Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 L'arrivé de l'étoile noir: Ieta Ao ! [Validé]

AuteurMessage
Ieta Ao
~°The Dark*Star°~


Messages : 27
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 20

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: L'arrivé de l'étoile noir: Ieta Ao ! [Validé]   Mar 11 Oct - 18:11

Nom / Prénom : Ieta Ao
Surnom : //
Rang désiré : ~°The Dark*Star°~
Age : 20 ans
Sexe : Homme
Origine : Johto
Groupe : Dresseur


Histoire :

Une vingtaine de Goélise volaient au-dessus du paquebot, planant dans le ciel d'un bleu profond sans la moindre trace nuageuse, accompagnant le géant de métal qui fendait l'eau cristalline de l'océan sans effort depuis plusieurs heures déjà. Remuant tel une fourmilière, les passagers profitaient chacun a leurs façons des différents services offert par le personnel de bord. Bien que modeste, car étant seulement un bateau de ligne sans grande prétention, il y avait quand même de quoi occuper les plus récalcitrants des passagers. Certains se prélassaient au soleil en compagnie de leurs Pokémons tandis que d'autre laissait leurs monstres de poches pouvant voler dans les cieux allaient profiter de l'air frais en compagnie des Pokémons sauvages qui faisait office de garde du corps officieux à ce titan d'acier.

À l'arrière de l'appareil se trouvait une modeste zone de combat où les plus énergiques des entraîneurs pouvaient passer le temps et leurs nerfs durant des combats enflammés, une sorte de tournoi allait même être organisée par la compagnie du bateau pour animer la soirée de ses passagers, laissant ceux qui ne seraient pas intéressés aux bons soins de l'équipe de restauration qui s'attelait déjà en coulisse alors que l'après-midi ne faisait que commencer.

Mais c'était bien à l'avant de ce navire que notre aventure commencera, car c'était appuyé contre la rembarre de sécurité que nous retrouvons un jeune garçon d'une vingtaine d'années, sa veste noire sur son épaule afin de pouvoir profiter de l'air marin, ses cheveux noirs dansant aux vents. Ayant escaladé les barres de fer qui empêchaient les enfants de tomber par-dessus bord, un petit Riolu avec un bout de tissu noué autour de son bras droit avait rejoins son dresseur afin de pouvoir observer l'horizon, laissant un Héricendre et un Evoli jouer entre eux derrière le jeune homme même s'ils faisaient en sorte de ne pas trop s'éloigner.

Plongé dans ses pensées, le héros de notre histoire fût tiré de son admiration de l'horizon par la voix d'un vieil homme, qui faisait claquer sa canne, intrigué par les deux jeunes pokémons qui jouaient dans leurs coins et surtout par le troisième qui restait calme, imitant son ami humain.-Ohohoh il est rare de voir un Riolu à bord alors que nous venons de quitter le port d'Oliville.

Le jeune homme se retournait, dévisageant froidement le petit vieillard à la calvitie prononcé qui affichait un grand sourire à son interlocuteur. Avançant d'un pas, le dresseur laissait son Riolu descendre de son perchoir pour aller se cacher derrière les jambes de celui-ci, regardant craintivement la personne d'un certain âge du coin de l'œil. De leurs côtés, le pokémon volcan et son amie évolutif arrêtèrent leur jeu pour rejoindre leur ami interpellé, le petit Héricendre restant de marbre tandis que l'Evoli se mit pas longtemps avant d'aller se frotter aux jambes du vieillard en réclamant des caresses. Forçant sur ses jambes fébriles, le petit vieux parvint à offrir au Pokémon quelques caresses du bout des doigts avant de reprendre, toujours souriant.

-Excuse-moi jeune homme, je me nomme Hector, j'accompagne ma petite fille dans la région de Meilys, mais elle est malade en bateau... Cependant, il faut bien occuper mes vieux os, ah ah ah ! Ces Pokémons t'appartiennent ? Tu es Dresseur ?

Le jeune homme ne dit pas un mot, semblant analyser Hector pendant une poignet de seconde avant de se décider à accorder à ce pauvre vieillard la discussion qu'il voulait avoir pour faire passer le temps, soupirant en laissant apparaître un sourire, il se baissait pour caresser le crâne du starter feu de la région de Johto.

-Il n'y a aucun problème Monsieur. Je suis en effet un Dresseur, vous pouvez m'appeler Ieta. Ses trois pokémons m'appartienne et Zeymah, cet Héricendre, est mon Pokémon de départ, je l'ai reçu de la part du Professeur Orme il y a de ça trois ans.
-Trois ans ?! Je ne veux pas paraître grossier jeune homme, mais normalement les enfants partent en voyage à leurs dixièmes anniversaires et ton Héricendre, bien qu'adorable, me semble un peu faiblard pour un Pokémon ayant débuté il y a de cela trois ans...


Vexé, le pokémon, volcan enflammait son dos en grognant, voulant montrer au vieil homme qu'il n'était pas aussi faible que son interlocuteur le pensait. Calmant son partenaire d'un caresse, le jeune homme étouffait un rire gêné avant d'expliquer les raisons de cet état de fait.


Étant plus jeune, j'avais une santé extrêmement fragile... Attrapant la moindre maladie qui passait dans le coin. Forcement, le médecin de la famille n'avait jamais accepté que je ne puisse partir en voyage avec mes Pokémons comme le veut la tradition de la région, mais lorsque je fêtais mes quinze ans ma santé se décidait enfin à se stabiliser et après deux années entières sans tomber malade, le médecin se décidait enfin céder sous la pression de ma tante et moi et je pouvais enfin recevoir mon premier Pokémon !

Cependant, la joie fut de courte durée, tout comme mon voyage d'ailleurs... Voyez-vous, mon père était avant un dresseur de Pokémon comme beaucoup de jeunes, mais il était très mauvais et il ne parvint jamais à remporter le moindre badge ou le moindre combat... Lassé par cela, il finit par abandonner son rêve de terrasser la Ligue d'une Région et partit à Almia afin de suivre la formation des Pokémons Ranger. Après avoir échoué aux concours à de nombreuses reprises, il finit finalement par recevoir son capstick et son partenaire en tant que dresseur devint son pokémon partenaire : Le Riolu qui se cache en ce moment derrière moi.

Je vais vous dire, j'ai toujours aimé mon père bien que je vivais plus souvent chez ma tante, dans la ville de Doublonville à Johto. J'adorais l'entendre raconter ses aventures quand il rentrait de mission, lorsque j'étais petit, j'en raffolais ! C'était épic ! Titanesque ! Mais plus les années passées et plus j'avais l'impression que ses histoires ne tenaient pas debout...

Arrêter un Darkrai qui semait la destruction en Almia avec l'aide des Top Rangers, empêché la destruction de Hoenn par l'invocation de Groudon et Kyogre ou encore mettre des bâtons dans les roues de la Team Flare pour les empêcher d'activer une arme millénaire... Toutes ses histoires étaient bien belles et donnaient des étoiles dans les yeux de l'enfant que j'étais, mais même si plusieurs de ses histoires, se sont révélé être vrai, car retranscrit par les médias, mon père n'apparaissait jamais nulle part... Comme un personnage secondaire se trouvant à l'arrière-plan de l'affiche d'un film.

Mais malgré cela, j'aime vraiment mon père et je ne me suis jamais lassé de ses histoires abracadabrantes ! Mais il y a trois ans, alors que je m'entraînais sur la route 34, je reçu un appel du professeur Orme qui me demandait de rentrer chez ma tante de toute urgence. Une fois sur place, j'apprenais que mon père qui était en mission dans la région de Meilys avait été porté disparu en mission alors qu'il aidait les habitants de la ville de Esperantwon à évacué.

Seul son capstick cassé et son Riolu traumatisé avaient été retrouvés... Me prenant à part, le professeur m'expliquait que la disparition de mon père avait grandement affecté le pokémon aura et qu'il avait perdu confiance aux autres ainsi que sa faculté à percevoir les auras, il me demandait alors de le prendre avec moi comme il me connaissait depuis ma naissance, la confiance de ne posant alors pas problème.

Malgré tout, cette nouvelle me bouleversait également et j'arrêtais ma carrière de dresseur dans la foulé, me concentrant plutôt sur des petits boulots...


-Et ta mère dans tout ça ? Me coupais le petit vieux.

Ma mère... J'avais plusieurs fois demandé à mon père qui elle était, mais à chaque fois son discours changé : Un jour, elle était une puissante dresseuse de pokémon à la longue chevelure blonde, la fois d'après une coordinatrice Pokémon reconnue et une autre fois une parfaite inconnue dont il se souvenait à peine... Au final, il n'était régulier que sur un point : Elle nous avait abandonné peu de temps après ma naissance.

Le petit vieux s'excusait platement et je lui faisais comprendre qu'il n'avait pas besoin de le faire, ne l'ayant pas connu, elle ne me manquait pas plus que ça, ma curiosité envers qui elle pourrait être m'intriguant au final bien plus.

L'intention finissait finalement par se tourner vers la petite dernière du trio qui m'accompagnait à bord de ce navire, à savoir l'Evoli qui était parti jouer avec des enfants, nous laissant à nos discussions sans intérêt alors que Zeymah et le Riolu, que mon père avait appelé Rikan, étaient partit jouer dans leur coin. Le cas de cet Evoli était un peu particulier, car c'était un Pokémon abandonné par son dresseur suite à une défaite en combat, le petit Pokémon évolutif ayant une certaine fierté et son dresseur une bien pire encore, il avait fini par rejeter son Pokémon au lieu d'accepter sa part de responsabilité.

Cependant, le petit Evoli parvint à user de ses charmes de boule de poil mignonne pour monter un groupe renégat de Pokémons abandonnés, comme une sorte de gang qui faisait des farces aux habitants du coin et surtout au dresseur qui s'était reconverti en restaurant.

Le groupe composé essentiellement de Rattata et de Fouinette ne faisant rien de spécialement répréhensible mis à part volé dans les poubelles, détruire les journaux distribués gratuitement et faire du bruit la nuit. Les autorités locales n'avaient jamais pris le temps de s'occuper des plaintes de l'ancien dresseur au sérieux, si bien qu'il finît par faire une annonce dans le journal pour demander à un tiers de se débarrasser de ses « nuisibles » qui s'en prenait presque essentiellement à lui sous les ordres de l'Evoli abandonné et rancunière.

Tombant sur cette annonce, je me proposais pour aider ce pauvre homme et surtout les Pokémons incriminé avant qu'il ne décide de faire justice lui-même, acceptant sa condition de lui rapporter le chef chez lui pour qu'il puisse « s'expliquer » avec lui. C'est après des heures de recherche que je parvenais à trouver la planque de la bande, mettant facilement KO les sbires qui n'étaient pas taillés pour le combat, je parvenais à attraper le chef du groupe et le ramener chez mon commanditaire.

Ces alors que je comprenais le fin mot de l'histoire, lorsque je le voyais commencer à frapper le petit Pokémon je décidais à m'interposer, abandonnant mon salaire et me prenant les coups à la place de l'Evoli jusqu'à ce que les passants appels la police. C'est au poste que l'on m'expliquait toute l'histoire, qui n'avait été qu'une rumeur jusque-là, et qui s'avérait être malheureusement vrai.

L'homme fut arrêté pour maltraitance et violence tandis que j'allais voir au Centre Pokémon comment aller le blesser que j'avais moi-même envoyé à l'abattoir sans le savoir. J'attendais plusieurs jours jusqu'à ce que l'Evoli soit finalement relâché, évidemment, il eut peur de moi lorsqu'il me voyait approcher, mais je pouvais quand même lui adresser mes plus plates excuses et contre toute attente, au lieu de partir en quatrième vitesse comme je le pensais, le Pokémon vint frotter sa fourrure chaude contre mes doigts. N'ayant plus de raison de poursuivre ses activités criminelles, elle décidait à rester avec celui qui l'avait livré puis libérer, devenant ainsi le premier Pokémon que j'avais moi-même capturer.



Ieta tandis la main en direction de l'Evoli joueur qui obéit immédiatement pour venir profiter des caresses de son dresseur qui la prenait dans ses bras affectueusement avant de se relever, tendant la petite créature au petit vieux afin qu'il puisse caresser la boule de poil sans se ruiner le dos. Le jeune garçon ayant fini son histoire se décidait enfin à répondre au sourire amical du vieillard qui ne semblait vraiment pas être dangereux ni motivé par de mauvaises intentions.

-Merci beaucoup d'avoir usé d'un peu de ton temps pour occuper un vieillard, mais je me fais vieux, je ferais mieux d'aller voir comment va ma petite fille. Oh, mais en fait, pourquoi cette envie soudaine de prendre un navire en direction de Meilys ?
-... Les récentes activités de Némésis. Mon père n'aurait pas voulu que d'autres civils ne périssent à cause d'une nouvelle crise intestine à l'île, celle-ci semblant attirer les batailles les unes après les autres... Je ne pas rester assis bien à l'abri de mon côté en laissant cela continuer. Et puis, qui sait, j'en apprendrais peut-être plus sur ce qui es arrivé à mon père.
-Je vois, je vois... Et bien prenait soin de vous les enfants, j'espère que nous nous reverrons.


Alors que les pokémons se regroupaient aux pieds de leur dresseur, il laissait Maiki l'Evoli et Zeymah grimpaient sur ses épaules et ils saluèrent tous trois le petit vieux qui partait en boitillant en direction des cabines. Souriant face à cette rencontre qui lui avait permis de faire le point sur son passé, le jeune garçon à la chevelure sombre se retournait vers l'horizon, ayant un autre but en tête, celui de réaliser le rêve de son père : Tomber la Ligue locale. Le sourire aux lèvres, Ieta fixait l'horizon ou se trouvait le début de son nouveau voyage, de l'autre côté de l'océan, sur une île perdu au milieu de nul part : Meilys.


Caractère :
D'un naturel calme et posé, Ieta à tendance à paraître froid, affichant peu d'émotion envers les inconnus et les regardants froidement, mais sans animosité. Notre héros est relativement asocial aux premiers abords, ayant plus de facilité à être lui-même avec les Pokémons qu'avec ses semblables avec qui il ne sait jamais comment il doit se comporter. Cette apparence cache cependant une trop grande gentillesse qui lui avait déjà joué des tours dans sa jeunesse, forçant le jeune garçon à bâtir ce mur et à éviter d'accorder sa confiance trop facilement au premier venu (habitude qu'il semble tenir de son père d'ailleurs...).

Même s'il ne fera que rarement le premier pas, Ieta n'est cependant pas quelqu'un d'agressif, acceptant facilement de discuter avec une personne qui prendrait le temps de venir lui parler sans l'envoyer balader. Cependant, cette façade ne l'empêchera pas à venir en aide à ceux qui en auraient besoin même s'il n'y a aucune récompense à la clef (même si la présence d'un dédommagement aide pas mal à la prise de décision, ne nous leurrons pas)...Ayant une basse estime de lui-même, le jeune homme attribut facilement ses réussites à son entourage et surtout à son équipe qui, de son point de vu, fait tout le travail et lui ne servant qu'à donner des conseils en arrière-plan, sans grande incidence sur le cours d'un affrontement ou d'une action. Ieta est d'une grande gentillesse et d'une grande tendresse avec ses Pokémons, les faisant passer avant ses intérêts et envies personnels, car partant du principe qu'il ne serait rien sans eux.

Pour conclure, notre jeune ami est également quelqu'un de très têtu, ne se détachant pas des choses qu'il a décidé de faire avant d'avoir réussi à le faire, même si cela devait lui prendre plusieurs années. Allant malheureusement de paire, Ieta est également quelqu'un de très rancunier envers ceux qui lui on fait du mal à lui ou à une personne qui lui est proche.


Apparence physique :
Une chevelure de jais en bataille englobant un visage fin au regard à la couleur de l'océan. Ieta mesure un mètre quatre-vingts pour 70kg environ, sa stature est élancée et maigrichonne, loin d'être celle d'un athlète faisant du sport régulièrement. Notre héros s'habille généralement d'un jean et d'une veste noires par-dessus une chemise blanche, le tout avec un sac bandoulière de couleur bleu marine et gris.

Comme dis ci-dessus, Ieta garde en général un visage assez dur et froid en société, ne souriant qu'envers les Pokémons qui l'accompagnent et lançant un regard glacial aux humains qui le croisent. Conservant une posture droite, malgré les mains qu'il garde généralement dans ses poches, il peut devenir plus dynamique d'un point de vue gestuel et s'enflammer durant un affrontement serré.

Pour les climats froids, une épaisse veste (toujours de couleur noir, bien évidemment) viens s'ajouter à tous cela, veste possédant une capuche rembourré d'une doudoune blanche chaude et douce, imitation fourrure de Wattouat certifié.


Pokémons Starters :

Héricendre Zeymah (level10)
Talent : Brasier
Caractère : Pokémon de départ d'Ieta lorsqu'il avait commencé son voyage dans la région de Johto, Zeymah est un Pokémon jovial et toujours de bonne humeur. Courageux et téméraire, il n'hésite pas à aller au-devant du danger et ne décline jamais un combat, près à dépasser ses limites lorsque le besoin ce fait sentir. Il aime beaucoup son dresseur et à tendance à facilement s'inquiéter pour lui. Zeymah aime se faire porter en s'accrochant à l'épaule droite d'Ieta.

NB : Ces flammes prennent une couleurs azurés lorsque Brasier est actif.

Riolu Rikan (level10)
Talent : Impassible
Caractère : Rikan était le Pokémon partenaire du père d'Ieta qui l'aidait, grâce à sa faculté à voir l'aura des êtres vivants, à cerner les Pokemons et humains qu'ils croisaient durant leurs voyages, le père d'Ieta ayant tendance à facilement se laisser influencer ce duo lui permettait de pas trop de faire embobiner facilement par le premier venu. D'habitude amicale, le petit Pokémon a cependant était traumatisé par la disparition de son dresseur durant leurs séjours à Mailys, Rikan a alors perdu sa faculté à percevoir les auras et est devenu extrêmement craintif envers les étrangers. Timide, Rikan évite de s'exposer en public, préférant les endroits calmes aux endroits remplis de monde. Rikan porte autour de son bras droit un foulard rouge et noir appartenant à son ancien dresseur, dernier souvenir qu'il possède de lui, il le garde jalousement et refuse que quiconque ni touche, même Ieta.

Evoli Maiki (level10)
Talent : Adaptabilité
Caractère : Maiki était un Pokemon abandonné qu'Ieta à rencontrer à Doublonville durant l'un de ses petits boulots. Cette Evoli est très câline et extrêmement social, se faisant facilement apprécier des autres créatures grâce à son avantage physionomique non-négligeable de petite boule de poil kawai. Malgré son côté pacifiste, elle reste très fière et Maiki n'hésite pas à user de la force si le besoin d'en fait sentir, certaine d'être bien plus forte qu'elle ne l'est en réalité. Maiki aime se faire porter en s'accrochant à l'épaule gauche d'Ieta.


Autre: //
Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 447
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: L'arrivé de l'étoile noir: Ieta Ao ! [Validé]   Mar 11 Oct - 20:10


Hello, bienvenue parmi nous !

Tout est en ordre dans cette fiche, une histoire bien détaillée. On a hâte de voir comment Ieta ira chercher à botter le cul des Némésis (je t'attends pour manger ton Evoli). Attention tout de même aux petites fautes qui restent. Rien qui ne gêne la compréhension du texte par contre, donc pas d'urgence...
Je te valide donc.

Tu reçois 3000$ + un bon pour une capacité de reproduction à utiliser à la boutique !

Par ailleurs, n'oublie pas de créer ton carnet ou tu consigneras ton équipe et ton inventaire (ton bon de repro pour commencer). N'hésite pas à solliciter un admin si tu as des questions. Beaucoup de choses se déroulent sur la chatbox (notamment la recherche de partenaires de RP), alors n'hésite pas à y jeter un oeil.

Bon jeu !

_________________

:cmeg:
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
L'arrivé de l'étoile noir: Ieta Ao ! [Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Dresseuse au Coeur Noir, Seo Leonhart. [Validée]
» Arrivée de l'Etoile Noire
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» Arrivée de Houille

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: