Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Lucy, étudiante en archéologie [Validé]

AuteurMessage
Lucy
Exploratrice du temps


Messages : 51
Date d'inscription : 24/07/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Lucy, étudiante en archéologie [Validé]   Lun 25 Juil - 5:38



Prénom: Lucy
Surnom : Lulu pour les intimes
Rang désiré: Exploratrice du temps
Age: 25
Sexe: Femme
Origine: Kanto

Groupe: Dresseur


Histoire:

Issue d’une famille standard, Lucy y a suivi une éducation assez stricte jusqu’à ses neuf ans. Mais si elle étudiait les matières classiques apprises en classe, elle se fascinait aussi – facile à deviner – pour les Pokémons. Mais pas juste les Pokémons pour les Pokémons ; Lucy voulait étudier plus avant la manière dont ils avaient évolué chacun en tant qu’espèce et rêvait des Pokémons tels qu’ils étaient par le passé.
Très vite, elle se tourna vers son oncle qui travaillait dans un laboratoire de l’île afin d’en apprendre plus sur les Pokémons et leur histoire. L’homme lui expliqua ce qu’il savait mais la théorie ne pouvait pas étancher la soif de savoir de la jeune fille. Dès son entrée au collège, elle avait donc choisi le cursus qu’elle suivrait : elle étudierait du mieux qu’elle pourrait pour entrer dans une école d’archéologie Pokémon.
Lorsqu’il apprit cette vocation naissante, son oncle lui offrit pour ses 10 ans un cadeau des plus surprenants : un fossile.
Excitée au-delà de l’entendement, Lucy mit alors tout son faible savoir-faire pour essayer de le décortiquer, de le comprendre. Enfermée dans le laboratoire de son oncle pendant deux jours, elle s’affaira dessus comme une enfant qu’elle était avec son nouveau jouet, essayant un peu de ci, un peu de ça, extrayant ce qu’elle pouvait et testant un peu le matériel de son oncle.
Et bien sûr, ce qui devait arriver arriva : lorsque son oncle rentra à nouveau dans son laboratoire, il y trouva, en plus d’un bazar sans nom, sa nièce en train de bercer et de s’occuper d’un petit Ptéra. D’abord tombé sur le postérieur, l’homme dut se frotter les yeux pour bien comprendre ce qu’il s’était passé : à 10 ans, sa nièce avait réussi à extraire l’ADN du Pokémon et avait reconstitué ce dernier.

Quelques jours plus tard, Lucy avait définitivement adopté son nouveau petit protégé, son premier vrai Pokémon, Ptéra, qu’elle avait renommé Ouranos, en référence à un ancien dieu du ciel.
Bien vite, son oncle, fasciné lui aussi par les capacités de sa nièce, ne manqua pas de prévenir et rameuter ses collègues qui, s’ils ne s’avérèrent pas forcément aussi enthousiastes devant le fait devenu banal de ramener un Pokémon à la vie, durent bien reconnaitre la brillance scientifique de la jeune fille.

La petite fille poursuivait ses études en compagnie de son nouveau Pokémon. Chaque jour, ils devenaient plus proches et plus complices. Mais bien loin des cours théoriques qui répétaient pour la plupart ce qu’elle avait déjà appris par elle-même, Lucy s’était découvert un nouveau but, un nouvel horizon ; Ouranos était désormais assez grand pour la transporter là où elle voulait et la jeune passionnée décollait dès que la rumeur d’un nouveau fossile émergeait. Le plus souvent, elle arrivait sur place et se contentait de s’imposer comme une étudiante passionnée sur les chantiers. Lorsque ça ne suffisait pas, elle attendait la nuit pour se faufiler et récolter autant d’informations qu’elle pouvait.

Lors de sa 16ème année, à l’occasion d’un vol au-dessus du Mont Sélénite, son œil acéré remarqua deux dresseurs se battant pour deux fossiles. Le temps de les rejoindre, l’un d’entre eux avait gagné et emporté l’un d’eux. Elle trouva le jeune homme restant, visiblement un boutonneux à lunettes qui faisait croire au monde qu’il s’y connaissait. Elle lui proposa donc de récupérer le fossile restant pour elle-même, ce qu’il finit par accepter de son plein gré après s’être fait copieusement rosser son équipe par Ouranos.

Désormais en possession d’un deuxième fossile à elle, elle retourna au laboratoire où, impatiente, elle relança le processus pour la réanimation. Cette fois, ce fut un Kabuto qui émergea et la rejoignit après son baptême inspiré d’un ancien dieu de la mer : Aegir.

Après avoir ratissé Kanto pendant des années, la jeune fille finit par obtenir son premier diplôme à l’âge de 23 ans et se décida enfin à faire ses adieux à sa famille afin de partir pour d’autres contrées. Elle avait entendu parler d’une île où les secousses volcaniques et sismiques ramenaient souvent des fossiles et des Pokémons soi-disant disparus à la surface de la Terre.

Après un atterrissage calamiteux du côté de port Lieucca, la jeune fille et ses deux Pokémons avaient fini par trouver un refuge temporaire dans la banlieue de Megapagopolis, où un homme, malgré un premier contact fort peu cordial, leur avait offert l’hospitalité après une discussion sur la théorie de Darwin que les deux esprits pensants supportaient. L’homme en question, qui s’était présenté sous le nom de Jean Crameur, comprit bien vite que les capacités et la passion de la jeune femme lui permettraient d’user au mieux du fossile qu’il avait trouvé il y avait quelques années.

Sans le matériel de son oncle à sa disposition, réanimer le Kranidos s’avéra plus difficile, mais pas insurmontable pour Lucy. Remise en route après ses adieux au jeune homme, elle décida de reprendre ses activités habituelles, en partenariat avec un laboratoire local. Là-bas, un des collègues de son oncle, le professeur Tilleul, assura le rôle de mentor auprès de la jeune femme et lui donnait les endroits où de nouvelles découvertes avaient lieu. Elle s’inscrivit également à une université d’archéologie locale où elle pourrait apprendre encore plus sur le passé des Pokémons en plus de bénéficier des réductions étudiantes – c’pas tout benef’ ça ?

Cependant, malgré son statut d’étudiante et d’assistante du professeur Tilleul, elle comprit bien vite que la sécurité sur l’île était bien moins laxiste que sur le continent et que, pour une raison obscure, certaines zones archéologiques n’étaient accessibles que sur présentation d’un certain nombre de badges.

Qu’à cela ne tienne. Si c’était le prix à payer pour en apprendre plus sur les Pokémons, elle défierait les champions d’arène pour ces satanés pin’s !





Caractère:

Lucy est très clairement pacifiste, un trait assez rare chez les dresseurs. Elle a cependant depuis peu compris que les combats de Pokémon allaient devenir une nécessité si elle voulait continuer à découvrir de nouvelles choses.
En plus de l’archéologie, elle est aussi passionnée de mythologie ancienne et par la théorie de l’évolution de Charles Darwin qu’elle essaye tant bien que mal d’appliquer aux Pokémons qu’elle rencontre.
Juste après sa passion pour l’archéologie et la mythologie lui vient sa fascination pour les airs : si elle choisit principalement de se déplacer sur le dos d’Ouranos, c’est parce qu’elle aime cette sensation de légèreté et de puissance lorsqu’elle se trouve sur le dos d’un tel Pokémon volant.
De nature généreuse et altruiste, elle peut cependant devenir très cassante lorsqu’il s’agit de fossiles et d’archéologie. Elle ne supporte pas les gens qui pensent savoir plus qu’elle et essayent de la noyer sous leur pseudoscience pour l’impressionner. Elle s’efforce alors de leur prouver à l’aide d’un trait d’esprit qu’elle n’est pas à prendre à la légère et, s’ils sont trop têtus ou bornés pour le comprendre, va simplement fuir leur compagnie. A contrario, elle expliquera avec une patience maternelle tout ce qu’il y a à comprendre sur l’histoire des Pokémons à quelqu’un qui assumerait son inexpérience en la matière.

Elle a un tempérament plutôt calme et a toujours envie d’en savoir plus sur les Pokémons qui l’entourent. Si elle a pu par le passé voir son propre Ptéra comme un simple rat de laboratoire, il n’en n’est maintenant rien pour le Pokémon. Cependant, confrontée à une nouvelle espèce de Pokémon, elle pourra avoir ses réflexes d’apprentie scientifique et l’étudier sans se soucier du danger ou du problème qu’il représente.
Maintenant qu’elle doit aussi se focaliser sur le combat Pokémon, elle s’est efforcé d’apprendre la théorie derrière le combat Pokémon et s’appuie pour l’instant sur le tableau de faiblesses et de résistances qu’elle a imprimé dans son esprit après quelques recherches. Cependant, les idées de tactiques intra-combat lui sont encore étrangères et de ce côté, elle a encore beaucoup à apprendre – génial !




Apparence physique :

Lucy a les cheveux blancs, un détail qui peut marquer lorsqu’on la rencontre pour la première fois. Le plus souvent, elle les laisse relâchés, mais n’hésite pas à se faire une longue natte pour éviter qu’ils ne la gêne lors d’excursions ou d’opérations précises. Bien que sortie de la puberté, elle garde une apparence plutôt enfantine et innocente qui lui vaut parfois quelques malentendus quant à son âge ou sa maturité.
Si jamais elle a à se battre elle-même, elle n’en mènera pas large, ses études ayant privilégié sur sa condition sportive. Mais si sa force physique brute est indéniablement faible, la jeune femme peut faire preuve d’une endurance plus que surprenante. S’il y a derrière une escalade dangereuse ou une randonnée interminable la promesse d’une nouvelle découverte, elle ira, lentement, maladroitement peut-être, mais sûrement.
Elle porte en temps normal un ensemble assez large qui lui permet de conserver la chaleur en hiver et de laisser un courant d’air passer en été, ce qui en fait une tenue polyvalente.
Pour les occasions un peu plus formelles, elle aura une veste courte sur un ensemble plus près du corps. Enfin, lorsqu’elle n’est pas en vadrouille et qu’elle reste chez elle, elle aura le plus souvent sur un T-shirt jaune sur un pantalon kaki aux relents militaires. S’il fait un peu plus froid, le T-Shirt deviendra un pull à col roulé et elle préférera un pantalon plus près du corps.


Tenue d'exploration:
 
Tenue d'intérieur par temps frais:
 




Pokémons Possédés:

Ptéra
Surnom : Ouranos
Talent : Tête de Roc
Niveau : 10
Le premier Pokémon de Lucy, il a appris à l’apprécier malgré les nombreuses expériences et expérimentations que la petite fille a faites sur lui dans les premiers jours de leur relation, comme lui prélever de la salive ou quelques bouts de peau morte. Désormais, elle le considère comme un être vivant à part entière et il est devenu son plus fidèle compagnon.
Souvent s’il sent la jeune femme un peu triste ou mélancolique, il ne manquera pas de lui proposer son aile dans laquelle se blottir ou son dos sur lequel monter pour un vol prolongé, de quoi raviver leurs souvenirs à tous les deux.



Kabuto
Surnom : Aegir
Talent: Armurbaston
Niveau : 10
Deuxième Pokémon de Lucy, il est aussi le plus timide. Lors de ses premières sorties dans le monde moderne, il passait le plus clair de son temps les pattes rentrées dans sa carapace, comme s’il boudait. Ce n’est qu’en étudiant son comportement à la lumière de ses connaissances des espèces préhistoriques que la jeune étudiante avait conclu que le petit Pokémon n’était en rien boudeur ou fatigué mais tout simplement peu confortable hors de son milieu aquatique/marécageux dans lequel il avait évolué des milliers d’années de cela.
Ce problème passé, le Pokémon finit par s’attacher à la jeune dresseuse et, lorsqu’il n’est pas dans sa Pokéball, aimera grimer depuis ses jambes jusque sur son épaule, un rituel qui n’a pas manqué de surprendre la jeune femme la première fois.



Cranidos
Surnom : Ares/Arès
Talent : Brise Moule
Niveau : 10
Il s’agit clairement du plus impulsif des Pokémons de la jeune femme, ce qui lui a valu le surnom provisoire de « Cou’d’têt’balayett’ ». Lucy a d’abord essayé de le calmer avant de comprendre qu’il était dans sa nature d’être aussi violent, lui valant alors comme surnom un ancien Dieu de la Guerre : Ares. Depuis, elle a appris à faire avec et essaye d’user au mieux cette nature agressive lors de ses affrontements et le laisse faire ce qu’elle considérait comme dangereux avant de comprendre que c’était dans sa nature : s’entraîner contre des murs et n’importe quoi à sa portée en général – parfois même d’autres personnes ou Pokémons !



Autre: /


_________________



"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements."
- Charles Darwin -

~ L'Âge perdu ~

~ Les Merveilles du Passé ~

~ En route pour l'aventure ~


Dernière édition par Lucy le Mar 26 Juil - 5:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 447
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Lucy, étudiante en archéologie [Validé]   Lun 25 Juil - 11:13


Hello hello fanatique des fossiles !

Un personnage sympathique, on espère qu'elle ira déterrer les vieux fossiles (comme Elizabeth ou la motivation à poster de Drake) sur Maïlys :hey:
Je te valide.

Couleur et rang arrivent tout de suite
Tu reçois également 3000$ et un bon pour une capacité de reproduction à utiliser à la boutique.
N'oublie pas non plus de créer ton carnet où tu consigneras ton inventaire + tes Pokemons

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
Lucy, étudiante en archéologie [Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'expérimentation archéologique
» Webzine sur l'archéologie...
» Archéologue New Métier
» Explorations archeologiques, en Haiti
» [Economie] Mines & minerais de fer au Moyen Age

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: