Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]

AuteurMessage
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Dr James Neffy
Dr Jekyl & Mr Hide... Ou presque !


Messages : 72
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 20

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Sam 2 Avr - 19:04


Climat : Ciel dégagé.

Le temps était venu. Maintenant que l’éruption avait eu lieu, que cette nouvelle team s’était bien mise en place et qu’un climat de conflit couplé à un désespoir dû à la catastrophe naturelle, il était temps d’agir. De mettre son grain de sel. L’heure était à la tension. La zizanie pouvait commencer.  La ligue ou la team ne verrait pas ce qui leur tomberait dessus.

Le plan qu’avait élaboré Neffy après toutes ces années de dur labeur était parfait.

En théorie. Désormais, la théorie devait laisser place à la pratique. Son double jeu serait le maître de la partie. Son génie y contribuerait. Maintenant, la première chose était de regrouper un maximum d’outils. Plus que ce qu’il avait déjà. Il devait développer, construire, inventer ! C’est pour cela qu’il a passé les derniers mois à étudier les différents entrepôts et autres bâtiments pouvant recueillir diverses choses qui pourraient lui être utile. Il a passé également beaucoup de temps à analyser la fréquence d’apparition de tel ou tel climat pour en tirer profit, que ce soit au niveau de ses pokémons ou de ceux qui pourraient potentiellement devenir ses outils...

Il ciblait ce dont il avait besoin. Son plan était minutieux. Pensé sous plusieurs angles. Ainsi, il était en route port le Port Lieucca. Ce port, affublé d’une falaise, caché plusieurs entrepôts qui pourraient être très intéressants. Ce qui est logique, puisque c’est un port. Les bateaux ont besoin de matériel. Et ils en transportent. Il faut stocker tout ça efficacement. Surtout en ces temps où l'île rencontre de telles difficultés.

Neffy était à ce moment au sud de Lieucca, face à un entrepôt contenant du matériel. Beaucoup de matériel. Il était dans sa tenue de psychopathe. Les gens le regardaient d’un œil bizarre. Mais lui, il s’en fichait. Il ne risquait rien. En tout cas, pas vu toutes les issues qu’il avait prévu si nécessaire. Il se sentait libre de faire le mal sous les yeux de tout le monde.

Ses trois pokémons étaient à l’air libre. Peut être que voir de tels pokémons repoussaient la plupart des gens à en savoir plus sur lui. C’est bien, ils avaient un effet dissuasif malgré leur faible niveau et leur incompétence en combat. De toute façon, qu’importe les lacunes en combat, ils comblaient ça par bien d’autres compétences. Après tout, les pokémons, ça ne sert pas qu’à combattre. Et le mal ne se fait pas que par des combats.


« Bon ! L’opération va bientôt commencer. TOUT LE MONDE EST PRÊT ?! »

Ses pokémons acquiescèrent machinalement, sans vraiment penser à quoique ce soit derrière. Ils avaient un rôle. Ils le connaissaient. C’est tout ce qui comptait.

« ET AAAAAAAAAACtion. Lugalbanda, c’est toi qui commence. ALLEZ AU BOULOT ! Les autres, suivez moi... »

L’ingénieur fou se frotta les mains avec un sourire mauvais, les yeux plissés et les sourcils froncés. Il commença ainsi à faire ses quelques pas, tandis que l’Iguolta, faisant un petit clin d’œil charmeur à un passant, se mit à se déplacer à quatre pattes pour profiter de son aspect lézard et se faufiler silencieusement dans le bâtiment.

Elle connaissait son rôle. La partie ne faisait que commencer.


Dernière édition par Dr James Neffy le Lun 18 Avr - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elianna Jess
The Bloodwitch


Messages : 35
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Dim 3 Avr - 2:40

Le silence c'était enfin installé sur toute la ville. Il y avait eut par ici bon nombre de cris justifiant une catastrophe dans leurs misérables petites vies minables.
Mais l'humanité a cette fâcheuse tendance de toujours renaître de ses cendres sans qu'on se l'explique. Vous pouvez égorger tout ce qui vous plaira, la vie suit son cours et après la tristesse ils continuent de survivre dans ce petit grain de poussière qu'est la planète Terre.

C'est tout de même un réel fardeau que de ce dire que tout ce qu'on a fait ne sert finalement qu'a vous nourrir d'une tristesse éphémère et qu'avec le temps qui passe, l'homme ne semble plus autant disposé à ce sacrifier pour ceux qu'il aime. Il préférera sans doute se trouver d'autre personne à aimer d'avantage.

Port Lieucca est un bon exemple de l'hérésie humaine a vouloir absolument combattre ce qui ne peut l'être, quitte a continuer de vivre dans une ville éventrée par mère nature.
Soit, après tout, Elianna avait décidé, elle aussi, de continuer de vivre à Lakit alors que celle-ci avait été défigurée par les plantes, les fleurs. Devoir s'en réjouir est totalement abjecte mais si il faut faire ça pour survivre, alors elle peut le dire; elle aussi a toujours une part d'humanité.


«Veuillez a ce que cet homme fasse silence. Nous sommes arrivé à destination.»

Aussi tôt ordonné, aussi tôt exécuté: Sarkhan ne prenait pas le temps d'analyser les paroles de sa maîtresse et fit tomber son poing ravageur sur le toile de jute que tirait Ob-Nixilis, le Spectrum.
Étrangement jusqu'à présent, ce fameux sac gigotait, gesticulait et si l'on tendait l'oreille, on pouvait même entendre des grognements à l’intérieur. Cependant tout ce manège s’arrêta, après deux ou trois coups assez lourdement infligé par le Tutafeh vorace, qui ne fut arrêté que par le Spectre violet qui tira un peu plus sur le sac. Il ne fallait pas abîmer son précieux contenu. Du moins, pas maintenant.
Il faisait encore jour, aussi il fallait être discret. Passer par les quelques passages de ruelles accidentées qui longeaient le précipice. Elianna avait toujours un plan, aussi en amont de la réception de ce fameux colis, avait-elle repéré une usine dont le mur de fond avait tout simplement chuté dans les méandres de la roche. Une porte a la hauteur de sa démesure. Pas besoin de s'atteler au fastidieux crochetage d'une serrure qui pourrait prendre des heures. Ils n'avaient qu'a border la crevasse puis pénétrer dans cet entrepôt poussiéreux. C'est assez étrange, tout de même, que les autorités n'aient pas prit la peine de vider les bâtiments délabrés. C'est d'ailleurs plus étrange encore que personne n'ait eut l'idée de venir les piller. Bâh! Non, quelqu'un comme elle n'est pas attaché aux biens matériels. Donnez lui une crypte et une cage et elle saurait s'en accommoder.



«Le bureau du contremaître. De là nous pourrons crier, crier et crier encore sans que personne jamais ne nous entende.» Désignait Elianna d'un rapide mouvement de tête.
Et c'est sans état d'âme qu'Ob-Nixilis montait les escaliers alors même qu'il pouvait voler. Il préférait marteler le sac contre toutes les marches de métal. Cela raisonnait comme une douce symphonie à ses oreilles. Mais une mélodie bien trop courte puisque, après la longue passerelle de fer forgé, se trouvait une fine porte déjà entre-ouverte.
Sarkhan y pénétrera rapidement, sécurisant l'endroit avant de s'extasier sur les jeux d'ombre et de lumière du soleil qui s'engouffrait dans les trous de la toiture, signe que la rouille avait commencé de ronger l'endroit abandonné.
Le Pokemon âme fut rapidement suivit par Ob-Nixilis qui laissa choir son paquetage au centre de la pièce. Il voulait être en première loge pour le spectacle, se glissant dans les ombres douces du coin du mirador.
Le spectacle. Qu'il commence après tout! Elianna défit le nœud en tête du sac, dévoilant ainsi son contenue à l'air libre; Un homme. Un homme visiblement bien amoindri par la difficile ascension jusqu'ici, mais il semblait reprendre conscience. Il ne fallait plus attendre, aussi Elianna se concentra pour mettre sa victime sur une de ces fameuses chaises de bureau à roulette dont il manque toujours une roue, ce qui vous fait pencher sur le coté et vous fait toujours croire que vous risquez le coup-du-Lapin.

Dans ces fameuses phases où la proie est sous contrôle, Sheoldred aime être présente. Elle qui était si discrète jusqu'à présent s'attela a attacher solidement l’obèse avide de beignet aux mains et aux jambes.


«Inspecteur Traviata? »

L'homme ne répondit pas, rien de tel qu'une personne récalcitrante pour énerver la Sorcière de sang qui s'empressa de projeter un mug "Best Dad" posé négligemment sur le bureau dans la tête du "muet".

«Vous êtes sûr de ne pas vouloir simplement vous présenter? Je vous assure, j'en ferais de même. Simple règle de politesse.»
Revenir en haut Aller en bas
Dr James Neffy
Dr Jekyl & Mr Hide... Ou presque !


Messages : 72
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 20

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Dim 3 Avr - 12:15

Neffy entra par la porte principale, suivi de Leva’el et Polaris. La sécurité ne semblait pas être présente dans ce coin. Ou peut-être ne l’était-elle-même pas du tout. En tout cas, le Méga-Métalosse n’en percevait aucun après analyse via son Œil Miracle.

Lugalbanda put se faufiler discrètement parmi les divers employés, en quête du générateur de l’entrepôt. Elle se laisser guider par sa parabole, ressentant et analysant la provenance des différentes ondes électromagnétiques. Ainsi se déplaçait-elle furtivement ici et là, attendant que des employés soient assez éloignés –voir les assommer à l’aide d’une petite décharge électrique– pour crocheter des serrures.

Ce qui l’étonna cependant, c’était de voir une étrange femme avec des sortes de motifs scintillants sur le corps monter des escaliers de métal avec des pokémons spectre et un sac. Bizarre oui, mais pas important. Ca devait être une intruse aux yeux des employés du coin, bien qu’ils ne semblaient pas avoir entendu le boucan fait par le contenu du sac qui se cogner contre les marches. Peut-être s’était-elle débarrassée des gens des alentours ? De toute façon, tant qu’elle n’interférait pas avec la mission confiée par Neffy, pas de problèmes à ce qu’elle soit.


« Polaris, installe-toi. PLUS VITE ! »

Oh ça ne le dérangeait pas plus que ça de crier, même s’il était entendu. Les autres ne savaient pas ce que le Magnéton devait faire. Le pokémon aimanté alla s’installer derrière des conteneurs placés juste à l’entrée, attendant ensuite patiemment. Bon, ce n’était pas très discret, et il était clair que ceux ayant repéré l’intrus commencèrent à s’agiter, surtout vu sa dégaine.
Leva’el, quant à lui, usa de sa force physique et psychique pour forcer la porte principale à se fermer. Ce fut certainement le moment où les gens se décidèrent d’agir, dégainant leurs pokémons, acier pour assurer l'efficacité du travail de l'entrepôt, sommant Neffy de se stopper immédiatement, qu’importe ce qu’il faisait.

Du côté de Lugalbanda, son instinct aidé par la parabole la fit passer du premier étage au sous-sol. Et bingo ! Elle se trouvait là où se trouvait le générateur. Il n’y avait plus qu’à couper le courant de tout le bâtiment. Facile pour un pokémon électrique. Elle plongea alors l’entrepôt dans le silence et dans le noir quasi absolu... Enfin, ça dépendait d’où vu qu’il y avait quelques fenêtres ici et là, mais bon.

Une panique commençait à se créer. Les pokémons qui menaçaient le Dr James se rapprochèrent de lui. Mais le Métalosse revint aux côtés de son maître, ce-dernier bondissant sur la tête de son pokémon. Ses bottes aimantées le fixèrent à l’énorme masse d’acier, qui s’envola à l’aide d’un Vol Magnétik pour s’éloigner suffisamment de l’entrée. L’entrepôt était suffisamment grand de toute façon, autant en longueur qu’en largeur, et en hauteur.

Le Magnéton lui, se déplaça silencieusement vers une autre planque, plus en hauteur, qu’il avait repéré. C’est là que ceux qui menaçaient Neffy furent dans un embarras profond. Leurs pokémons étaient coincés par le Magnépiège du trio d’aimants ! Non seulement ils n’avaient aucun moyen de repérer où était le pokémon, mais en plus ils ne pouvaient se permettre d’abîmer le matériel. Que pouvait-il leur rester à faire ? Poursuivre eux-mêmes ce fou ? Mais avec la présence du Méga-Métalosse, ça ne les encourageait pas.


« MOUAHAHAHAHAHAHA ! IMBECILES ! »

Dans l’obscurité ambiante, seul les leds orangées de Neffy ainsi que le liquide circulant dans les tuyaux de sa combinaison brillèrent. Le pokémon Pattefer se localisait néanmoins grâce à son Œil Miracle, perçant les ténèbres. De cette manière, ils purent atteindre une nouvelle pièce, au fond. Le pokémon savait où aller, mais le matériel que convoitait Neffy était gardé par une lourde porte. Il fallait avoir un code pour y accéder.

Lugalbanda ressortit de là où elle était, se laissant cette fois-ci guider par les ondes psychiques qu’elle pouvait capter émanant du Métalosse. Elle utilisa de petites décharges électriques pour pouvoir voir où elle allait, et finit par rejoindre son maître.

Il y avait d’autres Hommes dans la pièce où il se trouvait. Mais qu’avec de biens faibles pokémons.


« Lugalbanda, éclaire-nous. »

L’espionne agit alors sans broncher. Elle utilisa son Chargeur pour illuminer suffisamment la pièce, bien que c’était vraiment très loin de l’efficacité d’un Flash. James s’approcha alors d’un des hommes, fit danser ses griffes métalliques sous le menton de l’homme, et lui posa une question.

« Quel est le code pour entrer dans cette pièce ? »

Aucune réponse. L’autre semblait vouloir gagner du temps. Apparemment, ils avaient appeler la police. C'était sûrement la chose la plus raisonnée qu'il pouvait faire là de suite. Peu importe.

Le Dr James Neffy plissa d’abord ses yeux, bondit sur place tout en réitérant sa question, la hurlant au visage de l’interrogé. Au moment où il hurla, ses bras se tendirent vers le sol, poings fermés, tandis que ses yeux s’ouvrirent en grand, le tout avec des sourcils bien froncés.


« J’ai dit : QUEL EST LE CODE POUR ENTRER DANS CETTE PIECE ?! »


Dernière édition par Dr James Neffy le Dim 3 Avr - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elianna Jess
The Bloodwitch


Messages : 35
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Dim 3 Avr - 14:49

Le ventripotent monsieur avait sa tête sur le coté, un flot de sang lui coulant allègrement de la narine gauche, nul doute que son nez avait implosé lors de l’opération.
Sheoldred se délectait de ce spectacle. Pour elle, sa maîtresse est une sorte d'artiste qui n'utilisait que la violence pour mettre en place son oeuvre. Le sang? C'est comme une peinture dans la gamme du rouge qui ne demande qu'a être sublimé.
Rapidement, la Poupée de chiffon s’empressa de sortir une pochette dépliante contenant quelques outils désagréables à regarder mais surtout étincelant. Elle en prend grand soin! La pince-arrache-dent? Non. Le Scalpel, pour écorcher sa peau velue? Tellement de possibilité et si peu de temps.
Malheureusement pour la petite bourreau, l'homme à la moustache répondit à Elianna avant qu'elle n'ait fait son choix.


«Je suis l'inspecteur James Traviata. Responsable de la section enquête du commissariat de Port Lieucca. Si vous me lâchez tout de suite, je vous promets que l'affaire n'aura pas de suite. »

Elianna était satisfaite de la réponse. En même temps elle voulait juste savoir si elle n'avait pas fait d'erreur. De toutes manières, combien même elle aurait fait une erreur, elle s'en moque. Cela ferait juste une bête en plus dans sa collection. Bien qu'il faut avouer qu'elle se cantonne à enlever des personnes le 13 du mois. C'est bien suffisant une fois par mois.

«Bien. Je vois que vous avez comprit le principe de notre petit entretient. Pour ma part, je me nomme Elianna Jess. Je suis enchantée de faire votre connaissance. J'ai beaucoup entendu parler de vous.»

Il semblait tout de même très indifférent à cette petite discutions. Cela dit, Elianna est habituée à ce genre de situation. Il se trouve que lorsque l'on enlève des personnes, contre leurs pleins grès cela va de soi. Ces personnes ne sont pas tellement jouasse de la situation. Allez savoir pourquoi. La vie ça va ça vient. C'est comme si elle c'était apitoyée sur son sort lorsque sa famille c'était retournée contre elle. Non, elle a sut rebondir et s’élever à un autre rang.    

«Et si nous entrions dans le vif du sujet? Il se trouve que je viens de la part de votre grand ami, le Juge Hernandez... Oh non, ne faites pas une mine déconfite. Il ne m'a pas envoyé vous tuer. Il est mort lui même.»

Voilà qui est bien rassurant pour la suite des festivités. Sauf que là, dehors, du bruit continuait de se faire entendre. Ils avaient commencé à déblayer l'endroit?
Sans avoir aucun mot à dire, Sheoldred glissa un morceau de tissu dans la bouche du représentant de l'ordre pour éviter que celui-ci n'appel à l'aide, puis Sarkhan, toujours prostré devant la fenêtre s'attela à baisser les stores. Pour une atmosphère plus intimiste.



«Sarkhan, garde la porte de l’extérieur. Si quelqu'un s'approche... Je ne sais pas moi, balance le du haut de la plateforme?»

Les ordres étaient clairs, aussi le Tutafeh s'empressa de sortir pour monter la garde comme un Demolosse. La sorcière n'était pas plus préoccupée de cela de ce qu'il se passait la dehors.
Quoi que, si cela continuait ainsi, bon nombre des employés allait apprendre à voler en direction du canyon. Lorsqu'elle a un but, elle s'y tient et cette fois si, elle touche au but.
Il se trouve que le juge, au bout de quelques heures d'une torture à la strangulation plutôt poussée, avait décidé de balancer un nom. Celui de ce pauvre malheureux, saucissonné sur la chaise, qui visiblement avait ouvert une enquête sur un célèbre voleur de la région. C'est tout de même invraisemblable, d'être voleur ET célèbre... C'est une sorte d'oxymore. Cela dit, ce voleur avait commis l'erreur d’œuvrer au Muséum de Megapagopolis. Celui-là même qui possédait une tablette de marbre parsemée de Glyphes anciens et qui aujourd'hui n'est plus à sa place. Vous voyez où elle veut en venir? Il lui faut cette tablette.  



«Je vais retirer ce tissu. Si vous hurlez, je vous sectionne la langue.»

Sans avoir à se pencher pour récupérer un des instruments, un des couteaux virevolta jusqu'à la bouche du prisonnier quand... C'était à ce moment là que les plombs avaient décidés de sauter!

«Soit. L’atmosphère devient de plus en plus intimiste. Souvenez vous de ce que je vous ais dit.»

D'un geste rapide, elle retira le baillons. Cependant l'inspecteur James Traviata ne semblait pas avoir parfaitement assimilé le rapport de Dominante/Dominé et aussi il hurla à plein poumon de façon continue jusqu'à ce le couteau change de cible pour se planter dans son œil gauche par trois fois.

Revenir en haut Aller en bas
Dr James Neffy
Dr Jekyl & Mr Hide... Ou presque !


Messages : 72
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 20

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Dim 3 Avr - 15:49

L’homme ne répondait toujours pas. Et Neffy commençait à s’impatienter. Que croyait-il faire ce gars là ? Jouer aux héros en ne dévoilant pas d’informations ? Le matériel était-il si précieux pour ne pas laisser le vol s’effectuer tranquillement ? Ou peut-être parce qu’ils ne savaient pas ce que voulait le psychopathe. Sous l’absence de réponse, l’ingénieur fou mis ses mains sur son visage, faisant quelques pas au rythme frénétique dans un sens puis dans un autre.

Finalement, il se décida, activant son holokit amélioré intégré à sa combinaison.


« LAWREEENCE ! »

L’hologramme du concerné apparut. Un homme à l’apparence de majordome, assez petit et dodu, mais bien habillé.

« Oui monsieur ? »
« APPORTEZ-MOI LA MACHINE DE TORTURE !!! »
« Je vous ai eu ! Ceci est ma boîte vocale holographique ! Veuillez laisser un message après le double bip. Bip bip ! »


Et l’hologramme disparu, sous l’air désabusé de Neffy. Il prit une grande inspiration pour souffler un grand coup, histoire de ne pas s’énerver encore plus. Il porta sa main à l’un de ses pisto-électriques, avant de tendre son bras pour le pointer sur le front de l’homme qui ne se laissa pas impressionner. Notons que l’homme le voyait à ce moment de profil.

« Soit ! J’m’en occuperais moi-même ! »

Il pressa la gâchette. Le rayon électrique s’en échappa, électrocutant la victime. Pas un cri ne s’en dégagea, juste de violents spasmes causés par toute cette intensité électrique. C’était bien d’avoir sa victime qui ne criait pas. Ca changeait des autres cris qu’on pouvait entendre.

Attendez, d’autres cris ? Quelqu’un d’autre s’amusait dans cet entrepôt ? Ou peut-être que le destin avait décidé de faire de ce bastion le point de rendez-vous pour le mal !

Peu importe, les affaires continuaient.


« MWAHAHAHAAAA ! Alors, quelqu’un va me dire quelle est la combinaison ?! JE N’HESITERAI PAS A VOUS TUER TOUS UN PAR UN ! COMMENCANT PAR TOI ! »

Il pointa son arme vers un autre homme, et pressa la gâchette par réflexe. Hum, ce n’était pas prévu ça. Il voulait que la pression exercée sur cet homme le pousse à révéler ce petit secret. Ou que les autres ne le fassent à sa place. Il grogna, baffa du revers de sa main mécanique un grand coup le cadavre du premier homme sur sa chaise, le faisant ainsi tomber. Sous la colère, il shoota ensuite dans ce cadavre.

« AIE ! CE BOUSEUX !... Si je ne l’avais pas déjà tué, je l’aurais fais là !!! »

En réalité, Neffy avait manqué sa cible et avait tapé dans le bureau. Ce qui explique la douleur.

« Grrr... Bon, tant pis. Alors, quelqu’un va me donner la combinaison maintenant ?! »

Aucune réponse. Soit ils étaient tétanisés, soit ils essayaient eux aussi de gagner du temps. Cependant, se rendaient-ils compte que cela tournait à la prise d’otage ? D’autant plus que l’ingénieur lui n’hésiterait pas à tous les abattre et à se débrouiller autrement pour ouvrir cette foutue porte.

« Toujours rien, hein ? Leva’el, prépare-toi à en écraser quelques uns... »

Rappelons son poids. Environ 940kgs. Un peu le pokémon le plus lourd existant, sans compter Groudon.
Revenir en haut Aller en bas
Elianna Jess
The Bloodwitch


Messages : 35
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Lun 4 Avr - 2:51

Était-il si compliqué de suivre un contrat? Les humains ne comprennent pas l’intérêt d'une confiance entre l’interrogatrice et interrogé. C'est tout de même un monde. Elle l'avait pourtant prévenu. Cependant, sa langue était bien trop précieuse pour se faire couper. Le policier continuait vaguement ses supplications alors que la chaise avait valsé sur le coté pour rependre toujours plus de sang sur le mur du fond. C'était à peu prêt similaire à une scène de crime maintenant. Cependant il ne fallait pas s'attarder sur ce genre de détail. Il y avait de l'activité la dehors, non pas que cela dérangeait Elianna d'être vu mais l'homme aurait moins de disponibilité à cracher la vérité si il a d'autre spectateur qu'eux.


«Je vous avais pourtant prévenu, n'est-ce-pas? Faites silence ou il vous arrivera malheur. Mais encore une fois vous n'en faites qu'à votre tête. Ce n'est pas de notre faute. C'est vous même qui avait décidé de votre sort.»

Pour seule réponse, le gros lard ne dégageait qu'un meuglement indéchiffrable. Il était maintenant certain que la douleur de la perte d'un œil avait brusqué la machine et que le cerveau n'était pas capable d'assimiler plus d'un mot. Elle avait cependant prit à cœur de ne pas aller trop loin et de juste endommager le fameux globe oculaire. Le reste de la tête devrait continuer à fonctionner si le sang arrête de se rependre comme cela au sol.


«Nous allons rapidement vous soigner, histoire de ne pas vous perdre prématurément.» Dit la brune demoiselle en lui tapotant l'épaule presque de façon amicale. Si seulement il savait ce que "Soigner" désignait, il se serait suicidé en avalant sa langue.
En effet, Elianna se redressa, étant accroupie auparavant puis désigna l'oeil amoché à Sheoldred, qui avait bien l'habitude de ce genre de médecine de guerre.
La Branette se plaça juste devant la tête du semi-mort puis tendit ce qui lui servait de bras en direction de la plaie. De là, une petite sphère violette se projeta doucement à l’intérieur même de la blessure pour... Flamber la chair meurtrie! Elle venait juste d'utiliser Feu-follet sur un humain. Une faute grave chez les dresseurs, pour Elianna c'était juste la perfection.

L'inspecteur fut prit de spasme pendant un moment, une odeur de viande grillée se dégageant de tout ceci pendant que son épiderme se carbonisait comme une bonne viande sur le grill. Au moins le sang avait cessé de passer par là, mais la douleur l'avait mit KO pendant un temps indéterminé. Cela ne dérangeait pas Elianna lorsqu'elle se trouvait bien au calme, dans sa cave mais cette fois si, elle avait joué à la dame pressée et puis en plein jour, faire la route de Port Lieucca à Lakit avec un homme dans un sac de surcroît... C'était une entreprise des plus risquée. Non, elle chassait rapidement cette idée, elle avait fait le bon choix, cependant il n'allait plus être grandement utile dans cet état.


«Ob-Nixilis. Il n'est pas en état pour que tu fasse ton oeuvre. Fourre moi cela dans le sac et Sheoldred, range nos affaires. Nous essayerons de le ramener chez nous et si il s’avère qu'il est un fardeau... Un rapide coup de couteau dans la gorge et cela sera mit sur le dos de la Team Nemesis, comme tout les malheurs du monde en ce moment. »

Les Pokemons se mirent à l'oeuvre, s’empressant de tout remballer, ligotant pour un et rangeant scrupuleusement pour l'autre.
Elianna sortit, retrouvant Sarkhan toujours posté devant la porte, mais il comprit sans un mot qu'ils devaient partir. Cela dit, la sorcière tomba sur un spectacle qu'elle ne pensait pas voir ici; Un homme, visiblement dans une sorte d'armure des temps modernes, semblait tenir en otage tout les employés, là en bas. Il faisait de grands gestes et était secondé par un Metalosse. Un Pokemon extrêmement impressionnant mais... Elle n'était pas là pour mettre des bâtons dans les roues de quelqu'un d'autre. La "bagarre" très peu pour elle. Cela dit allait elle vraiment avoir le choix? Le preneur d'otage avait vu sur toute la partie Ouest du bâtiment ouvert, sur le mirador ainsi que sur les passerelles, où se trouvait Elianna. Nul doute qu'il dissocierait la sorcière des employés, qui pour certains c'étaient prostrés derrières des caisses en bois.
Mais voila, ce n'est pas tout. Alors qu'elle contemplait la situation de son point de vue imprenable, une voix légèrement grésillante se fit entendre:


«Ici la police de Port Lieucca! Le Bâtiment est encerclé sortez sans geste brusque!!»

Les forces de l'ordre. Avaient-ils suivit les traces du sac ou étaient-ils ici pour sauver une poignée d'individus des griffes du pistoleros? Peut-importe, le fait est qu'ils sont là. Mais attendez... Encerclé? Il ne faut pas être un génie pour comprendre qu'un bâtiment dont un quart est tombé en morceau ne peut être tenu que par trois cotés... Des hélicoptères? Peut-être mais elle n'avait jamais entendu dire que la Police, ici, disposait de tel moyens.

Revenir en haut Aller en bas
Dr James Neffy
Dr Jekyl & Mr Hide... Ou presque !


Messages : 72
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 20

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Lun 4 Avr - 15:44

Une voix surgit d’un haut-parleur depuis l’extérieur. La police ? Déjà ?! Pour une personne, ils ne devraient pas être nombreux. A moins que les bougres de l’autre salle aient parlé de prise d’otage et tout le blabla qui va avec. C’est vrai que dans ce cas, on assure le coup.

Neffy grommela. Il ne pouvait pas partir de suite. Pas tant qu’il n’avait pas eu son butin. Bah, qu’importe la police ! De toute façon, il s’enfuirait immédiatement après avoir récupéré le matériel. Mais s’ils intervenaient là maintenant, s’ils ouvraient la porte... ! La coupure d’électricité n’aurait servit quasiment à rien ! Ils trouveraient Polaris bien trop rapidement ! Pff, tant pis. Au pire il avait envisagé ce cas là.


« Nous ne sommes peut-être que des animaux à l’abattoir pour vous, mais la police, après tous ces événements et le contexte actuel, ils sont tels des... »
« Crétins ?! »
« Ce n’est pas vraiment ce que voulais dire... »
« ON S'EN FOUT ! Je vais vous dire pourquoi ils sont inutiles... La police possède des règles, devant faire gaffe à ne pas endommager les biens publics. Ils ont donc certes le droit d’utiliser armes et pokémons, mais ils n’ont pas le droit de faire certaines déviations... De talent, par exemple. En tout cas, pas comme je l’entends... HAAAHAHAHAAA ! Leva’el ! Occupe-toi d’eux et défonce cette porte ! Lugalbanda ! Suis moi ! »


Le Métalosse savait très bien quoi faire désormais. S’ils ne donnaient pas la combinaison voulue, ils se feraient écraser, et ce littéralement. Il verrait le résultat au bout du compte. L’espionne quant à elle continua d’éclairer légèrement le passage de James, dont les pas et la combinaison donnait l’impression qu’il s’agissait d’un robot avançant. Il ordonna à son Magnéton de revenir à ses côtés, puis à Lugalbanda d’ouvrir la grande porte. Le fou maintenait son arme électrique vers les divers employés, tandis que le pokémon aux aimants relâcha un peu la puissance de son Magnépiège pour ne pas forcer des pokémons potentiellement dangereux de trop se rapprocher. Bon, évidemment, libre à eux d’attaquer, mais le choix des employés, inexpérimentés au combat eux aussi, était de laisser faire la police.

Lorsque la porte se mit à s’ouvrir, la lumière revint. Et tient, il n’avait pas remarqué cette femme à sombre allure plus loin, sur la passerelle. Il fit signe à l’Iguolta de rester caché, pour d’abord voir s’il y avait une faille dans l’encerclement de la police.

La porte en fer se levait donc sur un Dr James Neffy se tenant bien droit, jambes jointes, bras dans le dos et tête au regard très noir relevée.

Attendez deux secondes, revenons sur la femme citée précédemment. Une personne aussi sombre, était-ce elle qui était la source des cris qui avaient été entendus précédemment ? Qui sait, peut-être que la police était là pour elle aussi. Dans ce cas, ses spectres pourraient bien être utiles...
Revenir en haut Aller en bas
Elianna Jess
The Bloodwitch


Messages : 35
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Lun 4 Avr - 17:06

La situation prenait une tournure des plus agréable. Un peu d’adrénaline vous permet de rester debout. Pour Elianna, c'est tout simplement de faire circuler le pauvre petit litre de sang qui lui restait à l’intérieur du corps. Ce fluide qu'elle appel le mana est une malédiction qu'elle prend de façon sereine. Mais comment le prendriez vous, vous, si au final d'ici quelques courtes années de votre existence, ce qui fait de vous ce que vous êtes va disparaître du jour au lendemain.
Pour la sorcière, ce qui la caractérise, c'est très certainement ce qu'il va lui rester. Cette soif de pouvoir, cette rage envers ceux qui l'ont repoussée. Non, elle sera très certainement mieux sans plus aucun aspect humain.
Trêve de songe, la Police était là et elle ferait surement un siège si cela était nécessaire. Une rapide vérification vers l'arrière et un hochement de tête d'Ob-Nixilis pour voir que toute l'équipe était bien prête à partir.
Mais alors que la Dame descendait les escaliers de métal, une lumière s'introduisit dans la structure. La grande porte avait été ouverte et les yeux embrasés d'Elianna subissait les assauts du tyrannique soleil. Aucun doute que le forcené les avait vu, ainsi que la police.


«Voila qui est fâcheux.» Se dit Elianna sans montrer la moindre trace de peur ni même d’émotion. Elle avait déjà vu une troupe de barbares nomades foncer vers elle avec leur centaine de chevaux. Si elle ne les avait pas anéantit jusqu'au dernier, ils auraient probablement abusé d'elle sans remords.

Les forces de l'ordre étaient là, ignorant à qui ou à quoi ils avaient affaire. Certains se cachaient derrière les portières de leurs voitures, brandissant des armes à feu tandis que d'autres attendaient les ordres, Pokeball à la main. Quoi? Ils pensent qu'un combat Pokemon est de mise? Jamais Elianna n'enverrait ses protégés au casse-pipe. Leurs talents résident ailleurs que sur un champ de bataille. Bien que Sarkhan fait preuve d'une rage et d'une force incroyable pour un si petit spécimen.
Le Quatuor descendit alors les marches pour se retrouver au rez-de-chaussé. Elle avançait doucement, les bras croisés devant elle pour faire face au vent qui s’engouffrait pour ressortit vers la brèche. Alors qu'elle passait devant un des plans de travail, un homme, jusque là caché tendit sa main vers elle, ventre à terre.


«N'y allez pas! C'est un malade! C'est un fou! C'est...»

Pas vraiment le temps de finir ce trop long avertissement que Sheoldred, la Branette Mega-évoluée, montra qu'on ne faisait jamais preuve d'irrespect à sa maîtresse. En effet, on ne montre jamais du doigt une dame. On n'apprend plus cela à l'école de nos jours?
Elle se contenta de lui planter une lame dans la paume de sa main et, profitant de la surprise de l'homme qui hurlait, lui grimpa sur le dos avant de sauter, en mettant tout son poids, sur la tête du malheureux qui se fracassa le nez contre la pierre qui composait le sol du hangar. Celui-là ne beuglerait plus au moins et ce n'est pas Elianna qui réprimanderait Sheoldred pour ses excès de violence. Le bourreau reprit sa lame en l'essuyant sur la manche de l'individus tandis que sa maîtresse se stoppait à quelques mètres de l'homme à l'armure. Elle l'observa un instant avant de regarder la dehors, de profil par rapport aux Policiers.


«Relâchez les otages! Obéissez ou nous emploierons la manière forte! » Ah la manière forte. Mais Elianna l'escomptait bien. Juste le temps pour elle de monter quelques pièges. Mais pour l'heure et n'aillant toujours dit mot à l'autre participant de cette mascarade, elle regarda son Spectrum.

«Ramène moi le paquet, mon beau. Tu veux bien?»

Le sac en toile fut installé à coté de la sorcière, entre elle et le preneur d'otage originel. L'ancienne guérisseuse dévoila ensuite juste la tête du Commissaire, dans un sale état puis plaça une dague juste en dessous de son double menton, sur sa gorge.


«J'aimerais bien voir cela. Un pas de plus, et la police de Port-Lieucca se verra amputée d'un de ses inspecteurs les plus chevronné.»
Revenir en haut Aller en bas
Dr James Neffy
Dr Jekyl & Mr Hide... Ou presque !


Messages : 72
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 20

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Lun 4 Avr - 20:11

Haha la bonne nouvelle ! Madame semblait plus se positionner du côté de Neffy ! Parfait, juste parfait ! Il n’y avait qu’à profiter de la situation ! James n’allait pas gâcher une telle occasion et repousser madame j’ai des motifs bizarres sur le corps. En plus, elle semblait avoir quelques cartes en main pour maîtriser la situation. Elle, elle faisait une véritable prise d’otage. Lui, il ne voulait que le matériel.

« Oh, c’est très intéressant ça... Justement j’all... »

*KLUNK*

Un énorme bruit de quelque chose tombant résonna à l’arrière de l’entrepôt. Ca, ça ne pouvait être que Leva’el qui devait s’être laissé tombé sur un des captifs du fond... Neffy haussa les épaules, avec un sourire faussement angélique.

« Je vous jure que je n’y suis pour rien ! »

Un silence passa. Il zyeuta ici et là, attendant une quelconque réaction. Puis il soupira. Il n’y avait que quelques Arcanins qui semblaient vouloir s’attaquer au docteur après cette phrase.

« Bon, OK ! J’y suis peut-être pour quelque chose en fait... MAIS PERSONNE NE BOUGE OU CE N’EST PAS QUE VOTRE CRETIN DE COLLEGUE QUI MEURT ! Je n’hésiterai pas à buter vos pokémons ! » S’exclama-t-il, pointant son arme vers les Arcanins. Les policiers n’avaient pas trop conscience qu’il s’agissait en fait d’armes à rayons électriques plutôt qu’à balles. De ce fait, ils firent attention à ne pas se rapprocher.

« Rendez-vous immédiatement, ou nous n’hésiterons pas à tirer ! »

C’est vrai qu’ils pouvaient avoir un avantage, à tirer en premier. Il n’y avait pas à dire, ça fonctionnerait très bien contre des personnes ‘lambda’ ou des sbires de la Némésis mal préparé. De toute façon, ils avaient été formés pour ça. On ne pouvait pas nier qu’ils avaient largement des compétences pour gérer des situations du genre et clairement plus de compétences de combat que Neffy. Sauf que voilà, on ne sait pas pour cette étrange femme, mais l’ingénieur fou n’était pas quelqu’un de lambda.

C’était un super-méchant.


« C’est ça, tirez, ne vous gênez pas... » Marmonna-t-il.

Polaris s’était placé devant les deux preneurs d’otages. Il était prêt à intervenir, à sa manière.

Toujours pointant son arme vers les forces de l’ordre, le Dr James Neffy dirigea ses pas vers l’un des employés restés dans cette salle, coincés au niveau d’un coin de l’entrée. Ils savaient que si l’un d’eux faisait un pas en trop, ils se feraient instantanément foudroyer. Ils avaient entendu ce qu’il s’était passé dans l’autre salle, et l’autre folle n’hésitait pas à planter ses poignards dans l’homme du sac. L’ingénieur attrapa alors l’un d’eux de sa main mécanique, le griffant un peu et le forçant à venir sur le devant de la scène, ne se souciant pas des policiers qui le menaçaient.
D’ailleurs, l’un d’eux eu l’ordre de tirer sur lui. C’était très bien viser, mais il y avait quelque chose qui clocha pour eux. La balle fut déviée malgré sa vitesse. Ils ne comprirent pas directement, mais le savant fou, lui, souriait.

Polaris. Son talent de Magnépiège n’était rien d’autre qu’un puissant aimant. Assez puissant pour retenir de gros pokémons aciers malgré leur imposante carrure et leur force exceptionnelle. Et le mieux, c’est que le Magnépiège pouvait être annulé spécifiquement sur ceux dont le possesseur considérait comme alliés. En gros, c’était le choix d’utilisation des aimants. Ici, il avait formidablement dévié la balle, allant se loger dans un mur.


« Ce n’est pas bien de provoquer ainsi ! Je crains d’ailleurs que vous contrariez madame qui vous avez pourtant prévenu. Mais oubliez ça. Car une partie de moi aimerait vous laisser constater l’efficacité de ces merveilleuses griffes. Mais l’autre, elle meurt d’envie de vous TUER ! Mais si vous voulez bien, je pense laisser le choix à notre invitée spéciale ici présente de ce que je devrais faire. »

Il lança un regard à cette étrange femme.

« Tu sais, c’est vraiment pas facile facile de décider ! »
Revenir en haut Aller en bas
Elianna Jess
The Bloodwitch


Messages : 35
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Mar 5 Avr - 3:10

Qu'avions nous donc ici présent, dans cette immense scène de théâtre qui se déroulait devant le regard critique d'Elianna? Des policiers surement non expérimentés qui trembleraient de peur à la moindre occasion? Ce n'est pas dénué d’intérêt pour la possible fuite du groupe spectral. La peur est parfois un bon moteur qu'il faut savoir utiliser à bonne escient. Que cela soit dans certaine torture, pour affaiblir psychologiquement, mais aussi pour désamorcer une situation critique comme ce qui venait de se produire.
Peu à peu, le lourdaud reprenait ses esprits, probablement réanimé par le froid mordant du métal aiguisé qui lui rappait la pomme d'Adam. Il est donc plus difficile de déglutir alors que cela nous meurtrit.
La sorcière avait sortit son Joker, et cela avait l'effet escompté puisque la peur commençait à se faire ressentir. Qui pouvait-il être pour eux? Un collègue? Un ami? Un meilleur ami? Un amant? Dans tout les cas jouer de ce lien affectif était bon, fort bon sachant ce qui allait arriver à l'inspecteur dans les minutes à venir. Pour le moment, Elianna s'étonnait juste que le mastodonte de métal, là bas, repéré au préalable, faisait un boucan infernal. Mais elle ne se retournait pas. Si il se passait quoi que ce soit de dangereux, elle serait prévenu immédiatement par Ob-nixilis ou Sarkhan, sachant que Sheoldred lui avait agrippé la jambe pour mieux voir ce qu'il se passait. Elle est curieuse de nature.


«Rendez-vous immédiatement, ou nous n’hésiterons pas à tirer ! » Soit! Les policiers étaient regaillardits par le mini-massacre se trouvant en arrière-salle. Ils pensaient peut être passer en force? Peut être les faire se rendre? Pour Elianna c'était hors de question. Ce qu'elle voulait était simple. Les tuer tous jusqu'au dernier ou, si ce n'est pas possible, les faire s'éparpiller pour pouvoir passer.
Il fallait un plan. Quelque chose de bien réfléchit, qui dépasserait totalement les forces de l'ordre. Mais pas le temps de vraiment y réfléchir puisqu'un bruit de détonation se fit entendre. Un de ceux-là, des pleutres n'utilisant que des armes à longue-portée, avait tiré sur le ravisseur visiblement légèrement maniaque. Du moins, il avait tenté. Le Pokemon qui avait donc prit les devants pour se positionner à un endroit stratégique semblait avoir un effet de bouclier magnétique sur les balles. Elianna n'était pas tellement férue de technologie mais lorsque l'on vit officiellement dans une bibliothèque, on ne peut pas passer 100 ou 200 ans sans apprendre certaines choses utiles.



«Très ingénieux...» Lâchait-elle comme dans un micro-soupire. Lorsque quelqu'un a une idée brillante, elle sait l'avouer. Cependant lorsqu'il s'agit d'un humain lambda, cela fait comme un gout de métal hurlant dans sa bouche. Peut importe, il ne semblait pas être un humain lambda, bien que sans nul doute il s'agissait ici d'un homme bien que fait de chair et de boulons.
D'ailleurs, elle doit bien reconnaître les talents mélodramatique de ce partenaire ponctuel qui, pour le coup, savait joué avec les sentiments de son public. Il l'engageait même dans sa troupe éphémère, la promulguant dans un premier rôle assez saillant. Elle soutenait donc son regard, de ses yeux flamboyant du mana qui la composait en esquissant un léger sourire de coté.



«J’avoue que je suis plutôt contrariée. Lorsqu'un enfant fait quelque chose de mal, il sait qu'il va être puni.»

Elle regardait alors Ob-Nixilis, toujours sans un mot, il savait ce qu'il devait faire. Tout ceci est très troublant car il avait eut des indications fort précises. Comment? Et surtout pourquoi le Spectrum longeait-il le mur de face pour n'en ressortir que bien plus loin, au travers de cette parois, longeant les voitures de patrouilles dans les lignes ennemies? La réponse n'allait pas tarder à se faire connaître.

C'était le moment, le fameux moment de la mise à mort. Cette fois si, pas de dernier regard, il est pourtant si doux de voir la vie quitter un corps. Ces yeux pleins d'espoirs qui finalement n'auront pas existé, de rêves inaccessible ou de prière vers un Dieu qui n'existe probablement pas. Lorsque l'on meurt, on s'attache à tout et n'importe-quoi. Pour l'inspecteur, se fut le gant de cuir d'Elianna, qui passait gracieusement devant son regard, comme un signe qui virevoltait au dessus d'un étang pour se poser tout en douceur. Il repensait ensuite à sa femme, à son enfant qu'il ne verrait pas naître. Il allait rejoindre son père, peut-être enfin lui dire qu'il l'aime et... Finalement tout ça ce ne sont que des conneries. Des futilités car il faut bien l'avouer, il mourrait là, devant témoins pour rien!
Le coup était net, chirurgical et jamais la lame ne s'arrêta en chemin. La gorge avait été tranchée de façon à ce que le sang jaillisse au plus vite puis, du revers de sa botte, la dame violette chassa le corps de sa sphère privée pour le faire chuter à terre. Une jolie marre de sang commençait à abreuver le bitume tandis que la stupeur générale commençait à contaminer l'assistance.
C'est de votre faute.


«Inspecteur! Non!»,«Monstre!» ou bien encore «Ne tirez pas!» Pouvait s'entendre jusqu’à eux. Avait elle fait une erreur en faisant cela? Non. Enlever une vie est tout sauf une erreur. C'est même tout le contraire pour elle. Son seul regret est de ne pas lui avoir soutiré plus d'information avant de le faire. Elle allait recommencer sa quête presque du début. Mais s-il y a bien quelque chose d'utile dans cette exécution, c'est qu'Ob-Nixilis avait pu observer la foule de policier et trouver les plus faibles niveau mental. Notamment un qui fut une cible de choix pour la spécialité du Spectre: L'hypnose! Et c'est dans un KO le plus total que le Policier de réserve Serge Garmer, dans un état second, presque tremblotant, dégaina son arme de service et, d'un doigt crochu et raide, se mit à tirer dans la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Dr James Neffy
Dr Jekyl & Mr Hide... Ou presque !


Messages : 72
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 20

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Mar 5 Avr - 18:52

L’inspecteur que cette femme aux étranges yeux détenait fut raide mort, la gorge découpée. C’en était presque trop facile de maîtriser toute une foule de policiers. Peut-être qu’ils avaient quelque chose en réserve pour calmer le jeu. A moins que ce ne soit que des pnjs... Pardon ? Non non non ! Oubliez ce détail, Neffy avait bien besoin de cela pour se lancer dans la course à la terreur. Ce groupe de policiers ne s’attendait pas à ce que deux personnages aussi bornés se retrouvent ici au même endroit ! Avec des otages en main pour éviter les débordements niveau pokémons des forces de l’ordre, et un merveilleux petits pokémons aux puissants aimants contrôlable pour rendre leurs tirs plus dangereux pour eux que pour le duo.

Un policier s’agita bizarrement. Quelle force l’avait possédée ? Un des pokémons de cette femme se cachait-il dans l’ombre pour le contrôler ? Mmm, c’était de plus en plus intéressant. Les étranges pouvoirs de cette femme au style... Ancien, semblait merveilleusement bien compléter la technologie et le style futuriste de l’ingénieur fou. Quelle étrange et heureuse coïncidence, n’est-ce pas ? De ce fait, le policier se mit à tirer vers des innocents. Mais difficile de dire qui ça allait toucher, vu le Magnépiège actif...

Et l’heureux gagnant fut un autre policier ! Il ne fut pas tuer sur le coup, mais la balle alla se loger dans le bras. Voyant, cela, la situation pouvait peut-être devenir dangereuse pour les principaux protagonistes de notre petite histoire... Heureusement, Neffy avait la solution. Il jeta donc un regard à Lugalbanda, toujours cachée et attendant les ordres.


« Va me chercher Leva’el, et crochète la serrure s’il ne l’a pas défoncé. »

La lézarde jeta un petit regard charmeur au Tutafeh, avant de s’exécuter. Elle ne pouvait pas s’en empêcher celle-là ! Elle se mit à courir silencieusement, à quatre pattes, longeant un mur tout en se libérant de l’électricité qu’elle avait accumulée dans sa parabole. Elle n’avait plus besoin d’éclairage. Elle était rapide et parvint bien rapidement au Métalosse, qui avait totalement écrabouillé les pauvres victimes. A part deux-trois hommes.

De son côté, l’ingénieur fou eut un soupire imperceptible. Il n’avait pas eu la réponse désirée.


« Bon, et bien je suppose que ma petite démonstration ne v... »

Et il fut coupé d’un coup, l’hologramme de Lawrence provenant de l’Holokit intégré apparaissant d’un coup face à lui.

« Vous dérangerai-je, monsieur ? »
« Lawrence ! J’allais m’apprêter à faire une démonstration tragique d’une de mes plus grandes fiertés ! »
« Quel imbécile je fais. J’ai jugé important de vous signaler que le matériel que vous convoitez ne se trouve pas dans cet entrepôt. Il se trouve qu’après des recherches finement mené par moi-même, j’ai pu constater que tout a été déplacé il y a deux heures à peine. Il semblerait que cela soit de la marchandise de qualité... »
« Evidemment que ça en est ! Mais à cause de ça, je constate que j’ai fais tout cela pour rien... Grrr ! Bon, si vous voulez bien, j’ai quelque chose à terminer ! »
« Mmm, et bien, je pense avoir trouvé où ils ont transporté ce matériel. Je vous en fais part dès que vous aurez terminé. Oh, et je vous en prie, faites-nous une délicate démonstration de vos seyantes griffes... Monsieur. »


L’hologramme disparu, tandis que Neffy relâcha son otage en levant hautement les bras.

« GAHAHA ! Tout n’est donc pas perdu... Mmm ? Et toi ! Reviens ici ! J’en n’ai pas fini avec toi ! »

Bon, évidemment, l’otage en question courrait vers les policiers dans l’espoir de se mettre à l’abri. James le stoppa net en tirant une petite décharge de son pistolet modifié. Puis il s’approcha, dans son dos, avant de planter net ses griffes dans le dos de sa victime, avant de les remuer histoire de déchiqueter un peu plus ce dos. Evidemment, il avait visé des parties non-osseuses. Puis il les retira en faisant chuter l’homme avec son pied.

« A nettoyer. Bien, ceci étant fait, il est temps de passer à autre chose. Le problème, messieurs, c’est que vous avez trop été habitué à des prises d’otages classiques. Comme on pourrait le voir avec la team Némésis. »

Son exemple était peut-être faux, mais il aimait bien rabaisser cette team pour les énerver. C'était simplement dans son intérêt. Quoiqu'il en soit, à ce moment, Leva’el fut de retour, Neffy sauta sur la tête de son pokémon, forçant un peu dessus pour lui indiquer de rester au sol.

« Madame... Je ne connais pas votre nom mais on s’en fout, globalement, je vous conseil de venir vous asseoir sur les pattes de Leva’el avec vos pokémons. Quant à toi, prépare-toi à t’envoler ! »

S’envoler grâce à un vol magnétik, évidemment. Quoiqu’il en soit, une telle sorcière, comme il l’appelait dans sa tête, méritait de survivre ici et maintenant. Si c’était bien elle qui contrôlait ce policier, elle devrait rapidement comprendre que cela était une mesure de sécurité à cause du Magnépiège de Polaris qui déviait plus ou moins les balles –pas énormément non plus vu la vitesse de projection, mais suffisamment. Sur ce, Neffy reprit son discours pour les policiers. Ils étaient assez... Désemparés face à cela, mais ils n’allaient pas être inutiles pour la sécurité : leur expérience rendrait leurs interventions plus efficaces dans l’avenir, n’est-ce pas ?

« Le problème, c’est que ce n’est pas une situation classique... Je suis un super-méchant, moi ! MOUAHAHAHAHAAAA ! ALLEEEEZ ! TIREZ-DONC ! TENTEZ DE M’ARRETER ! »

S’ils tiraient dans les airs, les balles seraient attirées vers le bas à cause du Magnépiège. Si des pokémons désiraient s’en prendre à eux, Neffy s’en occuperait. Ou supprimerait des innocents. Ou bien ils auraient à faire à l’étrange magie de cette femme.

Cela annonçait la couleur : de simples forces de l’ordre ne suffiraient pas à les arrêter. La ligue devra aussi prendre en compte la présence avant qu’ils ne deviennent trop envahissants. Ou bien, ils devraient compter sur des personnes assez folles ou chevronnées, tout dépend du point de vue, pour se mesurer à eux...
Revenir en haut Aller en bas
Elianna Jess
The Bloodwitch


Messages : 35
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Mer 6 Avr - 15:40

Il était plutôt intéressant de voir le chaos sous sa forme pure. Les personnes qui pensaient être maître de la situation qui chutent du haut de leur piédestal. Une position privilégiée? Pas vraiment car la chute est rude.
Tout de même, il fallait dire qu'Ob-Nixilis était passé maître en hypnose cependant il n'est pas un tireur des plus aguerrit. Si l'on combine cela avec la trajectoire incertaine des balles, nous obtenons cela. Un champ de bataille où tout est possible et où David peut effectivement battre Goliath. Elianna était dans son élément, la peur, l'incertitude, le lâché-prise. Cependant, elle fut surprise de voir apparaître un autre homme dans le cercle de ce que l'on pourrait nommer les "Mechants" bien que l'on qualifie de mauvais ceux qui vous veulent du mal car c'est dans votre intérêt de le faire. L'histoire est écrite par les vainqueurs après tout. Peut être qu'une des anciennes Teams de Maïlys aurait bouleversé notre quotidien dans le bon sens. Mais ça... Lorsque l'on voit cela du point de vue de la ligue, c'est une aberration. Bien... Alors de qui s'agissait-il? En tout cas, l'homme en boite de conserve semblait le connaître et ne pas se méfier de ce petit bonhomme. Elianna ne tendait pas une oreille attentive aux dires de celui qu'on appelait "Lawrence" Peut être quelques brides comme matériel? Autre-part? Rien qui ne concerne son maître, alors rien qui ne l'interpelle.

Pourtant, quelque chose la fit sourire, vous vous doutez surement qu'il doit s'agir de quelque chose penchant plus du coté des ténèbres que de la bienséance. En réalité, ce qui semblait être un savant fou venait tout bonnement de mettre à mort un parfait innocent. Il ne semblait pas avoir plus de remord que cela tandis que l'inconnu se vidait de son sang en tentant vainement de toucher son dos. Jamais il n'aura la force de faire cela, on voyait déjà le sol rougir de son fluide. Quel dommage qu'elle ne puisse voir son regard de Ponchien battu lorsque la faucheuse va venir le chercher. Elle doit surement lui tapoter déjà l'épaule.

Les rangs policier reprenaient cela dit des forces. Le Spectrum ne pouvait maintenir son emprise alors que deux gorilles s'empressaient de plaquer son petit joujou au sol. Bâh! Ce n'est pas grave, cela avait eut l'effet escompté. Pour Elianna, il était grand temps de sortir de l'ombre, de sortir des bouquins et de montrer sa grandeur!
Elle regarda un instant l'autre intervenant lui proposer une porte de sortit facile d’accès. Pourquoi ferait-il cela? Elle avait prévu d'anéantir ceux-là avant que le ciel ne se couche. Ils lui avaient fait commettre l'irréparable juste car elle avait envie de se montrer impitoyable; Elle n'avait plus d'information à disposition.


«Soit. Vous avez absolument raison. Nous nous en moquons.»

Elle n'avait que faire de son nom, mais son vaisseau volant pouvait être utile; Si il partait, son aimant également. Et si il y a bien quelque chose qu'Elianna ne peut se permettre, c'est de ce faire tirer dessus. Elle grimpa alors sur l'une des pattes du colosse de métal, laissant un maximum de place à Sheoldred sachant qu'elle était la seule à ne pas pouvoir voler. Les rentrer dans leurs Pokeballs? Ils possèdent bien un réceptacle de ce genre. Cela datait du jour où un imbécile avait cru drôle de défier la sorcière en capturant Sarkhan. En mesure de sécurité, les Pokeballs furent enterrée sous une des dalles de son repère. Mais avant de partir... Elle devait faire quelque chose qui lui tenait à cœur. Elle tendit sa main en direction du cadavre encore chaud de sa victime, le pauvre égorgé et s'efforça a faire bouger le couteau laissé à terre. On pouvait, en se concentrant, entendre les os de son cou se déboîter sous les actions de la lame. Puis se fut au tour des muscles, des tendons et de la peau. La tête arriva finalement à elle, sanguinolente et une grimace de mort qu'on ne pourrait revoir ailleurs.  

«Vous serez fort aise dans ma petite collection.»

Un petit présent pour elle même... Cela dit, elle regarda l'homme juste au dessus d'elle, sur le Metalosse. Il avait utilisé un pistolet dégageant un Laser. Si la police a de la chance, ils pouvaient les atteindre, pas lui. Comment régler ce problème? C'est à ce moment qu'un de ses suivants décida de la déranger.


«Spec...Trum!»


«Hâte toi de t'envoler. Je réfléchis. »

Cependant Ob-Nixilis insista et ouvrit une de ses grosses mains crochues. Là, en son centre se trouvait l'arme à feu que le policier Hypnotisé avait utilisée. Sans doute que le Spectre avait jugé utile de subtiliser cette chose avant de partir.

«Parfois je me demande si vous n'arrivez pas à lire dans mes pensées.»

La sorcière s'empressa de récupérer le pistolet et le fit mouvoir vers le maître du vaisseau, toujours les bras croisés, l'agitant devant ses yeux.

«Je vous propose de montrer vos dons d'archer, si cela vous intéresse.»
Revenir en haut Aller en bas
Dr James Neffy
Dr Jekyl & Mr Hide... Ou presque !


Messages : 72
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 20

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]    Mer 6 Avr - 16:30

Des renforts, une équipe spécialisée, quoique ce soit du genre. Ils avaient besoin de ça actuellement s’ils voulaient avoir une chance de s’en sortir de cette situation. Mais le temps que des renforts arrivent, il serait déjà trop tard. A moins qu’ils n’aient accès à la téléportation, et c’est en réalité l’autre raison de pourquoi Neffy désirait prendre de l’altitude. C’était un moyen pour lui de vérifier s’il n’y avait pas d’autres troupes qui arriveraient par surprise. Que faire pour empêcher ça ? Brouiller des ondes ? Peut-être qu’en diffusant le pouvoir psychique du géant métallique avec la parabole de l’agent secret ‘Banda, il y avait quelque chose de possible. Dommage, elle n’était pas vraiment là.

Par contre, c’était intéressant, le Spectrum de cette sorcière ramena le pistolet du policier qu’il avait hypnotisé. Enfin, Neffy n’était pas non plus absolument sur que c’était lui qui l’avait hypnotisé, mais c’était l’hypothèse la plus probable dans ce raffut. Le mieux, c’était que cette femme lui proposa de s’en servir. Mais talent d’archer ? Prenait-elle ça pour un arc amélioré ? C’était quand même plus subtil que ça. Ce n’était que du détail, après. Peut-être était-elle mal à l’aise avec ce genre de choses entre les mains ? Ce ne serait pas étonnant ! Trop moderne par rapport à son style !


« Merci, mais je crois plutôt qu’il n’y a pas forcément besoin d’un grand talent. Regardez donc ! » S’écria-t-il, tout en soulevant légèrement son pied, laissant sa chaussure aimantée accroché à son pokémon pour lui indiquer d’aller plus haut. Il pointa l’arme qu’il tenait avec son bras mécanique, donc à gauche – précisons qu’il était droitier – vers la foule de policiers, sans vraiment viser, et tira en rafale.

« Mais il est complètement taré !! Protégez-vous ! »

Certains policiers avaient des boucliers. Mais pas tous. Et ils avaient beau se baisser, ce n’était pas de chances pour eux : le magnépiège courbait la trajectoire forçant les balles à prendre une direction plus verticale encore. Plusieurs balles atteignirent de ces policiers, tandis que d’autres allèrent se loger aléatoirement dans le décor. Le boucan que cela produisait, en plus de la présence de tous ces policiers, agita la foule qui passait non loin de l’entrepôt.

Néanmoins, un certain souci se présenta. Les policiers avaient effectivement appelé du renfort. Une brigade spécialisée dans la défense intervint, arrivant via un réseau d’Abra, et utilisant des Bastiodons comme bouclier. Ces énormes pokémons aciers fossilisés pouvaient former d’épais barrage avec leur tête. Tss, les secousses qu’il y avait eu ces derniers mois avaient permis à des fossiles de revenir à la vie, ce qui expliquait pourquoi ils avaient facilement pu avoir autant de Bastiodon sous la main. Les forces de l’ordre n’avaient donc bel et bien pas chômé.

Etant des pokémons aciers, Polaris pouvait bien les piéger. Mais cette fois-ci, il pourrait facilement se retrouver KO. Ni ses attaques, ni les armes de Neffy ne pourraient affecter de tels monstres. La partie se compliquait donc. Mais ils n’allaient pas se laisser faire.


« Grrr, évidemment... Leva’el, envoie un signal à Lugalbanda ! Nous avons besoin d’elle, et de Polaris ! Vous, je ne sais pas si vous avez une quelconque idée pour faire face à cela, mais je vais tenter une manœuvre. Vous pouvez rester ici, mais accrochez-vous bien dans ce cas ! »

Il laissait le choix à la femme ici présente. Mais si elle comptait rester dessus, qu’elle s’accroche bien : Neffy avait clairement l’intention de prendre de la vitesse.

Enfin, il fallait déjà que Lugalbanda revienne rapidement. Heureusement que le psychiste métallique pouvait encore faire passer un signal mental.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Acte I, scène I. [Elianna Jess]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Trevor & Riley | Acte 1, scène 2
» Acte III Scène II
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: