Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 L'odeur de la ville [PV Zael]

AuteurMessage
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Glebber
Trop collant malgré lui
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 30

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'odeur de la ville [PV Zael]   Mar 21 Fév - 15:47

Quand le Brouillard retomba déjà, Glebber put se rendre compte d'une bonne et d'une mauvaise nouvelle.
La bonne nouvelle, c'est que sa Boue-Bombe à l'aveuglette avait bien touché l'un de ses trois adversaires.
La mauvaise nouvelle, c'est qu'elle n'avait pas touché Salamèche comme espéré.

C'est le Carapuce qui avait reçu la bombe vaseuse, et il ne réussit pas à lutter contre la douleur. Il avait déjà pris trop de coups. Peut-être que d'avoir précédemment été renversé sur sa carapace l'avait épuisé psychologiquement en le faisant paniquer et en lui faisant perdre le moral. Le moral était en effet une arme essentielle dans un combat. Si le Carapuce avait commencé à se dire que le Grotadmorv était trop fort pour lui, il avait déjà à moitié perdu. Maintenant, il était à terre et ne se relevait pas. Il fit juste un signe de main pour faire comprendre à son dresseur qu'il abandonnait.

Respectant cette décision, le jeune homme le rappela dans sa pokeball. Glebber n'avait maintenant plus que deux adversaires sur lesquels se concentrer. D'un côté, le Bulbizarre pouvait devenir le plus dangereux s'il réussissait à planter une nouvelle Vampigraine sur son corps pourtant toxique. Son type Poison contrebalançait son type Plante, il pouvait essayer de frapper Glebber physiquement sans être écœuré par le Grotadmorv et sans risque de s'empoisonner. D'un autre côté, Salamèche était de type Feu et ce simple fait préoccupait le Grotadmorv qui craignait de fondre et de coller un peu plus.

BARBICHE – On ne se relâche pas ! Bulbizarre, relance-lui une Vampigraine pour te redonner de l'énergie ! Salamèche, encore une Flammèche !

Oh, non... Les deux attaques que Glebber redoutait le plus chez ses adversaires. Il n'allait pas pouvoir se protéger des deux. Il se concentra sur celle à même de l'affaiblir concrètement : la Vampigraine. Il devait éviter d'être infecté une seconde fois !
Il fixa donc le Bulbizarre, et dès que la Vampigrain fut projetée du bulbe, il cracha dessus un Detritus. La Vampigraine fut stoppée dans sa trajectoire à la volée et tomba par terre, souillée. Ouf ! C'était déjà ça d'évité !

Quant à la Flammèche, elle ne vint pas. Glebber vit Salamèche toussoter, il avait apparemment besoin de reprendre un peu son souffle avant de pouvoir cracher du feu de nouveau. Un répit inespéré pour Glebber ! Ce dernier reporta donc son attention sur le Bulbizarre, décidant qu'il valait mieux essayer de le mettre KO en priorité, d'autant qu'il était déjà un peu blessé tandis que Salamèche n'avait encore reçu aucun coup. Ne voulant pas s'user à attaquer tout le temps à distance, Glebber s'approcha pour une Ecras'Face... mais fut ralenti par son propre corps qui adhérait un peu au sol. Le Grotadmorv dut forcer pour se déplacer, laissant une grimace apparaître sur son visage.

Cela laissa le temps à Salamèche d'échapper à son attention et de venir lui infliger une Griffe dans le dos. Aussi faible que put être l'attaque venant de lui sur un Pokemon beaucoup plus expérimenté, ce fut un coup critique.
Glebber lâcha un râle, de douleur et de surprise, et voulut se retourner pour punir Salamèche d'une bonne baffe, mais il était trop lent : le reptile avait déjà bondi en arrière.

Glebber n'avait donc pas réussi à atteindre le Bulbizarre pour une Ecras'Face ni même à se retourner à temps pour riposter contre Salamèche. Il était un peu déboussolé par la situation. Il décida de prendre le risque de se déplacer encore vers le Bulbizarre. Il fallait qu'il se débarrasse de ce dernier pour ensuite pouvoir en finir avec Salamèche l'esprit tranquille.

Récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zael
Shoot dans le bébé
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 14/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'odeur de la ville [PV Zael]   Dim 26 Fév - 11:58

Wah ! Le combat a l'air de finalement bien se passer pour Salamèche et Bulbizarre ! Le Grotadmorv a l'air tout fondu à cause des Flammèches de Salamèche : il colle par terre et se déplace tout lentement. Bon, il a réussi à détruire les graines de Bulbizarre en crachant un truc dégoûtant dessus... Mais Salamèche lui a mis un coup de Griffe dans le dos ! Et il a esquivé ses baffes ! Trop fort !!

Je lance un cri d'encouragement, et je tape des mains. Oui, c'est comme ça qu'on encourage, c'est mon papa qui me l'a dit, d'abord. Il a l'air content, d'ailleurs, Barbiche. Il lance :


"Bravo, Salamèche, belle esquive ! Encore une Griffe ! Bulbizarre, retente la Vampigraine !"

Hm, il est marrant Barbiche, mais moi je vois bien que Bulbizarre il est fatigué de tout ça. Il ouvre son bulbe pour projeter ses dernières graines en direction du Grotadmorv : après ça, il n'en aura plus... Barbiche va devoir trouver une autre technique !

Salamèche, de son côté, respire à fond pour essayer de recharger ses flammes. Il tourne doucement autour du Grotadmorv, on dirait qu'il cherche une ouverture ; mais je sens que sa fatigue va lui jouer des tours : le combat dure depuis trop longtemps. Il n'est pas assez expérimenté pour avoir assez d'endurance ! Si le Grotadmorv le prend par surprise, il ne pourra pas éviter la baffe, cette fois !

Je m'agite dans mon hamac (à ce qu'il paraît on dit porte-bébé mais bon, c'est plus facile de dire hamac, non?), inquiet pour mes amis.

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Glebber
Trop collant malgré lui
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 30

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'odeur de la ville [PV Zael]   Lun 27 Fév - 20:45

Glebber pouvait espérer faire tomber le Bulbizarre en une ou deux attaques tout au plus. Le Carapuce étant déjà hors de combat, cela permettrait de finir en beauté avec un duel contre Salamèche, même si ça n'avait pas été réfléchi. Il faut dire que Glebber avait un intérêt tactique à éliminer le Bulbizarre avant de s'attaquer à Salamèche : les Vampigraines étaient l'arme la plus dangereuse dans ce combat.

BARBICHE – Bravo, Salamèche, belle esquive ! Encore une Griffe ! Bulbizarre, retente la Vampigraine !

Oh non pas déjà encore ? Glebber voulait éliminer le Bulbizarre avant que ce dernier n'ait le temps de reproduire une Vampigraine, il ne pensait pas que le Pokemon inexpérimenté était capable de déjà en lancer une seconde d'affilée. L'ordre du dresseur instaura le doute en lui : le Bulbizarre allait-il vraiment être capable d'exécuter cet ordre maintenant, ou bien allait-il lui falloir un peu de temps ? Et du coup, qu'est-ce que Glebber devait faire ? Préparer un autre crachat vaseux défensif, ou bien repasser à l'attaque ?

Il y a des moments comme ça dans un combat, où on se dit que ça peut être un tournant, que l'issue du combat peut se jouer. Glebber eut l'impression d'être dans l'un de ces moments. Et il n'eut qu'une seconde pour se décider.

Il décida d'observer le Bulbizarre et de réagir. Il vit le Pokemon Plante orienter son bulbe vers lui et l'entrouvrir. C'est alors qu'une Vampigraine en jaillit. Glebber n'y avait pas cru. Non seulement il fut pris par surprise, mais le Grotadmorv était de toute façon un Pokemon trop lent. Les attaques à distance n'étaient pas sa prédilection au demeurant, au contraire même, et l'on ne pouvait donc pas dire qu'il jouissait d'une très bonne précision au tir. Tout cela cumulé ne lui laissait pratiquement aucune chance de contrer cette Vampigraine.

Il resta figé et la Vampigraine vint se loger sur son corps collant pour entamer son effet de drainage d'énergie.
Glebber s'en voulut d'autant plus qu'il s'était juré de ne pas sous-estimer ses adversaires. Il venait de le faire au pire moment sans doute.

Salamèche lui tournait autour mais Glebber ne faisait presque plus attention à lui malgré le coup critique qu'il venait de recevoir de sa part. Une Griffe lui arracha un nouveau grognement de douleur. Affaibli, le Grotadmorv vit son corps commencer à se répandre un peu sur place. Il tint bon : quitte à perdre ce combat d'entraînement, autant le faire à un meilleur moment. Il cracha donc rageusement une Bomb-Beurk sur le Pokemon Plante/Poison, sachant qu'il n'allait pas pouvoir continuer à se dépenser comme ça avec autant d'attaques à distance.
Revenir en haut Aller en bas
Zael
Shoot dans le bébé
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 14/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'odeur de la ville [PV Zael]   Ven 3 Mar - 11:31

Les graines de Bulbizarre se sont plantées droit dans la gluance (oui, gluant, gluance) du Grotadmorv. Super ! Il va pouvoir se soigner ! Salamèche est derrière lui, en train de lui mettre des coups de Griffe pour détourner son attention. Tout se passe bien.

... Oh-oh... En fait pas si bien que ça... Le Grotadmorv ignore complètement Salamèche ! Et il lance une grosse boule de caca violet dégoûtant sur Bulbizarre ! Il est trop lent et il a peur : il ne pourra pas l'esqui... Outch... Bon ben ça c'est fait... Il a pris la boule de truc en pleine figure... Peut-être que grâce aux graines il va pouvoir voler l'énergie du Grotadmorv ?

... Bon ben on dirait pas. Bulbizarre est affalé par terre en train de chouiner, les pattes sur la tête, terrifié. Barbiche soupire doucement, mais sourit. Bulbizarre est vraiment un trouillard, parfois ! Il lance à Salamèche :


"Salamèche, si tu peux refaire une Flammèche, c'est le moment ! Sinon, utilise Rugissement et Griffe !"

Il laisse Salamèche se débrouiller quelques instants, et se penche vers Bulbizarre. Il sort un mouchoir de sa poche et lui essuie doucement les yeux pour le dégager de la morve collante et gluante qu'il s'est pris. Oulala, ça pue ça pue ça pue ! Mais Barbiche s'en fiche on dirait. Il essuie la tête de Bulbizarre et lui dit :

"Tu as fait un super combat, mon grand. Ne te décourage pas, si on gagne, ça sera grâce à toi et tes Vampigraines. Tu veux rentrer ?"

Bulbizarre fait un grognement (qui a l'air de vouloir dire "non" puisque Barbiche ne le rappelle pas dans sa Pokéball), et Barbiche le prend dans son autre bras pour qu'il voie un peu mieux le combat. Salamèche est toujours en mauvaise posture, mais finalement pas tant que ça : il a plutôt bien réussi à esquiver les attaques du Grotadmorv depuis le début, mais il commence à être vraiment fatigué. Il gonfle les joues, et une lueur s'allume au fond de son regard.

Il crache une flamme ! Youpi ! Il a réussi ! Bon, c'est une petite flamme et c'est sûrement sa dernière, mais c'est déjà ça ! Il reprend son souffle en crachant un peu de fumée, et lance quand même un petit cri mignon pour déstabiliser son adversaire. J'adore cette attaque. Quand je serai grand, moi aussi je serai un Pokémon, et je lancerai Rugissement à mes adversaires !

Récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Glebber
Trop collant malgré lui
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 30

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'odeur de la ville [PV Zael]   Dim 5 Mar - 16:54

Glebber était blessé, et allait de toute façon l'être de plus en plus rien qu'à cause de la Vampigraine, mais au moins, il avait une énorme combativité et ténacité, ce qui n'était pas du tout le cas du Bulbizarre qu'il affrontait. La Bomb-Beurk l'atteignit au visage et eut raison de ses dernière velléités. Le Pokemon Plante/Poison se recroquevilla, les pattes sur la tête, en tremblotant. Glebber ne s'acharna pas, il le devina hors combat maintenant. Le dresseur soupira, mais le combat n'était pas fini, aussi donna-t-il de nouveaux ordres à Salamèche :

BARBICHE – Salamèche, si tu peux refaire une Flammèche, c'est le moment ! Sinon, utilise Rugissement et Griffe !

Salamèche ne se doutait apparemment pas à quel point le Grotadmorv craignait ses attaques Feu, ni son dresseur. Le Grotadmorv collait déjà un peu au sol, ce qui le ralentit pour se retourner et ainsi faire face au lézard dans son dos. Cela laissa tout le temps à Salamèche de prendre son souffle. Glebber écarquilla les yeux de terreur en voyant son adversaire sur le point de lui cracher du feu en pleine figure. Et cela arriva effectivement dans l'instant, ne laissant aucune chance au Pokemon gluant et terriblement lent de réagir.

Glebber grogna presque par anticipation alors que le feu lui lécha le menton, le faisant dégouliner avec la même viscosité et adhérence que du miel. Fort heureusement pour le Grotadmorv, il ne s'agissait là que d'une attaque Flammèche, lancée de surcroît par un Pokemon débutant. Le feu aurait pu être bien plus puissant et le rendre encore plus collant. Remis de ses émotions, Glebber se rendit compte qu'il pouvait donc encore se déplacer, bien qu'il fût encore plus ralenti. Son menton fut relié au bas de son corps par un lien de sa propre substance corporelle, à force de dégouliner.

La bonne nouvelle, c'est que la Vampigraine avait partiellement cramé, et seule une partie continuait à pomper, moins efficacement, l'énergie du Pokemon Poison.

GLEBBER – A nous deux pour finir, Salamèche !

Glebber commença à se déplacer vers Salamèche, mais il était si lent que son adversaire eut le temps de pousser un Rugissement sans lui permettre de riposter immédiatement. Le jeune reptile avait encore à faire muer la sonorité pour que ce soit intimidant, mais l'effet resta le même, et Glebber pesta en se disant que ses attaques de corps-à-corps allaient être moins puissantes alors même qu'il fatiguait à force d'attaquer à distance.

Il tira sur les liens qui le faisaient adhérer au sol, pour se déplacer jusqu'à Salamèche, et leva un bras. Sa main était assez collante, mais Glebber décida de s'en servir quand même en espérant que Salamèche n'en tirerait pas parti : d'un mouvement vertical, il l'abattit vers le bas pour assener une Ecras'Face. Entre le ramollissement dû au feu et l'effet du Rugissement, ça manqua à la fois de vivacité et de puissance, mais Glebber voulait finir le combat avec des attaques moins éprouvantes pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Zael
Shoot dans le bébé
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 14/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'odeur de la ville [PV Zael]   Lun 6 Mar - 17:10


Il ne reste plus que Salamèche et le Grotadmorv, maintenant. Il est tout collant et dégoûtant, et il coule par terre et il laisse une grosse flaque sale derrière lui. Il est tout lent. C'est le feu qui l'a fait fondre ? Trop bizarre ce Pokémon. En tous cas, Salamèche a l'air fatigué. Le Grotadmorv pousse un grognement :

"A nous deux pour finir, Salamèche !"
"Tu l'as dit !"

Salamèche répond à son grognement par un autre, bon d'accord ils se parlent mais moi je comprends rien. Barbiche sourit, lui. Bah voyons, comme si tu comprenais plus que moi, Monsieur-je-comprends-les-Pokémon. N'importe quoi.

Oh non ! Le Grotadmorv, super-lent, lève doucement sa main en direction de Salamèche. Celui-ci s'éloigne, juste à temps pour que la grosse main s'écrase par terre à côté de lui. Fiou ! C'est pas passé loin ! Mais... Mince !! Quand le Grotadmorv a tapé sa main par terre, ça a éclaboussé partout... Et Salamèche s'en est pris dans les yeux ! Ca a l'air de le piquer horriblement, et il se frotte les yeux en reculant. Il essaie de rester hors de portée du Grotadmorv qui fait floub floub en glissant au sol, mais il le suit. Entre un Salamèche aveugle et un Grotadmorv qui colle par terre, on aura tout vu pendant ce combat !

Malheureusement, Salamèche n'a pas fini d'en baver je crois... Il lance un coup de Griffe au hasard devant lui, sans rien toucher, et glisse dans une flaque de gluant. Il se retrouve sur les fesses !


"Allé Samèche !"

Ben quoi, il faut bien l'encourager lui aussi ! Après tout, il m'a fait un câlin tout à l'heure, ça veut dire que c'est mon ami, non ? Il se relève difficilement, englué par la flaque où il est tombé, et secoue la tête. Comment veut-il combattre comme ça ? Il est tout ralenti par la substance visqueuse, et en plus il n'y voit rien ! Il frotte encore ses yeux, mais rien à faire, ça colle et ça ne part pas. Au hasard, il relance une attaque Griffe droit devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Glebber
Trop collant malgré lui
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 30

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'odeur de la ville [PV Zael]   Lun 6 Mar - 19:11

Glebber se savait trop lent, mais il voulait en finir au corps-à-corps pour s'économiser. Il n'avait plus la force de se concentrer pour viser à distance. Ecras'Face n'était peut-être pas une attaque de son type, mais c'était une attaque basique, qui lui demandait peu d'efforts... hormis celui de se déplacer. Car dans son état, en réalité, c'est bien le déplacement qui coûtait plus d'efforts que l'attaque elle-même. Et cela aurait été pire si Salamèche avait été un Pokemon plus expérimenté et donc plus puissant.

Malgré ce manque d'expérience, Salamèche gardait des ressources. Il avait répondu à Glebber avec une plaisante envie d'en découdre. Il faut dire que Salamèche avait un avantage : celui de n'avoir encore encaissé aucune blessure de tout le combat, contrairement à Glebber qui, en plus d'avoir fondu à cause du feu, était affaibli par plusieurs attaques subies et par les deux Vampigraine. La dernière Vampigraine, justement, était toujours active, bien qu'à moitié efficace seulement depuis la dernière attaque Flammèche.

Des trois Pokemons, Salamèche semblait être le plus combatif, et puisqu'il était en plus en parfaite santé, il réussit à esquiver l'Ecras'Face. Emporté dans son mouvement, Glebber frappa le sol du plat de la main. Résultat : il éclaboussa, bien involontairement, mais une goutte atterrit dans les yeux de Salamèche. Ce n'est pas ce que Glebber avait espéré faire, mais ça pouvait lui donner un gros avantage.

Salamèche recula, et Glebber voulut lever sa main... mais s'aperçut avec horreur que des liens la retenaient au sol. Sa main était elle aussi devenue assez collante, moins que d'autres parties de son corps, mais en étant ainsi écrasée au sol, il fut pénible pour le Grotadmorv de la relever.

GLEBBER – Oh non !

En forçant, Glebber réussit à se la libérer de sa propre entrave, mais qu'est-ce que cela aurait été si son adversaire avait été du même niveau que lui ! Salamèche lui-même pouvait se rendre compte que la substance corporelle du Grotadmorv était devenue collante, puisqu'il avait toutes les peines du monde à s'essuyer les yeux, et il s'était en plus pris les pieds dans quelques autres gouttes au sol. S'il n'avait pas pu voir la déconvenue de Glebber, son dresseur, lui, avait bien vu à quel point le Grotadmorv avait été ralenti par sa main collée au sol – et pas que sa main.

D'ailleurs, Salamèche s'était attendu à ce que Glebber soit déjà sur lui, et avait agité une Griffe devant lui... dans le vide. Sachant ce qui l'attendait, Glebber lança une Armure.
Cependant, cela ne l'aida en rien contre la Vampigraine qui était encore à moitié active sur lui. Il n'avait plus de temps à perdre... et pourtant, à cause de sa consistance collante, il ne faisait que perdre du temps. Et même si Salamèche ne lançait pas d'attaque Flammèche, il était pourvu d'une flamme au bout de la queue, et Glebber savait qu'il devait y faire attention, ce qui rendait ses gestes hésitants, et donc d'autant plus faciles à esquiver.

Luttant contre l'adhérence de son corps, le Grotadmorv se traîna jusqu'à son adversaire, mais à peine fut-il au contact, il reçut un coup de Griffe sur le nez. Salamèche réussit finalement à le toucher à l'aveugle.

GLEBBER – Aïe !...

A ce stade, même une attaque Griffe de ce Salamèche inexpérimenté était une douleur de trop. Glebber essaya de tenir bon, mais il était évident qu'il commençait à avoir très peu d'énergie. Son corps ne se répandait pas au sol qu'à cause des deux ou trois Flammèches subies... Glebber était affaibli, très affaibli maintenant.
Il retenta une Ecras'Face, en espérant que le dresseur n'allait pas réussir à palier l'aveuglement de Salamèche...
Et même si ça réussissait, ce ne serait jamais que la toute première attaque qu'il recevrait depuis le début du combat...
Revenir en haut Aller en bas
Zael
Shoot dans le bébé
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 14/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'odeur de la ville [PV Zael]   Mer 8 Mar - 20:15

Oulala le combat semble mal parti... Enfin mal fini ? Enfin je sais pas trop. Ca fait longtemps qu'on est là. J'en ai un peu marre. Un combat entre un aveugle et un mou. Super passionnant.

D'ailleurs, Salamèche a pas l'air de trouver ça fou non plus : il essaie de se frotter les yeux, mais il se prend une grande baffe du Grotadmorv ! Aoutch ! Il roule par terre et se relève, mais il n'y voit toujours rien on dirait. Il hésite quelques secondes et baisse la tête, avant de grommeler :


"Euh, Glebber, ça t'embête pas si on arrête là le combat...? Je t'avoue que sans rien y voir, je n'ai aucune chance..."

Il rigole, maintenant. Qu'est-ce qu'il a bien pu dire ? Barbiche rigole aussi. MAIS QUOI ? Enfin, je suis le seul à ne rien comprendre ? Bon sang. Il a fait Salamèche LV2 au collège ou quoi. Quoi que ça puisse vouloir dire...

"Allez, Salamèche, viens par là !"

Enfin, viens par là, viens par là, là c'est toi qui vas à lui je te signale. Barbiche se penche près de Salamèche et lui essuie les yeux avec son mouchoir (qui commence à être salement dégueu, soit dit en passant). Ah, il a l'air d'y voir mieux maintenant : il se roule dans le sable (quelle idée) l'air tout content. Ah bah ça a l'air de marcher, le sable : ça lui enlève tout le reste de substance du Grotadmorv !

Alors ça c'est pratique. Et dire que Barbiche m'oblige à prendre des BAINS. Alors qu'il suffit de se rouler par terre ! Ah bah si j'avais su, je me roulerais par terre toute la journée ! ...Comment ça je le fais déjà ? Oui, bon, en même temps mes trois meilleurs copains sont des Pokémon alors voilà hein.


"Merci pour ce combat, Glebber. Je ne pensais pas pouvoir te faire face, mais finalement, c'est ma propre maladresse qui a causé ma perte, haha ! Je te suis reconnaissant pour ce que tu as fait pour moi, mon ami."

Et groar, et graou, et cætera. Barbiche lève les yeux au ciel. Qu'est-ce qu'il a dit, encore... Salamèche tend sa main vers le Grotadmorv (qui va sûrement l'engloutir dans sa masse, hahaha). Barbiche, soudain, a l'air d'avoir une révélation et se tape sur le front :

"Mais, Bulbizarre, arrête la Vampigraine maintenant !!"

Bulbizarre sourit comme un neuneu dans les bras de Barbiche, l'air parfaitement en forme. Bah voyons. Si j'ai bien compris, la Vampigraine a mangé l'énergie du Grotadmorv pour lui donner ! Sans blague qu'il aille bien ! Les petites graines se détachent du corps du Grotadmorv avec un petit ploc-ploc-ploc.
Barbiche farfouille dans son sac et en sort une Potion. Il dit :


"Désolé pour ça, je ne m'étais pas rendu compte. Ca a du t'affaiblir alors qu'il était sensé être hors-combat, pas très loyal... Tiens, tu veux que je te soulage un peu ? Tu a l'air très, euh, fondu."
Revenir en haut Aller en bas
Glebber
Trop collant malgré lui
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 30

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'odeur de la ville [PV Zael]   Mer 8 Mar - 21:01

Presque contre toute attente, le dresseur ne réagit pas et laissa Salamèche se prendre une Ecras'Face qu'il aurait pu esquiver même sans rien y voir. La main de Glebber adhéra quelque peu aux écailles du reptile, mais Glebber la retira vite pour ne pas rester attaché à son adversaire, ce qui serait assez bête. Ils auraient eu l'air ridicules tous les deux...
Glebber ne cria pas victoire pour autant. Ce n'était que la toute première attaque que Salamèche encaissait, et tout débitant qu'il était, il allait en falloir quelques unes de plus avant de le mettre hors combat.

Et pourtant...

Salamèche – Euh, Glebber, ça t'embête pas si on arrête là le combat.. ? Je t'avoue que sans rien y voir, je n'ai aucune chance...

En effet, le pauvre lézard n'arrivait toujours pas à s'essuyer les yeux pour y voir quelque chose. C'en était presque vexant pour Glebber de voir à quel point quelques gouttes de sa substance corporelle pouvaient être à ce point tenaces après avoir été chauffées par deux attaques Flammèche de faible intensité. Salamèche y mettait de la mauvaise volonté, ça ne pouvait être que ça !
Partant de là, Glebber fut un peu déçu. Il aurait aimé que ce duel se termine autrement que par l'effet secondaire d'une action involontaire. Il n'avait même pas cherché à aveugler son adversaire, sa main avait simplement éclaboussé.

Si Salamèche n'avait plus envie de se battre, Glebber n'allait pas le forcer, de toute façon. Il n'allait certainement pas le traîter de couard. Ce n'était qu'un entraînement, et Salamèche en avait eu assez. Et puis, d'un autre côté, au fond de lui, Glebber n'en fut pas malheureux, car il n'avait pas envie de dévoiler plus que ça à quel point le feu avait un effet négatif sur sa consistance.

Le dresseur rappela Salamèche à lui, et lui essuya les yeux avec un mouchoir. Pendant ce temps, Glebber sentit la Vampigraine continuer à lui drainer un petit peu d'énergie, alors qu'il reprenait son souffle. Il compta sur le Bulbizarre pour en arrêter les effets de lui-même, maintenant que le combat était fini. Il fut de toute façon distrait par Salamèche qui vint lui parler :

Salamèche – Merci pour ce combat, Glebber. Je ne pensais pas pouvoir te faire face, mais finalement, c'est ma propre maladresse qui a causé ma perte, haha ! Je te suis reconnaissant pour ce que tu as fait pour moi, mon ami.

Glebber sourit. Avant ce jour, les deux Pokemons ne se connaissaient même pas, et déjà Salamèche l'appelait “mon ami”. C'était sans doute prématuré, mais une chose était sûre : il était reconnaissant envers lui. Glebber était heureux d'avoir pu livrer ce combat d'entraînement et renouer les liens entre ce Salamèche et son dresseur. Glebber serra la main de Salamèche... en sachant que sa propre main allait encore adhérer aux écailles du reptile. Et encore, le pire restait les poils de certains mammifères.

GLEBBER – Je n'ai même pas voulu t'aveugler, c'est dommage que ça ait un peu gâché la fin du combat. Bien joué à toi et à tes deux copains en tout cas, je pense que tu aurais eu des chances de gagner si je ne t'avais pas involontairement aveuglé. Enfin... Je suis heureux de savoir que tout va aller mieux entre ton dresseur et toi. N'importe qui aurait fait ce que j'ai fait.

C'est alors que le dresseur réalisa enfin que le Bulbizarre n'avait toujours pas éteint la Vampigraine, et lui demanda de le faire. Enfin ! Glebber expira en sentant la Vampigraine quitter son corps. Il restait tout de même ses blessures de combat, et pour cela, le dresseur vint lui tendre une potion.

BARBICHE – Désolé pour ça, je ne m'étais pas rendu compte. Ca a dû t'affaiblir alors qu'il était sensé être hors combat, pas très loyal... Tiens, tu veux que je te soulage un peu ? Tu a l'air très... euh... fondu.

Avec le respect pour l'adversaire, le dresseur tenait à soigner Glebber, qui accepta évidemment, rassuré de voir que le dresseur croyait qu'il avait fondu simplement à cause de ses blessures. Glebber sourit au dresseur et hocha la tête. Le dresseur n'eut qu'à déverser le contenu de la potion dans la bouche gluante du Grotadmorv, et l'effet fut immédiat. Glebber recouvra une consistance un peu plus normale. Ca n'allait pas nettoyer les traces de liquide nauséabond qu'il avait déjà laissées sur la main de Salamèche, par contre. Il fallait bien dire que Salamèche allait garder un petit moment l'odeur atroce du Grotadmorv sur lui, mais il ne semblait pas s'en plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Zael
Shoot dans le bébé
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 14/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'odeur de la ville [PV Zael]   Dim 12 Mar - 15:16

Salamèche a l'air content d'avoir plein de gluant sur la main. Il est bizarre, quand même. Tous les Pokémon sont un peu étranges, d'accord, mais ce Grotadmorv est de loin le plus étonnant que j'ai vu de ma vie ! Bon après, ma vie n'a pas été très longue, mais avec Barbiche on en a vu plein, des Pokémon, d'abord. Un qui mangeait du corail. Et un qui avait des mains en couteaux. Et maintenant, un gluant qui pue et qui fait blub !

Je devrais faire comme Barbiche, avoir un petit cahier où je dessine tout ! Bon, Barbiche, il sait écrire aussi. Moi je sais pas encore. Mais je dessine SUPER bien, c'est lui qui me l'a dit. Même si quand je l'ai dessiné il a cru que c'était Bulbizarre. Mais je suis un artiste, c'est tout ! Les couleurs et les formes ne m'arrêtent pas ! C'est mon âme qui dessine !

... Ahem, où on en était déjà. Ah oui, Salamèche qui est tout collant maintenant. Il grogne et grogne :


"Oui, je n'oublierai pas ce que tu as fait pour moi. Enfin, pour nous."

Il se retourne vers nous et nous fait un sourire. Je lui souris aussi. J'y peux rien, moi : quand quelqu'un me sourit, il faut que je lui réponde, c'est communicatif la joie, quoi ! Argh, je me mets à tousser. L'air est bizarre ici, ou c'est moi ? Barbiche me tapote le dos, et dit :

"Nous devrions rentrer, je pense. Les humains supportent mal un air aussi chargé en soufre et en poussière... Tu veux nous accompagner, Glebber ? On se dirige vers Megapagopolis, nous aussi."

Fiou... Allez, allons-nous en : ma gorge me pique là ! Barbiche me donne de l'eau, ça va un peu mieux. Rentrons à la maison de toile (la TENTE il faut dire la tente !), c'est l'heure de la sieste !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Glebber
Trop collant malgré lui
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 30

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'odeur de la ville [PV Zael]   Dim 2 Avr - 9:34

Salamèche se tourna un instant vers son dresseur, l'air tout heureux d'avoir pu faire ce combat d'entraînement. Glebber, lui, grâce à la potion, se sentait déjà beaucoup mieux, et surtout beaucoup moins collant. En revanche, pour l'odeur, aucun remède n'existait... Salamèche conclut avec quelques mots adressés au Grotadmorv, restant cette fois auprès de l'Humain. Ca sonnait vraiment comme des adieux. C'était le genre de rencontres enrichissantes qui faisaient du bien au cœur.

Le bébé toussota, et son père lui tapota tendrement le dos, et expliqua à Glebber :

BARBICHE – Nous devrions rentrer, je pense. Les Humains supportent mal un air aussi chargé en soufre et en poussière...

Tout comme certains Pokemons étaient adaptés à certains environnements et n'en supportaient pas d'autres, les Humains avaient eux aussi leurs résistances et leur vulnérabilités. Glebber supportait très bien l'air des Terres Désolées, bien que ce ne fût pas son environnement préféré. Rien ne valait l'air d'une bonne décharge bien remplie ou celui d'une fosse remplie de condensats en putréfaction. Voilà justement pourquoi Glebber voyageait jusqu'à Megapagopolis : l'odeur de la ville lui manquait.

BARBICHE – Tu veux nous accompagner, Glebber ? On se dirige vers Megapagopolis, nous aussi.

Glebber se demanda comment l'Humain, sans comprendre le langage pokemon, avait pu deviner que Glebber se dirigeait vers Megapagopolis. Cela n'eut aucune espèce d'importance à cet instant, car la proposition était belle : Glebber adressa un large sourire au dresseur, qui exprima très bien sa réponse. Bien sûr qu'il voulait les accompagner ! Puisqu'ils se dirigeaient tous vers la grande ville polluée, autant finir le voyage ensemble !

C'est ainsi qu'ils parcourirent les derniers kilomètres qui les séparaient de la zone industrielle périphérique, où les véritables adieux eurent lieu. Glebber fit un petit câlin d'adieu à Salamèche. Peut-être se reverraient-ils un jour ?
En tout cas, c'est le baume au cœur que Glebber vit son ami d'un jour s'éloigner vers le centre-ville. C'est marrant comme on peut vite s'attacher aux gens, des fois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'odeur de la ville [PV Zael]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'odeur de la ville [PV Zael]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: