Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Leçon n°5 : Ne jamais perdre le rythme [Arène ; Yob]

AuteurMessage
Aller à la page : Précédent  1, 2
Yob Stran
Loubard excentrique et champion insecte
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 06/07/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Leçon n°5 : Ne jamais perdre le rythme [Arène ; Yob]   Ven 1 Sep - 15:15

L'amour...La confusion...Le choc Psykotique...Le sol...Les flammèches qui arrivent...Bob a été abattu sans pouvoir infliger un seul dégât parce que l'adversaire est chiant. T'façon ça se passe toujours comme ça. La malédiction des insectes ? Rien n'est sûr. Mais ce qui l'est...c'est que Bob n'est pas le plus faible des Aéromites. Il en est même un fier représentant, de la race des guerriers. Alors, il ne devait pas faiblir face à l'adversité, ne pas se laisser aveugler par l'amour et ces niaiseries, ne pas se laisser happer par les affres de l'égo...il devait faire ce en quoi il avait été élevé: être un serviteur du plus beau champion de l'univers entier !

Scrutant chaque flammèche qui rodait dans son champ de vision, le pokémon était déjà prêt à contre-attaquer. Il avait subi le contrecoup d'un Tornade-Lance-flammes, une attaque Psyko et une chute...c'était presque tout pour l'abattre, presque tout pour l'achever. Mais non, il avait encore une tour dans sa Lentiteintée, un tour insignifiant mais pourtant bien existant. Celui de l'éclat. Il s'était laissé rongé par son démon intérieur, il avait perdu le combat à cause de cette infâme envie. Mais Yob devait le remarquer, il devait lui donner la foi de devenir plus fort, pour s'outrepasser. Alors, il se releva et hurla de lui-même quelques cris. Et ça, cette vigueur, Yob l'avait sentie, Yob l'avait prédit dans toute son expertise ! Il lui susurra en hurlant:

-Rafale psy !


Déchaînant au bon moment les enfers, les flammèches furent dissoutes en partie. Peut-être quelques bribes des ondes psychiques touchèrent la Malamandre, mais la distance était trop flagrante. Quelques braises firent mouche sur la mouche et la brûlèrent. Bob n'était plus qu'une coquille lévitante mais pleine de hargne. Là, rien ne pourrait le sauver. Il avait prouvé à Yob sa rage de vivre, et c'était tout ce qui importait.

Défaite ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Kara Effyis
Through the looking glass
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Leçon n°5 : Ne jamais perdre le rythme [Arène ; Yob]   Ven 1 Sep - 15:48

Bon sang c’est toujours comme ça avec les mites on utilise tous les produits du monde pour les chasser, s’en débarrasser et enfin être tranquille mais non, il y en a toujours une qui reste pour danser la rumba sur toutes les tentatives vaines. Cette danseuse de rumba c’était Bob. Il avait pu dissiper les petites flammes en grande majorité grâce à des ondes abracadabrantesques et même envoyer quelques bribes de rayon psychotiques sur la lézarde. Rien de vraiment terrible certes, mais ce fut suffisant pour la faire une nouvelle fois feuler et se frotter la face avec la vivacité d’un reptile à la pointe de l’agacement. Bon il était évident, il ne restait plus qu’à opter pour la seule solution restante lorsque l’insecte de tous vos tourments est en vue et que rien d’autre n’a réussi à l’achever jusque là. La grande mandale dans la tronche.

- Achève le avec écrase-face !

Avec une agilité et une vélocité déconcertante, la salamandre se faufila sur le sol, rampant à une vitesse terrible jusqu’à sa cible en plein vol en rase-mottes. Ne perdant rien de son élan, elle lui sauta dessus, les mains en avant tout en s’exclamant “Dans mes bras !”. Si rien ne venait perturber son attaque, elle viendrait plaquer son adversaire de nouveau au sol, l’écrasant le plus possible en balançant tout son poids vers l’avant de son corps. Comme Nala sur Simba dans le roi lion en somme mais en plus douloureux cela allait de soi.

Poussant un soupir, la jeune femme espérait enfin pourvoir passer à la suite de l’affrontement et découvrir quel serait son deuxième adversaire. Siletta avait été parfaite jusqu’à présent, lui assurant si la mite était ko une avance confortable sur le reste du combat. Or rien n’était moins sure de la part du champion qui murmurait aux oreilles des mites. Il fait trouvé des oreilles chez les insectes. Et il pouvait compter deux par deux et lacer ses chaussures. La folie provoquait parfois des bizarreries chez le champion et ses pokémons qui s’avéraient en fait être des coups de bols fantastiques donc mieux valait de ne jurer de rien. Mais elle mourrait quand même d’envie de savoir qui elle allait avoir à affronter après ça. Suspens suspens. Et mieux vaut un bon suspens qu’un mauvais lèche-cul, c’est bien connu.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yob Stran
Loubard excentrique et champion insecte
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 06/07/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Leçon n°5 : Ne jamais perdre le rythme [Arène ; Yob]   Sam 2 Sep - 20:01

Bob s'effondra alors sous le coup d'un Ecras-Face particulièrement inutile...car il était déjà tombé au combat, sous le coup de l'épuisement. Au sol, il souriait de toutes ses dents inexistantes d'avoir servi de combattant pour Yob Stran, lequel s'approcha virilement du corps de son pokémon et l'attrapa de tous ses muscles saillants en l'enlaçant puissamment. Il lâcha une larme - qui brûla le sol de l'arène - et murmura:

-Tu as été bon, très bon. Maintenant, retourne au chaud Bobby.

Alors, les deux pleurèrent durant de longues minutes. AU bout d'un moment, le mec qui démissionnera et qui est à l'entrée s'approcha du duo et chuchota:

-Monsieur, il faudrait continuer le combat...

-Ne vois-tu pas le moment viril que je passe avec mon pokémon défait ?

-Si..mais...

-Viens me faire un câlin aussi !


Sans lui laisser le choix, Yob attrapa l'homme et ils pleurèrent ensemble. Après deux minutes d'intense émotion, Yob le jeta et remit Bob en boule. Il en sortit une seconde et la jeta sur le sol:

-Ah toi ! Super Ranger Infini Et Insectoïde De La Puissance Metallique Et Ninja Qui Défonce Des Gens En Deux Secondes Wesh ! Aussi appelé SRIEIDLPMENQDDGEDSW !

Un Sarmuraï avec des étoiles dans les yeux débarqua sur le terrain. Il ne semblait pas dangereux mais faisait des bruits bizarres avec ses bras.

-Défonce cette Mangeuse de morts SRIEIDLPMENQDDGEDSW ! Utilise Aqua-Burechu !

L'insectoïde fonça alors en hurlant des insultes de gitan sur la Malamandre dans une trombe d'eau d'une célérité extrême.
Revenir en haut Aller en bas
Kara Effyis
Through the looking glass
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Leçon n°5 : Ne jamais perdre le rythme [Arène ; Yob]   Dim 3 Sep - 1:59

La mite était déjà ko au moment de l’attaque ? Bon ce serait toujours une sécurité en plus pensa la dresseuse alors que le champion s’approchait du papillon de nuit moustachu au dessus duquel se tenait toujours la malamandre. En voyant le champion s’approcher, Siletta s’éloigna de son précédent adversaire, s’arrêtant pour tirer sa langue fourchue en direction de l’entomologue avant de revenir lézarder vers sa dresseuse. De toute manière, vu que le champion était en phase de combler son manque d’affection virile, on ne jugera pas, la dresseuse et sa pokémon avaient bien le temps de s’échanger un bref claquement de mains avant de s’y remettre. Si la brunette était on ne peut plus fière de sa nouvelle partenaire, cette dernière était elle aussi très satisfaite de ses capacités ainsi que de la manière dont elle avait su charmer puis dominer son adversaire. Il n’y avait plus qu’à continuer sur cette voie encore et encore.

Les minutes passèrent et la brunette commença à se demander ce qu’il allait advenir de ce match en phase de se transformer en distribution de câlins générales. Faire un câlin à une mite… Erk. Puis alors qu’elle était sur le point de réprimer un bâillement, le champion rappela enfin sa mite et révéla son combattant suivant. Le temps qu’il prononce la totalité de son nom, la challenger avait compris quel serait le candidat à la manche suivante et ne put s’empêcher de déglutir face à la bête qui se trouvait en face. 2m d’exosquellette construit comme une armure et de grosses griffes qui piquent, le tout trempé dans l’eau. Puis ce fut à ce moment que Kara compris où se trouvait la supériorité du champion, il arrivait à prononcer du premier coup le nom impossible de son pokémon et sans même s’emmêler la moustache. L’ordre aussi il réussit à le dire du premier coup et ça par contre, c’était encore une fois pas cool. Grosse attaque, compatibilité de type, faiblesse et gros potentiel d’attaque face à une mauvaise défense… Ca allait piquer. Mais il était hors de question de se laisser faire.

- Utilise toxic Siletta !

Oui parce que la célérité déconcertante chez un pokémon avec une vitesse comme celle d’un sarmuraï, on repassera. Une carcasse de cette taille, c’est dur à déplacer aussi. Au moins une chose était sûre, il n’y aurait pas à craindre d’escarmouche de la part du pokémon pour ce combat. Pour le reste, la salamandre accueilli son adversaire en feulant et crachant un puissant jet de venin dans sa direction, juste avant de subir l’aqua-brèche pour souffrir à son tour. Avec peine, la salamandre parvint à se relever de ce premier estoc mais il fut possible de deviner que la puissante attaque avait fait de sérieux dégats par dessus ceux de la manche précédente. Au moins à présent, le venin rongeait de l’intérieur cette forteresse de défense et lui ponctionnerait de l’énergie à la moindre de ses attaques. Feulant une nouvelle fois la lézarde fixa le géant qui lui servait d’adversaire. La deuxième manche pouvait commencer.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yob Stran
Loubard excentrique et champion insecte
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 06/07/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Leçon n°5 : Ne jamais perdre le rythme [Arène ; Yob]   Mer 6 Sep - 17:44

Time to comblage le véritable paragraphe de cette réponse tant attendue: la story de SRIEIDLPMENQDDGEDSW. C'était un petit Sovkipou quand il regarda alors un filme de Lruce Bee. Là, il se rendit compte qu'il était un insecte moche et qu'il ne pourra jamais être un humain. Il rejoignit les dark instances des Sovkipous, les gang de rues sous-marines qui donnent des bonbons aux enfants lovdiscs à la sortie de la maternelle - comme dans Némo - pour gagner en darkitude et devenir un Sarmuraï trop puissant, au lieu d'être un vieux bipède mammifère. A force de try hard, il devint un Sovkipou bodybuilder, et finit par devenir le king de la street. Cependant, il n'évolua jamais et finit par tomber en déprime: en se promenant, il rencontra Yob Stran qui sauvait de la noyade un Hypotrempe qui avait perdu un 1 v 1 contre un Drakkarmin. Il vit sa moustache et attrapa une pokéball à la ceinture de Yob. Se lançant la boule sur la tête, il devint un pokémon de Yob. Yob, le voyant, lui ordonna d'évoluer. Un seau de testostérone lui explosa dans le cerveau et il évolua. Il lui donna son nom trop stylé parce que la vie.

C'était l'histoire de SRIEIDLPMENQDDGEDSW !

- - -

Un jour peut-être Yob n'affrontera pas quelqu'un qui est complétement unfun à foutre des problèmes de statut. Non sans déconner, pourquoi pas un combat de vrai guerrier ? Quoiqu'il en soit, SRIEIDLPMENQDDGEDSW s'efforça d'oublier ce poison qui rongeait ses veines sexy. Quoiqu'il en soit, il explosa la bouche de la Malamandre qui alla rejoindre les étoiles en pleurant. Effectivement, la vitesse des Sarmuraïs n'était pas la plus efficiente du monde, mais au moins était suffisante pour être sûr de ne pas pouvoir être arrêté par une attaque random, surtout pas par une Malamandre.

Bim badaboum, le Sarmoumou se retourne, prêt à en découdre - ou en dé à coudre, mais ça voudrait rien dire - et à réattaquer la lézarde, qui se remettait à peine de ses blessures - de la Morkitu, cousin de Lakitu - en profitant de la proximité relative pour tenter d'attaquer " avant " elle. Bang Bang à la Pharah, Yob hurla la vie:

-Cokilam wallah !

Levant ses bras d'acier trempé - lol trempé, l'eau, tu piges gros noob ? - SRIEIDLPMENQDDGEDSW abattit d'un petit bond magnifiquement chorégraphié ses biceps insectoïdes du démon pour péter la gueule de la Malalanus.
Revenir en haut Aller en bas
Kara Effyis
Through the looking glass
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Leçon n°5 : Ne jamais perdre le rythme [Arène ; Yob]   Mer 6 Sep - 19:22


Quelle émouvante histoire que celle du ninja qui faisait face à la malamandre de la jeune femme, si la jeune femme avait pu l’entendre elle aurait sans doute poussé un petit “haaaan” de compassion. Mais là elle ne la connaissait pas et ne la connaitrait sans doute jamais parce que les mots des narrateurs sont du vent qui ne souffle qu’aux oreilles des plus initiés. La seule chose que voyait la dresseuse, c’était un gros sarmuraï, dark certes, mais qui venait de mettre mal en point sa propre pokémon et ça, mauvaise limonade. Pourquoi fallait t’il qu’il existe des doubles types alliant eau et insecte, on vous de demande. Enfin bref, au moins le gros vilain pas beau était empoisonné et ça, il pourrait pas passer outre par le biais de son entrainement de beau gosse à moustache touffue albinos à la ouanegain. Parce que temps qu’à faire face à Yob le faire bien et adopter son style narratif, ça l’aide psychologiquement à passer outre les problèmes de statuts causés par les pokémons adverses.

Parce que si lui les attaques de statut avaient tendance à l’agacer, que dire du coté de la brunette des attaques qui tapaient en plein dans les faiblesses de sa partenaire de combat. Mais bon si le champion voulait de la grosse attaque qui tache la jeune femme lui ferait plaisir et à peine sa salamandre eut elle inoculé son poison qu’elle lui hurla sans se préoccuper des ordres adverses, n’entendant même pas la voix du champion.

- Et enchaine avec Choc venin !

Et oui, d’où l’intérêt du poison cher monsieur j’aime pas les problèmes de statuts. Là l’attaque était boostée par la machination du départ, parce qu’il ne faut pas l’oublier, le type de la toxilézarde, la défense spéciale pas tip top de l’insecte mais aussi par la présence de toxines dans l’organisme de son adversaire. Ca allait être un feu d’artifice chez la bestiole ou plutôt dans la bestiole, comme dans Men in black quand K veut récupérer son arme dans le cafard extra-terrestre. Ben là il y avait un peu de ça quand même. Profitant du bond gracieux qu’exécuta le maitre d’art-martiaux la toucher, Siletta lui cracha à la figure tout en feulant tout le venin qu’elle avait en stock. De toute façon elle était lucide et sa dresseuse aussi, ce coup là ne pardonnerait pas de son coté. Grosse attaque, faiblesse de type, compatibilité entre le type de l’attaque et du lanceur, ouaip y avait de quoi faire mal. Heureusement des dégats seraient sans doute aussi à déplorer de l’autre coté c’était au moins ça de gagné.

Subissant la coquillame la salamandre posa le dos de sa main sur son front et tomba dans les pommes comme une diva. Envoyant le rayon rouge de sa pokéball venir la faire disparaitre elle serra quelques instants la sphère avant de la raccrocher à la sangle de son sac à main. Elle détaillerait à la reptile combien elle avait été géniale plus tard. Pour le moment il y avait un match à gagner et si elle avait réussi son choc venin, le terrain aurait été correctement préparé pour ça. Attrapant une autre boule de capture à la sangle de son sac, cette dernière ornée d’un orage déversant des flots d’éclairs bleutés dans une cacophonie naturelle de toute beauté, la challenger libéra son elecsprint à bonne distance de son adversaire. Ce dernier déjà sur la défensive avait hâte de pouvoir se lancer dans le combat.

HRP:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yob Stran
Loubard excentrique et champion insecte
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 06/07/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Leçon n°5 : Ne jamais perdre le rythme [Arène ; Yob]   Sam 9 Sep - 16:16

Yob a perdu ce post où il avait écrit une superbe histoire à propos de son rapport au type poison. Puis, pour ponctuer le tout, il parla du talent de son pokémon, " Repli Tactique ", qui faisait switcher son Sarmuraï avec un troisième pokémon. Ce dernier était le fameux Munja du cancer infâme. Pour s'amuser et garder sa réputation, Yob dessina ce paint moche en dessous. C'était super marrant, sauf que non nique son père, parce que Yob a eu la super idée de directement écrire sa réponse dans " Répondre " en mode fainéantise infinie. En copiant-collant ce lien de l'image, il supprima son post entier rempli de blagues, de combat acharné, de stratégie de guerre et de sesque. Rageant comme un porc derrière son écran, il balança ce dernier chez la voisine qui s'excusa pour avoir par réflexe d'auto défense coupé le dit-écran avec son katana en deux. En rachetant un, Yob écrivit ce post qui servait à expliquer en quoi sa rage était décuplée par le fait d'être inattentif. Le résumé du RP à la base c'était: Repli tactique de SRIEIDLPMENQDDGEDSW, moqueries sur le Elecsprint, lancé de Munja, musique flippante du démon, pleurs d'Amelle, etc...puis fin. Bah là, toi qui lis ce RP et qui n'est pas content du manque de contenu, bah va bien manger des chips parce que je n'écrirai rien de plus à cause de ma haine envers moi. OK ????? Alors rage bien parce que comme ça on sera potes. Peut-être qu'ensuite je me calmerai, je m'excuserai auprès de la modération pour mon post de qualité en dessous, de mes retards intempestifs, de ma rage que je ne devrai pas généraliser, etc...mais pour le moment j'ai des poussins à écraser d'une main. Ah oui d'ailleurs, le Munja est de level 57, aseskué et avec le talent Garde Mystik, parce que si t'es pas trop con, mais tu sauras QUE CE POKEMON N'A QUE CE TALENT LA. Voilà maintenant chocapic je me casse. Et le Elecsprint de Kara est moche.

Sauf qu'en fait non, parce que Repli tactique marche pas. Donc, en fait Munja arrivera après. Mais il est bien là dans le ciel à vous toiser. Là, le Sarmuraï fait un bond en arrière et fais de la danse, augmentant l'esquive de +1. Donc là, Elecsprint doit essayer de le toucher alors qu'il fait de la Capoeira.

Elle est belle l'image en dessous nan ?


Revenir en haut Aller en bas
Kara Effyis
Through the looking glass
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Leçon n°5 : Ne jamais perdre le rythme [Arène ; Yob]   Sam 9 Sep - 18:03

Consciente des mésaventures que venait d’avoir le champion avec son post, la dresseuse eut une légère grimace de compassion et eut presque envie d’aller lui tapoter l’épaule pour lui dire que ça arrivait à tout le monde et que ça allait aller. Mais là elle se rendit compte que son image de Munja déformait la page même si elle était fantastique et ça, ça lui retirait toute envie d’être généreuse et sympathique. En plus le munja était même pas encore là. Il fallait résoudre ce problème illico pour pouvoir avoir à faire à la coque de mue fantôme de l’au delà. Et vite.

Malgré le fait que le samouraï avait son esquive de boostée, c'était tout de même une bonne nouvelle de penser que plus de la moitié de son énergie avait été grignotée. Il n’y avait plus qu’à le finir en mode mortal combat, même si la jeune fille n’avait jamais touché à ce jeu et n’en connaissait rien. Le gros insecte était en train de... danser ? Une danse de la victoire pour avoir fait tomber son adversaire peut être ? Une raison suffisante pour attaquer.

- Allez Dyno c’est partit ! Coup d’jus !

Ni une ni deux le canidé de foudre déchargea une vague d’énergie terrible et qui n’avait aucune raison de ne pas toucher sa propre dresseuse et le champion si on considérait qu’elle parcourait tout le terrain. Mais pour des raisons de scénario on dira rien. Ou que l’endroit où se tiennent les dresseurs sur le bord du terrain c’est le camp, comme quand les petis jouent à chat dans les cours de récré. Une fois cela fait et espérant que l’attaque aurait quand même touché, la jeune femme, qui voulait que ce combat avance quand même un peu plus vite, décida d’ordonner une seconde action. Trop une rebelle.

- Va y enchaine avec Tonnerre.

Parce que il ne faut pas rigoler non plus, la subtilité avait assez duré pour cette manche. Certes la brunette avait hésité à demander une attaque de statistique mais là au moins, une des deux offensives si ce n’est les deux vendraient fonctionner et pourraient terminer le travail qu’avait déjà bien entamé Siletta. Qu’allait faire le champion de la moustache ? Tout le monde était impatient de le savoir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yob Stran
Loubard excentrique et champion insecte
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 06/07/2016
Age : 18

MessageSujet: Re: Leçon n°5 : Ne jamais perdre le rythme [Arène ; Yob]   Mer 13 Sep - 19:02

Ah la réponse hebdromadaire ! Ou Hebdomadaire ? Ou Hebomadaire ? Ou chameau ? Hebdrodamaire réponse là ah ? Ouai, on est pas là pour dire des trucs compliqués t'façon. Un combat vous dites? Rooooh, mais je fais durer le plaisir pour que ce combat soit mémorable. C'est là seule et unique raison de mon retard outre ma promesse de supprimer TOY sinon bien entendu ! Et le chocolat. Mais c'est personnel, retourne toi je suis gêné.

Le Sarmuraï aime danser le cha-tcha-tchaha qui est une danse venue de Kanto, sûr et vérifié, mais ne s'attendit pas réellement à être agressé par un coudju. Alors, il n'encaissa quand même pas, faut pas être loleux, il entendit Yob lui demander d'esquiver et il esquiva, non sans prendre quelques parcelles électriques sur l'épaule. ET LA, bang bang elle se dit ouaaaaaaaaaaaaaaai viens on fait des attaaaaaaaaaaaaques plus fooooooooooooortes en faisant tonneeeeeeeeeeeeerre et le fameux Sarmuraï - entre deux quintes de toux wallah - préféra tendre l'oreille. Ou équivalent. Enfin, je sais pas si les oreilles ont des insectes. Euh...L'inverse. Si vous savez mettez le en commentaire, puis un like, et partagez pour que je gagne plein de fric et que je dorme sur vous plébéiens.

Bwef, là Yob se sentait frais avec son esquive mais moins avec ce qu'il ordonna:

-ATTENTION lol !

Sarmuraï tenta une esquive de nouveau mais son movepool ne possédant aucune attaque de mouvement et le fait d'esquiver une seconde fois mais qui serait de trop l'empêcha de le faire. D'où la réaction du champion. Donc mdr, et bim badaboum, Orelzan tu connais, SRIEIDLPMENQDDGEDSW se la prit de plein fouet. Fin. En fait, il a pas été abattu par l'attaque mais par le poison qui lui lécha les muscles en disant lol.

Bref, 2 - 1 pour elle, il était temps de Munjer.

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leçon n°5 : Ne jamais perdre le rythme [Arène ; Yob]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leçon n°5 : Ne jamais perdre le rythme [Arène ; Yob]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Il ne faut jamais perdre espoir, rien n'est impossible. [PV MAYA]
» Ne jamais perdre ses bonnes habitudes [PV Kouta Stainowl]
» Nuage de Saphir - Les pierres reviennent toujours sans jamais perdre leur éclat ♥ UC
» ✖ Promet moi une chose chérie. Promet moi de ne jamais, jamais perdre de vue ce qui est vraiment important. [En cours]
» Ne pas perdre contact (PV : Selena Ewing)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: