Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Une si douce compagnie [Lyzette]

AuteurMessage
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nocturne
Commandant Silencieux
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Une si douce compagnie [Lyzette]   Jeu 8 Déc - 19:55

L'imaginarium était toujours ravagé. Des bâtiments brisés, vestiges d'une grandeur passée, d'autres soutenus par des grues de chantier qui tentaient de regagner timidement le ciel de leur ancienne gloire. La Ligue mettait vraiment le maximum pour remettre au plus vite les structures en place. Nocturne pouvait comprendre cela, après tout c'était un lieu de distraction important pour les touristes, et donc des revenus en moins. Et c'était justement pour ça que le brun était adossé nonchalant sur un toit d'un bâtiment bas, les jambes pendantes dans le vide.

C'était une belle nuit, bien que fraîche. Le natif de Voilaroc sentait ses dents claquer, hors de contrôle, pendant que le froid venait caresser sa peau. La base attendait de lui qu'il chaparde quelques trucs de valeur sur le chantier, et si possible, semer un peu le chaos pour ralentir le chantier. Plus cela prenait du temps, plus les fonds de la Ligue se vidait, c'était l'idée, en gros. C'était pour cet objectif spécial que la Base avait fourni au Ninja quelques charges explosives. Voler, nuire et laisser des traces, tel serait le mode opératoire.

Mais ce soir serait aussi spécial pour une autre raison. On mettait un bleu sous l'autorité du brun, l'espace d'une nuit. Oh, Nocturne préférait certes travailler avec ses pokémons, mais il n'allait pas discuter des ordres directs. Il n'en était pas à sa première mission en groupe, ce ne serait qu'une formalité à passer. Et qui sait, peut être que ce serait agréable de passer du temps en compagnie de ce sbire. Il ne pouvait qu'attendre, et voir ce qui allait se passer.

Nocturne soupira, avant de s'allonger contre les tuiles du toit. Bras croisés derrière la tête, il n'avait plus qu'à attendre l'arrivée de son complice, ignorant tout de son identité. Qui sait, peut être qu'avoir un novice dans les pattes était un moyen de le punir pour rester toujours seul. Ou un moyen de punir la novice en la mettant sous les ordres d'un personnage taciturne.
Revenir en haut Aller en bas
Lyzette
Omega Crise d'Adolescence
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 07/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Une si douce compagnie [Lyzette]   Jeu 8 Déc - 20:41

Lyzette venait de rejoindre la team... un peu tardivement, certes, mais elle l'avait finalement rejoint. Et ce fut une agréable surprise de croiser sa propre mère dans cette organisation. Mais plutôt que d'aller la voir et l'emmerder, elle préféra simplement lui renvoyer la ball de son Rocabot. C'était la moindre des choses maintenant qu'elle avait décidé de briser tous ses liens. Même ses vieux amis de gang ne la voyaient plus, soit parce-ce qu'ils étaient trop occupés soit parce qu'ils n'avaient simplement pas envie de lui parler. Et réciproquement.

Ainsi elle avait passé ses premières journées à faire connaissance avec le quartier général, espérant ne pas se perdre plus tard. Elle détestait perdre sa route, surtout lorsqu'elle était pressée. Ca avait le don de la foutre en boule et elle préférait éviter ça. Ses journées furent donc un mélange d'exploration de la base et de fumette dans les couloirs, puis de siestes interminables. Bref, la grande vie. Néanmoins, quelqu'un devait l'avoir caftée car voilà qu'un de se ses supérieurs était venu à sa rencontre pour la forcer à aller faire une mission.

La barbe.

Mais elle n'avait pas trop le choix et ça la faisait clairement chier et râler. En plus c'était un genre de mission de nuit ! Mais pour qui ils la prenaient ? Grognant et voulant bien montrer son mécontentement, elle fut plus infecte qu'habituellement cet après midi jusqu'au moment où elle dû se préparer. Prenant un pantalon de tissus noir et un sweat à capuche de la même couleur ainsi qu'un foulard, elle partit pour l'Imaginarium.

Elle qui espérait voir les rues lumineuses et les drogués dans les rues, voilà qu'elle allait vers les chantiers. Ouais, c'était bizarre, tout un pan de la ville s'était écroulé mais personne en parlait. Ca devait pourtant avoir tué des gens et brisé la vie d'autres. Comment ça se faisait que les gens étaient si calmes ? Bah ! Elle allait faire en sorte de foutre la merde dans tout ça. A ce qui paraît la mission risquait d'être bien funky pour peu qu'ils ne se fassent pas choper. Elle porta la main à son oreille, allumant l'oreillette qui y était pour communiquer avec son soi-disant chef.


« Ouais, Machin ? J'suis aux abords du chantier, là. On s'retrouve où ?... … … Oh ! A vous. » Dit-elle en lâchant le bouton et en regardant autour d'elle en se cachant un maximum de la lumière pour pas se faire prendre. Ce serait con d'échouer alors que le truc n'était même pas commencé.
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
Commandant Silencieux
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Une si douce compagnie [Lyzette]   Ven 9 Déc - 16:48

« Ouais, Machin ? J'suis aux abords du chantier, là. On s'retrouve où ?... … … Oh ! A vous. » Résonna dans l'oreille du brun. Machin. Il soupira. Ça s'annonçait bien. C'était probablement une de ces gamines -la voix était clairement féminine- qui avait rejoint la Nemesis sur un coup de tête, parce que papa n'avait pas voulu lui payer le dernier Holokit à la mode, qui venait piquer sa crise d'adolescence ici, avant de repartir en pleurnichant. Et ça tombait sur lui. Il actionna sa propre oreillette.

"Il y a un vieux parking inutilisable de l'autre côté du terrain. Retourve moi là bas." Et c'était tout, il désactiva son gadget. Si la gamine n'était pas au rendez-vous, le natif de Voilaroc partirait seul. Ce ne serait pas le premier nouveau à se dégonfler et à partir au dernier moment, le Ninja n'aurait qu'à faire un rapport, et le reste c'était l'affaire du QG. Il se mit debout avant de sauter de son toit. La rue était déserte quand il retomba lourdement sur ses pieds. En même temps, les civils n'étaient plus autorisés à traîner dans cette partie de l'Imaginarium, ça arrangeait leurs affaires.

Les gardes faisaient leur ronde à l'autre bout du quartier fantôme, il put se faufiler sans croisser le moindre Chacripan. Il devait faire aussi attention à son sac qui contenait les explosifs. Nocturne fouilla alors dans une de ses poches avant de lancer une pokéball au sol. Russel apparu dans un flash. Sans perdre une seul seconde, le molosse flaira la route. Après quelques secondes passées avec la truffe sur le goudron froid, il fouetta l'air avec sa queue, signe que la voie était libre. Avec son compagnon canin, Nocturne put glisser entre les ombres, évitant les lampadaires solitaires, rescapés de l'accident. En quelques minutes, il atteignit le lieu de rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Lyzette
Omega Crise d'Adolescence
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 07/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Une si douce compagnie [Lyzette]   Ven 9 Déc - 18:03

Bah, c'était pas sa faute si elle avait oublié son nom. D'ailleurs elle ne savait pas si on lui l'avait donné ou si on avait simplement oublié. Bah, ça ne devait pas être quelqu'un de super important si on lui donnait des larbins comme elle à surveiller. Attention, non pas qu'elle se rabaissait, mais elle savait bien qu'elle était trop rayonnante et grandiose pour qu'un plus haut gradé ose la croiser sans préparation ! Bon, peut-être qu'elle exagérait un peu mais elle préférait penser ça plutôt que de penser qu'on lui avait refilé un vrai commandant. Un Commandant c'est pas censé s'occuper des larbins dans sa tête... C'était censé faire des trucs plus magnifiques, plus théâtraux ! En tout cas, elle fut un peu déçue en entendant sa voix à travers l'oreillette : elle manquait de virilité et d'assurance à son goût. Meh, peut-être que le micro trafiquait tout ça.

Bon, au moins il lui avait dit où ils allaient devoir se retrouver... Plus ou moins ? Enfin ses indications étaient pas très claires (car il y en avait pas), mais elle pourrait se démerder : elle voyait déjà ce qui semblait être l'objectif mais serrait des fesses en voyant sur le chemin un poste de garde. Fallait qu'elle se montre prudente pour pas se faire choper. Ainsi, elle fit en sorte de rester le plus près des murs et le plus loin des lumières de chantier, tout en se cachant parfois derrière les conteneurs par moment pour reprendre son souffle. Ce serait con de se prendre un point de côté à un tel moment.

Ainsi, elle put terminer son chemin tranquillement vers le parking avant d'y voir quelqu'un accompagné d'un de ces chiens infernaux, là. Démolosse. Ca pouvait être lui mais elle préféra en être sûre en communiquant avec lui via l'oreillette avant de s'approcher en roulant des yeux et en regardant le clébard.


« Eh bien, bonjour la discrétion avec ça. Bon, Salut, moi c'est Lyzette, Lyz pour les intimes... Mais on ne l'est pas, donc c'est Lyzette. Ou Mademoiselle. Ouais, Mademoiselle ça me semble mieux, hein. Et vous, z'êtes qui ? On va faire quoi ? Faut foutre le bordel ici, nan ? On commence quand ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
Commandant Silencieux
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Une si douce compagnie [Lyzette]   Sam 10 Déc - 15:59

Nocturne la dévisagea rapidement. Une adolescente, et acerbe en plus de ça. La soirée allait être longue.
"De la discression en effet, c'est même l'avantage des pokémons ténèbres, on ne les voit pas arriver de loin", dit il avec un sourire sans émotion. "Enchanté, Lyzette. Moi aussi, je ne donne mon vrai nom qu'à mes intimes. Donc pour toi, ça sera Nocturne", le brun ne se fit pas d'illusion. Vu comme c'était parti, elle lui trouverait bien vite un sobriquet, restait à espérer qu'au moins elle serait imaginative.

Il désigna du pouce le chantier derrière. "J'imagine que tu ne vis pas dans une grotte, donc tu sais ce que c'est." Les grues projettaient leurs ombres dans un silence métallique. Il y avait des échafaudages en métal accoudés aux façades en rénovation. Certaines donnaient sur des fenêtres qu'il serait aisé de briser d'un bon coup de pied, si elles ne craquaient pas déjà suite aux dommages causés par le souffle de l'explosion. "Notre but c'est d'entrer là dedans et de tout faire sauter. Il faudra aller au rez-de-chaussée pour trouver les murs qui maintiennent le bâtiment. Ton rôle sera de monter la garde pendant que j'installe l'explosif. J'avoue que je ne comprends pas vraiment le QG, mes pokémons auraient pu suffire pour ce travail... Peut être qu'ils voulaient que tu sortes de la Base ?"

Nocturne n'osait bien sûr pas formuler à haute voix qu'il avait des doutes sur la discipline de la gamine, et qu'on l'envoyait là pour lui apprendre le respect. Mais peut être le QG voulait vraiment juste que la gamine s'intègre et prenne le train en marche, c'était possible. Et ce n'était pas le problème de Nocturne, pourquoi ne pas essayer de s'entendre avec la nouvelle... Bien qu'en ces débuts de dialogue, elle semblait prête à lui cracher au visage.
Revenir en haut Aller en bas
Lyzette
Omega Crise d'Adolescence
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 07/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Une si douce compagnie [Lyzette]   Sam 10 Déc - 18:57

… Pourquoi il la regardait comme ça ? Elle avait pas grand chose à regarder et sur le coup elle se demandait si le type avait pas des travers lolicons. Après tout elle avait eu le malheur de ne pas avoir une croissance très poussée. Meh, s'il osait à un seul moment lever la main sur elle elle ferait en sorte qu'il se retrouve avec une lame dans la gorge... Par contre, l'argumentaire du ninja était bizarre. Les pokémons Ténèbres discrets ? Mouais, elle les voyait plutôt fourbes et violents. Car quand on voit des trucs comme Tyranocif et Crocorible, on peut se demander où est passée la discrétion. Et puis, elle faisait surtout allusion à ce que le clébard est... Un clébard. C'était pas le plus discret, surtout de cette taille. Elle préférait encore ses pokémons pour les trucs discrets... Sa Polichombr et sa Scalpion plus précisément. Mais bon, elle n'avait même pas besoin de ses pokémons normalement, c'était pour ça qu'elle ne les avait pas sorti de leurs balls : pour rester discrète.

Finalement, elle soupira en l'entendant l'appeler par son prénom alors qu'elle avait demandé à être appelée Mademoiselle. Oh bon sang ça commençait bien. Il commençait déjà à faire le malin et à ne pas l'écouter. Ca allait vite lui bouffer les nerfs s'il continuait. Mais au moins son sobriquet avait le don d'amuser Lyz. Nocturne, hein ? C'est quoi ce pseudo de fanfiction homo gay sex ? Meh, elle allait pas faire de commentaires mais elle allait pas se gêner pour en parler une fois rentrée à la base. Par contre elle écouta les directives et soupira bruyamment pour bien faire comprendre son mécontentement : pourquoi serait-il le seul à avoir le fun de tout faire péter ? C'est vrai, quoi, il pouvait pas monter la garde lui et elle poser les bombes ? Non, il fallait toujours que ce soit le putain de mâle qui soit privilégié. Bonjour l'égalité des sexes. Elle roula également des yeux en l'entendant chercher les raisons de sa venue. Haussant les épaules en s'approchant de la sortie pour monter la garde, elle lui répondit sans gêne.


« Bah, ils voulaient certainement me faire chier. »
Regardant à gauche et à droite en passant un mur, elle hocha de la tête avant de se cacher de nouveau. «  Il y a quelques types mais ils sont tellement amorphes que ça sera pas un problème. En plus ils sont loin, voilà voilà. Vas y. »

Ca la faisait chier de monter la garde mais au moins vu l'ampleur du truc elle pensait quand même avoir quelques honneurs si la mission était un succès. Ainsi, elle regardait les alentours sans se fatiguer, ayant bien dormi dans l'après-midi. Mais pour être un peu plus sûre, elle libéra sa Polichombr. Ca lui ferait une seconde paire d'yeux et en plus la petite garce pouvait faire quelques diversions comme une bonne spectre qu'elle est. Ainsi, expliquant le plan à l'incarnation de sa haine et de son esprit revanchard, elle la laissa partir, flottant dans les ténèbres, prête à foutre la merde s'il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
Commandant Silencieux
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Une si douce compagnie [Lyzette]   Dim 11 Déc - 17:12

Nocturne entendit les longs soupirs de la jeune. En la regardant mieux, elle semblait plus perdue qu'autre chose. Il ne fallait pas oublier que les gens ne choisissaient pas vraiment d'intégrer la Nemesis. C'était plus un rassemblement de désabusés qui fuyaient un aspect de la société. Une famille abusive, des problèmes, mais souvent, c'était contre la Ligue et ses valeurs. Que valait-il lui-même ? Incapable de communiquer normalement avec une adolescente.

Il n'y avait qu'à voir ses expressions faciales. Le brun la mettait mal à l'aise, elle n'avait aucune foutue idée de ce qu'elle pouvait bien faire là, à trembler dans le froid de la nuit, à devoir observer que personne ne vienne, de gardiens quadragénaires étouffés par leur embopoint qui n'auraient pas le temps de lui faire quoi que ce soit. Non, ça ne devait vraiment pas être facile. Le natif de Voilaroc voulu l'aider, lui dire quelque chose d'encourageant. Mais les mots se nouèrent dans sa gorge, bien sûr. Il ne savait pas comment parler à une adolescente. Pitoyable. Ce qui était encore plus pitoyable, c'est qu'il avait commencé l'amorce d'une gue-guere contre la même adolescente.

Il serra les poings, qui aggripaient son sac. "Tu ne m'as pas très bien compris, Mademoiselle. Tu viens monter la garde avec moi, dans le bâtiment. Et si tu es sympa, je te laisserais péter un truc." Il tenta de lui montrer un sourire, bienveillant pour une fois, bien que cela semblerait sûrement pathétique à la gamine. Mais cela lui importait peu. Il avait lui-même repproché à la Nemesis son gouffre qui séparait ses membres sous Eon. Que valait-il si lui aussi creusait cet écart ? Mais il ne pouvait en faire plus. Tout avait été dit. Il fit un dernier signe à la gamine pour qu'elle le rejoignit, avant de s'infiltrer dans la propriété par un trou dans le grillage. Les crocs des barbelés coupés était assez refermés, mais pas assez pour l'empêcher de passer. Si lui avait pu passer, cela serait un jeu d'enfant pour la fille. "C'est parti, direction le bâtiment." Et il s'élança.
Revenir en haut Aller en bas
Lyzette
Omega Crise d'Adolescence
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 07/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Une si douce compagnie [Lyzette]   Dim 11 Déc - 17:33

Lyzette commençait déjà à se faire chier, là. Elle avait une compagnie qui ne plus convenait pas, elle avait été envoyée ici de force sans trop savoir pourquoi et voilà que le type était assez bouché pour ne pas suivre ce qu'elle disait. Heureusement qu'elle avait Moyna à proximité pour s'amuser et elle avait déjà quelques idées de quoi faire subir aux gardiens des lieux... De quoi les faire bouger et paniquer. Après tout c'était toujours bon une petite diversion pendant qu'on faisait un truc aussi important, non ? Et il était peu probable qu'ils se disent que quelqu'un était là si c'était un simple Polichombr qui venait les emmerder. Il y en avait certainement des tas dans ce pan de la ville, nés de la haine et de l'envie de vengeance des défunts et des habitants.

Néanmoins elle haussa un sourcil lorsque le type reprit la parole pour lui dire qu'elle avait pas compris. Prête à monter sur ses grands chevaux sans attendre la fin de la phrase et lui faire ravaler ses mots, elle se rendit compte qu'elle devait simplement le suivre et monter la garde à l'intérieur. Elle comprit pas trop pourquoi, se disant que c'était mieux de monter la garde dehors où il y avait les gardiens et qu'il pouvait bien se démerder à l'intérieur avec ses pokémons mais bon. C'était les mots du chef. Elle haussa des épaules, paumes en l'air avant de se retourner. Au moins il avait fait un effort pour l'appeler mademoiselle. Prochaine étape : maîtresse. Souriant en coin à cette idée, elle hocha de la tête à la promesse de récompense. Pas qu'elle aimait le fait qu'il utilise le vieux moyen de la carotte pour la motiver, mais elle voulait vraiment voir ces trucs péter.

Ainsi elle le suivit et soupira doucement en voyant les grillages. Pourvu qu'ils ne touchent pas ses fringues... Elle le laissa passer devant et tenta une approche de son côté, avant d'entendre un crac qui la fit jurer comme une camionneuse. Bordel, elle l'avait déchiré sur le grillage, comme si elle avait toute une garde-robe ! Depuis qu'elle avait quitté la maison de redressement elle avait plus tellement de fringue et elle se retrouvait obligée de les recoudre elle-même. Fait chier.

Elle prit un profonde inspiration pour se calmer avant de traverser pour de bon, sa pokémon traversant simplement les grillages sans broncher. Elle laissa de nouveau le ninja passer devant pendant qu'elle regardait autour d'eux et derrière si personne ne les avaient entendus et venaient dans leur direction. Visiblement la voie était libre pour le moment et elle sourit de nouveau.


« Hé, ça fait la première fois que je vais faire sauter un truc. » Dit-elle avait un excitation non dissimulée dans la voix. C'était vrai que pour le moment à part voler des scooters dans la rue et cambrioler des maisons elle avait pas fait grand chose. Alors là, c'était une première et elle espérait avoir un beau spectacle et ne pas avoir trop à se faire chier. En tout cas, une fois rentrée, elle ordonna à sa spectre de retourner en arrière pour surveiller les postes de garde et venir la prévenir au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
Commandant Silencieux
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Une si douce compagnie [Lyzette]   Mar 13 Déc - 21:01

Comme il l'avait présenti, la fille avait voulu le suivre. Bon, il devait avouer qu'il avait eu un frisson dérangé lorsqu'elle avait souri de façon perverse en l'entendant l'appeler "Mademoiselle", mais il ne fit aucun commentaire et ne laissa rien paraître. Elle passa à son tour par le trou du grillage. Il l'entendit jurer et pria intérieurement pour que les gardiens ne l'aient pas entendu, car ça, c'était peut être moins discret qu'un Démolosse noir de quarante kilos. Il regarda le vêtement de sa subordonnée, en effet, c'était une belle déchirure.

"Tu pourras t'en acheter un neuf avec l'argent de la prime", dit-il simplement. Il aurait voulu dire : "Je te le rembourserai, si tu veux", mais il n'avait pas osé, de peur que cette simple phrase, qui lui paraissait naturelle, fut prise comme de la pitié de sa part. Il avait, semblait-il, ouvert une brèche et capter l'attention de l'adolescente, mais ils n'étaient pas amis pour autant, il devait faire attention à ce qu'il lui disait.

« Hé, ça fait la première fois que je vais faire sauter un truc. » L'excitation de la sbire était perceptible. Nocturne eut un petit sourire. Lui aussi il avait été comme ça lors de ses premières missions, il comprenait. "Hm, tu pourras poser un explosif. Si tu es sage. Et très chouette ton pokémon", ajouta-t-il avant de s'engager sur le bitume froid qui encadrait le bâtiment.

L'heure était maintenant venue de rentrer dans le bâtiment. Il fallait escalader un des échafaud. Comme il l'avait vu de loin, une des fenêtres était déjà trop abîmée, elle ne résista pas longtemps. Le plus difficile était de retirer le verre en évitant qu'il n'aille se fracasser une dizaine de mètres plus bas. Ils débouchèrent dans un étage de building type quartiers des affaires, on pouvait deviner les vieux bureaux ou les employés avaient du passer des journées entières à taper sur leurs machines, à photocopier des centaines de documents, tout en buvant un café amer pour tenir la journée.

« On va accéder au rez-de-chaussée par l'escalier, c'est à ce niveau qu'on mettra les charges. On aura cinq minutes pour filer. Si tu vois un truc qui t'intéresse, c'est maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Lyzette
Omega Crise d'Adolescence
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 07/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Une si douce compagnie [Lyzette]   Mar 13 Déc - 22:34

Elle écouta la proposition du ninja mais ne la nota pas. Pourquoi elle utiliserait son fric pour s'acheter un nouveau haut alors qu'elle pouvait le recoudre elle-même ? Certes, ça lui prendrait un peu de temps, mais au moins ça serait fait et pas cher. Elle préférait garder son argent pour autre chose de plus important. Elle haussa alors des épaules, comme pour lui faire croire qu'elle s'en fichait au final avant de pénétrer et de s'exciter sur le fait de faire péter des trucs. Surtout un bâtiment qui en entrainerait certainement bien d'autres par la suite. C'était assez amusant à imaginer... Le tout s'écroulant comme un château de cartes. Elle imaginait déjà les coûts et les problèmes que ça apporterait à la Ligue. Néanmoins ça ne lui plaisait pas vraiment la façon dont il lui demandait d'être 'sage'. Il la prenait pour quoi ? Une gamine bien obéissante des quartiers fortunées de Megapagopolis ? Et visiblement ce type était un véritable ascenseur et complimentait le pokémon de Lyz.

« Hey, je ne suis plus une gamine. Je ne vais pas être sage parce que tu me le demandes. Je fais ce que je veux, moi. »

Elle était passablement agacée qu'on la traite ainsi et elle avait hâte que ça change. Qu'elle puisse enfin montrer ce qu'elle valait... Et qu'elle écrase ce petit con qui essayait de la contrôler. Elle le suivit par la suite sans dire un mot, passant par l'échafaud en faisant un minimum de bruit, se voulant discrète. Finalement, ils débouchèrent dans le bâtiment, alors que la jeune fille regardait déjà autour d'elle s'il n'y avait pas des trucs à piquer. Elle n'avait pas besoin que le type ne lui le propose pour commencer à fouiller dans les bureaux, à la recherche d'un truc intéressant. Quelques pièces, deux clés usb qu'elle videra une fois rentrée... Si elle avait eu le temps elle aurait fouillé les PC pour voir ce qu'ils renfermaient, mais elle soupira finalement et fit demi tour. Elle aurait marché tranquillement si elle n'avait pas remarqué la photo d'une famille sur un des bureaux. Serrant des dents et grognant, n'écoutant que son envie primaire, elle rabaissa le cadre violemment contre la table, dans un bruit de petits débris de verre avant de s'approcher du ninja.

« C'est bon, on peut y aller. »
Dit-elle, en prenant la tête et en se dirigeant vers les escaliers en première, vérifiant dans ceux-ci s'il n'y avait pas quelqu'un. Elle fit signe à sa pokémon de sortir de nouveau du bâtiment pour surveiller alors qu'elle descendait lentement mais sûrement les escaliers, vérifiant dans l'étage inférieur avant de faire signe à son partenaire actuel d'approcher et que la voie était libre pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
Commandant Silencieux
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Une si douce compagnie [Lyzette]   Dim 18 Déc - 19:02

Leurs pas, même les plus feutrés, se répercutaient avec un écho dans le tombeau froid de béton. Il libéra Arsène de sa prison de verre. Le petit farfadet agita ce qui lui servait d'oreille, visiblement heureux de retrouver l'air frais, surtout du soir, propice aux pokémons Ténèbres. Lorsqu'il bougeait sa tête, la lumière de la lune se réfléchissait sur son joyau frontal, projetant un cercle pâle sur les ombres des murs du bureau. Une fois bien posé sur la terre ferme, Arsène lança un rapide coup d'oeil à la jeune adolescente, puis à son spectre. Nocturne lui adressa un simple geste sec pour bien lui indiquer qu'elles étaient bien avec eux. Sans plus de cérémonie, le Farfuret commença à se faufiler entre les bureaux.

« Je l'envoie pour repérer des trucs de valeur, il est doué pour ça », expliqua simplement Nocturne.

Si Arsène ne s'était nullement attardé sur les nouvelles têtes, le geste rageur de Lyzette n'avait pas échappé au brun. Quelque chose l'avait perturbait derrière le simple reflet de la vitre du portrait. Alors que la fille s'éloignait, Nocturne releva simplement le cadre, se moquant bien qu'elle le voit faire ou non. Une jolie famille. Dans le cas de Nocturne, la photo ne lui laissa que de l'indifférence. Le concept même de la famille avait été enterré avec sa mère, qui l'avait élevé comme il fallait. Quant à son père, le Ninja ne l'avait jamais vraiment connu, et n'en avait jamais éprouvé le besoin. Mais Lyzette était très sensible à cela. Intéressant. Il venait d'en apprendre plus sur la sbire. Bien entendu, il ne fit aucun commentaire à voix haute. Il se contenta de relâcher le cadre, sans ménagement. Puis, comme si rien ne s'était passé, il reporta son attention sur Arsène. Le Farfuret avait disparu, probablement déjà en train d'attaquer l'étage inférieur. Nocturne ne se faisait nullement de soucis, son pokémon saurait toujours se débrouiller et le retrouver, mais en cas d'imprévu. « Bon, parfait, passons à l'étage suivant. » La sbire avait, semblait-il, déjà fait le tour de l'étage et vérifié que celui en-dessous était sécurisé. Nocturne s'engouffra, bien que sur ses gardes, avec une certaine nonchalance. Il avait confiance dans le jugement de la sbire et espérait le lui montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Lyzette
Omega Crise d'Adolescence
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 07/12/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Une si douce compagnie [Lyzette]   Lun 19 Déc - 10:34

Le ninja invoqua un Farfuret, faisant hausser un sourcil à Lyzette. Bah, ça devait déjà être plus discret qu'un Démolosse, ça. D'ailleurs après avoir douté sur elle, le Farfuret partit pour essayer de trouver des trucs de valeur. En tous cas c'était ce que disait l'homme qui commandait à la mission et franchement maintenant la jeune fille s'en fichait un peu. Elle était légèrement remontée par la vision qu'elle avait eu et ne pas avoir pu trouver des trucs par elle-même l'énervait encore un peu plus. Donc elle tentait de se calmer en faisait son exploration de l'étage inférieur. Visiblement, il n'y avait personne, mais par les fenêtres elle pouvait distinguer les postes de garde. Pourquoi y en avait-il autant ? Bah, tant qu'ils ne s'approchaient pas ils ne seraient pas un problème. Lorsque le ninja décida de la rejoindre, elle se détendue un peu, jetant un regard mauvais en direction des gardes. Elle avait bien envie de tenter quelque chose... Et allait le faire, parce qu'elle l'avait décidé.

« Moyna, vas les accabler. »

Maintenant que la voie était libre elle pouvait se permettre d'envoyer sa pokémon à la rencontre des gardes. La spectre, contente d'entendre ces ordres, émit un petit rire avant de sortir de la piège en traversant les murs pour rejoindre la première cabane de garde et se tapir dans l'ombre afin d'utiliser son Dépit. Avec ces pensées négatives, les gardes allaient se renfermer au point de ne plus faire leur travail correctement, ce qui allait dans le sens des deux Némésis. Pendant ce temps, Lyzette continuait son exploration, cette fois à la recherche d'un des murs porteur ou d'un semblant de pilier. Chose simple car un grand mur au centre semblait faire l'affaire. En passant devant, elle émit alors son idée.


« Faudrait en mettre sur celui-là, nan ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
Commandant Silencieux
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 01/11/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Une si douce compagnie [Lyzette]   Ven 6 Jan - 22:51

Nocturne descendit enfin l'étage. Il était dans le même état de délabrement avancé que le précédent. Il ne restait plus qu'à prier pour que quelques objets de valeur aient échappé à la vague de désolation. Dès son arrivée, il vit un sourire espiègle sur le visage de son accolyte d'un soir. Curieux, il décida de voir par lui-même vers où le regard de la jeune fille était tourné. Il le vit, le poste de garde, tout au bout du couloir de béton froid. Et il vit aussi une ombre se diriger furtivement à grande vitesse vers les murs adjacents à la porte. Ha, elle avait pris l'initiatie de s'occuper des témoins éventuels, bien pensé.

"Bien joué", lâcha-t-il simplement en désignant du pouce la spectre, qui commençait maintenant à ne faire plus qu'un avec le mur, avant de disparaître de leur champ de vision.

Quant à son propre pokémon... Arsène devait trainer dans le coin. Le brun fronça les sourcils. Ils allaient commencer à faire sauter la bâtisse, ce n'était pas le moment pour le furet nocturne de se balader à l'autre bout des locaux. Comme pour répondre à sa prière silencieuse, il entendit un léger tapotement sur le sol. Bien que l'obscurité règnait sur l'étage, seulement détrônée par un mince filet de lune filtré par les fenêtres, il devina la marche rapide d'Arsène. La silhouette du pokémon se découpa dans l'ouverture d'un couloir à peine éclairé, puis Arsène fut dévoilé à la lumière de la nuit. Il grimpa sur l'épaule de son dresseur, présentant quelques maigres babioles dont l'état était assez discutables. Tant pis. Il était l'heure de faire sauter tout ça.

"Faudrait en mettre un sur celui-là, nan ?"

Il fixa le mur désigné par Lyzette. "Hum, il m'a l'air bien, en effet." Nocturne posa la becase sur le sol et tira la fermeture éclair. Les explosifs étaient des dispositifs électroniques, il suffisait de le coller au mur avant d'appuyer sur le bouton pour déclencher le chrono. Il ne fit pas l'insulte à la jeune fille de lui proposer de se servir, il était même convaincue que, même sans son accord, elle en aurait pris un de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une si douce compagnie [Lyzette]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La compagnie Gildan ira-t-elle en Haiti ?
» Compagnie Grise
» Liste compagnie grise
» Les Annales de la compagnie noire
» La Compagnie médiévale

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: