Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 [Terminé] Mélodie Parfumée [solo]

AuteurMessage
Violeta
Mère Nature


Messages : 80
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: [Terminé] Mélodie Parfumée [solo]   Dim 24 Juil - 14:29

Partie 1 sur je sais pas combien. Climat : secousses.

Un nouvel objet était en vogue à la Zénith SARL. Une flûte blanche, fragile mais pouvant attirer des Pokémons hors de là où ils se cachaient lorsque le temps n’était pas propice à leur rencontre. Comment ça marchait, exactement ? Comment savoir que ça attirerait bien le Pokémon désiré ? Néanmoins, en l’état actuel des choses, c’était peut-être la meilleure solution que possédait Violeta pour parvenir à ce qu’elle désirait. Il y a un moment, elle possédait certains Pokémons avec elle mais avait fini par les relâcher car malheureusement, elle n’y avait prêté suffisamment d’attention en les laissant trop de côté. Ces Pokémons relâchés aimaient cependant passer du temps à ses côtés, lorsqu’elle possédait encore sa villa. Mais depuis l’éruption, elle ne savait ce qu’ils étaient devenus. Pourrait-elle au moins en recroiser un ? Indiquer où elle se trouve maintenant ?

Elle aimerait cela. New Lakit possédait le confort nécessaire pour leur épanouissement. La nature ayant largement envahi la ville, nul doute qu’ils s’y plairaient. Même les alentours étaient envahis de fleurs et de plantes, rendant l’endroit magnifique. Vraiment, elle espérait que ses anciens Pokémons soient encore quelque part, dans la forêt où même ici.

Les chercher sur cette île après ce chaos causé par l’éruption, c’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Bon, elle avait déjà fait ça avec Shaymin, mais au final ce n’est pas grâce à de la chance qu’elle l’avait trouvé. C’était en l’attirant. Cette flûte avait donc le pouvoir d’attirer un Pokémon, un peu comme les Pierres Blanches comme celle de Sinnoh avec Shaymin. Mais comment faire pour que l’effet se rapproche encore plus de ces pierres ? Peut-être diffuser quelque chose dans l’air ? Quelque chose d’unique...

Elle était assise à son bureau dans sa maison, son Empiflor à ses côtés. Elle étudiait cette flûte, prenant des notes sur son fonctionnement et sur ce qu’elle trouvait dessus en faisant des recherches internet et autre.


« Un mystérieux chant qui attire les Pokémons, oui, oui, ils sont sympas... Mais qu’est-ce qui se cache derrière ça ? La composition de la flûte ? Peut-être il y en a-t-il destiné spécifiquement à une espèce de Pokémons ? Ou peut-être qu’on peut améliorer ça ? »
« Floooor. »


Nepentha éprouvait également une certaine curiosité, fixant l’objet avec attention. Peut-être que son œil de Pokémon l’aiderait à distinguer quelque chose.

Dommage que cet objet soit si fragile, sinon la mère nature l’aurait volontiers testé dans un premier temps.


« Un effet de Doux Parfum peut-être ? Ou du miel ? Mmm... C’est pourtant un son qui s’en produit. A moins qu’un produit ne soit diffusé en même temps. Faisons un test, Nepentha. »

Elle fit appel à son Noadkoko et à Shaymin, celui-ci sous forme terrestre.

« J’ai besoin de vous. Eden, j’aimerais que tu combines un Doux Parfum et un Siffl’herbe, s’il te plait. Exodus, fait un Soucigraine sur Nepentha. Quant à toi, dis-moi ce que tu ressens. »

Le psychiste utilisa la graine d’insomnie pour permettre à l’Empiflor de ne pas s’endormir via le Siffl’herbe. Le fabuleux pokémon quant à lui se servit d’une fleur de Gracidée comme instrument. Grâce à cette fleur, il pouvait siffler un air tout en diffusant un délicieux parfum. Nepentha n’avait plus qu’à faire part de ses impressions, ses paroles étant traduites par le Noadkoko. Pendant ce temps, la maîtresse des plantes prit des notes, réfléchissant un peu sur le fonctionnement de tout cela.

« Le Doux Parfum attire, évidemment. Le Siffl’herbe quant à lui a donc permis de diriger ce parfum vers Nepentha exclusivement... Du moins, c’est que je conclus, je n’ai pas senti l’odeur de la Gracidée. Une mélodie contrôlée par celui qui l’exécute, capable de modifier les ondes afin qu’elles soient plus ou moins ciblées. Nous avons donc une mélodie porteuse de parfum... Peut-être pourrait-on utiliser ce principe ? »

Elle se leva, légèrement perdue dans ses pensées. Et elle se dirigea vers une grande chambre exposée à la lumière du soleil, avec une fenêtre qui permettait d’aller dans un jardin. Cette chambre était fleurie de partout. Et ici se trouvait Ros’as qui reposait tranquillement. Depuis le temps, il ne souffrait plus de ses blessures causées par l’éruption, mais restait encore inapte et fragile, notamment à cause de ses roses carbonisées. Violeta s’assit alors à côté de lui, lui adressant un léger sourire.

« Tu vas bien ? Blizzarnia s’occupe bien de toi en mon absence ? La guérison de tes roses va encore être longue et difficile, mais c’est faisable. Ces brûlures ne facilitent pas leur repousse, c’est vrai. Mais avec le temps nécessaire, tu verras, ça ira. »

Elle avait envie de faire plaisir à son Pokémon. Et elle espérait bien le surprendre en lui faisant une surprise qui devrait le rendre heureux.


Dernière édition par Violeta le Mar 6 Sep - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Violeta
Mère Nature


Messages : 80
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Mélodie Parfumée [solo]   Mer 17 Aoû - 2:53

Partie 2

La mère nature se leva, après avoir fait une caresse sur les pétales de la tête de Ros’as. Elle retourna dans son salon, allant se re-concentrer sur la flûte. Elle regarda autour d’elle, et pensa à quelque chose autre que la flûte. Elle sortit d’une Pokéball Albizia, sa jeune Bulbizarre.

« Eden, pourrais-tu t’occuper d’Albizia, s’il-te-plait ? »

Le Pokémon fabuleux acquiesça, emmenant joyeusement la jeune plante dans le jardin de Violeta. Les deux petits Pokémons semblaient très bien s’entendre. L’une était encore inconsciente du monde qui l’entourait, l’autre ne pensait à autre chose en s’amusant avec elle. Ce qui était très bien car il arrêtait de se sentir pas trop en sécurité en ressentant les secousses qui pouvaient intervenir. Cette ville fleurie était vraiment un endroit autre que la misère volcanique de l’île...

Rejoignant Nepentha, passant une main sur la feuille buccale de la plante, elle regarda la flûte d’un air songeur. Il n’y avait qu’à tester au final, non ? Tant pis si ça ne marchait pas du premier coup, elle en achèterait une autre au pire. Ce n’est pas comme si elle manquait vraiment de moyens, mais bon. D’un autre côté, il valait mieux assurer le coup. Mais elle se décida, enfin.


« Tu m’accompagnes, Nepentha ? On va aller un peu plus loin, dans un coin plus tranquille et sauvage. »

Le chromatique acquiesça, et suivit sa dresseuse jusqu’aux frontières de la ville. Celle-ci était partit en veillant à ne pas laisser ses autres Pokémons seuls. Shaymin, sous sa forme terrestre, restait maladroit et craintif. C’est pour cela qu’elle avait confié la garde du lieu, notamment par rapport à la présence de la jeune Bulbizarre, à son Noadkoko. S’il y avait problème, celui-ci serait d’ailleurs facilement en mesure de retrouver ou de prévenir la mère nature grâce à ses pouvoirs psychiques.

La bordure de la ville n’était pas si loin. Le coin était en effet plus sauvage, mais la végétation restait abondante. Les ruines étaient présentes ici et là, recouvertes de cette verdure. Elles gardaient un aspect lugubre néanmoins, même si un air plus pur s’en dégageait lorsqu’on visitait l’endroit. Les Pokémons plantes se servaient peut-être de ces ruines pour s’abriter ? Ca impliquerait une cohabitation avec les spectres. A moins que ceux-ci ne se soient déplacés vers une nouvelle terre d’accueille aujourd’hui plus appropriées : Esperantown, la ville fantôme. Enfin, le cimetière, en gros.


« Ici, on devrait être bien. On ne dérangera pas grand monde à jouer de la flûte. La mélodie devrait donc attirer des Pokémons, et si je ne me trompe pas, le Doux Parfum pourrait cibler plus précisément les Pokémons attirés. Avec un peu de chance... J’ose croire qu’elle nous a suivi jusqu’ici. Nous pourrions faire tant de choses avec elle... ! Bon, tu es prêt ? A mon signal, concentre ton Doux Parfum autour de moi. »

Le népenthès hocha sa « tête » rapidement, pour confirmer qu’il était prêt. Il le cachait, mais sachant ce que désirait faire sa dresseuse, il espérait que cela réussisse. Sa nature si calme et silencieuse semblait pourtant montrer qu’il était impassible à cela. En plus du fait qu’un Empiflor ne puisse pas avoir autant d’expression faciale qu’un humain...

« Très bien. » Elle laissa une légère secousse passer, pour éviter d’être perturbée en jouant de la flûte. « C’est parti alors ! »

La plante laissa le parfum sucré, rappelant du miel, issue de son acide en réalité si corrosif. Cela ressemblait certes à tout parfum d’Empiflor, mais les plantes ou Pokémons tels des Cocotines  ou Pokémons typés chiens pouvaient distinguer les quelques variations, notamment grâce à leur sens de l’odorat ou leur type. Enfin, même s’ils pouvaient reconnaitre cela, ça n’empêchait en rien l’efficacité de ce genre de capacité.

Cette odeur enivrante emplie les narines de l’ex-conseillère d’une douceur, la détendant et facilitant son démarrage pour jouer de la flûte. Un son étrange mais pas désagréable en sortit alors. Les mystérieuses ondes de l’objet s’associèrent aux molécules du Doux Parfum si concentré autour de la maîtresse des plantes, pour diffuser des ondes aussi mélodieuses qu’enivrantes. L’effet fut immédiat : des buissons bougeaient ici et là. Du mouvement se faisait autour d’elle, mais les timides Pokémons ne se montrèrent pas, ne voulant pas non plus se confronter à une humaine et à un Empiflor, ces Pokémons étant réputés comme dangereux.

La topdresseuse continua sa mélodie, fermant les yeux, se laissant emporter elle-même par ce son et cette douce odeur. Et puis, au bout d’un moment, un Pokémon se décida enfin à se montrer, en sortant d’un tunnel formé par des ruines. Un Pokémon qui semblait flotter de manière si légère, grâce à ses duveteux appendices cotonneux qu’il possédait.

Ou plutôt elle.

Une Cotovol, qui semblait particulièrement heureuse en voyant Violeta et Nepentha. L’Empiflor réagit alors de suite, tirant alors le vêtement de la mère nature avec sa feuille pour qu’elle ouvre enfin les yeux. Et lorsque celle-ci aperçu son Pokémon, elle n’eut pas de doute en la voyant. Il y avait une cicatrice en-dessous de sa bouche. Une blessure qu’elle s’était faite en attirant un groupe de Dardargnans avec sa Poudre Fureur pour protéger des Pokémons. Ces insectes tenaces avaient voulu se battre contre elle, mais elle avait su brillamment triompher d’eux. Seul un méchant coup de dard lui avait laissé cette trace qui ne semblait vouloir s’effacer.


« Hein ? Mais ça a donc marché, j'avais raison ! Cotoreine ! Je suis si heureuse de te revoir enfin ! Je craignais ne plus te revoir depuis l’éruption... Beaucoup de choses ont changé. Mais avant, j’aimerais savoir deux choses. Voudrais-tu à nouveau me rejoindre et retrouver ton ancienne pokéball ? »

La joyeuse plante accepta sans l’ombre d’une seconde, se jetant dans les bras de Violeta. Son coton chatouilleux en fit même très légèrement rire l’ancienne conseillère.

« Merci, ma belle. Tu es toujours aussi douce... La deuxième chose que j’aimerais savoir si tu acceptes de prendre le nom de Pilosella. »

La Cotovol eut un regard interrogateur quant à cette décision, mais approuva finalement. Violeta désirait qu’elle change de nom à cause de son défunt Tropius. Ensemble, ils faisaient un peu le roi et la reine des airs, mais maintenant qu’il n’était plus, cela perdait de sa splendeur, si on pouvait dire cela ainsi... On aurait pu penser qu’il aurait mieux valu conserver son surnom en la mémoire du Tropius, mais ce n’était que le choix de la maîtresse des plantes. En même temps, la Cotovol était proche de ce Tropius et avait passé beaucoup de temps avec lui à l’ancienne villa de Violeta. Sa présence au sein de l’équipe était au final un moyen de faire vivre le souvenir du défunt Pokémon.

« J’ai beaucoup de choses à te dire, nous en parlerons sur le trajet de la maison. Entre nouveaux arrivants et autres changements, il n’y a pas eu le temps de s’ennuyer... »
Revenir en haut Aller en bas
Violeta
Mère Nature


Messages : 80
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Mélodie Parfumée [solo]   Mar 6 Sep - 15:19

Partie 3 - Fin du solo

Retour dans la maison de Violeta. La Cotovol découvrait les lieux tout en découvrant les nouvelles têtes, telles que Shaymin. Enfin, surtout Shaymin en réalité. Un Pokémon fabuleux dans le groupe, ce n’était pas rien. Au milieu de toutes ces plantes qui semblaient vivre en harmonie. C’était beau à voir, en fait. Et c’est pour cela que l’ex-conseillère possédait un grand jardin avec une maison qui va avec, envahie par les plantes et autres. Ce n’était pas pour le luxe, mais pour le confort de vie de ses plantes. Ensembles, elles formaient à elles-mêmes un jardin entre faune et flore. Un grand espace de vie où chacune de ces plantes pouvaient avoir toute la place nécessaire à leur confort. L’avantage, c’est qu’avec de tels êtres, il n’y avait pas besoin que la Mère Nature fasse beaucoup d’efforts en termes d’entretien.

Quoiqu’il en soit, il y avait surtout le fait que la Cotovol retrouvait le Roserade. Celle-ci fut choquée, bien que Violeta l’ait prévenu, en plus du décès du Tropius. Néanmoins, les retrouvailles firent du bien à Ros’as. Le grave accident qu’il avait subi à cause de l’éruption l’avait assagit, mais il ne pouvait cesser de continuer à rire légèrement en se considérant comme le survivant, à avoir ce côté à vouloir se montrer plus fort, plus intelligent. Ce qui rassura la boule cotonneuse. En effet, c’était la preuve de sa ténacité.

La spécialiste du type plante fut satisfaite en voyant cela. Elle les laissa alors tranquille, allant s’asseoir dehors, observant Shaymin s’amuser avec la petite Albizia. Nepentha était toujours à ses côtés, restant plutôt silencieux.


« Je suis heureuse que cela ait marché, Nepentha. Mais je ne cesse de me demander. Quand sera-t-il guérit ? Que voudra-t-il faire après cela ? »

L’Empiflor la regarda alors, interloqué.

« Tu sais, lorsque je suis là, je prends souvent un peu de temps avec Exodus pour le surveiller. Je discute également avec Blizzarnia. Et il se trouve qu’il reste vachement imprégné de tout notre temps passé à la Zodiac. Il garde un fond mauvais, agressif. Je ne peux m’empêcher de croire qu’il finira par vouloir vivre autre chose que notre quotidien. Enfin, pas au point de rejoindre l’ennemi, hein. Enfin, je ne l'espère pas. Mais je doute qu'il pourrait nous faire ça. »

Le népenthes ferma alors les yeux. Il n’avait pas trop fait attention à cela. Mais il est vrai que depuis son accident, Violeta remarquait que ce qui s’était endormi chez lui commençait peu à peu à se réveiller.

« Lorsque sa guérison aura plus avancé, j’en discuterais avec lui grâce à Exodus. Je ne pourrais pas lui refuser quelconque choix. Mais je pense qu’il faudra avoir un moyen de garder un œil avec lui, s’il venait à prendre la décision d’un nouveau départ. J’ai peut-être même une idée de quelle voie sur laquelle le diriger, s’il le voulait. »

Elle voulait un peu parler de ses pensées. Ce ne serait pas pour maintenant, tout cela, mais bon. Elle devait préparer cela, s’assurer de quelconque choix. Elle voulait le mieux pour ses Pokémons. Et elle avait aussi pensé que faire revenir la Cotovol serait un moyen pour lui de faire ressortir ses désirs les plus profonds, par rapport à son passé.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Mélodie Parfumée [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» (solo) Voleur un jour, volera toujours. (Terminé)
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: