mais les crissements étranges et assez peu rassurants que produisaient ses roues pendant le trajet le confirmaient. Ils finirent pourtant par atteindre le point où la meurtrière tentait de fuir les habitants enragés du village ; même s'ils étaient conscient que, comme Ambre était en pleine tentative de fuir le courroux des civils, ce point ne serait pas longtemps fixe. Ils reprirent donc leur trajet de sorte à prendre de l'avance sur la course-poursuite.
Alors qu'il s'apprêtait à descendre de la camionnette, il fut très surpris de recevoir une boule de neige sur le dos qui le fit tomber le menton en avant sur la carrosserie et cracher intégralement le jus qui était logé à l'intérieur de sa bouche. Se relevant rapidement et se mettant debout sur le véhicule, il tenta de repérer celui ou celle qui était à l'origine de ce projectile inattendu ; et lorsqu'il aperçut la silhouette d'une personne aux cheveux blancs, il descendit du véhicule et s'adressa à son collègue.

« Walter, regarde ça. »

Il se retourna pour que le gentleman puisse apercevoir le restant de boule de neige qu'il s'était pris par derrière.

« Il semblerait que quelqu'un aie tenté d'envoyer ça sur elle ; bon, j'ai été touché. Je n'ai pu voir que des cheveux blancs, mais comme ce n'est pas une couleur commune je pense que tu devrais pouvoir l'empêcher de s'en prendre à Ambre s'il revient ici. »

Andræ, remarquant que sa collègue et ses agresseurs arrivaient doucement vers le point où lui et son compagnon étaient posés, se mit à agiter les bras pour attirer leur attention.

« Bonjour à vous ! Je suis celui qui a brûlé l'appartement, vous me reconnaissez ? »

Comme les riverains commençaient pour la plupart à descendre du toit pour aller tabasser le sbire aux lunettes, ce dernier fit un petit clin d’œil au serveur, lui indiquant qu'il pouvait s'amuser avec eux et son bijou à moteur. Courant en un zigzag supposé mener les riverains qui en avaient après lui à la merci du véhicule, il se hâta ensuite de rejoindre la psychopathe sur le toit où elle était, à présent libérée de la plupart de ses assaillants, dans l'optique de la ramener le plus vite possible dans l'engin.


Dernière édition par Andræ le Dim 5 Nov - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ambre
Sadique sans Sentiments
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'innocente, le gentilhomme et le pégreleux [Andræ, Ambre, Walter, Paul, Maze]   Dim 29 Oct - 20:08

Ambre riait aux éclats en voyant son collège pégreleux se prendre la boule de neige qui lui était destinée dans le dos, c'était ridiculement amusant pour la blonde, bien qu'elle devrait plus se concentrer sur son échappée ou tout simplement se renseigner sur l'état de son camarade après s'être pris la boule de neige sacrée qui se téléporte avec une puissance surhumaine d'une clochar- pardon, d'une vagabonde perdue dans un endroit où il fait froid, c'est vrai que c'était pas la température idéale pour sortir en petite culotte ou en short, Ambre se demandait pourquoi elle avait pas apportée sa doudoune. Une jolie petite doudoune à capuche violette, c'est vrai que l'excitation de ses meurtres l'avait réchauffée pendant un temps, mais maintenant qu'elle était safe, c'était différent. Et safe est un bien grand mot. Mais alors qu'elle était en pleine réflexion et qu'elle venait de ressortir ses deux Pokémons, une tuile arriva et percuta la tête de la Chinchidou de la jeune femme. Elle fut assommée sur le coup, pas morte, mais assommée quand même, c'était chiant. Mais elle voyait bien qui avait lancé cette boule. C'était la vagabonde aux cheveux blancs comme la neige qui fond au printemps. La blonde redressa ses lunettes de soleil noires sur son nez avant de prendre la parole d'un air presque totalement sincère mais accompagné d'une malheureuse touche d'ironie.

"Wohé la clocharde ! Lancer des tuiles sur des pauvres petits Pokémon inoffensif, ça s'fait pas ! Je vais appeler la SPP (Société Protectrice des Pokémons) et tu entendras parler de mon avocat ! J'espère que t'as de quoi payer pour les dégâts ! Puis c'est pas sympa quoi, la pauvre elle a rien fait, ça aurait été moi ou mon Soporifik okay mais Luna elle a rien fait ! Du coup euh... Tu vas entendre parler de moi !"

Bien sur que non qu'elle allait pas appeler un avocat, mais elle trouvait tout de même ça dégueulasse (et comique) que ce soit l'innocente qui en prenne plein la gueule, courant d'un pas décidé, elle s'avança vers ses deux compère et sauta sur le toit de la camionnette en faisant des doigts à tous les habitants et une belle duck face (toujours avec ses lunettes de soleil sur le nez, histoire de faire thug life du 93). Bien sur, c'était une occasion à ne pas rater, saisissant son IPhione rapidité avec et adresse, le mettant en face d'elle de façon à ce que l'objectif capture son joli visage, le tendant bien avec son bras fin d'un teint franchement pâle, à croire qu'elle passait vraiment pas beaucoup de son temps libre au soleil ou dans le volcan. Faudrait peut-être qu'elle bosse sur ça d'ailleurs, toujours est-il qu'elle prit un selfie avec son Soporifik et l'envoya sur Snapchaglam. Elle n'oublia évidemment pas de montrer les cadavres, l'immeuble brûlé et les villageois qui étaient en train de pleurer leur famille. Elle avait tellement hâte de recevoir des messages de ceux qui veulent jouer aux héros. Cependant, elle espérait seulement que la photo ne serait pas supprimée le temps que la petite balade avec ses collègues se termine.

Le truc, c'est qu'elle voulait se venger de la vagabonde. Il ne restait que son Soporifik de sorti, la chinchidou dormant paisiblement dans sa Poké Ball. Ambre était assise sur le rebord de la camionnette de Walty tandis qu'Alberish était debout en train de se concentrer. Renvoyant une de ses mèches de cheveux en arrière, elle rigola doucement avant de reprendre un air un peu plus sérieux, plus ou moins. Elle se mit alors à gueuler pour être sûre que la vagabonde l'entende.

"Tu sais la vagabonde ! On peut dire que c'était une tuile de m'avoir lancé ça ! T'as compris mon jeu de mots foireux ? T'inquiète ! Je t'envois ta commande~ ! Alberish, Pluie de Météorites !"

Le Soporifik se concentra alors et utilisa ses pouvoirs psychiques pour soulever toutes les tuiles qui étaient sur le toit de la maison où Ambre se trouvait quelques minutes auparavant. Il les rassembla toutes de façons à ce qu'elles soient verticales avant de les projetés vers Maze -d'une façon pas très précise certes- dans l'espoir de lui infliger des dégâts. Bien qu'elle pourrait certainement les bloquer avec son arme faite de bois ou tout simplement les esquiver avec son agilité bien supérieur à celle des humains normaux, du moins à première vue. La blondasse s'amusait comme une folle avec ses collègues de la Némésis, après avoir vu les tuiles être projetées vers la clocharde, elle se retourna du côté de Walter et lui sortit une phrase des plus complexes.

"Ramène toi Andræ ! Mets les gaz Walty ! J'crois que l'artillerie lourde va pas tarder à rappliquer, et faut qu'on mette un plan au point ! Malheureusement, je pense pas que les flics auront la gentillesse d'attendre qu'on ait fini notre discussion d'équipe ! Andræ, si t'as un plan, c'est le moment d'en discuter, ça vaut aussi pour toi Walty, si tu te sens capable de gérer la route et de nous parler en même temps~ !"

Complexe, certes.
Revenir en haut Aller en bas
Walter Blake
Gentleman mais pas trop.
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 19/05/2017

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'innocente, le gentilhomme et le pégreleux [Andræ, Ambre, Walter, Paul, Maze]   Lun 30 Oct - 16:27

Ou Ambre qui s'est mise dans une situation délicate ? Vu le bruit, ils ont l'air d'être plusieurs sur elle. Je propose qu'on y aille immédiatement. Si tu permets...

Me répondit Andrae avant de monter SUR la camionnette. J'avais pas très bien compris pourquoi il faisait la différence, après tout, c'est dans les situations les plus délicates qu'on s'éclate le plus, mais bon... Je redémarrai mon bolide sans plus attendre et commençai à accélérer pied au plancher pour rejoindre Ambre après avoir bu une gorgée de café que je posai ensuite sur un porte gobelet sur le tableau de bord. Cependant, au fur et à mesure que les virages s'enchaînaient, le contenu du gobelet se renversait dans tous les sens et devinez qui était bon pour changer de chemise ? Encore ! C'est vraiment pas comme dans à la télé, la conduite...

Lorsqu'on arriva sur les lieux, je freinai un coup sec à la vue de la populace en colère contre Ambre et j'entendis un truc tombé sur le toit, c'était quoi ? Ah merde ! C'est vrai qu'Andrae est monté dessus, nan mais franchement quelle idée aussi... Je suis sûr qu'il s'est bien pété la gueule, tiens ! Il descendit avant de me dire :

Walter, regarde ça. Il se retourna pour que j’aperçoive un reliquat de boule de neige et ajouta Il semblerait que quelqu'un aie tenté d'envoyer ça sur elle ; bon, j'ai été touché. Je n'ai pu voir que des cheveux blancs, mais comme ce n'est pas une couleur commune je pense que tu devrais pouvoir l'empêcher de s'en prendre à Ambre s'il revient ici.

Au moins ce n'était pas de ma faute ou pas totalement mais c'est pas grave, il s'en est relevé après tout. Par contre, on dirait qu'Ambre est plutôt populaire avec tout ce monde à ses trousses, la concurrence va être dur ! Andrae agita alors les bras pour attirer... euh... Ben tout le monde vu comment il s'est mit à hurler !

Bonjour à vous ! Je suis celui qui a brûlé l'appartement, vous me reconnaissez ?

Il partit ensuite sur le toit lui aussi pour aider Ambre qui était aux prises avec l'inconnu aux cheveux blanc qui en fait était une inconnue. Moi ? Vu comment c'était parti je me suis empresser d'attraper un pack de bière, de les vider (et seulement cinq au sol pour ainsi dire) avant de les remplir à l'aide d'un jerrycan d'essence laissé là par le propriétaire du véhicule, de boucher le tout avec des dragibus grand formats et d'enrouler un torchon autour de chacun des goulots pour en faire des cocktails Molotov.

Une partie de Voltorbman était inévitable et vu que les forces de l'ordre n'avaient pas l'air de montrer le bout de leur nez j'allais passer du bon temps avec les villageois. Bon j'ai un peu l'impression de tricher avec la camionnette et les bombes artisanales mais eux ils sont aux moins vingt donc ça équilibre un peu le jeu, non ? Je lançai alors une bouteille, après l'avoir allumé, dans le tas pour voir un peu leur impact. J'étais un peu déçu parce que même si quelque uns si prirent des morceaux de verres, l'explosion était loin d'être époustouflante mais grâce à l'essence le feu continuait à se consumé malgré le froid et la neige. Conclusion, utiles mais pas mortelles bon à part si quelqu'un se la prend dans la figure.

Ambre fit son retour en sautant la camionnette criant à son agresseuse -OUI CA SE DIT !- une blague que l'on qualifierai de... Que l'on qualifierai pas avant d'ordonner à son Pokemon de l'attaquer. Elle dit ensuite à notre égard :

Ramène toi Andræ ! Mets les gaz Walty ! J'crois que l'artillerie lourde va pas tarder à rappliquer, et faut qu'on mette un plan au point ! Malheureusement, je pense pas que les flics auront la gentillesse d'attendre qu'on ait fini notre discussion d'équipe ! Andræ, si t'as un plan, c'est le moment d'en discuter, ça vaut aussi pour toi Walty, si tu te sens capable de gérer la route et de nous parler en même temps~

J'ai toujours autant horreur de l'emploi de l'impératif, surtout quand je suis le sujet de la phrase... Mais Ambre  n'a pas tort dans le fond, jouer avec les Bordeciens nous ferait perdre un temps précieux à se préparer avec les vrais joueurs du camp adverse, même si toujours pas un seul ne s'est manifesté, Andrae se dépêcha de revenir et de monter avant que leur disent toujours couvert de café lui tendant le pack de bières custom après en ravoir lancé une droit devant pour libéré le passage:

Faites pas attention au bazar c'est pas à moi mais il y a de quoi en refaire et tes bonbons doivent traînés avec, Ambre ! Bon aller, c'est parti !

Dès l'instant où je finis ma phrase le moteur se mit à rugir emportant avec lui la camionnette et bien sûr tout son contenu. Je filai droit devant passant entre les villageois sauf un où je passai plutôt sur lui mais là n'est pas l'important, non, c'est que je fonçai tout droit sans vraiment de destination précise en tête.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
?????

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 14/11/2017

MessageSujet: Re: L'innocente, le gentilhomme et le pégreleux [Andræ, Ambre, Walter, Paul, Maze]   Mar 14 Nov - 19:58


Une légère brise soufflait sur les hauteurs de Bordeciel, de fins flocons de neige se mêlaient à la bise glacée, parcourant les montagnes tel un serpent fantomatique. Un homme avançait le long du sentier rocailleux, trébuchant quelquefois, semblant à bout de souffle. Sa respiration condensait l'air à mesure qu'il marchait, luttant pour trouver de quoi alimenter ses poumons. Ses pas l'amenèrent à une formation rocheuse, surplombant la ville, elle offrait une vue imprenable sur Bordeciel. L'on devinait les toits de tuiles, ainsi qu'une fontaine au croisement d'une rue, de minuscules points colorés avançaient lentement le long des avenues. Le téléphérique semblait immobile et les arbres bougeaient à peine, aucun mouvement ne venait ainsi perturber ce tableau hivernal.

L'homme se tenait debout au bord du précipice, contemplant la vision qui s'offrait à lui. Un murmure sortit de ses lèvres séchées par le froid.

"Ô mes chers enfants, soyez témoins..." Il humidifia légèrement ses lèvres avant de reprendre, un peu plus sûr de lui. "Débattez-vous dans les flammes de cette société gangrenée, combattez avec hargne pour votre vie, cet affront quotidien à votre vraie nature, futile et dérisoire. "

Il tendit les mains vers le ciel, fermant les yeux, semblant implorer un dieu que lui seul connaissait.

"Oui mes enfants ! SOYEZ TEMOINS ! Bientôt ce brasier ardent nous engloutira tous !"

Tombant à genoux, il se mit à chercher quelque chose sous ses vêtements, il sortit un pendentif de son cou. Une pierre bleue semblable à du quartz pendait le long d'une chaîne. La pierre posée au creux de sa main semblait posséder son propre éclat, la caressant fébrilement, il chuchota quelque mot tremblotant.

"Ma chère Isabella, bientôt nous serons réunis..."

Le vrombissement d'un moteur commençait à se faire entendre, l'homme se releva, écartant les bras et tenant le pendentif par sa chaîne. Le vent balançait la pierre et la lumière provoquait des reflets bleutés qui dansaient sur les roches alentour. Il reprit son monologue,

"ALLONS MES ENFANTS ! N'AYEZ PAS PEUR !"

Un avion le survola et se dirigea vers la ville, un sourire empli de folie se dessinait sur le visage de l'homme alors que le Canadair déversait son chargement sur Bordeciel. Une pluie de feux s’abattait sur la ville et incendiait tout sur son passage, le napalm se répandait dans la ville alors qu'une épaisse fumée noire s'élevait en même temps que les cris horrifiés des habitants. Des larmes coulaient le long du visage de l'homme, tombant dans le vide quand elles rencontraient son rictus aliéné. Dans un dernier cri chevrotant, il lança à la ville en flamme :





"BRÛLEZ !"






HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
L'innocente, le gentilhomme et le pégreleux [Andræ, Ambre, Walter, Paul, Maze]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ayatsuri ange trop innocente [Shadow]
» Intervalle innocente.
» La Main Innocente ♥
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» Heinrich Bors (Guerrier-Mage de Malal)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: