Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Un endroit effrayant... [Luna]

AuteurMessage
Djiminy
Copain sauvage
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 21/08/2017
Age : 25

MessageSujet: Un endroit effrayant... [Luna]   Mer 20 Sep - 9:58

Ville. Un endroit qui à la fois vivant et mort. Vivant car partout la présence humaine se trouve. L'environnement est géré, organisé, artificiel. Chaque pelouse est délimitée et rasée court. Les arbres sont plantés à un endroit précis. Le monde urbain est majoritairement gris de cette surface étrange et dure recouvrant la nature d'une surface morte. C'est pour cela que je dis que c'est un monde mort. La nature y est morte ou timide ou malade. Même l'odeur est désagréable. Les gaz de voiture, cet engin du diable qui me rend malade rien que d'y penser, me chatouillent la truffe.

Ce soir, Robert et Molly avaient décidés d'aller manger au restaurant en ville. Les fermiers n'avaient pas beaucoup d'argent mais c'était l'anniversaire de leur mariage, un jour important. Il fut décidé que je viendrai avec eux, j'étais content d'aller faire cette balade en ville... au début. Suivant Robert et Molly d'assez prêt, je m’arrêtais souvent pour renifler et lever la patte. Le restaurant était un petit établissement proposant des spécialités d'un pays qui m'est inconnu. Les cuisiniers étaient chaleureux et énergique, je les aimait bien.

Mon avis des restaurants est mitigé. D'un côté j'adore ça ! C'est l'occasion de faire du charme à tout le monde en jouant les gourmands. Mais de l'autre c'est un ennui profond : les plats mettent un moment bien trop long pour être servi... Je poussa rapidement un soupir d'ennui, couché à côté de Robert. C'est alors que je la vit !

Une beauté divine, une merveille de la nature ! Une superbe Feunard passa prêt du restaurant dans un déhanché hypnotisant. Je ne me posa aucune question : je me leva et la suivi déclenchant l'éclat de rire de Robert. Il me fut facile de la rattraper et durant les deux heures suivantes, je la fit rire et m’enivra de son odeur. C'est dans une minuscule ruelle qu'elle arrêta de marcher, faisant semblant d'être scandalisée par une de mes paroles. C'était le moment de lui faire un câlin pour me faire pardonner et... d’enchaîner...

Tout ce passa parfaitement. Nous étions sur le point de partager ensemble un plaisir aussi rare que précieux lorsqu'une bande d'humains déboulèrent dans la ruelle. L'un d'eux, propriétaire de ma beauté, la rappela dans sa pokéball. Seul contre huit dresseurs dans une minuscule ruelle : je pris quelques coups. Effrayé, je pris la fuite. Je fus pourchassé par les humains durant ce qui me parut être des heures. Pour ne rien arranger, je failli me faire percuter par des voitures plusieurs fois, véhicules qui aggravèrent ma panique en klaxonnant de toute leur puissance.

Je continua de courir longtemps après avoir semé les humains. Je déboula dans le cimetière de la ville comme un missile. Essoufflé, blessé, effrayé, je ralenti et progressa queue basse en tremblant. Pourquoi m'avaient ils attaqués ? Je ne comprenait pas et cette ville me faisait peur désormais...
Revenir en haut Aller en bas
Luna Dulcis
Enfant de la Lune
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Un endroit effrayant... [Luna]   Sam 23 Sep - 0:30

La Lune brillait aux trois-quarts.

Les pouvoirs de Luna s'approchaient de leur maximum. Certaines fois, elle avait hâte de rencontrer son état de plénitude le plus extrême, mais devait se forcer à ignorer et repousser la tentation. Plus elle tentait d'endiguer son envie, plus elle comprenait ce besoin de toujours ne pas s'y approcher avant l'heure: le cours des choses suit un ordre logique que l'on ne doit pas forcer. Le destin est immuable, il peut-être modifié mais pas changé. La nuance se tient dans le seul état de divergence où la vie est bouleversée, mais toutes les voies qui suivent ce changement concordent en différents points, lesquels deviennent un nouveau destin tracé et retracé.

Luna avait choisi de ne pas influer sur son premier destin, de ne pas chercher d'autres voies.

Elle imagina que les personnes ayant influencées leur destin encore et encore jusqu'à outrance ont provoqués leur chute, leur dégringolade, et peut-être leur mort. Ceux qui cherchent à dominer leur destinée sont-ils punis, ou alors n'ont-ils juste pas su gérer leur nouvelle destinée ? Ses questions la dirigèrent jusqu'au cimetière d'Avalaville, à quelques centaines de mètres du domicile Dulcis. Se baladant entre les tombes, elle pensait aux défunts et les bénissaient.

Quand un lougaroc particulièrement robuste détala dans un bruit de sable s'envolant, Luna eut un frisson et le toisa, presque cachée derrière une tombe. Elle analysa l'état de la bête, et comprit que le pokémon avait été attaqué, un peu blessé, et s'était effrayé de fuir aussi vite, transformant l'effroi en terreur. La vivacité du canidé l'apeurait un peu, d'autant plus que sa taille montrait un certain don pour l’imposante. Luna décida de se montrer et lui adressa quelques doux mots, d'un regard, espérons réciproque, emplit de bonne volonté:

-Bonsoir, noble pokémon. Je ne te veux que du bien, j'espère que tu ne m'en voudras pas de t'approcher ?
Revenir en haut Aller en bas
Djiminy
Copain sauvage
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 21/08/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Un endroit effrayant... [Luna]   Sam 23 Sep - 11:17

Cimetière. Foyer des pokémon spectre et de toutes sortes d'histoires de fantômes. Ma maitresse adorait ce faire peur avec celle ci et plus d'une fois elle organisa des soirées épouvantes dans les cimetières.

Cimetière. Foyer des morts, domaine du chagrin et du regret. Je suis d'ordinaire immunisé à toutes ces histoires d'humains, toutes ces légendes et autres bêtises. Je dis immunisé dans le sens ou je n'ai pas peur ! Je me souviens qu'une fois, l'une des soirées épouvantes de ma chère maitresse se trouvait dans un cimetière semblable à celui ci au sein duquel habitait un Ectoplasma au merveilleux sens de l'humour. Il réussi à me surprendre trois fois avant que je ne le piège à son propre jeu ! Nous passâmes lui et moi notre soirée à faire peur aux humains. J'en avais mal au ventre et les joues pleines de larmes à force de rire !

Mais aujourd'hui je n'avais pas du tout envie de rire. J'étais complètement perdu en plein cœur d'une grande ville. Je ne savais pas rejoindre Robert et Molly tout seul. J'étais encore sous le choc et les humains me faisaient peur. Pour couronner le tout j'étais blessé. Je fis un arrêt pour faire un rapide bilan de mon état. J'avais une certains nombre d'égratignures qui me faisaient souffrir ainsi qu'une coupure à l'épaule gauche qui saignait. J'avais également très mal à une côte que je soupçonnais d'être abîmée. Tout ceci ne m'empêchait pas de me défendre, n'était pas vraiment un handicap. Mais je souffrais malgré tout, je saignais et j'avais peur, très peur.

J'étais dans l'une des pires situations à mes yeux:Blessé, tout seul et perdu en plein cœur d'une ville avec des humains aux trousses qui semblaient vouloir ma peau. Une voix me fit soudain sursauter :

« Bonsoir, noble pokémon. Je ne te veux que du bien, j'espère que tu ne m'en voudras pas de t'approcher ? »

C'était une fillette à l'apparence lunaire qui se trouvait là. Elle devait avoir tout juste quelques années et me plongea dans une extrême confusion. Sa voix était douce et son regard plein de bonne volonté. Je ressentais une douce aura autour d'elle qui m'inspirait confiance. Et pourtant ! Une fillette comme elle en plein cœur d'un cimetière la nuit dans ma situation ! Une colossale bataille interne me frappa : elle m'inspira une douce confiance mais également une peur panique. Je ne savais pas comment réagir !

Je fis un bond en arrière dû au sursaut, baissa la tête. Oreilles tenues en arrières, poil légèrement hérissé, babines froissées, ma queue étroitement repliée entre mes pattes. Je poussa des gémissements de peur et de confusion. Je fis un pas vers elle, hésitant, avant de fuir d'un autre pas tout en dansotant sur place et me balançant un peu pour montrer mon hésitation, ma confusion. Est-ce que je voulais bien qu'elle s'approche ? Oui et non. Je le voulais mais j'avais aussi très peur qu'elle le fasse...
Revenir en haut Aller en bas
Luna Dulcis
Enfant de la Lune
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Un endroit effrayant... [Luna]   Sam 30 Sep - 1:17

La noble bête recula et opéra quelques mimiques. De la peur ? Non, Luna n'en décelait pas. Ce qu'elle voyait, c'était du doute, de la confusion. De toute évidence, il hésitait sur la réaction qu'il se devait d'avoir en sa présence, présence qui n'avait en toute logique rien d'imposante, ni d'antagoniste. Si la méfiance le tourmentait, alors elle l'aiderait, car elle ne pouvait en aucun cas échouer dans sa quête d'aide aux défavorisés par les émotions négatives. Ses yeux brillaient d'un feu blanc magnifique et elle n'arrêtait pas de le fixer. Peut-être se sentait-il agressé ? Le pokémon, au corps pourtant si gracieux, se montrait plus bas que terre, plus réduit que le moins impassible des êtres. Non, il devait se montrer au plus haut de son élégance, dépassant sa crainte. Pour le consoler, et faire suite à sa première phrase, la fille de la Lune tendit sa main:

-Je ne te connais pas. Je ne sais pas ce qui t'est arrivé, mais je veux t'aider.


Elle espérait qu'il s'approche, qu'il considère cette main comme bienveillante, car elle l'était. Elle enchaîna avec une autre réplique, histoire de signaler quelque chose:

-Ma mère la Lune ne m'a pas appris à parler votre langage, mais je sais vous comprendre, du mieux qu'une simple humaine comme moi puisse faire. Essaie de me parler !


Elle souriait, et ses yeux se fermaient presque pour laisser apparaître une expression très mignonne sur son visage si pur. Le loup accueillera-t-il la Lune ou repoussera-t-il ses bienfaits, aveuglé par la peur ?
Revenir en haut Aller en bas
Djiminy
Copain sauvage
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 21/08/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Un endroit effrayant... [Luna]   Sam 30 Sep - 18:13

Peur. Cette émotion, essentielle à la survie, intervient lorsqu'un danger est détecté. Elle fait alors réagir l'individu en conséquence. Lorsque la peur apparaît, une vague acide d'horreur traverse tout le corps, il devient urgent de supprimer cette émotion, vital de la fuir, essentiel de réagir, plus rien d'autre ne compte. Un tsunami d'énergie traverse le corps et la majorité font demi-tour pour prendre la fuite, sans réfléchir. Parfois la peur est si forte qu'elle paralyse. Figé d'horreur, l'individu fixe alors l'objet de sa peur sans bouger, comme s'il ne savait que faire d'autre que d'accueillir la mort. Certains perde même connaissance sous la puissance de l'émotion. Agissant comme un choc, elle est parfois trop forte. D'autres encore décident de la combattre, de faire face. Est-ce alors du courage ou de l'inconscience ?

Courage... La principale vertu du prédateur, des héros, des chasseurs. J'en ai beaucoup du courage. Il en faut pour affronter un Cerfrousse seul en sachant que la moindre blessure peut être fatale. Mais ici je nage dans la confusion. La petite fille tendit la main et dit :

« Je ne te connais pas et je ne sais pas ce qu'il t'est arrivé mais je veux t'aider. »

Comment pouvais-je lui faire confiance ? Je venais tout juste de me faire agresser par des humains, comment pouvais-je faire confiance à l'un d'entre eux ? Pourtant tout me donnait envie de lui faire confiance. Bien que je sois sauvage depuis la mort de ma maitresse, j'avais bien besoin de me réfugier dans les bras de Molly ce soir.

« Ma mère la Lune ne m'a pas appris à parler votre langage, mais je sais vous comprendre, du mieux qu'une simple humaine comme moi puisse faire. Essaie de me parler ! »

Tout ceci me plongea encore plus loin dans l'abîme obscur de la confusion.

« Mais j'utilise déjà mon corps pour te parler... » Dis-je dans un gémissement.

C'est tout à fait vrai. Les Lougarocs utilisent principalement le langage gestuel, nous n'avons que peu besoin de mots. Même si je me souviens des longues soirées pluvieuses à écouter ma mère nous raconter des histoires quand j'étais bébé. Que devais-je faire ? Ne sachant répondre à cette question, je tenta ma chance. Mes babines étaient retombées sur mes crocs. Mes attitudes de menaces s'étaient transformées en crainte, méfiance. Arrière train courbé, queue entre les pattes, oreilles aplatis sur mon crane, regard fuyant.

« Je... j'ai été attaqué par des humains. Je n'ai pas compris pourquoi et... je suis perdu... Perdu et pourchassé... Je suis perdu dans une ville... il y a pleins d'humains et j'ai perdu les miens... Et... Qui es-tu ?»

En posant cette question, je lui lança un regard plein d'interrogations. La crainte était toujours là, je ne m'étais pas approché...
Revenir en haut Aller en bas
Luna Dulcis
Enfant de la Lune
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Un endroit effrayant... [Luna]   Mer 11 Oct - 21:45

La créature n'avait pas tenté de bouger. Non, elle stagnait dans la peur. Que se passait-il ? Luna n'était pas inquiète, au contraire, elle savait qu'elle avait la possibilité de l'aider, de l'attendrir. Oui, et ce serait le pouvoir, la bénédiction de la mère Lune qui rendrait tout cela possible. Luna, pour ne pas provoquer l'animal, resta un temps immobile, mais elle savait qu'elle le repousserait, là, à ne pas se mouvoir, à rester comme un poteau sans émotions malgré son sourire. Elle s'assit alors sur la tombe d'un vieil homme et contempla l'intégralité du corps robuste et vigoureux du Lougaroc. Elle n'avait jamais vu d'aussi bel animal à l'état sauvage, si tant fut qu'il le soit, évidemment. Alors, le pokémon gémit quelques mots en sa langue animale, et Luna y comprit autre chose qu'un simple soupir.

Il exprimait une interrogation...non, il tentait une explication, à la vue de sa position. Oui, il tentait de communiquer, comme le lui avait demandé Luna, et il lui montrait qu'il lui parlait depuis tout à l'heure, non pas avec des mots, mais avec ses sentiments, à partir de ses craintes. L'étrange dialogue entre la fille de la Lune et le noble canidé se poursuivit aussitôt, par un Lougaroc racontant avec une tristesse certaine son histoire, les derniers évènements. Luna observait un effroi qui ne prenait pas sa source dans une peur inventée ou existentielle. Ses regards fuyants, radars et en constant déplacements traduisaient qu'il y avait d'autres éléments dans l'équation. Il fuyait quelqu'un, quelque chose.

Autre chose était exprimé, c'était cette fois une interrogation. A qui était-elle adressée ? La petite-fille Dulcis pensa comprendre qu'elle allait à lui-même cette fois, comme s'il était incertain. Peut-être l'être majestueux fuyait un ennemi qu'il ne comprenait pas, ou qui faisait quelque chose qu'il ne comprenait pas. Ensuite, les glapissements s'interrogeaient sur le lieu, car depuis tout à l'heure, il montrait une certaine hostilité justifiée à Luna et aux autres éléments du décor. Il était perdu dans l'inconnu. Et enfin...

...il semblait se rapprocher.

Pas physiquement, mais dans l'idée. Il avait cherché une information. Alors, ne sachant laquelle, la prêtresse de la Lune répondit:

-Mon nom est Luna Dulcis, je suis la fille de la Lune. Je suis venu ici pour prier celle-ci, dans ce lieu de recueil sacré. Et toi, arriverais-tu à me dire qui tu es ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Un endroit effrayant... [Luna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: