Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 [Terminé] Pas un mot à Bahia.

AuteurMessage
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Bahia
Waifu officielle de Lyndia Théna


Messages : 188
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Mar 31 Mai - 19:52


-' Comme d'hab, Cogneur ? '

Je grogne pour toute réponse, prêt à me faire téléporter par l'Alakazam de la voisine. C'est que je commence à avoir l'habitude, j'ai pris goût à mes petites escapades nocturnes loin de la tranquilité de Lieucca. Okay, ce coin est super pour Bahia et je préfère qu'on vive ici, mais quand vient le temps de chercher la merde, je vais à Megapago. Avec l'aide de Charlie je me retrouve là-bas en deux secondes, ni vu, ni connu. Bahia a aucune idée que je m'enfuis quand le soleil descend et je préfère que ça reste ainsi. J'aurais droit à pleins de questions et elle se prend pour ma maman même si c'est moi qui changeait ses couches et lui torchait les fesses. Cette petite peut me demander n'importe quoi, sérieusement, je deviens encore plus con quand c'est elle. Mais elle est pas dresseuse et merde, je m'ennui. Je m'ennui de quand je me baladais aux quatre coins du globe avec Andrew, à taper sur des champions et des membres de Team. Quelqu'un comme moi peut pas juste se contenter de la salle de muscu, alors j'ai décidé de m'amuser en ville, en secret. Des fois Rubis vient avec moi, mais ce soir il a avalé tout un tas de cailloux et visiblement ca passe pas très bien. S'pas grave, quand je suis en solitaire, je m'enfonce encore plus loin dans les quartiers vermines. Bahia me dirait que c'est dangereux, mais hey, y a pas un humain encore qui a réussis à me mettre à terre. Parce que croyez le ou non, y en a qui sont assez cons pour vouloir se bastonner contre moi, avec de l'argent à la clé en plus. Je compte payer un putain de gros cadeau à ma fifille quand ce sera sa fête, avec tous le pognon que je me fais. J'ai hâte de voir sa tête. Ou pas. J'imagine que je serais obligé d'expliquer pourquoi je suis aussi riche tout d'un coup et je pense pas qu'Andrew me sorte du merdier. Ce vieux con est aussi gaga que moi.

Boom, comme prévu, j’atterris directement à côté d'un bar. Je salue l'Alakazam, qui fait ses trucs de son côté. On se rejoint toujours aux petites heures du matin, moi un peu éméché et lui toujours dans les vapes. Je suis certain qu'il a une copine dans le coin, il a toujours du rouge à lèvre sur le coin des lèvres. J'aime bien m'imaginer qu'il passe du temps avec une Lippoutou, mais je lui dirais jamais, je voudrais pas perdre mon taxi. Je cogne à l'arrière du bar, après avoir jeté un coup d’œil autour. Ça a l'air assez tranquille, mais ça risque de bouger pas mal plus dans quelques heures. Un humain vient m'ouvrir la porte, souriant en voyant ma tête. Joe commence à s'habituer, il accepte de me payer des verres tant que je détruis pas l'intérieur de la bâtisse. Je me penche pour entrer, je dépose mon coton dans le coin de la pièce et je m'approche du bar. L'endroit est beaucoup plus grand vu de l'intérieur, y a une vingtaine de tables, en plus d'un deuxième étage avec une arène. Je passe entre les ivrognes de l'endroit, dont un qui semble déjà avoir fini pour la soirée, à moitié couché sur sa table. Je vois un groupe un peu plus dans l'ombre, ils sont souvent là les bâtards. Des Némésis, probablement. Je me sens pas d'humeur à aller leur chercher des noises, ce soir je m'amuse. Proche des escaliers pour se rendre à l'arène y a mon pote Brasegali qui surveille l'endroit, je décide d'aller lui causer un peu. Flame est parfois trop sérieux, mais c'est intéressant de parler baston avec lui. Il est comme moi, son dresseur a fait le tour du monde pour récupérer les badges et ils se sont recyclés dans ce bar pour le plaisir.

-' Alors, quoi de neuf? '
-' Pas grand chose. Y a eu une descente de police jeudi, avec un peu de chance ils se ramèneront pas les fesses ce soir. T'sais que Amé pensait venir aussi... '


Amé. Je l'avoue, si cette Apireine me demandait de me jeter en bas d'un pont pour un bisou, ptet que je le ferais. Elle passe souvent avec sa dresseuse pour des transactions un peu douteuses. Faut pas se leurrer, doit y avoir une tonne de mâle qui lui bouffe déjà dans la paume. J'hausse les épaules et je passe à un sujet plus intéressant, comme par exemple si j'avais des challengers prévu pour la soirée. Joe nous sert un verre et on continue de papoter contre la rampe d'escalier, attendant que les oiseaux de nuit sortent lentement de leur cachette. Ça devrait pas tarder.

_________________



Dernière édition par Bahia le Ven 15 Juil - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 451
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Mer 1 Juin - 17:10


Encore une dure journée en tant que simple sbire dans la Team Némésis. Le malfrat avait presque oublié ce que ça faisait que d'être au bas de l'échelle d'une organisation criminelle. Ses dix années derrière les barreaux et son ancienne place de choix dans la pègre lui avaient fait passer le goût amer des missions de simple pion. L'époque où il donnait les ordres où allait sur les sujets qui le branchaient le plus lui manquait énormément. Aujourd'hui il avait été de corvée de recel sur le marché noir. La Team devait se financer : pour cela elle menait des tas d'activités plus ou moins légales et essayait ensuite d'en récupérer de l'argent... voire d'en blanchir une partie pour le cacher sur des comptes lambdas dans des banques insouciantes. Hugues avait reçu une cargaison d'objets de valeur à revendre. Le sac contenait un gros paquet de gemmes et différentes pierres précieuses qui pouvaient facilement être revendues. En effet, contrairement à des oeuvres d'art, la tracabilité d'un caillou était très difficilement déterminable. D'après ce que le trentenaire avait entendu, ils avaient été piqués dans une galerie personnelle d'un homme dénommé Taric. Boarf. Ca ne lui disait rien de toutes façons. A part les champions qu'il voulait buter, il ne s'était pas intéressé aux nouvelles personnalités de l'île.

En revanche, il s'était bien plus intéressé aux évolutions des quartiers sombres de la capitale. D'années en années, les quartiers "chauds" semblaient migrer au gré des interventions des forces de la Ligue... qui semblaient innefficaces. Toute cellule démantelée allait se reformer ailleurs. L'avantage de ces quartiers un peu craignos, c'était que le barbu pouvait s'y balader sans trop se camoufler. Il n'y aurait personne qui le dénoncerait la bas. L'homme était toujours soulagé lorsqu'il avançait dans la rue sans avoir le besoin de se cacher. Il se sentait comme toujours emprisonné dans ces moments la. Ce soir, dans ces rues, ni larges lunettes noires et opaques, ni gros manteau, ni chapeau... La peau de Hugues pouvait profiter de la douce soirée bercée par une agréable brise portant quelques effluves d'alcool et de tabac quand il passait devant des bars. L'évadé se sentait dans son élément, totalement libre.

Il ne manquait plus qu'une chose pour profiter pleinement de la soirée : de l'alcool. Il n'avait guère l'intention de se mettre une cuite. En effet, cela écourterait trop rapidement ces moments de liberté. La gueule de bois c'était bon pour cette cache sombre et sous terraine qu'était le QG. Quand Hugues avait la joie de profiter de la lumière de la lune, il se montrait bien plus raisonnable. Il choisit alors un bar qui lui paraissait sympa. C'était plutôt calme et spacieux. Pas encore trop d'alcooliques pour hurler comme des idiots.

"B'soir ! Une pinte de rouge !" demanda-t-il.
La commande arriva aussitôt. Hugues lâcha un billet sur le comptoir avant de saisir la pinte et de trouver un endroit sympa où il pourrait se poser. L'étage avait l'air cool. Il y avait une meilleure vue sur le bar et l'extérieur. De plus, l'arène qui siégeait au milieu de la salle promettait des spectacles intéressants. Le barbu se tatait même à monter dessus une fois qu'il en aurait terminé avec sa boisson. Il y avait un Blindépique et un Brasegali qui semblaient papoter sur le côté du ring... De belles tronches de Pokemon Combat costauds. Le barbu les toisait alors qu'il dégustait sa bière, laissant un peu de mousse blanche dans sa moustache. C'était classe. Même s'il l'essuierait après pour pas que ses poils ne collent trop.

Allait-il avoir le courage de demander à affronter un de ces Pokemons ? Les combats dans le QG Némésis étaient souvent trp faciles. Beaucoup de sbires étaient des gringalets ou n'avaient pas encore trop d'expérience en combat corps à corps. Il y avait des bons combattants dans les rangs de la Team... mais rien qui ne puisse valoir un Pokemon Combat. Leur force et leur technique était inégalée dans le règne animal. Hugues brûlait d'envie de savoir comment il pouvait se débrouiller face à de tels experts... Il se ferait sûrement écraser. 95% de chance pour que ça arrive. La véritable interrogation portait sur le temps qu'il lui faudrait avant de tomber au sol. L'excitation chauffait son sang en même temps que l'éthanol qu'il venait d'ingurgiter. Sur qui son attention allait-elle se porter ? Le Brasegali ou le Blindépique ?...

"Eh toi le marron ! Ouais toi la ! Une baston ça te dit ?" lança-t-il au Blindépique.
Il avait une tête de winner. Hugues ne savait pas pourquoi mais il avait la forte impression que sa demande ne serait pas refusée... Du moins pas catégoriquement. Après tout, si c'était un vrai type Combat, la simple vue du corps travaillé du trentenaire devait suffir à lui donner envie de tester sa force. L'homme continuait de fixer l'Epinarmure avec un air de défi tandis qu'il reprenait une gorgée. Ca allait être marrant.
Revenir en haut Aller en bas
Bahia
Waifu officielle de Lyndia Théna


Messages : 188
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Jeu 2 Juin - 17:27

Je continue de papoter tranquille avec Flame, regardant à peine ce qui se passe dans le bar. Plus le temps passe, plus celui-ci se remplit. Et plus ma pinte de bière se vide. Je sais, c'est mauvais pour ma santé et tout le tralala, mais un bon verre de temps en temps, çà se refuse pas. Okay, j'en bois plus qu'un. Mais vous avez vu la taille que je fais? Faut que je boive le tonneau pour sentir quelque chose. Je l'ai déjà fait lorsque j'étais plus jeune, mais là je sais pas pourquoi, c'est dur pour mon crâne le lendemain. Le plaisir de devenir un vieux con, j'imagine. Alors que j'explique au Brasegali comment Bahia s'est encore pris une dérouillée en combat cette semaine contre une jeunot un peu fofolle, j'entends une voix grave dire le mot 'marron'. Étant le seul truc brun de l'endroit, je me retourne, toisant l'humain qui vient de m’apostropher. La première chose qui me frappe, c'est sa ressemblance avec mon dresseur. Andrew avait un peu la même gueule à son âge, dans le blond. Je peux pas m'empêcher d'avoir un élan de nostalgie en l'apercevant, oubliant momentanément ce qu'il me veut. C'est Flame qui me ramène à la réalité, me tapotant la carapace en me disant qu'il me le laisse. Alors comme ca il veut se battre? Je peux pas m'empêcher de regarder ma pinte, qui est encore à la moitié. Peut pas boire en paix. Je rigole, je préfère la baston à la saoulerie. Un grand sourire goguenard aux lèvres, j'avale d'un coup l'alcool qui me reste, envoyant valser le verre derrière moi lorsque fini. Je sais bien que le Brasegali est là pour le rattraper et je sens son regard emmerdé dans mon dos. C'est qu'il a de bons réflexes le poulet. Avant de m'approcher du trentenaire, je jette un petit coup d’œil autour, cherchant le Soporifik du propriétaire. Celui-ci est assit à une table un peu plus loin, remarquant rapidement mon geste de la main. C'est grâce à lui que je peux converser avec mes futurs punching bags, histoire de me foutre un peu de leur gueule ou, pour ceux que j'apprécie, avoir des discussions sur tout et rien. Je m'approche de Hugues, le toisant de toute ma hauteur. Le lien était fait entre lui et moi, je laissais à Dream le plaisir de traduire mes pensées.

-' Le marron il s'appelle Cogneur. J'espère que tu es solide le barbu, j'fais pas dans la dentelle et je fais pas signer de décharge non plus. '

C'était le minimum syndical de se présenter, le reste on s'en fichait. Mon comportement allait s'adapter à la réaction de l'inconnu, s'il était chiant, je le serais tout autant. Je croise les bras sur mes pectoraux, me demandant quel genre de personnage il est. Il avait la tête d'un voyou et pour vouloir se bastonner comme moi, ça devait être le cas. Bof, je m'en tape, tant qu'il m'occupe un moment et se montre intéressant. Je jette un coup d’œil à sa bière, souriant.

-' Se serait dommage de gaspiller. Je te laisse la finir, j'serais sur le ring en attendant. '

Je rajoute rien, lui tournant le dos pour monter les escaliers. Je sens les regards sur moi et ça me fait plaisir, j'adore avoir des spectateurs quand je met des dérouillés à des humains. Pas que je les aime pas, juste qu'ils sont un peu idiots et fragiles. Comment pouvaient-ils croire que c'était une bonne idée de défier un tank comme moi? Aller savoir. Je monte tranquillement et m'installe contre les cordes de l'arène, baillant à m'en décrocher la mâchoire. J'espère qu'il me fera pas trop attendre, je suis pas reconnu pour ma patience. Vu sa tête, je suis sûr qu'il a aussi hâte que moi de s'étirer les muscles. Reste à voir combien de temps il va tenir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 451
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Ven 3 Juin - 16:58


Le Blindépique semblait ravi de la proposition. Il suffisait de le voir sourire et siphonner sa pinte à une vitesse fulgurante pour le comprendre. Il était presque trop enthousiaste. L'instinct de survie du trentenaire était en train de faire des bonds. Si le marron était aussi confiant, c'est qu'il savait qu'il pouvait mettre cher à Hugues rien qu'en le regardant. L'adrénaline et le conscient du barbu travaillèrent donc de concert pour faire taire la petite sonnette d'alarme qui sonnait au fond de lui alors que l'imposante bestiole avançait vers lui. Et merde. Il était bien plus grand qu'escompté au final. Hugues le regarda droit dans les yeux d'un air de défi, tentant de cacher la légère appréhension qui tentait, en vain, de s'installer...

D'un seul coup, le trentenaire manqua de s'effondrer de sa chaise. Ses yeux étaient grand ouvert et il respirait fortement avec sa bouche, encore sous le choc. Quelques gouttes de transpiration s'écoulaient sur son front. C'était l'effet que lui avait fait le message mental relayé par le Soporifik. L'homme remonta doucement le regard vers le dit Cogneur.

"Prochaine fois préviens !" lâcha-t-il, d'un ton légèrement effrayé.
Ce n'était pas tellement le contenu du message qui le gênait. Il s'attendait à prendre une branlée. C'était la connexion mentale non prévenue qui l'avait surpris. Cela lui rappelait des trop mauvais souvenirs de la prison et de ses interrogations lors de l'enquête à son sujet. Plus d'une fois son esprit avait été violé par des Pokemons Psy en quête de réponses que l'homme refusait de donner. Les forces de l'ordres avaient besoin d'un mandat spécifique pour utiliser des techniques aussi barbares sur leurs suspects. Mais une fois obtenu, elles étaient libres de sonder l'esprit du prévenu à volonté, voire même de s'amuser avec en envoyant des messages à des moments impromptus. Grâce à cet assaut psychologique, ils pouvaient petit à ptit éroder les criminels et obtenir ce qu'ils voulaient. Hugues gardait encore la trace de ce traumatisme. C'était pour ça qu'il avait failli s'effondrer en se faisant contacter ainsi. Il ne se fit pas prier pour avaler cul sec le reste de sa bière. Ca l'aiderait à se rétablir. Il en avait bien besoin pour le combat qui allait arriver.

Cogneur l'attendait déjà sur le ring et pas mal de gens semblaient s'intéresser à ce qui allait se dérouler. Le trentenaire se passa les mains sur le visage pour étirer un peu sa peau en se disant "allez hugues allez debout." Il tentait tant bien que mal de se ressaisir. Il jeta un dernier regard à l'Epinarmure avant de monter sur l'arène. Il retira ses rangers et ses chaussettes pour avoir les pieds à même le sol. C'était plus pratique pour être mobile. L'homme sautilla quelques fois pour s'échauffer tout en ouvrant et fermant ses poings rapidement. Il laissa ses mitaines en cuir pour l'affrontement. Elles serviraient d'armure légère contre la peau épaisse de son adversaire. Il ne manquerait plus qu'il se fasse mal en cognant dedans. Une fois qu'il avait fini de s'échauffer, le barbu se mit en garde : jambe gauche légèrement en avant, poings bandés et bras relevés. Le combat allait pouvoir commencer.

"J'espère que t'es prêt Cogneur." dit-il simplement...
Et il en bougea pas. Foncer tête baissée dans la montagne de muscles était la pire stratégie possible au vu du rapport de force en vigueur. Hugues allait jouer une stratégie qu'il détestait : être sur la défensive et chercher des ouvertures. C'était la seule façon de tenir plus de dix secondes sans se prendre un punch qui le mettrait KO. Il y avait intérêt à ce que le Soporifik se calme pendant l'affrontement... Faute de quoi, ça pouvait rapidement devenir comique pour les spectateurs de voir l'homme se tordre de peur.
Revenir en haut Aller en bas
Bahia
Waifu officielle de Lyndia Théna


Messages : 188
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Jeu 9 Juin - 21:30

Bon okay, premier détail : le mec il est un peu bizarre. Sérieusement, je connais pas grande monde a qui la télékinésie fait peur. Surtout a un humain de son âge. À moins qu'il soit comme cette petite Lyndia, élevé en montagne loin de tout? Elle me faisait marrer sérieusement, mais je pense que ce qui me tuait le plus, c'était la tête de Bahia chaque fois que la petite disait des conneries. Well, je vais éviter la prochaine fois, il voudra plus me parler du tout sinon et j'aime bien sa tête de pseudo Andrew. Le Soporifik semble l'avoir trouvé drôle, mais je lui ai fais promettre de ne pas l'agresser mentalement pendant le combat. Notre affrontement est déjà trop déséquilibré et j'aime pas du tout tricher, c'est pas dans mon code d'honneur. Appuyé tranquille contre les cordes, je regarde le gars s'approcher, me disant qu'il ressemble vraiment à mon dresseur. Il devait pas être assez saoûl pour se rendre compte que c'était une mauvaise idée de monter sur ce ring, j'avais du mal à comprendre qu'il ne soit pas parti en courant. Personnellement je trouve pas ca courageux, juste un peu con. Peut-être qu'il aime beaucoup la baston, hey, s'pas un défaut, au contraire. Je reste détendu le temps qu'il se prépare, sans bouger. Si j'étais prêt? J'avais pas besoin de l'être pour le sortir du ring cul par dessus tête. Je reste appuyé de mon côté, un sourire étirant mes lèvres. L'humain s'est placé, mais visiblement il a peur de bouger le premier. C'était à prévoir, la majorité d'entre eux semblent penser que ça leur laisse la chance de m'en coller une. Le problème c'est qu'il faut plus que des bons coups placés pour venir à bout de moi, j'ai la peau dure et la tête encore plus. Je vois que les spectateurs se rapprochent, il serait peut-être temps de démarrer. Je me relève, m'échauffant à mon tour. J'en ai pas besoin mais ça fait un bien fou, et surtout, ça laisse le temps à l'humain de réfléchir. Au même moment j'ai l'illumination : comment ce se fait que ce soit aussi tranquille? J'ai besoin de rythme, c'est toujours plus agréable comme ça. Je me tourne vers Flame, qui est assit à côté d'un vieux Jukebox un peu poussiéreux. J'ai même pas besoin de parler, il sait ce que je veux. Un coup de pied dans ce merdier et la musique déboule.

Megalovania
You're Gonna Have a Bad Time


Maintenant je suis prêt. Je sautille un peu, plus pour suivre la musique que m'étirer. Pour certain la mélodie groovy semble désagréable, mais je m'en tape, j'ai décidé que c'est moi qui choisit le temps de mon combat. L'humain peut bien me laisser cette faveur là. Je cogne mes poings ensemble, souriant de satisfaction en attendant le craquement de mes jointures. Je décide ensuite de me placer un peu comme lui, un poing plus haut et le pied gauche derrière. C'est le silence dans l'assemblée, à part la musique qui joue à tue tête.

-' Je rigole. '

J'ai oublié qu'il pouvait plus me comprendre sur le coup, il devait juste avoir entendu un 'Blindé' amusé et grave. Je délaisse ma garde et je fonce littéralement sur lui. À quoi ca me sert de jouer le boxeur, il suffit que je l’attrape une fois et hop... En réalité j'ai juste envie de faire le troll un peu, voir comment il va réagir en me voyant débouler. Je suis quand même plus grand et plus large que lui, va t-il réussir à se faufiler à côté? Je l'espère presque.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 451
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Dim 12 Juin - 19:12

L'ambiance semblait bien trop calme et reposante pour un tel combat. Le Blindépique avait vraisemblablement demandé un peu de musique et son acolyte s'exécuta. Le morceau était extrêmement rythmé et aux sonorités électroniques typiques des années 90 sur les consoles de jeu vidéo. De tels sons faisaient remonter bien des souvenirs. L'homme se rappelait encore de quand ils avaient sorti la fameuse « Gameboy » sur laquelle ils avaient fait un portage de Johto et des Pokemons endémiques. La firme semblait apprécier créer des mini simulations de la réalité en jeu vidéo. Le jeu n'avait certes pas la profondeur de la réalité et la créativité qu'on pouvait y déployer, il n'en était pas moins impressionnant pour l'époque. Seul reproche formulé par le malfrat : on était obligé d'y jouer un gentil. Enfin, il n'eut pas le temps de penser plus que ça aux jeux de son adolescence. En effet, son adversaire attendait toujours en face de lui. Du moins, il était en train de faire craquer ses doigts. Etait-ce une tentative d'intimidation ? Cela faisait longtemps que ce genre de bruits ne faisaient plus peur à Hugues. Il en avait vu plus que ça. En attendant, la bestiole faisait plus de vent que d'actes. Peut être que ses muscles n'étaient au final que de l'air ? La probabilité était infime, mais l'homme espérait toujours. Il expira lentement.

Un « Blindé » plus tard, le colosse végétal lui fonça dessus. Wow. Le regard du brun s'exorbita sous la surprise. Il s'attendait à un échange de punchs cordiaux mais musclés, pas à une telle lutte. Ca lui rappelait le combat qu'il avait mené face à Axelle à la base… sauf que cette fois il était dans le rôle d'Axelle. Il savait parfaitement dans quelle situation moisie il se trouvait. En effet, la jeune femme était svelte et agile et pouvait donc facilement se mouvoir et se soustraire aux coups des assaillants. Hugues, lui, était costaud et plus lent. Ce serait dix fois plus dur d'esquiver. Heureusement, le premier coup de l'Epinarmure était bourrin et imprécis. Il suffit au trentenaire de se jeter sur le côté pour l'éviter. Il savait déjà quelle stratégie il allait adopter pour vaincre le Blindépique dans une telle situation. Ce serait difficile mais pas impossible.

Hugues allait devoir continuer à endurer les assauts du colosse jusqu'à attendre le bon moment. Vu la tronche de gagnant de l'égide sylvestre, il devait être fier de sa puissance. Peut être un peu trop fier. A tous les coups il pensait que combattre un humain était de la rigolade et ne se donnera probablement pas à fond. Ce serait sa chute. Le malfrat se plaça de l'autre côté du ring pour s'éloigner le plus de son adversaire.

« C'est tout ? » dit Hugues sur un air de défi.
Il jouait la carte de la provocation mais en réalité ce n'était que du bluff. Le barbu était déjà chauffé par le début de cet affrontement. Son esquive avait été vraiment short. Une seconde plus tard et il se faisait attraper. Et s'il se faisait attraper, il finirait sans doute à l'extérieur de l'arène.
Revenir en haut Aller en bas
Bahia
Waifu officielle de Lyndia Théna


Messages : 188
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Mar 21 Juin - 2:18

Eh bah, ca commence plutôt bien la soirée. L'humain que j'ai en face est pas un zéro absolu, je suis content. Je rigole en le voyant passer à côté, sans chercher à l'agripper pour le retenir. Il a réussis à s'enfuir, c'est déjà bon. Je continue simplement jusqu'au bout du ring, restant de dos quelque secondes. Est-ce qu'il va chercher à me taper la carapace? Visiblement pas. Ce mec sait qu'il doit être rusé et je suis certain que le petit Ratentif court rapidement dans son crâne pour trouver une solution à ce merdier et sauver son cul. Je me retourne lentement, à peine échauffé. Je jete un petit coup d'oeil aux autres autour, qui se sont éloignés des cordes de l'arène. Haha, ils ont devinés que je voulais l'envoyer valser et voulaient pas se le prendre sur la tronche. Ils font bien, l'envie est toujours pas partie. Bordel faut que je me calme, le plaisir est dans la qualité, se serait dommage de l'amocher tout de suite. Étant bien évidemment pas trop stressé par le malfrat en face, je me réappuis contre les cordes, peinard. Il veut toujours pas venir à moi, alors je vois pourquoi je me presserais. C'est moi qui a le contrôle, en somme. Je vois que Flame s'emmerde et regarde déjà ailleurs, il peut pas rester concentré tant qu'il y a pas de sang ce pauvre poulet. Je rigole comme ca, mais ce Hugues a bien fait de pas se mettre contre lui, il est beaucoup plus violent que moi. Il s'arrête pas tant que la personne en face est pas bonne directement pour l'hôpital. S'pas mon genre, j'aime mon bastonner pour le plaisir, pas pour briser des os. À moins d'avoir une putain de bonne raison. J'hausse les sourcils en entendant mon adversaire me provoquer : oh oh coco, fait attention à ce que tu dis. Je suis certain qu'il sait très bien que c'est que le début. Je me remet debout normalement, les bras le long du corps.

-' Bien essayé. '

D'un coup, sans prévenir, je me penche et frappe le sol de l'arène avec un poing. Pas besoin de Gonflette pour faire exploser le parquet, le bois me passe de chaque côté. Je me relève avec un gros sourire bâtard sur le visage, jetant à peine un coup d'oeil au cratère que je viens de laisser devant moi. Voilà qui devrait lui donner une idée de quoi son crâne pourrait ressembler si je décidais de vraiment pousser. Évidemment je le ferais pas, c'était surtout pour me la péter. Je me décide finalement à lever les poings en garde et j'enjambe sans problème mon trou, condammant une partie du ring. On pourrait commencer à s'échauffer pour vrai. J'y vais vraiment lentement, pour pas lui laisser le plaisir cette fois-ci d'essayer d'esquiver. Je cherche pas vraiment à lui en mettre une, je regarde juste s'il va enfin lui décoller ses jointures vers moi. En d'autre mot, je me rapproche de plus en plus de lui, sans frapper. Aller, fait moi plaisir, tappe pour voir. Tape avant que je te coince dans un coin et te refait le portrait.

-' Je suis patient, mais pas trop. '

J'arrête pas d'oublier qu'il comprend rien. Merde.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 451
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Mar 21 Juin - 11:18


Pfiou. Un peu de répit pour le moment. Ce n'était pas plus mal, ça laissait à Hugues le temps de réfléchir à sa stratégie... Avant que le sol ne tremble sous ses pieds. Le colosse végétal s'amusait à massacrer le ring à coup de poings. Ca avait laissé un très joli trou qui donna quelques sueurs au trentenaire. Et merde. Si la bestiole contrôlait pas ses coups, le malfrat risquait de se retrouver avec un bras en moins. C'était bien flippant quand même. Le barbu serrait les dents et affichait un air grave. Mais Hugues n'allait pas se coucher pour si peu. Il avait une fierté quand même. Et cette fierté lui dictait de ne pas céder à la panique face à cet adversaire qu'il avait lui même provoqué. Il vallait mieux tomber KO dans l'honneur que fuir comme une fillette. Enfin. Fuir il le ferait un peu. Juste pour trouver la fenêtre d'opportunité qui lui permettrait de porter quelques coups à l'Epinarmure. D'ailleurs, ce trou lui donnait une petite idée pour la suite.

Après quelques cris bien évidemment incompréhensibles pour un humain, la bestiole se mit de nouveau à avancer vers Hugues. Mais cette fois il n'allait pas fuir. Hugues rafermit ses appuis et mis ses poings en position.

"C'est ça, viens la..." murmura-t-il.
Il attendit que Cogneur soit à deux mètres de lui. Puis Hugues avança avec toute la vitesse qu'il put rassembler et feignit de vouloir le frapper avec le poing gauche qu'il maintenait un peu en arrière, comme pour le préparer. Avec de la chance, le Blindépique n'y verrait que du feu et se préparerait à parer à gauche... Mais en réalité la menace viendrait de droite. Au dernier moment, le trentenaire changea sa position dans le but de donner un gros coups d'épaule dans la partie inférieure de la poitrine du Pokemon. Il était très grand, bien plus qu'Hugues. De fait, ce dernier n'avait pas besoin de beaucoup se baisser pour atteindre le diaphragme de son adversaire avec son corps. L'homme pousserait avec tout son poids pour porter ce coup au Blindépique. Avec un peu de chance, ca le surprendrait et lui bloquerait une ou deux secondes la respiration. Si oui, le malfrat pourrait repartir sans représailles pour le moment. Il se dirigerait sans doute vers le coin d'arène ou Cogneur avait fait un trou. Si non, ben la réaction adverse ferait peut être bobo.
Revenir en haut Aller en bas
Bahia
Waifu officielle de Lyndia Théna


Messages : 188
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Lun 27 Juin - 21:06

Ca y est, le barbu est en marche. Je continue d'avancer à petits pas, guettant le moindre mouvement de sa part. Oh il a l'air de vouloir me frapper le coquin, ca va me donner la chance d'évaluer sa force physique. Je prévois pas vraiment de bloquer le coup, si coup il y a. Je me suis déjà battu contre des Tyranocifs et des Carcachoks, la douleur se rapprochera jamais de ceux-là. Puis s'pas comme si j'avais peur d'avoir mal, au contraire. Pas que je suis sado, vous faite pas d'idée, juste que c'est encore plus satisfaisant de gagner un combat qu'on a disputé après être passé proche de manger la poussière. Hey, ca m'est pas arrivé depuis longtemps, c'est dur d'être aussi fort. Y a plus de compétition à mon niveau, s'en ait presque dommage. Bon, je devrais arrêter de me vanter et me concentrer sur ce qui se passe devant. Pendant que je me lancais mentalement des fleurs, le malfrat avait finalement décidé de passer à l'attaque. Je m'arrêta dès que je me rendis compte qu'il foncait sur moi, gardant mes poings levés sans chercher à les bouger. C'était le moment de vérité. J'hausse les sourcils en le voyant changer de côté à la dernière seconde, surpris de sa vitesse. Il était assez agile, mais était-il assez fort pour me faire bouger? Une seconde plus tard il me rentrait dedans, avec un bon coup d'épaule. Je fléchis légèrement les genoux, juste au cas ou il réussirait à me faire perdre l'équilibre. C'est bien pensé et placé, mais ca manque de... puissance. Je reste stoique quelque secondes, pour finalement reculer de quelque pas, un grand sourire aux lèvres.

-' Pas mal. '
Je me frotte le torse pour la forme, ça m'a chatouillé le duvet un peu. Je relève le regard et remarque quelque chose derrière Hugues -' Dégage, Flames. '

Ce con de poulet à l'air de s'exciter un peu. Visiblement il aurait aimé être celui sur le ring en ce moment, penché contre les cordes, proche de Hugues. J'avoue que voir la tronche qu'il fait m'inquiète un peu, il a l'air de vouloir égorgé le barbu. Il a pas réagit du tout à mon commentaire, restant complètement concentré sur l'humain. Je savais qu'il avait quelque problèmes dans le ciboulot, mais là... Merde, pendant ce temps je regarde pas ce que fait le dit humain. C'était pas compliqué de voir que j'étais pas concentré, ca a bien duré quelque secondes. Dès que je m'en rend compte, je reprend une position de défense, cherchant à voir ce que mon adversaire peut bien avoir fait pendant que j'étais dans la lune. Hein, il est rendu proche de mon trou? Ça va pas la tête? Je décide de me mettre de côté, pour pouvoir le regarder à la fois lui et le Braségali. J'entends toute sorte de bruit, mais j'ose pas trop regarder ce qui se passe en bas. Ça parle fort d'un coup, dit donc. Je décide finalement de tourner complètement vers Hugues, ignorant que Flames est en train d'embarquer dans le ring.

Et qu'il a l'air de vouloir me buter aussi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 451
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Jeu 30 Juin - 22:44


Le trentenaire sourit de satisfaction en portant son coup. L'égide sylvestre ne l'avait ni attrapé ni contré. Encore mieux, il resta immobilisé par cette attaque. Après avoir fui, l'homme jeta une nouvelle fois un regard à son adversaire. Son sourire quitta rapidement son visage. Cogneur semblait n'avoir presque rien senti à en juger sa tenue et son air goguenard. C'est qu'il était plus costaud qu'il en avait l'air. Un Pokemon niveau max ? Un spécialiste de la défense ? Hugues comprit qu'il était dans un pétrin bien plus profond que ce qu'il n'avait pu estimer. Il pouvait néanmoins toujours gagner s'il suivait la stratégie qu'il avait conçue. Puis d'un seul coup le poulet débarque sur le ring.

"Hey toi ! Jt'ai pas dit de monter alors tu dégages !" hurla Hugues.
Le barbu lui lança un regard assassin. Il n'en avait rien à faire qu'il ait l'air aussi puissant que Cogneur. Bon combattant ou pas, ca n'excusait pas son attitude absolument irrespectueuse. Le poulet lui devait le respect. Tout comme Hugues le lui devait. En brisant cette accord tacite en s'invitant dans le combat, le Brasegali ne pouvait s'attendre qu'à se faire réprimander... ou casser la gueule. Vu comment c'était parti, la confrontation physique semblait inévitable. La bestiole semblait avoir envie de tabasser Cogneur. Hors de question ! C'était à Hugues de l'envoyer au tapis. Ce poulet n'avait vraiment aucun respect. Il était temps qu'on lui apprenne à rester à sa place. Le trentenaire avait beau être un malfrat, il avait un certain sens de l'honneur hérité du milieu du grand banditisme. Et ce dernier lui tenait vraiment à coeur. Avant d'en reprendre avec Cogneur, il allait s'occuper du Brasegali. Le barbu quitta sa position et fonça en direction du Pokemon feu.

"Gaffe Cogneur !" s'écria-t-il.
Le nouvel adversaire était dans le dos du Blindépique et ce dernier ne semblait pas faire plus attention que ça. Il fallait le mettre en garde contre des attaques potentielles. Montrer cette bienveillance à l'égard de l'égide sylvestre devrait suffire à s'attirer son soutien le temps de sortir le poulet.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bahia
Waifu officielle de Lyndia Théna


Messages : 188
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Mar 5 Juil - 14:05

Faire gaffe? Je tourne à peine la tête, croyant qu’il veut faire diversion pour mieux me chatouiller. J’ai à peine le temps de comprendre que j’ai le poulet dans mon dos que celui-ci me colle littéralement son pied sur la gueule. Et pas un petit coup de Magicarpe, un putain de Pied Brûleur. On a la même puissance lui et moi, et je vous mentirais pas, ce coup fait plus que piquer. Avec l’impact je me décale de quelque pas, mettant ma main sur ma mâchoire par instinct. Ça brûle et surtout, ça sent le brûlé. Ouah, un instant, est-ce qu’il vient de toucher à ma barbe? Je me tâtonne le visage un peu, sur le bord de péter ma crise. Je prends beaucoup trop de temps à réagir, le Braségali est aussi vite que la lumière à côté de moi. Une seconde je me rends compte que j’ai une brûlure qui veut pas partir, l’autre je suis en dehors du ring, légèrement renfoncé sur le jukebox. Le silence se fait dans le bar, j’entends juste mon morceau de musique se terminer en crachotant. J’ai aucune idée de ce qui se passe, ce que je sais, c’est que j’ai les côtes endolories et la gueule en feu. Ce putain de poulet a réussis à me faire valser à un mètre avec son Exploforce, s’est dire. Non mais qu’est-ce qui lui prend ? Je me relève rapidement, fixant l’arène. C’est bizarre, Flames a les yeux immenses, tout ce que je vois, ce sont ses pupilles noires. Il bouge étrangement, pris de soubresauts qui donne l’impression qu’il est épileptique. J’ai pas vraiment le temps de comprendre ce qui se passe avec lui, l’important, c’est de le mettre à terre. Je vois que le poulet se tourne vers Hugues, les flammes brûlant dans son bec. Je peux pas ignorer le fait que le malfrat m’a prévenu du danger et je sais très bien que le Braségali risque de lui refaire le portrait jusqu’à la morgue si j’interviens pas un minimum. Et puis, lui et moi on a visiblement le même code d’honneur, je peux pas abandonner un frère de combat comme ça, Andrew aurait honte de moi. La musique repart de plus belle.


Lone Digger (16+, z'êtes prévenus)
-‘ Bordel !’

Pas le temps de me rendre, je décide d’utiliser mon Pico-Défense. Je fais apparaitre mon bouclier et je le lance, espérant que mon timing sera bon. Le Lance-Flamme dédié à Hugues est bloqué, ce qui semble rendre mon nouvel adversaire encore plus furieux et fou qu’il ne l’est déjà. Je grimpe sur le ring, une Gonflette en préparation. Ça me coûte de le dire, mais je vais en avoir besoin contre ce merdier. Vu comment il agit, je peux pas me battre tout seul. Je jette un regard à l’humain, ne sachant pas trop comment il va réagir. Je pense pas qu’il se sauve comme une lopette, ça a pas l’air d’être son genre. J’entends toute sorte de bruits qui viennent du premier étage du bar, comme des cris. J’ai aucune idée de ce qui se passe, mais en réalité, c’est le bordel partout. En bas, d’autre Pokémons semblent perdre la boule.

-‘ Flames, réveille-toi, ou je le fais moi-même avec mes poings. ‘

Autant essayer de raisonner un mur. Il se met à piaffer plus fort, ses poignets dégageant des flammes impressionnantes. Je me penche légèrement vers l'avant, attendant de voir ce qu'il va faire. Va falloir être prudent.

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 451
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Mer 6 Juil - 23:35


Pauvre Cogneur. C'était criminel de maltraiter autant un être d'une telle perfection. Et c'était encore plus criminel de brûler sa barbe. Hugues compatissait pour la pilosité faciale du Blindépique. Perdre un tel trésor aussi stupidement avait de quoi faire enrager. L'instant d'après, le colosse végétal avait valsé à l'extérieur du ring. Il finit sa chute sur le jukebox. L'impact avait été tel que la machine venait de changer de CD et passait un différent type de musique. Le sbire haussa les sourcils. La variété des styles proposée par cette machine était respectable. Mais la n'était pas le sujet. Le barbu était sacrément dans la merde. Il n'avait déjà pas réussi à faire mal à Cogneur, comment espérait-il s'en sortir face à un Braségali enragé qu'il l'avait sorti sans effort ? Pendant un moment, l'homme fut paralysé et ne savait plus vraiment quoi faire. Il avait envie de bouger mes ses jambes étaient comme faites de pierres. Des gouttes de sueur froides ruisselaient sur son dos tandis qu'il serrait les dents, yeux fixés sur le poulet. Ce dernier préparait un sale Lance Flamme. Et merde. C'était trop tard pour essayer d'esquiver maintenant. Hugues n'était clairement pas assez rapide pour se soustraire au coup.

Puis le miracle. Cogneur "s'interposa" en lançant sa targe épineuse : le Pico Défense. Il avait bloqué l'attaque destinée au trentenaire. Ce dernier le regardait avec des yeux emplis de surprise. Il ne s'attendait pas à se faire sauver la mise ainsi par son adversaire d'il y a quelques secondes. Un sourire en coin apparut sur son visage alors qu'il regardait son sauveur. Une alliance tacite venait visiblement de se former entre les deux combattants. Ce seraient eux deux contre le Braségali enragé...

"C'est quoi ce bordel ?"
Et toute la salle en fait. D'innombrables cris se firent entendre de partout. Les Pokemons du coin semblent devenir fous. Qu'est ce qui pouvait bien causer cette agitation ? Hugues n'avait pas souvenir que la Némésis mène des opérations dans ce quartier. Après tout, il était largement converti à sa cause. La Ligue mène une opération coup de poing pour le purger peut être ? Le malfrat n'avait pas le temps de trop y réfléchir, le Brasegali cherchait à nouveau à passer à l'offensive. Il valait mieux le mettre KO le plus vite possible pour éviter qu'il ne fasse trop de dégâts. Les forces seules du sbire ne seraient pas suffisantes. Il aurait besoin de son équipe Pokemon. Alas, il n'y avait qu'un seul Pokemon qui ne prenait pas cher face aux types de prédilection du poulet. Il n'avait guère d'autre choix que de l'appeler.

"Phan ! Rugissement !"
Hugues lança un regard désolé à Cogneur pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas mieux. Les anciens Pokemons de l'évadé ont fini sous la lave quand le volcan a dévasté la prison. Il avait du s'en trouver des nouveaux, faibles, pour recommencer sa vie de criminel. Le Phanpy rugit avec vigueur, baissant l'attaque de tous les Pokemons enragés de la salle. Cela devrait aider le Blindépique à mieux supporter le Double Pied Brûleur que le Brasegali lui réservait. Le premier fut lancé tel un estoc rapide vers le ventre du Pokemon plante. Le second, quant à lui, imita la forme d'un demi cercle dont le diamètre était le sol. On pouvait voir les flammes tracer la forme alors que le pied volait pour porter son coup. Le petit éléphant alla ensuite se cacher sous une table, d'où il continuerait à rugit pour baisser encore et toujours plus l'attaque des Pokemons fous.

Le trentenaire, lui, allait retourner au combat. Il allait faire de son mieux pour gêner les mouvements du Brasegali. Il se faufila dans son dos pour tenter de lui porter un coup dans le genou. Vu ses techniques de combat actuelles, l'ennemi semblait beaucoup se servir de ses jambes. Les paralyser était la clé de la victoire. Hugues espérait que son coup fonctionnerait et que le poulet ne capterait pas qu'il allait se faire attaquer par surprise...
Revenir en haut Aller en bas
Bahia
Waifu officielle de Lyndia Théna


Messages : 188
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Pas un mot à Bahia.    Jeu 7 Juil - 18:20

Ça y est, c’est la merde. Comme cinquante pourcents du bar, je comprends pas trop ce qui se passe. Une partie des Pokémons semblent sains, les autres sont de véritables fous furieux. Je vois du coin de l’œil une attaque éclair, visiblement du premier étage. J’aimerais bien aider, mais j’ai déjà assez de ce con de Flames en face. Bordel, fallait évidemment que ce soit lui, l’avoir de notre côté aurait bien trop beau. On aurait pu contrôler certains des bâtards en bas… tant pis, je dois essayer de le mettre de côté avant de passer à autre chose. J’essai de trouver son dresseur d’un regard rapide, mais la majorité des humains qui étaient en haut sont redescendus. Je te paris qu’une partie s’est sauvée la queue entre les jours, putain de lâches. Je vois que le barbu à mes côtés à fait sortir l’un de ses Pokémons, croisant son regard désolé. Bah, y a un début à tout hein, je pouvais pas m’attendre à ce qu’il ait une équipe parfaite prête à faire le ménage dans le bar. Je dois prendre tous les avantages qu’il me donne, parce que je mentirais pas, ce combat est plus que serré. Je suis brûlé et pas très résistant aux attaques feu et vol, je te paris ma paie de ce soir qu’il en cache une ce petit salopard. Juste quand j’y pense, je le vois préparer une autre attaque, pendant que Hugues passe par-derrière. Il manque pas de courage l’humain, c’est dangereux de toucher aux jambes d’un Braségali. D’ailleurs, c’est moi qui va se manger encore un Pied Brûleur, en fait deux. Bordel de…

-‘ Tu fais chier Flames!’

J’avais déjà utilisé mon Pico pour le barbu. Pas le choix, je décide d’essayer d’attraper l’un de ses pieds avec un Marto-Poing. Je me mange la première attaque, qui fait aussi mal que celle que j’ai pris il y a deux minutes. La bonne nouvelle c’est que je peux pas être plus brûlé que ça. La mauvaise est que je me sens déjà plus faible que tout à l’heure. Faut qu’on se dépêche, je peux pas tomber K.O d’une manière aussi conne. Je réussis à attraper le deuxième pied, laissant le poulet sur une seule jambe. C’est le moment. Je vois Hugues lui porter un coup dans le creux du genou, ce qui oblige enfin Flames a se calmer quelque secondes. Avec moi qui tire sur l’autre jambe, il finit sur le dos, les bras bougeant dans tous les sens. Je me dépêche de lui foutre mon propre pied sur la poitrine, écrasant de toutes mes forces. Je peux pas le laisser se relever, sinon on va perdre l’avantage. Et surtout, je dois faire quelque chose contre cette brûlure. J’ai déjà perdu trop d’énergie pour cette connerie, il va m’aider à en reprendre un peu.

-‘ Tiens-toi tranquille deux secondes… ‘


Et voilà, une Vampigraine dans ta gueule. Pendant un moment il semble être concentré surtout sur les lianes qui s’agrippent à lui, je me dis que j’ai peut-être le temps d’attaquer de nouveau. Nope, j’ai rien dit, il essai de les brûler avec un autre Lance-Flamme. Bordel de merde. Il souffle partout, se fichant bien de ce qu’il touche. Le ring est en train de prendre feu.

Est-ce que j’avais déjà dit que c’était la merde? Ah oui.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Pas un mot à Bahia.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: