Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Keo, le Deer-boy [Validé]

AuteurMessage
Keo Hirsch
L'Impressionnable
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 16
Localisation : Port Lieucca

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Keo, le Deer-boy [Validé]   Mer 12 Avr - 15:07

Nom / Prénom: Keo Hirsch ( se prononce « Kéo Heurch » -h à expirer comme en Anglais- )
Surnom : Le garçon de cerfs, « Deer-boy » ( version cervidée de Cow-boy )
Rang désiré: L’Impressionnable
Âge: 16 ans. Physiquement, on lui donnerait 15 ans.
Sexe:
Origine: Hoenn, Périphérie nord de Lavandia ( Route 111 ).
Groupe: Dresseur


Histoire:
Keo est né il y a seize ans ( en l’an -1 donc ) dans un hôpital de Lavandia, en Hoenn, rejoint en urgence par ses parents qui habitaient sur la Route 111 juste au Nord de la ville. La famille fut heureuse de cet événement. Une fois revenus chez eux, comme le voulait la tradition familiale, avant d’être présenté au reste de la famille ( à savoir ses deux frères ainsi qui son oncle et sa tante, qui habitent tous dans le ranch ), le bébé enroulé d’un linge blanc était montré à l’élevage de Vivaldaims que la famille chérissait depuis la génération de leurs arrière-grands-parents.
Ce rituel était perpétué dans le but de savoir si le nouveau-né serait oui ou non un bon éleveur. Si les Vivaldaims se réunissaient en cercle autour de l’enfant posé dans la paille, ils « l’approuvent ». Si ils l’ignorent, l’éleveur sera de piètre qualité.
Impatiemment, la gorge nouée, les parents posèrent l’enfant sur un tas de paille au centre du petit pré réservé aux faons. En s’éloignant doucement, ils saisirent leur chapeau et le serrèrent sous la pression et l’appréhension du jugement des pokémons. L’enfant pleura bruyamment d’être laissé seul si subitement, mais les cervidés n’en furent fi et se réunirent en deux files distinctes, une sur chaque côté de l’enfant. Par deux, les faons léchèrent le crâne de l’enfant avant de s’enfuir plus loin en gambadant d’un pas de biche, jusqu’à ce que les files soient vidées et reprirent leurs activités comme avant.
Les parents Hirsch n’en revenaient pas, jamais ils n’avaient assisté à ce spectacle, ils ne savaient comment l’interpréter, et ce, même après demande à leurs aînés dans les lettres qui annonçaient la naissance au reste de la famille. Dans le doute, par naïveté et surtout une estime parentale exagérée, ils préférèrent interpréter cela comme un très bon signe.
Les années passèrent, Keo, à six ans, commençait à remplir de mieux en mieux son rôle dans le ranch. En parallèle, il suivait l’école à Lavandia d’où il ramenait des notes satisfaisantes sans être excellentes, cela suffisait très largement à rendre ses géniteurs fiers.

Quatre ans plus tard, la famille commençait à manquer d’argent, et donc de ressources. Ils cultivent d’habitude ce dont ils ont besoin, mais cette année, la récolte fut misérable. Les Vivaldaims n’étaient pas non plus un grand revenu, ne produisant rien de réellement intéressant, ils étaient plutôt considérés comme des animaux de compagnie dans la famille. Les Hirsch ont donc commencé à se nourrir dans les marchés et supermarchés de Lavandia, ce qui était bien au-dessus de leurs moyens. La banqueroute commençait à se faire sentir, les crédits étaient signés la gorge nouée. La peur, l’anxiété, la tristesse et la dépression commençaient à se manifester dans la famille. Sommeil difficile, sociabilité émoussée, larmes faciles ; les parents se mourraient à petit feu.
Constatant le début de ruine de ses parents, Keo ne pouvait pas ne rien faire. En ville, il avait entendu une rumeur sur la « Saison des Poussières Étoile » qui approchait à grands pas. Il s’agissait d’un moment ponctuel toutes les vingts années, où dans le désert de la Route 111 des Poussières Étoile émergeaient en masse. C’était un matériau qui se vendait très bien. Ça ne valait pas une pépite mais avec un bon tas il y avait de quoi faire fortune. Il n’en fallut pas plus au jeune garçon pour se mettre dans la tête qu’il s’agissait de l’unique solution aux problèmes qui touchaient sa famille. Il rentra donc chez lui le soir même, commença à préparer ses affaires (bouteilles d’eau, vêtements adaptés, lunettes pour se couvrir du vent sablé) et partit le lendemain matin prétextant aller en cours.
Il y avait une barrière devant le désert, mais rien de bien dissuadant d’y enter. En déglutissant, il s’enfonça lentement dans le désert, dans le vent rendu plus épais qu’un brouillard par les Tempêtes de sable un peu plus violentes qu’ordinaire (c’était un des marqueurs de la Saison des Poussières Étoile. ). Chaque pas était rendu difficile par le vent contraire, mais peu importe, il devait trouver ce trésor et sortir sa famille de cette mort lente. Cependant, après presque deux heures de marches éprouvantes, une question se posa à Keo. Où aller ?
En effet, le garçon marchait tout droit (enfin du moins essayait ) sans aucun trajet précis, il se rendit compte de la bêtise de son acte et commença à faire demi-tour rebroussant chemin. Après une, deux, huit, six ou quatre heures de marches, qui sait, il n’était toujours pas sorti. Il faut dire que le champ de vision réduit par le sable volant rendait impossible toute tentative d’orientation.
La nuit tomba, les bouteilles étaient toutes épuisées, la soif et la fatigue l’assaillaient, les nerfs craquaient, ses yeux rendus secs par les courants venteux se combinaient horriblement avec ses larmes qui creusaient sa peau. Il perdait ses moyens, ses actions étaient devenues nulles de sens, ses hurlement perçaient sa solitude entre quelques dunes. Ses yeux tendaient à se fermer lentement, seuls, jusqu’à ce qu’il s’écroule seul, dans le désert.
Après quelques minutes, jours, mois -impossible de dire-, il se réveilla, et la première chose qu’il vit fut trois ampoules colorées. Une jaune, une rouge et une verte fixées sur une sorte de… louche métallique ? Il resta sans dires pendant quelques secondes, fixant avec incompréhension ce qui était en face de ses yeux, avant que les lumières ne s’allument successivement dans une sorte de bruit binaire. Il sursauta avant d’entendre :
∼ Je suis Lewsor. Tu te réveilles enfin. Est-ce que tout va bien ? ∼
La voix semblait jeune. Elle lui évoquait quelqu’un qui pourrait être dans une ou deux classe plus basse que la sienne. Les lèvres de Keo bougeaient pendant une seconde sans qu’un son n’en sorte, la surprise était intense. Il réussit cependant à ensuite dire :
«  Ou-Oui. M-Merci… Où suis-je ? Depuis combien de temps suis-je ici ? Et d’où vient cette voix ? »
Lentement devant lui apparut une entité étrange. Métallique, elle semblait humanoïde mais pourtant d’ailleurs. Quelque chose d’extra – ordinaire . Il montra ensuite ses deux… mains ? et les ampoules colorées dont elles étaient dotées. L’enfant fronça ses sourcils, puis les lumières s’allumèrent, dans un ordre chaotique et pourtant logique. Après quelques secondes, la voix qu’il avait entendu revint dans son esprit.
∼ C’est Lewsor qui te parle, moi, devant toi. Tu es ici depuis deux jours, tu t’es évanoui. Je t’avais remarqué en train de crier et marcher bizarrement à travers le sable. Je n’osais pas t’approcher car tu avais l’air agressif. Puis tu es tombé inconscient. J’ai continué à te regarder, inquiet, sans agir. Jusqu’à ce qu’un Cacnéa commence à s’approcher un peu trop dangereusement de toi. Il n’avait pas l’air de te vouloir du bien. J’ai bondi, l’ai fait fuir, puis je suis resté avec toi jusqu’à ce que tu sois réveillé ∼

Keo ne savait pas quoi dire, il était à la fois reconnaissant et apeuré.
Bip bip bililip ?
∼ Tu es sûr que ça va ? ∼
L’enfant acquiesça simplement, avant de secouer sa tête :
« Oui. Oui, ça va, merci. Merci beaucoup de t’être occupé de moi. »
Il regarda ensuite autour de lui, avant de remarquer un tas qui brillait. Un tas de poussière. Ce n’était pas du sable, c’était beaucoup trop fin et blanc. Keo pointa du doigt le tas d’un air incrédule, il avait compris qu’il s’agissait de Poussières Étoile, et qu’il avait passé deux jours évanoui devant ce même tas. Lewsor regarda le tas lorsque son nouvel ami le pointa du doigt.
Beeehip, byup bililip

∼Quoi ? C’est juste un tas de poussière.∼

«  Oh non c’est bien plus que ça ! Lewsor, tu veux bien m’aider à en prendre le plus possible ? »
Le pokemon opina du chef avant de léviter vers le tas et transporter le plus de Poussière possible avec le blondinet.
L’être étrange guida ensuite le garçon vers la sortie (qu’il connaissait) avant de lui dire au revoir d’un geste de main, Keo, lui, ne put résister à l’enlacer. Avant de se quitter, ils se promirent de se voir régulièrement après l’école à l’entrée du désert.
L’enfant rentra donc chez lui en premier lieu, la correction fut de mise, mais ses parents ne purent s’empêcher de pleurer et de le serrer de toutes leurs forces, de plus, à la vue du tas de poussière ils firent sauter leur progéniture en guise d’hourra.

Les années qui suivirent furent bien plus reposantes, notamment grâce à la fortune nouvellement acquise. Lewsor continuait de voir Keo presque chaque jour pendant deux années, jusqu’à ce que la tête blonde décida d’emmener le Pokemon chez lui, en le faufilant dans son sac, le cachant à ses parents. Il vécut dans sa chambre, caché de ses parents grâce à ses pouvoirs psychiques mais surtout grâce au placard.
A ses seize ans, le jeune homme décida qu’il était enfin temps pour lui de partir à l’aventure. Ses parents lui firent don du plus beau de leur Vivaldaim, un mâle, dans le but d’épauler leur enfant dans ce voyage.
Il ne voulait pas d’Hoenn, il voulait partir voyager, goûter l’exotisme, son choix se porta donc sur la région de Maïlys dont il avait entendu qu’un cataclysme avait récemment frappé l’île et voulait donc apporter son soutien à ses habitants au cours de son voyage. Il se rendit donc à Poivressel, et captura un Spododo au détour d’une forêt dans laquelle il s’enfonça pour entraîner Vivaldaim et Lewsor -qui avait pris la décision de l’accompagner à Maïlys-, puis prit le premier bateau vers l’Aventure.

Caractère:
  Keo est quelqu’un d’assez brillant, pas forcément dans le sens où son intelligence serait hors du commun (il n’est pas bête non plus), mais plus dans sa personne. Certains diront qu’il rayonne par sa présence, c’est un véritable petit soleil chaleureux qui égaye volontiers votre journée. Il met un point d’honneur à rendre la vie des autres agréables, et cela se ressent avec ses pokemons. Cependant cela est aussi une faiblesse, il lui est arrivé plusieurs fois dans le peu de combats qu’il a disputé, d’abandonner car ne supportant pas de voir ses monstres de poches blessés.
Il est très souriant et un peu impressionnable, certains remarqueront qu’il lui reste un petit chemin avant la maturité. Malgré cela, il développe une pensée philosophique très pointue, réfléchissant sur tout, ayant son avis sur tout.

Apparence physique :
  Keo est un petit homme blond, ne mesurant qu’un mètre soixante-quatre (pour l’instant. Il grandit encore). Ses cheveux sont chaotiquement coiffés et quelques mèches couvrent parfois ses très arrondis yeux émeraudes. Son teint est très pâle et sa stature très mince, il n’est pas très athlétique et cela se voit.
Sa parole est très souvent accompagnée de gestes larges, certains diront qu’il « parle avec les mains », mais d’autre vous rétorqueront avec un rire qu’il « parle avec les bras » tant son énergie est ressentie dans ses mouvements amples.

Pokémons Starters:

- Lewsor ♂, Niveau 9, Synchro. Gentil et volontaire, c’est une créature très curieuse. On le verra très souvent s’arrêter sur des détails dans son chemin pour les observer. C’est un petit défaut en aventure, il vaut mieux éviter de s’attarder sur un Gaulet un peu malicieux et malintentionné.

- Vivaldaim ♂, niveau 6, Chlorophylle. C’est un pokémon qui marche souvent le menton haut, le torse bombé, et les pattes bien levées. Combatif et motivé.

- Spododo ♀, niveau 7, Pose spore. Constamment jovial, lorsqu’elle n’est pas sur l’épaule de son Dresseur, Spododo se verra gambader joyeusement.

Autre: Il n’aime vraiment pas l’idée des Pokéballs et préfère voyager avec ses compagnons marchant à ses côtés, Spododo sur son épaule, Lewsor flottant à hauteur de tête et Vivaldaim trottant gaiement sur le côté.
Contrairement à énormément de dresseurs, il ne souhaite pas donner de surnom ou de nom à ses pokemons.

( Rapidement, HRP, j’ai une question. Il est dit qu’on ne considère pas les entrées de Pokédex des personnages. Mais je n’ai pas saisi si on ne prenait pas en compte le côté mystique des entrées (comme l’exemple de la morsure du Démolosse) ou si on ne considérait tout simplement rien de l’entrée. Est-ce que cela veut dire par exemple que je dois choisir une forme pour mon Vivaldaim entre été, hiver, automne et printemps ? Ou est-ce qu’il s’apdatera toujours à son environnement ? Merci bien. )


Dernière édition par Keo Hirsch le Mer 12 Avr - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amelle Seele
Meh Meh
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Keo, le Deer-boy [Validé]   Mer 12 Avr - 17:52

Heeeeeello there !

Alors comme ça on veut nous rejoindre, huh ? Eh bien bienvenue !

Je ne vois pas de choses qui pourraient aller contre ta validation... Hormis ton orthographe de Maïlys et la courtitude de la description physique. Mais ça, à la limite, on peut s'en passer, je sais que c'est la partie la plus difficile, paradoxalement xD Ah et aussi, si tu pouvais changer le "Lavanville" en Lavandia, au tout début de ton histoire et un peu partout... J'ai cru comprendre que ton personnage était d'Hoenn x) (Ou si c'est le contraire bah changer pour l'inverse xDD )

Passant tout cela, je te valide ! Couleur, Rang, Argent et Coupon pour une capacité de reproduction gratuite viendront sous peu et je compte sur toi pour écrire ton carnet, où tu pourras recenser tes pokémons, CTs obtenus, coupons et tout le bazar qui va avec. Wink

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Keo Hirsch
L'Impressionnable
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 16
Localisation : Port Lieucca

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Keo, le Deer-boy [Validé]   Mer 12 Avr - 17:59

Houla désolé! Merci beaucoup de m'avoir fait remarquer tout ça, j'ai un peu honte sur le coup XD
Je modifie ça tout de suite!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Amelle Seele
Meh Meh
avatar

Messages : 414
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Keo, le Deer-boy [Validé]   Mer 12 Avr - 18:02

Ah d'ailleurs, pour ce qui est du pokédex, les trucs comme destructions de montagne/trou noir sont de l'ordre de la légende urbaine... La morsure d'un démolosse fait très mal, surtout un croc de feu, mais ça veut pas dire que la douleur reste éternellement :v Pour ce qui est des changements de forme de Vivaldaim, ça dépend de la saison, c'est pas un truc énorme et tonitruant. (On évite juste les choses qui pourraient détruire le monde, quoi)

Et t'inquiète, c'est des erreurs qui arrivent, c'est pas très grave xD


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Keo Hirsch
L'Impressionnable
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 16
Localisation : Port Lieucca

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Keo, le Deer-boy [Validé]   Mer 12 Avr - 18:04

Je vois, merci beaucoup ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
Keo, le Deer-boy [Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: