Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Chui trop vieux pour ces conneries ! [ Djiminy ]

AuteurMessage
William & Elena
I love it when a plan comes together
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 04/03/2017

MessageSujet: Chui trop vieux pour ces conneries ! [ Djiminy ]   Lun 25 Sep - 20:27



Les formes arrondies de plusieurs entrepôts se laissaient deviner à la faveur de la lune. Ceux-ci se trouvaient au milieu d'une plaine, perdue dans la forêt. Une enceinte grillagée encerclaient les lieux, protégeant l'endroit de toute intrusion extérieur. Quatre tours de guets à peine plus haut que le grillage se trouvaient aux angles. Seul un petit bâtiment en préfabriqué était éclairé. Centre névralgique du complexe, celui-ci était l'objectif de William.

Caché à l'orée de la forêt, il échafaudait un plan :

" Alors soeurette, une idée pour me faire entrer la-dedans ? "
* Par la porte ?*
" Merci pour ton expertise... "
*Hum, il y a un garde par tour de guet, deux devant l'entrée, et deux autres devant la porte du bloc administratif, et je suis sûre que la caserne doit en cacher une autre petite dizaine endormie.*
" Et merci pour tes encouragements. "
*je t'en prie ! Je retourne à mon café.*

HRP:
 

William soupira et continua à observer sa cible, avant de se mettre à l'action. S'approchant furtivement de la clôture, il déterra celle-ci avant de tirer dessus pour finir de dégager un espace suffisamment grand entre le sol et le grillage. Il pût ensuite se glisser dessous, non sans y laisser quelque morceau de peau.

*Faudrait penser à maigrir.*

William ne répondit pas et continua son avancé, se déplaçant dans les ombres il arriva à quelque mètre, suffisamment proche pour voir les deux sentinelles passer le temps en tentant de rester éveillé.

-quoi ? t'aime pas les hentaï ?
-C'pas ça... mais après ça brûle sa mère quand je pisse.
-Hein ?!


William n'écoutait déjà plus, faisant le tour du bâtiment, il put apercevoir une fenêtre. Une petite fenêtre.

*Tu passeras jamais par là.*
" Merci je sais ! " fit Will exaspéré. Il se rapprocha et jeta un œil à l'intérieur. Un ordinateur portable était posé sur un bureau. William sorti Chamallow de sa pokeball et lui chuchota ses ordres.

" Bon écoute-moi bien, tu vas prendre cette clé USB et la brancher dans l'ordinateur,tu attends que le chargement se termine et tu me la ramène après okay ? "

Le Toudoudou acquiesça et Will fit passer le pokémon par la fenêtre, celui-ci ne tarda pas à s'acquitter de sa mission. Le téléchargement était presque terminé lorsque la porte s'ouvrit sur un garde :

"-Jte dit que j'ai entendu un bru-..."

le garde s'immobilisa en apercevant le pokemon, le temps sembla s'arrêter, jusqu'à ce qu'une notification venant de l'ordinateur brise le silence.

"ALEEEEEEEEEEEEERTE !"

Chamallow ne traîna pas, arrachant la clé USB, il se propulsa par la fenêtre où William le réceptionna.

*Derrière toi à trois heures !*

Will se retourna pour apercevoir une jeep à une cinquantaine de mètres. Toujours avec le pokemon sous le bras, il se mit à courir, à peine avait-il fait une dizaine de pas qu'un coup de feu se fit entendre. William Accéléra alors que les balles fusaient à côté de lui, l'une d'entre elles le toucha au bras gauche alors qu'il atteignait le véhicule, il sauta à l'intérieur et démarra en trombe. Forçant le portail de sortie, il s'enfonça dans la forêt alors que les coups de feu s'éloignaient.

Quelques kilomètres plus tard, il trouva refuge dans une grange pleine de paille, la jeep l'avait lâché quelque minutes plus tôt, le réservoir percé par une balle. Sa blessure n'était pas belle mais fort heureusement elle n'était pas mortelle. Il s'allongea dans la paille, cherchant un peu de repos avant de repartir.

" Elena, réveille-moi dans deux heures... "
*d'accord, tiens bon frérot, je viens te chercher.*

À peine avait-elle terminé sa phrase que William s'endormait.

_________________



Dernière édition par William & Elena le Mer 27 Sep - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Djiminy
Copain sauvage
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 21/08/2017
Age : 26

MessageSujet: Re: Chui trop vieux pour ces conneries ! [ Djiminy ]   Mar 26 Sep - 9:07

Paille. Comme c'est agréable de se prélasser dans une grange pleine de paille à ras bord. L'été était terminé, les chaudes nuits étaient remplacés désormais par des matinées fraîches et humides. Il faisait trop froid la nuit pour certains animaux désormais bien que le cœur de la journée ressemble au râle d'agonie de la saison passé par sa douceur. Robert le fermier avait besoin de moi ces jours ci. Oh je n'étais pas indispensable mais il est tellement plus rapide de rentrer les bêtes avec un chien de troupeau que tout seul avec un petit bâton. Ainsi tous les matins je l'aidais à sortir les animaux de ferme, puis je passais ma journée en liberté parmi elles, surveillants les quelques prédateurs du coin qui cherchaient à renouveler leur réserve de graisse pour l'hiver. Il était plus que temps, il fallait faire vite. Puis chaque soir je rentrais les bêtes dans le bâtiment qui leur est destiné, usant de l'art du chien de troupeau.

Robert passait ainsi la matinée à nettoyer le bâtiment et à inspecter les bêtes. Moi je prenais un malin plaisir à aller me rouler et me prélasser dans la paille propre... C'était une journée comme les autres qui se déroulait, avec son lot de surprises et de petites aventures. A la mi-journée, je du partir à la recherche d'une bande de jeunes cabriolaine qui ont décidées de partir à l'aventure. Ces idiotes étaient complètement inconscientes du danger. Une Oursaring avec ses petits rodaient dans les environs ainsi que toute une banda de Luxio. J'avais repéré depuis longtemps une meute de Grahyèna que je tenais en respect mais si les chèvres s'éloignaient trop...

Je les retrouva à trois kilomètres du troupeau, en train de jouer et de brouter. Comme si elles ne pouvaient pas faire précisément la même chose en sécurité avec les autres... Je ne leur accorda aucune négociation, les forçant à retourner vers le troupeau aussitôt. Ce ne fut pas chose facile, ces idiotes eurent des réactions contradictoires : certains se rebellèrent, d'autres paniquèrent, il me fallut plus d'une heure pour les ramener en sécurité.

La fin de journée s'approchait, le soleil descendait vers l'horizon, les températures l'accompagnant dans le sommeil. Robert siffla, c'était à moi d'entrer en action. Le troupeau savait ce qu'il fallait faire mais comme chaque soir, les Ecremeuh, Tiboudet, Cabriolaine et autres paniquèrent ou se rebellèrent souvent avec la plus grande stupidité. Lorsque tout le monde fut rentrée, je trouva ma gamelle dans le salon de la petite maison. Une fois de plus je me régala. Je passa toute ma soirée sur le canapé à me prélasser dans les bras de Molly. Puis les humains se préparèrent à aller se coucher. Comme chaque soir, la porte me fut ouverte pour mon habituel petit tour. J’inspectai mes buissons lorsque je senti une odeur inhabituelle : celle du sang, du sang humain.

Les odeurs apportent énormément d'informations pour un canidé. Je suivi la trace un petit moment et je m’arrêta devant la porte de la grange qui était entrouverte. Je gronda : il y avait un intru. Prudemment, je pénétra dans le bâtiment. L'homme était là, couché dans la paille. Il n'était pas encore endormi mais cherchait le sommeil. Il était blessé. Barra l'accès à la sortie, je me dressa sur mes pattes, queue tenue haute, poil hérissé, tête droite et fier. Mon regard était menaçant tout comme le grondement grave qui vibra dans la pièce. Mes babines étaient retroussées, dévoilant mes crocs, véritables armes couleur de nacre. Je savais que je n'avais qu'à aboyer ou faire du bruit pour que Robert vienne voir.
Revenir en haut Aller en bas
William & Elena
I love it when a plan comes together
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 04/03/2017

MessageSujet: Re: Chui trop vieux pour ces conneries ! [ Djiminy ]   Mer 27 Sep - 18:27

Le bruissement des feuilles et les craquements de la vieille maison étaient comme tout autant de vieux souvenirs sinistres. William avait le sommeil agité, non seulement troublé par l’ambiance, mais aussi par sa blessure au bras qui le lançait horriblement. Un craquement plus fort qu’un autre le fit ouvrir les yeux, ne voyant absolument rien dans cette pénombre, il ne pouvait faire confiance qu’à son ouïe. Attendant patiemment il attendit que de nouveau un bruit se produise. Quelque seconde qui semblèrent durer une éternité passèrent avant que de nouveau, un craquement brise le silence.

Will se redressa légèrement, sa vision bien qu’habituée à la faible luminosité ne lui permettait pas d’identifier le bruit, une certaine tension commençait à s’emparer de lui. Doucement, il sortit un de ses bâtons chimique lumineux, se tenant prêt à le craquer. Un grondement sourd se fit entendre à quelque mètre de lui, Will n’hésita plus, activant la réaction chimique, il balança le lightstick, la lumière se faisait de plus en plus intense alors que les produits se mélangeaient, révélant une forme canine… et menaçante, Will ne bougea plus, réfléchissant à toute vitesse sur la manière d’agir. Doucement, il commença à se lever, les mains en écartés, sans pour autant être menaçant.

HRP:
 

"Tout doux mon beau, tout doux."

à plusieurs kilomètres de là, Elena, en route pour sauver son frère, ne disposait que du contact radio * Will ? *

William chuchota à sa soeur " chut, je suis occupé." puis il reprit à l'attention de son visiteur nocturne " Tu n'as rien à craindre, regarde, je suis inoffensif."

* Mon cul oui ! Il se passe quoi ? et d'où tu me dis "chut" p'tit con ? *

Une moue d'exaspération s'afficha brièvement sur le visage du quarantenaire, il ignora sa soeur et se mit à genoux et tendit la main vers le pokemon, espérant que celui-ci viendrait la lui sentir... et ne la croquerait pas.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Djiminy
Copain sauvage
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 21/08/2017
Age : 26

MessageSujet: Re: Chui trop vieux pour ces conneries ! [ Djiminy ]   Jeu 28 Sep - 8:56

Communication. Elle est essentielle à toute espèce ayant des contacts sociaux, qu'ils soient complexes ou non, qu'ils soient solitaires ou communautaires. Si deux Oursaring ne savaient pas communiquer entre eux, comment se reproduiraient-ils ? Je suppose qu'il y aurait des combats violent, des viols désastreux pour leur santé, or la moindre blessure peut être désastreuse pour le pokémon sauvage.

L'humain avait un certains âge et ne m'inspirait aucune confiance. Je sentais qu'il était blessé. Il se redressa légèrement et dégaina un bâton, une arme. En entendant mon grondement, il lança le bâton vers moi : il m'attaqua ! Je fis un brusque pas en arrière, mes grondements se faisant plus menaçant encore. Je ne savais pas que ce n'était qu'un objet destiné à faire de la lumière, pour moi c'était un objet inconnu, ça ressemblait à une arme. L'inconnu fait naturellement peur, je considèrais son objet comme dangereux. Doucement, il commença à se lever, les mains écartées. Son geste n'était pas menaçant certes mais il se levait ! Il me dominait de toute sa hauteur de mâle humain.

Je déteste les mâles humains inconnu, surtout ceux dans son genre ! Indubitablement homme d'action, il me donne l'impression de savoir combattre, d'être un danger. Il me rappelait terriblement cette homme qui un jour s'était introduit dans un laboratoire en tant que chef d'une bande de bandits. Bandits qui ont massacrés ma précieuse maîtresse ! L'addition des circonstances ne jouait pas en faveurs de cette humain...

« Toux doux mon beau tout doux »

Pourquoi serais-je tout doux ? Quoi tu veux un câlin ? Mais pour qui tu me prends ? Cet humain, équipé pour le combat, s'introduit chez les gens la nuit en leur balançant des armes à la truffe et ose demander le calme en menaçant de toute sa hauteur les habitants et il ose demander le calme ? Mais pour qui il se prend ? Mais ce n'était pas fini, il chuchota :

« Chhht je suis occupé »

Puis il s'adressa de nouveau à moi :

« Tu n'as rien à craindre, regarde, je suis inoffensif »

Inoffensif ?? Mais il se moque de moi ? Il est un énorme mâle humain, certes blessé, qui balance des armes à la truffe des gens et qui semble équipé pour le combat ! Il s'introduit chez les gens en pleine nuit et son chuchotement me fais croire qu'il n'est pas tout seul ! Menace. Voilà ce qu'il était pour moi : une menace ! Une moue d'exaspération traversa brièvement son visage, confirmant tous mes ressentis !

L'homme se mit à genoux et tendit la main vers moi. Tous mes signaux d'alertes augmentaient crescendo pourtant il ne m'écouta pas, sa main s'approchait de plus en plus. Je claqua violemment des dents en faisant quelques pas en avant. J'étais très clairement en position de combat et je faisais assez de bruit pour alerter Robert. La main de l'humain dépassa la limite que je pouvais supporter. Je claqua méchamment des mâchoires et, dans ma grande bonté, lui offrit un sursit pour la retirer mais il n'en fit rien, semblant ignorant tous mes signaux de communication. Il allait trop loin, tout était contre lui. Je ne le laisserai pas attraper mon collier pour me faire du mal !

Soudain je bondis et attrapa son bras ! La morsure fit couler le sang, le merveilleux liquide coulais sur ma langue, excitant le prédateur que j'étais. Je le tira, le secouais, ignorant les cris qu'il poussait. Je sentais que je perdais le contrôle, les souvenirs me frappaient, le sang et les cris m'excitaient. J'allais le tuer !

Son salut viens d'une voix d'homme au fort accent paysan :

« Djiminy Stop ! C'est assez, lâche le ! Au pied ! »

C'était Robert, un paysan d'une soixantaine d'années. Sans réfléchir, rassuré qu'il soit là, je lâcha l'humain et me précipita, queue entre les pattes, coller mon épaule droite au pied gauche de Robert. Les babines dégoulinantes de sang, j'étais toujours menaçant. Le paysan braquait un fusil chargé sur l'homme blessé. Il parla d'une voix calme et neutre.

« Et bien et bien. Que fais-tu dans ma grange en pleine nuit mon garçon ? Je te conseil de répondre gentiment et de ne rien tenter. Il serait dommage que je perde le contrôle de mon fusil et de Djiminy...»

Comme pour soutenir les paroles de Robert, mon grondement vibrait comme une basse continue.
Revenir en haut Aller en bas
William & Elena
I love it when a plan comes together
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 04/03/2017

MessageSujet: Re: Chui trop vieux pour ces conneries ! [ Djiminy ]   Jeu 28 Sep - 20:57

Les choses ne se passèrent pas exactement comme Will l'avait prévu, au lieu de venir lu renifler la main ce sale cabot gentil toutou avait décidé de lui mâchouiller l'avant-bras ! William grimaça de douleur quand les crocs se plantèrent dans sa chair.

" Aaaargh ! "

*Will ? WILL ? Il se passe quoi ?*

Occupé à se faire manger, ce cher Will ne put lui crier son exaspération la plus sincère que par ces quelques mots :

" LA-Che MON BRAaaaAAAh ! "

Le quarantenaire eut l'impression que l'attaque durait une éternité, c'est alors qu'une voix inconnue le libéra de l'emprise du loup.

" Djiminy Stop ! C'est assez, lâche le ! Au pied ! "

Le pokémon le lâcha et alla se mettre au pied de ce qui semblait être son maître. Will qui était littéralement sur le cul en profita pour s'allonger en poussant un râle de soulagement. Il profita de ce bref instant pour se remettre les idées en place. La situation n'était peut-être pas si désespéré qu'il l'aurait cru, le loup était domestiqué, s'il n'était pas doué avec les animaux, les humains étaient eux, bien plus dans ses capacités.


" Et bien et bien. Que fais-tu dans ma grange en pleine nuit mon garçon ? Je te conseil de répondre gentiment et de ne rien tenter. Il serait dommage que je perde le contrôle de mon fusil et de Djiminy..." mon garçon ? Cette pensé fit sourire Will, cela faisait bien longtemps qu'il n'était plus « un garçon ».

William se releva et regarda son interlocuteur, un vieux paysan avec un calibre 16 juxtaposés tout aussi vieux que lui. Il n'avait que deux cartouches, mais à cette distance c'était largement suffisant pour le transformer en passoire, aussi l'approche diplomatique semblait la meilleure option. Il tenta tant bien que mal de lever les mains en signe de paix, grimaçant légèrement à cause de ses blessures, il prit ensuite la parole :

"Bonsoir chez monsieur, je ne voulais pas vous importuner, il regarda furtivement Djiminy ni votre...ami, il se trouve que je me suis perdu dans les bois, et par maladresse je me suis faits cette vilaine blessure au bras. Je voulais simplement reprendre des forces dans votre grange que je croyais abandonné. "

William tenta un sourire qui se transforma à moitié en grimace, le ploc régulier de son sang coulant sur le sol était la seule chose qui venait meubler le silence. Elena quant à elle, n'avait rien manqué de la discussion, et faisait tout son possible pour secourir son jumeau.

*Je serais sur zone dans quinze minutes.*


ces quelques paroles rassurèrent William, il n'en avait plus pour longtemps à tenir, après tout ce n'était qu'un vieillard et son loup.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Djiminy
Copain sauvage
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 21/08/2017
Age : 26

MessageSujet: Re: Chui trop vieux pour ces conneries ! [ Djiminy ]   Ven 29 Sep - 9:08

Lorsque l'homme se releva et leva les mains en grimaçant, mes grondements redoublèrent d'intensité, je l’avertissais, j'attendais la moindre petite erreur de sa part pour lui sauter à la gorge. Il nous expliqua qu'il avait cru la grange abandonnée. Ni Robert ni moi n'accordèrent le moindre sérieux à cette excuse de toute évidence bidon.

« Est-ce que cette grange à vraiment l'air... »

Mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une voix de femme s'écria :

« ROBERT ! »

Lui et moi sursautâmes de concert. Une vague de crainte clairement visible nous frappâmes. Derrière nous, à l'entrée de la grange se tenait une petite femme forte, sans aucune trace d'obésité. Elle avait les mains sur les hanches autour desquelles était attaché un tablier rose bonbon et observait son mari avec colère, le rouge aux joues. Elle se dirigea droit sur lui. Je m'écarta précipitamment de trois bons mètres sans jamais cesser de faire face à l'inconnu.

« C'est comm'ça qu't'accueils les étrangers ?! A coup d'fusil ?! TA MERE DOIT SE R'TOURNER DANS SA TOMBE ! »

Robert et moi étions extrêmement gênés. Mes crocs étaient cachés de nouveau par mes babines bien que mon regard menaçant ne lâchait pas l'inconnu.  

« Mais Molly chérie... »

« Je n'veux pas l'savoir ! Va m'chercher d'quoi l'soigner ! Dépêche toi ! Aller !! Djiminy est là je n'risque rien, s'il tente quelque chose il lui déchirera la gorge. »

Robert ne chercha même pas à négocier. Il cassa son fusil en deux dans un craquement sonore et quitta la grange. L'avertissement de Molly était des plus sérieux. Mon museau était rouge du sang de l'humain et mon comportement indiquait clairement que je n'étais pas amical et qu'à la moindre menace il affronterait de nouveau mes crocs. Dès que le paysan tourna les talons, Molly se dirigea droit sur l'étranger d'un pas autoritaire.

« Et vous ! Quelle idée stupide d'croire une grange abandonnée alors qu'ya d'la lumière dans la maison d'côté ! Aller Assis ! Laissez moi voir ce bras. »

Rare son ceux qui peuvent résister à l'autorité implacable de ma Molly. Au mot « Assis », je pris aussitôt position, fusillant toujours l'homme d'un regard menaçant. La paysanne lui saisi les épaules et le força à s'asseoir sur une grosse buche. Toujours sans lui demander son avis, elle saisit le bras que j'ai mordu et commença à l'inspecter. Tout en parlant, elle déchira la manche de l'homme avec force et commença à lui faire un garrot.

« Rohlala Djiminy vous a pas loupé ! C'est bien fait pour vous vin Dieu ! Comment pensiez-vous qu'il allait réagir ? Bon c'est vilain mais pas très grave. Allons ne faites pas l'enfant » Ajouta t'elle alors qu'elle appuyait sur la plaie avec une serviette qui se trouvait dans la poche de son tablier rose bonbon. « Il va vous falloir des points d'sutures mon garçon. Heureus'ment qu'ma mère était couturière et qu'Robert s'déchire les vêtements tous les jours. Quand on aura soigné ça vous viendrez boir'l'thé à la maison en mangeant un morceau. Puis vous pass'rez la nuit dans la chambre d'amis sous la garde de Djiminy. »

Elle enroula une seconde serviette avec force autour du bras blessé de l'homme et tira dessus.

« Aller t'nez ça bien serré ! J'vais voir c'qu'fou Robert ! Et faites pas d'bêtise !! Djim' tu l'surveilles. »

Elle se leva et quitta la grange d'un pas vif. Je ne grondais plus mais j'étais parfaitement immobile, assis en face de l'humain, le fixant d'un regard menaçant. Au moindre mouvement de sa part, je montrais les crocs. J'étais entre lui et la sortie, lui barrant le passage. Le silence s'était installé entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
William & Elena
I love it when a plan comes together
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 04/03/2017

MessageSujet: Re: Chui trop vieux pour ces conneries ! [ Djiminy ]   Dim 1 Oct - 20:30


Son « infirmière » improvisée ne lui laissait aucun répit, le forçant à s'asseoir, elle commença à inspecter ses blessures sans aucun ménagement, malgré les grimaces de son patient. Elle baragouina une phrase avec un fort accent et de ce qu'avait compris Will, elle s'absentait un moment.

William poussa un soupir quand Molly quitta la grange, toujours sous le regard menaçant du loup.
Elena qui avait été d'abord inquiète, avait maintenant du mal à cacher son hilarité, et c'est en pouffant légèrement qu'elle s'adressa à son frère :

*hum... tu es entre de bonnes mains j'ai l'impression ? *

William poussa à nouveau un soupir

" T'en est où ? "
*j'y suis, je m'installe sur une colline en face de la propriété.*
" Je m'éclipse dès que je peux, surveille la zone en attendant. "
*Roger... Mon garçon.*

Will ne tomba pas dans le piège de sa sœur et ne répondit pas à sa provocation. La lumière du lightstick commençait à faiblir, aussi il chercha une nouvelle source de lumière. Une vieille lampe à pétrole était accrochée au mur, Will regarda Djymini sans trop savoir comment agir, n'allait-il pas l'attaquer s'il bouger ? Mais rester dans le noir sans voir le pokemon n'était pas très judicieux non plus. Doucement Will se leva et se dirigea vers le mur, il saisit la lampe et revint s'asseoir sur la caisse en bois qui lui servait de siège. Il secoua la lanterne, un gargouillis visqueux rassura le quarantenaire. Fouillant dans ses poches, il sortit un vieux Zippo cabossé et alluma la mèche. Une douce lueur jaune-orangé illumina les lieux.

Alors qu'il attendait patiemment le retour de Molly, la voix d'Elena se manifesta :

* on a de la visite, tes amis du camp on suivit ta trace. *

William jura, il avait espéré les perdre dans le noir et qu'ils ne partiraient à sa recherche qu'au matin, mais visiblement ils étaient tenaces et bien entraînés.

" tu peux-t-en occuper ? "
*hum, une dizaine d'ennemi, plus les pokémon... je peux les ralentir.*
" Fait donc ça, je vais essayer d'évacuer les civils. "

Pour toute réponse Will n'eut que le sifflement du silencieux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Djiminy
Copain sauvage
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 21/08/2017
Age : 26

MessageSujet: Re: Chui trop vieux pour ces conneries ! [ Djiminy ]   Lun 2 Oct - 16:29

Berger. Il y a plusieurs facettes dans le métier de chien de berger. Il y a la conduite de troupeau, ce que Robert m'a appris à faire. Demandant vitesse, précision, beaucoup d'attention et une grande quantité d'énergie, c'est une discipline qui peut se montrer assez savante. Elle consiste à conduire le troupeau à un endroit donné ou bien tout simplement à rassembler les bêtes. Parfois, Robert me demande d'isoler une bête bien précise. La manœuvre est difficile mais passionnante ! J'en retire toujours une grande satisfaction à réussir. L'autre facette c'est le gardien de troupeau. Le chien de berger est alors laissé seul avec les bêtes, son rôle est cette fois de protection. Si un prédateur ou tout simplement un intrus s'approche, il doit le chasser... et parfois l'affronter !

En hiver, lorsque les bêtes sont bien au chaud, le chien de protection est parfois recyclé en chien de garde de la maison. Assis bien droit, c'est ce que je faisais avec cette humain : je le gardais, lui interdisait de quitter cette grange. Il ne montra tout d'abord aucune intention de bouger et soupira. Puis il se mit à parler tout seul ! Je pencha la tête sur le côté, intrigué : était-il fou ?

Ensuite, avec lenteur et en me surveillant, l'homme se leva. Mon grondement menaçant remplit aussitôt la pièce jusqu'à ce qu'il soit de nouveau installé avec la lampe sur son siège. Il se mit de nouveau à parler seul mais je n'eus pas le temps d'y réfléchir que Molly déboula dans la grange les bras chargés. Serviettes, compresses, bandes, matériel de couture...

« Ah Djiminy n'vous a pas bouffé ! » S'exclama t-elle.

Elle posa son chargement par terre et déplaça un tabouret prêt de l'homme puis lui saisit fermement le bras et commença à le soigner. Quelques secondes plus tard, elle commençait à recoudre son bras comme un répare un pantalon. Tout en faisant tout ça, elle dit :

« Robert vous prépare l'thé. Oh il râle j'vous préviens, lui voudrait vous fout'dehors et j'l'comprend. Avec tout c'qu'on entend d'nos jours... Mais c'pas comm'ça qu'on traite les gens ! T'façon vous avez pas l'air bien méchant. Pis même s'vous l'êtes et qu'vous nous cherchez des poux, avec tous les pokémon qu'on a vous risquez d'vous mordre les doigts. Ils nous craignent peut être mais 'sont bien content d'nous voir l'matin avec l'fourrage ou quand elles sont blessées c'braves bêtes ! » Elle éclata de rire « J'aimerai bien voir des cambrioleurs aux prises avec not'bonne centaine d'bêtes et not'bon Djim' qui essaye d'leur bouffer l'dérrière ! »

Et elle continua de parler ainsi tout en lui soignant le bras, véritable moulin à paroles tel une cascade déversant le torrent à flot en contrebas. Quant à moi et bien je restais là, assis à fusiller cette homme du regard.  
Revenir en haut Aller en bas
William & Elena
I love it when a plan comes together
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 04/03/2017

MessageSujet: Re: Chui trop vieux pour ces conneries ! [ Djiminy ]   Jeu 12 Oct - 19:38

Will était pensif, la situation n'avait fait qu'empirer depuis qu'il était entré dans cette grange, pendant que la bonne dame lui rabibochait le bras, son cerveau tentait d'échafauder un plan. Les idées se succéder dans son esprit sans que rien ne lui vienne, il devait en priorité protéger la vie de ces civils, Les ennemis ne tarderaient pas à franchir le barrage de balle d'Elena.

Un éclat de rire ramena William à la réalité et aux débits continus de parole de Molly « J'aimerai bien voir des cambrioleurs aux prises avec not'bonne centaine d'bêtes et not'bon Djim' qui essaye d'leur bouffer l'dérrière ! » 
il devait D'abord leur expliquer la situation, pendant qu'elle finissait de penser sa blessure, Will exposa la situation à Molly :

" Écoutez... Je ne me suis pas réellement perdu, des Némésis sont à ma poursuite. Il mon blessé, et je me suis réfugié ici, je ne comptais pas rester mais votre... " Will fit une pause et regarda le lougaroc avant de continuer avec une petite touche d'ironie " Mais votre bon Djim m'a convaincu de rester un peu. "

Will laissa passer un moment, l'objectif de sa mission n'intéressait guère ces paysans, cependant il se devaient d'être honnête avec eux et décida donc de leur en dire un peu plus.

" Actuellement des hommes armés tentent d'approcher par ici, ma sœur les retient tant bien que mal mais ils finiront par arriver ici. " Comme pour souligner ces derniers mots, plusieurs détonations assourdissantes se firent entendre.



À quelques centaines de mètres de là, Elena était allongée en haut d'un petit monticule de terre, prête à faire feu au moindre signe de mouvement.

MKW 15 chambré en 458 SOCOM. *C'est une bonne arme.* pensa elle alors qu'elle ramenait le levier d'armement en position fermé. Pour le moment elle tenait sa position, son emplacement était avantageux et la lumière du petit matin était largement suffisante pour garder les fantassins dans son viseur. Elle en avait eu deux avants qu'ils ne réagissent, leur entraînement était bien plus poussé que ce que MITHRIL avait prévu. Les némésis devaient, selon les rapports, être des terroristes désorientés alors que leur chef avait disparu, mais ils semblaient être des soldats chevronnés. Cela signifiait-il le retour d'Eon Fawkes ? Ou bien un nouveau chef Némésis avait-il fait son apparition ? Cela devenait inquiétant et méritait toute l'attention des jumeaux.

Les ennemis s'étaient cachés derrière les arbres quand Elena avait ouvert le feu, et depuis quelques minutes aucun mouvement ne venait troubler le silence matinal. Elle n'aimait pas ça, que faisait-il donc ? Le tac-a-tac caractéristique d'un AK-47 répondit à sa question. De la terre lui vola à la figure et elle baissa la tête par réflexe. Il l'avait repéré . Une autre balle vint arracher de l'écorce dans l'arbre à sa gauche et confirma son impression. Elle était relativement à couvert mais s'il avait ne serait-ce qu'un gramme de jujotte, d'autre ennemis l'encerclaient pendant que ceux à l'avant la canardait. Elle n'aimait pas ça. La situation s'était inversée beaucoup trop vite, Will aurait-il le temps de prévoir quelque chose ? Dans tous les cas elle ne pouvait plus rester là.

" Will, je décroche. "

Elle recula à plat ventre avant de se relever et de courir vers la grange elle aussi, 500 mètres la séparait de l'édifice où elle pourrait se mettre à couvert.



HRP:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chui trop vieux pour ces conneries ! [ Djiminy ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chui trop vieux pour ces conneries ! [ Djiminy ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M) AU CHOIX ★ Victor Sullivan "Je deviens trop vieux pour ces conneries"
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]
» Pour les fans
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: