Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 La fin d'une vie, le début d'une autre.[Angstorm Tapis]

AuteurMessage
Aaron d'Istiria
Le sauveur des tourbières
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/05/2017
Age : 19

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: La fin d'une vie, le début d'une autre.[Angstorm Tapis]   Mer 12 Juil - 3:08

Il faisait nuit quand j'arriva à l'entrée de Port Lieucca depuis les plaines. Pourquoi je revenait? Parce que je savais ma mère inquiète par rapport aux évenements récents, surtout après ma petite escapade dans le désert mais je lui avais promis de rentrer pour lui faire part du moindre indice que j'avais sur mon père.

J arpenta les rues de la ville, en courant, impatient de rentrer tout de même, Caninos toujours fidèle au poste à mes côtés.
Cependant, j'entendis plusieurs explosions et je vis de la fumée s'échapper de plusieurs endroits de la ville, bien espacés... que se passait-il?

J'équarquilla les yeux en voyant une épaisse fumée vers chez moi et sans réfléchir, je me mis à courir le plus vite possible alors qu'en me rapprochant, je vis des gens qui semblaient fuir.

En arrivant, je vis l'impensable: ma maison, en flammes
*Comment ça a pu arriver?! C est impossible ! Et pourquoi les secours ne sont pas sur place déjà? me dis-je.
Je vis seulement un grand homme devant la maison en flammes mais ne voyant pas ma mère dehors je ne chercha pas à perdre de temps et je m'élança dans la maison, suivi de Caninos sans sentir que j avais mis un coup d'épaule à l'homme.

En rentrant, j appela ma mère et je commença à fouiller chaque pièce de la maison en espérant la trouvée.
En arrivant dans le bureau de mon père, je remarqua qu'il était dans un état bizzarre : Bien que commençant à être envahi par les flemmes, quelqu un semblait avoir fouillé dedans, peut être ma mère?

En arrivant ensuite dans ma chambre: derniere piece que je fouilla en vain, je décida de récupérer quelques photos de famille et et je repassa dans la chambre des parents prendre une chose précieuse pour ma mère: son pendentif qu elle avait hérité de sa famille et qu'elle mettait en sortie ou en soirée.

Je ressortis en courant alors que la fumée noire me bloqua la vue et commença à m'étouffer, Caninos m'avait indiqué le chemin en usant de Flair.
Dehors, je vis toujours cet homme et devant lui, ma mère et son Roserade, au sol, sans bouger.

Je me précipita essayant de réveiller ma mère et son Pokemon tour a tour en les appelants, les secouants, allant jusqu au massage cardiaque tandis que les larmes montaient en voyant qu'il n'y avait plus de poul.

L'homme debout devant, ne bougeais pas et semblait me regarder faire jusqu'à ce que je lève la tête pour lui demander de l'aide jusqu au moment où je vis des documents de mon père dans sa main.
Serai-ce lui qui avait fait tout cela? Il avait tué ma mère, pour un simple vol de document? Comment savait-il ou connaissai t-il mon père?!

La tristesse se transforma en rage mais je pleurais toujours en entendant l'homme me dire que ma mère est morte ainsi que son Pokemon.
C'est votre faute tout ça? C'est vous qui avait fait ça?! dis-je, plein de rage. je tenta ensuite de le frapper emporté par ma rage mais une masse d'acier qui se révela être un Noacier bloqua mon coup, une fois, deux puis trois fois avant de m'envoyer au sol en immobilisant Caninos qui avait lancé Flammèche qui ne fit pas grand chose malgré la double-faiblesse...
Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Commandant Linceul
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: La fin d'une vie, le début d'une autre.[Angstorm Tapis]   Mer 12 Juil - 14:30

Je me tenais sur la côte, droit, regardant la mer, l’horizon. C’était la nuit. Le vent soulevait mon tapis derrière moi avec légèreté. Il y avait un groupe de scientifiques pas loin de moi qui faisait des recherches sur le volcan à partir des impacts que Lieucca avait subi. Un centre de recherche s’y trouvait. Apparemment, ils aimaient se concerter la nuit. C’est ce que j’avais pu observer ces derniers jours.

Je leur réservais de meilleurs locaux.

Une poignée de sbires furent mis sur le chantier. Des spécialistes d’infiltration et de sabotages. Leur but était de piéger diverses bâtisses, de simples habitations à des entreprises et autres. Il fallait camoufler la véritable raison qui me poussait à réaliser cela pour jouer d’une pierre deux coups. Des kidnappings, et leur faire croire une simple envie de leur mener la vie dure. La peur serait également réinstaurer. Une piqûre de rappel comme quoi je suis toujours là, prêt à frapper.

Shandaemon, mon Lugulabre, s’était caché dans une tête de mort grâce à ses propriétés spectrales. C’était la même idée que l’une de mes attaques sur Bordeciel justement, où nous avions pris une arène pour en faire une petite base Némésis.

Il s’était rendu au niveau d’un sous-sol de la ville, gardant contact avec nous grâce à mon Alakazam qui pouvait ressentir sa présence et lui transmettre ses pensées. Le point où il était n’était autre que le point de départ pour lancer l’assaut. En soufflant de puissantes flammes, les conduits les mèneraient jusqu’à sortir dans des lieux repères. De l’essence placé par les sbires prendraient feu jusqu’aux bâtiments visés. Des explosifs seront alors déclenchés, et le feu se propagerait sur le voisinage. Mes sbires n’auraient plus qu’à faire leur œuvre. Du kidnapping, s’approprier des documents diverses et variés.

Le signal fut donné. Le feu d’artifice fut lancé. Les scientifiques non loin de moi – qui ne m’avaient toujours pas remarqués, absorbés dans leurs discussions – sursautèrent, se retournant avec horreur pour constater le spectacle que je leur offrais. J’avais le goût de la mise en scène après tout. Je ne voulais pas décevoir mon spectacle de pyrotechnie.

Je me retournais alors vers eux. Mon tapis continuait de voleter, cette fois-ci  devant moi, me recouvrant les bras. Je souriais, en leur adressant la parole.


« Oooooh. Votre bâtiment de recherche vient d’exploser... »

Ils se retournèrent, constatant enfin ma présence. Je les voyais blêmir. Ephéméris, mon Méga-Jungko, surgit alors avec vivacité, les assommant en un éclair. Je fis signe à d’autres sbires de les emmener à la base.

Quant à moi, je m’avançais pour voir les autres résultats de la situation. Mon Pokémon s’avançait à mes côtés, tandis que mon Lugulabre finit par rejoindre mon Alakazam, bien plus loin que ma position. J’arrivais non loin d’une maison, retrouvant un sbire avec un Noacier – je lui avais conseillé ce Pokémon, ça fait des merveilles – et je pouvais voir un autre jeune homme, affolé, en pleurs.

Oh. Pauvre âme en perdition.

Je m’avançais, faisant signe au sbire de se retirer. Il me ferait son rapport plus tard. J’avais quand même entendu que la mère du jeune était morte, ainsi que son Pokémon.


« Quelle cruauté. Ce n’était pas quelque chose de nécessaire. Je veillerai à ce que des sanctions adéquates à l’acte soient prises. »

J’impliquais dans cette phrase que le sbire était lui-même la cause du meurtre. Je ne savais pas si c’était vrai ou non, mais peu importait. Parce que dans tous les cas, j’en étais l’origine. C’était moi qui avais planifié cette attaque. Je ne pouvais cacher que je n’étais pas lié à ça. En tout cas, il l’aurait forcément su. Alors à la place, je commençais à faire un jeu. Un jeu pour moi, évidemment. Etait-il orphelin désormais ? Avait-il un père ? J’espérais que non. Ce genre de personne était parfait pour les attirer dans les mailles de la Némésis.

« Pleure toutes tes larmes, cri tout ce que tu as sur le cœur. Tu seras en meilleur état après, ça évitera des actes vains et insensés. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Aaron d'Istiria
Le sauveur des tourbières
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/05/2017
Age : 19

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: La fin d'une vie, le début d'une autre.[Angstorm Tapis]   Mer 12 Juil - 16:59

Un autre homme arriva, ce dernier avait une cape et le premier avec son Noacier partit, les documents de mon père avec lui, laissant Caninos inconscient et moi avec ma main blessée en pleurs. Le nouveau venu était accompagné d'un méga-Jungko et faisait au moins 10cm de plus que moi. Je vis qu il étais brun aux cheveux courts car il était éclairé par les flammes.

Quelle cruauté. Cela n'étais pas quelque chose de nécessaire. Je veillerais à ce que des sanctions àdéquates à l'acte soient prises.

Il parlais comme un chef et avait l'allure d'un chef. Était-il à la tête de cela? Même si oui il semblait que la mort de ma mère n'étais pas prévue...
Pleure toutes tes larmes, cri tout ce que tu as sur le coeur. Tu seras en meilleur état après, ça évitera des actes vains et insensés. me dit-il.

Il... il a tué ce qu'il me restait de famille... criai-je enragé en pleurant toujours.
Je pense que vous êtes lié à ce qu'il s'est passé... Mais... Mais je ne peux rien faire, je ne sais même pas pourquoi vous avez fait ça ! Il a volé des documents à mon père de quand il travaillait à Aurore...


Je me releva, le poing serrer en regardant l'homme avec détermination, rage et tristesse et le Méga-Jungko me regardait d'un air à me mettre la pression. A quoi ça servirait de laisser ma rage prendre le controle et frapper quelqu un qui n avait pas déjà prévu la mort de ma mère et qui n'en été pas l'auteur pour en échange, sûrement me faire tuer? Deplus ma main après avoir taper dans le Noacier était mal en point.

Je m'effondra à genoux devant le cadavre de ma mère, en pleurant de plus belle tandis que ma maison dérrière, s'effondra totalement en disant:
Je n'ai plus rien, et je suis faible...
Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Commandant Linceul
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: La fin d'une vie, le début d'une autre.[Angstorm Tapis]   Jeu 13 Juil - 15:44

Je le laissais parler. Il disait ce qui lui passait par la tête. Ça aurait pu être des insultes ou n’importe quoi, mais non. Pas pour lui. Très bien alors. Ce n’était peut-être pas quelque chose qui l’anéantirait complètement cet événement. Enfin je veux dire, il a peut-être possiblement de quoi se relever. Pas seul en tout cas. Je veux dire, il y a sûrement moyen de le remettre debout. De le modeler, de construire quelque chose. Ce n’était pas quelqu’un au fort tempérament. C’était parfait, alors.

« Pourquoi nous faisons ça ? Pourquoi exécutons-nous un assaut sur cette ville ? Pourquoi une telle cruauté ? Parce que nous cherchons à changer le monde. Nous avons besoin de mettre toutes nos chances de nos côtés pour récupérer les clés de Lakit. Or, puisqu’on s’oppose à nous, nous sommes obligés d’employer la force. Tu veux que je te dise à qui la faute dans tout ça ? La réponse classique serait de dire la ligue... Mais c’est le peuple en réalité ! La ligue n’est qu’un organisme parmi d’autre. »

C’était ceux qui étaient trop frileux à l’idée de changer le monde qui le pourrissaient. La peur de l’inconnu les menait à leur perte. Après, moi, je m’en fichais complètement de changer le monde. Je ne vivais que pour moi. Et pour mon demi-frère, Palut, évidemment. Néanmoins, la possibilité de pouvoir changer ce monde à l’aide d’une team était une ressource infinie pour moi de manipulation et d’amusement personnel.

« L’Aurore possédait bien des moyens pour attirer le peuple parmi eux. Leur savoir, leur talent et leurs informations sont toujours bons à récupérer pour nous aider dans notre tâche. Voilà pourquoi il a dû voler les documents de ton père. »

Ça devrait lui répondre, non ? S’il tenait à rester proche de ces documents, de son père, il avait toujours une possibilité qui me semblait évidente.

« Tu es faible parce que tu ne sais t’affranchir de tes limites émotionnelles et repousser tes libertés. »

Je me retournais, regardant mon Méga-Jungko, lui demandant d’aller chercher mon Alakazam. Puis je lançais un regard derrière moi, sourire en coin.

« Mais cela peut toujours se corriger. Je peux corriger cela. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Aaron d'Istiria
Le sauveur des tourbières
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/05/2017
Age : 19

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: La fin d'une vie, le début d'une autre.[Angstorm Tapis]   Mar 18 Juil - 13:18

Il expliqua pourquoi ils faisaient tout cela, pourquoi Némésis employait la force: récupérer les clés de Lakit. C'est ce dont Eon Fawkes avait parler dans son discours pour ouvrir la porte de Rodin. Il rejetait la faute sur le peuple et non sur la Ligue ce qui au fond m'étonna mais je n'étais pas dans l'état de refléchir.

L’Aurore possédait bien des moyens pour attirer le peuple parmi eux. Leur savoir, leur talent et leurs informations sont toujours bons à récupérer pour nous aider dans notre tâche. Voilà pourquoi il a dû voler les documents de ton père. Cela me fit me demander comment ils pouvaient savoir que mon père était chez Aurore et surtout savoir où vivait-il?
Ces documents représentent en partie les traces qu'il reste de mon père, je ne peux pas les laisser disparaîtrent comme ça...

Tu es faible parce que tu ne sais t’affranchir de tes limites émotionnelles et repousser tes libertés. ajouta l'homme avant de se retourner vers son Méga-Jungko qui partit ensuite. Il avait raison sur ce point... j'étais faible et j'avais besoin de devenir fort.
Je continuai de pleurer, cependant je commença à me relever pour me retrouver avec un genoux à terre.

L'homme à la cape avait lancé un regard vers moi avant de dire:
Mais cela peut toujours se corriger. Je peux corriger cela. Je ne savais que faire, j'étais désespéré. Pourquoi tout ça est arrivé? Deplus, je commençais à approcher du coma avec la fatigue accumulée notamment quand j'étais dans la maison incendiée, l'émotion et le reste.
Mais si j'abandonnais maintenant, je n'aurai plus aucun moyen de retrouver les documents de mon père et je devais devenir fort et corriger mes défauts...

Je pourrai vous traitez de monstres commença-je à repondre, d'un air perdu mais en colère en même temps. Je pourrai vous insultez de tous les noms mais cela ne changera rien à la situation... Je resterai seul et faible, sans personne, perdu...

Je serra mon poing alors que mes larmes qui s'étaient arrêtées quelques instants, se remirent à couler tandis que j'affichais un air déterminé.
Je sais que cela est un accident et que vous n'aviez pas décidé de la mort de ma mère... S'il vous plaît, emmenez moi avec vous !
Je me releva pour avancer vers lui en tombant devant lui mais j'essaya de me relever en vain, tout en tenant sa cape.
Je dois et je veux être fort. Je veux corriger mes défauts ! Je veux faire de mon mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Commandant Linceul
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: La fin d'une vie, le début d'une autre.[Angstorm Tapis]   Jeu 27 Juil - 14:11

Eh bien au moins il se rendait compte d’une chose. L’insulte ne changerait rien et coulerait dans la rivière de mon indifférence. Il fallait savoir utiliser les bons mots face aux bonnes personnes. Et pour le coup, ils seraient de mauvais mots employés pour la mauvaise personne. En tout cas, ce fut très rapide de le convaincre à nous rejoindre. Le voilà déjà pleurant à mes pieds pour que je l’emmène et le transforme. Très bien ! Ce serait un voyage de non-retour. Dans le sens, pas de retour à ce qu’il est aujourd’hui.

Je me retournais, me mettant ensuite à son niveau, regardant ce visage pleurnicheur dans les yeux. Le cadre allait rapidement être fixé, et je veillerais personnellement à ce que ce soit le cas. Désormais, il sera entre les mains de la Némésis, et il n’aura le choix. Nos yeux étaient partout, et une trahison serait fort regrettable...


« Très bien alors, j’exaucerai ton vœu... Mais puisque tu as déjà fais ton choix, il va falloir effacer ces larmes de ton visage et aller de l’avant. »

Je regardais si mon Pokémon revenait. Pas encore, apparemment. J’avais juste besoin de mon Alakazam pour repartir d’ici avec ce jeune homme à bout de forces. Je savais aussi qu’il me ramènerait mon Lugulabre. Je n’allais pas le laisser seul ici. Qui sait quels dégâts en plus il pourrait faire après tout ? A me poser cette question, je pourrais faire exprès de le laisser quelques instants autonome.

« Ça ne se fera pas en un jour. Je veux voir de la volonté qui accompagne ce choix. Peu importe les épreuves ! Peu importe les adversaires ! Peu importe les obstacles sur ton chemin ! »

Je le mettais dors et déjà en garde que ce ne serait pas de tout repos. Mais ça valait le coup après, non ? S’affranchir de ses limites était vraiment quelque chose de plaisant. Une liberté sans limite était tellement appréciable à vivre.

« Les premiers pas d’un acteur sur la scène sont difficiles. Mais à force de persévérance, il devient capable de marquer la mémoire collective. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'une vie, le début d'une autre.[Angstorm Tapis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Un boeuf musqué qui a des techniques !!!?
» Les Salons
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: