Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Douce odeur de sel. [Louis]

AuteurMessage
Adaltrude
Mamie gâteau.


Messages : 40
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Douce odeur de sel. [Louis]   Mer 9 Nov - 16:01

Petite précision:
 

Du sable noir. Elle aura tout vu.

Assise sur celui-ci, la tête blanche observait les mouvements de la mer, écoutant les Goélise qui chahutaient au-dessus de sa tête. Ils n’étaient pas les seuls oiseaux à bouger beaucoup d’air, ses propres compagnons se baladaient non loin d’elle, content de se dégourdir les ailes. Mamie n’avait pas souvent la chance de les faire sortir dehors tous en même temps, pas en ville en tout cas. Appuyant sa tête contre ses genoux relevés, elle sourit en voyant que Poireau et Millefeuilles s’amusaient à faire un château de sable. Du côté de Chili, le chromatique ne s’éloignait jamais bien loin d’elle, pratiquant des coups dans le vide. Quant au nouveau venu, il… semblait pensif. Adaltrude n’était pas certaine de la manière dont elle devait se comporter avec lui, se demandant encore si sa capture avait été une bonne idée. Elle avait voulu le sauver, lui rendre service. Quand elle lui proposait de repartir, il ne voulait pas, mais… il ne semblait pas heureux avec eux. La vieille dame soupira, se demandant comment son mari ferait pour comprendre ce petit volatile. Il était si doué avec les Pokémons. Caressant d’une main le sable aussi sombre que le plumage de Pouding, elle se dit que, tant qu’il ne voulait pas se libérer de lui-même, elle accepterait sa présence, qu’importe son comportement. Le Cornèbre et elle continuèrent de regarder la mer chacun de leur côté, perdus dans leurs pensées. Mamie espérait qu’il ferait vraiment parti de son équipe un jour.

-‘ Bruta ! ‘


Surprise, Adaltrude se retourna rapidement, observant son lutteur pointer d’une plume l’horizon. Il n’y avait pas vraiment de touriste à cette heure-là, il était tout de même sept heure du matin. Pourquoi aussi tôt ? La tête blanche avait tendance à faire de l’insomnie ses temps-ci, se disant que, à son âge, elle avait le droit de retourner ce coucher en après-midi pour faire une sieste. Penchant la tête sur le côté, elle fit signe à son Brutalibre de se calmer. Ce n’était pas parce qu’elle s’était fait volé son sac à main une fois qu’elle devait s’énerver chaque fois que des inconnus s’approchaient. Tant qu’ils n’avaient pas de masque sur le visage, elle ne s’inquiétait pas. C’était un peu dangereux, mais Mamie avait pleinement confiance en son jugement.

-‘ Doucement, Chili. Je suis certaine que nous ne sommes pas les seuls à vouloir profiter de cette magnifique plage. ‘

Il piaffa un peu, continuant de regarder fixement les formes qui devenaient plus nettes au loin. Ses autres Pokémons n’étaient pas du tout dérangés de cela, ignorant l’air revêche du lutteur chromatique. Elle comprenait son inquiétude, mais il ne fallait pas devenir fou pour si peu. Lui faisant signe de s’approcher, Adaltrude gardait néanmoins un œil sur ce qui se rapprochait, histoire d’être certaine que tout allait bien.

Qui sait…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Louis
Désabusé


Messages : 143
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Douce odeur de sel. [Louis]   Mer 9 Nov - 20:17

HRP:
 

Il restait encore une semaine à Louis pour s'entraîner avant de devoir repartir faire son rapport à Angstorm Tapis. Il avait déjà bien profité de la première, durant laquelle Suojus le Tiplouf avait évolué en Prinplouf. Louis avait des regrets et de la honte à avoir de telles pensées, mais il fallait l'avouer : il trouvait cette forme particulièrement dépourvue de charisme. Néanmoins, ayant déjà vu un Pingoléon, il se rassurait en se disant que ça n'allait pas durer et qu'il serait plus classe et puissant que jamais lorsqu'il aurait atteint sa forme finale. Malheureusement, le jeune Pokémon avait encore trop de retard sur le reste de l'équipe et l'adolescent estimait qu'il n'aurait pas le temps de rattraper son déficit d'expérience et encore moins d'évoluer avant le début de la mission, en supposant qu'il soit accepté.

Louis avait décidé de s'éloigner un peu plus de la base Némésis : à tourner dans le même coin alors qu'il était censé être un dresseur à la recherche d'aventures, il finirait pas attirer l'attention vers lui. Dans cet état d'esprit, il avait préféré prendre la distance et s'était donc dirigé vers les plages de Maïlys, milieu que son équipe ne connaissait pas vraiment et qui ferait un excellent terrain d'entraînement.

Le soleil venait tout juste de se lever - et encore, pas totalement - mais Louis était déjà debout sur ses pattes et prêt à se remettre en route afin de commencer la journée le plus rapidement possible : pas de temps à perdre, il était hors de question de décevoir le Commandant Linceul.

Alors qu'il s'apprêtait à commencer sa session, il vit une tête blanche un peu plus loin. Qui était-ce ? Lucy ? Quelqu'un d'autre ? De là où il était, il n'arrivait pas vraiment à savoir, aussi décida-t-il de se rapprocher. Même si c'était quelqu'un d'inconnu, cette rencontre pouvait être utile s'il parvenait à faire déboucher ça sur un combat qui serait bien plus enrichissant qu'un entraînement entre ses propres Pokémons.

Alors qu'il se rapprochait, force fut de constater qu'il ne s'agissait pas du tout de la jeune fille rencontrée sur le plateau, mais d'une personne âgée - pour ne pas dire un fossile humain - aux cheveux bien blancs. Louis hésita à faire demi-tour pour éviter de perdre du temps, mais la politesse et le respect prit le dessus, partir après s'être approché comme ça n'était pas vraiment digne de lui. Il allait plutôt passer à côté d'elle, la saluer, échanger quelques mots et continuer sa route pour s'installer un peu plus loin.

Pas un seul instant il se dit qu'il pouvait s'agir d'une dresseuse qui ne dirait pas non à un combat.

Arrivant à portée de voix, il lança un gentil :
"Bonjour madame !" sans insister davantage : il n'avait pas grand chose - pour ne pas dire rien - à lui dire, mais il s'attendait à ce que la vieille femme se lance dans une conversation avec lui.
Parce que c'est ce que les vieilles font, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Adaltrude
Mamie gâteau.


Messages : 40
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Douce odeur de sel. [Louis]   Ven 11 Nov - 1:28

Fausse alerte, tout allait bien.

Comme Mamie l’avait prévu, il n’y avait rien de dangereux. La forme s’avérait être un jeune homme, bien plus jeune que ses propres enfants. Bon dieu, cela ne la rajeunissait pas. Le Brutalibre piaffa d’impatience, visiblement déçu de ne pas avoir une raison de taper sur l’inconnu. Voyons, il n’allait quand même pas se mettre à sauter sur tous ce qui bougeait trop près d’elle ! Lui faisant signe de retourner s’entrainer, la tête blanche soupira et reposa son regard sur la mer, gardant néanmoins un petit œil sur le dresseur qui avançait dans sa direction. Il était bien matinal, dit donc. Un sourire se dessina sur le visage ridé d’Adaltrude, celle-ci se disant que les jeunes gens dans son genre devaient se lever à cette heure pour s’entrainer, tout comme son chromatique. Elle en était presque certaine. Et si elle devançait, pour une fois ? Au risque de passer pour une folle, encore… à son âge, ce n’était plus vraiment grave. Gloussant pour elle-même, la vieille dame attendit tranquillement de voir ce que faisait le jeune homme, qui était à quelques mètres à présent. Elle le détailla rapidement derrière ses grandes lunettes en fond de bouteille, ses doigts ridés et fins jouant dans le sable. Lorsqu’il fut assez proche pour que ses vieux tympans entendent, il parla, Mamie tournant la tête avec un plaisir évident. Elle adorait les jeunes gens bien élevés comme celui-ci. Oh, si elle savait…

-‘ Bonjour jeune homme ! ‘

Ses Pokémons arrêtèrent ce qu’ils faisaient en l’entendant parler. Le Brutalibre chromatique se posta à côté de sa dresseuse, les bras croisés tel un garde du corps. Du côté de Millefeuilles et Poireau, les deux volatiles arrêtèrent de jouer avec leur château de sable, observant avec une curiosité à peine cachée le nouveau venu. Le Cornèbre, quant à lui, avait à peine regardé Louis, continuant sa contemplation de son existence. Doucement, Adaltrude se releva, frottant doucement son pantalon pour enlever les traces de sable. Prenant ensuite sa canne, elle continua de sa petite voix fluette.

-‘ Vous êtes bien matinal ce matin. ‘
Elle sourit, l’air un peu gêné. –‘ Je… enfin, pardonnez-moi, peut-être suis-je un peu gâteau… vous êtes dresseur ? ‘

Cette évocation suffit à faire rapprocher les autres oiseaux, un peu excités à l’idée que ce soit le cas. La vieille dame n’avait pas combattu depuis sa rencontre avec Lucy, il lui fallait plus d’entrainement que ça si elle voulait un jour se rendre à la ligue. Les mains nouées sur sa canne, elle attendait tranquillement une réponse, se disait que si elle manquait son coup, elle serait bien obligée de retourner en ville et trouver un autre dresseur. Son attention était uniquement concentrée sur Louis, celle-ci ne remarquant pas les autres silhouettes qui se rapprochaient de l’autre côté de la plage.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Louis
Désabusé


Messages : 143
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Douce odeur de sel. [Louis]   Ven 11 Nov - 2:15


La vieille lui répondit avec un enthousiasme non feint ce qui provoqua l'apparition d'un Brutalibre chromatique à ses côtés. Jusque là, le jeune Némésis n'y avait pas prêté attention, mais il était maintenant forcé de constater la présence de quatre Pokémons de type Vol, qui semblaient tous appartenir au fossile. Etait-il possible que...


"… vous êtes dresseur ?" demanda-t-elle, alors que l'adolescent se posait la même question à son propos. Il n'avait pas anticipé cette possibilité, pour lui, ce n'était pas une occupation pour les mamies, mais voilà qu'il se retrouvait face à cette possibilité qui devenait de plus en plus probable. Bah, qu'elle soit vieille ou non, un combat restait un combat et ça faisait de l'expérience à laquelle il n'allait pas dire non.

"Oui Madame. Dois-je comprendre que... vous l'êtes aussi ? Peut-être accepteriez-vous un combat amical ?" proposa-t-il sans plus de préambule. Après tout, vu l'âge de son potentiel futur adversaire, chaque seconde comptait, il serait dommage qu'elle ne puisse pas finir l'affrontement parce que son coeur avait lâché quelques instants trop tôt.
L'adolescent chassa ces pensées indignes. Bon sang, qu'est-ce qui lui arrivait ? Lui qui était toujours si poli et respectueux, surtout avec les personnes âgées, se retrouvait avec des pensées qu'il ne reconnaissait pas. Qu'est-ce qui lui arrivait, quelle transformation était-il en train de subir ? Etait-ce son implication dans la Team Némésis qui le métamorphosait plus qu'il ne le croyait ?
Il n'avait pas de réponse pour le moment, aussi décida-t-il d'écarter cette problématique.

Les autres Pokémon Vol s'étaient rapprochés, sentant que quelque chose se préparait. Louis les observa, chacun leur tour, avant de libérer Dacke, la Qulbutoké, et Épinie la Minidraco. Pour le coup, le jeune adolescent n'arrivait pas à cerner la puissance de ses adversaires : il s'agissait de Pokémons qu'il ne connaissait pas bien, à l'exception du Brutalibre, mais cette espèce était réputée pour être bien bagarreuse, il était difficile d'estimer son niveau d'expérience.

Tout comme la tête blanche, Louis ne vit pas les autres silhouettes qui s'approchaient. De son côté, seule Dacke se retourna un instant, alertée par la signature psychique de d'autres humains.
Revenir en haut Aller en bas
Adaltrude
Mamie gâteau.


Messages : 40
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Douce odeur de sel. [Louis]   Dim 13 Nov - 2:29

Bien sûr qu’elle l’était, il n’y avait que des dresseurs pour commencer une conversation aussi rapidement ! Passant par-dessus le fait qu’elle était légèrement déçue de cette remarque, Mamie se dit finalement que c’était normal. Tous ses jeunes dresseurs qui partaient à l’aventure, à son âge, ils avaient fini de récupérer des badges depuis longtemps. Son mari lui-même avait toujours été très doué avec ses bestioles, devenant champion dans sa trentaine. Il avait gardé cette place de prestige pendant vingt ans, au gré des vents et des marées. Ah, ce temps semblait très loin dans l’esprit embrouillé de la tête blanche. Bien trop loin à son goût. Celle-ci passa doucement une main dans son chignon, l’air pensive. L’homme de sa vie avait disparu et il était temps pour elle de rattraper les années passées dans son ombre. Non pas que cela l’avait dérangée, au contraire. Elle avait toujours aimé être sa main droite, son acolyte un peu moins doué. Seulement, eh bien… maintenant qu’il n’était plus là, elle se rendait compte à quel point elle aurait voulu vivre la même chose que lui, espérant en être capable avant de le rejoindre de l’autre côté. Malgré son âge, Adaltude était certaine qu’elle avait assez de temps devant elle. Motivée par cette pensée, elle répondit simplement.

-‘ Oh je suis un peu rouillée, mais j’aimer… ‘

La vieille dame n’eut pas le temps de terminer sa phrase. Les silhouettes qu’elle n’avait pas remarquées jusqu’à maintenant étaient à présent à quelques mètres d’eux. C’était deux hommes et une femme, habillés assez sombrement. Rien dans leur accoutrement ne laissait supposer que c’était des Némésis, mais c’était un peu difficile de penser autrement en voyant leurs visages. Ils avaient l’air de sortir d’un quartier malfamé de Megapagopolis, peut-être étaient-ils plus du genre gang de rue. Alors pourquoi venir ici sur cette plage ? Était-elle devenue si paranoïaque qu’elle jugeait sans réfléchir ? Hum. Le Brutalibre se remit à piaffer, restant aux côtés de sa dresseuse. Celle-ci fronça les sourcils, se tournant complètement vers l’étrange trio qui avait arrêté de marcher, observant avec désinvolture la tête blanche et le jeunot. Que voulaient-ils ? Ne laissant pas le temps à ceux-ci de prendre les commandes, la matriarche fit quelques pas vers eux, sa canne bien serrée dans sa main.

-‘ Pouvons-nous vous aider ? ‘
-‘ Tu dois avoir pas mal d’argent dans ton fond de retraire, hein grand-maman ? ‘


Oh. Elle ne l’avait pas encore entendu, celle-là. Penchant légèrement sa tête sur le côté, Adaltrude gardait le sourire alors que le plus petit du groupe, celui qui avait parlé, se rapprochait d’elle. Seigneur. Pourquoi maintenant ? Pourquoi ici ? Beaucoup de choses avaient changés depuis l’éruption. Peut-être que son équipe et sa famille avaient raison, peut-être était-ce réellement dangereux de se promener ainsi presque toute seule à son âge. En y repensant, elle se souvenait avoir croisé ce groupe, plus tôt ce matin. Ils s’entrainaient ensemble sur les plaines et sur le coup, ils n’avaient rien fait, la laissant passer sans rien dire. L’avaient-ils réellement suivi jusqu’ici ? Ne laissant toujours pas le temps au petit inconnu de parler avant elle, la tête blanche reprit la conversation d’un ton ferme et autoritaire.

-‘ Je suis désolée, mais je n’ai pas le temps pour ce genre de chose. J’allais justement affronter ce gentil jeune homme. ‘

Rire. Le trio ne semblait pas avoir envie de partir. Tapotant ses doigts noueux sur sa canne, Adaltrude jeta un léger regard derrière elle, vers Louis. Oh, tant pis. Lorsque le chef du groupe décida de se rapprocher encore plus, Mamie décida que c’était beaucoup trop prêt pour son confort personnel. Si cette tête brûlée essayait de la poursuivre après, elle pourrait peut-être clamer la démence. Ce fut à son tour de rire, sa canne s’enfonçant sans plus de préambule dans les testiboules de l’homme.

-‘ Chili ! ‘

Alors que le chef se penchait vers l’avant en se tenant les bijoux, le Brutalibre lui rentra tête première dedans avec son Aeropique, le renvoyant sur le dos. Eh bien, on pouvait officiellement dire que les hostilités étaient commencées. Les deux autres semblaient surpris, mais ça ne risquait pas de durer très longtemps. Elle voyait très bien leurs Pokéballs à leurs ceintures. Mamie allait aller au fond de cette histoire, promis.

Ah oui, elle avait oublié Louis, un peu. Mais à son âge, c'était normal.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Louis
Désabusé


Messages : 143
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Douce odeur de sel. [Louis]   Hier à 1:33


Louis avait vu juste : il s'agissait bel et bien d'une dresseuse, ce qui était assez surprenant si l'on considérait son âge. Mais après tout, pourquoi pas ? Il n'y avait pas d'âge pour aimer l'aventure, les Pokémons et les combats. Enfin, c'était ce qu'il pensait. Mettant de côté ces pensées pour se focaliser sur le combat imminent, il fut surpris lorsque la tête blanche s'arrêta en plein milieu d'une phrase. Par réflexe le Némésis regarda autour de lui avec attention pour chercher la source de la distraction, qu'il trouva en la présence de trois jeunes à la mine moqueuse et quelque peu patibulaire.

L'adolescent soupira intérieurement : les choses ne pouvaient jamais être simples. Il voulait un entraînement, il se retrouvait impliqué dans une affaire de racket. Manquait plus que ces trois là fassent partie de la Némésis et il se retrouverait dans de beaux draps avec un choix compliqué à faire : soit il trahissait ses collègues, soit il disait adieu à son entraînement - après tout, il ne fallait pas compter sur un tabassage organisé pour gagner en expérience.

La mamie tenta tant bien que mal de les envoyer voir ailleurs, mais les trois minables semblaient bien décidés à rester là et à récupérer ce qu'ils considéraient comme leur du. Louis était encore hésitant lorsqu'une pensée de Dacke l'atteignit, l'assaillant mentalement. Bon sang, la Qulbutoké avait vraiment besoin d'apprendre à contrôler sa force télépathique, son dresseur avait systématiquement l'impression de se faire agresser psychiquement à chaque fois.


*Ils ne semblent pas faire partie de la Némésis. Amusons-nous.* lui susurra-t-elle au cerveau.
A cette pensée, Louis hocha la tête, commençant à sourire, avant d'éclater de rire en voyant ce que venait de subir celui qui se prenait pour un gros dur. Il risquait d'avoir du mal à se relever pour l'instant, le combo castration-aéropique semblait avoir été super efficace sur l'humain.

Ses deux larbins semblèrent sortir de leur torpeur liée au choc de voir leur boss se faire défoncer allègrement par une mamie et dégainèrent leurs Pokéballs, libérant un Serviper et un Cradopaud. C'était l'occasion rêvée pour que le jeune Némésis entre en scène :


"Dacke, Trente-six ! Epinie, Ouragan !" ordonna-t-il d'une voix forte et assurée.
Ah, qu'il était loin le gamin peureux et incompétent. La Némésis et ses Pokémons lui avaient apporté beaucoup et il avait changé, évoluant et atténuant ses faiblesses. Il en était allé de même pour Dacke, même s'il avait du mal à comprendre comment la Qulbutoké avait pu changer aussi violemment.
D'ailleurs, il avait utilisé le code pour Rune Protect sans même y penser, preuve que l'entraînement portait ses fruits. De son côté, la Minidraco invoquait des forces draconiques pour frapper le groupe d'ennemis - humains et Pokémons compris.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Douce odeur de sel. [Louis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La douce odeur des bombes
» ~ Une douce odeur d'amitié ~
» Elections:INITE et L'odeur des dollars de Petrocaribe
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: