Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 

 La nuit chez les bouseux [COMPLET]

AuteurMessage
Aller à la page : Précédent  1, 2
Solène Feuerwehrmann
Le vilain petit Couaneton


Messages : 82
Date d'inscription : 06/04/2016
Age : 17
Localisation : Par là

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: La nuit chez les bouseux [COMPLET]   Dim 5 Juin - 17:57

Et merde... Dans quel bordel avaient-ils atterri ? En observant autour d'elle, elle se rendit compte qu'en fait, il y avait des Némésis partout. Chiotte. Elle allait pas pouvoir s'en sortir toute seule.
Heureusement, une jeune fille vint à la rescousse avec son Nymphali, et puis les vilains étaient focalisés sur le vieux fou.

Qui s'enfuit. Et crotte. Là, les deux filles étaient vraiment cernées par les ennemis. Surtout qu'un gars à l'air très sombre envoya un Ectoplasma lancer un Regard Noir sur Crocs de Feu. Génial.

La dresseuse allait répliquer, mais son Dracaufeu eut soudain très mal à la tête. Il était déjà fatigué du voyage, et l'attaque Ondes Etranges qu'il venait de se prendre n'arrangeait rien. Ok, c'était mal parti. Solène espérait qu'en cas de défaite, les vilains pas beaux ne leurs feraient pas trop de mal.

- Crocs de Feu, ça va ? Si tu peux, lance Tranche sur le Léviator !

Le dragon de feu reprit à peu près ses esprits et fonça rapidement sur la grosse bête bleue pour lui donner un bon coup de griffes.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Twinkle Star ★
Saku-Rambo


Messages : 124
Date d'inscription : 02/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: La nuit chez les bouseux [COMPLET]   Mer 8 Juin - 14:42



Pour reprendre les deux posts précédents: mais quel était ce joyeux bordel ?! Ca fusait dans tous les sens, il y avait des pokémons de partout et vu comment c'était bien parti, voir d'autres personnes débarquer de on ne savait où ne m'étonnerait même pas ! Pour résumer les choses très sommairement : il eut un grand BOOM puis un PSCHWIIII et un MOUAHAHAHAAAAAAA et le monsieur en cosplay s'est envolé au loin sur son Métalosse avec son partenaire, en nous laissant en plan la dame au dracaufeu et moi alors qu'on avait tenté de le secourir quelques secondes plus tôt.

Ensuite le type qui je pensais le plus posé de tous libéra soudainement trois pokémons dont une énorme Léviator pas très commode et un Ectoplasma avec des airs sadiques. Les apparences étaient parfois trompeuses : si ça se trouvait, c'était lui le plus hardcore dans le lot ! Et vu le gabarit de ses pokémons, cela ne faisait même aucun doute ! Le Spectre lança un Regard Noir sur le pokémon Flamme ; la dame n'avait plus aucun échappatoire à présent, piégée dans la tumulte de la bataille. Le Terrifiant décrit des mouvements fluides dans le ciel pour exécuter sa Danse Draco tandis que le Mentali tentait une ultime attaque contre les fuyards.

C'est là que l'un d'entre eux m'interpella. Je bombais le torse toute fière et prête à répliquer, mais devant sa carrure imposante, je me fis soudainement toute petite : il devait faire au moins deux fois ma taille et trois fois ma largeur ! Mais le plus impressionnant, ça restait sa barbe. Une barbe touffue, bien fournie par une pilosité prononcée, qui lui donnait de grands airs de hors la loi.

- Euh... oui monsieur. Très bien monsieur, merci monsieur, répondis-je d'une toute petite voix.

Alors que je me dirigeais vers mon alliée - du moins, ce que j'espérais- un Cradopaud surgit du sable en hurlant et darda Iris d'une multitude de petites aiguilles violacées. Prise au dépourvu, la Nymphali glapit de surprise et les Dard Venin la percutèrent de plein fouet. Olala ! Qu'elle devait avoir mal, la pauvre ! Courageuse comme elle l'était, l'Attachant se releva et répliqua : après avoir catalysé un bref moment son attaque, Iris relâcha une bourrasque scintillante dans la direction du Toxique, dont le passage souleva un nuage de poussière. Le Vent Féérique avait ici plus d'intérêt à repousser son agresseur que de réellement lui faire mal : il était nécessaire d'augmenter la distance qui les séparer si on voulait lui échapper. Afin de gagner d'avantage de temps, elle balança un Jet de Sable sur le pokémon poison. Puis, on se mit à courir vers la femme au Dracaufeu. Au bout de quelques enjambées, Iris ralentit et chancela. Paniquée, je m'accroupis à côté d'elle et remarquais cette pointe suintante de poison fichée dans sa hanche. Mais c'est terrible ! Elle était empoisonnée mais donnait son maximum ! J'étais si fière d'elle, mais ce n'était pas suffisant pour la sauver !  Elle n'était pas K.O mais elle avait suffisamment donné pour le moment, il n'était pas question qu'elle souffre d'avantage. Je serrai les poings d'impuissance et refoulais mes larmes. Je la rappelais :

- Je suis très fière de toi, repose toi un peu maintenant, tu l'as bien mérité ! lui dis-je en retenant le sanglot qui nouait ma gorge.

Je libérais Crocus. La Ponyta hennit à son apparition. Pour un pokémon de son espèce, Crocus était plus grande que la moyenne si bien que je pouvais la chevaucher malgré son inexpérience. Aussitôt installée, je m'agrippais à son cou, elle piqua vers nos alliées avec une Vive Attaque pour échapper aux Némésis, et s'arrêta à proximité de la dame au Dracaufeu, juste avant que celui-ci n'aille attaquer le Leviator.

- Est-ce que ça va aller ?! lançais-je à l'attention de la rousse en masquant au mieux l'angoisse qui perçait ma voix. Je suis votre alliée ! Du moins c'est ce dont j'ai l'impression... Je ne pouvais pas laisser mes doutes prendre le dessus, et pour confirmer mes dires, j'ordonnais : Crocus, Mini-queue sur le Léviator !

Pour accompagner son attaque, la Ponyta tenta de distraire le pokémon Terrifiant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Adweyrin
Ex Commandant Cancer - Commandant Nemesis


Messages : 48
Date d'inscription : 28/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: La nuit chez les bouseux [COMPLET]   Mer 29 Juin - 22:48

De ma position, je n'avais pas pu voir si l'Eclat Magique de Nekho avait touché sa cible. Ce salopard à l'allure de savant fou avait disparu, cette fois définitivement. Je bouillonnais sur place. Je retrouverai cet homme, et le massacrerai, ce n'était qu'une question de temps !

Mais pour l'heure, il y avait plus urgent à régler. Il nous restait deux adversaires, même si elles n'avaient pas l'air très forte. Nous devions donc régler ce petit problème avant de détruire cette ville.

Sans le moindre regard pour ma bande d'handicapés plus ou moins rigolard - c'était quoi ce barbu qu'on m'avait collé ? - je choisis ma victime. Enfin, il serait plus correct de dire que c'est elle qui me choisit. Le Dracaufeu, qui avait l'air d'avoir un bon niveau, bondit en direction d'Aneksi en lançant une attaque Tranche. Ma Léviator, qui avait "encaissé" la Mimi Queue du Ponyta de la gamine, rendant une partie de sa Danse-Draco inutile, savait comment réagir dans ce genre de situation. Un énorme dragon de feu lui fonçait bêtement dessus pour la griffer alors qu'elle était de type eau et particulièrement forte sur le plan physique...

Ainsi, elle attendit que le monstre draconique soit suffisamment proche d'elle pour que sa fuite soit impossible et lança une Cascade. Mon serpent s'entoura d'une aura aquatique et s'élança de toute sa puissance et sa vitesse à l'encontre de son ennemi. La Tranche allait sans aucun doute la blesser mais le retour de flamme (enfin, c'est de l'eau mais vous avez compris...) serait terrible pour le Pokémon Feu.

Nekho, de son côté, avait perdu de vue la cible de son attaque précédente, l'Eclat Magique, et se retourna vers le lieu du combat. Il aboya psychiquement à Neferhet, l'Ectoplasma qui avait lancé Regard Noir sur l'ennemi d'Aneksi, de ne pas intervenir. Il voulait laisser sa camarade combattre et profiter du spectacle, d'autant que le danger pour la sécurité du groupe était minime voire inexistant. Le Spectre acquiesça de son sourire sadique habituel. Lui aussi aimait voir des combats amusants, même s'il ne participait pas. Et bien qu'un peu déçu, il se consolerait en lisant le désespoir dans les yeux de la victime de son Regard Noir, d'autant qu'en se battant uniquement contre son amie aquatique, l'ennemi croirait avoir une chance jusqu'à l'instant fatidique, ce qui rendrait la chute encore plus rude pour lui, et donc d'autant plus savoureuse pour lui.

Mon Ectoplasma était définitivement un psychopathe...
Revenir en haut Aller en bas
Hugues Baer
Ours Grincheux


Messages : 467
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: La nuit chez les bouseux [COMPLET]   Jeu 30 Juin - 23:14


L'affrontement faisait rage de tous les côtés. Au final, Hugues était le seul qui avait fait preuve d'un peu de pitié avec les adversaires. Cinq sbires entrainés de la Némésis contre une gosse risible et un vieux boudin ? C'en était tellement déséquilibré que c'en était presque déshonorant. En parlant de l'enfant, elle quitta son attitude héroïque pour s'enfuir suite aux recommandations du trentenaire. Bien. Il adorait quand on lui obéissait ainsi sans poser de questions.

Puis l'autre Feu Rouge commença à attaquer ses Pokemons. Il n'en fallut pas plus pour revigorer l'esprit combattif de la petite fille. Bon ben. Si elle commençait à se défendre, pas de quartier. Hugues lui avait donné une chance de partir tranquillement. Elle l'avait jetée à la poubelle. Il était maintenant l'heure de la fessée. L'homme rappela son Tortipouss pour appeler une bébête bien plus coriace.

"Donc tu ne pars plus ma petite ? Très bien. Tu l'auras voulu alors. Si tu refuses d'obéir aux adultes, tu t'exposes à la fessée ! Bull ! C'est à toi de jouer !"
Le taureau fit son apparition aux côtés de son maître. Il meugla vigoureusement. Son cri inspirerait de l'effroi à ses adversaires qu'étaient le Ponyta et le Dracaufeu. C'était la beauté de son talent : Intimidation. Dès qu'il entrait en scène, Bull réduisait inexorablement l'attaque de ses ennemis. C'était vraiment pratique. Le trentenaire adorait lui aussi jouer cette carte avec son propre corps. C'était un point commun qu'il partageait avec ce Pokemon. Bien évidemment, un des autres points communs entre les deux était la force. Néanmoins, l'heure n'était pas encore à la violence. Il fallait d'abord aider le commandant à se débarrasser du Dragonfe.

"Grimace sur le dragon !" ordonna le sbire.
Grâce à cette manoeuvre, le Pokemon de Solène la terroriste devrait être plus lent... Du moins, si l'essai était couronné de succès. Le Tauros contracta les muscles de son visage et prit le regard le plus sombre possible. Ses traits étaient vraiment incisifs et effrayants. Il dégageait une aura terrifiante. Le dragon serait-il intimidé et donc ralenti ? Telle était la question.
Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit chez les bouseux [COMPLET]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vol cette nuit chez Pascal NATALIS
» Une nuit chez les mafieux..[PV Galowyr Dyrian]
» Viens passer la nuit chez moi {pv Oberon} [18+](Finis)
» Débarque en pleine nuit [PV Ninon et JB]
» Première nuit et déjà loin de chez soi.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: