Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Eon Fawkes / Test de célébrité

AuteurMessage
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Mr. Fawkes
Le Joueur d'Echecs


Messages : 19
Date d'inscription : 20/06/2016

MessageSujet: Eon Fawkes / Test de célébrité   Lun 20 Juin - 2:37



Un air de violoncelle emplissait l’air en se répercutant parfaitement contre les murs boisés du large bureau du propriétaire de ces lieux. L’espace était vaste et riche pour une pièce de travail et rien ne semblait manquer pour rendre les lieux agréables et faciles à vivres. Même si la pièce se trouvait enfouie sous plusieurs mètres sous la surface, elle était pourvue d’une large fenêtre qui grâce à un complexe système de miroirs, laissait entrevoir les pans désertiques du volcan et les couchers de soleils qu’il éclipsait inlassablement jour après jour. Le sol entièrement dallé de marbre était constitué d’une alternance de carreau blancs immaculés et noirs profonds, chaque dalle n’étant jamais placée en contact avec l’une de ses pairs. Dans un coin, on pouvait trouver un petit salon où étaient joliment installés un canapé de cuir et un fauteuil au style assez démodé pour que s’en devienne original, ainsi qu’une table basse en verre. Sur cette dernière trônait un splendide échiquier parfaitement ordonné qui malgré les apparences, trainait le poids des années comme un fardeau que seule la pierre sait ignorer avec facilité. Un guéridon de bois vernis placé légèrement en retrait portait lui aussi son plateau de jeu, quand à lui figé dans une configuration qu’un joueur émérite n’aurait sans doute aucun mal à déchiffrer. Un peu plus loin, sur une console qui unissait les différents composants du lieu en alliant robustesse du bois et finesse du verre, trônait un authentique tourne-disque relié à de discrètes mais puissantes enceintes, celles là même qui diffusaient à cet instant la douce mélodie qui enivrait ce sanctuaire de calme. Les vinyles destinés à être lus par cet antique appareil étaient tous rangés non loin de ce derniers, parfaitement ordonnés sur une étagère uniquement destinée à cette fonction. Puis enfin au centre de la pièce se trouvait un bureau, un très large bureau ministériel entièrement orné de marquèteries et de cuir d’un teint vert foncé agrémenté de dorures. D’un coté se trouvaient deux moniteurs informatique ainsi qu’un petit ordinateur portable sagement replié sur lui même alors que de l’autre, s’élevaient des pilles de documents parfaitement ordonnés et sans aucun doute classés. Ca et là on retrouvait quelques grilles vierges ou commentées, toutes destinées au même usage et au même passe temps. Placés de l’autre coté du bureau, deux fauteuils parfaitement assortis et que l’on devinait pourtant inconfortable d’un simple coup d’oeil attendaient que des visiteurs ne viennent les remplir. Un ultime échiquier était exceptionnellement installé au centre du bureau, ce dernier étant le plus ostentatoire de tous ceux présents puisqu’il se trouvait être orné de cases rouges et blanches et de pièces assorties au lieu de se plier aux contraintes classiques qu’impose la dualité du noir et du blanc. Du coté des pièces rouges se trouvait une Méga-Gardevoir à la robe noire et à la chevelure bleutée d’une beauté époustouflante, assise dans le vide comme sur une chaise, épaulée d’un Méga-Gallame attentif au moindre de ses gestes et de ses choix. A l’opposé, du coté des blancs se trouvait un homme perdu dans la contemplation du plateau de jeu dont le reflet visible dans ses verres carrés interdisait de deviner ses yeux.

Malgré le teint argenté de ses cheveux épargnés par la calvitie, il semblait se trouver en plein dans une quarantaine bien sonnée. Son costume écarlate ne laissait deviner aucun faux-pli et sa cravate parfaitement nouée descendait parfaitement droite sur une chemise immaculée et ajustée à la perfection. Rien ne semblait être en mesure de troubler sa réflexion. Dans un coin une grande horloge tentait de reprendre ses droits sur le silence qui s’installerait une fois le morceau terminé. Puis enfin il releva les yeux vers son adversaire avant de lui intimer.

"Reine en B8."

Les yeux du maitre de lames se mirent aussitôt à briller, laissant la pièce s’avancer d’elle même jusqu’à la case qui venait de lui être désignée. Fixant ensuite la gardevoir jusqu’à ce qu’elle ne se retrouve plongée dans le reflet de son propre regard, il lui indiqua dans un demi-sourire doux.

"Echec. "

Prise en défaut, la reine noire se mit à son tour à réfléchir silencieusement mais le plus efficacement possible en limitant le temps qu’elle s’accordait afin de ne pas faire patienter trop longtemps son adversaire. La nouvelle d’un échec avait suffit à attirer l’attention du scalproie et du cizayox placés en retrait non loin de là. Plaçant son oeil valide en direction de l’échiquier, l’insecte se retint d’émettre un soupir suffisant avant de retourner s’appuyer contre le mur où il se trouvait précédemment. Son camarade se plaça quand à lui en retrait par rapport au fauteuil de l’homme, étudiant d’un oeil distrait ce qui se déroulait et qui aurait le plus de chance de vaincre. Non sans cesser d’anticiper les mouvements potentiels de sa partenaire, le maitre des lieux ne put s’empêcher de pousser un soupir mélancolique à l’idée qu’il ne puisse pas relâcher ses autres compagnons dans la pièce où il se trouvait. L’espace serait venu à manquer s’il avait agit de la sorte malheureusement mais il s’en voulait de priver ses pokémons d’une telle partie. Puis, interrompant ses pensées et le court de celles de son adversaire, quelques légers coups se firent entendre contre la porte d’entrée par dessus le morceau de classique qui envahissait les lieux. Ne quittant pas sa place et faisant signe d’un coup de menton fugace à la reine noire de continuer à jouer, il poussa sur sa voix avant de déclarer simplement.

"Entrez."
Revenir en haut Aller en bas
Solem



Messages : 10
Date d'inscription : 08/06/2016

MessageSujet: Re: Eon Fawkes / Test de célébrité   Mer 22 Juin - 12:16


"....sfdfoodsgSDGQSGSQIGHQSGDIHQSIDGHHITASOEURLABITEENTONGVASUCERUN
CHEVALPUTAINDETAMERELA..."


Le murmure qui avait précédé le fait qu'on frappe à la porte de l'immense bureau baroque du chef de la Team Némésis s'était transformé en brouhaha pratiquement audible puis, lorsque le chemin s'ouvrit sous les yeux de la beuglante, en un discours immonde parfaitement compréhensible.

"La voila, Maître Fawkes."

Déclara simplement un homme tout de noir vêtu, portant sur le visage un masque de marbre qui n'était pas sans rappeler ceux de la Team Zodiac, exception faite de l'absence d'une gemme frontale et du "Z" représentatif de cette faction. En disant cela, l'individu donna un coup de pied dans le paquet qu'il transportait à bout de bras : une femme habillée en cuir fermement ligotée et gesticulant tout ce qu'elle savait pour essayer de se défaire de ses liens. La découverte de la pièce où résidait Eon Fawkes sembla toutefois lui rabattre le caquet avant qu'elle n'éclate de rire, déformant son faciès d'une grimace presque disgracieuse.

"OH LA GUEULE. T'as sucé un Monaflémit ou quoi sérieux? Puis c'est quoi c'te piaule, j'ai pas vu de fauteuil de ce genre depuis 1664 bordel. Et le sperme que t'as dans les cheveux c'est celui de tes stormtroopers ou comment ca se PMPFH!"

Le visage de l'inconnue aux longs cheveux bruns bouclés fut plaqué au sol et piétiné par le garde masqué qui lui coupa net la parole et reprit à l'attention de son chef :

"Elle dit s'appeler Solem. Je ne sais pas trop comment elle a infiltré notre base, mais elle avait l'air assez douée pour cela. Elle n'a d'ailleurs rien voulu nous dire sur ses intentions sinon qu'elle voulait qu'on vous l'amène. Elle n'avait que ça sur elle, Monsieur." Conclut-il en présentant à Fawkes la ceinture de pokéballs de la captive. Sentant le visage de cette dernière remuer sous sa botte, l'individu baissa les yeux dans sa direction.

"Fi tu crfois que tapompf fa mempfecher de parler safche que jai sufscé plus cradfe que fah. Un fjour un rouqfuin afait MFHHH!" L'appui de son pied sur le visage de la jeune femme se fit plus fort, laissant à cette dernière échapper un râle de douleur suivi de sons inaudibles mais qui ressemblaient fortement à des insultes très fleuries.

"Que doit-on faire d'elle, Monsieur?" Demanda-t-il finalement sans faire plus attention à sa prisonnière qui se débattait comme une sauvageonne, mais qui était malgré tout parfaitement incapable de bouger tant la force appliquée à son visage paraissait surhumaine.
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Fawkes
Le Joueur d'Echecs


Messages : 19
Date d'inscription : 20/06/2016

MessageSujet: Re: Eon Fawkes / Test de célébrité   Jeu 23 Juin - 8:52


Pour son plus grand désarroi, le maitre des lieux vit sa sérénité perturbée par l’arrivée d’une intruse particulièrement bruyante et d’une vulgarité fort déplaisante. Une bouche d’égout n’aurait sans doute pas su déverser autant d’insanités en si peu de temps. Sans quitter l’échiquier devant lequel il se trouvait des yeux, il vit son adversaire se perturber à la suite de l’arrivée de l’inconnue et du vacarme qu’elle déclenchait et aussi devina il que son tour de jeu arriverait bientôt. ne prêtant que peu d’attention aux commentaires de la femme, il préféra tendre l’oreille au rapport de son subordonné et détourna le regard pour voir quel était la chose dont elle semblait être en possession. Des pokéballs bien entendu, quoi de plus naturel. Hochant discrètement la tête, l’homme en rouge déclara avant de baisser le regard vers la pièce qui se mettait doucement en mouvement sur le plateau de jeu.

"Solem… Jamais entendu parler. Fou blanc, allez chercher sa ceinture je vous prie."

Quittant de nouveau le mur contre lequel il venait de s’adosser, le cizayox s’avança d’un pas vif et prit dans l’une de ses pinces l’unique objet de la jeune femme, non sans lui avoir adressé un regard condescendant en passant, alors que son visage se faisait négligemment écraser par le sbire qui l’avait mené jusqu’ici. Posant l’accessoire sur la table base, l’insecte retourna une fois encore s’adosser silencieusement contre son mur, croisant les bras avant de fermer le seul oeil qui ne se trouvait pas masqué par le patch noir qui lui barrait la face.

Durant ce court laps de temps, le joueur d’échec avait pu observer le cavalier de la dame en noir capturer sans scrupules sa propre reine. Il se trouvait à présent privé de sa plus puissante pièce alors que la gardevoir avait quand à elle su garder la sienne et la manoeuvrer avec aisance. Le maitre des lieux s’apprêtait à reprendre le court de sa partie lorsque que la question de l’officier lui rappela sa présence. Maintenant qu’il était parvenu à faire taire la furie, il aurait presque été enclin à l’oublier. Fixant le gardien de fortune à travers ses verres miroitants, il lui confia dans un sérieux sans faille ni sourire.

"Laissez là ici, peut être parviendrais-je à en tirer quelque chose moi même. Je suis content de votre travail, vous pouvez disposer à présent."

Attendant que l’homme masqué ne s’en aille, non sans avoir refermé la porte, il reporta une dernière fois son attention à la partie qui se déroulait sous ses yeux. Pour le moment il avait laissé l’intruse ligotée sur le sol anticipant d’ores et déjà le florilège d’insultes qui viendrait gâcher le nouveau morceau musical qui venait de relayer au précédent. Il avait un mat à atteindre avant de s’occuper de quoi que ce soit d’autre et ce n’était pas le discours disgracieux d’une clandestine qui l’empêcherait de conclure sa partie. Après tout, s’il n’avait pas flanché précédemment aux provocations de la femme brune ce n’était pas pour s’y rabaisser maintenant. Il se montrait déjà bien assez généreux avec elle en lui faisant l’honneur d’une entrevue en tête à tête vu la situation dans laquelle elle se trouvait. Après tout, elle fait peut être refusé de parler après avoir été ligoté et trainée de force au sein des méandres du QG, mais serait elle en mesure de garder le silence s’il décidait de la faire passer sous la torture ? Il connaissait la réponse, elle était évidente, aucun esprit n’était fait pour résister à la souffrance physique.

Retrouvant un semblant de sourire, il laissa quelques secondes à la gardevoir qui se tenait face à lui afin qu’elle puisse visualiser l’erreur qu’elle venait de commettre. Puis avançant la main vers la tour d’ivoire qui se trouvait de son coté, il referma ses doigts dessus et la fit glisser le long de la rangée de cases bicolore tout en confirmant d’une voix sûre.

"Tour en D8. Echec et Mat."

Le gallame prit l’initiative de faire tomber le roi de sa partenaire alors que cette dernière restait surprise et honteuse face au résultat de cette partie. Son propriétaire prit le temps de lui lancer un regard compatissant, presque paternel avant de lui confier.

"Vous ferez sans doute mieux une prochaine fois très cher, sachez tout de même que cette partie fut pour moi excessivement enrichissante. Sur ce maintenant que nous en avons fini… Fou, roi auriez vous l’amabilité d’assoir notre invité ?"

Les deux maitres de lames s’avancèrent vers la captive pour la soulever du sol puis de se tournèrent vers le canapé avant d’être interrompus dans leur manœuvre par un léger rire amusé. Le chef de la team semblait trouver leur action visiblement cocasse et prit le temps de leur préciser.

"Pas ici voyons… Sur un des fauteuils plutôt, sauf si le sol lui convient plus bien entendu."

C’était à croire que la jeune femme pourrait choisir entre rester étendue à terre ou prendre place sur l’un des deux sièges inconfortables situés en face de celui du chef de la Némésis. Croisant les mains sous son menton dans une expression de réflexion pensive, l’homme en rouge déclara ensuite.

"Vous vous appelez donc Solem ?… Toutes mes félicitations, vous avez trouvé le repaire de la team Némésis. Maintenant reste à savoir la manière dont vous en ressortiez mais avant toute chose, apaisez la curiosité d’un excentrique tel que moi. Comment avez vous réussi à passer les diverses sécurités qui protège ce lieu ?"

Aucune émotion ne transparaissait dans le timbre de sa voix calme et pourtant ce détail semblait avoir piqué sa curiosité. Son visage toujours vaguement souriant offrait à la fois quelque chose d’affectueux et prévenant mais aussi d’emprunté, d’indécis, d’amer et de fatal. Cela aiderait peut être la langue de la brune à se délier ou peut être pas. Son tempérament de feu ne lui avait pas encore laissé le temps de l’étudier plus en détail mais il ne manquerait pas de combler rapidement son retard.
Revenir en haut Aller en bas
Solem



Messages : 10
Date d'inscription : 08/06/2016

MessageSujet: Re: Eon Fawkes / Test de célébrité   Jeu 23 Juin - 15:54

Le guignol disparut pour céder le devant de la scène à d'autres ahuris. Des pokémons cette fois qui s’avancèrent pour placer Solem sur un fauteuil. Evidemment, défaire les liens qui entravaient ses mouvements c'était en option. Une option qu'elle avait pas pris soin de payer avant de venir. Pfeuh. Essuyant tant bien que mal le côté de sa joue avec son épaule, la jeune femme haussa un sourcil circonspect à la question d'Eon Fawkes.

"Ah! J'ai bossé pour la Ligue 6 mois après avoir ouvertement passé la moitié de ma vie à essayer d'en tuer l'un des membres principaux. La questions n'est pas "comment j'ai pu passer la sécurité de ta boite de conserve", mais plutôt "comment j'ai fait pour me faire attraper par tes guignols." Je dois me faire vieille."

Sans s'en cache le moins du monde, la brune se tortillait sur place pour essayer de défaire ses liens, non sans pousser quelques jurons entre deux coupures que les cordages infligeaient à ses poignets. Puis, réalisant qu'elle n'avait toujours pas fait mention de la raison de sa présence à son hôte, Solem revint rapidement à lui et lui lança:

"Oh, au fait, je veux bosser pour vous."

Sans attendre de réponse de sa part elle continua à se tortiller pour défaire ses liens. Une de ses mains était désormais à demi sortie de l'emprise des cordages et la peau irritée suintait de petites perles rouges. La jeune femme reprit alors, le discours saccadé par sa tentative assumée de se libérer de son entrave :

"Au final quand j'ai demandé à vous rencontrer, on m'a pris en chasse. Mais maintenant je suis là. Donc on peut dire que même si le chemin emprunté n'était pas celui voulu au départ, j'ai atteint mon but, n'est-ce pas?" Elle toisa le leader de la Team Némésis avec insolence. "Puis soyons honnêtes, c'est pas avec un cosplay de la Team Flare que vous allez faire des miracles hein. Il vous faut des gens un peu plus crades si vous voulez percer dans le métier. Croyez-en une fille de la rue."

Certes, Solem n'avait jamais eu l'occasion de faire partie d'une Team quelconque. Principalement parce qu'elle avait un problème avec l'autorité.


"Ah et en tant que Commandante, évidemment."

Problème qui serait en effet résolu si Eon Fawkes accédait à sa demande. Bon elle savait pertinemment que les gens avaient la fâcheuse tendance à jamais faire comme elle voulait et tendait à lui compliquer la vie sans se rendre compte qu'au passage ils allaient compliquer la leur. Mais hey, ça coûtait rien d'essayer hein.
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Fawkes
Le Joueur d'Echecs


Messages : 19
Date d'inscription : 20/06/2016

MessageSujet: Re: Eon Fawkes / Test de célébrité   Ven 24 Juin - 17:37


Alors que la brune s’était mise à parler, Mr. Fawkes continuait à arborer un visage attentif et inexpressif étudiant le comportement et les paroles de la personne assise en face de lui. Attendant qu’elle n’ai terminé son ébauche d’explication il n’en demeura pas moins insatisfait. L’histoire de l’intruse lui importait peu, ce qu’il souhaitait savoir c’était la manière dont elle avait pu pénétrer ces locaux secret et hautement surveillés après, son arrestation suivait l’ordre normal qu’instaurait une logique des plus basiques. Pourtant sa patience exemplaire et sa pédagogie lui offrirent l’occasion d’expliquer calmement à son interlocutrice, revenant une fois encore à un sujet qui lui était aussi cher que familier.

“Vous savez, aussi faible soit il, un pion sera toujours en mesure de capturer une reine. Cependant, vous n’avez pas répondu à ma question.”

La jeune femme semblait plus occupée à mettre à l’épreuve ses cordages qu’attentive à la réponse de l’homme qu’elle avait elle même demandé à voir. Observant son avancée vaine sans la moindre conviction, l’homme en rouge profita de cette absence de paroles pour profiter une nouvelle fois du morceau qui emplissait l’air alors que sous ses yeux, les pièces de l’échiquier se remettaient en place d’elles même. Les deux psychistes, s’occupaient silencieusement du rangement de l’échiquier préférant ne pas se préoccuper de la dite “invitée” pour le moment. Cependant lorsqu’elle énonça la raison de sa visite impromptue, regards et gestes se figèrent sous l’effet de la surprise chez les spectateurs de cet étrange dialogue. Fawkes quand à lui ne fit que lever les sourcils dans l’attente de plus amples explications sans varier sa position le moins du monde.

Ses explications brouillonnes ne semblaient éclaircir uniquement les points qu’elle souhaitait aborder d’elle même et n’apportaient toujours aucun élément de réponse à la seule et unique question postée par le maitre des lieux. La chaise de la brune ne cessait de grincer sur le sol alors qu’elle continuait ses tentatives de libérations aussi efficacement qu’un prestidigitateur raté. Son regard et son air fier vinrent se refléter dans les verres du leader qui masquait un sourire de ses mains croisées devant ses lèvres dans une expression pensive. Il anticipait là où la jeune femme voulait arriver et son ultime requête ne fit qu’agrandir l’expression qu’il arborait. Maintenant qu’elle avait enfin fini de parler il pourrait à son tour lui exposer les tenant et les aboutissants de sa propre réflection. Hochant la tête d’un air faussement entendu il répéta avant d’expliquer.

“Evidemment…  Vous savez, au risque de vous surprendre ce genre de post ne s’acquiert pas aussi facilement que ce que vous insinuez. Aussi avant de poursuivre cette conversation, laissez moi vous rappeler que si vos liens sont toujours en place c’est pour une bonne raison, aussi veuillez cesser d’essayer de vous en défaire si vous ne souhaitez pas que d’autres moins agréables encore ne viennent les remplacer. Premier et dernier avertissement.”

Son ton égal n’avait adopté aucune variation qui pouvait annoncer une quelconque pointe d’impatience, de colère ou toute autre émotion ce qui en soit rendait ses paroles plus perturbantes que si cela avait été le cas. La transition du morceau de musique en cours venait de provoquer un éphémère silence dans la vaste pièce, trahit par le cliquetis de la pendule et le clapotis de la fontaine intérieure qui siégeait non loin du bureau. Sachant que ses nombreuses tentatives grossières d’éviter le sujet dénonçaient une envie manifeste de ne pas révéler la manière dont elle était entrée, l’homme en rouge ne put s’empêcher de se demander où la jeune femme pensait elle se trouver à l’heure actuelle. Est ce qu’elle gardait en tête le fait qu’elle ne se trouvait aucunement dans un fast-food pour un banal entretient d’embauche ou dans un hall de gare mais plutôt dans le bureau de l’homme le plus craint et recherché de l’île. Son attitude était elle guidée par l’inconscience ou par l’orgueil.

“Voyez vous, pour le moment rien ne viens confirmer ou infirmer vos propos. Vous avez travaillé pour la ligue par le passé, j’en suis fort aise et vous ne devez sans doute pas être sans savoir que j’en ai fait de même. Or qu’elle est la preuve qui viendra démontrer que vous avez bel et bien brisé votre serment d’allégeance ? Dès votre arrivée dans ce bureau vous vous êtes fait remarqué par votre franc parlé… Mais franc parlé ne signifie pas honnêteté.”

Poursuivant son raisonnement jusqu’au bout, il rapprocha de lui l’ordinateur portable qui attendait son heure depuis maintenant un certain temps, l’ouvrit et commença à pianoter quittant la brune des yeux pour s’intéresser à l’écran qui lui tournait le dos. Sans reporter son attention vers elle il rajouta.  

“D’autant plus que si vous dites la vérité et que vous avez intégré et par la suite quitté la ligue par l’impulsion seule de vos interêt personnels, qu’est ce qui me prouve que vous n’agirez pas de la sorte au sein de cette team ?”
Revenir en haut Aller en bas
Solem



Messages : 10
Date d'inscription : 08/06/2016

MessageSujet: Re: Eon Fawkes / Test de célébrité   Ven 24 Juin - 18:41


L'attitude de Eon Fawkes énervait passablement Solem. Non seulement sa comparaison à un jeu d'échec faisait écho à une période de sa vie en compagne de Lyndia, Elèraine et Sebastian qu'elle aurait payé cher pour oublier, mais en plus il faisait ce qu'il y avait de moins sexy chez un homme : il pensait.

"CHIAAAAAAAAAAAAAANT." Clama-t-elle en seule et unique réponse aux tergiversions de son interlocuteur.

"Nan sérieux t'es chiant comme Leader. Ophiuchus au moins il était dans un trip SM un peu fun. Même à la Ligue cette connasse de Lyndia avait un penchant pour le cuir ch'ui sûre. Mais toi t'es vraiment relou en vrai. 'Olala quelle est la preuve que blablabla'..." commença-t-elle en imitant le ton pincé et coincé du cul de l'homme en rouge. "Mais pète un coup garçon! Tu vois, ta team a besoin d'électrons libres dans mon genre! Même si je suis du côté de la Ligue, qu'est-ce que ca peut te foutre tant que je m'amuse à faire sauter leurs bases? Même si je suis d'aucune fiabilité, qu'est-ce que ca peut te foutre tant que je pourris la vie à tes adversaires? Ou alors t'as peur de pas pouvoir me surveiller correctement? Ah! Paye ton leader bidon si c'est ça."

N'ayant tenu aucun cas des menaces de l'individu quant à ses liens, Solem continua sans aucune gêne à essayer de s'en défaire. Une de ses mains semblait libérée jusqu'aux doigts de l'emprise de la corde mais elle s'était tellement mal débrouillée que le cordage s'était resserré en même temps que son membre s'en était sorti. Bénéfice net néant.

"Sérieux tu vas me laisser comme ca? Donc non seulement t'es un leader ennuyeux à mourir mais en plus t'as aucune conscience professionnelle hein? Bravo l'entretien d'embauche!"

Le discours saccadé par des regards vers les mains attachées dans son dos, la brune eut un arrêt de mouvement en fixant l'individu aux cheveux blancs et en plissant les yeux, incertaine de comment aborder la suite de la conversation. Eon Fawkes était un homme. Et apparemment un scientifique / intello / mec chiant. Et si y'avait bien un truc qui déridait ces puceaux en puissance, c'était la promesse d'un plan cul du feu de dieu.

".....Tu veux tirer un coup c'est ça? Ca doit faire longtemps que ça t'est pas arrivé en même temps. Je te jure je peux te faire découvrir des trucs de ouf." Son regard croisa celui de la psychiste chromatique. "Même si t'es dans des trucs chelou avec tes pokémons, ca me gêne pas hein. Un de mes ex se tapait sa Gardevoir aux dernières nouvelles donc hey je suppose qu'il en faut pour tous les goûts. 'Fin bref coucher pour gravir les échelons, je sais faire et je le fais bien. Mais bon mes mains seront plus utiles déliées quoi."

...

"....Ah! A moins que ce soit ton truc en fait? Le trip bondage tout ça? T'aurais dû me le dire avant que je me défonce la peau, ca va laisser des marques sérieux."

Et puis après tout, une jolie jeune femme aux longs cheveux bouclés, toute de cuir vêtue, dont le jean mettait les cuisses en valeur et dont le t-shirt moulait allègrement son opulente poitrine, c'était toujours bon à prendre...
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Fawkes
Le Joueur d'Echecs


Messages : 19
Date d'inscription : 20/06/2016

MessageSujet: Re: Eon Fawkes / Test de célébrité   Sam 25 Juin - 15:58


La clameur que venait de faire retentir la brune ne manqua pas d’en étonner plus d’un dans la pièce, en réalité seul Fawkes semblait ne pas tenir rigueur de cet éclat de voix, toujours absorbé dans ses propres raisonnements. A ses yeux, la jeune femme ne possédait pas plus que la mentalité d’une adolescente encrassée par un désir de provocation permanente et un désir constant de mettre à l’épreuve la patience de son interlocuteur. Seulement il était vain de sa part de tenter de trouver les limites d’une personne apte à rester silencieusement des heures devant un plateau bicolore pour en trouver toutes les variations possibles. Le regard toujours fixé sur l’écran dont la lumière teintait d’un éclat bleuté son visage, l’homme cherchait avidement quelques informations supplémentaires quand aux raisons qui avaient poussées la brune à se présenter ici. Quel était le membre de la ligue qu’elle avait cherché à viser, quel était son propre poste au sein de ce gouvernement, quand l’avait elle quitté… Il n’accordait qu’une oreille discrètes au florilège d’insultes qui lui était adressé mais prit tout de même le temps de répondre.

“Je doute que vous soyez la mieux placée pour donner des conseils stratégiques ou hiérarchiques. Pour le moment, la seule chose que vous parvenez à prouver c’est que vous feriez une piètre magicienne dans les cabarets de l’Imaginarium. Je suis ravi d’apprendre que la politique d’Ophiuchus vous paraissait plus attrayante que la mienne mais au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, ce dernier et mort et son entreprise se solda par un échec.” Quittant son appareil des yeux il revint vers la jeune femme. “Les gens intelligents tirent profit de leurs erreurs, mais ceux qui le sont encore plus apprennent de celles des autres.”

Malheureusement le discours du leader ne semblait pas lui inspirer quoi que ce soit de plus que son comportement habituel et il fallait tout de même avouer que son obstination avait quelque chose d’impressionnant en son genre. Peu importait la chose qui animait la flamme qui brûlait au fond d’elle, cette chose était puisante et se devrait d’être domptée avant de pouvoir arriver à un quelconque résultat. Remarquant l’angle étrange que venait d’adopter le bras de la jeune femme, suivit d’une nouvelle remarque toujours plus désagréable, il en déduit rapidement qu’à force d’effort elle était parvenue à un résultat qui malgré sa médiocrité était à prendre comme tel.

“Non bien entendu, il serait honteux de vous laisser dans un tel état. Fou ? Allez donc attacher correctement cette jeune femme je vous prie.” Alors que le Scalproie s’exécutait à son tour, Fawkes expliqua. “Je vous avez prévenue. Ces liens profitent d’un type de noeud assez spécial qui se resserre au fil des pressions exercé dessus, aussi je vous met de nouveau en garde quand à de nouvelles tentatives de libération de votre part.”

La reine noire quand à elle, avait délicatement saisi l’échiquier sur le bureau et se dirigeait vers l’opposé de la pièce afin de ranger correctement le précieux objet. Sa surprise et son choc furent si grand en entendant les paroles prononcées à son égard qu’elle ne pût s’empêcher de lâcher l’objet qui entama une lourde chute vers le sol, promettant de se briser en l’atteignant. Ce scénario aurait sans doute induit de catastrophiques répercutions si le maitre de lame n’avait pas stoppé la course contre le temps en retenant le précieux plateau et ses pièces par la force de ses pensées. Cet incident évité et clos fut accusé par l’homme en rouge dans un soupir, destiné à répondre à la brune afin de lui faire saisir l’ampleur de l’absurdité de ses propos. Décroisant les mains, il les posa sur les larges accoudoirs de son fauteuil avant de dire.

“Si c’est ainsi que la ligue recrute ses champions, son déclin fulgurant trouve alors toutes ses explications… Quant à vous, j’ai bien peur que vous ne puissiez compter sur vos dites capacités dans ce domaine.”

Actionnant un minuscule levier à l’avant de son accoudoir, le leader mit en mouvement l’ensemble de son siège, lui faisant faire le tour du large bureau dans un silence des plus total. Se plaçant aux cotés de la chaise où était installée la jeune femme, il lui laissa le temps de comprendre sa situation au cas où sa détente serait plus longue que prévue puis il reprit la parole.

“Maintenant que les choses sont claires, retrouvons notre sujet initial de conversation. Je n’arrive toujours pas très bien à saisir la raison qui vous pousse à venir me supplier pour avoir ce poste de commandante. L’avidité de pouvoir ne fait aucun doute, ça j’entend bien, mais au delà de ça ? Vous êtes une grenade dégoupillée un danger pour le camp dans lequel vous vous trouvez et comme vous le l’avez si bien fait remarquer tout à l’heure, vous êtes du coté de la ligue. Vous confier ne serait ce qu’une once de responsabilité ne serait que pure folie. Vous pourrez critiquer ma manière d’agir autant que vous le souhaitez mais tant que vous ne serrez pas en mesure de m’apporter ne serai-ce qu’un semblant de justification à cette conversation, vous pourrez considérer cet entretient comme clos.”

Sur ces mots, Fawkes se déplaça de nouveau faisant lentement le tour de son large espace de travail pour se replacer face à son interlocutrice dans la même posture digne et studieuse que celle où il l’avait accueilli plus tôt. La reine noire quant à elle tremblait de frustration dans le dos de la brune, le regard luisant d’une haine et d’un mépris aussi sombre que les pans de sa robe. Un mot un seul de la part du maitre des lieux et le pire était à prévoir.
Revenir en haut Aller en bas
Solem



Messages : 10
Date d'inscription : 08/06/2016

MessageSujet: Re: Eon Fawkes / Test de célébrité   Sam 25 Juin - 16:23


Meh. Il pouvait bien dire tout ce qu'il voulait, ce que Solem voyait c'était qu'elle avait à faire à un puceau de première classe. Tant pis pour lui, il savait pas ce qu'il ratait. Au moins le Scalproie lui avait défait ses liens et elle pouvait se masser les poignets et le dos de ses mains pour faire passer la douleur. Dans son dos, la Gardevoir la toisait avec insolence et elle aimait pas ça le moins du monde. Deux pokémons possédés par deux individus pour qui elle avait le plus grand mépris se retrouvaient là à la tenir en joue, et cela lui était insupportable.

"Tu te plantes, garçon. Je ne suis pas du côté de la Ligue plus que je ne suis du côté de quiconque à vrai dire."

Solem n'était pas complètement idiote malgré son tempéramment chaotique. Et elle avait bien enregistré le fait qu'elle se tenait en face d'un bouffon dont la vie n'était régie que par la logique. C'était chiant comme la fumée, mais elle saurait faire avec.

"J'ai une rancune vieille de dix ans contre Lyndia Dukos, l'ancienne Championne Ténèbres du Conseil des Quatre. Et tout ce que j'ai fait dans ma vie c'était pour pourrir la sienne. J'ai essayé de trucider son amante, intégré la Ligue pour lui pourrir la vie de l'intérieur, et quand elles sont parties pour Unys après la défaite de la Boréale, je les ai suivi pour faire de leur vie un enfer absolu. Bien que tout ne se soit pas passé comme prévu, ca a plutôt bien marché dans l'ensemble."

Ses mains commençaient enfin a se détendre et à être moins endolories. Elle pivota son poignet un certains nombres de fois en grimaçant.

"Et là c'est la même. Lyndia a tenu à quitter Maïlys et à ne jamais remettre les pieds sur l'île lorsque vous avez fait votre coming out." Elle insista sur ce dernier terme avec une impertinence crasse. "Lorsqu'elle apprendra que je vous ai rejoins et que je suis une haute gradée de votre armée, ca va la rendre dingue. Et plus je peux la rendre dingue, plus je peux la faire souffrir, mieux je me porte."

Elle était totalement sincère sur ce coup. Même si elle omettait volontairement de nombreux aspects de sa relation à la rousse.

"Vous voyez, elle sait que je suis dangereuse. Et si LYNDIA DUKOS... "
elle insista derechef, mais cette fois-ci avec un mépris non dissimulé,"...sait que je suis dangereuse, c'est que je ne suis pas quelqu'un à prendre à la légère. Vous préférerez donc m'avoir avec vous que contre vous. En plus tant que ma présence dans vos rangs fonctionne contre elle, vous aurez au moins la certitude que je ne vous trahirai pas."

Elle marqua un temps en posant son coude sur le dossier de son fauteuil et en croisant enfin les jambes. Putain que ça faisait du bien de se dégourdir après avoir été ligoté un long moment. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'Eon Fawkes finisse par accepter sa sincérité et son offre. Parce que dans la situation actuelle, fuir serait plus difficile que rentrer.

Bien qu'elle ait prévu un plan d'évasion.
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Fawkes
Le Joueur d'Echecs


Messages : 19
Date d'inscription : 20/06/2016

MessageSujet: Re: Eon Fawkes / Test de célébrité   Lun 27 Juin - 2:27


Aux yeux de la psychiste, placée en retrait par rapport au siège de la brune et au bureau de son maitre, cette conversation avait déjà trop longtemps duré et la manière dont cette femme s’adressait à l’homme le plus puissant de l’île était inacceptable. Les surnoms qu’elle dont elle ne cessait de l’affabuler, le manque de respect honteux dont elle faisait preuve ainsi que son atteinte à son jugement et son intégrité. Elle devait faire cesser ça et ce, de la manière la plus efficace soit elle. Aveuglée par sa colère et ses propres conviction, la reine noire commença à agiter ses mains devant elle jusqu’à matérialiser des galets d’énergie, lévitant selon un courant invisible par la propre volonté de leur créatrice. Dans quelque secondes elle pourrait ouvrir le feu et voir la fragilité de l’humain se démontrer d’elle même alors que la femme, si fière soit elle ne serait en mesure de survivre à cette attaque, elle pourrait voir de se yeux la personne ayant tenue tête à Eon Fawkes trouver un silence qui apaiserait tous les gens auxquels elle ne s’adresserait plus jamais. Mais elle fut interrompue.

Serrant ses deux poignets dans ses énormes pinces, son regard unilatéral planté dans le sien, le fou avait décidé de s’interposer à cette initiative vaine. Le pouvoir psychique non contenu s’évapora comme il était apparu et les deux femelles restèrent ainsi silencieusement immobiles à se défier chacune du regard attendant de voir quel serait la première à flancher. Repoussant enfin les membres de la reine comme s’il ne s’agissait que de vulgaires chiffons, la cizayox fit demi-tour en la toisant du regard, retrouvant son appui contre le mur.

L’homme en rouge pendant ce temps, écoutait l’histoire de la brune et les motifs qui l’avaient poussée à venir quérir son attention et quémander de son influence et de son pouvoir. Il ressentait en ses mots la franchise qui ne s’y trouvait pas auparavant et ne chercha en aucun cas à interrompre le flot d’information qui déferlaient en coupant le morceau qui flottait dans la pièce. Hochant vaguement quelques fois la tête en signe d’entente, son visage n’afficha pour autant aucune variation et ses mains ne se mouvèrent que pour s’entrecroiser devant son buste immobile. Un léger silence suivit l’ultime remarque de la jeune femme, sans que quiconque ne puisse déterminer si le leader en face d’elle tentait de chercher les mots justes à employer ou restait simplement perdu dans des pensées trop lointaines pour être évoquées ici. Tout en restant particulièrement évasif il déclara enfin.

"Je n’ai jamais eu l’occasion de travailler ou tout simplement de rencontrer en personne Mlle. Dukos. Cependant j’ai de nombreuses fois eu l’occasion d’entendre parler de ses capacités et de ses talents en temps que championne. Une personne capable, intelligente… Ainsi potentiellement dangereuse. Il est donc dans mon intérêt et celui de ma team que cette personne ne revienne pas sur cette île, or vous m’affirmez que le contraire serait à craindre dans le cas où j’accepterais de vous confier le poste de commandant que vous me demandez. Chaque partie requiert son lot de sacrifice seulement, en aucun cas sacrifice ne doit être confondu avec suicide."

Les enjeux qui se trouvaient au bout de cet immense tunnel étaient d’une valeur inestimable et en aucun cas l’homme en rouge ne pouvait se permettre d’erreurs et ce, il le savait. Des années de travail commençaient enfin à voir leur labeur récompensé, il y avait tant à perdre en si peu de temps mais surtout tant à gagner à la fin. Tournant les yeux vers l’un des moniteurs qui se trouvait sur son bureau il en observa l’image fixe pendant quelque secondes, se délectant de ce spectacle muet pour s’en imprégner encore un peu. Filmant sans cesse, de jour comme de nuit, une caméra de surveillance transmettait en direct les images de la porte de Rodin et ainsi la clef qui y avait déjà trouvé sa place il y a un moment de cela déjà. Reportant son attention sur la jeune femme il l’étudia quelques instants.

"Quand des maitres jouent aux échecs, déclara-t-il, il y a souvent un point, quelque fois de nombreux coups avant le mat, où le résultat se décide. Parfois, le perdant inévitable renonce. Parfois, il continue jusqu’au coup final. Mais au delà de ce point charnière, les jeux sont faits. "

Il marqua une pause.

"Je ne chante pas encore ma victoire. La porte de Rodin n’est pas encore ouverte. Je dis seulement que j’ai dépassé depuis longtemps le point où ma victoire est assurée. "

Si son visage ne variait pas, on pouvait sentir en son timbre une pointe sentimentale, une touche déconcertante empreinte dans sa voix, une ferveur démesurée. Retrouvant son calme et son silence, il était à présent impossible de savoir s’il attendait que son interlocutrice ne reprenne la parole ou s’il rattrapait une nouvelle fois le fil de ses pensées trop rapides pour êtres suivies par d’autres. Ignorant délibérément le dernier lot de remarque que la brune lui avait adressé, il avait semblé avoir opté à son tour pour un choix plus sélectif de nombre de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Solem



Messages : 10
Date d'inscription : 08/06/2016

MessageSujet: Re: Eon Fawkes / Test de célébrité   Lun 27 Juin - 15:53


Au début, l'aspect "je réfléchis trop" de Fawkes avait profondément ennuyé Solem. Maintenant, cela l’embêtait. L'individu faisait preuve de plus de prévoyance qu'elle ne l'aurait soupçonné et mettait le doigt sur des vérités auxquelles elle aurait préféré qu'il ne fasse pas trop attention. La validation de sa demande semblait TRES mal partie, et le Fou Noir (Solem, pas les pokémons de son interlocuteur) ne voyait plus trop par quel bout prendre le problème. Déglutissant contrariée, la brune se dit qu'il valait mieux se faire une raison. Bon bon bon. Pas la peine d'insister à ce compte là. Il était donc temps d'envisager de mettre les voiles. Avec un soupir la jeune femme se releva avant de s'étirer. Maintenant que la Cizayox dans son dos avait apaisé la colère de la Gardevoir, elle était plus libre de ses mouvements. Mais elle savait également comment procéder.

"Aaaaa... C'est dommage. On aurait pu faire affaire efficacement mais il a fallu que tu sois un énième rigolo avec un cerveau. Je suis peut-être tarée, je suis peut-être imprévisible, mais j'ai survécu à Ophiuchus, à Lyndia, à la Ligue, au monde des Cauchemars et à Sebastian... Ca te dit peut-être rien, mais si tu savais ce que c'était, tu aurais probablement pas réagis de la même façon. Et puis..." Laissant glisser ses mains de ses hanches jusqu'à sa poitrine avec le plus de sensualité possible, Solem jeta à Eon un regard langoureux avant de saisir ses énormes seins à pleine mains. "...tu ne sauras jamais ce que tu as raté."

Solem n'avait jamais eu d'énormes seins. Solem était la définition même de la planche à pain.

D'un coup sec elle se retourna, face à la Garedevoir et ses collègues, et appuya sur le bouton qui se faisait passer pour un téton et libéra de son soutien-gorge le contenu des Pokéball qui le remplissaient. Un Ectoplasma jaillit d'un coup, diffusant une soudaine et terrifiante onde spectrale d'attaque Etonnement qui ne manquerait pas de tétaniser une partie de l'assemblée pendant que la jeune femme décampait en défonçant la porte après avoir jeté un baiser et un clin d’œil au Maitre des Lieux.

Son T-shirt était déchiré et entrouvert jusqu'au nombril, mais elle s'en foutait. D'un geste précis elle saisit la deuxième pokéball de son soutien-gorge et la jeta en arrière, libérant cette fois un Tentacruel qui cracha un épais Brouillard au niveau de la porte et du couloir sur lequel elle donnait.

Evidemment, les pokéball récupérées par le sbire plus tôt étaient toutes vides. Mais elle avait utilisé les deux seuls pokémons qu'elle avait emmené avec elle pour s'assurer une certaine avance dans les couloirs de la base. Maintenant, c'était elle, ses jambes et son endurance...Et son sens de l'orientation.

Boarf. Elle avait survécu à pire hein.
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Fawkes
Le Joueur d'Echecs


Messages : 19
Date d'inscription : 20/06/2016

MessageSujet: Re: Eon Fawkes / Test de célébrité   Mar 28 Juin - 19:09


En voyant la jeune femme se lever et s’étirer, Fawkes n’eut pas besoin de pousser sa réflexion plus que nécessaire avant de se rende compte de la tournure que prenaient les évènements. Parlant pour ne rien dire, la jeune femme cherchait à gagner du temps ou à opérer d’une diversion passagère avant que la véritable action ne commence. Attrapant nonchalamment son menton de son pouce et son index dans une posture concentrée il observa silencieusement la scène qui se mit en place sous ses yeux, ne réagissant à l’ultime provocation de la jeune femme que d’un hochement de sourcil impassible. Tous les pokémons de la pièce se trouvèrent paralysés par la surprise d’un tel retournement ainsi que par l’effet de la vague obscure, à l’exemption du roi qui protégé par son talent se trouva en mesure d’agir immédiatement. Brandissant l’une de ses lames écarlates imbibée d’un mystérieux pouvoir télékinésique, il l’abattit sans aucun état d’âme sur le spectre qui venait de faire son apparition, ne voulant aucunement prendre le risque de le laisser déambuler librement dans la pièce ou pire, de le laisser atteindre son maitre.

Un nuage noir d’encre fit bientôt son apparition dans le couloir au delà de la porte défoncée par laquelle était partie la fuyarde et chaque seconde qui passait la laissait s’éloigner toujours plus du bureau du leader. Pourtant, ce dernier ne semblait pas le moins du monde préoccupé par cette perspective. De nouveau concentré sur le l’ordinateur portable qu’il avait précédemment allumé, on pouvait deviner un sourire énigmatique se dessiner sur ses lèvres minces alors qu’un point rouge et clignotant semblait se déplacer sur le reflet de ses lunettes carrées. Il avait mit en place les préparatifs un peu plus tôt durant leur conversation, allumant à distance le mouchard qui avait été placé discrètement sur la jeune femme lors de son arrestation. La brune avait été tant préoccupée par ses liens qu’elle ne l’avait même pas remarqué si bien qu’à présent, il pouvait suivre sans aucune difficulté le moindre de ses déplacement au sein de l’immense fourmilière qu’était la base, ouvrant et fermant les lourdes portes métalliques qui se trouvaient sur son chemin. Combien de temps pourrait elle passer ainsi à tourner en cercle avant de s’épuiser était la seule question qui restait sans réponse.

"Fou blanc en F3. "

Aussitôt ces mots prononcés, la cizayox s’écarta de nouveau de son mur et partit vers la porte lançant un anti-brume dans le couloir dévoilant ainsi le tentacruel qui se trouvait là, dégageant au passage la vue des caméras de surveillances placées là. Le regard de l’homme en rouge ne quitta une fois de plus ses précieux écrans lorsqu’il déverrouilla deux pokéballs, sans scrupules à présent que la portes était grande ouverte. De toute manière les nouveaux pokémons ne resteraient pas.

"Cavaliers en A3 et H3, ne  la blessez pas. Aiguillez la jusqu’en D1."

Un Galopa et un Zéblitz venaient d’apparaître chacun leur tour, piétinant quelques impatientes secondes le marbre durant lesquelles ils durent recevoir leur consignes. Puis en un vacarme assourdissant de sabots contre le métal du couloir, ils disparurent passant chacun à leur manière l’obstacle que constituait la méduse géante. La licorne de feu se contenta de bondir gracieusement par dessus, continuant sa course folle dans les méandres de la base alors que son homologue préféra quand à lui la percuter de plein fouet le corps chargé de courant à très haute tension dans le but de la forcer à se dégager du milieu, tournant à la première intersection visible. Même s’il s’était blessé dans la manoeuvre, il serait passé.

L’ectoplasma toujours dans le bureau se trouvait pendant ce temps encerclé par quatre pokémons peu enclin à faire des concessions et ce jusqu’à ce que, recevant un signe de tête de la part de son propriétaire la reine noire ne disparaisse de manière fulgurante, sans que nul ne sache où. Fawkes attrapa ensuite un micro placé sur son bureau, l’activa et déclara le plus calmement du monde par son travers, sa voix raisonnant à travers toute la base.

"Votre attention s’il vous plait. Je demande à tous les némésis de ne pas quitter leur poste ainsi que de quitter les couloirs et leur proximité. Mlle. Solem, vous semblez peu amatrice d’échecs et cela est ma foi fort dommage. Peut être vous rattraperez vous en mythologie cependant ? Connaissez vous l’histoire de Thésée, piégé dans un labyrinthe dans lequel vivait un redoutable minotaure ? Si ce n’est pas le cas, il est grand temps pour vous de la découvrir."
Revenir en haut Aller en bas
Solem



Messages : 10
Date d'inscription : 08/06/2016

MessageSujet: Re: Eon Fawkes / Test de célébrité   Mer 29 Juin - 8:29

Ah la puuuuuuuuute ! Elle était méga grobill sa base en fait. Fawkes avait pas eu besoin d'activer la moindre sécurité pour que Solem sente son oeil vicelard posé sur elle à chaque angle qu'elle prenait. Elle avait repéré les caméras en arrivant, mais avait tôt fait de s'en désintéresser puisqu'il était clairement impossible d'arriver jusqu'au bureau sans se faire voir par ne serait-ce qu'une d'entre elles. Du coup plutôt que d'encombrer sa tête de cette information, elle l'avait supprimée.

A droite ? A gauche? Tout droit? Cette soirée là? L'intersection qui suivit fut le premier moment de doute pour la brune qui hésita juste assez pour entendre la cavalcade des deux pokémons qui l'avaient pris en chasse. Oh et puis merde, à gauche. Comme l'opinion politique de Hugues. Avec un peu de chance ce serait pas trop la meeeeeet merde un cul de sac. Faisant aussitôt demi-tour, Solem vit arriver les deux chevaux droit sur elle. Consciente de l'incapacité crasse de ces canassons à faire des demi tours propres, surtout dans des couloirs de ce genre, elle ne fit qu'accélérer sa course et bondit entre eux, esquivant flammes et éclairs qui pouvaient lui être destinés pour reprendre sa fuite comme si de rien n'était.


"Ah! Je savais que t'étais un vicelard! J'ai peut-être enfin trouvé le truc qui te fait bander mon salaud!"

Jouer au chat et à la souris, complexe de Dieu, tout ça tout ça.

Pendant ce temps, le Tentacruel lança une Constriction sur le Cizayox pour essayer de le priver de ses mouvements et de gagner encore un peu de temps. Malheureusement, il était loin d'égaler son niveau, Solem n'ayant pas repris le temps de l'entrainer depuis son retour dans le monde des vivants. Et la pieuvre le sentait. Ses mouvements étaient craintifs et mal assurés. Tout ce qu'il espérait c'était que sa dresseuse vienne le chercher vite pour le sortir de là. Oh my sweet summer child.

L'Ectoplasma pour finir, constata de la situation dans laquelle il se trouvait et considéra également qu'il était temps de mettre les voiles. Laissant son corps se rendre parfaitement immatériel, le spectre se coula dans le sol en faisant un petit "au revoir" de la main accompagné d'un sourire hilare.... avant de se retrouver bloqué dans le sol à mi-taille. Quelque chose sous terre le bloquait. Un soupire las s'échappa de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Fawkes
Le Joueur d'Echecs


Messages : 19
Date d'inscription : 20/06/2016

MessageSujet: Re: Eon Fawkes / Test de célébrité   Mer 29 Juin - 23:12


Si le spectre n’avait pu s’enfuir comme il l’avait souhaité, cela avait été dû par l’influence du regard noir, perçant et mauvais que lui lançait le roi, le toisant de sa hauteur. Il savait que le laisser s’enfuir ne serait un risque qu’il ne fallait mieux pas tenter aussi avait il prit cette initiative, suivit des remerciements silencieux du maitre des lieux une fois qu’il eu terminé de parler à la jeune femme. Levant les yeux vers l’attaque menée à l’encontre de son fou, il ne lui fallut s’une fraction de seconde pour définir quel serait sa prochaine action.

"Fou en E6."

Une case blanche, indiquant forcément par ce biais la pièce à laquelle cette indication était destinée. Se laissant capturer par les tentacules du monstre marin, la mante ne résista pas à l’étreinte qui l’attirait inlassablement vers son lanceur et ce, jusqu’à arriver à une distance suffisante pour laisser luire son crâne d’un éclat irisé avant de l’abattre sur celui de son agresseur. Même si l’acier ne ferait pas de miracle contre ce type de pokémon, l’attaque n’en serait pas moins puissante et exécutée face à un pokémon loin d’être à l’aise aussi peut être parviendrait elle à l’apeurer plus que ce qu’il ne l’était déjà. Aucun ordre supplémentaire ne fut porté contre l’ectoplasme à coté de ça, puisque tant qu’il ne pouvait plus s’échapper et qu’il ne tentait rien de malencontreux, aucune raison ne pouvait pousser l’homme en rouge à abréger son séjour parmi eux. Par ailleurs, la dernière remarque de la brune haletante sembla déformer les traits de son destinataire en une vague moue de déception. Reportant son attention vers son parcours, il se sentit obligé de préciser une nouvelle fois par le biais des enceintes parsemées dans les couloirs.

"J’ai bien peur que vous ne vous mépreniez une fois encore. Jamais je ne vous aurais poussé par amusement dans une situation pareille et vous êtes la seule à blâmer quant aux conséquences de vos actes. Vous trouverez sans doute ces paroles hypocrites faces aux agissements de mes hommes ou face aux choix que j’ai pu faire et que je ne changerais pour rien au monde. Seulement, vous n’êtes pas sans savoir que je nourris de nobles objectifs."

Le leader arbora à ces mots un sourire énigmatique que seuls les personnes présentes dans la pièce eurent l’occasion de voir.

"Certains objectifs valent la peine que l’on emploie tous les moyens pour les atteindre. Pour l’instant, les otages, la tromperie, la trahison et même le meurtre sont des outils nécessaire pour atteindre le plus grand bien pour le plus grand nombre. Je me suis donné du mal pour éviter de tuer ceux que je respecte y compris les membres gradés de la ligue cependant, pour être honnête, s’il devient nécessaire de tuer chaque champion pour ouvrir la porte de Rodin, je les tuerais. Ils n’en feraient pas moins pour m’arrêter. Cela vaut pour toute personne se mettant en travers de mon chemin. Je ne le fais pas par plaisir, pas non plus par haine, mais parce que l’on s’oppose à ma cause et que je crois en cette cause. "

Ce discours, même s’il ne changeait pas l’idée que la jeune intruse se faisait du maitre de ces lieux, garderait néanmoins une valeur stratégique, galvanisante et d’une importance beaucoup plus grande que ce que l’on pourrait penser au premier abord. Ces simples mots avaient résonné aux travers de chaque murs, chaque pièce de la base et ce jusqu’à chacune de ses extrémité, rappelant à tous les membres de la teams qui les écoutaient les raisons pour lesquelles ils se battaient. Leur rappelant que l’homme à leur tête était présent et ne perdait jamais de vue ses objectifs principaux.

Les deux cavaliers pendant ce temps, s’étaient frôlés à vive allure partant chacun dans une direction opposée et ne prenant pas le risque de lancer une attaque contre la fuyarde, de peur de se blesser mutuellement. Qui plus était, ils avaient des ordres et devaient s’y tenir. La progression de la brune se passait exactement de la manière qu’il fallait et bientôt arriverait elle là où il était prévu qu’elle se rende. L’anticipation était la plus belle arme dont un maitre des échecs pouvait faire preuve, et cette fois ci ne serait qu’une démonstration supplémentaire de cette aptitude merveilleuse.
Revenir en haut Aller en bas
 
Eon Fawkes / Test de célébrité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» Test : qui est ton idole...
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Etes-vous attentifs aux autres ??? Petit test...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: