Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 Adaltrude Potirou - Dresseuse âgée [Validé]

AuteurMessage
Adaltrude
Mamie gâteau.


Messages : 42
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Adaltrude Potirou - Dresseuse âgée [Validé]   Lun 16 Mai - 23:55

   

Prénom(s)
Adaltrude Potirou

" />
Remerciement
...



Merci de respecter mon travail et de ne pas redistribuer ce css ! Il a été codé par mes soins et le crédit en fin de message ne doit pas être enlevé ! Diamine (: www.mycandids.tk


Fiche

Nom / Prénom:  Adaltrude Potirou.

Rang désiré: Mamie gâteau.

Âge: 70 ans.

Sexe: Féminin.

Origine: Mailys.

Groupe Principal : Dresseur.

Groupe secondaire : Neutre (ancienne couturière)



Histoire:  Que dire de la vie bien remplie d’Adaltrude ?

Celle-ci a vécu une enfance plutôt banale, en compagnie de ses parents et de ses deux frères. Plus jeune du trio, celle-ci devait apprendre à faire sa place rapidement, toujours embêtée par les plus vieux. C’était une enfant avec du caractère et qui n’avait pas peur de s’affirmer, se débrouillant très bien à l’école. Elle adorait les Pokémons mais ne souhaitait pas se lancer dans le dressage, ses deux frères partant à l’aventure alors qu’elle décidait plutôt de rester à la maison. Habile de ses petites mains, Adaltrude fit plusieurs études, ayant beaucoup de plaisir sur les bancs d’école. Celle-ci termina finalement ses cours en couture et lança sa propre entreprise, n’ayant pas froid aux yeux. Entreprenante, elle savait flairer les bonnes affaires et savait gérer son commerce. À peine âgée de 21 ans, celle-ci avait l’avenir qui brillait devant elle, ses créations devenant populaires à  Avalaville. Elle faisait de tout : des vêtements, des peluches, de quoi décorer les maisons. Tout tissu passant dans ses mains finissait transformé, et ce, en peu de temps.

Adaltrude avait toujours eu tendance à vivre en solitaire, n’ayant que des petites amourettes passagères. Alors qu’elle allait fermer son commerce le soir, un client vint lui faire une commande particulière, disant avoir une rencontre avec le Conseil des Quatre. Étrangement charmée par ce bel homme, la demoiselle lui créa un costume digne d’un gala et lui donna son numéro, espérant avoir des nouvelles. Et ce fut le cas, le jeune homme, répondant au nom de Hubert, revint quelques jours plus tard pour la remercier de son travail. Quoi de mieux qu’un verre pour de tels remerciements ? Je vous laisse deviner la suite. Frappés par le coup de foudre, les deux humains finirent par sortir ensemble, follement amoureux l’un de l’autre. Les parents d’Adaltrude étaient septiques, mais contents de voir leur fille être enfin en couple, se demandant si elle finirait vieille fille avec 99 Miaouss.

De fils en aiguilles, la relation évolua. Hubert devint champion Vol et l’entreprise d’Adaltrude était toujours en plein essor, celle-ci décidant d’engager d’autres couturières pour l’aider à suivre le rythme. Ils achetèrent une maison ensemble et mirent de l’argent de côté, se préparant pour un autre évènement spécial : un premier bébé. Cette grossesse ne fut pas la dernière, oh non. Trois bébés en tout, trois mignons petits garçons. Jake, Tim, Benjamin. Adaltrude décida finalement de vendre son magasin de couture, pour pouvoir prendre tout son temps avec ses enfants. Le salaire d’Hubert était suffisant pour faire vivre la petite famille et tout se déroulait à merveille. Le temps passa encore,  les enfants vieillissants. Ce fut sans surprise que ceux-ci désiraient tous partir à l’aventure, pour suivre les traces de leur papa. Lorsque ce fut l’âge de partir pour le plus vieux, ce fut la première cicatrice sur le cœur d’Adaltrude. Puis le deuxième. Puis le troisième. Seule à la maison, celle-ci se montrait plutôt dépressive, ne sachant plus trop quoi faire de sa vie. Son mari décida finalement de prendre sa retraite pour avoir du temps avec elle, décidant tous deux de vendre leur grosse maison.

Prenant une petite maison en campagne, ils créèrent une pension, pour passer le temps. Ils n’avaient pas beaucoup de clients, mais c’était parfait, ils pouvaient profiter de la vie tranquillement. La mère d’Adaltrude décéda la première, suivi peu de temps après de son père. Après l’envol de ses enfants, la perte de ses parents était insoutenable. Heureusement elle avait avec elle un mari aimant et toujours prêt à la soutenir, passant au travers des moments difficiles. La montre courrait toujours, les enfants venaient parfois à la maison, racontant leurs voyages. L’un d’eux revint même avec une petite amie, qui devint une épouse. Le cœur d’Adaltrude devint plus léger lorsqu’elle devint grand-maman, rêvant depuis longtemps d’avoir des petits-enfants. Le sablier coulait toujours aussi rapidement, le chiffre de l’âge augmentait. Son frère plus jeune décéda d’un cancer et le plus vieux décida de partir pour une résidence de personnes âgées, mettant complètement de côté ses activités Pokémons. Madame Potirou avait l’impression que son monde se détruisait lentement, voyant ce qu’elle aimait disparaitre avec le temps. Elle tentait de se rassurer, se disant que, comme tout le monde, elle devait passer dans l’engrenage de la vie.

Puis ce fut le tour d’Hubert.

Une simple crise cardiaque, qui eut raison de lui. Ils étaient âgés de la soixantaine et personne ne s’attendait à ce qu’il meurt de cette manière. Ce fut un véritable choc qui envoya Adaltrude à l’hôpital, incapable de faire quoi que ce soit. Ses trois garçons vinrent à son chevet et tous écrasés par le chagrin, décidèrent de rester avec leur mère le temps qu’elle digère la nouvelle. Elle y resta un long moment, transférée ensuite dans un centre spécialisé. La vie était grise et morne sans l’homme qu’elle aimait, à quoi bon chercher plus loin ? La vieille dame préférait se laisser mourir elle-même à petit feu, laissant les autres s’occuper d’elle. Adaltrude avait refusé de voir le testament et les enfants avaient décidé d’attendre, allant lui rendre visite régulièrement. La seule chose qui égayait ses journées était la présence de ses petits-enfants, envieuse de leurs naïvetés et de leurs jeunesses. D’autres années passèrent et la blessure laissée par la perte de son mari se calma un peu, sans jamais disparaitre. La vie d’Adaltrude était longue et ennuyante, restant la majorité du temps entre quatre murs. Son plus jeune fils perdit finalement patience.

Il lui présenta la partie du testament qui la concernait et celle-ci accepta finalement, recevant un gros livre assez lourd. Celui-ci était rempli de photos et de phrases écrites par Hubert, la remerciant du temps qu’elle avait bien voulu partager avec lui. Le livre se terminait sur la phrase : merci pour cette belle aventure, maintenant il est temps pour toi d’en commencer une autre.

Et c’est ce qu’elle fit.

Ses enfants ne savaient pas trop s’ils devaient se réjouir ou non de ce changement de situation. Certes c’était une bonne chose que leur mère décide de reprendre sa vie en main, mais qu’elle parte à la conquête des badges à son âge… C’était plutôt étonnant et au final, peut-être bien dangereux. Incapable de lui faire changer d’avis, chaque fils décida de lui offrir un Pokémon pour l’aider dans sa quête. Tous des oiseaux, en mémoire du champion Vol qu’avait été Hubert. Adaltrude avait décidé de suivre les conseils de son bien-aimé et s’était dit qu’elle pouvait encore accomplir ce que la majorité de sa famille avait fait : devenir une dresseuse. Il était l’heure pour elle de repartir à l’aventure, ne voulant pas gâcher le temps qu’il lui restait encore. Et ce n’était pas la seule chose sur sa liste.

Citation :
Liste de chose à faire avant de revoir Hubert :

1.       Avoir tous les badges.

2.       Apprendre le tir à l’arc.

3.       Reprendre la couture.

4.       Voir si je peux faire du break danse.

5.       Faire du parachute.

6.       S’amuser.

7.       Poutrer du Némésis.



Caractère: Têtue. C’est le mot parfait pour décrire Madame Adaltrude. Vous croyez que l’âge va l’arrêter ? Bon Arceus non ! La mort peut toujours attendre, cette gentille mamie a encore de quoi vivre longtemps. N’essayer pas de l’aider ou de la favoriser à cause de son âge avancé, elle ne fera que vous prouvez qu’elle n’en a pas besoin. Attentive et encore curieuse, elle remarque tout détail anodin et se fait un plaisir de tout décrire de long en large. Les discussions avec elle peuvent s’avérer ennuyantes pour le deuxième interlocuteur, elle parle énormément. Elle adore ressasser les vieux souvenirs et un rien la remet dans ses pensées, la jeunesse la rendant toujours nostalgique. Son côté énergique contraste avec ses capacités, elle bouge beaucoup en parlant, mais se déplace assez lentement, à cause de son dos. Beaucoup de gestuelle de mains et de tête, elle est démonstrative et aime bien mimer ce dont elle parle. Elle adore les gâteries style pâtisserie et rigole en parlant de ses petites poignées d’amour. À son âge, on ne se passe pas de plaisir ! Ouverte d’esprit et optimiste, prenez toutefois gare à vos fesses si vous réussissez à la fâcher ! Fessée garantie. Ce n’est pas parce qu’elle était couturière dans sa jeunesse qu’elle ne connait rien des Pokémons, au contraire. Son mari était un champion et ses enfants sont tous dresseurs, vous pourriez être surpris des connaissances de Madame Potirou sur le sujet. Sauf si elle oublie sur le moment… à son âge, c’est normal d’avoir parfois des blancs. Sachez qu’Adaltrude adore chanter et arrive encore à danser, lorsque ses vieux os ne lui font pas trop mal.

Apparence physique : Adaltrude était déjà petite lorsqu’elle était plus jeune, il semblerait qu’elle ait régressé un peu avec le temps. Du haut de son grand 1m10, elle a tendance à se tenir légèrement courbée, à cause de ses problèmes de dos. Madame tient toujours ses cheveux blancs en un chignon serré derrière sa tête, y glissant parfois des fleurs fraichement cueillies sur le chemin.  Sa peau est assez blanche et fragile, son visage agrémenté de plusieurs rides qui lui donne un air bienveillant. Derrière ses lunettes rondes se trouvent des yeux bleu pâle et aussi vivants que lorsqu’elle était enfant. Adaltrude adore les kimonos, les jeans et les t-shirts ne l’intéressent plus. Sa palette de couleur change tous les jours, mais elle adore le vert et le rose. Les kimonos sont assez longs pour cacher le fait qu’elle porte presque toujours des pantoufles, beaucoup plus confortable à son avis que des souliers. Mais chut, c’est un secret. Elle porte toujours à son doigt sa bague de mariage et à son cou un collier de perles, encore un cadeau de son mari. Adaltrude ne se promène jamais sans sa canne, qui est un simple bâton de marche assez mince.



Pokémons Starters:

Poireau – Canarticho – Lvl10 – Acharné – Femelle

Chili – Brutalibre* – Lvl10 – Brise Moule – Mâle

Millefeuilles – Cadoizo – Lvl10 – Agitation – Femelle




Autre:  Hihi.

Revenir en haut Aller en bas
Kara Effyis
Through the looking glass


Messages : 91
Date d'inscription : 01/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Adaltrude Potirou - Dresseuse âgée [Validé]   Mar 17 Mai - 0:33

Quoi dire de plus que "je te valide" ? Je m'en vais te donner tes couleurs, tes sous, et ton bon pour une assurance décès repros ! :wynaut: :wynaut:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
Adaltrude Potirou - Dresseuse âgée [Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: