Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume

AuteurMessage
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
Lyndia
Justice Aveugle - Papa du forum (つ☯ᗜ☯)つ


Messages : 503
Date d'inscription : 08/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Lun 24 Oct - 23:33

Lyndia fut beaucoup moins détendue que Bahia à l'arrivée des Némésis autour d'elle. Le bref souvenir du probable Commandant qui l'avait laissé à l'article de la mort était toujours frais dans sa tête et elle n'eut qu'une envie à l'arrivée du fourgon de la Team : dégainer et leur défoncer la gueule le plus fort possible. Sans l'impératif regard noir de la chercheuse, elle ne se serait pas retenue. Bien moins mature que cette dernière, la jeune fille ne comprit d'ailleurs pas le moins du monde ce que cherchait à faire la Némésis en distribuant des soins. Gagner la sympathie du public? Ils pensaient vraiment que ça marcherait? Les gens étaient pas aussi idiot, quand même......... si?

Le doute qui s'installa dans son esprit n'eut pas le temps de germer puisque Bahia prit les devant en décidant de leur nouvelle destination.

Et quelle destination...

Dans ce temple en ruine la jeune dresseuse ne parvint plus à dissimuler sa peur et l'aura terrifiante qui régnait ici bas semblait peser physiquement sur le corps frêle de la brune. Lyndia agrippa la manche de Bahia. Ce geste lui fit réaliser dans quelle condition la rousse se trouvait alors. Elle aussi paniquait. Plus que jamais. Il fallait fuir. Faire demi tour et quitter cet enfer au plus vite. C'était l'unique chose raisonnable à envisager. Mais quand elle voulu exprimer ce souhait par des mots, Lyndia en fut parfaitement incapable.

Son esprit de dresseuse, son envie d'aventure, son ambition de grandeur, tous ces sentiments hurlaient dans son crâne qu'il lui fallait continuer d'avancer. Ne pas faire attention à ses jambes qui flanchaient, ne pas se soucier des battements sourds de son coeur contre sa poitrine qui commençaient à lui faire un mal de chien, prendre le temps de respirer et de se calmer, et continuer d'avancer. Et elle se doutait bien que la curiosité scientifique de Bahia en faisait autant.


"P... Passe derrière moi."


Sa voix, qui s'était voulue sûre et déterminée, avait commencée une octave trop haut, trahissant sans mal les émotions que Lyndia cherchait à dissimuler. D'un geste faussement détendu elle libéra Volga qui n'eut qu'à expirer pour que les flammes de ses avant bras ne se déploient de parts et d'autres de la cage d'escalier, éclairant le chemin. L'humidité dans cette section du temple était très désagréable. Lyndia remercia la chaleur rassurante qui émanait de son pokémon et qui n'eut aucun mal à englober le petit groupe.

Elles descendirent... Longtemps. Au final les escaliers se séparèrent en plusieurs sections toutes aussi humides les unes que les autres. Lyndia pouvait entendre des voix et des sons venir d'une des sections, et décida qu'il était plus sage de ne pas chercher la compagnie d'illustres inconnus lors de ce périple souterrain, bien assez dangereux comme ça.

Finalement, les deux jeunes femmes et leurs pokémons débouchèrent dans une vaste pièce aux murs recouverts de mousses, au sol recouvert de nombreuses flaques d'eaux, et décorée de sculptures rongées par le temps et abimées par les secousses sismiques. Ce qu'elles étaient sensées représenter n'était pas identifiable. Volga s'avança vers une vieille torche de métal tombée au sol avant de la redresser et d'allumer le fond de poudre qui trainait au fond avant de prospecter le reste de la salle dans l'espoir de trouver d'autres potentielles sources de lumières.

Une à une des portes menant à des escaliers toujours plus nombreux se firent visibles. Certains montaient, d'autres descendaient... Ce temple était un labyrinthe improbable qui retenait désormais en ses murs des dizaines de curieux attirés par le phénomène. Ici, Lyndia et Bahia étaient seules. Mais il émergeait des nombreux passage de la pièce des sons divers et variés, probablement générés par les autres explorateur des ruines de Grei, comme des murmures ou des chants glauques accompagnés ça et là par des bruits plus forts, plus sourd, comme si certains continuaient à se battre.

C'était super flippant.
Récap:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://pa-saison3.forumactif.org/t119-carnet-de-lyndia#342
Compte Narrateur
Il était une fois...


Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2016

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Lun 24 Oct - 23:33

Le membre 'Lyndia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé Progression' :


--------------------------------

#2 'Dé Dégât' :


Modéré



Date
Equipe
ActionProgression
24/10/2016PNJ
Une étrange aura vous oppresse !
Vous prendrez +5% dégâts à chaque lancer jusqu'à ce que les dés de dégâts soirent remis à leur état normal.
20%
Revenir en haut Aller en bas
Bahia
Waifu officielle de Lyndia Théna


Messages : 189
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Mar 25 Oct - 13:02

Lyndia avait choisi le chemin moisi, la rousse suivant sans un mot. Un peu de lumière la rassurait, mais à peine. C’était surtout la présence de son Blindépique qui lui permettait de tenir la pression, celui-ci posant sa main sur son épaule alors qu’elles commençaient à descendre. La cadette était devant avec son Braségali et le colosse végétal fermait la marche, sa carapace formant un bon rempart pour les attaques surprises par derrière. Malgré la peur d’être prise dans un sandwich entre deux ennemis, rien de tel ne se produisit. Au contraire, l’endroit était… étrangement tranquille. Si on oubliait les complaintes lointaines de d’autres aventuriers, c’était presque trop silencieux. La tension était à couper au couteau et chaque fois que l’handicapée descendait une marche de plus, elle avait l’impression que des mains invisibles se refermait sur elle. Par deux fois elle dû prendre le temps de s’arrêter quelques secondes, réussissant après plusieurs essais mentaux à se débarrasser de la panique qui voulait prendre contrôle de son corps. Un pied devant l’autre. Et encore. Et encore. Bahia respirait plus fort que ce qu’elle croyait, se forçant à souffler par le nez. L’humidité ambiante la faisait frissonner malgré la chaleur dégagée par Volga, toutes sortes de pensées défilant dans son esprit. Elle aurait presque préféré que des Pokémons les attaquent, au moins pour se changer les idées. La main serrée sur sa canne, elle fut contente d’enfin déboucher sur autre chose. La pièce était grande, sa poitrine semblant moins comprimée en ayant enfin de quoi se mouvoir librement. S’avançant vers le centre de la pièce, elle sursauta lorsque la lumière devint plus forte. Le Pokémon de Lyndia avait trouvé de quoi illuminer l’endroit, la présence d’une telle luminosité la rassurant aussi. Se tournant vers Cogneur, celle-ci fut surprise de le voir gigoter. Que se passait-il ? Le colosse grogna, cherchant visiblement à faire sortir le Salamèche de sa carapace. Se dépêchant de lui porter assistance, Bahia agrippa le reptile, l’extirpant de sa protection. Ce qu’elle vit lui vrilla le cœur, celle-ci ne sachant pas quoi faire sur le coup.

L’aura semblait avoir son effet sur le petit Pokémon, qui geignait et pleurait. Il gigotait dans les bras de la rousse, qui tentait de le calmer. Seulement le voir dans un tel état de détresse était en train d’influencer celui de la chercheuse, qui était déjà au bord du gouffre. Elle aurait aimé lui offrir la délivrance d’une stase au sein d’une Pokéball, mais il appartenait à quelqu’un d’autre, c’était peine perdu. L’handicapée se traita d’idiote, se disant qu’elle aurait dû chercher la ball dans l’appartement. Voyant le visage figé et livide de sa compagne, le chromatique se dépêcha de reprendre le Salamèche. Bahia resta stoïque quelques secondes, comme si le Pokémon était toujours dans ses bras. Le reptile de feu parût se calmer légèrement dans les paumes ouvertes de Cogneur, qui semblait désolé de le voir dans cet état. Il fit sortir une liane de sous sa carapace, fouillant dans le sac de sa dresseuse alors qu’elle reprenait ses esprits. Il en sortit une fiole avec une poudre bleue à l’intérieur, endormant le rescapé. Celui-ci referma les yeux et arrêta de bouger, plongé dans un profond sommeil. C’était tout ce qu’ils pouvaient faire pour l’instant, la demoiselle regrettant de ne pas avoir penser à le laisser en dehors des ruines. Elle n’avait pas été assez intelligente pour la ball, elle ne pouvait pas s’attendre à l’être assez pour ça. Passant une main nerveuse dans ses cheveux, Bahia repoussa ses étranges pensées, passant d’un pas robotique devant les autres portes. Ils étaient pris dans un labyrinthe. Un bruit étrange non loin de là fit sursauter la demoiselle, celle-ci reculant rapidement vers le colosse végétal.

-‘ Tu… tu as entendu ça ? ‘

Le Blindépique était aux aguets, observant le reste de la pièce. Rien ne se produisit malgré la peur de l’handicapée, qui était en train de se demander si cet endroit ne rendait pas fou. Désireuse de continuer leur aventure très agréable, la chercheuse décida de s’occuper l’esprit en réfléchissant au meilleur chemin à prendre. Observant les statues à peine reconnaissable, celle-ci cherchait un moyen de découvrir un message ou un moyen de connaitre la bonne porte à prendre. Cela dura de nombreuses minutes alors qu’elle arpentait l’endroit, suivi de près par son garde du corps. Un nouveau raclement la fit déglutir de travers, manquant de s’étouffer. Elle se tourna encore vers son compagnon, terrorisée.

-‘ Tu l’as entendu cette fois-ci, non !? ‘

Non, il n’avait rien entendu. La mine inquiète qu’il arborait la rendait malade. Elle avait l’impression d’être une enfant qui ne servait à rien, elle qui aurait dû au moins comprendre un minimum les signes des ruines. Elle était chercheuse, c’était le minimum pour elle de deviner ce qui se rapprochait le plus de sa profession. Frustrée, elle se força à continuer, ignorant à présent tous les bruits qui venaient à son oreille. Elle remarqua qu’une des portes avait plus de mousses que les autres, le bruit de l’eau s’égouttant laissant sous-entendre qu’il y avait peut-être une source souterraine quelque part. Certains dessins des murs se répétaient à cet endroit, la poussant encore plus à considérer cette option. Voilà, elles prendraient ce chemin. Tout irait très bien. Elle fit signe à sa cadette de venir voir, hésitant avant de s’engager dedans. Elle entendit une nouvelle fois un raclement, mais cette fois-ci, le garda pour elle, la tête calée dans les épaules. Continuer, toujours plus loin. Contrairement à la dernière, le nouvel escalier était assez large pour les deux demoiselles, Bahia ne laissant pas la chance à Lyndia de se retrouver de nouveau toute seule devant. Tant que Cogneur fermait la marche, elle était rassurée. La gorgée toujours enflée, elle parla d’une voix sifflante.

-‘ Dépêchons nous. ‘

Récap:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Compte Narrateur
Il était une fois...


Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2016

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Mar 25 Oct - 13:02

Le membre 'Bahia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Soin' :
Revenir en haut Aller en bas
Lyndia
Justice Aveugle - Papa du forum (つ☯ᗜ☯)つ


Messages : 503
Date d'inscription : 08/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Mar 25 Oct - 13:26


Lyndia acquiesça silencieusement. Ni elle ni Bahia n'étaient rassurée de devoir s'aventurer toujours plus profondément dans ce dédale antique. Volga avait trouvé une torche qu'il avait allumé et confié à sa dresseuse pour disposer d'une source de lumière supplémentaire lors de leur exploration. En dépit de l'humidité, la chaleur et la lumière commencaient à calmer Lyndia également. Elle reprenait le contrôle de ses pensées. Et se rendit alors compte de quelque chose.

"Ah! Attends! J'y ai pas pensé plus tôt à cause de tout ça mais tiens."

Lança-t-elle alors à Bahia en fouillant dans son sac pour en sortir une pokéball. Et oui, elle était dresseuse après tout. Des pokéball vides, elle en avait un stock colossal. Bien qu'elle ne se soit pas encore décidée sur comment compléter son équipe, elle savait qu'il valait mieux être préparé. Et dans le cas présent, même si ça n'était pas pour elle, le petit Salamèche avait l'air d'avoir franchement besoin de se stabiliser. Et surtout ce serait une source d'angoisse en moins pour la chercheuse.

Avant la suivante.

Car à peine l'adolescente avait-elle confié à son amie la sphère qu'elle venait de sortir de ses affaires que ses jambes se dérobèrent sous son poids et qu'elle tomba lourdement, récupérée de justesse par les réflexes de son Méga Brasegali qui la regardait, interdit. Elle était consciente, mais sa respiration était forte et son visage commençait à suer à grosse goutte en dépit de la tiédeur de l'endroit.

Tout cela avait été trop pour son corps. L'adrénaline avait encaissé la fatigue des combats, effacé la douleur de son rythme cardiaque effréné et lui avait même fait oublier qu'elle n'avait rien avalé depuis le matin même. Le resto prévu avec Bahia n'avait pas pu se faire à cause de ce foutu brouillard, et Lyndia était désormais si affaiblie que son corps l'abandonnait. Quelques minutes de répit, c'est tout ce qu'il avait fallu à la pauvre dresseuse pour perdre le contrôle de ses membres et tomber, à demi évanouie, dans les bras de son pokémon. Ce dernier l'assit sur une marche d'escalier, dos au mur, en poussant un rugissement inquiet.


"T... T'en fais pas... Ca va... aller..."


La main crispée sur sa poitrine trahissait la réalité de la situation. Son coeur et ses poumons la brûlaient. Sa gorge serrée lui donnait un mal de chien à respirer et à déglutir. Elle avait besoin de repos, certes, mais également d'autres soins, même mineurs, que ni elle ni son pokémon ne pouvait lui prodiguer. Elle était arrivée à New Lakit moins malade que Bahia, et la voici désormais en un bien plus mauvais état. Cette idée la fit culpabiliser au plus haut point.

"D... déso..." Essaya-t-elle de murmurer à son amie, mais les mots s'évanouirent dans les ténèbres. Elle était toujours consciente, mais commencait à dangereusement flirter avec Morphée dans une situation qui ne le tolérerait pas.
Récap:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://pa-saison3.forumactif.org/t119-carnet-de-lyndia#342
Compte Narrateur
Il était une fois...


Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2016

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Mar 25 Oct - 13:26

Le membre 'Lyndia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé Progression' :


--------------------------------

#2 'Dé Dégât' :


Modéré
Attention a rajouter +5% aux 5% annoncés par le dé
Revenir en haut Aller en bas
Bahia
Waifu officielle de Lyndia Théna


Messages : 189
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Mar 25 Oct - 16:52

La situation commençait à devenir désespéré.

Un élan de panique souffla de nouveau sur les pensées de la chercheuse, celle-ci se figeant alors que Lyndia tombait. Que se passait-il? Elle n’avait même pas eu le réflexe de l’aider sur le coup, trop surprise par ce qui se produisait. Ce ne fut que lorsque son Braségali la plaça dans les escaliers que la rousse reprit ses mouvements, qui n’avaient rien de fluide. Elles étaient prises dans un labyrinthe démoniaque à je ne sais pas combien de mètres sous terre, ce n’était pas le moment de faiblir. Les dents enfoncés dans sa gencive au point ou un gout âcre se glissait dans sa bouche, l’handicapée déposa son sac au sol avec un bruit mat. Les raclements qu’elle entendait depuis tout à l’heure étaient devenus plus fort, comme des bourdonnements au fond de ses oreilles. Essayant du mieux qu’elle le pouvait de passer par-dessus, Bahia plia difficilement un genou, le posant au sol pour être plus à la hauteur de sa cadette. La sueur, la main crispée sur la poitrine… était-elle en train de faire une crise de panique ? Ou un simple moment de faiblesse ? Tout ce qui s’était produit à la surface venait de leur rentrer dedans à toute allure, seul l’urgence de la situation l’empêchant de s’écraser au sol à son tour. Premièrement, respirer. Deuxièment, observer. Pour être capable de garder toute sa sanité dans ce lieu maudit, la rousse prenait le temps d’énumérer dans sa tête ce qu’elle faisait et voulait faire. Ses yeux se promenaient à gauche et à droite, cherchant une solution. Cogneur s’était rapproché à son tour, le Salamèche toujours dans les bras. Dans sa tête, Bahia s’imaginait attachée sur un poteau, en plein milieu de la mer. La marée était en train de lui dépasser les épaules, celle-ci ne pouvant comprendre ce qui se produirait si l’eau dépassait sa tête. Les mains tremblantes, elle vidait une partie de son sac dans les escaliers, haletante. Elle cachait beaucoup de chose là-dedans et avec un peu de chance, trouverait ce qu’il fallait.

-‘ … de la bouffe… des médicaments… de l’eau… ‘

Elle déposait devant Lyndia tout ce qu’elle trouvait et croyait qui serait correct, que ce soit une boite de biscuit, des extraits de plante pour l’anxiété et l’énergie, une bouteille d’eau en plastique toute écrasée mais pleine… elle déposa même son contenant avec ses antidouleurs, qui étaient reconnus comme étant assez puissants. Cela risquait de l’assommer encore plus si elle en prenait, mais Bahia n’y pensait même pas. Le plus important, c’était de ne pas souffrir. Si c’était pour mourir dans cet endroit, autant le faire complètement dans l’espace. Cette pensée la fit déglutir de travers, celle-ci prenant la bouteille d’eau sans aucune assurance. À présent qu’elles étaient dans cette situation, la jeune femme se rendait compte que l’endroit ressemblait à la grotte ou elle avait failli mourir. C’était la pire idée qui pouvait sortir de sa tête en ce moment. Manquant de lâcher la bouteille, elle se redressa d’un coup, le visage tout aussi mouillé que sa cadette. Le Blindépique avait déposé le reptile et agrippa la rousse, essayant de la calmer. Mais rien n’y faisait. Les raclements qu’elle entendait, ils lui rappelaient ceux d’un Onyx frottant son corps sur la pierre. Un gémissement s’échappa de ses lèvres, alors que le colosse commençait à perdre lui-même de son calme. Puis, quelque chose se produisit. Le silence revint dans sa tête et seule une voix résonna à l’intérieur. L’expression de l’handicapée devint neutre, alors qu’elle se défaisait de la poigne du Blindépique. Sans un mot, elle fit sortir de son sac un étrange collier à billes, où se trouvait une gemme sésame. Cogneur devina après quelques secondes ce qu’elle se préparait à faire et grogna, hésitant visiblement à lui enlever le collier des mains.

-‘ Platon, méga-évolue. ‘

Sortant lentement de son ombre renvoyé par la torche, un Ectoplasma translucide et rieur se rapprocha de la rousse. Une bulle l’enveloppa et, dès qu’il fut complètement transformé, la scène devint plus bizarre qu’elle ne l’était déjà. Il se colla à la chercheuse en disparu, fusionnant avec son corps. Une aura mauve entoura le duo pendant quelques secondes, le visage de Bahia se crispant.

Bouh, le retour :
 

C’était terminé. La demoiselle avait repris son apparence normale, ou plutôt, donnait l’impression que. Cogneur de son côté était clairement furieux, agrippant sans ménagement le bras de la possédée. Celle-ci lui jeta un regard en coin sans émotion, sa voix résonnant dans les escaliers. Celle-ci était plus morne et grave qu’à l’habitude, faisant sursauter le colosse végétal.

-‘ Qu’est-ce que tu préfères ? Qu’on vire folle ? On doit aider Lyndia et descendre, je ne peux pas le faire toute seule. N’est-ce pas mieux de prendre un moindre mal contre un grand ? ‘

Le Blindépique fulminait toujours, mais lâcha le bras. Bahia avait raison : en utilisant l’étrange spectre, elle créait un tampon dans sa tête. Si la peur et la panique étaient toujours présentes, elles ne prenaient pas complètement le dessus. Platon agissait comme un filtreur, aidant à repousser les pensées négatives à un niveau plus acceptable. C’était lui qui lui avait donné l’idée et la chercheuse avait été tellement désespérée qu’elle avait acceptée sans réfléchir. À présent, elle devait vivre avec les conséquences, qu’elle croyait moins grande que de mourir bêtement ici. Si elles s’en sortaient, Bahia serait prise dans une chaise roulante pour quelques jours. L’énergie dépenser pour maintenir cet état était grand, mais c’était mieux que l’idée de rester à jamais entre ses murs. À présent que ses pensées étaient plus lucides, la rousse accrocha sa canne sur le piquant de Cogneur, se penchant sans trop de problème vers sa cadette. Elle se fichait complètement si la scène l’avait effrayée, ce n’était pas le moment de prendre des pincettes. L’handicapée elle-même avait encore du mal à comprendre ce phénomène, elle qui ne l’avait utilisée que deux fois avant cela. L’Ectoplasma de sa mère cachait bien des surprises…

-‘ Lyndia ? Je vais m’occuper de toi et descendre avec Cogneur. Tu vas rester ici et te reposer. ‘

Sa voix était plus ferme et ses yeux vibraient. Elle fit sortir ses Pokémons, laissant Rubis, Duchesse et Mercure proche d’elle. Ils allaient aider à monter la garde, la demoiselle espérant que les liens psychiques de sa lune suffirait dans cet endroit. Elle s’occupa ensuite de la cadette, espérant que cela irait mieux. La forcer à boire, à manger. Vérifier son état général. Elle n’était pas médecin, mais ses bases en biologie et quelques cours de premiers soins l’aidaient dans son osculation.
Récap:
 

EDIT:
 

_________________



Dernière édition par Bahia le Mar 25 Oct - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Compte Narrateur
Il était une fois...


Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2016

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Mar 25 Oct - 16:52

Le membre 'Bahia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Soin' :
Revenir en haut Aller en bas
Lyndia
Justice Aveugle - Papa du forum (つ☯ᗜ☯)つ


Messages : 503
Date d'inscription : 08/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Mer 26 Oct - 0:55

Lyndia ne vit ni ne comprit ce qui arrivait à Bahia. Pour elle, le monde extérieur se résumait désormais à de vastes taches de couleurs floues tandis que sa tête et son corps étaient assaillies de pointes de douleurs qu'elle ne parvenait même pas à exprimer. Son esprit était juste assez éveillé et réactif pour se rendre compte de ce qui lui arrivait, sans pour autant pouvoir réagir en conséquence. Etait-ce à cela que ça ressemblait le fait d'être aveugle? Ou paraplégique? Quel cauchemar... Elle voulait hurler, se lever, fuir... en vain.

Ca n'est que lorsqu'elle sentit la présence de Bahia à ses côtés qu'elle se calma. Le récipient qui fut porté à ses lèvres apaisa ses lèvres sèches et forca son corps à avoir le réflexe de détendre sa gorge pour ne pas s'étouffer. Le liquide circulant librement dans son oesophage, les cloisons respiratoires se détendirent à leur tour et son souffle se stabilisa. De là, son coeur commença lentement à reprendre un rythme plus serein. Il y avait quelque chose avec l'eau. De la nourriture? Des médicaments? Impossible a dire, mais sa tension redescendait et ses sensations lui revenaient une à une. Les derniers propos de la chercheuse, qui étaient arrivés à ses oreilles sans avoir été compris, furent lentement interprétés par son cerveau. Lyndia ouvrit un oeil et secoua négativement la tête avant d'essayer de se lever. Une main ferme l'en empêcha. Elle était même pas foutu de dire si c'était celle de son amie ou de Volga.

Elle avait clairement encore besoin de repos, mais son état s'était stabilisé et elle reprenait peu à peu conscience. Levant un regard fatigué vers sa partenaire, la jeune femme parvint à articuler quelques mots qui lui engourdirent la langue :


"Désolée... Fonce... je te... rejoins..."


Aux côtés de Volga, elle savait qu'elle ne risquait rien. Juste un peu de repos... le temps que son sang circule de nouveau de façon fluide dans l'ensemble de ses muscles... c'était tout ce qu'il lui fallait...

Récap:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://pa-saison3.forumactif.org/t119-carnet-de-lyndia#342
Compte Narrateur
Il était une fois...


Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2016

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Mer 26 Oct - 0:55

Le membre 'Lyndia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé Progression' :


--------------------------------

#2 'Dé Dégât' :


Modéré
Revenir en haut Aller en bas
Bahia
Waifu officielle de Lyndia Théna


Messages : 189
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Mer 26 Oct - 1:25

Bahia laissa tous ce qu’elle avait sorti de son sac à la portée de main de Lyndia, expliquant brièvement au Braségali ce qu’il devait surveiller, d’abord le pouls, mais aussi veiller à ce qu’elle ne s’étouffe pas s’il lui redonnait à manger. Elle lui donna aussi une fiole verte, lui disant de le tenir sous le nez de sa dresseuse si elle se sentait nauséeuse ou si elle repartait dans les bras de Morphée. Cela sentait mauvais, oui, mais il y avait d’autres propriétés à l’étrange poudre. Secret professionnel. Le plus important, c’était qu’elle reste éveillée et cela s’en chargerait un moment. Puis, après avoir finalement décidée de rappeler deux de ses compagnons, elle expliqua à son Séléroc la marche à suivre. Celui-ci semblait hypnotisé par la demoiselle, sentant la présence du spectre dans son esprit. Après avoir répétée deux fois juste pour être sûre, elle laissa sa cadette et Mercure derrière, espérant que les liens psychiques qui les liaient fonctionnerait ici. Rien n’était moins sûr et l’handicapée ne chercha pas à faire de test, il fallait garder l’énergie du Pokémon psy pour les urgences. Toujours sans sa canne, la possédée se mit à descendre, Cogneur tenant la torche derrière elle. Elle espérait sincèrement que celle-ci ne s’éteindrait pas en chemin, parce qu’elle n’avait pas de moyen de la rallumer. Le Salamèche avait été remis dans la carapace, Bahia ayant momentanément oublié la Ball donné par sa cadette, trop paniquée devant son état. Le chromatique avait un air bourru sur le visage mais avançait au même rythme, toujours fâché que Bahia prenne la décision d’ouvrir son esprit à l’Ectoplasma. Il avait servi une meurtrière, ce spectre n’avait clairement rien de bon. Seulement, si cela permettait à la rousse de ne pas perdre la tête… Il règlerait ce problème plus tard. Un seul à la fois. La chercheuse espérait sincèrement que rien n’arriverait à Lyndia pendant qu’elle se remettait, jusqu’à maintenant la descente dans les ruines avaient été assez tranquille. Bien vite, elle ne vit plus la brune, continuant son chemin dans les entrailles de l’enfer.

Plus de raclement dans le fond de sa tête, plus de peur. La noirceur ambiante et surtout le bruit de l’eau non loin de là était presque agréable après cette purge dans la pièce d’avant. Son rythme cardiaque avait repris son état normal et la chercheuse recommençait à réfléchir sans accroc. Elle était une scientifique nom de dieu, il fallait qu’elle trouve une logique quelque part, un signe. Plus elle s’enfoncait, moins les sons se rendaient jusqu’à eux. Les voix des autres aventuriers semblaient devenir de l’histoire ancienne, ce qui n’était pas plus mal. Qui sait qui d’autre était descendu dans cet endroit… et surtout, qui sait ce qui se cachait au fond de ses ruines. Un frisson la traversa à cette idée, une vague de peur remontant du fond de son esprit. Le ricanement caractéristique de l’Ectoplasma la fit sursauter et elle faillit glisser sur de la mousse humide, Cogneur la rattrapant en grognant. Oh, il aimait sentir sa peur. Tout comme cet endroit, il se nourrissait des émotions négatives de son hôte. À croire qu’ils faisaient compétition. Débouchant enfin sur une autre pièce, la rousse se figea au pied de l’escalier de pierre.

-‘ … bordel… ‘

Il y avait encore une fois des statues, mais elles étaient… légèrement plus oppressantes que les précédentes. Malgré les dégâts dû au temps, il y avait quelque chose de malsain dans leur forme et leur prestance. Il y avait aussi une sorte de bassin au milieu, l’eau terminant sa course là-bas. Pour éviter de faire trop de chemin avant que la cadette ne revienne – bien sûr, elle reviendrait, c’était évident -, la chercheuse décida de passer un moment ici, histoire de réellement observer ce qui se passait. Marchant normalement parmi les vestiges des ruines, elle s’arrêta à chaque détail qui l’intéressait, se posant une foule de questions. Pourquoi, principalement. Cogneur suivait sans un mot, vérifiant souvent que la torche ne lâcherait pas en chemin. Après avoir fait le tour, l’handicapée s’arrêta proche du bassin, observant l’eau trouble. Un bruit attira son attention et, aux aguets, le duo retint son souffle.
Récap:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Compte Narrateur
Il était une fois...


Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2016

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Mer 26 Oct - 1:25

Le membre 'Bahia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Prospection Objet' :


Date
Equipe
ActionProgression
24/10/2016PNJ
Les Zarbi arrêtent de vous victimiser par peur de l'Ectoplasma !
Les dés de dégâts sont remis à leur état normal.
20%
Revenir en haut Aller en bas
Lyndia
Justice Aveugle - Papa du forum (つ☯ᗜ☯)つ


Messages : 503
Date d'inscription : 08/03/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume   Mer 26 Oct - 19:25

Sans la panique, sans les bruits de pas irréguliers et maladroits de la chercheuse, sans les épines du Blindépique qui se frottaient aux murs et aux plafonds, tout était tellement silencieux. Seule le mince crépitement des flammes dorsales de Volga brisait le calme onirique qui régnait ici bas. Lyndia se calmait. Lentement mais sûrement, elle reprenait le contrôle de ses sens. Par moments, son Brasegali portait quelque chose à ses lèvres, obéissant aux directives de la rousse pour l'aider à se remettre le plus vite possible. Ca n'étaient que des premiers soins bien sûr. Dieu merci son état ne nécessitait rien de plus.

Lyndia laissa retomber sa tête en arrière, contre le mur, en poussant un soupir de soulagement. Sa main se referma et se déplia deux ou trois fois quand elle voulut s'assurer que son corps lui répondait à nouveau. Elle avait des fourmis dans les jambes et le bout des pieds, signe que son sang recommençait à circuler normalement également. La dresseuse gratifia son pokémon d'un sourire rassurant.


"Heureusement que tu es là."
Conclut-elle. Volga bomba le torse, fier d'avoir pu aider sa maîtresse, mais aussi et surtout pressé de faire oublier au monde l'évidente panique qu'il avait ressenti pendant un moment.

Quelques minutes supplémentaires s'écoulèrent avant que Lyndia n'ose essayer de se relever. Le Brasegali se pencha pour l'aider, mais elle le repoussa. Si elle ne pouvait pas se redresser toute seule, elle ne pourrait pas marcher, et encore moins courir si la situation l'exigeait. Et auquel cas, autant rester assise encore un peu. Cela se passa néanmoins sans trop de problème. Une fois debout, la jeune fille poussa un soupir rassuré et s'essuya le front d'un revers de main. Sa robe bleu clair était foutue. La terre, la poussière et la flotte qui s'y étaient accumulées pendant qu'elle était assise dans la boue de ce foutu escalier risquaient bien d'avoir du mal à partir. Certains morceaux de la maille avaient même commencé à s'effiler. L'adolescente fit la moue avant de relever la tête vers son pokémon.


"Bon... bah autant continuer hein, que tout ça n'ait pas été pour rien."
Volga la regarda, inquiet. "Quoi? T'as peur? Si y'a du danger, tu pourras me protéger nan? Ou alors tu t'en sens pas le niveau?"

Elle en avait trop dit. Le Méga Brasegali rugit de frustration avant de lui emboiter le pas, reprenant le chemin qu'avait emprunté Bahia, guidé par la lune flottante toujours à leur côtés. Lyndia se permit d'ailleurs de poser une main sur l'astre nocturne et de lui dire avec un sourire :

"Dis à ta maîtresse de ne pas bouger. On devrait la rejoindre d'ici peu."

En effet le groupe gagna rapidement la salle humide où Bahia et Cogneur s'étaient arrêtées. Lyndia voulut la rassurer, lui sauter au cou pour lui montrer que tout allait bien, mais lorsqu'elle arriva la chercheuse semblait... attentive. Comme si elle avait entendu ou vu quelque chose qui l'inquiétait. L'adolescente ne dit rien et s'arrêta, craignant de déranger la concentration de son amie en se manifestant. A défaut de parler, la brune fixa toutefois sa camarade, et plus précisément la jambe de cette dernière.

...C'était elle ou Bahia n'avait plus sa canne?


Récap:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://pa-saison3.forumactif.org/t119-carnet-de-lyndia#342
 
[Lyndia + Bahia]Lakit dans la brume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le manoir dans la brume
» Perdue dans la brume... - Feat Asumi
» Plumes dérivant dans la brume [Serafim Vs Lydia]
» Dans la brume... (Jour VII)
» Un ourson perdu dans la brume [Libre - Pv Kakeshuou Samui]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: