Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 

 [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob

AuteurMessage
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Claire Chaglam
A LA POINTE DE L'INFO !


Messages : 149
Date d'inscription : 24/03/2016

MessageSujet: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Mer 17 Aoû - 12:12

Deuxième combat : He... KARA et Banshitrouye (taille de ton choix) VS Yob Stran et Branette
Rappel : Pas de CT/MC/Repro , pas de Talents. Les pokémons disposent de toutes leurs attaques naturelles ET de celles de leurs préévolutions jusqu'au niveau 40!

Terrain : Parc Sapereau


BON COURAGE A VOUS, ET QUE LE MEILLEUR GAGNE !


Dernière édition par Claire Chaglam le Lun 22 Aoû - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heaven Voltson
Tuer, c'est tellement rigolo ! ❤ - Commandant Némésis


Messages : 31
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Quelque part où il y a des innocents ❤

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Mer 17 Aoû - 18:04


Heaven, tapie dans ce qui s'avérait être des coulisses mais qui ressemblait plus à un couloir de laboratoire de science-fiction, était assise en tailleur par terre.

Elle observait calmement le Pokémon qui lui avait été offert à l'occasion du tournoi. Une créature fantomatique étrange dont la majeure partie bas du corps ressemblait à une citrouille brunâtre où était taillé un visage effrayant, tandis que son véritable visage était situé sur sa queue, qui était d'un brun plus clair. Enfin, une matière couleur saumon foncé  qui ressemblait à des cheveux partaient du haut de sa tête et pendaient.

Elle était mignonne, mais elle était vraiment immense.
Mais elle était mignonne, et c'était la première fois que Heaven côtoyait un Banshitrouye. Il fallait avouer que, bien qu'il ne possédait pas le type Fée, ce Pokémon plaisait énormément à la jeune Commandante, et ce autant par son visage innofensif que par le fait qu'il... enterre ses victimes dans ses cheveux après les avoir tué.
<3

STOP.
Heaven se bloqua net, comme mécontente d'elle-même. Chaque fois qu'elle commençait à penser à des choses jouissives, elle se bouchait les oreilles et tentait tant bien que mal d'éloigner les mots "sang", "tuer", "victimes" ou "mort" de son esprit.
Parfois ça marchait.
Parfois.


"Mademoiselle, euh, ça va bientôt être votre tour."

"Ah oui, déjà ? J'ai à peine réfléchi."

"Ben euh, oui malheureusement. Ecoutez, j'en suis navré, mais..."

Pendant qu'il parlait, Heaven, se leva tranquillement et essuya sa salopette, puis avança en direction de l'agent jusqu'à se retrouver pile façe à lui. Puis elle leva sa tête vers sa direction, et interrompit son discours en posant son doigt sur ses lèvres et en le regardant d'un manière épouvantablement innocente.

"Chuuut. Pas grave, j'y vais."

Quand les portes s'ouvrirent, Heaven retira son doigt de la bouche du pauvre homme et jeta un regard en direction du Banshitrouye, qui comprit qu'il fallait s'avancer.

Elle et son Pokémon se retrouvèrent dans une projection holographique incroyablement réaliste, qui ressemblait alors parfaitement à l'identique à une sorte de quartier très urbain et très futuriste plein d'attractions diverses et variées, qui n'était pas sans lui rappeler l'Imaginarium.

Il n'y avait plus qu'à attendre l'adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Yob Stran
Loubard excentrique et champion insecte


Messages : 68
Date d'inscription : 06/07/2016
Age : 17

MessageSujet: Re: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Mer 17 Aoû - 19:43

-Tu es FORTE.

Il enseignait à son Branette son moyen de se motiver.

-TU ES FORTE, BRANETTE !

Il criait, donc, sur elle, et étrangement, elle changea l'éternel sourire vicieux spectral caractéristique de son espèce pour en faire un plus agressif. Yob Stran transformait la sadicité en agressivité.

-TU VAS CASSER LA BARAQUE !

Il leva les bras et fit un bisou à ses biceps. Puis il mima d'un mouvement de tête à son pokémon de faire la même chose, ce qui se produisit.

-TU DOIS VAINCRE ! NOUS SOMMES LES GIGA BOSS DE CE TOURNOI !
-Braaaaaaaaaaaanette !
-PLUS FORT !
-BRAAAAAAAAAAAAAAAAAANETTE !
-CONTINUE !
-BRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANETTE !

Le cri du Spectre pouvait paraître perturbant, voir flippant, mais Yob ne considérait pas sa nouvelle compagnonne comme un fantôme ni comme une poupée maudite mais comme une amie.

Tous deux en train de gueuler comme des sagouins dans leur loge, ils en oublièrent presque que le combat allait débuter. Et ils avaient hâte.
Yob Stran avait hâte de conduire un pokémon différent de d'habitude. Il était chaud banane et venait juste d'imaginer une multitude de combos et de danses à faire. Surtout des danses en fait, car il n'a pas eu le temps de contempler toutes les techniques que possédait son amie. Il allait d'ailleurs commencer à apprendre une de ses fameuses poses à Branette, quand un homme arriva dans la loge et interrompit le spectacle:

-Vous êtes attendus pour votre match, monsieur Stran.
-Ok poto, pars devant, on arrive.
-Très bien, faites vites.

Il attendit alors que le gars parte pour enseigner un dernier truc:

-Bon, n'oublie pas: Si t'es dans le pétrin tu DANSES. Cette technique ancestrale que j'ai inventée te donne du tonus si t'as mal et te remotives. N'oublie pas de crier et de chercher à être imposante. Si l'ennemi se donne du mal pour te faire des gros dégâts alors que t'es dans le mal, esquive et épuise le, c'est le meilleur moyen de regagner de l'énergie.

L'élève ne comprit pas trop, mais elle acquiesça quand même.
Content, Yob lui fit signe de sortir.

Ils sortirent des loges et suivirent le chemin jusqu'à la sortie et surtout jusqu'à la scène de combat.
Et étonnamment, vu que le champion Insecte ne s'était à peine renseigné sur le tournoi, il remarqua l'environnement holographique et fut d'autant plus motivé que cela mettait dans l'ambiance spectrale du tournoi.

Il fit signe à Branette d'avancer, en face de son adversaire, un Banshitrouye, puis entama un moulinet avec ses mains tout en reculant. Ensuite, il se retourna en sautant et regarda son adversaire, " Heaven ", par dessous ses jambes, tout en ramenant ses mains en arrière.
Oui, il montrait son cul, mais c'est une chorégraphie, ne cherchez pas.

Il voulut commencer le combat en ordonnant quelque chose à son pokémon, mais il en oubliait la politesse:

-YO, ADVERSAIRE ! JE SUIS YOB STRAN, ET JE SUIS ENCHANTE DE TE COMBATTRE ! PUISSE CE COMBAT ÊTRE DIVERTISSANT POUR NOUS QUATRE !
Revenir en haut Aller en bas
Claire Chaglam
A LA POINTE DE L'INFO !


Messages : 149
Date d'inscription : 24/03/2016

MessageSujet: Re: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Lun 22 Aoû - 19:02

Les enceinte grésillèrent intensément avant que la voix de Claire Chaglam, exaspérée, ne se répandent sur l'arène avec une hargne peu contenue.

"BON ! Mesdames et Messieurs c'est encore votre présentatrice préférée qui vous parle. Comme il semblerait que les organisateurs de ce tournoi soient des branques absolus, il n'ont pas pensé à vérifier que Madame Heaven Voltson était en fait une Commandant Némésis! Vous rendez-vous compte! C'est intolérable! Regardez la fuir alors que les agents de la Ligue essaient de lui tomber dessus! Notre fier Champion Yob Stran va donc devoir rediriger sa rage contre la nouvelle combattant sélectionnée parmi les participants non retenus aux éliminatoires ! J'ai nommé Mademoiselle Kara Efii... Efyye... Effiisse? BREF KAKA! BONNE CHANCE A ELLE!"

Clic.
Revenir en haut Aller en bas
Kara Effyis
Through the looking glass


Messages : 91
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Lun 22 Aoû - 19:27


Cloitrée dans la chambre d’hôtel que j’occupais à Mégapagopolis depuis maintenant bien trop longtemps, je tentais de fermer avec plus ou moins de difficulté mon dernier sac de voyage sous l’oeil attentif de Phi, Anubis et Galathée. Je sentais bien le regard des canidés fixé sur mon visage depuis un très long moment déjà, cherchant à faire disparaitre la déception que je n’arrivais pas à masquer. Je pensais vraiment que ce tournois me permettrait de tourner la page sur ce qu’il s’était passé à Mégapagopolis l’an dernier et que ça me redonnerait confiance en moi par la même occasion. Mais le sort en avait décidé autrement et ma candidature ne fut même pas retenue lors des éliminatoires. Tirant de toutes mes force sur la fermeture éclair histoire de réussir à la fermer une bonne fois pour toute, je tournais les yeux vers mes pokémons forçant un sourire presque convainquant.

- Puisque je vous dit que ça va… Il y en aura d’autres des tournois j’en suis sûre et je serais peut être retenue la prochaine fois…

Je n’arrivais pas très bien à déterminer si je disais ça pour les convaincre ou me convaincre que ce que je disais était vrai. Après avoir fait preuve d’une persévérance remarquable, je pus enfin poser mon sac fermé à coté du lit pour m’y étendre comme une vielle poupée de chiffon fatiguée. Tendant négligemment la main pour attraper mon sac, je farfouillais dedans à la recherche de mon étuis à badges. Il m’arrivait de plus en plus d’observer le badge gemme lorsque je n’avais rien à faire, me plongeant ainsi dans un intense questionnement existentiel. Même si la victoire m’était revenue ce jour là, personne ne pouvait le nier, je n’arrivais pas à me convaincre que cette récompense était légitime. Honnêtement je n’avais rien fait ce jour là, ou presque. Et je savais pertinemment que si mes pokemons n’avaient pas été dotés d’un brin de jugeote, je n’aurais pas eu l’occasion d’admirer la splendeur de façonnage que je tenais dans les mains. Je suivais un grand principe selon lequel je ne devais pas poser de questions dont je ne voulais pas entendre la réponse et l’idée que je ne m’étais jamais demandée si j’étais réellement faite pour être dresseuse commençait à cheminer dans mon esprit petit à petit. Anubis vint poser une patte réconfortante sur mon épaule, m’incitant à sortir du tourbillon d’idées noires dans lequel je me trouvais lorsque la sonnerie de mon téléphone vint de lui même me forcer à me mettre en mouvement. Phi voulant bien faire avait saisit l’appareil dans sa gueule aussi je retenais la moue qui me venait spontanément à l’idée qu’il puisse rayer mon écran presque neuf. Sans grande conviction je portais le portable à mon oreille, essuyant avant la bave qu’avait déposé l’évolition.

- Allô ?
- Mademoiselle Efis ?
- Effyis... Oui ?…  
- Bonjour je m’appelle Ingrid, je suis chargée de l’organisation du tournois de la navette Pokken.
- Je peux vous aider ?

Me mettant à espérer malgré moi, je me redressais et trouvais spontanément un air plus vif.

- Nous avons eu un problème de dernière minute avec l’un des participants… Seriez vous disponible pour prendre sa place ?
- Oui ! Enfin, euh… Bien sûr. J’ai combien de temps pour arriver ?
- Le moins possible, êtes vous toujours dans la ville où vous vous êtes inscrite ?
- Oui Mégapagopolis.
- Parfait, présentez vous à l’héliport le plus vite possible et embarquez, vous passerez directement sur le terrain une fois sur place.
- D’accord ! Super ! Merci énormément ! Au revoir ! Encore merci !

Je me sentais revigorée, emplie à bloc comme si on venait de me changer les piles. Et en plus j’avais le sourire contagieux vu la tête de mes pokémons. Attrapant mon sac à main et la clé de la chambre je leur lançais au vol de la garder pour moi et partais comme un courant d’air à l’assaut de la navette la plus proche. J’avais l’impression de flotter dans la rue tellement j’étais légère et heureuse, et je souriais sans aucun doute comme une débile. Mais pas grave ! J’étais prise ! J’avais envie de rire comme une forcenée jusqu’à ce que mes nerfs se détendent enfin.

Sauf que si tout devait se passait parfaitement bien avec moi ça se saurait n’est ce pas ? Sur les marches de l’entrée de l’aérogare semblait cuver un mendiant quelconque auquel je n’avais aucune envie de prêter attention et auquel je n’avais pas prévu de prêter attention surtout et ce jusqu’à ce qu’il lève les yeux en me voyant arriver, me pointe du doigt et se mette à dire.


- Toi ! Oui toi ! Profite bien du temps qui t’est impartit il touche à sa fin.
- Pardon ?
- Tu n’existera bientôt plus. On va tout prendre, aspirer tout ce qui fait que tu es toi.  
- Je… Je n’ai pas d’argent à vous donner…
- D’accord.
- On… m’attend…

Puis sur ces mots terriblement flippant il se rallongea sur les marches et reprit le court de sa sieste. Moi j’avais besoin de quelques minutes pour le remettre de mes émotions. C’était de loin le truc le plus flippant qui m’était jamais arrivé. Je rentrais presque zombifiée dans la zone d’embarquement vide, bien sûr puisque les aller-retours étaient dans le principe terminés depuis un moment, où je dû me présenter et m’installer dans une nacelle rien que pour moi. Une fois assise, le décollage passé j’eu tout le temps de réfléchir à ce qui venait de se passer. Un SDF bourré venait de me pseudo-menacer pour attirer l’attention des passants. Y avait il lieu de s’inquiéter ? Pfff qu’est ce que j’avais pu être bête de croire le contraire. Certes il y avait des choses bizarres chez ce type, mais rien qui puisse le faire sortir de la case clochard en manque d’attention. Donc RAS ! Je pouvais me concentrer uniquement sur le tournois. Maintenant que je n’avais plus que ça à faire, je sentais le stress monter en moi et la pression. Ma tenue était largement présentable, mes cheveux aussi, mon maquillage aussi… Ca ça allait… Ne restait plus qu’à assurer niveau combat. Et ne pas penser au précédent. Qui avait été une catastrophe aussi bien parce qu’une armée de pokémons enragée avait attaqué mais aussi parce que j’avais été a deux doigts de perdre ne l’oublions pas.

Une fois arrivée sur place, je m’étais timidement avancée jusqu’au guichet d’accueil où l’on m’avait immédiatement prise en charge et guidée jusqu’à “l’entrée des artistes”. J’étais à présent une boule de stress avec des jambes et des talons. On me présenta mon pokémon de prêt, accompagné d’une fiche explicative, et le temps que Claire Chaglam ne termine son annonce je pu faire connaissance. Il s’agissait là d’une mignonne banshitrouille, de la taille d’un potiron classique mais tout de même mignonne et avec un air curieux et amusé. Ca me rappelait quelqu’un quand ce quelqu’un n’angoissait pas à mort. Si seulement j’avais eu quelques minutes en plus pour la dessiner… Lui adressant un franc sourire j’annonçais au cucurbitacé.


- On dirait bien qu’on va combattre ensemble ! Tu as un surnom ?
- Shiiiiiiii ~
- Chi ?

Secouant amicalement la tête le fantôme pointa sa pokéball sur laquelle était inscrit au feutre noir ce qui semblait être son nom.

- Annie ? Super ! Moi c’est Kara !

Le lui tendais une main amicale que le spectre sembla heureux d’étreindre dans une de ses mèches lorsqu'elle fut traversé par un air triste presque désolé. Inutile de préciser, c’était glauque comme réaction. Peut être n’aimait elle pas ce prénom ? Ou avait elle eu une dresseuse de ce nom là avant et ça s’était mal passé ? Ou j’avais la main moite ? Bref pas le temps pour de plus amples hypothèses, ce fut notre tour d’entrer en scène. La citrouille me tapota l’épaule, comme si elle voulait me faire comprendre que ça irait, le regard compatissant. Super, j’espère qu’elle était pas défaitiste au moins. Arrivant sur le terrain à petit pas, je sentais le regard de la foule qui me dardait et mon coeur battait un solo de batterie dont lui seul connaissait les accords. Tachant de garder mon calme et de voir ceci comme un gros match d’arène je découvrais mon adversaire qui n’était autre que… Un champion. Oui j’ai trois badges maintenant j’essaye de me tenir informée. Génial ! Voilà que l’histoire se répète ça aurait pas pu me mettre plus à l’aise ! Fermant les yeux tout en prenant une grande inspiration je lançais à mon adversaire tout en rassemblant toute la confiance que j’avais en moi.

- Je m’appelle Kara Effyis !… Il me fallait une formule à rajouter je savais que c’était un peu la “coutume” avant de commencer un match… J’espère que ce match sera… Enrichissant pour nous deux !…

J’aurais pu faire mieux, j’aurais pu faire pire. Espérons que ce ne soit pas aussi le cas pour le reste ce combat.

HRP:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yob Stran
Loubard excentrique et champion insecte


Messages : 68
Date d'inscription : 06/07/2016
Age : 17

MessageSujet: Re: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Mar 23 Aoû - 15:25

Attendez attendez attendez...
C'est pas très cool ça.
Nan mais les gars vérifiez qui vous avez dans le tournoi avant de faire des faux espoirs...
Le pauv' Branette a pas compris. Bon, au pire pas grave, balancez un autre adversaire à ce pauvre Yob.
En plus il y a une remplaçante donc c'est cool.
Manque plus qu'elle arrive.
Il attends là.
Allez.
Non mais...
L'adversaire est en retard ?
Ah...ok.
Grouillle.
Steuplé...

En ayant marre d'attendre, Yob Stran se leva ( parce qu'il s'était posé pour discuter avec son pokémon ) et s'en retourna vers les loges.
Quand un organisateur, ou un membre du staff, l'interrompit dans son mouvement:

-M.Stran ? Vous abandonnez ?
-Je vais dans les loges, rappelez moi quand elle arrivera.
-Mais...elle va arriver d'une minute à l'autre, vous savez, elle ne savait même pas qu'elle avait été repêchée à la dernière minute.
-Combien de temps environ ? Ce n'est pas contre vous, mais j'aimerai entraîner encore un peu Branette.
-Pas longtemps, retournez sur le terrain s'il vous plait.
-Bon ok...

Il alla se rasseoir tout près d'un des murs et discuta de plusieurs stratégies avec son pokémon quand ils se comprenaient mutuellement.
Quand enfin l'adversaire entra sur le terrain, Yob se leva et entama un salto en avant, qu'il réussit tout pile, en étant à deux doigts de se rétamer. Le Branette se positionna en moda attaque, un sourire ravageur et une motivation énorme.

Yob hurla alors:

-BONJOUR ADVERSAIRE ! MON NOM EST YOB STRAN, CHAMPION DE NEW LAKIT !
- Je m’appelle Kara Effyis !…rétorqua-t-elle sans rétorquer. Enfin, elle l'a dit quoi, mais elle lui a pas répondu. Enfin du coup si, vu que Yob s'est présenté avant, mais elle elle avait pas anticipé le fait qu'il allait le faire avant. Ouai bon z'avez compris hein ?

-J’espère que ce match sera… Enrichissant pour nous deux !…

-Pourquoi ne le serait-il pas ? Ah ah !

Yob croisa ses bras, mais plia à moitié ses jambes vers l'avant. Cette position marque, retenez le, son attente:

-Allez ! Je te laisse commencer ! Branette, soit prête à défoncer ce Banshitrouye !
Revenir en haut Aller en bas
Kara Effyis
Through the looking glass


Messages : 91
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Mar 23 Aoû - 17:37


Alors ma première impression sur le champion… Comment dire… Spécial. Enfin je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse une pirouette et qu’il crie par dessus tout. A coté je pense que je ne devais pas avoir l’air de grand chose et ma timidité prenait le pas sur tout le reste face à son coté très expansif. D’ailleurs répondit à ma petite remarque par l’affirmative, me faisant inconsciemment remarquer que ce que je venais de dire coulait de source quand on y pensait bien. Merci monsieur le champion de me mettre encore plus à l’aise que ce que ne l’étais déjà ! Bon ! Il était temps pour moi de changer d’était d’esprit et de me mettre enfin en mode combat, concentration au maximum et… Oh non sérieusement ? Une branette ? Quand je dis que l’histoire se répète, là je rajoute carrément qu’elle me poursuit… A la différence que là il ne s’agissait pas d’un féroce pokémon à la charge d’un virus extra-terrestre. Non là c’est une gentille poupée maudite bien dressée et toute choupi… Façon de parler. Le temps que le champion ne se place dans une position…. Très dérangeante, je jetais un oeil à la fiche de ma pokémon et choisi de ne pas attendre plus que ça avant de commencer, n’écoutant même pas ce que disait le moustachu.

- Grimace puis Etonnement !

Une courge et une citrouille dans la même équipe, les cucurbitacés vaincrons ! Bref, cette auto-dérision mise à part, pour avoir déjà pu affronter ce spectre, je savais que sa vitesse est sa défense n’étaient pas vraiment ses atouts majeurs. A coté de ça vu la taille d’Annie, elle profitait une allure plutôt bonne qui deviendrait un bel avantage une fois que son adversaire aurait subit une double baisse de statistique. Son corps creusé se mit à luire créant un mirage qui continua à grandir quelques instants. Puis la citrouille s’avança jusqu’à son adversaire pour se mettre à lui tourner autour, ne brisant ce manège que pour saisir les épaules de son adversaire en poussant un cri strident.

L’attaque gorgée d’aura spectrale permettrait d’entamer correctement les hostilités tout en usant à profit les statistiques de nos deux pokémons. Après en plus de ça, j’avais un correct pourcentage de chances pour que l’attaque suffise à effrayer notre adversaire et ainsi nous donner le temps de nous éloigner et de penser à autre chose. Bon, ben comme ça, ça c’était fait. Je me passais la main dans les cheveux, les écartants de mon visage quelques instant avant de les laisser retomber dans une expiration presque audible. Je redoutais un peu la suite pour être totalement honnête et le décor de parc d’attraction plein de lumières et d’éléments mécanique saturait d’ores et déjà mes rétines. Pourtant j’affichais un air sérieux et déterminé, le même que d’habitude en somme, tentant de ne pas repenser à ce qui m’était arrivé un peu plus tôt.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yob Stran
Loubard excentrique et champion insecte


Messages : 68
Date d'inscription : 06/07/2016
Age : 17

MessageSujet: Re: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Sam 27 Aoû - 22:41

Elle a l'air timide cette petite.
Enfin bon, c'est pas parce que t'es pas expressif que t'es un mauvais dresseur, et c'est pas parce que t'es surexcité que t'en es un bon. Et non Yob ne se sent pas visé DU TOUT.
Quoiqu'il en soit, d'un seul coup, après avoir un peu marqué une pause, Kara avait l'air d'avoir...ce n'est pas pris confiance en elle....plus, pris un peu d'assurance.

Parfait, un adversaire sérieux c'est toujours mieux.
Le super champion qu'est Yob sera ravi d'apprendre à des challengers de quel bois ils se chauffe, même avec des pokémons qui ne possèdent pas son type de prédilection.
En parlant de ça, le match allait débuter. Le Branette, boosté par la folie de Yob Stran, allait donner toutes ses forces dans de lugubre duel.

L'adversaire commença alors:

-Grimace puis Étonnement !

Joli combo. Très joli combo.
Baisser la vitesse d'un pokémon assez peu rapide en l'apeurant, puis tenter de le faire tomber à la renverse, c'était bien joué.
Seulement, Yob commençait déjà à s'amuser.
Et à peine la dernière syllabe prononcée par Kara, M. Stran déclara, en lançant son poing en l'air et tapant dans ses pieds en sautant:

-Ombre Portée !

A peine les bras-oreilles de Banshirouye touchaient les épaules de la poupée maudite, tout en criant - à noter que Yob Stran ne fut lui pas du tout affecté parce que ses oreilles sont entraînées par l'essence même du métal - que Branette était arrivé juste dans le dos du cucurbitacée, et la poussa alors devant elle, pour la déséquilibrer et la faire la fermer.

Dès que les yeux humains de Kara et Yob virent la forme humanoïde de Branette apparaître après son attaque rapide, la moustache cria alors, soulevée par une bouche souriante:

-Coup-Bas !

Les petits bras de Branette s'enveloppèrent d'une aura violette, prêtes à faucher violemment le Banshitrouye.
L'attaque la fera tomber si elle réussie, et il ne restera alors à la petite poupée qu'à bourriner.
Revenir en haut Aller en bas
Kara Effyis
Through the looking glass


Messages : 91
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Dim 28 Aoû - 0:47


Quel était le pourcentage pour que ce que j’avais en tête se passe comme je voulais à la base ? Ben peu importe quel était ce nombre, le résultat s’était avéré faux. Seul point positif c’était que la grimace avait fait son office, donc que nous avions bel et bien droit à notre avantage statistique pour ce début de match. Après en ce qui concernait les dégâts… J’avais franchement du bol que la défense constitue l’atout principal de mon pokémon de prêt parce que ça commençait sec cette histoire. En même temps j’aurais du prévoir que le champion trouverait un moyen d’esquiver mon attaque, enfin, non pas esquiver. De contrer ce qui était largement pire. Totalement impuissante, je regardais ma lanterne d’Halloween se faire bousculer par la poupée démoniaque recherchant une solution mentale à ce léger soucis. Et quand je dis léger, j’exprime exactement l’opposée de ce à quoi je pense.

Surtout ne pas virer dans le gros bourrinage… Bon sang Kara réfléchis… Et détend toi surtout !… En entendant l’ordre du champion je sentis mon estomac se nouer et une sueur froide me couler le long de l’échine. Métaphoriquement s’entend, sinon c’était un peu dég. Coup bas c’était exactement comme son nom l’indiquait, rien à dire de plus c’était au dessous de la ceinture et prioritaire qui plus est. Et ça allait faire très mal en plus de ça d’autant plus que ça prendrait forcément le pas sur… sur… Une minute. J’avais rien ordonné encore, si ? OH MON DIEU C’EST UN PIEGE DE CHAMPION C’EST CA ? Calme toi Kara, calme toi. Soit c’était un piège, soit c’était une petite bavure digne de moi et dans tous les cas, il était hors de question que je me prive de cette magnifique fenêtre de tir.


- Profite en ! Ondes Folie !

Les banshitrouyes ne profitaient pas d’un spectre d’attaque très large, navrée pour le jeu de mot je jure que c’était involontaire, mais il profitait tout de même d’attaques offensives et statutaires. C’était ça comme mot ? Non ? Bref des attaques qui attaquent pas pour de vrai. Et la particularité de Coup bas, c’était que cela ne se déclenchait qu’en cas d’attaques frontales adverse et échouait dans le cas contraire. Et donc dans cette situation les bras de la brannette auraient beau s’allumer autant qu’ils voulaient, ils se contenteraient de brasser du vent. Et ça m’offrait une occasion en or pour potentiellement infliger une confusion à l’équipe adverse.

- Et maintenant Balles-graines !

Je sais que je n’attaquais pas dans le domaine de faiblesse de l’adversaire, pas la peine de me tomber à bras raccourcis dessus ! Mais ! L’attaque composée profitait d’une puissance accrue par la compatibilité du type avec celui de mon pokémon, voyait chacun de ses coups profiter de son lot de coup critique de manière indépendante et laissait à ma citrouille le temps de s’éloigner un poil entre deux salves. Sans compter qu’une fois encore, je tentais de taper dans le domaine physique, à condition que ça marche cette fois ci. Mon légume fantôme commença à mitrailler des… Des gaines de potirons, c’est trop choupi ! Si l’attaque réussissait à toucher lors de la première salve, en d’autres termes qu’elle s’amorçait correctement, il y avait de fortes chances pour qu’au moins deux coups soient portés. Pour le reste, je laissais la chance faire sa part de boulot.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yob Stran
Loubard excentrique et champion insecte


Messages : 68
Date d'inscription : 06/07/2016
Age : 17

MessageSujet: Re: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Mar 30 Aoû - 0:23

L'enchaînement de Branette a faillit porter ses fruits, mais a été interrompu par le légume à l'instant même. En effet, l'onde folie a interrompu le Coup Bas et a permis à la courge de prendre ses distances du pokémon de Yob.
Celui-ci, perturbé par la lumière qui venait de faire échouer son assaut, recula, et quand il la vit disparaître, tout devint flou.
La confusion commençait à perturber son pauvre esprit, ironique quand on sait que c'était d'habitude les Branette qui sèment la zizanie dans le cerveau des autres. Justement, la poupée spectrale allait tout juste perdre les pédales et ne pas réussir à se concentrer, déjà qu'elle sentait ses mouvements ralentis, quand, les talents, si l'on peut dire, de champion, ayant finement analysé et rapidement compris la situation, du fabuleux Yob Stran lui firent d'un coup d'un seul décocher cette phrase, non, cet ordre, non, cette voix venue droit du cœur, envers le confus pokémon:

-NON BRANETTE, REPRENDS TOI ! TON ESPRIT EST FORT ET VIF ! UTILISE BALL'OMBRE !


La voix virile était censée faire reprendre au combattant cité courage, et surtout, conscience, alors qu'elle vacillait. Sinon, à quoi servait toutes ces paroles, tous ces encouragements, tous ces enseignements juste avant le match ?
L'école Yobstranienne et sa philosophie sont là pour faire exploser tout le doute en nous, pour le faire disparaître dans le néant et faire comprendre l'essence du courage, de la force de l'esprit, de la ténacité et de la force mentale enfouie en tous les êtres !
Il suffit d'un cri, d'une conviction, d'une envie de se battre !
Branette avait été suffisamment briefée avant le combat !
Alors s'il te plaît, reprends toi !

Le pokémon Spectre comprit alors lorsque le moustachu, son maître de l'instant, l'appela. Oui, c'est maintenant qu'il faut devenir fort, maintenant qu'il faut faire disparaître les craintes. La folie ? Oui, c'est ce sentiment qui risque de la tourmenter. Mais la folie est une engeance de l'esprit qu'elle se doit d'éliminer, sinon cette dernière va se transformer en confusion et anéantir sa combattivité.
Branette plie les bras et recule alors, malgré sa baisse de vitesse. Elle entend alors, même si très peu, toujours affectée par ce début de confusion, une voix féminine ordonner à l'adversaire de se défendre.
Et ce fut le déclic. Elle ne pouvait pas perdre ce combat, et ce pour honorer son maître qui en si peu de temps lui a tellement donné !
Alors elle plia les bras sur le coté et les leva, puis en les rabaissant, elle hurla, de sa voix mortelle, la fermeture éclair sur ses lèvres se dézippant entièrement, apeurant le public qui avait l'impression de voir à l'intérieur les ténèbres incarnées, un énorme et tonitruant cri de courage:

-BRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !


Yob n'eut même pas le temps de sourire pour montrer son bonheur en voyant son élève de 30 minutes comprendre ses enseignements si vite, car, en toute osmose avec le cri, le pokémon libéré de tout tourment, ou presque, faisait briller de ses doigts noirs une aura encore plus sombre.

Et la seconde d'après, une boule d'énergie vide mais emplie de ténèbres se dirige vers la Banshitrouye juste devant Branette, qui tirait alors vivement ses Balle Graines de sa bouche. Le bruit de la propulsion des projectiles de plante n'aidaient pas quand à la discrétion du cucurbitacée malgré les perturbations mentales qu'elle infligea quelques secondes auparavant.

La Ball Ombre engloutit la première Balle Graine, mais la seconde détruisit alors étonnamment la sphère obscure. Se produisit alors une explosion, qui dévia la troisième et quatrième graine de potiron vers des destinations aléatoires.
Les deux attaques s'étant annulées, les compteurs étaient remis à zéro.

D'un coté, une Banshitrouye presque au top, quoiqu'un peu bousculée, et de l'autre, une Branette qui vient de sortir de la confusion mais aussi un peu plus lente que la normale.
Qui vaincra ? Aucune idée pour le moment, même si la balance peut pencher à tout moment, et on peut le dire, l'opinion générale est tournée du coté de Kara Effysi...Efyfis...Eysifi...Ouai, euh, Kara quoi.

Contrairement au début du match, Yob Stran ne laissera pas l'initiative. Là où Kara était peut être occupée à penser à l'attaque Spectre et l'attaque Plante qui s'étaient annulées il y a un instant, lui, il préféra éviter et lança alors, trop concentré pour chorégraphier sa fougue:

-OMBRE PORTÉE !


Malgré la diminution de vitesse, Branette devint ombre et se faufila dans la fumée qui avait presque disparue de la précédente explosion, et, quand seulement deux-trois mètres, on ne pouvait pas trop bien évaluer à la distance de M. Stran et à cause de la-dite fumée, séparaient les deux pokémons, la moustache se souleva:

-FEU FOLLET, PUIS ESQUIVE VERS LA DROITE !


Teintées de violet, puis de noir, et cette fois-ci de rouge, les mains de Branette crachèrent le feu sur le Banshitrouye, pour le brûler vivement, comme une vengeance pour la confusion de tantôt. Comme on le lui avait ordonné, arbitrairement, elle tenta alors de reculer vers la droite d'un bond, pour esquiver une éventuelle riposte et laisser les flammes faire leur effet.

Yob était confiant.
C'était rare qu'un pokémon comprenne aussi vite la puissance du cri et ses effets sur le mental. Si seulement Branette était de type Insecte !
Revenir en haut Aller en bas
Kara Effyis
Through the looking glass


Messages : 91
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Mar 30 Aoû - 1:21


Pourquoi ? Sérieusement pourquoi ? J’avais tout bien fait comme il faut, j’avais l’impression de commencer à saisir le principe de combat de mon légume spectral et là… Bam ! En fait rien. En fait pire que rien, le cri du champion me fit faire un bond d’un autre monde suivit ensuite par l’abominable hurlement spectral poussé par son pokémon. J’avais envie de courir me cacher en position foetale et d’attendre que ça passe, tout en répétant en continu la question de ce début de post. Hmm le balancement léger qui me berce alors que la frustration me gagne. C’est tentant… Non ! Se ressaisir, se ressaisir ! Et positiver ! Okay, je po-si-tive !… Je ne me suis toujours rien pris dans la tête ! Ca c’est une bonne nouvelle !

Par contre je vis la totalité de mon combat et des raisons qui m’avaient poussées à venir ici défiler au fil d’un ralentit centré autour de la ball’ ombre. J’entendais autour de moi une musique triste qui demandait “Why do birds suddenly appear… Everytime, you are neaaaar ?” Oui je sais c’est pas une chanson triste techniquement parlant mais le rythme suffit dans le principe à créer une ambiance qui laisse deviner que le protagoniste qui l’entend se sent seul… Très seule ici. Puis tout cessa alors que les graines d’Annie firent littéralement exploser la boule spectrale dans un fracas de fumée et de graines de potiron en pagaille. Bon sang elle est bien cette petite. Je posais pendant ce temps les yeux sur la fiche explicative à la recherche du coup suivant lorsque j’entendis la voix du champion résonner une fois encore dans mes pauvres petites oreilles.


- Bonsangbonsangbonsang… Prépare une ball’ombre ! Ne la lance pas encore  !

L’attaque adverse restait prioritaire face à la mienne mais la vitesse ralentie de la poupée devait nous permettre d’entamer une attaque aussi. Et si cette grosse boule m’avait filé des angoisses j’espérais qu’elle en fasse de même chez l’adversaire. Sauf que tout bien réfléchi l’attaque spéciale des banshitrouye bwerk. Heureusement les branettes n’étaient pas vraiment taillés sur le plan défensif. Enfin ça c’était des problèmes que je pouvais me poser dans le cas où mon attaque touchait sa cible ce qui pour le moment n’était toujours pas arrivé. L’ombre portée toucha une nouvelle fois pendant que ma courge préparait toujours sa propre offensive puis lorsque les mots “feu follet” furent prononcés je lançais.

- Maintenant !

La cucurbitacé, j’adore ce mot, projeta enfin sa large concentration d’énergie noire sur son adversaire, aspirant au passage les boules de feu qui lui étaient adressés. Disparaissaient t’elles dans le vortex infini de la sphère spectrale ? Attendaient t’elles sagement de rejaillir une fois la cible atteinte selon l’éternel principe de l’arroseur arrosé ? Ca ça aurait été cool. Et qu’il soit en proie à la confusion aussi ça aurait été cool. Bon sang faites qu’il encaisse enfin des dégâts… Sinon je vais pleurer. Ou paniquer. Je veux pas peeeeeerdre… JE PO-SI-TIVE ! On a encore le temps pour une attaque le temps qu’il se remettre nan ?

- Etonnement !

Bon je résume : Ce branette est lent, confus, en train de potentiellement se prendre une attaque ET il a maintenant un tiers de chance, environ, d’être apeuré. Et l’attaque est physique et… Bon sang je vais devoir encore me répéter sur ce point ? On a compris le message, so on reste concentré… Et on croise les doigts.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yob Stran
Loubard excentrique et champion insecte


Messages : 68
Date d'inscription : 06/07/2016
Age : 17

MessageSujet: Re: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Mar 30 Aoû - 4:04

Yob Stran aurait dû s'en douter, mais son Branette était animé de la fureur intérieure caractéristique d'un entraînement avec le champion Insecte, donc il profitait de cette rage de vaincre nouvellement acquise pour pouvoir faire en sorte d'aller encore plus vite ! Il était conscient de la vitesse réduite du pokémon, mais Ombre Portée ne prend pas toujours compte de ce facteur, alors c'était tout bénéf pour l'équipe du bouffon et de la poupée.
Cependant, là où le chauve avait fait une erreur, c'est en oubliant que ses adversaires, eux aussi, réfléchissaient. Un peu, mais réfléchissaient.

Aussi, s'étonna-t-il de voir le Banshitrouye charger une Ball'ombre pile au moment de l'arrivée de Branette devant l'adversaire. Mais les ordres étaient donnés, et le feu crépitait déjà du bout des doigts de la courageuse créature.
Le feu follet jaillit de ses mains, mais l'inévitable contre-attaque obscure était plus imposante: La Ball'ombre avala les flammes, les réduisant à néant, avant de toucher Branette.

A ce moment-là, un des choix de Yob Stran se retourna contre lui: Il avait demandé d'esquiver à son pokémon. Aussi, juste au moment où fut projeté le feu, la poupée s'en était allé, d'un mouvement expert, vers la droite. C'était sans compter sa vitesse réduite, et ce petit détail changea tout !
La Ball'ombre préparée à l'avance ne toucha pas de plein fouet le Spectre, mais seulement la partie gauche de son petit corps. C'est super pour la santé de Branette de ne pas avoir entièrement subi les dégâts, en revanche, ça veut dire qu'elle n'a pas été emmené en arrière.

Dans ce cas là, Banshitrouye et Branette auraient été éloignés, et ainsi les compteurs, comme d'habitude, se seraient réinitialisés. Malheureusement, à la place, le pokémon de Yob resta devant la courge, et c'est là tout le problème.
Kara prononça un seul mot. Un seul.

Le Banshitrouye fonça alors, vivement, sur l'adversaire à terre. Les dégâts auraient dû être moindre, et vu la puissance de l'attaque, ça ne devrait pas être l'heure de l’exécution.
Mais c'était sans compter sur plusieurs facteurs: D'une Branette, était à terre et se relevait difficilement après avoir à moitié subi une Ball'ombre, de deux, elle était à moitié confuse, et de trois, le pokémon de Kara était plutôt bon offensivement, si l'on rajoute le fait que l'attaque est du même type que le lanceur, ce qui octroie un bonus d'affinité.

Le cucurbitacée projeta Branette qui alla s'écrouler au loin.
La confusion de Branette était plus forte que la terreur de l'adversaire, et à la place d'amortir le choc, elle fut contrainte par le flou de sa vision de ne pas pouvoir.
Elle resta au sol quelques secondes, toisée par ses adversaires qui la pensait vaincue.
Et elle l'aurait été, abandonnant tout espoir, la confusion dans son esprit s'emparant de son courage nouveau, révélé par des enseignements qu'elle n'avait jamais connu.
Oui, ce n'était pas le genre de pokémon à se battre jusqu'à la mort, malgré le fait qu'elle n'avait jamais senti cette sensation, celle de se surpasser, elle et sa faiblesse mentale.
Elle allait tout simplement abandonner, et ça vaudrait mieux pour sa santé.
Les arbitres allaient déjà déclarer Kara vainqueur.

Sauf qu'il y avait un homme qui le savait ça. Un homme qui faisait confiance à Branette, un homme qui savait que le potentiel de la poupée spectrale était loin d'être révélé au grand jour. Et Yob Stran leva les bras, et rugit tout simplement:

-RELÈVE TOI ! BRANETTE ! TU ES ENCORE LOIN D’ÊTRE VAINCUE !


Un déclic, un déclic pourtant si simple à avoir.
Elle n'avait quasiment subit aucun dégât. Enfin si, mais pas au point de ne pas pouvoir se lever. Et pour Stran, ce n'était pas avoir de dégâts.
Là où elle était blessée, c'était dans sa tête, à cause de l'Onde Folie.
Et c'est presque si facile de le comprendre, qu'inconsciemment, pour Branette, ce fut aussi facile que, comme à l'instant, se relever !
Elle comprit. On comptait sur elle, et elle, elle allait abandonner ? Parce qu'une satanée citrouille lui avait fait un tour de passe-passe ?

Oh non !

Yob Stran souria, encore, toujours, oui, à croire qu'il ne savait faire que ça.
Alors que l'ennemi se préparait, non loin de là, il hurla, en faisant, de sa main levée le signe du métalleux lambda, la main gauche sur la cuisse et les jambes en arrière, laissant le haut du corps presque tomber:

-GRINCEMENT !

Branette savait crier. Et elle le fit.
D'elle même elle ouvrit sa bouche, et hurla encore plus fort que six Yob qui s'amuseraient à gueuler leur virilité en même temps.
Où qu'elle soit, Banshitrouye devrait subir l'altération de statistiques.

-REVIENS PRES DE MOI AVEC OMBRE PORTÉE !

Quelle est cette technique ?
Dans tous les cas, à la vitesse de...des...ouai des ténèbres disons, Branette était juste devant Yob Stran. Le moustachu attrapa Branette, qui était retournée vers Kara pour être sur de ne pas se faire attaquer par derrière, et lui chuchota quelque chose dans l'oreille.
Branette souria, puis s'avança avant qu'on ne considère ça étrangement.

Puis elle lança son espèce d'aura noire autour de ses jambes, caractéristique de l'attaque déjà trop utilisée dans ce combat, Ombre Portée.
Mais quel est l'intérêt de ne pas directement cette aura et la convertir en vitesse pour ensuite réapparaître dans le dos ou devant l'ennemi ? Oui, ce serait une façon d'esquiver, très bien, mais à quoi ça sert sinon ? C'était prévisible, c'était vu, c'était connu et Kara avait des dizaines de façons de trouver des parades maintenant.

Quel était donc le plan de Yob Stran, le seul gars au monde qui fait passer des faux plans pour des vrais plans grâce à une mise en scène et des effets spéciaux ?


----------------------------


HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kara Effyis
Through the looking glass


Messages : 91
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob   Mar 30 Aoû - 21:08


Il y a des jours comme ça où il ne vit mieux pas se lever. C’était mon avis en tout cas parce que là, mon idée de position foetale était toujours bien présente et je commençais à penser que tout était mort d’avance. Il fallait positiver, encore et toujours. Qu’auraient dit mes chers coéquipiers s’ils avaient été là ? “T’es nulle, je méritais plus que toi d’être dresseur” ça c’est la voix de Wolverine. Mauvais exemple. Quoi que on en arrive toujours au même stade, sans eux et leurs petites initiatives est ce que j’arrive vraiment à faire quoi que ce soit de concret ? Je revoyais encore le match contre Taric et ressentais cette incapacité à raisonner ou même à bouger le moindre muscle à cause d’une simple petite apparition. Je ne pouvais même pas mettre ce duel dans la même catégorie, rien n’entravait mes mouvements mis à part une malchance constante voir même à la limite du croissant. Etait ce le karma qui me rappelait qu’en premier lieu je n’avais aucune raison de me trouver ici ? Quoi que… Non la brannette semblait de plus en plus mal en point ! Etait ce là le point critique qui marquerait le moment où elle ne se relèverait pas ? A peine la voix du champion raisonna pour en déclarer le contraire que la mienne prit elle aussi le dessus.

- Dans ce cas lance vampigraine !

Elle avait encore de l’énergie à revendre ? Toc toc ! C’est les taxes ! Le spectre n’avait pas encore achevé de se remettre debout que les précieux petits missiles virevoltaient vers leur cible, contenant en eux la promesse d’un lien invisible. Ce lien que le fuit entretient avec son arbre. Ce lien qui drainerait un seizième de la vitalité du pokémon adverse à chacune de ses actions pour la déverser chez mon fantôme. D’autant plus que trop occupé à lancer son grincement, la branette ne trouverait sans doute pas le moyen de se soustraire aux petits parasites. Et dans le cas où ces derniers réussissaient à l’atteindre avant qu’il ne se mette à grincer, ils commenceraient leur office immédiatement. Attendez une minute… Grincement ? Oh non… Non… NON !… Urk… Trop tard, j’ai horreur de cette attaque. Ca y est je suis sourde je n’entend plus rien ! Adieux chant des oiseaux, iPod et tout trucs ayant un lien quelconque avec l’audition. J’ai le droit de faire un procès pour ça ?

Quoi que non, pas besoin de dommages et intérêt cette fois, il me restait encore assez de tympans pour entendre l’ordre donné par le moustachu, me rendant quelque peu perplexe au passage. C’était assez inconscient de gaspiller une attaque si précieuse comme ça, d’autant plus que c’était la troisième fois qu’il demandait ça à son pokémon, son attaque perdait donc forcément en puissance et deviendrait de moins en moins efficace. D’autant plus qu’elle demandait à sa poupée une charge d’énergie toujours plus importante à chaque lancé. Sans compté que dans la mesure où il se trouvait à coté de son pokémon je pouvais rien faire sans risquer de le toucher. Bon heureusement il y avait toujours la confusion qui planait sur… SALETÉ DE FANTÔME DE OUATE DISCOUNT ! Okay pas une seule fois la confusion n’avait fait effet, j’aurais tenté l’apprentissage de la clarinette ça aurait fait la même chose. Bon sang j’avais perdu une occasion de caser une attaque géniale avec cette onde folie. C’est rageant… Et du coup je fais quoi moi pendant leur séance de messe basse ?


- T’as qu’à lancer grimace vu qu’il te regarde…

Zut, mon manque de conviction est si audible que ça ? Mais bon, point hyper positif, si la vampigraine avait marché alors mon potimarron regagnerait encore de l’énergie avec l’ombre portée zarbi. Restait à voir ce qu’il avait en tête.



HRP :
 


_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
[Spectral - Quarts] Heav..., heu Kara VS Yob
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une ballade entre amis [PV Kara Oran]
» Mondai-Ji-tachi ga Isekai Kara Kuru Sou Desu yo?
» Niniel En'Kara
» Un travail comme un autre.. [PV Kara Bawen]
» Kara ❧ so shine on with your smile just as bright as the sun.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: