Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Moonlight Shadow [Solo][Terminé]

AuteurMessage
Lyndia
Justice Aveugle - Papa du forum (つ☯ᗜ☯)つ


Messages : 503
Date d'inscription : 08/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Moonlight Shadow [Solo][Terminé]   Dim 30 Oct - 10:30


Le silence. Le bruit lointain des voitures qui circule, le souffle du vent, le bruit régulier d'une page qui se tourne. Puis le silence.

Depuis combien de temps est-elle là, assise à réfléchir? Elle ne sais pas trop. Elle a perdu la notion du temps. Il est dur de dormir quand on ne fait plus la distinction entre le jour et la nuit. Depuis qu'elle s'est réveillée, elle n'est pas sortie de la chambre d'hôpital de Mégapagopolis où elle a été amenée. Privée de volonté, privée de l'énergie qu'elle aurait pu avoir à dépenser, son corps ne ressent plus de fatigue. Généralement, ce qui trahit le cycle du temps, c'est l'arrivée et le départ de la seule personne qui vient s'asseoir à ses côtés chaque jour.

Comment en est-elle arrivée là?


...............................................................................


Ils hurlaient dans la pièce d'â côté. Lyndia venaient de se réveiller à l’hôpital. D'abord, elle n'avait pas compris ce qu'il s'était passé. Puis un docteur lui avait expliqué. Elle avait perdu la vue. Dans cette chambre vide dont elle ne pouvait pas profiter, elle pouvait entendre les cris de ses parents résonner depuis le couloir.


"J'assume l'entière responsabilité de ce qu'il s'est passé. Maintenant, laisse moi faire en sorte de me rattraper."
Cette voix, elle la reconnaissait. Une voix de femme. Un ton assuré et déterminé, parfaitement calme.

"TE LAISSER FAIRE? C'EST DE TA FAUTE SI ELLE EN EST LA AUJOURD'HUI! C'ETAIT A TOI DE LA PROTEGER ! C'EST TOI QUI M'A DIT DE LA LAISSER PARTIR ! COMMENT VA-T-ELLE VIVRE MAINTENANT HEIN? AVEC UNE CANNE ET UNE AIDE DE VIE? ELLE A SEIZE ANS BORDEL DE MERDE!"
La voix de son père tremblait de rage et de tristesse. Mais plutôt que d'entendre l'inquiétude de ses parents, la jeune adolescente frissonnait à l'idée de ce qu'il avançait. Etait-ce vrai? Etait-elle vouée à ce genre de vie désormais?

"Elle est forte. Elle n'arrivera pas à de pareilles extrémités. Je m'en assurerai."

"Non, nonononon, t'en as assez fait comme ça. Ou plutôt t'as jamais rien fait, comment suis-je sensé pouvoir te faire confiance maintenant que..."

La conversation fut coupée par un bruit de chute et de fiole qui se brise. Aussitôt les adultes déboulent dans la chambre de la jeune fille, dans sa tenue blanche de malade et avec ses bandages sur les yeux. Probablement avait-elle essayé de se lever, n'avait-elle pas réussi à trouver un point d'appui, et était-elle tombée.

"Lyndia!" S'était exclamé son père en avançant pour l'aider à se lever. Elle l'avait repoussée.

"Partez..."
sa voix était à peine audible.

"T'en fais pas ma chérie, tout va bien all..."

"DEGAGE J'T'AI DIT!"
La grimace de tristesse qui défigure son visage d'ange avait brisé le coeur de son père. Lequel s'était relevé sans un mot, avant lancé un ultime regard noir à celle qu'il tenait pour responsable de tout cela, et était reparti. Bientôt la pièce était vide, laissant la brune seule dans ses ténèbres, peinant à retrouver le bord du lit dans lequel elle essayait de remonter.


...............................................................................



Quand elle y pensait, elle se disait que cinq ou six jours devaient bien avoir passé depuis la dispute. Ses parents avaient essayés de revenir vers elle, mais elle les avait toujours accueilli avec un silence religieux, sans répondre à leurs question ou à leur marque d'affection. Les quelques fois où ils essayaient de la toucher, de l'embrasser, la sensation était atroce. Elle ne pouvait pas les voir s'approcher, son cerveau n'avait pas le temps de préparer sa peau au contact qui allait avoir lieu. Et c'est à chaque fois avec un sursaut terrorisé que Lyndia accueillait ces baisers dont elle avait pourtant tellement besoin.

A ses côtés, Lyndia Dukos lisait. Elle s'était présentée à elle le lendemain de la dispute. Depuis elle était venue chaque jour s'asseoir aux côtés de l'enfant, et elle lisait. Elle ne disait rien, ne posait aucune question, n'essayait pas de l'approcher. Elle lisait juste. A un moment, le bruit des pages avait fini par rendre l'aveugle complètement folle. Elle l'avait sommée d'arrêter, la rousse avait obéi. Sans un mot. Le lendemain, elle avait recommencé. Et dès que la brune n'en pouvait plus, elle lui avait encore demandé d'arrêter. Derechef l'ex Championne s'était exécutée. Sans un mot.


"Qu... Quel jour sommes-nous?..." Demanda-t-elle soudain, brisant le silence qui régnait depuis le début de la journée.

"Samedi."

Un rapide calcul lui permit de confirmer que cela faisait bel et bien une semaine qu'elle attendait là. C'était le samedi précédent que le commandant Nemesis avait manqué de la tuer. Encore.

Dans sa tête, le choc du trauma était passé et les cinq étapes du deuil commençaient leur long et douloureux process. Le déni avait été encaissé assez rapidement. Après tout, il est dur de repousser l'évidence comme quoi vous ne pouvez plus voir. La colère se manifeste différemment chez chaque individu. Et chez la jeune Théna, elle s'était exprimée par le rejet absolu de ses parents, et le silence impérieux dont elle avait gratifié le monde pendant quelques jours. Ce matin même, elle avait envisagé la troisième étape : la négociation. Essayer de trouver un moyen de repousser cette réalité, de la tordre, de l'arranger. Elle avait demandé à l'infirmière si une opération n'était pas possible, si elle ne pourrait pas utiliser les pouvoirs d'un pokémon pour revoir comme avant. Un à un, ses espoirs avaient été brisés par les réponses qu'elle avait reçues.

Le fait qu'elle adresse enfin la parole à Lyndia Dukos était le signe que la quatrième étape n'allait pas tarder à se manifester.

Elle ne comprenait pas. Pourquoi l'ex Championne Ténèbres du Conseil des Quatre était-elle là? Pourquoi était-elle venu la sauver? Comment connaissait-elle ses parents? Que voulaient-ils dire lors de cette engueulade improbable où son père sous entendait que tout était de sa faute? Tant de questions dont elle ne manquerait pas d'affubler la rousse une fois qu'elle aurait répondu à une autre. Une qui l'avait taraudé depuis son arrivée, mais qu'elle avait étouffée, trop occupée qu'elle était à s'inquiéter de son propre état.


"Dites moi..."

"Oui?"

"Où sont-ils?..."

"Qui donc?"

"Mes pokémons..."

"Ta givrali est auprès de tes parents. Son caractère chromatique les inquiétait sur le fait qu'on puisse te la voler, ici à l'hôpital. Quant aux autres, ils sont saints et sauf, aux côtés des miens." Un silence. "Je pense que... eux aussi... ont des choses à assimiler."


L'adolescente déglutit et acquiesça silencieusement, le visage de nouveau déformé par le sanglot qu'elle s'efforçait de retenir.


"Que... Que s'est-il passée? Pourquoi... êtes vous là?..."
Le bruit qu'elle entendit alors fut facile à interpréter. C'était le bruit d'un livre qu'on referme. Il fut néanmoins suivi par le bruit d'une chaise qu'on remue, et par la sensation que quelqu'un s'asseoit sur le matelas où vous êtes en train de vous reposer.

"Je crois en effet que je te dois une explication."



_________________



Dernière édition par Lyndia le Dim 30 Oct - 22:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://pa-saison3.forumactif.org/t119-carnet-de-lyndia#342
Lyndia
Justice Aveugle - Papa du forum (つ☯ᗜ☯)つ


Messages : 503
Date d'inscription : 08/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Moonlight Shadow [Solo][Terminé]   Dim 30 Oct - 11:35


~Volga~

Il avait été impuissant. Inutile. Humilié. Comment pouvait-il encore prétendre vouloir être fort après ce qu'il venait de se passer ? Les genoux dans le sable, il percuta le sol de ses deux poings en poussant un cri de colère et de désespoir, les flammes de ses bras crépitant dans l'air.

Volga n'avait pas réussi à rester debout aux côtés de sa dresseuse. La voir dans cet état lui avait fait ressentir plus de honte que toutes les défaites qu'il avait pu essuyer dans sa vie. Il était donc reparti vers le désert, théâtre de cette défaite cuisante, pour réfléchir. Le sang de sa dresseuse au sol avait disparu, balayé par le vent au fil des jours. On aurait dit que l'affrontement n'avait jamais eu lieu... Au troisième hurlement, au troisième impact de ses membres dans le sable, le feu qui émanait de son corps s'était fait plus fort que jamais, développant un tourbillon de braise qui s'éleva au dessus de lui avant de disparaître dans l'air. Ces flammes lui ressemblaient. Resplendissantes, puissantes, redoutables, mais à la moindre brise elles s'évaporaient, ne laissant plus une seule trace de leur passage. Comme si la fureur qu'elles exprimaient était aussi insignifiante que pathétique. Des larmes coulèrent le long de ses plumes.


"Un bien piteux spectacle que voila..."

Il releva brusquement la tête. Loin au dessus de lui, sur la colline qui avait surplombé l'affrontement une semaine plus tôt, se tenait une silhouette qu'il ne reconnut que trop tard. Celle-ci fondit vers lui, prêt à lui écraser le crane du bout de son poing. Le Méga Brasegali bondit en arrière, esquivant le coup de justesse. Cette simple attaque, la vitesse à laquelle elle avait été lancée, l'impact qu'elle avait laissé dans le sol, toutes ces choses lui suffirent pour comprendre qu'il se trouvait face à un adversaire absolument redoutable. Et, en l’occurrence, bien plus effrayant que le Regice qu'ils avaient affronté plus tôt.

Il s'agissait d'Athos, le Scalproie de Lyndia Dukos, qu'il avait croisé en quittant l'hôpital.


"Qu'est-ce que tu veux?..." cracha Volga avec dédain. "Je te préviens je ne suis pas d'humeur à faire preuve de patience..."

"Booh. Hoo. Hoo."  


Un silence.


"J'ai peur."


Cette provocation suffit au pokémon Méga Evolué pour entrer dans une colère noire et foncer tête baissée vers le Scalproie, bondissant à mi chemin et tournoyant dans l'air, prêt à abattre sur sa proie le plus puissant Pied Brûleur dont il disposait. Il en fut hélas tout autrement. Le pokémon acier n'eut qu'à avancer, étendre son buste et relever d'un coup sec son poing serré pour infliger un terrifiant Coup Bas en plein sur le visage de son adversaire. En temps normal le coup de pied aurait tout de même eut lieu, mais la différence de niveau était telle que la vitesse d'Athos lui permit d'agir bien avant son adversaire, et sa puissance de frappe le coupa dans son élan, propulsant le large corps emplumé de Volga dans le sable.

"NGH! Espèce de..."

"Tu n'as pas été assez fort pour protéger ta dresseuse et maintenant je vois pourquoi. Avec une attitude pareille, pas étonant qu'Adweyrin n'ait eu aucun problème à vous écraser."

"Qu'est-ce que tu as d...HNG!"


Le coupant dans sa phrase, Athos saisit le Brasegali par le col et le percuta d'une terrifiante Tête de Fer en plein visage qui propulsa derechef le volatile en arrière. Une fissure venait d'apparaître sur son bec.

"A niveau égal, les Brasegali font partie des rares pokémons contre lesquels je peux me retrouver totalement impuissant. Mais tu es si faible que je n'aurai pas besoin du tiers du quart de mes attaques pour t'écraser."

"Qui tu traites de faible... espèce d'enfoiré?..."

"Si tu penses que j'ai tort, prouve le moi."
Sans attendre de réponse de son interlocuteur, le Scalproie s'enveloppa d'une épaisse fumée noire avant de foncer dans sa direction, disparaissant ici et là sur sa trajectoire, prêt à effectuer une Feinte de toutes ses forces. Volga, dans la panique, ne pensa qu'à ouvrir son bec pour cracher une flammèche sur son assaillant qui passa au travers comme si de rien n'était, avant d'arriver à son niveau et de lui infliger un coup de pied qui le propulsa dans les airs.

"GLEUARGL!"

"Tu es inutile à ta dresseuse. Elle serait mieux sans toi. Enfin. Je pense qu'il vaudrait mieux que je t'achève ici et maintenant du coup... Cela faisait longtemps que je n'avais pas pu utiliser cette technique."


Lentement, Athos leva les mains vers sa lame frontale et y chargea une intense lumière blanche. Lorsque Volga retomba au sol, l'énergie continuait de s'y accumuler. Le volatile cracha un peu de sang avant de lever les yeux vers le monstre d'acier qui s'acharnait sur lui.

"Que... Qu'est-ce que tu..."

"Les faibles me dégoutent. Ma maîtresse m'avait demandé de veiller sur toi. Mais j'ai changé d'avis. Dès que cette attaque Guillotine sera chargée, il en sera fini de toi. Tu ne seras plus de ce monde."
Le regard de Volga se figea de terreur. "Un pokémon qui se prétend fort et qui ne fait qu'attaquer, attaquer sans réfléchir, ne mérite pas d'atteindre le Conseil des Quatre." La lame prenait une teinte de plus en plus brillante. On voyait sur le visage d'Athos combien cette technique lui demandait un effort considérable et pourquoi elle n'aurait jamais été viable en combat. "Je suppose que privée de toi, ta dresseuse comprendra que sa place est dans un lit d'hôpital. Et qu'il vaudrait mieux qu'elle y reste pour le restant de ses jours." Volga se figea.

"Adieu."


La lame lumineuse se déploya au dessus du crâne du Scalproie avant qu'il ne l'abatte devant lui. L'explosion de sable qui en résultat fut telle que deux colonnes brunes s'élevèrent dans les cieux et que le sol trembla. Le grondement sourd qui résultat de cet impact résonna au loin et fit trembler la falaise à côté d'eux. Cette dernière cracha quelques roches qui ne supportèrent pas la puissance de la secousse et qui s'effritèrent dans leur chute. Lorsque le calme revint, lorsque le sable retomba, une profonde tranchée de plusieurs mètres de long avait fait son apparition. Le sable s'y déversait, comme pour la combler, mais elle était si profonde qu'il fallut plusieurs longue seconde pour que la crevasse semble à nouveau remplie.

Et là où Volga aurait dû se trouver, tranché en deux et mourant, trônait à la place une large tache de sable noir calciné, donnant sur une trainée de poudre qui allait jusqu'à la gauche du Scalproie. Ce dernier sourit en tournant la tête, pour recevoir aussitôt la Nitrocharge qui lui fonçait dessus avec une telle férocité que même lui fut projeté en arrière, soulevant un nouveau nuage de poussière sur son passage.

Debout, épuisé après cet assaut, Volga regardait le corps étendu d'Athos, l'oeil plein de haine et de frustration.


"Je deviendrai plus fort... Que cela te plaise ou non... Lyndia.... Lyndia mérite mieux que cette vie d'hôpital... Qu'une vie de rien... cette vie... Cette vie JE SERAI CELUI QUI LA LUI DONNERA !"

Un rire métallique s'éleva dans l'air. Athos se redressa sans peine, époussetant la poussière accumulée sur son corps d'acier. Son visage affichait un air satisfait.


"C'était ce que je voulais entendre. Excellent. Je pense que tu es prêt."

"Hein?... Prêt?"

"A recevoir mon entraînement, bien sûr."



_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://pa-saison3.forumactif.org/t119-carnet-de-lyndia#342
Lyndia
Justice Aveugle - Papa du forum (つ☯ᗜ☯)つ


Messages : 503
Date d'inscription : 08/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Moonlight Shadow [Solo][Terminé]   Dim 30 Oct - 12:14


"Toi et moi sommes de la même famille. Enfin, à peu près. Nous sommes des cousins très lointains. Ca n'est pas un hasard si nous partageons le même nom, il appartenait autrefois à une de nos ancêtre commune qui a marqué l'histoire de notre famille à l'époque. A l'inverse de moi, ton père a préféré faire le choix d'une vie calme et sereine, loin des dangers de la guerre et des frayeurs du monde des dresseurs. Je suppose qu'il n'a pas dû être particulièrement enthousiaste à l'idée que tu partes à l'aventure, n'est-ce pas?"

L'adolescente secoua négativement la tête. Elle n'était pas sûre de vraiment réaliser ce qu'elle entendait.


"Ca a dû lui faire bizarre quand il s'est rendu compte que parmi tes idoles se trouvait l'une des siens. Je suppose que s'il ne t'a rien dit, c'est parce qu'il chérissait encore l'espoir que tu changes d'avis. Probablement a-t-il eu peur que te faire me rencontrer plus tôt aurait renforcé tes convictions. Je peux le comprendre ceci dit."


Son père savait? Son père lui avait menti, toutes ces années? Pourquoi? Juste pour qu'elle puisse vivre la petite vie rangée qu'il avait prévue pour elle? Pour une raison aussi... égoïste? La Reine Noire marqua une pause. Elle se doutait bien que la jeune fille avait besoin de temps pour enregistrer et accepter ce qu'elle lui disait.


"Malgré tout il a fini par se rendre compte qu'il ne pourrait te retenir. Et plutôt que de chercher à brider tes envies, il a voulu faire de son mieux pour te protéger. Ne sachant pas vers qui se tourner, il m'a contacté. C'est là que je lui ai offert l'oeuf de Ténéfix qu'il t'a ensuite donné."


La brune se souvenait très bien de cette scène. Pour son anniversaire. Un oeuf de Ténéfix. Le plaisir qu'elle avait ressenti à l'époque était tel qu'elle avait dû affronter la jalousie de Volga, encore jeune à ce moment, qui avait essayé de picorer l'oeuf pour l'empêcher d'arriver à maturité. Malgré son état, le souvenir de ce jour était parfaitement gravé dans sa mémoire et fit naître un sourire amusé sur son visage.


"Ton père m'a demandé de veiller sur toi. Malheureusement ma vie n'est plus à Maïlys. Je ne pouvais pas tout quitter juste pour cela. J'ai donc fait ce que j'ai pu. Et la meilleure option que j'avais alors était de connecter télépathiquement deux de nos pokémons. C'est ainsi que Ridley, mon Ténéfix, et le tien, se sont retrouvés liés. Je t'accorde que c'était loin d'être idéal. Malheureusement Gabrielle, ma collègue psychiste de l'époque où je bossais au volcan, était également partie à l'autre bout du monde. Je n'avais plus vraiment de spécialiste vers lesquels me tourner en un temps aussi restreint. J'ai donc du faire avec les moyens du bord. Mon Sépiatroce s'est occupé de la connexion, mais de part la nature même des pokémons ténèbres, celle-ci s'est avérée plus bancale que je ne l'espérais."

"Une connexion? Comme... comme le fait de pouvoir parler ensemble ou... ou lire dans les pensées l'un de l'autre?"

"C'était l'idée de départ, oui. Hélas tout ce qui a pu en résulter est un bref sentiment partagé. Ridley avait conscience de ce que voyait ton pokémon, mais ne pouvait lui envoyer que des signaux flous. Surtout à une telle distance. La première fois que tu as croisé la route d'Adweyrin, il m'en a averti. C'est pour cela que j'ai voulu revenir quelques temps à Maïlys. Même si je savais qu'il serait trop tard pour le combat en question, je voulais m'assurer que tu ne risques rien en te frottant aux mauvaises personnes."


Adweyrin... Etait-ce le nom du Commandant Némésis qu'elle avait affronté? Lyndia revit l'image du brun pendant une fraction de seconde et sursauta en frissonnant. Mais cela expliquait beaucoup de chose. Etait-ce pour cela que Skull Kid n'avait pas pu se battre à l'époque? Qu'il avait complètement bugué la première fois et qu'il avait voulu fuir la seconde?


"Son comportement... C'était vous?... Un avertissement?"

"Je suis désolée de n'avoir pas pu arriver à temps. Crois moi, à la seconde où Ridley m'a averti je suis venu aussi vite que j'ai pu."


L'adolescente ne répondit rien. Son visage afficha un air dégouté. Au lieu d'apprécier les intentions de chacun, elle se sentait manipulée, dépossédée. Oui, l'intervention de Lyndia lui avait probablement sauvé la vie, mais est-ce que tout cela serait arrivée si son père avait été honnête dès le départ? S'il lui avait permit de partir pour Unys et de s'entrainer avec la spécialiste Ténèbres, n'aurait-elle pas été plus forte? Plus prête? Plus à même de faire face au danger? Plutôt que de vouloir trop la couver et de la laisser partir, seule, dans la fausse aux lions qu'était le monde des dresseurs. Elle avait eu peur, elle avait pleuré, elle s'était battue, elle avait frôlé la mort, fait face à des Regi, rencontré des gens et les avait perdus ensuite, elle avait enduré plus que son jeune cœur innocent ne l'aurait voulu, tout ça par... peur de son père?

La rage qu'elle ressentait alors était indescriptible. Elle senti le poids de Lyndia Dukos quitter le bout de son lit, puis sa voix retentit à nouveau à ses oreilles, désormais à main droite.


"Tu dois avoir beaucoup de choses auxquelles penser. Je vais te laisser pour le moment. Je reviendrai demain."

Sans attendre de réponse, elle quitta la pièce en fermant la porte derrière elle, poussant un soupir de soulagement. En dépit de la force qu'elle pouvait afficher, c'était très dur pour elle aussi de devoir gérer cette situation. Le sanglot ponctué de cris étouffés qui s'éleva de derrière la porte lui perça le coeur de dix mille aiguilles. Mais elle devait être forte. La jeune Théna avait besoin d'un pillier. Et il était désormais de son devoir d'être ce pillier.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://pa-saison3.forumactif.org/t119-carnet-de-lyndia#342
Lyndia
Justice Aveugle - Papa du forum (つ☯ᗜ☯)つ


Messages : 503
Date d'inscription : 08/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Moonlight Shadow [Solo][Terminé]   Dim 30 Oct - 16:37


~Skull Kid~
Spoiler:
 

"Wooooooah putain il a fait du bien c'ui là. 'Fait longtemps que j'ai pas eu l'occasion de me détacher un peu de la pokéball de l'autre tarée, t'imagines pas à quel point c'est bon!"

"Hem... Je suppose?..."


Dans une petite ruelle de Mégapagopolis, bien à l'écart des chemins passants et principalement accessible par une fissure de deux millimètres d'épaisseur dans un mur, pouvait se trouver le Gates of Hell. Un petit bar crade géré par un Noctunoir et exclusivement réservé aux spectres de la région. Ridley, que le reste de la salle avait applaudi en signe de félicitation pour son magnifique rot, avait emmené Skull Kid ici à la seconde où il en avait eu l'occasion. Le petit Ténéfix avait quitté sa forme Méga Evoluée pour pouvoir suivre son guide, et en dépit de l'incroyable inquiétude qu'il ressentait vis à vis de sa maîtresse, il avait besoin de réponses. Des réponses que seul cet autre pokémon pouvait lui fournir. Malheureusement, son caractère timide, surtout en comparaison de celui de Ridley, lui empêcha de prendre la parole pendant une bonne partie de la soirée. Gardant ses inquiétudes pour lui, il se contentait d’acquiescer en silence quand son camarade faisait une blague ou lui adressait la parole. Non, c'était même plus que de la timidité. Il était en vérité terrorisé.

Contrairement à son homologue qui y allait au mélange pastis-téquila-malibu, probablement pour se mettre torchon-chiffon-carpette; lui avait préféré demander un lait grenadine. Le Noctunoir avait d'abord éclaté de rire puis avait compris que le client était sérieux. Il avait regardé Ridley, lequel avait haussé les épaules sans un mots, puis s'était exécuté. Vu l'odeur du lait et la consistance du sirop, il était évident qu'il ne devait pas les sortir souvent. Après avoir scruté son verre quelques secondes pendant que Ridley s'en enfilait un autre cul sec, Skull Kid osa prendre la parole.

"Et donc... heu... cette histoire de lien, tout ça..."

"Nah, t'inquiète, tu seras plus emmerdé avec ça. C'est notre avantage de pokémon Ténèbres. Le psychisme marche sur nous que si on est consentant. Et je l'étais que pour un temps, maintenant on va vous laisser vous démerder."

"Mais heu... j'étais pas consentant, moi..."

"T'étais pas au courant. C'est aussi pour ça que c'était pas tip top comme lien. C'est déjà bien beau qu'un truc qui t'ait été plaqué dans le crâne avant ta naissance tienne aussi longtemps si tu veux mon avis."


La poigne de Skull Kid se resserra sur son verre. En ce moment précis, il ressentait probablement la même trahison que Lyndia. La même violation de sa vie, de son être et de son libre arbitre. Si quelqu'un avait accès à son cerveau, à ses pensées pendant tout ce temps, comment pouvait-il être sûr d'avoir jamais été lui-même? Certes, il n'y avait que contre Adweyrin que les liens s'étaient manifestés de façon douloureuse. Mais c'était parce que son semblable cherchait alors à l'avertir, à le faire fuir. Comment être sûr que Ridley n'avait pas un accès plus long, plus intime à son cerveau? Et surtout comment s'en défaire? Comment savoir lesquelle de ses réactions était les siennes, et lesquelles étaient celles d'un autre?

"Tu devrais pas penser trop dur à tout ça..."
Skull Kid s'étonna du ton que venait de prendre son interlocuteur. Jusqu'à présent, Ridley avait tout traité par dessus la jambe, avec cynisme et avec dédain. Pour la première fois depuis qu'il avaient commencés à se côtoyer, le spectre de l'ex-Championne semblait prendre son rôle au sérieux. "La vie, c'est de la merde. Surtout pour les pokémons. Faut t'y faire. On est capturés, esclavagés, avec un peu de chance on digitalise ton corps et on te fout dans un PC, sinon t'es voué à te battre jusqu'à la fin de tes jours. Cette histoire de lien, tu devrais la voir comme un chapitre de plus dans le looooong bouquin de merde que va devenir ta vie."

"Mais j'aime me battre! J'aime voyager et accompagner Lyndia!"

"Tu as donc beaucoup de chance, ca te fait deux très bonnes raisons d'être moins déprimé que moi au quotidien! Et pourtant de nous deux, c'est toi qui fait la gueule! Pourquoi?"
Il y eut un silence.

"Lyndia est aveugle... Que va-t-il se passer maintenant? Qu'est-ce qu'on va devenir?" Ridley haussa les épaules.

"On intervertit nos places comme ça tu fais des combats avec la mienne pendant que je glande à l'hosto avec la tienne?"

"JE SUIS SERIEUX BON SANG!Qu'est-ce que je suis sensé faire? J'aime voyager, j'aime me battre, j'aime gagner des combats, mais rencontrer des tarés comme ce Némésis qui n'hésite pas à mutiler ses adversaires? Faire risquer sa vie à ma dresseuse juste pour le plaisir de remporter une victoire? Tout ça pour maintenant rester à son chevet parce qu'on a été infoutu de la protéger? Comment on est sensé vivre après ça?!?"
L'éclat de voix du petit Ténéfix créa un moment de silence dans le bar avant que les murmures et le brouhaha ne reprenne timidement. Ridley poussa un soupir.

"Ecoute, j'ai jamais voulu être capturé, j'ai jamais voulu me battre. Je me suis enfui d'un trou paumé, j'ai atterri dans une bibliothèque, et une erreur plus tard je me suis fait embarqué par Lyndia Dukos dans une série d'entraînements et de tournois plus improbables les uns que les autres. T'as pas la moindre putain d'idée de ce que j'ai dû endurer. Mais si je devais refaire ma vie, ce serait auprès d'elle que j'irai. Elle a toujours su nous motiver, nous prendre en charge, elle a toujours su apprendre de ses erreurs et a toujours été profondément bonne avec nous. Elle ne nous en demandait jamais plus que ce qu'on pouvait faire, elle essayait toujours de nous rappeler avant le K.O quand c'était possible. J'te jure c'est une mary sue c'te meuf c'en est super énervant. Bah Lyndia Dukos elle est actuellement à l'hôpital, elle sait dans quel état se trouve ta patronne, et elle ne panique pas. Parce que Lyndia Dukos, elle a un plan. Elle réfléchit toujours en amont et elle sait déjà ce qui va se passer ensuite. Si y'a bien une personne qui peut aider ta dresseuse à remonter en selle, c'est elle."

Un silence. Skull Kid ne s'attendait pas à un speech de ce genre de la part de Ridley. Surtout après les blagues que ce dernier avait fait au détriment de sa dresseuse pendant plusieurs heures un peu plus tôt. Ledit Ridley prit une nouvelle gorgée de sa boisson et reprit:

"Ce qui est arrivé à ta dresseuse, c'est moche. Mais tu peux pas laisser ça te dégouter ou t'empêcher de vivre ta vie de combattant. Si elle se sent plus les épaules de se battre, tu dois être dans son ombre et l'aider à rester droite. Si elle commence à déprimer et à ne plus avoir le sourire, tu lui lèche la tronche sans prévenir. Parce que si Lyndia Dukos prend le temps de faire ce qu'il faut pour ta dresseuse, alors le minimum c'est que tu en fasses autant."

Skull Kid acquiesça en silence.  Il essaya ensuite de boire le lait qu'il n'avait jusqu'alors fait que regarder mais manqua de s'étouffer tellement c'était à gerber. Son camarade éclata de rire.

"Hey, Tav! Sors nous quelque chose de plus costaud, tu veux?" Son regard et son sourire carnassier redescendirent sur son semblable, et avec un air machiavélique il conclut: "Il est temps de le faire rentrer dans la cour des grands!"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://pa-saison3.forumactif.org/t119-carnet-de-lyndia#342
Lyndia
Justice Aveugle - Papa du forum (つ☯ᗜ☯)つ


Messages : 503
Date d'inscription : 08/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Moonlight Shadow [Solo][Terminé]   Dim 30 Oct - 17:41


Le lendemain, Lyndia Dukos était présente comme convenu. Dès huit heure du matin, heure d'autorisation des visites. Elle trouva la jeune dresse assise, le visage tourné vers la fenêtre ouverte.

"Bonjour, as-tu bien dormi?"

"Je ne sais pas..."
parvint-elle difficilement à répondre. "Je ne peux pas savoir à quelle heure je me couche ou me lève..."

Le bruit des bottines de l'ex Championne résonna sur le parquet de la chambre, signe qu'elle s'approchait. Presque instinctivement la jeune aveugle tourna le visage pour regarder droit devant elle. Elle ne le voyait pas, mais la rousse sourit à ce geste.

"Tu commences déjà à orienter les sons que tu entends autour de toi. C'est bon signe."

"...c'est facile pour l'instant."

"Oui, je suppose. Au sujet de ce matin, n'y a-t-il rien qui te vienne en tête?"

"Comment ça?"
La Reine Noire haussa les épaules, l'adolescente n'entendit qu'un bref frottement de tissus. Cela pouvait vouloir dire qu'elle croisait les bras, ou qu'elle mettait une main dans sa poche. Depuis qu'elle ne pouvait plus voir, la jeune dresseuse se raccrochait à ce genre de petits détails pour essayer de prendre conscience de ce qu'il se passait autour d'elle.

"Les Passerouges du parc chantaient-ils déjà quand tu t'es réveillée?"

"Ah... heu.. oui je suppose. Il me semble que c'est cela qui m'a réveillé."
Lyndia Dukos refit quelques pas avant de s'asseoir au bout du lit. La jeune fille se redressa, éloignant ses pieds de la cuisse de la rousse.

"Alors tu as dû te réveiller vers 6h30. Peu après le réveil de ces pokémons. Tu vois, tu peux assez aisément te repérer avec des sons." Un silence. "Par exemple, si tu sais où tu te trouves, le climat d'un lieu peut te donner beaucoup d'indices. On est à Mégapagopolis, on est en automne, ta fenêtre est ouverte. Si tu te réveilles et que le froid est mordant, c'est qu'on est au milieu de la nuit. Entre minuit et 6h à priori. Si tu n'entends même plus une voiture au loin, c'est que la vie de la ville est à son point mort, et qu'il est en fait entre 3 et 5h. Si tu apprends à faire attention à ces petits détails, tu devrais pouvoir améliorer ta perception des choses. Cela va nécessiter beaucoup d'apprentissage par contre." L'aveugle fronça les sourcils sous ses bandages.

"Pou... Pourquoi vous me dites ça?..." Son interlocutrice soupira.

"Quand j'ai perdu mon œil, je n'ai pas eu la chance d'être prise en charge aussi vite que toi. La blessure avait eu le temps de s'infecter et j'ai dû recevoir une opération du second pour m'assurer de ne pas perdre les deux. Pendant quinze jours j'ai été contrainte de rester avec les deux yeux masqués. J'ai appris à me repérer autrement. Je me disais juste que ce genre d'indications pourrait t'être utile."

Lyndia Théna déglutit. Un nouveau silence s'installa, bientôt coupé par le son du froissement des draps et la sensation de quelqu'un qui bouge près de vous.

"Je vais prendre ta main droite, y déposer un livre et guider ta main gauche vers la couverture. Es-tu d'accord?"

Timidement, la jeune fille fit oui de la tête. Reprendre une conversation normale dans son état lui paraissait très étrange. Et pourtant son interlocutrice savait utiliser les mots qu'elle voulait entendre, elle savait dire ce qu'il fallait dire pour la mettre à l'aise. A la seconde où la Reine Noire saisit sa main avec une délicatesse et une douceur inattendue, Lyndia se fit la réflexion que sa peau n'avait pas enregistré ce geste comme une agression. Le simple fait d'être prévenue avait permis à son cerveau de se préparer. Une fois l'objet entre ses mains, la brune put sans problème déplier l'ouvrage. Comme par réflexe, elle essaya de toucher les pages. Celles-ci étaient écrites en braille. Si elle était bien incapable de déchiffrer ce qui défilait sous ses doigts, elle se fit néanmoins la réflexion que la sensation était incomparable avec celle qu'elle avait pu ressentir quand elle touchait les paquets de médicament "pour voir comment ça fait", à l'époque où elle avait encore ses yeux.

"Ton esprit a dû commencer à réattribuer ses connexions neuronales maintenant. Petit à petit, ton ouïe et ton toucher vont devenir de plus en plus fins, de plus en plus aiguisés. Et je suis là pour t'aider dans cette optique. Je veux t'aider et te prouver que ta vie est loin d'être finie. Ton rêve de dresseuse, tu peux encore l'accomplir. J'ai juste besoin que tu me fasses confiance et que tu me laisses t'aider."


A l'évocation de ces projets, Lyndia pinça les lèvres et referma le livre en silence. Elle leva ensuite le menton, probablement plus haut que nécessaire, avant de répondre avec un sourire mauvais:

"Accomplir mon rêve de dresseur? Et comment suis-je sensée m'y prendre? Ouais, peut-être que je pourrai me promener avec une canne... ouais, peut-être que je pourrai lire à nouveau, ou me repérer dans le temps et l'espace avec un peu d'entraînement... Mais me battre? Gagner des combats? Comment suis-je sensée y parvenir si je ne peux pas voir."

La Reine Noire se releva et fit quelques pas dans sa direction avant de poser délicatement sa main sur l'épaule de la jeune fille. Avec un ton très doux, elle lui répondit le plus sincèrement du monde.

"Tu ne pourras plus apprécier un coucher de soleil, une œuvre d'art ou un bon film. Tu ne pourras plus gambader aussi librement dans les montagnes, ni poser ton regard sur la personne que tu aimes. C'est vrai, perdre tes yeux te privera de merveilles. Mais pas de ton rêve. Fais moi confiance et je t'aiderai à surmonter tout cela. Je te prouverai que tu peux gagner des combats sans l'usage de ta vue. Il suffira de... quelques accessoires, dirons nous."

Le visage de l'aveugle se déforma sous la tristesse. La Reine Noire lui demandait de lui faire confiance, mais comment était-elle sensé faire? Comment pouvait-elle avoir une once d'espoir dans sa situation? Un miracle? Les mystérieux pouvoirs d'un pokémon légendaire? Elle y avait déjà réfléchi à tout ça et rien de réalisable ne s'était offert à son imagination. Elle avait fait le deuil de sa vue. Et même si sa tristesse était encore immense, il était hors de question qu'elle s'autorise à rêver de choses aussi improbable si c'était pour finir encore une fois déçue et blessée.

"Vous savez ce qui me manque le plus?"
La rousse ne répondit rien. "J'ai voulu, depuis que je suis arrivée ici... j'ai essayé... Seule, avec du monde, à toute heure du jour ou de la nuit, mais en vain... Je ne peux plus pleurer." Elle sentit la main de l'ex-Championne se crisper sur son épaule. Celle-ci comprit que ses canaux lacrymaux avaient également été endommagés lors du combat. "Plus d'yeux, plus de larmes... Ca parait logique dit comme ça... Mais ça fait une semaine que je veux exploser, que je veux hurler, que je veux pleurer un bon coup... Et je ne peux pas. Je... ne... peux... pas..."

Sans qu'aucune larme ne coule sur son visage, le corps tout entier de la jeune fille exprima des sanglots. Son nez et ses joues rougirent, sa bouche se tordit dans un rictus de douleur, ses épaules furent parcourues de spasmes et, après une ou deux secondes, elle poussa une plainte désolée. Trop faible pour être un cri ou un hurlement, mais sans larmes, ne pouvant ainsi pas être considérée comme un pleur. L'ex Championne du volcan s'assit aussitôt face à elle et la prit dans ses bras, laissant les cris de la jeune fille exploser, étouffées contre son épaule tandis qu'elle caressait l'arrière de son crâne. De longues minutes s'écoulèrent ainsi sans qu'aucune d'elles ne bouge. Puis, lentement, la Reine Noire relâcha l'emprise qu'elle avait sur la jeune fille et lui saisit les épaules.

"Je t'ai fait une promesse, Lyndia. Celle de t'aider à te relever de cette épreuve pour réaliser ton rêve. Et je tiendrai parole. Fais moi confiance, s'il te plait."
Elle se répétait. Elle n'aimait pas cela. Son argumentaire tournait en rond, et elle savait que c'était rarement encourageant. Comme pour essayer de détendre l'atmosphère, elle prit sur elle et conclut par un argument qu'elle n'aurait jamais cru avoir à utiliser un jour : "Après tout, je suis ton idole, non? Si quelqu'un peut te sortir de là, c'est bien moi!"

Eurgle, ca sonnait prétentieux, quelle horreur. La blague eut néanmoins le mérite de faire rire l'adolescente qui afficha un sourire sincère pour la première fois depuis qu'elles s'étaient rencontrées. Se mouchant d'un revers de manche, la brune acquiesça fermement, comme pour manifester qu'elle avait comprit ce que son interlocutrice essayait de lui dire. Cela suffit à redonner le sourire à cette dernière également.

"Etre entrainée par Lyndia Dukos... ahahaha... Quand je pense qu'il aura fallu que je perde mes deux yeux pour que cela arrive..."

"Hmm... Ton père m'a prévenu que tu aimais bien te faire remarquer. Je n'avais pas réalisé que c'était à ce point.... copieuse."


Le nouvel éclat de rire qui émana de la chambre força une infirmière à ouvrir la porte pour s'assurer que tout allait bien tant cela paraissait incongru
.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://pa-saison3.forumactif.org/t119-carnet-de-lyndia#342
Lyndia
Justice Aveugle - Papa du forum (つ☯ᗜ☯)つ


Messages : 503
Date d'inscription : 08/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Moonlight Shadow [Solo][Terminé]   Dim 30 Oct - 21:45


~Marine~

Le soleil se couchait à l'horizon. Sur les falaises abruptes, au nord de ce qui avait jadis était le Canyon Antique, deux reptiles regardaient ce spectacle magnifique, baignant dans les lueurs ocre et pourpres dont le ciel se teintait. Nyx, le Trioxhydre, somnolait. Ses deux têtes lattérales étaient clairement endormies. Sur son dos Marine, la petite Venalgue admirait ce spectacle, pensive.

"Je suis là si tu as besoin de parler, tu sais." Mentionna la large tête du dragon noir en se relevant vers le pokémon appuyé sur lui.

"Parler de?"

"De tes craintes, de tes angoisses, de tes peurs..."

"Pour quoi faire?"

"N'es-tu pas... traumatisée? Ou simplement inquiète?"

"Pas vraiment."

"Oh."
Un nouveau silence s'installa. Après quelques minutes, le dragon renchérit : "Je dois dire que je suis assez surpris. Quand Lyndia nous as demandé de veiller sur vous et de vous soutenir, je pensais que mon travail serait plus compliqué que cela. Au lieu de ça tu te contentes de regarder l'horizon sans rien dire. Est-ce donc réellement ce dont tu as besoin?"

Marine se redressa et descendit du dos de Nyx en même temps qu'elle lui  répondait : "Volga est un fonceur bourru. Il a besoin de se défouler, mais sa soif de puissance le forcera à reprendre la route avec nous. Skull est plus fragile, plus sensible, mais il n'a jamais connu que nous. Nous ne sommes pas seulement sa famille, nous sommes sa vie toute entière. Il ne nous laissera jamais tomber. Quant à moi, j'encaisse. J'ai toujours encaissé aussi loin que je me souvienne. Pourquoi en serait-il autrement aujourd'hui? A la limite, je suis plus indécise quant à ce que nous réserve Kotaké. Elle n'a jamais aimé la fureur du champs de bataille. Ces événements vont soit la conforter dans sa peur des combats, et elle ne nous rejoindra pas, soit lui faire comprendre combien il est essentiel qu'elle nous rejoigne et qu'elle s'améliore. C'est dur à dire."

"C'est vrai que je ne l'ai pas vue quand les parents de votre dresseuse l'ont emportée. La nôtre avait prévu de l'assigner à Sirius, son Noctali."
Après quelques petits bonds, Marine s'assit au bord de la falaise. Sans quitter le coucher de soleil des yeux, elle reprit:

"Je ne m'en fais pas pour elle. Les parents de Lyndia sont de bons maîtres." Un soupir. "Je suis contente que ta maîtresse soit apparue. S'il avait fallu que la mienne survive sans un mentor digne de ce nom, je me serais réellement inquiétée de son évolution."

"Comment ça?"

"Une enfance heureuse, un événement traumatisant, une suite de vie bancale et dénuée d'espoir... ce sont les ingrédients parfaits pour donner naissance à une dépressive ou à une super vilaine. Imagine un peu que ce Némésis ait décidé de l'épargner à la condition qu'elle devienne son esclave. Elle aurait viré tellement aigrie qu'elle aurait finir comme lui. Non, si Lyndia Dukos est le tiers du quart de la personne que Lyn nous vantait, elle est en de bonnes mains."

"Fufufu..."

"Hmm?"

"De bien sages paroles pour un si petit pokémon. Je me serais attendue à une attitude plus sensible."
Marine eut un mouvement qui ressemblait à s'y méprendre à un haussement d'épaules.

"Je les connais. Je sais qu'ils ont tous la force de se relever de cette épreuve. Et qu'avec un peu de temps ils y parviendront. Je leur fais confiance. Et quand ils seront prêts, je serai là également, prête à encaisser à leurs côtés comme avant. Le bénéfice de l'âge je suppose?"

"Hahaha, tu dis ça comme si tu étais plus âgée que ta dresseuse."

"C'est le cas."

"Hein? Attends, tu as quel âge?"

"Soixante-dix-sept ans."

"....."

".....Quoi?"

"Mais... Les pokémon poissons ne sont pas sensés vivre que quelques dizaines d'année?"

"Je te rappelle que j'ai en moi de quoi devenir un dragon. Qui eux peuvent tenir beaucoup plus longtemps."

"Mais.... Mais tu es si..."

"Faible? Tout le monde n'a pas pu avoir la chance d'évoluer aussi jeune que toi. J'ai passé les soixante premières années de ma vie dans l'eau, avec mes semblables, sans jamais avoir à me battre. Comment veux-tu que j'évolue dans ces conditions?"

"Oh."


Encore un silence. Tout au long de la conversation, la Venalgue avait gardé un ton neutre et égal, tandis que celui de son interlocuteur s'était progressivement fait plus hésitant. L'annonce de l'âge de Marine semblait réellement avoir remis en perspective l'intégralité de la compréhension de l'univers dont disposait le Trioxhydre. Une brise fraiche se leva. En contrebas, les vagues vinrent écraser leur écume sur les flancs de la falaise. Ce fut une fois encore Nyx qui brisa le silence religieux qui venait de s'installer.

"Mais du coup..."

"Oui?"

"Je dois te dire "Madame"?....."

"........P'tit con."

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://pa-saison3.forumactif.org/t119-carnet-de-lyndia#342
Lyndia
Justice Aveugle - Papa du forum (つ☯ᗜ☯)つ


Messages : 503
Date d'inscription : 08/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Moonlight Shadow [Solo][Terminé]   Dim 30 Oct - 22:30


Aube du neuvième jour. Le sol du désert était parsemé de points d'impacts profonds, de traces de sable calciné, et la roche adjacente menaçait de s'effondrer tant elle avait subi de coups et d'entailles profondes. Au milieu de ce chaos absolu, Volga et Athos se faisaient face, essoufflés.

"Hehehe... Tu apprends vite... Quel dommage que tu n'aies pas reçu de leçons plus tôt que ça."

"Tseh! Tes flatteries... n'y changeront rien... Je n'en n'ai pas encore fini avec.... avec toi."

Changeant de position, le Scalproie se mit dans une posture que son adversaire reconnut pour être celle qu'il privilégiait quand il utilisait Coup Bas. Loin de s'y fier, le Méga Brasegali se souvint également qu'Athos avait utilisé cette pose pour le feinter, jouant sur ses certitudes pour le mettre au tapis une fois encore. Peu importe ce qu'il racontait maintenant, le Scalproie lui était resté supérieur pendant toute la semaine.

Mais alors que l'oiseau de feu se mettait à son tour en position, debout sur un pied, l'autre jambe levé devant lui, Athos réagit à quelque chose. Il tourna la tête derrière lui, se redressa et reprit une respiration plus calme.

"Un problème ?"

"Il est l'heure."


"L'heure?"


"Ta dresseuse est prête."


......................................................................


"BOIS! BOIS! BOIS! BOIS! BOIS! BOIS! OUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIIIIS !!!!!!"

Ca n'était la deuxième pinte que Skull Kid venait de s'enfiler, et déjà la foule lui en préparait une troisième. Le petit Ténéfix n'avait eu qu'une semaine pour essayer de saisir toute l'étendue de la subtilité du rythme de vie de son compatriote spectrale, mais il était à des années lumières d'égaler Ridley à ce petit jeu là. Bon, Ridley hésitait pas à aller dans la coke et les putes en plus de l'alcool, chose dont il aurait été bien incapable. Mais tout de même!

"Oh merde!" S'éxclama Ridley en se mettant la main sur le front. "Bon! Désolé les mecs, faut qu'on décolle!"

"ET POURKWAAAH CA FE QUE DUEUX VERR TU TDEGONFFKFLE TE UNE TAPETT COM JOA LOL?"

"Ta dresseuse est prête à décoller, mec. Reste finir ta vie comme les autres branques qui trainent ici si tu veux, moi j'décolle! No offense les gars!!"


Une série de doigts d'honneurs plus tard, les deux fantômes avaient payés leur additions et quittaient les lieux afin de regagner l'hôpital. Ou plutôt Skull Kid se laissa trainer par le pied par son homologue qui jurait tout ce qu'il savait de se retrouver encore une fois dans une situation aussi désespérante.

"Mais dukou si tuséai ssa cékon tapeLle?"

"Hein? Heu ouais, j'suppose?"

"Donc tal glardé un lieun... lun lie... un LIEN SPRITITUEL avec les gend dton eqkipe?"

"...."

"*hips*"

"...Ah la salope..."


......................................................................


"Tu es prête?"

"Oui. Je me suis assez doré la pillule et j'ai assez profité de la mer. Et toi aussi. C'est fou à quel point une semaine de vacance a suffi à te faire prendre du bide."

"Tfeuh! La ferme!"
Marine bondit pour infliger un violent coup de queue au visage du Trioxhydre qui venait de lui répondre. "HEY!"

"On respecte ses ainés!"

"...Oui madame..."

"Bien. Alors, on est parti!"


L'épaisse masse sombre du dragon déploya ses trois paires d'ailes avant de s'élever lentement du sol pour se diriger vers la capitale de Maïlys. Son rythme de vol, bien que lent, serait suffisant pour arriver avant midi. Merde, c'était vrai qu'il avait pris du poids en fait....

......................................................................



"Tu es sûre de toi, Lyn?..."

"Oui papa, ne t'inquiète pas. Tu me connais, non? Je ne suis pas du genre à abandonner. Lyndia me dit qu'il y a des solutions, je m'en voudrais toute ma vie de ne pas les essayer. Promis, je rentre bientôt."


Malgré ce qu'elle laissait paraître, elle n'avait pas pardonné à son père. Elle le gratifia des formules de politesses minimum avant de le laisser partir vers les véhicules. Ce dernier déglutit et lança un dernier regard sévère à la rousse avant de conclure:


"S'il lui arrive quelque chose... Je jure sur ma vie que je te retrouverai... Et que je te tuerai."

La Reine Noire acquiesça silencieusement. Devant elle, la jeune dresseuse marchait péniblement, une canne dans la main pour essayer de se repérer. L'ex Championne s'avança pour lui tenir le bras et ainsi l'aider à avancer. Pendant que les parents de la brune allaient décharger la voiture afin de transférer dans celle de Dukos les dernières affaires qu'il avait préparés pour leurs fille, ces deux là avançaient calmement dans le parc de l'hôpital, marchant d'un pas serein vers le portail de la sortie.


"Athéna nous attend pour ce soir à Volucité. Vous devriez bien vous entendre. Avec un peu de chance, elle pourra même t'aider pour ce dont je t'ai parlé."

"Hm! J'ai hâte de la rencontrer. Et de commencer nos entraînements."

"Moi aussi. Au fait, quand j'ai utilisé ton PokéNav pour contacter ta famille, j'ai vu plusieurs messages de certains de tes amies. Bahia et Twinkle en priorité. Veux-tu que je leur réponde?"

"Pas encore... Je ne suis pas encore prête..."


"Je comprends. Mais ne traîne pas trop. Elles pourraient se vexer d'une trop longue... Ah! Attention, prépare-toi à un impact!"


La jeune Lyndia n'eut pas le temps d'enregistrer l'information, ou de demander plus de précisions à sa guide qu'elle sentit une épaisse masse plumée et chaude l'enlacer et la soulever du sol comme si sa vie en dépendait. Elle n'eut aucun mal à reconnaître la poigne passionnée de Volga. De même lorsqu'une petite masse lisse et humide se posa sur son crâne. A main gauche, un ronronnement satisfait lui gela le pied. Ils étaient de nouveau tous réunis. Un sourire ravi naquit sur le visage de l'adolescente, qui contamina aussitôt sa famille et l'ex Championne.

"Hey! Attendez, où est Skull?"

La rousse se tourna vers Ridley qui pointa le muret du doigt. Skull Kid était en train de vomir tripes et boyaux sur un buisson du parc. La Reine Noire jeta un regard mauvais à son pokémon avant de répondre, l'air de rien.

"Il fait le timide. Mais ne t'en fais pas, il va bien."


La dresseuse se rassura de cette réponse, et en rit même. Elle avait souffert et elle allait continuer à souffrir. Mais tout n'était pas perdu. Lyndia Dukos, son idole, et désormais sa mentor, lui avait redonné espoir. Elle pouvait encore s'en sortir.

Trois mois. C'est le temps qu'elle s'était avant de revenir à Maïlys. Qu'elle soit prête ou non, la jeune femme reviendrait. Abattue, dépitée et prête à accepter sa vie d'handicapée, ou plus forte que jamais, galvanisée par le feu d'une énergie nouvelle née de son accident.

Elle avait frôlé la mort, elle avait perdu la vue.

Malgré tout, il était trop tôt pour abandonner.

[spoiler=Terminé]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://pa-saison3.forumactif.org/t119-carnet-de-lyndia#342
 
Moonlight Shadow [Solo][Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Un soupir vient souvent d'un souvenir ... [solo, terminé]
» Un anniversaire, une nostalgie [Solo] [Terminé]
» Carried away by a moonlight shadow ♫ (Xaldin)
» Enfin une issue [SOLO] (terminé)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: