Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 

 Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]   Mer 4 Mai - 21:36


Les rues de New Lakit fourmillaient de monde, au grand désarroi de Wenji. On lui avait pourtant dit qu'il s'agissait d'une ville assez peu fréquentée quand elle était arrivée sur l'île. Que la plupart des gens qui y vivaient étaient soit là pour soutenir l'activité touristique, soit parce qu'ils étudiaient les ruines à proximité. Il semblait qu'à partir de l'éruption, ça avait changé. Elle sentait que la foule était plutôt compacte, et au bout de cinq minutes elle avait déjà commencé à se sentir mal. Lei faisait son possible pour diriger sa dresseur vers des endroits moins fréquentés, mais sa petite taille de Meditikka ne lui permettait pas forcément de bien apprécier l'épaisseur de la foule.

Néanmoins, une chose arrivait un peu à calmer l'anxiété de Wenji : les flagrances des plantes qui semblaient être partout dans la ville. Malgré l'agitation en cette journée ensoleillée -selon Lei-, les parfums de la flore donnaient l'impression de se concurrencer afin de propager leur senteur aux alentours. Cela devait être beau à regarder, mais Lei assurait qu'elle n'arrivait pas à faire visualiser des images à son amie. Toujours est-il que plus ou moins à deux doigts de piquer une crise après être trop longtemps restée au milieu de toute cette marée humaine, la Meditikka arriva à guider la jeune aveugle vers un bâtiment qui semblait peu fréquenté : la bibliothèque. Wenji se détendit tout de suite en sentant que le calme ambiant envahissait ses oreilles, et entendit une voix féminine l'accueillir.

"Je... Excusez-moi, je ne me sens pas très bien... S'il vous plaît, puis-je vous demander de me guider jusqu'à un endroit où je puisse me reposer quelques instants ?", dit-elle après s'être tournée dans la direction d'où elle avait entendue la voix.
~ ~ ~

Cela faisait combien de temps qu'elle était là, dans un endroit qui de toute évidence n'était pas hospitalier ? Lei semblait faible et n'arrivait visiblement à trouver de l'énergie que pour tenter de rassurer sa Dresseuse. Wenji n'avait pas entendu ce qu'elle avait identifiée comme étant une porte de métal grincer depuis quelques temps... Des minutes, des heures, des jours ? Elle n'avait aucune mesure du temps qui passait. Mais elle était apeurée, recroquevillée dans un coin. Jamais elle n'avait cru que la cécité pouvait autant lui desservir. Elle avait peur d'appeler à l'aide, de peur de trop attirer l'attention. Où était donc la gentille dame qui l'avait guidée ? Aucune idée, peut-être avait-elle disparue. Pour une énième fois, la jeune femme commença à sangloter en serrant sa harpe alors que des pas se firent entendre...

Hors-rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elianna Jess
The Bloodwitch


Messages : 35
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]   Jeu 5 Mai - 2:56

Ah! New-Lakit. Il s'agissait d'une ville tellement accueillante autrefois. Et pour cause, parmi la multitude d'endroit habitable sur l'île, c'est Lakit qui fut le choix final pour la sorcière. Implanter un bâtiment au milieu de tellement d'autre, ce n'était pas si compliqué et avant il n'existait pas de titre de propriété. Encore une invention bien humaine qui est venue avec l'urbanisation ça. Enfin bref, lorsque l'on voulait quelque chose, on le prenait de force ou on gravait simplement son nom dessus. C'est ce qu'avait fait Elianna, forçant quelques pionniers a la servir et a bâtir un édifice raisonnable qui n'attirerait surement pas l'attention. La bibliothèque venait de sortir de terre et se tenait là sur des ossements d'ouvriers forcés de mourir à la tache. Pourquoi les habitants de Lakit ne prenait pas attention que leur humble érudite ne changeait pas d'un pouce? Bâh! Prenez vous vraiment attention aux personnes qui vous entourent? Aux personnes qui ne semblent pas compter pour vous? Qui donc se méfierait du Rattata grignoteur de livre qui semble ne vouloir de mal à personne? Voici l'une des règles de vie d'Elianna, rester calme, courtoise et ne pas faire de vague. Enfin il s'agissait d'une des règles de vie pour être plus précis puisque très récemment, la sorcière de sang, comme elle aime a se qualifier, désirait sortir de son anonymat. Non pas en oubliant définitivement l'identité de Lili Edelweiss mais plutôt en montrant au monde la fureur d'une entité qu'ils avaient autrefois rejetée.

Les gestes étaient simples et répétés. D'abord enfiler cette longue robe qui permet à minima d'épargner le maquillage puis être obligée de voir dans ce morceau d'argent son visage qui peu à peu se changeait en un autre sous l'effet de poudre camouflante. Les runes, symbole de son amour et de sa soumission à Hoopa se dissimulaient sous une épaisse cape d'invisibilité. Qu'est-ce qu'Elianna maudissait se visage. Ce n'est plus vraiment le sien et elle devait même faire des efforts sur-humain pour faire migrer le mana de ses globes oculaires. Ils perdaient ainsi leur éclat et ne prenaient qu'une teinte verdâtre qui avant leur était propre. Et c'est tout les matins la même rengaine.
«Allons... Il est l'heure...»

L'heure d'ouvrir son piège bien que ce soit bien rare qu'elle capture la moindre proie dans l'enceinte de son bâtiment. Avant elle faisait beaucoup ça mais on apprend beaucoup de ses erreurs et il est bien difficile de faire disparaître une brigade entière, chargée de résoudre les disparitions de la bibliothèque. Enfin... Maintenant ces cadavres ne sont plus que de la nourriture pour les Magicarpes dans le font de l'Océan. Non oubliez ça, la bibliothèque n'est qu'un lieu de savoir et un lieu sûr pour les âmes avides de connaissance.
D'ailleurs, voila qu'une demoiselle, à l'allure charmante au demeurant, venait de passer la porte. Bien... Qu'avons nous là? Il faut dire que ce genre de style de vêtement tape à l’œil de notre sorcière. Cela s'approche bien plus de la mode de son époque plutôt que de ce qui se fait actuellement mais ce qui attire le plus l'attention, c'est que cette demoiselle semblait suivre un Pokemon. Oh non! Ne lui dites surtout pas qu'il s'agit là d'une dresseuse? Elle ne supporte pas ce genre d'individu trop avide de pouvoir et d'emprise sur ceux qu'ils appellent leurs protégés. Mais bon il fallait faire mine de se sentir enjouée par cette vision vomitive.


«Bonjour, il semblerait que je n'ais pas le plaisir de connaitre ce visage. Bienvenu à la bibliothèque municipale de New-Lakit. Je suis Lili votre humble servante. Que puis-je faire pour vous?»

«Je... Excusez-moi, je ne me sens pas très bien... S'il vous plaît, puis-je vous demander de me guider jusqu'à un endroit où je puisse me reposer quelques instants ?»

Hmmm... Visiblement encore une de ces touristes enivrée par le parfum des fleurs. Elianna n'a jamais vraiment trop comprit l'amour des Humains pour les fleurs. Ce ne sont là que des parasites qui profitent de la terre en dégageant à-tout-va des odeurs infâmes. Si l'Enfer devait exister, pour elle cela serait un tapis de fleur qui s'étend vers l'infini.

«Oh je vois parfaitement mademoiselle. Je me presse de vous guider vers l'espace détente.»

Mais alors qu'Elianna faisait un pas vers celle qui semblait prise d'un mal connu, la sorcière ne décela pas de réaction physique. Elle avait pourtant tourner la tête en lui parlant mais, pourquoi ne la suit-elle pas du regard? Cela n'est surement rien et puis de toute façon, elle aura bien le temps pour voir ce que cela signifiait.


~ ~ ~


En effet, Wenji était bien arrivée dans un endroit moins fréquenté, et pour cause: La grande Elianna Jess lui avait octroyé une place de choix dans l'une de ses geôles tout confort! Une cage de la largeur d'un homme qui donnait vue sur ses semblables. Alignées en rang, on pouvait apercevoir dans la pénombre qu'une vingtaine comme cela s’étendait au loin.
Ah! La bonne odeur des corps qui se décomposaient probablement dans l'une des cages. Il faudrait surement qu'elle pense a faire un trie. Entre ceux qui n'ont plus la force de vivre et ceux qui mettent fin à leurs jours, il y a de quoi faire. Mais normalement c'est à Ob-Nixilis, le Spectrum, de s'occuper de la maintenance. C'est Elianna la maîtresse des lieux et elle n'a pas que ça à faire.
La porte qui grinçait? Il s'agissait juste d'elle, la sorcière. Oups! Non plutôt de "la gentille dame qui l'avait guidée" Mais pas de panique! Cela fait à peine deux jours que la demoiselle à la harpe était dans les bas-fonds. Pas de quoi fouetter un chat. Mais alors que tout espoirs semblait perdu, Wenji entendit une voix qui venait de là, dans le couloir. Une voix douce et posée, bien loin des gémissements environnants. Un timbre de voix connu.


«Joue moi quelque chose...»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]   Jeu 5 Mai - 18:03


Cet endroit n'était pas du tout rassurant. Ce ne ressemblait pas du tout à un ''espace détente''. Bien qu'elle ne pouvait voir à quoi ressemblait cet endroit, la pierre froide et les occasionnelles gouttes d'eau tombant au sol indiquaient que cet endroit ne devait pas être souvent utilisé. Cette madame Lili s'était-elle trompée ? Non, à moins qu'elle ne soit aveugle elle aussi. C'était possible après tout. Une autre interrogation effleura l'esprit de Wenji : si l'endroit où elle était rentrée était la bibliothèque, alors pourquoi tout était si froid autour d'elle, sans compter ce silence encore plus pesant que ce à quoi elle pouvait s'attendre d'un tel édifice. Pas de bruits de pas, pas de chuchotements, pas de pages tournées...

De plus, l'odeur était quelque chose à noter.S'il s'agissait d'une bibliothèque, pourquoi l'odeur régnant en ce lieu était fétide, voir malsaine ? Tant de questions que se posait la jeune femme qui était morte d'inquiétude. Lei dormait afin d'essayer de retrouver de l'énergie, laissant Wenji sans rien pour se repérer dans le monde. Elle était livrée à elle-même, et cela la mortifiait. Les gémissements d'autres personnes -ou choses- n'aidaient pas à rassurer l'aveugle. Elle commençait même à se demander si jamais un jour elle sentirait à nouveau la chaleur du soleil sur sa peau.

"Joue moi quelque chose..."

Cette demande, ou plutôt ordre, surprit Wenji qui fit tomber sa harpe quelque part au sol. Cette voix, il lui semblait qu'elle l'avait entendue il n'y a pas si longtemps. Il lui fallut un court temps de réflexion pour réaliser qu'il s'agissait de la bibliothécaire, Lili. Trop effrayée par son environnement pour émettre une quelconque objection, la jeune femme commença à chercher à tâtons son instrument, les mains tremblantes. Elle ne le trouva qu'après une minute de recherches dans le silence, avant de commencer à pincer les cordes de sa harpe. Wenji joua ainsi un air doux et calme, plus pour tenter de se calmer qu'autre chose. Elle espérait plus que tout que rien ne lui arriverait tant que son amie récupérait.

"Je... D-... Désolée...", dit-elle au bord des larmes alors qu'elle continuait à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Elianna Jess
The Bloodwitch


Messages : 35
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]   Ven 6 Mai - 2:43

Il est vrai que d'ordinaire Elianna se débarrasse des Pokeballs qu'elle subtilise aux différents dresseurs qu'elle capture mais pour cette jeune femme, s'était assez diffèrent. Quoi? De la compassion? Non! Loin de là mais la sorcière pensait avoir décelé quelque-chose de diffèrent dans cette âme pure.
Sheoldred, sa Branette disciple, s'était empressée de placer les trois Pokeballs ainsi que les effets personnels de la demoiselle dans une armoire à l'aspect plutôt ancien, tout au bout du couloir dans la salle dites de "détente". Oui les taches de sang séchées un peu par tout faisant office de seule décoration prouvaient qu'il s'agissait en réalité de la salle de torture mais personne n'est parfait.
Il plaisait cela dit de laisser à cette prisonnière si le Pokemon qui était déjà de sortie. Encore une fois plus un défaut de paraisse de la part de la multiple centenaire qui voit d'un mauvais œil l'enfermement des Pokemons dans un si petit contenant. Pourtant une fois, elle avait enfermé un Avaltout dans une boite de fer munie de rouage. Ce dispositif permettait petit à petit de rétrécir le contenant et le contenu par la même occasion. Ah! Que de bon souvenir, mais un essais pas très concluant pour l'Avaltout.
En tout les cas, la prisonnière se saisit non sans difficulté de son instrument et se mit a en jouer. Divinement bien, certes, mais une mélodie qui donnait plus l'envie à Elianna de plonger un poignard dans chacune de ses oreilles plutôt que de lui épargner la vie. Au moins une chose était sûr, si cette demoiselle ne souffrait pas d'un problème de vue, elle était bien sotte et malhabile de ses mains.


«Je... D-... Désolée...» Dit la gamine qui semblait au bord de la rupture psychologique.
Oh! Comme c'est touchant et pathétique à la foi. Il ne lui aura pas fallu longtemps à celle-ci pour craquer. Cela en est presque trop facile. Elianna ne put s'empêcher de lâcher un petit rire moqueur rapidement balayé de son visage inexpressif.


«Voila bien une curieuse entrée en la matière. Désolé? Et vous êtes désolée de quoi, ma chère demoiselle? La seule chose que je pourrais vous reprocher c'est que vous ailliez probablement une cécité qui rend inutile le démembrement de votre ami Pokemon devant vos yeux. Oui il est vrai que les cris peuvent avoir une impacte sur la santé mentale mais nous sommes assez loin du compte.»

Elle avait fini son crin-crin? Parfait! D'un geste rapide de la main, Elianna se servit de ses pouvoirs Télékinésiques pour rapprocher l'instrument de la demoiselle qui devait sentir qu'une force étrange appelait sa harpe.
Elianna parcourait son regard de braise le long de l'objet et s'exclama toujours aussi calmement:


«Cela me rappel bien des souvenirs. Des leçons de Lyres que ma préceptrice me forçait a suivre. Avec le recul j'aurais dut la maintenir en vie pour lui faire avaler l'ensemble des instruments que porte notre Terre. Un brin de poésie ne fait jamais de mal, vous ne trouvez pas? »

Etait-ce vraiment une question? Cherche-t'on vraiment des réponses à ce genre d'horreur? Il faut savoir que tenir des mesures de chaque tension que peut recevoir la moindre parcelle du corps humain est parfois utile. Qui n'a jamais rêvé de savoir combien était capable de supporter notre langue? Et bien Elianna a la réponse scrupuleusement répertoriée dans un de ses parchemins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]   Ven 6 Mai - 21:53


Seule, sans rien du tout à part sa harpe et Lei non loin, Wenji était à deux doigts de la crise. La mélodie qu'elle s'était mise à jouer avait au moins un point positif : les notes douces arrivaient un peu à la calmer, lui faire momentanément oublier la situation dans laquelle elle était. Cela lui rappelait de bons souvenirs, du temps où elle jouait sur la plage d'Algatia avec Lei et Zhang. Des moments de joie qu'elle n'avait peut-être pas assez savouré pour pouvoir amèrement les regretter en ce moment même, dans cet endroit qui devait plus être un cachot qu'autre chose. Triste et cruel sort, s'était-elle même mise à penser.

Assez vite, la réalité revint à la jeune femme, qui fit une fausse note. Elle s'était donc excusée, était presque certaine qu'à cause de cela quelque chose allait lui arriver. Mais seul un rire se fit entendre, avant que Lili ne reprenne la parole. Et son histoire de démembrement fit trembler Wenji de peur. C'était juste... inhumain, et assurément terrifiant. Comment pouvait-on ne serait-ce que penser à ce genre de choses ? Définitivement, cette dame était au-delà de tout ce qu'avait connu la jeune femme... Presque un monstre tout droit tiré des contes que l'on raconte aux enfants. Alors que ses pensées vagabondaient sur cette Lili, Wenji sentit que sa harpe était comme tirée. Elle essaya de garder son instrument dans ses mains, en vain.

''Ma... Ma harpe ! Redonnez-la moi, je vous en supplie !''

S'il s'agissait d'une caméra cachée, alors la scène devait sûrement valoir son paquet d'or. Mais l'aveugle était certaine que ce n'était pas le cas. Elle était sûrement confrontée à une psychopathe, ou du moins ce genre de personnes que personne ne souhaite fréquenter. Cette dernière continua en parlant de certains cours de lyre qui lui avaient été dispensés par une professeur... Avant de revenir sur des pensées macabres qui firent trembler Wenji à nouveau. Comment pouvait-elle appeler ce genre de choses de la ''poésie'' ?

*Pitié, que cela soit ne soit qu'un cauchemar*, se mit-elle à penser. La Meditikka venait de se réveiller et vint essayer de réconforter sa dresseuse en la serrant dans ses petits bras. Comment l'aveugle pouvait-elle essayer d'imaginer comment sortir de cet endroit ? Elle était bien trop terrifiée pour ne serait-ce que se mettre debout. Et puis, elle n'avait plus ses affaires, ni ses pokéballs. Il fallait qu'elle les retrouve, et vite, tout en sortant de sa cellule. Elle ne voulait pas moisir ici pour le restant de sa vie.

Si à un seul moment elle trouvait le courage suffisant pour vouloir s'en sortir, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Elianna Jess
The Bloodwitch


Messages : 35
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]   Dim 8 Mai - 2:04

En effet, si il y a bien un cauchemar qu'on ne veut vivre, c'est d'être enfermé dans les geôles d'Elianna. Que disait ce parchemin déjà? Celui qui venait de son défunt père qui n'avait pas eut l'obligeance d'avoir eut une assez longue vie pour que sa douce fille ne le retrouve? Oh! Oui voilà: "Dans la froidure de la nuit, la belle aux yeux d'acide vous retrouve et de pitié n'a pour qui endure la colère de celle qui de sang avide..."
Ah... Comme c'était joliment écrit. Qui pourrait croire qu'il parle de la chair de sa chair en tenant la dernière plume de son existence? Non, puisque de toute façon les deux parties étaient d'accord pour dire que sa fille n'existait plus.
Ce n'est pas tout à fait vrai cela dit, vu que le mana prend un certain temps a tout remplacer et ce vilain sang d'humain coule encore en elle.
Mais revenons à la réalité. Du moins au cauchemar éveillé de la harpiste qui n'avait de cesse de sentir l'odeur de la peur. On pourrait croire que cela se rapprocherait de celle de l'urine mais détrompez vous! Elle tient plus de la morsure du froid et du doux bruit d'un cœur qui palpite.
Elianna était d'humeur généreuse et sous le regard étonné de Sheoldred, la disciple qui ne voulait rater aucune entrée en matière de son idole, la Harpe glissait péniblement sur les pavés de roche crasseux de la cellule, y perdant un peu de sa superbe pour revenir tout contre la cheville de la demoiselle à la robe bleue.


«Je suppose que cet instrument possède une grande valeur sentimentale. Vous n'auriez pas dut le faire remarquer aussi rapidement. Je n'aime pas que le travail soit mâché de la sorte.»

Le travail? Oh! Bien-sûr. Celui qui consiste a faire de chaque prisonnier un petit esclave à sa botte, prêt a se prendre une balle pour elle. C'est tout de même plutôt compliqué de commencer avec un humain lambda et d'en faire un chef-d'oeuvre d’obéissance. Cela dit, pour celle-ci, Elianna avait un tout autre dessein.

«J'aimerais tellement posséder une suivante qui utiliserait à ma guise de son instrument. D'ailleurs, Sheoldred! Je viens d'avoir une idée. Celle-si en plus de ne pas posséder la vue n'aura surement pas besoin de sa langue. Les doigts sont tout de même très important.»

Et vous voulez rire? La petite poupée de chiffon retenait exactement ce que la sorcière lui dictait. Ce ne sont pas des paroles en l'air puisque parfois, la femelle s’entraîne sur un des "bibelots"; Les personnes qui ne sont pas plus utile que ça dans la quête de sa maîtresse et dont la disparition n'est pas si importante que cela. Autant dire que la musicienne n'est pas un vulgaire bibelot. Elle est un vase Ming. Par exemple, la cellule mitoyenne a celle-ci était occupée par le journaliste Edward York, celui la même qui avait été enlevé quelques jours plus tôt à Port Lieucca devant une bonne centaine de Policier. Heureusement que l'aveugle ne pouvait constater l'horreur de la situation de son voisin. Le bras gauche totalement pelé, la chair à vif et les dents arrachés. Si il n'avait pas été essentiel, il serait surement déjà mort. Mais cette fois-si, il attendait juste avec appréhension qu'Elianna et sa maudite peluche s'en aillent pour ne pas subir d'autres atrocités et peut-être même avoir un dernier échange humain avec quelqu'un. A ce qu'il avait comprit, Edward devait servir une dernière fois de Cameraman.

«Je me nomme Elianna Jess. Je suis enchantée de faire votre connaissance et je suis encore plus enchantée de faire de vous la parfaite suivante.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]   Sam 21 Mai - 17:49


Sombre heure dans ces cachots empestant la mort, avec seulement ce qui semblait être des barreaux pour séparer Wenji de la psychopathe. Et encore, la prise de la harpe venait de lui montrer que ces barreaux ne servaient pas à protéger les gens de ceux qui étaient enfermés, mais plus à maintenir les gens en cage. Comme... Des animaux... Cela terrifiait l'aveugle encore un peu plus. Qu'est-ce qui pouvait pousser les gens à avoir de tels comportements ? La folie ? Cela semblait trop peu. Et la jeune femme ne voulait pas savoir quelle pouvait être la réponse. Tout ce qu'elle pu faire fut de pleurer en silence. Elle ne voulait que devenir Maître de la Ligue, pas vivre un film d'horreur plus vrai que nature.

Quelque chose toucha les jambes de Wenji, et cette dernière reconnu sa harpe une fois qu'elle eu posé sa main dessus. Elle était sale, mais cela pouvait toujours se nettoyer. Elle était plus heureuse que son instrument lui soit revenu pour s'inquiéter de la crasse s'y étant installée. La jeune aveugle ne comprit pas les dires de Lili sur le ''travail'' qu'elle mentionnait, aussi elle n'en prêtait guère plus d'attention. Par contre, la remarque sur sa langue lui causa bien plus d'effroi. Presque instinctivement, Wenji commença à chanter. Ce n'était pas l'équivalent d'une chanteuse d'opéra, la peur faisant trembler la voix de Wenji, des fois s'interrompant même, mais cela restait harmonieux quand même.

La jeune femme ne savait pas elle-même pourquoi elle chantait. Peut-être parce qu'elle voulait se calmer, ou alors montrer qu'elle avait besoin de sa langue à sa tortionnaire. Toujours est-il qu'elle s'arrêta net quand Lili – non, Elianna, comme elle se présentait – annonça qu'elle voulait faire de l'aveugle sa servante. Les larmes coulèrent de plus belle sur le visage de Wenji alors qu'elle tremblait de peur. Elle, servante d'une dame aussi atroce ? Cela lui était trop dur à imaginer, et elle préférerait de loin s'ôter la vie. Elle tenait trop au peu de liberté que lui laissait sa cécité pour vouloir devenir une servante. C'était décidé, elle s'échapperait de cet endroit.

Un bruit de mouvement se faisait entendre non loin, sans pour autant que cela vienne d'Elianna, et Wenji assimilait cela à un autre détenu de cette folle psychopathe. Lui aussi devait subir les affres de sa superbe, voir même pire. Mais n'ayant aucun moyen de savoir si de l'autre côté des barreaux la tortionnaire était là, la jeune femme ne s'en inquiétait pas. Lei indiquait même par télépathie que l'état de l'homme d'à côté n'avait rien d'enviable, bien au contraire. Wenji, quant à elle, alla trouver un coin près de la cellule de l'homme avant de s'y recroqueviller et de sanglotter.

''Pourquoi ça m'arrive... J'ai rien demandé de tout ça, pourtant...'', dit-elle dans un murmure à peine inaudible.
Revenir en haut Aller en bas
Elianna Jess
The Bloodwitch


Messages : 35
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]   Mar 24 Mai - 2:38

Elianna restait de marbre. A dire vrai, elle n'a jamais vraiment montré d'autre sentiment que la colère, le méprit... Tout ce qui semblerait négatif pour des yeux humains en réalité. Et là, de voir tout simplement cette enfant se vautrer dans la crasse laissé par ses prédécesseurs ne lui déclenchait aucune pitié. Le pouvoir qui coulait dans ses veines fait des miracles. Le chaud, le froids, le bien, le mal. Ceci est abstrait et tellement attaché à la réalité des humains. Cela ne la concerne plus en rien.
Après avoir gonflé ses poumons du délicieux arôme de la peur, elle passa ses gants de métal le long de l'épais barreaux pour en sortir une mélodie délicieusement glaçante. Pourtant la petite demoiselle ne semblait pas y prendre autant d'attention que prévu. Elle se plaçait dans un coin de la geôle pour probablement pleurer sur son sort. Déjà? Il est vrai que ce fameux sort n'est pas des plus louable mais ainsi va la vie non? Il y a toujours une fin, aussi atroce soit-elle.


Mais encore une fois, la captive faisait preuve d'autres ressources cachées. Quelque chose de simple; elle chantait.
Surement une preuve, s'il en fallait une, que sa voix était importante pour elle. Après son instrument de musique, une petite balade "a cappella" venait souligner un joli timbre de voix. De toute façon, tout ce que cela indiquait à Elianna c'est qu'au final le choix serait sien. Couper les mains ou arracher la langue. Quel dilemme cornélien!


«L'usage veut que vous vous présentiez lorsque quelqu'un vous informe de son identité. Je ne sais pas ce qu'ils vous enseignent maintenant dans vos écoles mais cela manque de coup de fouet. Ôoooh... En voila une joyeuse idée. Des coups de fouet pour vous.»

Les bonnes choses ont toujours une fin et ici ce n'était pas la fin prévu au programme de la sorcière. Wenji pu entendre une drôle de voix assez robotique provenant de là où se trouvait dame Elianna, qui agitait son gantelet dans tout les sens.

«Râh! N'arriverai-je donc jamais à me servir correctement de cette chose??»

Cette chose? La machine infernale que son allier, le Savant fou, lui avait cédé. Une sorte de communicateur qu'elle avait intégré à son gantelet. Après être passé entre les doigts experts d'Ob-Nixilis, la fusion était parfaite cependant fallait-il encore s’accommoder à autant de modernité, elle qui cultive un aspect antique.
Des bruits de pas se firent entendre. Toujours plus éloignés les uns des autres. La sorcière avait changé de pièce pour prendre la communication qui semblait importante.
De longues minutes s’écoulèrent dans une silence de mort, rompu si et là par les murmures de la musicienne, quand tout à coup elle entendit une voix légèrement tiraillée de soubresauts imputable à la douleur. Une voix qui n'était pas loin puisqu'il s'agissait de celle de son voisin de cellule, celui avec le sort non enviable.
Il avait rampé à son tour en direction de la paroi commune en ne se servant que de son bras encore intacte. Avec son approche, un regard extérieur pouvait remarquer que du long de son membre à vif était implanté des plaques de métal, ici simplement pour renforcer sa solidité mise à mal par l’absence de peau. De longue soirée d'expérience avait été nécessaire pour en arriver à ce niveau de "perfection".


«Mademoiselle... Mademoiselle... Ne criez pas s'il vous plait. Oh bon sang je suis si heureux de trouver quelqu'un de sain d'esprit, cela se fait rare par ici.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]   Mar 31 Mai - 19:06


Wenji frissonna quand elle entendit le grincement typique de deux morceaux de métal frottés entre eux. Elle eu une forte envie de plaquer ses mains sur ses oreilles afin de ne plus subir cela, mais l'aveugle ne le fit pas. Par orgueil, afin de montrer qu'elle pouvait résister à ce genre de torture ? Par peur d'être châtiée ? Même elle n'avait aucune réponse à cette question. Elle endura le son discordant, partiellement grâce à son chant. Utiliser ainsi sa voix était sûrement la seule liberté qui lui restait dans ce cachot. Même malgré l'étrange pouvoir qui avait attiré sa harpe, Wenji était certaine que rien ne l'empêcherait de parler. Car si elle avait bien cernée cette Elianna, empêcher quelqu'un de parler l'empêchait aussi de crier.

La remarque suivante rajouta à la peur que ressentait la jeune femme. Des coups de fouet ? On ne vivait plus à une époque où il y avait encore des esclaves pourtant ! Elle se prépara au pire, tout en voyant l'horrible scénario dans sa tête. Mais au final, une voix qui ne semblait pas totalement être humaine se fit entendre, avant que la psychopathe ne râle. Des pas se firent entendre, mais de moins en moins forts jusqu'à devenir inaudibles. S'en était-elle allée ? Wenji n'en avait aucune idée, par contre si Elianna n'était effectivement plus là, alors cela convenait bien à la dresseuse.

Une voix se fit entendre après quelques instants, nouvelle aux oreilles de l'aveugle. Un sous-fifre de la femme aux idées morbides ? Peu de chances, elle avait l'air d'être plus à même de faire cavalier seul. Cela devait donc être un autre détenu, masculin au son de ses grognements. La Meditikka confirma par télépathie qu'il s'agissait bien d'un autre prisonnier. Ce dernier arriva près de l'endroit où se situait Wenji, tout en lui demandant de ne pas crier. Lei indiqua à son amie que la cécité était en ce moment bien utile, afin qu'elle n'ait pas à constater l' ''œuvre'' de la psychopathe.

''Qui... Qui êtes-vous... Vous aussi vous êtes enfermé ?'', demanda-t-elle en attendant que l'homme lui réponde afin de mieux s'orienter par rapport à lui. ''Je veux sortir de ce cauchemar...'', dit-elle alors au bord de la crise de nerfs, comme si cette nouvelle personne pouvait juste la rassurer et la faire sortir de ce mauvais moment, comme s'il n'était le fruit que d'un spectre jouant de mauvais tours à une personne endormie.
Revenir en haut Aller en bas
Elianna Jess
The Bloodwitch


Messages : 35
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]   Sam 4 Juin - 2:21

Malheureusement ce n'était pas le cas. Ce que vivait Wenji était bien réel. Et probablement qu'elle arrivera au même niveau que le Cameraman dans quelques jours. Lorsque la saleté de peluche aura commencé à déverser sa haine sur son pauvre petit corps. Oh que non, Edward ne voulait pas que cela arrive à cette demoiselle. Il préférerait même donner sa vie pour une femme, lui qui avant était un gros lourd qui jugeait qu'une femme avec une jupe courte méritait une bonne fessée sur la croupe. Dans un sens l'inhumanité d'Elianna avait servit de Catalyseur à son humanité. Peut être un cousin proche de l'expérience de mort imminente?
Mais pour l'heure le détenu laissa sa tête se reposer sur les barreaux, lui déformant le visage mais qu'importe, il n'avait plus vraiment la force ni même l'envie de ne plus avoir mal. Juste un peu de repos, c'est tout ce qu'il demandait. Non! En réalité plein de repos; le repos éternel.
Il bavait légèrement au sol, moins habitué qu'un vieillard à la perte de ses dents mais relevait ses yeux accommodés à l'obscurité en direction du doux visage de la demoiselle. Heureusement qu'elle ne le voyait pas, il n'était plus que l'ombre de lui même.


«Je suis... Edward York. Et en effet je suis enfermé tout comme vous.»

Et Zut. Elle ne va pas se mettre à pleurer de nouveau? Beaucoup ont perdu bien plus que leurs vies ici. Leurs esprits étaient retournés à un état presque animal. Le manque d'eau, de nourriture et les tortures quotidiennes leurs ont fait oublié qui ils étaient avant tout ceci. Même Edward, prit d'une immense faim, s'était décidé à arracher le bord de la plaie de son bras juste pour mastiquer quelque chose, même si c'est sa propre peau.

«On pourrait profiter que la sorcière soit partit. C'est rare d'avoir ce genre d'opportunité.»

Il pointa du doigt le Méditikka de la dresseuse sans savoir qu'elle ne pourrait bien évidement pas observer son doigt. En tout cas il était rare qu'Elianna laisse un Pokemon avec son dresseur. Elle préfère ensevelir les Pokeballs avec leurs occupants à l'intérieur.

«Les dalles entre nos deux cellules peuvent s'enlever... J'ai... Usé mes ongles dessus dans l'espoir de m'évader mais je ne suis pas contorsionniste. Ce p'tit là à la carrure. Vous me le passez et depuis mon coté il pourra aller dans le couloir. Qu'est ce que vous en pensez?»

Est ce que Wenji allait faire confiance à ce parfait inconnu? Faire passer son Pokemon de l'autre coté d'une grille où il ne serait pas en sécurité? De toute façon, est-il plus en sécurité avec elle en cage? Pas tellement, mais elle n'aurait plus de moyen pour observer autour d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]   Mer 8 Juin - 23:56


Durant toute la durée de cet emprisonnement jusqu'à ce moment, Wenji pensait qu'elle serait seule avec Lei à endurer l'enfermement dans cette cage de métal. Mais cette voix masculine lui avait redonné un peu d'espoir. Au pire du pire, elle aurait quelqu'un avec qui discuter pendant les absences d'Elianna, et au mieux l'aveugle ne sombrerait pas dans le désespoir grâce à ce contact humain. Tout ce qu'elle voulait, c'est que cela s'arrête, qu'elle retrouve la sensation du soleil sur son cuir chevelu, et même l'odeur des plantes présentes dans cette ville. Tout, sauf ce cachot horrible.

Le prisonnier se présenta comme étant un certain Edward York, lui aussi enfermé dans ces geôles lugubres. Wenji faillit craquer à ce moment-là, prête à relâcher toute la tension qu'elle subissait dans ses sanglots. Mais avant qu'une seule larme ne commence à perler au bout des yeux de la jeune femme, le certain Edward proposa de profiter de l'absence de la sorcière. Il devait sûrement parler d'Elianna. C'était fort probable après tout, sinon comment ça harpe aurait pu bouger sans son accord ? Cela fit naître un espoir dans le coeur de Wenji, même si cela pouvait s'avérer être un piège.

Le doigt tendu vers Lei ne provoqua de réaction que chez cette dernière, qui s'interrogeait plus sur la raison pour laquelle il pointait son doigt que sur les intentions de cet Edward. Après tout, il allait payer s'il voulait du mal à Wenji. Certes, cette dernière avait tendance à croire ce que disaient les inconnus, mais la Meditikka veillait au grain. S'il voulait faire quoi que ce soit de répréhensible à son amie, alors il en payerait les conséquences.

Mais le prisonnier révéla s'être usé les ongles afin d'essayer de creuser un passage vers la liberté. Il proposa même que la Meditikka passe dans la cellule d'Edward afin de sortir dans le couloir. Pour faire quoi ? Certes, Lei pourrait essayer d'aller voir ce qu'il y avait dans l'armoire qu'elle avait aperçue au bout du couloir quand elle et Wenji furent enfermées, mais ensuite… Quoi faire ? L'aveugle ne semblait pas forcément pour, car la Meditikka était ses yeux et son soutient moral. D'un autre côté, cela semblait être l'occasion rêvée pour tenter une évasion.

Au bout d'une dizaine de secondes de réflexion, le choix de Lei était fait. Elle rassura Wenji en lui promettant qu'elle reviendrait saine et sauve, avant de passer entre les barreaux pour entrer dans la cellule voisine. L'homme qui y séjournait était plus grand que ce qu'elle ne l'avait cru, mais il fallait faire vite : on ne savait pas quand la terrible Elianna reviendrait. Elle explora un peu la cellule en attendant que Edward lui montre le fameux passage d'évasion. Avant de passer dans ce tunnel improvisé,la Meditika se retourna vers l'homme.

"Soyez ses yeux pour moi, elle est aveugle. Criez si il y a besoin d'aide. Et ne vous avisez pas de lui faire quoi que ce soit, sinon vous le regretterez.", dit-elle par télépathie. Maintenant, que faire dans ce couloir...
Revenir en haut Aller en bas
Elianna Jess
The Bloodwitch


Messages : 35
Date d'inscription : 02/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]   Mar 21 Juin - 2:21

Finalement, il était bien sage de suivre le plan du Cameraman, puisqu'en réalité, il n'y avait là aucun moyen de s'échapper, du moins aucun autre à la connaissance des condamnés.
Le petit Meditika venait de se torturer le corps a passer dans le trou d'une simple dalle de roche tandis qu'Edward se tenait prêt a boucher le chemin. Ne voyant là qu'une manière de masquer les preuves en cas d'arrivée imprévue de la sorcière, mais vu de l'extérieur on pourrait aisément penser que ce technicien cherchait a barrer la route du Pokemon sauveteur. Encore une fois, il n'y avait pas d'autre choix que de lui faire confiance.
Le couloir était des plus sordide. Un flot continue de cage dont les épais barreaux sont plantés à même le sol, accouplé à l'odeur de corps en putréfaction. Du moins il fallait espérer qu'ils le soient belle et bien. La mort est une sorte de liberté après tout et d'ici jamais personne ne c'est surement échappé.
Là bas, au loin, se trouvait l'armoire que l'on espère un minimum utile. Et comment! En son sein se trouvait, entreposées bien convenablement, les Pokeballs de Wenji ainsi qu'un petit sac en toile de jute avec à l'intérieur ses autres effets personnels comme son argent. Si l'on s'attarde un peu plus, on peut également voir une carte affublée d'un logo de caméra sur le bord en haut à gauche et sur le sommet, dans un cadre bleu, la mention "Presse" écrite en majuscule.
Sans aucun doute ce qu'il reste d'Edward. D'ailleurs la photo sous le revêtement en plastique révèle l'étendue des sévices qu'il avait subit. Mince, il semblait si bel homme avant tout cela. Mais pas le temps de faire dans le mélodrame. Un bruit de porte? Quelqu'un vient alors que Lei est à la vue de tous? Il doit probablement y avoir les clefs des cellules dans un autre des tiroirs, si le Pokemon continue de fouiller, mais si elle continu, le nouvel arrivant va certainement l’apercevoir.
Oui enfin sauf que...


«Oh! Oh! Machin... Machin! Hey! Ecoute! Mon amie et moi on a une chanson à te jouer! Ooooh!»

York! Il venait tout juste de détourner l'attention de l'arrivant, un Tutafeh du nom de Sarkhan. Qui justement s'approcha des barreaux en jetant une pierre dans l'édifice de métal, ce qui fit un bruit presque trop gracieux pour l'endroit. Visiblement il n'aime pas que l'on parle. Il va être servit.

«Hey! Machine, joue de ton "crincrin" et moi je vais m'occuper de chanter pour notre geôlier. »

Sarkhan continuait de s'énerver sur les barreaux. La ruse fait effet, mais qui sait pour combien de temps.
Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a du monde dans ce cachot...? [Elianna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y à pire que la torture Physique ! || Eric Dearbrone
» [1750] Le retour de la Corne!!! [Krauser/Dormin]
» Deux ombres pour plonger le monde dans le chaos
» Laelia ⊿ You and I, it is the page which spells.
» Je voudrais voir le monde dans un grain de sable ▬ Sango

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: