Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 [Terminé]Être méchant, c'est fatigant.

AuteurMessage
Audrey
La Rescapée


Messages : 6
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: [Terminé]Être méchant, c'est fatigant.   Dim 10 Avr - 15:33


Les matinées habituelles et banales étaient celles qui, pour Audrey, s'avéraient les plus fatigantes. Cette vie de méchante de dessin animé en carton n'était pas dans ses habitudes, et mélanger ce travail pour le moins singulier à des gestes répétés maintes et maintes fois la décontenançait toujours. Se réveiller à 6h, prendre sa douche, avaler un frugal petit-déjeuner, prendre sa sacoche de travail puis le métro en habits civils jusqu'à une entrée secrète de la Némésis, saluer Vanessa la réceptionniste, lui dire qu'elle a bonne mine ce matin et s'entendre répondre que c'est parce qu'elle a essayé un excellent soin repulpant, rejoindre son escadron de sbires, dire bonjour discrètement à chacun d'entre eux, leur lancer gentiment ces banalités qu'on ne réserve pas aux gens louches et qui vont dévaliser une boutique dans la journée – « Bonjour, ça va ? - Bien, et toi ? Oh, j'ai mal dormi, c'est terrible. » –, enfin revêtir l'uniforme de méchant d'opérette, recevoir les ordres du supérieur qui ne changent jamais : « Foutez le boxon. ». Décemment, Audrey avait du mal à se faire à l'idée que cela était une journée lambda qui comblerait l'intégralité de son année.

Tout ce dont elle avait hâte, c'était de s'élever, d'améliorer son grade, de rejoindre des unités où son expérience de technicienne de laboratoire allait s'avérer utile, de ne plus être un simple larbin censé donner des coups de pieds aux culs des enfants trop immatures pour se rendre compte que la vie de Dresseur est éreintante et dangereuse, trop pour leur âge. Elle ne voulait pas rester une simple combattante, bien qu'elle comprenne que cela soit nécessaire à une organisation aux objectifs aussi importants de s'assurer que chacun de ses éléments sache se défendre et ne pas tomber bêtement aux mains des forces de l'ordre. C'était aussi pour cela qu'elle acceptait cet emploi dégradant : c'était le moyen le plus direct de progresser et de grimper les échelons de la hiérarchie.

Ce jour-là, exceptionnellement, son supérieur lui demanda d'opérer seule pour une sombre histoire de logistique interne. Audrey, jusque-là, avait été préservée par ses collègues, tous plus compétents et plus forts qu'elle, lui permettant de réussir les missions qui lui étaient confiées. Bien qu'il s'agisse pour la plupart de brigands, ils avaient un peu de pitié pour celle qui s'avérait être la plus fragile de l'équipe. Elle était plus maligne, généralement, et proposait des plans qui les sortaient du pétrin, mais elle était incapable de rien faire seule. Toutefois, elle n'eut pas le courage de se rebiffer, et accepta son sort. Elle allait devoir redoubler de prudence et s'attaquer à ce qui se faisait de plus faible dans la ville. Une petite vieille ? Un enfant ?

Enveloppée dans un imperméable dissimulant sa tenue de sbire – il n'était pas bien prudent d'être seulement en uniforme au risque de se faire capturer par les forces de l'ordre – et son masque repliable dans sa poche, Audrey se mit à arpenter les rues de Megapagopolis à la recherche d'une rue calme, sombre où aucun policier n'oserait s'aventurer. Et il faut avouer que la chance lui sourit particulièrement lorsqu'elle trouva une petite ruelle déserte où seul se baladait un jeune homme pas très grand, blond, les cheveux pas coiffés. Il avait l'air de marcher d'un pas hésitant, ce qui conforta Audrey dans l'idée qu'il était potentiellement faible. Elle se débarrassa rapidement de son manteau dans une poubelle – le budget « imperméable » de la Némésis semblait infini –, enfila son masque, et courut dans la direction du jeune homme avant de scander d'un ton pour le moins pas très rassuré :


« Toi, le blond ! Rejoins la Némésis, ou je vais te … t'écraser et tu devras dire "Au revoir " à tes Pokémons, parce que je les volerai, et qu'on va leur faire mal ! »

Elle avait beau suivre les recommandations de son chef, Audrey avait toujours du mal à être effrayante ou même impressionnante en parlant. Histoire de préserver son image, elle ne sortit pas son Togepi – il y a une question d'image à respecter, tout de même – et se contenta de lancer son Cornèbre, Pokémon donné par la Némésis. Dans un éclair de génie, elle se rendit aussi compte qu'elle n'avait pas du tout pensé à une échappatoire au cas où l'attaque tourne mal. Décidément, elle devait encore relire le manuel « Comment devenir méchant en dix leçons ».
Revenir en haut Aller en bas
Valder
Poison qui dort, futur Darth Va(l)der ?


Messages : 184
Date d'inscription : 09/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé]Être méchant, c'est fatigant.   Lun 11 Avr - 0:31

Malgré ces quelques mois passés sur Maïlys, Valder avait toujours un mauvais sens de l’orientation sur cette île. Il faut dire qu’il avait principalement passé ses premiers mois à Lieucca, tétanisé lors de l’éruption. Cette catastrophe avait rendu l’île tellement sinistre et dangereuse... Ces secousses suivies d’éruptions lui ont, pendant un bon moment, fait perdre le peu de confiance en soi qu’il avait pour traverser cette île et récupérée les badges. Heureusement qu’il avait pu faire la rencontre de son grand-oncle et que son cher Nosferalto lui avait enfin transmis de son courage. Ca n’avait pas été simple. De ce fait, l’équipe a pendant longtemps était en manque de combat, au point de se retrouver assez rouillé, en fait.

Revenons-en donc aux soucis d’orientations du jeune homme. Lorsqu’il avait décidé de partir à Mégapagopolis, il s’était dit qu’il passerait par les plages. Malheureusement, le terrain avait été déformé, et les détours en furent nombreux. Ne demandez pas comment, mais le jeune avait quand même réussi à atteindre la lisière des terres désolées. Mais il ne fut pas assez fou pour s’aventurer dans ce paysage désolé recouverte d’un brouillard obscur. D’autant plus que les grognements qui se faisaient entendre là-dedans n’étaient certainement pas des plus rassurants...

Après avoir rebroussé chemin jusqu’à Lieucca, il s’était enfin décidé à sacrifier un peu de son argent pour une carte interactive. Vous savez, ces cartes qui indiquent votre position ! Bon, c’en n’était pas une de haut-de-gamme. Il n’y avait que la carte de l’île complète, et non celle détaillée des villes, par exemple. En même temps, en ces temps de crise, tout était plus cher ! Néanmoins, cela lui suffisait. Il avait au moins réussit à atteindre Megapagopolis après des jours de galère. Et quelle ville ! Il en eut presque le vertige lorsqu’il constata la hauteur de ces buildings, ou encore ces magasins qui fourmillaient à tous les coins de rue. Une véritable forêt urbaine ! Et les prix, bon dieu, tellement hauts... Seuls quelques petits magasins, peu mis en évidence, semblaient miser sur des prix plus bas pour attirer des clients et essayer de vivre suffisamment face aux enseignes de prestiges. Ces boutiques étaient globalement suspectes, mais suffisamment discrètes et attrayantes pour attirer le jeune homme. Il en profita alors pour s’offrir quelques baies sitrus, pêchas, et se permit même une folie : une lentilscope. Moldgath lui avait fait comprendre qu’il désirait absolument ça, un jour où Valder avait feuilleté des pages d’un catalogue offert par un magasin. Ce désir s’était traduit ainsi : morsures, griffures, et pincements... Le timide voulait quand même éviter un maximum de revivre cela.

A la suite de ces achats, il se dit qu’il avait tout intérêt à trouver un endroit où dormir. C’est vrai, les dresseurs ne passaient pas leur vie dans la rue ! Son grand-oncle devait certainement le savoir, pour lui avoir donné suffisamment d’argent dans le but de subvenir à ses besoins, en plus de tout ce qu’il avait gagné suite à sa première arène, un peu avant l’éruption. Cependant, comme dit au départ, Valder possédait un merveilleux don de l’orientation, et une carte qui ne pouvait pas être qualifiée de haut-de-gamme. Alors qu’a-t-il fait ? Il a simplement déambulé dans la ville, pour se retrouver dans une ruelle sombre et malfamée, avec un mal de pieds en plus. Il se maudissait intérieurement, s’imaginant gagner le concours du plus gros facepalm, qui n’existait que dans son imaginaire.

Cependant, il fut rapidement tiré de ses pensées, lorsqu’une voix sembla l’interpeller. Et pas de manière vachement sympa en plus. Il n’y aurait pas pu avoir quelqu’un d’autre dans cette ruelle ? La ville était bondée, alors pourquoi pas ici ? A tous les coups, il allait se retrouver face à un badaud du coin.

Il se retourna alors, l’air un peu paniqué. Tiens, ce n’était pas un badaud finalement. Mais un homme cagoulé ?! Ou plutôt, une femme... A en juger au moins par la voix. Mais il comprit rapidement que peu importe la personne qui se trouvait face à lui soit un homme ou une femme. En effet, il s’agissait d’un sbire de la Némésis. Génial pour une rencontre... ! Quoique, la voix ne semblait pas non plus hyper confiante. Cela n’importait peu en réalité. Valder était trop peu sur de lui pour prêter attention à ce genre de détail. Toujours est-il qu’il se mit à paniquer, lorsque cette personne le menaça de voler ses pokémons s’il ne rejoignait pas rapidement la Némésis, en plus de libérer un Cornèbre. Que répondre face à cela, quand soi-même on se faisait martyriser par ses propres pokémons et qu’on hésitait à la rejoindre ? Venant de lui, pas grand-chose. Même s’il y avait matière à répondre.


- Euh, euuuh, n-non ! J-Je... Je ne suis pas blond, mais brun clair... !

Bon, c’était au moins ça. Pas de répondant face à la menace, mais au moins la gentillesse de corriger son agresseur sur la couleur de ses cheveux. Ils étaient bruns clair, pas blond ! On pouvait excuser la sbire et mettre ça sur le compte du peu d’éclairage de la rue et de son masque. Mais il n’y a pas à justifier une erreur d’une ennemie, si ?!

- Ecoutez, on peut pas juste... Qu’est-ce que je raconte... Je suis p-prêt à me défendre !

Enfin ! Prendre son courage à deux mains, réagir en tant que bon dresseur, ce n’était pas si compliqué, si ? Il prit alors une de ses pokéballs au hasard, pria pour que ça soit celle d’Antasma, et en libéra le contenu.

Jean-Pierre.

Voilà ce que contenait la pokéball qu’il avait pris. Le Qwilfish parano et débile. Génial. Bon, il pourrait au moins écouter ses ordres si jamais. Peut-être. Mais tout ce que fit le fugu en entrant en scène, c’est de rebondir tel un gros pacha, de regarder le Cornèbre, et de se gonfler d’un coup en prenant un air idiot. Il ne bougea désormais plus de lui-même, mais fut comme poussé par un courant d’air venu de nulle part qui le fit pencher sur le côté.

_________________



:bsol: :bten: :beau:
Revenir en haut Aller en bas
Audrey
La Rescapée


Messages : 6
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: Re: [Terminé]Être méchant, c'est fatigant.   Lun 25 Avr - 0:54

Audrey devait s'avouer pour le moins surprise. De toutes les réponses qu'elle avait attendues – « Quoi ? », « Je me défendrai jusqu'au bout ! », « Mais qui êtes-vous ? », « Mais quel guignol ! », la dernière réponse étant, étonnamment, celle qu'elle recevait le plus – elle n'avait pas préparé la rectification sur la couleur des cheveux. Car, généralement, la couleur des cheveux de l'interpellé importait peu. Elle ne l'avait pas attaqué parce qu'il était blond – ou brun clair, s'il le voulait – bien sûr. Elle ne discriminait pas selon un critère aussi étrange. Et que ce point de détail levât une question chez son interlocuteur lui fit se rendre compte qu'il existait dans le monde des gens encore moins sûrs de ce qu'ils faisaient qu'elle. Alors qu'elle se savait peu à l'aise dans son rôle de grande méchante de film au rire diabolique, elle ignorait qu'on pût être à ce point incapable de décider sur quel pied danser. Et, à sa propre surprise, cela créa un regain de confiance en Audrey. Savoir qu'elle était moins indécise que l'adversaire qu'elle s'était imposé quelques secondes plus tôt la confortait dans sa sélection. Elle avait choisi le bon, le plus faible possible.

Après, pour être tout à fait honnête, Audrey aurait bien accepté la discussion, cela lui aurait fait gagné du temps et de l'énergie.

Quoiqu'il en fût, il avait préféré finalement se battre. Et allant de stupéfactions en ébahissements, elle vit le ballon à pic qui se trémoussait sur le sol. Et sa seule pensée fut : « Il est sérieux ? ». Elle n'avait pas une expérience des plus grandes dans tout ce qui concernait le combat Pokémon, mais certaines choses lui paraissaient quand même logique. Quand on combat sur un terrain, on se pose la question de l'ergonomie de ses Pokémons quand au terrain. On n'envoie pas de Steelix sur une planche de surf, on n'envoie pas de Rozbouton dans un volcan. Cela faisait même partie des principes de base qu'on lui avait enseigné. Il fallait éviter d'envoyer Cornèbre dans un lieu clos qui le contraindrait et pourrait lui être défavorable, ne pas non plus l'utiliser en cas de forts vents. C'était une simple question de sens physique. Alors envoyer un poisson sur un sol en bitume ? Cela montrait clairement que c'était un novice des plus inaptes au combat. Après, le fait que ce Pokémon lui soit inconnu montrait aussi qu'il devait être plutôt rare – mais, après tout, rareté ne rime pas avec vivacité, et il était tout à fait possible qu'il soit faible à mourir.

Elle était désormais complètement rassurée. Elle savait son avantage sur son adversaire, qui était indécis, pâlot – surtout dans la pénombre de la rue –, jeune, donc inexpérimenté, ignorant des principes fondamentaux du combat, bref, un pigeon idéal, une proie parfaite pour la si jeune prédatrice qu'elle était. Elle étira un sourire de satisfaction sur son visage – visage dissimulé par un masque qui empêchait à son jeune opposant de deviner sa joie – à l'idée de la récompense qu'elle pourrait possiblement avoir. Elle pourrait rapidement quitter ce poste pourri de sbire et rejoindre la branche plus scientifique de l'organisation criminelle. Elle se rendit compte alors de la cruauté dont elle faisait preuve et qui la dégoûtait tant chez les autres ; la Némésis l'avait repoussée dans ses derniers retranchements moraux ; mais elle savait que ce jeune homme serait un sacrifice nécessaire pour son ascension sociale.

Il fallait maintenant ne plus tergiverser.


« Cornèbre, utilise Picpic ! »

L'oiseau, en vol stationnaire depuis quelques minutes désormais, s'approcha lentement du poisson-ballon, atterrit, et se mit à frapper du plus fort de son bec la peau épaisse du Pokémon Eau. Il espérait le voir exploser et se répandre en lambeaux de chair sur le sol de la rue peu fréquentée – oui, ce Cornèbre était particulièrement cruel. Audrey avait un peu de mal avec lui, mais bon, pourquoi pas, après tout.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Valder
Poison qui dort, futur Darth Va(l)der ?


Messages : 184
Date d'inscription : 09/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé]Être méchant, c'est fatigant.   Ven 29 Avr - 16:09

Tiens, son ton était moins fébrile à cette Némésis. L’ordre qu’elle avait donné était déjà plus ferme que lorsqu’elle avait engagé la confrontation. Ce n’était pas étonnant lorsqu’on faisait face au total désarroi de Valder qui faisait face à sa première agression par une Némésis. Et puis, quand on voyait la dégaine de Jean-Pierre... Peut-être devrait-il faire appel à d’autres Pokémons. Mais ne connaissant pas le niveau de l’adversaire et le nombre de Pokémons adverse, il préférait éviter de prendre le risque de provoquer cette sbire ainsi.

L’oiseau se mit à attaquer. D’un Pic-Pic. Mais il avait beau donner des coups de bec, le poisson-globe ne semblait pas si dérangé que ça. Enfin, si, quand même, mais pas autant que ce que Valder imaginait lorsqu’il voyait l’agressivité de l’oiseau.  Néanmoins, le jeune homme ne pouvait pas laisser faire ça. Le fugu restait son Pokémon après tout.


- Eh te laisse pas faire, Jean-Pierre ! Le nom fut prononcé à voix basse, teinté de honte à cause du fait de ne pas avoir réussi à l’habituer à un autre surnom. Ecume !

Le Pokémon ne répondit pas de suite. Il n’allait pas encore en faire qu’à sa tête ce débile, si ? Et bien si. Parce que quand il réalisa que peu importe le niveau de l’adversaire, il finirait par tomber KO s’il ne faisait rien. En plus, l’Intimidation, son talent, n’avait eu aucun effet lorsqu’il était arrivé sur le combat. Et c’était parfaitement compréhensible ! On ne pouvait pas être intimidé par une réaction aussi idiote. Résultat, ça le protégeait encore moins.

Il se mit à se remuer, d’un coup, décidant qu’il ne se laisserait pas faire. Hors de question de tomber KO, cette idée le faisait que trop peur ! Cependant, il n’exécuta pas d’Ecume, mais préféra utiliser ses muscles pour appuyer sur ses pointes et se forcer à bondir en relâchant la pression qu’il avait exercé dessus. Dans le vif du mouvement, il se remit droit, tout en se mettant dos à l’adverse pour recracher tout plein d’eau qui le propulsa vers le Cornèbre. C’est un Aqua-Jet en fait ! Mais toute l’eau rejetée alla s’écraser sur les vêtements de Valder, qui soupira.

Cependant, Jean-Pierre continua encore sa propulsion d’eau, même quand il ne pouvait plus en cracher assez pour continuer à avancer. Au point qu’il rapetissait, encore et encore ! C’était un Lilliput qu’il avait enchaîné à cela. M’enfin, ça risquait d’être assez inutile. Il était toujours suffisamment gros, et les oiseaux avaient cette manie d’avoir une vue perçante.

Finalement, le jeune homme se décida à parler, craignant de ce qui pouvait arriver avec le peu de contrôle qu’il avait sur son pokémon.


- Vous... Vous êtes sur qu’on ne peut pas régler ça autrement ? Sinon... Sinon... Eeeeuh, bah, je vous empoisonnerai ! C’est ce qui risque d’arriver que je le veuille ou non si Jean-Pierre continue à agir aussi aveuglement... Et puis euh... Eeeeeuh... Oui ! J’ai un Nosferalto ! Un terrible Nosferalto assoiffé de sang ! Vous n’aimeriez pas que le libère, hein ? Faites qu’elle me croit...

En un sens, il n’avait pas tout à fait tort. Il suffisait que le Qwilfish se mette à tirer ses dards dans toutes les directions pour avoir un risque de se faire empoisonner. De plus, effectivement, son Nosferalto serait bien plus en mesure de le défendre. Il n’était peut-être pas assoiffé de sang, mais au moins, lui, il était fiable contrairement à ce poisson. Il priait pour que cette Némésis la croit et abandonne son agression. Mais son ton hésitant était tellement difficile à croire, en plus du destin qui semblait s’acharner sur lui. Au pire, il fuirait à toutes jambes, quitte à se faire poursuivre par cette Némésis. Les gens plus loin seraient certainement aptes à lui venir en aide.

A moins que d’autres sbires ne viennent se rajouter. Ce qui en faisait un dilemme. Une prise de risque via un acte de lâcheté, ou le courage de mener cet affrontement jusqu’au bout.


HRP:
 

_________________



:bsol: :bten: :beau:
Revenir en haut Aller en bas
Audrey
La Rescapée


Messages : 6
Date d'inscription : 02/04/2016

MessageSujet: Re: [Terminé]Être méchant, c'est fatigant.   Dim 29 Mai - 17:18


Audrey observa son Cornèbre tenta tant bien que mal de percer la peau du poisson, sans succès. Il semblait à peine remarquer la présence de l'oiseau de mauvaise augure, et paraissait plus préoccupé à désobéir à son maître qu'à tenter de se défendre. Le résultat de l'offensive inquiéta particulièrement la demoiselle. Bien que le quartier soit calme et les policiers peu présents, elle ne pouvait pas se permettre de rester indéfiniment ici à tenter de briser petit à petit l'épaisse armure d'un ballon de football à pointes. Et il y avait peu de chances pour qu'il n'ait que ce Pokémon. Elle se rendit compte que son adversaire manquait tout simplement de confiance en soi, et qu'il était parfaitement capable de la battre à plates coutures. Alors bien sûr, cela pouvait donner un entraînement intéressant pour ses Pokémons ; mais si c'était pour se fracasser la tête contre un obstacle infranchissable, pas sûr que cela en vaille le coup.

La charge soudaine du Qwilfish fut assez violente et soudaine pour brusquer le pauvre Cornèbre. Il ne résisterait pas longtemps sous la pression des coups ; tout au plus deux attaques similaires en viendraient à bout. Le rétrécissement du fugu prit de cours la laborantine : elle ne connaissait pas cette technique, contre laquelle elle ne pourrait pas grand-chose, son Cornèbre n'ayant pas une vue si perçante – information que, bien entendu, elle ignorait totalement. À vrai dire, elle ne savait pas vraiment pourquoi le poisson avait expulsé autant d'eau : pour se donner de la vitesse ? Il en avait vraiment besoin ? Et puis, toute cette eau, c'était ça, la fameuse Écume ? C'était un drôle de nom, tout de même, pour un nom en avant … Et puis, quelle drôle d'idée de se faire arroser pour tenter d'attaquer son adversaire ! Audrey était bien contente de ne pas avoir de Pokémon Eau, sinon, quelle ennui ç'eut été de devoir toujours se faire arroser par son Pokémon … Et, pire encore, imaginez un Pokémon Feu !

Bref, elle ne comprenait pas vraiment ce qui se déroulait sur le terrain, mais elle avait vite su tirer une conclusion : ça sentait le roussi pour elle. Elle allait soit devoir trouver mieux, soit tenter de fuir ou trouver une autre approche. Approche qui lui fut apportée sur un plateau d'argent par son interlocuteur : elle allait devoir abuser de sa naïveté pour se tirer de ce mauvais pas. Le gros problème était surtout qu'elle devait garder une posture menaçante pour ne pas qu'il se rende compte qu'elle était complètement incapable de pouvoir ne serait-ce que riposter à la moindre pichenette.


« Tu crois que ton poison me fait peur ? J'ai même un masque, je ne me ferai pas avoir au visage, au moins, alors que toi, c'est risqué, tout de même … Comme tu as l'air de ne pas être un mauvais bougre, on va régler ça calmement. »

Audrey, à ce moment-là, manqua cruellement d'inspiration. Que pouvait-elle bien faire ? Lui dire simplement : « Ok on est amis c'est trop la joie et je me casse » ? C'eut été un aveu de faiblesse, il pourrait vouloir riposter et rattraper son honneur bafoué. Le racketter ? Oui, mais quoi ? Si c'était trop important, il allait continuer à se défendre, ce qui serait complètement à son désavantage.

Alors elle tenta une offre.


« Tu me donnes 20 Pokédollars, et tu n'auras pas d'ennuis. Sinon, j'appelle les autres, et ils te feront du mal. »

Le coup de bluff était particulièrement gros, mais pouvait bien passer. Au moins, si elle rentrait avec 20 Pokédollars, son boss la gratifierait d'un « T'as braqué une mamie ou quoi ? » qui serait toujours mieux qu'un « Mais comment tu as fait pour te faire écraser par un gamin dans la rue et te faire arrêter par la police ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Valder
Poison qui dort, futur Darth Va(l)der ?


Messages : 184
Date d'inscription : 09/04/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

MessageSujet: Re: [Terminé]Être méchant, c'est fatigant.   Mer 1 Juin - 12:11

Et voilà, sa menace semblait tomber à l’eau. Elle avait un masque pour se protéger ! Mais avec la puissance des pokémons, les dards ça pouvaient transpercer non ? Et les liquides, ça pouvait être s’infiltrer aussi. Ou bien le gaz, il suffisait de le respirer ! Enfin bref, il y avait de multiples possibilités pour contre-argumenter. Mais ça, il fallait ne pas être aussi intimidé que Valder. Pourtant, cette Némésis semblait suffisamment clémente, lui proposant une échappatoire dont le bon sens voudrait qu’on utilise pour finir cette agression. Non non non ! Il ne devait pas se laisser faire comme ça !

- Bah euh... Attendez, je regarde si j’ai ça... Euh pas ça... Pas ça non plus...

Non, il ne contredisait pas ce que je viens d’affirmer. C’était une forme de bluff, il voulait faire croire qu’il n’avait pas d’argent sur lui et essayer le coup du Nosferalto. Il voulut se servir de ça, faire semblant de chercher son argent pout gagner du temps et trouver la bonne pokéball. Avec un peu de chances, Antasma pourrait se débarrasser d’elle avant qu’elle n’appelle ses collègues. Si ça échouait, autant dire qu’il était fichu.

- Ah ! Je crois que...

Un petit « clic ! » pouvait être distingué. Une lumière blanche libéra le Nosferalto du jeune homme. Une chauve-souris sans peur grâce à son talent Attention.

- C’est bien ça ! Je vous avez prévenu ! Antasma mords-la ! Et rejoins-moi vite après !

C’était l’occasion ou jamais de s’en sortir. Le volatile avait pour ordre de faire une Morsure sur la Némésis. Ses crocs pourraient sûrement transpercer sa tenue, non ? Il fallait espérer que ça marche. Il en profita pour rappeler son malade de Qwilfish, avant de profiter de cela pour détaler à toute jambe. Antasma n’aurait qu’à le rattraper grâce à son vol rapide après avoir mordu l’agresseuse.

Et heureusement, ce qu'elle avait raconté n'était que du bluff, il put s'enfuir rapidement et se fondre parmi la masse. Son Nosferalto l'avait d'ailleurs bien vite retrouvé.

_________________



:bsol: :bten: :beau:
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé]Être méchant, c'est fatigant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» accepteras-tu un jour de me pardonner ? ㄨ Sarah & Xander (terminé)
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: