Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Meilys : Ses ruines, ses teams, ses gens cheloux... [Amelle]

AuteurMessage
Ieta Ao
~°The Dark*Star°~


Messages : 27
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 20

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Meilys : Ses ruines, ses teams, ses gens cheloux... [Amelle]   Sam 22 Oct - 11:29

L'air tiède marin soufflait sur le navire qui ralentissait progressivement son allure alors que les passagers reprenaient vie les uns après les autres, regroupant leurs affaires et s'approchant des barrières de sécurité du bateau afin de pouvoir admirer les côtes de l'île qui s'approchait lentement, scintillant sur l'horizon comme un océan de perle alors que les hautes montagnes cracheuses de lave de Meilys se dressaient fièrement au-dessus de se spectacle impressionnant.

C'était allongé sur un transat laissait à disposition des passagers, sa veste noire sur le visage et dormant à poings fermés, que nous retrouvons notre héros à la chevelure ébène. Maiki et Zeymah jouant autour de lui en prenant garde à ne pas réveiller leur dresseur qu'ils savaient de mauvais poils s'il était réveillé brutalement, sur le dossier du transat en plastique plan était assis Rikan qui assistait à la soudaine suractivité des humains. Intrigué, il escaladait le mur de métal qui se trouvait derrière lui en s'aidant des tuyaux et autre éclairage afin d'atteindre l'étage du dessus, lui permettant d'apprécier la vue qui attirer les autres passagers, comprenant alors pourquoi ils étaient emplis de tant d'enthousiasme.

Ce laissant aller lui aussi à un excès de bonne humeur dût à la fin du voyage éminent, le bébé pokémon se laissait tomber en contre bas, atterrissant lourdement sur l'estomac de son dresseur qui se réveillait dans un râle de douleur et de surprise. À la différence de ses deux autres compagnons de voyage, Rikan n'avait pas calculé la potentielle réaction d'Ieta, surpris par son énervement soudain, il partis immédiatement se cacher dans sa pokéball, laissant les deux autres subir la mauvaise humeur de leur dresseur qui ne parvint à se calmer que lorsque le ferry arrivait enfin à bon port, affichant un regard encore plus froid et meurtrier qu'à son habitude.

Mais malgré ses quelques désagréments, le jeune dresseur était finalement arrivé à Meilys, île touristique aux ruines multiples et aux soucis politiques liés aux Team semblant s'enchaîner les unes après les autres sans temps mort. Sortant son Pokématos attaché à sa ceinture machinalement, Ieta se rendait compte que celui-ci n'aurait aucune utilité ici tant qu'il n'aurait pas trouvé un moyen de le mettre à jour, n'arrivant tous simplement pas à capter les ondes émises localement... Normal quoi.

Rangeant son gadget en soupirant, le dresseur avec son Héricendre et son Evoli sur les épaules portait son attention à l'immense ville portuaire qui lui faisait face, les touristes affluant de nombreux navires mouillant dans ce port d'une taille plus que respectable. Ne sachant trop où aller, Ieta s'apprêtait à partir à la recherche d'un Centre Pokémon, meilleur endroit pour commencer son périple de son point de vu, lorsqu'une petite forme venait lui rentrer dans la jambe.

La petite forme se trouvait être une petite fille de moins de dix ans, le regard perdu et effrayer, qui fondit en larmes en croisant le regard du ténébreux qui se trouvait être pris au dépourvu devant le regard inquisiteur des passants. Ce baissant afin de se retrouver à sa hauteur, le jeune homme essayait de calmer la petite demoiselle tant bien que mal, lui rappelant pourquoi il avait toujours évité les jobs demandant de s'occuper d'enfants...


-Calme-toi, calme-toi, il ne faut pas pleurer comme ça, tu vas m'attirer des ennuis...

Un voyage qui commençait sur les chapeaux de roue en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Amelle Seele
Meh Meh


Messages : 245
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Meilys : Ses ruines, ses teams, ses gens cheloux... [Amelle]   Dim 23 Oct - 16:52

Aujourd'hui était un jour plutôt spécial pour Amelle. En effet, sa soeur la rejoignait de Almia à Maïlys pour commencer son travail de Ranger… Ca n'enchantait pas la dresseuse que sa sœur ait choisi cette région pour débuter son activité, mais elle ne pouvait rien y changer : il fallait qu'elle garde un œil sur elle et qu'elle évite qu'elle se mette dans une situation difficile. Elle en avait la responsabilité, elle n'allait pas la lâcher d'une semelle… Façon de parler. Elles avaient leurs travaux et ça l'étonnerait que sa sœur reste tout le temps au même endroit. Soupirant en y repensant, Amelle attendait sur le quai où commençait à débarquer les passagers, sa sœur ne venant que dans les derniers, traînant ses bagages derrière elle. Visiblement, elle avait fait bon voyage… Tant mieux. Il ne restait plus qu'à mener les retrouvailles et rentrer à l'appartement. Elle avait encore du temps avant d'être dépêchée dans les camps de base de la Fédération, donc autant en profiter pour se retrouver et préparer correctement cette nouvelle activité.

Une fois débarquée, elles commencèrent à discuter, chacune prenant des nouvelles de l'autre, bien qu'Amelle faisait l'impasse sur les choses comme les agissements de Jigsaw… Elle ne voulait pas la fourrer dans ces affaires trop sombres pour sa jeune sœur. Papotant et marchant tranquillement, elles furent néanmoins interpellées par les pleurs d'une petite fille non loin, proche d'un homme trop ténébreux pour être sérieux. Sans crier garde, la sœur lâcha ses affaires pour les laisser à la dresseuse avant de se ruer vers les inconnus.


« HEY ! Qu'est-ce que tu lui as fait ? C'est mal d'embêter les plus petits que soi ! »
Dit-elle, depuis sa hauteur d'adolescente, les yeux bleus froncés méchamment avant que sa sœur n'intervienne, la faisant taire en appuyant sa paume sur sa tête, soupirant en regardant la scène, passant le regard entre le grand ténébreux et la petite.

« Eh bien, eh bien… Il se passe quoi par ici ? » S'interrogea-elle, avant de tourner son regard vers la petite fille en pleur, lui tendant un mouchoir en papier. « Tu connais ce monsieur ? Où sont tes parents, petite ? »

Autant commencer par le plus simple… Si cette gamine était pas au grand monsieur, alors il fallait retrouver ses parents, tout simplement. Connaître le type était assez inutile pour le moment, à moins qu'il ne souhaite se rendre utile, s'il n'était pas intimidé par le regard inquisiteur de la plus jeune des sœurs.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Ieta Ao
~°The Dark*Star°~


Messages : 27
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 20

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Meilys : Ses ruines, ses teams, ses gens cheloux... [Amelle]   Mar 25 Oct - 15:33

Evoli était descendu de l'épaule de son dresseur, donnant de petits coups de patte à la petite fille qui pleurait alors que le sombre jeune homme essayait de la calmer sans grande réussite et comme prévu, la scène avait fini par attirer l'attention. Deux femmes c'étaient approchés, l'une d'elle venant même jusqu'à incriminé le dresseur qui n'avait rien demandé à tous cela et qui lançait un regard noir à celle qui venait lui adresser la parole alors que son Héricendre montait sur le crâne d'Ieta pour regarder les deux nouvelles arrivantes.

Ce redressant pour faire face à ce qui semblait être une adolescente, la réponse d'Ieta fut couper dans l'œuf par l'intervention de la seconde demoiselle qui accompagnait, de toute évidence au vu des bagages qu'elle avait sous le bras, la première. Bien plus calme et réfléchis que le sac d'hormones sur patte qui avait entamé la conversation, la femme tendait un mouchoir à la petite fille en lui demandant calmement ce qu'il se passait. Finissant finalement par se calmer, la pleureuse se mouchait bruyamment avant de tenter de répondre entre deux sanglots.


-J-Je-J'ai perdu ma ma-maman et puis et puis et puis le monsieur là m'est rentré dedans...

Le dresseur serrait le poing devant cette dernière réplique, devant ce mensonge effronté, mais les petits coups de patte du bébé pokémon perché sur son crâne l'aidait à conserver mon calme devant cette mauvaise fois enfantine, lui forçant même un sourire alors que Maiki changeait de cible, allant posait ses deux pattes avant sur le genou de la femme agenouillé pour lui réclamer de l'attention en la regardant fixement avec ses grands yeux.

-Désolée petite, je ne t'avais pas vu... ha ha... Mais si tu viens de débarquer, tes parents ne doivent pas être loin.

Prenant une respiration, Ieta parvenait à reprendre son calme, reprenant un sourire plus naturel pour éviter d'effrayer d'avantage la petite demoiselle, mais le mal semblait avoir déjà était fait, car la petite était parti se cacher derrière les jambes de l'adolescente. Soupirant, le jeune homme se redressait et profiter de son mètre quatre-vingts pour jeter un coup d'œil dans les environs, espérant voir une femme paniquée dans la foule, mais rien... Et cela lui semblait étrange.

-Ma maman était en train de discuter avec un gentil monsieur qui disait être venu nous chercher pour aller rejoindre papa, mais alors qu'ont allaient rejoindre la voiture du monsieur, j'ai été séparé de maman à cause des gens et je la cherche depuis... Mais... Mais... Je ne la retrouve pas...

Écoutant les explications de la petite qui recommençait à pleurer, le garçon au cheveu noir tournait finalement son regard vers la plus mature des deux femmes pour lui faire un signe négatif de la tête d'un air inquiet, espérant qu'elle comprenne par là qu'il ne voyait pas la mère de la petite dans les environs.
Revenir en haut Aller en bas
Amelle Seele
Meh Meh


Messages : 245
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Meilys : Ses ruines, ses teams, ses gens cheloux... [Amelle]   Dim 30 Oct - 17:13


Jill ne perdait pas de vigueur face au regard noir du grand ténébreux, bien au contraire, elle soutenait le contact visuel malgré la différence de taille. Elle avait bien plus de cran que sa grande sœur, c'était un fait, mais lorsque cette dernière fit irruption, elle s'écrasa un peu, soupirant et roulant des yeux, jugeant avoir déjà trouvé le coupable des pleurs de la petite. Amelle donna à celle-ci un mouchoir pour qu'elle sèche ses grosses larmes et se mouche dedans (pourquoi pas?) avant d'écouter sa version des faits, la plus jeune des sœurs montant tout de suite sur ses grands chevaux de suppositions en pointant du doigt le grand bonhomme.

« Tu vois ! Je l'avais dis que c'était sa faute ! »
Accusa-elle, avant de croiser le regard de sa sœur et de soupirer lourdement, déçue de ne pas avoir son mot à dire. Mais cela allait bientôt changer : elle allait quitter le cocon familial pour parcourir Maïlys et protéger ses habitants et ses pokémons. Faire la justice à sa façon et devenir une vraie héroïne ! Le genre qui fait frémir les plus vilains et dissuaderaient les autres de se tourner vers le mauvais côté de la force ! Enfin, pour le moment, elle était piégée avec sa sœur dans une affaire sans grande importance et écoutait bien malgré elle les mots du garçon qui s'excusait et émettait l'hypothèse comme quoi ses parents seraient certainement dans le coin s'ils venaient de débarquer, ce à quoi Amelle, terminant de caresser la petite Evoli en se redressant, acquiesça.

« Certainement. » Dit-elle, avant d'écouter la petite expliquer la situation. Les parents étaient onc accueillis par quelqu'un au port ? Et elle avait été séparée d'eux par la foule ? Mh. Si tout cela n'était pas une mauvaise parodie de Maman j'ai raté l'avion, les parents s'inquiéteraient suffisamment pour faire marche arrière ou au pire des cas envoyer quelqu'un. Amelle, restant calme face à la situation, tendit sa main à la petite tout en laissant les bagages à sa sœur avant de lever le regard vers le type.

« On va aller à l'accueil pour être visible aux parents. Petite, comment tu t'appelles ? » Demanda-elle, avec un doux sourire. Si elle arrivait à avoir son petit nom, ça serait plus simple de retrouver les parents… Ne serait qu'en faisant une annonce. Pour le moment, tout ce qu'ils pouvaient faire c'était attendre leur retour. S'ils tardaient trop, Amelle pensait la remettre à la police pour la tenir en sécurité. Alors qu'ils commençaient à marcher, la plus âgée des sœurs avec la petite et la plus jeune grommelant à l'arrière, une question lui vint.

« Dis, ils t'ont dis où ils voulaient aller ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Ieta Ao
~°The Dark*Star°~


Messages : 27
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 20

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Meilys : Ses ruines, ses teams, ses gens cheloux... [Amelle]   Sam 5 Nov - 15:38

La plus jeune du duo semblait avoir clairement une dent contre le sombre inconnu qui lui faisait face, lui rejetant tous les maux de Meilys sur le dos alors qu'il était autant une victime que la petite dans l'histoire ! Mais elle avait du cran, soutenant le regard glacial du jeune homme courageusement sans sourciller d'un millimètre. Alors que ses deux-là poursuivaient leur combat de regard, la plus mature du groupe reprenait l'enquête de la petite fille après avoir offert de gracieuses caresses au petit Pokémon qui ne se gênait pas pour quémander, allant rejoindre son dresseur après avoir eu ce qu'elle souhaitait.

-J-Je m'appelle Christine...


La petite fille répondait d'une demi voix en sortant de sa cachette derrière la cadette, qui se retrouvait enseveli sous les bagages que sa sœur lui rendait, hésitant un instant avant de prendre la main gentiment tendu par la jeune femme qui proposait de se diriger vers l'accueil. Regardant d'un regard moqueur la demoiselle galérant sous ses bagages, Ieta se retournait vers celle qui avait pris la tête du groupe, acquiesçant d'un signe de la tête avant de les suivre, n'ayant pas envie de laisser tomber cette petite peste qui était en train de le faire passer pour le méchant de l'histoire.

Suivant sa nouvelle guide en direction de l'accueil du port, le jeune homme avait un peu de temps pour observer la nouvelle arrivante qui lui était bien plus sympathique que la mule qui suivait en boudant derrière. La chevelure noire aux reflets violacés encadrait un visage à la peau claire arborant des yeux vert clair. Malgré la gentillesse et la patience dont elle faisait preuve envers la petite, le jeune homme qui avait glissé ses mains dans ses poches, avait le sentiment qu'elle avait plus de cartes dans ses courtes manches qu'elle ne pouvait laisser le voir, déduisant cela seulement grâce à sa façon de se déplacer sans hésitation et à l'air largement moins perdu que lui-même pouvait avoir en ce moment même.

Laissant son Zeymah et Maiki se battre sur ses épaules pour savoir lequel des deux pourraient monter sur le haut du crâne de son dresseur pour profiter au mieux du transport, Ieta essayait de se concentrer sur la nouvelle question que la jeune femme lançait en direction de la petite fille, grognant sur ses pokémons de se calmer.

La petite fille hésitait un moment avant de répondre, regardant autour d'elle pour trouver des points de repère avant de pointer la sortie du port du bout de l'index.


-Ma maman et le monsieur qui disait être venu nous chercher se dirigeaient par là avant que je ne perde maman de vue...

Avec le monde qui se pressait dans le port en cet instant, cela n'étonnait pas vraiment le nouvel arrivant qu'une enfant se soit égaré si elle n'était pas surveillée par ses parents... Lui-même c'était déjà retrouvé séparé, dans Doublonville, de son père lorsqu'il était petit... Mais son père étant une tête en l'air de nature, cela n'était finalement pas si étonnant que ça. En parlant de monde, une foule était entassée devant l'accueil du port, beaucoup de touristes fraîchement débarqués de toute évidence demandant des informations sans intérêt... Une attente d'une bonne poignée de minutes s'annonçait pour le petit groupe.

Soupirant, le jeune dresseur tendait finalement une main amicale envers la jeune femme qui s'occupait de la petite fille perdue, lui adressant un léger sourire en essayant de briser silence qui s'était installé.


-Merci d'être intervenu, les enfants et moi ça fait deux... Je m'appelle Ieta, je viens juste d'arriver également.

Suivant l'exemple de son dresseur, le starter feu de Jotho saluait à son tour les deux jeunes filles tandis que la boule de poil était trop occupée à regarder les humains courir dans tous les sens autour d'elle, intriguée et amusée.
Revenir en haut Aller en bas
Amelle Seele
Meh Meh


Messages : 245
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Meilys : Ses ruines, ses teams, ses gens cheloux... [Amelle]   Mar 8 Nov - 15:49

Amelle haussa brièvement un sourcil en entendant son prénom mais hocha finalement de la tête en souriant à la petite fille : elle avait pas choisi d'avoir un nom de vieille. Mais au moins, grâce à ça ils pourront parvenir à faire une annonce pour dire aux parents que leur fille avait été remise à l'accueil du port. Et avec un peu de chance, ils y seraient déjà pour essayer de la trouver. Pourtant, la dresseuse trouvait assez bizarre que des parents ne vérifient même pas si leur enfant les suit bien... On aurait dit un mauvais scénario de rencontre.

Quoi qu'il en était, Amelle prit la main de la gamine pour ne pas la perdre, elle, jugeant sa propre sœur suffisamment intelligente pour ne pas les perdre de vue, même avec ses bagages à traîner. Ayant eu le temps de repérer l'endroit en attendant sa petit sœur, elle sut tout de suite vers où se diriger, évitant un maximum la foule. Fort heureusement, le grand afflux de passagers était déjà passé et ceux-ci étaient déjà sortis ou à l'accueil pour la plupart.

Amelle aurait espéré grappiller un nom ou un lieu en posant sa question à la petite, mais tout ce que celle-ci put montrer était la sortie du port. Misère... Si elle avait put avoir un nom d'hôtel ou d'une personne à contacter, les choses auraient été bien plus simple. Mais visiblement, le destin avait décidé qu'ils devaient attendre dans la grande fil de l'accueil. Eh bien ils allaient attendre... La fille était en sécurité au moins et ça n'allait pas être quelques minutes qui allaient être cruciale. Le garçon trop ténébreux reprit la parole, alors que l’aînée ne hausse des épaules, poussant un peu de rire.


« Comme si j'étais habituée aux enfants, moi ! Je n'en ai pas eu à garder depuis Kalos... Ca doit faire une demi-douzaine d'années facilement. Nan, vraiment, j'agis par logique. Ieta, hein ? Moi c'est Amelle et elle Jill. Je suis dresseuse et accessoirement je fabrique des gadgets... J'ai fait plus glorieux comme travail, mais bon ! Et elle est vient ici pour finaliser sa formation de Ranger. Elle a pas choisi le plus simple des endroits pour ça, mais bon... Et vous, qu'est-ce qui vous amène à Maïlys ? »

Certainement pas l'orthographe du nom de la région, déjà. Mais bon, les étrangers avaient pour certains un peu de mal avec ça, que ce soit avec le tréma ou la prononciation. Donc elle n'en prendrait pas rigueur. Néanmoins, ça l'intéressait profondément de savoir ce qui amenait un jeune homme comme ça dans une telle région. Même si elle avait quelques petites idées. La Ligue, l'envie de faire face au danger, peut-être ? En tout cas elle était tout ouïe tandis que sa sœur continuait de bougonner derrière.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
Meilys : Ses ruines, ses teams, ses gens cheloux... [Amelle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Des gens sans scrupules !!
» [b]GENS JUSTE OU INJUSTE LE SALAIRE DU PECHE C'EST LA MORT ![/b]
» Cartons plumes et ruines

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: